IMPLANTOLOGIE DENTAIRE ET GREFFE OSSEUSE RESUME ... Session Implantologie intra-orale et Chirurgie...

download IMPLANTOLOGIE DENTAIRE ET GREFFE OSSEUSE RESUME ... Session Implantologie intra-orale et Chirurgie prأ©-implantaire

of 52

  • date post

    05-Aug-2020
  • Category

    Documents

  • view

    1
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of IMPLANTOLOGIE DENTAIRE ET GREFFE OSSEUSE RESUME ... Session Implantologie intra-orale et Chirurgie...

  • Session Implantologie intra-orale et Chirurgie pré-implantaire

    réussite implantaire après une greffe osseuse

    IMPLANTOLOGIE DENTAIRE ET GREFFE OSSEUSE ; à propos de 75 patients

    ABIDA.S ; KAMAL D, JAMMET P, GOUDOT P, YACHOUH J

    Service de Chirurgie Maxillo-faciale et Stomatologie, hôpital Lapeyronie, Montpellier

    RESUME

    Introduction

    L’objectif de notre travail est d’évaluer la réussite implantaire après une greffe osseuse

    autogène des mâchoires chez des patients édentés ayant eu une réhabilitation prothétique

    implanto-portée.

    Matériel Et Méthodes

    75 patients ont eu des greffes osseuses autogènes à visée pré implantaire entre 2002 et 2006,

    seuls 64 patients ont eu un traitement complet, âgés de 53,8 ans en moyenne.

    Le prélèvement a été pariétal dans 41 cas, mandibulaire dans 13 cas, iliaque dans 13 cas.

    Les greffes d’apposition en onlay ou inlay par comblement du bas fond sinusien, associées ou

    non à une ostéotomie de Lefort I ont été utilisées au niveau maxillaire et des greffes

    d’apposition en onlay ou en sandwich au niveau mandibulaire.

    12 patients ont présenté des complications post-opératoires: une exposition des greffons dans

    7 cas et un épisode infectieux dans 5 cas ; 22 patients ont eu une perforation de la muqueuse

    sinusienne lors du sinus lift.

    Résultats

    379 implants ont été placés chez les 64 patients, 295 implants maxillaires et 84 mandibulaires.

    15 implants ont été perdus (3,95 %), 13 avant leur mise en fonction et 2 après leur mise en

    charge ; 10 implants maxillaires (3,38 %) et 5 mandibulaires (5,95 %)

    Discussion

    Le taux de survie global des implants dans notre série était de 96,05 % sur un recul moyen de

    23,6 mois (1 et 50 mois), 88.37 % après sinus lift, 83.33 % après greffes d’apposition au

    niveau mandibulaire et 88.64 % sur l'arcade maxillaire, ces résultats sont en accord avec les

    données actuelles de la littérature.

  • Session Implantologie intra-orale et Chirurgie pré-implantaire

  • Session Implantologie intra-orale et Chirurgie pré-implantaire

    Proposition d’un arbre décisionnel dans la chirurgie des sinus lift

    S.ADAM, N.LARI, M.MOUMINE, G.THIÉRY

    • Travail du Service de Chirurgie Maxillo-faciale et plastique de la face, HIA Laveran,

    13998, Marseille armées.

    • Correspondance : THIÉRY Gaëtan, Service de Chirurgie Maxillo-Faciale et Plastique de la

    Face, HIA Laveran, 13998, Marseille armées.

    • Courriel : thiery.gaetansophie@free.fr

    A travers notre expérience, nous décrivons un arbre décisionnel pour la chirurgie des sinus

    lift.

    Il répond aux questions suivantes :

    - Anesthésie générale ou locale ?

    - Greffe osseuse autologue ou biomatériaux ?

    - PRF ou non ?

    Les paramètres décisionnels sont cliniques et tomodensitométriques.

    Les 6 paramètres sont qualifiés en + ou - :

    1/ A : nécessité de greffe d’Apposition(+) ou non(-)

    2/ B : sinus lift Bilatérale(+) ou non(-)

    3/ C : Clinique favorable(+) ou non(-), ouverture buccale, écartement labial, antécédents

    médicaux du patient

    4/ P : Patient soit refus de l’anesthésie locale, de la greffe osseuse, ou jugé anxieux par le

    chirurgien(-) ou inverse(+)

    5/ F : Forme du sinus favorable non cloisonné(+) ou non(-)

    6/ M : Muqueuse épaisse(+) ou non(-)

    Le recueil simple et rapide de ces paramètres permet de définir le plan thérapeutique.

    Il sera d’une aide précieuse pour nos jeunes confrères.

    2/ Poster

    mailto:thiery.gaetansophie@free

  • Session Implantologie intra-orale et Chirurgie pré-implantaire

    Concept du comblement sous sinusien par de la graisse autologue ou associé

    à du TCP

    G.THIÉRY, N.LARI , S.ADAM

    • Travail du Service de Chirurgie Maxillo-faciale et plastique de la face, HIA Laveran,

    13998, Marseille armées.

    • Correspondance : THIÉRY Gaëtan, Service de Chirurgie Maxillo-Faciale et Plastique de la

    Face, HIA Laveran, 13998, Marseille armées.

    • Courriel : thiery.gaetansophie@free.fr

    Il s’agit d’étudier l’adaptation des stem cells à leur environnement. Le tissu graisseux est 10

    fois plus riche en stem cells que les autres cellules. Coleman, chirurgien américain a décrit en

    1994, la technique de greffe de graisse autologue. Cette technique est de pratique courante en

    chirurgie maxillo-faciale et plastique de la face. Elle permet de redonner du volume, en

    particulier en sous cutané. Dès cette date, cet auteur évoque la caractéristique de la graisse à

    se transformer en partie au contact de tissu différent.

    Objectifs et moyens :

    Dans cette expérience, nous voudrions prouver que le tissu graisseux riche en stem cells peut

    se transformer en os. En chirurgie maxillo-faciale, la technique de sinus lift ou greffe de

    comblement sous sinusien, décrite par Boyne en 1980, permet de rehausser la hauteur de la

    crête alvéolaire maxillaire. L’espace sous sinusien est comblé par différent matériaux (os

    autologue, biomatériaux..)

    Nous pensons que ce comblement peut être réalisé par de la graisse seul ou un mélange

    graisse-TCP. Le prélèvement d’os autologue est lourd (au niveau iliaque ou calvarial), par

    rapport à celui de la graisse. Ce dernier est plus rapide (prise en 15 à 20 minutes) et

    beaucoup moins douloureux. Le stock n’est pas limité ; L’os hétérologue n’est pas indemne

    de risque de transmission (os de banque humaine provenant de têtes fémorales ou d’origine

    bovine; Le TCP n’est pas un bon ostéoinducteur. La graisse réunirait les facteurs

    indispensable à l’ostéoformation : maintien du volume sous sinusien, ostéoconduction,

    ostéoinduction. Le nouvel avantage est cette richesse en stem cells.

    Ce concept est à la croisée de deux pôles d’actualité : stems cells et chirurgie préimplantaire.

    En chirurgie maxillo-faciale, ces deux techniques sont de pratique courante. Leur association

    trouverait une application directe et quotidienne, redonnant encore une fois toute sa noblesse à

    notre spécialité.

    mailto:thiery.gaetansophie@free

  • Session Implantologie intra-orale et Chirurgie pré-implantaire

  • Session Implantologie intra-orale et Chirurgie pré-implantaire

    ALDEGHERI Alain, ; CAMPANA Fabrice, LEVY Charles, BRATICEVIC Alexandre,

    TAILLAN Thierry.

    Centre Massilien de la Face 24 avenue du Prado, 13006 MARSEILLE France

    www.centremassiliendelaface.com

    La greffe en sandwich. Une technique d’augmentation osseuse verticale.

    Les techniques d’augmentation verticale en chirurgie pré-implantaire, en particulier au niveau

    mandibulaire postérieur, sont difficiles à prendre en charge du fait de la faible laxité des tissus

    mous. La distraction osseuse alvéolaire verticale permet de résoudre cette équation en

    allongeant à la fois les tissus osseux et les tissus mous notamment où un apport osseux de plus

    de 5mm est nécessaire. Afin de faciliter les procédures chirurgicales, dans les cas où l’apport

    osseux est inférieur à 5mm, nous utilisons actuellement une technique de greffe en sandwich

    avec interposition d’os de banque (TBF Phoenix) combinée à un abord vestibulaire sans

    décollement crestal (dérivé des techniques de tunellisation).

    http://www.centremassiliendelaface.com/

  • Session Implantologie intra-orale et Chirurgie pré-implantaire

    Les greffes osseuses en chirurgies pré-implantaires. Os autologue, os de

    banque, os de synthèse. Que choisir ?

    ALDEGHERI Alain, ; CAMPANA Fabrice, LEVY Charles, BRATICEVIC Alexandre,

    TAILLAN Thierry.

    Centre Massilien de la Face 24 avenue du Prado, 13006 MARSEILLE France

    www.centremassiliendelaface.com

    L’os autologue est le « gold standard » en chirurgie reconstructrice. Dans le désir de

    simplifier nos procédures chirurgicales avec moins de iatrogénicité, les techniques faisant

    appel à l’os de banque ou l’os de synthèse se développent de plus en plus avec des résultats

    similaires à l’os autologue.

    Dans cette « forêt » de moyens, comment faire son choix ? Pourquoi préférer tel os à tel

    autre ?

    Notre expérience de plus de 10 ans de greffes osseuses en chirurgie pré-implantaire, nous a

    amené à réaliser un arbre décisionnel qui va dépendre de plusieurs facteurs :

    - le type de perte osseuse : perte osseuse verticale, perte osseuse horizontale, perte

    osseuse sous-sinusienne,

    - le besoin ou non de réaliser un « coffrage » osseux,

    - l’intégrité ou non de la muqueuse sinusienne.

    Bien sur, l’indication dépendra aussi de l’expérience et de la compétence du praticien, ainsi

    que du souhait du patient après une information claire des différents types d’os, de leur

    avantages et inconvénients et des différentes techniques de mise en œuvre.

    A notre avis,