infrastructures en Afrique Domaines et interventions ... · PDF fileDomaines et interventions...

Click here to load reader

  • date post

    12-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    214
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of infrastructures en Afrique Domaines et interventions ... · PDF fileDomaines et interventions...

  • 15-00895

    Rapport 2015 sur le dveloppement des infrastructures en Afrique

    Domaines et interventions prioritaires

    I. Introduction

    1. Le dveloppement et lentretien des infrastructures constituent des

    lments essentiels des initiatives rgionales de dveloppement en Afrique,

    dont les plus rcentes sont le Nouveau Partenariat pour le dveloppement de

    lAfrique (NEPAD) et lAgenda 2063. Le Programme de dveloppement des

    infrastructures en Afrique (PIDA) traduit une vision long terme du

    dveloppement des infrastructures en Afrique et offre aux pays africains, pris

    individuellement et collectivement, un cadre pour traiter avec les investisseurs

    et les partenaires de dveloppement. LInitiative prsidentielle pour

    promouvoir linfrastructure, qui se compose de huit projets que promeuvent

    des chefs dtat et de gouvernement africains et qui sont tirs principalement

    des projets du PIDA, donne une nouvelle impulsion la mise en uvre des

    projets rgionaux dinfrastructure en Afrique. Le PIDA, de son ct, est dans

    une large mesure fond sur les plans directeurs des communauts

    conomiques rgionales dans le domaine des infrastructures. En dehors des

    projets du PIDA et de lInitiative prsidentielle pour promouvoir

    linfrastructure, il existe plusieurs couloirs rgionaux qui relient les pays

    africains sans littoral la mer. Le plus important de ces programmes

    rgionaux est le rseau autoroutier transafricain (voir tableau 1).

    Tableau 1

    Liaison des pays sans littoral aux couloirs rgionaux dinfrastructure

    Nations Unies

    Conseil conomique et social E/ECA/CRCI/9/9 Distr. gnrale

    22 octobre 2015

    Franais

    Original: anglais

    Commission conomique pour lAfrique

    Comit de la coopration et de lintgration rgionales Neuvime session

    Addis-Abeba, 7-9 dcembre 2015

    Pays Rseau

    autoroutier

    transafricain

    PIDA Initiative

    prsidentielle

    pour

    promouvoir

    linfrastructure

    Autres

    couloirs*

    Ports utiliss

    Botswana X X X X Durban, Walvis Bay

    Burkina Faso X X X X Tema, Lom, Cotonou

    Burundi X X X Mombasa, Dar es-Salaam, Lamu

    thiopie X X X X Djibouti, Lamu, Assab, Massawa

    Lesotho X X Ports sud-africains

    Malawi X X X X Durban, Beira, Dar es-Salaam,

    Nakala

    Mali X X X X Abidjan, Dakar, Tema, Lome

    Niger X X X X Dakar, Cotonou, Lagos, Tema, Lom

    Ouganda X X X Mombasa, Dar es-Salaam, Lamu

    Rpublique

    centrafricaine

    X X X Douala, Pointe-Noire

    Rwanda X X X Mombasa, Dar es-Salaam, Lamu

    Soudan du X X X Lamu

  • E/ECA/CRCI/9/9

    2

    * Couloirs qui ne font pas partie du rseau autoroutier transafricain, du PIDA ou de lInitiative prsidentielle

    pour promouvoir linfrastructure.

    Note: Le rseau autoroutier transafricain, le PIDA et les autres couloirs ne renvoient quau seul secteur des transports,

    alors que lInitiative prsidentielle pour promouvoir linfrastructure inclut des projets de transport, des technologies de

    linformation et des communications, et des gazoducs.

    2. En substance, lAfrique dispose pour le dveloppement des

    infrastructures au niveau rgional dun cadre bien dfini, qui vise notamment

    permettre aux pays sans littoral du continent davoir un accs fiable et dun

    cot abordable la mer.

    3. Le prsent rapport contient un rsum des interventions de la

    Commission conomique pour lAfrique (CEA) dans le domaine des

    infrastructures, une attention particulire y tant accorde aux infrastructures

    des transports et de lnergie. Ce rapport ax sur les rsultats vise prsenter

    ce qui suit: ltat actuel des infrastructures des transports et de lnergie,

    laccent est particulirement mis sur les lacunes; les domaines prioritaires cls

    sur lesquels laccent est mis pour optimiser ces types dinfrastruc tures; les

    rsultats que la CEA est en train dobtenir, mme si certains de ces rsultats se

    ramnent un travail en cours; enfin, des recommandations relatives aux

    nouveaux domaines dintervention permettant daller de lavant. Dans sa

    conclusion, le rapport contient une analyse de llment crucial du

    dveloppement des infrastructures en Afrique, savoir les investissements,

    pour faire le point sur les efforts en cours tendant combler le dficit dans les

    investissements ncessaires pour financer les infrastructures.

    II. Contribution au dveloppement des infrastructures au niveau rgional

    4. La CEA apporte une contribution la ralisation du rseau autoroutier

    transafricain, la mise en uvre du PIDA, celle de lInitiative prsidentielle

    pour promouvoir linfrastructure, celle de lAccs lnergie durable pour

    tous des Nations Unies ainsi qu celle dautres programmes nergtiques

    transfrontires, en menant des travaux de recherche sur les politiques afin de

    mieux connatre les difficults surmonter pour mettre celles-ci en uvre,

    diffuser les connaissances cres, renforcer les capacits des responsables

    gouvernementaux et faire un plaidoyer en faveur dun soutien international au

    dveloppement des infrastructures en Afrique. Ce plaidoyer est fait dans des

    enceintes telles que le Mcanisme de coordination rgionale des organismes et

    des institutions des Nations Unies oprant en Afrique en appui lUnion

    africaine et au Nouveau Partenariat pour le dveloppement de lAfrique

    (NEPAD).

    A. Mobilisation des ressources

    5. Le Prsident du Sngal et Prsident du NEPAD, Macky Sall, a

    convoqu en juin 2014 le Sommet de Dakar pour le financement des

    infrastructures en Afrique. Le Sommet avait pour objectif la cration et le

    renforcement de synergies novatrices entre les secteurs public et priv en vue

    de la mobilisation dinvestissements financiers internationaux pour le

    dveloppement des infrastructures sur le continent . Le Sommet faisait suite

    une tude mene par lAgence de planification et de coordination du NEPAD

    Sud

    Swaziland X Ports sud-africains

    Tchad X X X Douala, Pointe-Noire

    Zambie X X X X Durban, Dar es-Salaam, Beira,

    Walvis Bay

    Zimbabwe X X X X Durban, Beira, Nakala, Walvis Bay

  • E/ECA/CRCI/9/9

    3

    et par la CEA sur la mobilisation de ressources intrieures pour le financement

    du dveloppement de lAfrique, en particulier pour la mise en uvre des

    projets du NEPAD. Il a constitu une enceinte de haut niveau, qui a en

    particulier permis de faire avancer les rsultats de ltude sur les politiques

    mises en uvre.

    B. Suivi et valuation du Programme de dveloppement des infrastructures en Afrique

    6. La CEA travaille, en troite collaboration avec lAgence de

    planification et de coordination du NEPAD et avec la Commission de lUnion

    africaine, la conception du cadre de suivi et dvaluation du PIDA et la

    cration dune Base africaine de donnes sur les infrastructures. cet gard,

    la CEA pilote la cration du Rseau africain des infrastructures. Le rseau

    devrait commencer par les sous-secteurs de la route et de lnergie, et tre

    ultrieurement tendu dautres sous-secteurs des infrastructures. Les

    informations recueillies permettront dalimenter le cadre de suivi et

    dvaluation du PIDA, qui sera une source majeure dinformations venant en

    appui au Centre virtuel dinformation du PIDA. Un autre rsultat important du

    Forum rgional sur les infrastructures rgionales de transport a t la

    recommandation faite la CEA de piloter llaboration de Perspectives

    africaines en matire dinfrastructures une publication appele mettre

    laccent sur les questions dactualit dans le domaine des infrastructures, en

    sappuyant sur les abondantes informations et connaissances cres par le

    Rseau africain des infrastructures.

    III. Infrastructures de transport

    7. Le secteur des transports recle un important potentiel de croissance en

    Afrique, mais na pas attir dinvestissements la hauteur de ce potentiel. Le

    dveloppement des transports renforcerait la capacit des pays africains

    crer des secteurs industriels comptitifs et promouvoir des liens industriels

    plus importants. En substance, laccroissement des investissements dans les

    transports, en particulier dans les infrastructures et services rgionaux de

    transport, renforcerait les marchs rgionaux, stimulerait le commerce intra -

    africain et rduirait les cots de production et de transaction, ce qui rendrait

    les pays africains plus comptitifs sur le march mondial.

    C. tat des infrastructures africaines de transport

    8. En gnral, les liaisons physiques en Afrique restent en de des

    attentes, et le rseau des infrastructures et services demeure non intgr. Le

    transport routier est le mode de transport dominant, entrant pour 90 % dans le

    transport interurbain, mais seulement environ 20% des 2 300 000 kms de route

    que compte le continent, selon les estimations, sont bitums, et la densit du

    rseau routier est faible, se situant, selon les estimations, 7,6 km/100 km2

    (voir tableau 2).

  • E/ECA/CRCI/9/9

    4

    Tableau 2

    Rpartition rgionale des rseaux routiers

    Rgion Longueur (km) % daccroissement

    2000 2006

    Densit 2006

    (km/100 km2) 2000 2006

    Afrique

    australe

    801 751 853 676 6,5 13,5

    Afrique

    centrale

    115 667 186 475 61,2 3,5

    Afrique de

    lEst

    445 018 476 558 7,1 6,5

    Afrique de