IMAGERIE DE LA BILHARZIOSE URINAIRE · PDF fileRappeler les manifestations cliniques de la...

Click here to load reader

  • date post

    12-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    217
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of IMAGERIE DE LA BILHARZIOSE URINAIRE · PDF fileRappeler les manifestations cliniques de la...

  • IMAGERIE DE LA BILHARZIOSE URINAIRE

    L. BEN FARHAT, L. HENDAOUI,A. HAMMOU

  • Introduction (1)

    Affections parasitaires dues des vers plats appels schistosomes ou bilharzies

    Schistosoma haematobium : uro-gnitale +++rarement intestinale ou pulmonaire

    Schistosoma mansoni, japonicum et mekongi : intestinale et parfois hpato-splnique

    Schistosoma intercalatum : rectale et gnitale

  • Introduction (2)

    Schistosoma haematobium : contres africaines et moyen orient Populations dmigrants et visiteurs occasionnels

    des rgions endmiques

    Imagerie : Bilan initial de la maladie Surveillance de lvolution sous traitement

    UIV couple lchographie+++

  • Objectifs ducationnels spcifiques

    1. Citer les zones endmiques de la bilharziose urinaire2. Rappeler brivement le cycle du parasite responsable de la

    bilharziose urinaire3. Rappeler les manifestations cliniques de la bilharziose

    urinaire4. Citer les deux examens radiologiques essentiels dans

    lexploration de la bilharziose urinaire5. Enumrer les trois types de lsion pouvant tre visualises

    sur lUIV dun patient atteint de bilharziose urinaire6. Dcrire les calcifications vsicales et urtrale de la

    bilharziose urinaire

  • 7. Dcrire les diffrentes lsions urographiquespylocalicielles et urtrales de la bilharziose urinaire

    8. Prciser lapport de lchographie dans les lsions vsicales et rnales de la bilharziose urinaire

    9. Citer les autres moyens dexploration de la bilharziose urinaire en prcisant leurs rapports respectifs.

  • Epidmiologie

    Schistosomiases : zones tropicales et intertropicales du globe (facteur limitant : t)

    S haematobium : agents de la Bilharziose africaine (Maghreb, Afrique Australe et les ctires, mditerrane sud, moyen-orient et Inde)

    Points deau contamins dans les aires de rpartition de la maladie distribution par foyers

  • Parasitologie

    Vers adultes : tronc porte Hte intermdiaire : mollusque gastropode pulmon

    du genre Bullinus (bullin) Ponte des ufs : fins capillaires du plexus vsical Schistosomes : parasites htroxnes ayant 2 phases

    de multiplication hte intermdiaire : asexue hte dfinitif : sexue

    Lien entre les deux htes : eau douce

  • Cycle du parasiteHte dfinitif

    Maturation et accouplement : veine porte Migration plexus veineux splanchniques vsicaux et ponte de milliers dufs qui doivent traverser la paroi vsicale pour tre limins par les urines

    ufs bloqus corps trangers avec des ractions spcifiques et non spcifiques

    Migration inacheve : bilharziose maladie

  • Cycle du parasite Hte intermdiaire

    Eau douce : uf embryon qui pntre le mollusque

    Mollusque : volution des larves vers une forme mature appele furcocercaire (excellente nageuse)

    Attraction des furcocercaires par un chimiotactisme puissant li aux scrtions cutanes

  • Cycle du parasiteLarve infectante

    Pntration active au niveau de la peau Voie sanguine ou lymphatique tape pulmonaire, cur gauche puis foie par

    la grande circulation Rservoir du virus : homme parasit

  • Atteinte anatomique

    Zones endmiques : 60 70 % des enfants de moins de 14 ans : lsions

    urtrales et vsicales 12 % des enfants : lsions urtrales Adultes : lsions vsicales

    50 60 % des hommes 20 30 % des femmes

    Zones non endmiques : degr dinfection plusbas avec une atteinte vsicale suivie plus tard par latteinte urtrale (fibrose)

  • Rappel clinique (1)

    Phase dinfestation cercarienne : prurit suivie par un rythme puis par des

    papules dermatite trs discrte voire inexistante de

    quelques dizaines de minutes

    Phase dinvasion : phnomnes immuno-allergiques de dure variable,rares voire inexistants

  • Rappel clinique (2)

    Phase de focalisation viscrale : qq mois qq annes aprs le contact squelles de la formation du granulome bilharzien autour

    des ufs Hmaturie de plus souvent terminale associe une

    pollakiurie et des brlures mictionnelles Colique nphrtique rvlatrice, hmospermie ou

    mtrorragie Insuffisance rnale

    Examen systmatique des urines en zone dendmie : ufs de S. haematobium

  • UIV

    Bilan lsionnel et orientation diagnostique AUSP avant et aprs miction Cystographie secondaire ncessaire 3 types :

    calcifications lsions stnosantes et sclrosantes lsions pseudo-tumorales

  • Calcifications (1)

    Calcifications vsicales : 1/3 des cas vessie pleine : liser continu ou discontinu vessie vide : opacits calciques sinueuses

    Calcifications urtrales : 10 15 % des cas segment pelvien ++ voire la totalit de luretre conduit urtral dlimit par 2 fins lisers opaques bilharziomes urtraux simulant des calculs

  • Calcifications (2)

    Calcifications des vsicules sminales : rares mais caractristiques

    en rayon de miel au dessus du pubis oblique en haut et en dehors

  • Lsions sclrosantes et stnosantes (1)

    Lsions vsicales : vessie ronde de petite capacit inextensible avec RVU sclrose du col avec vessie de lutte associe une

    dilatation urtro-pylocalicielle Lsions urtrales :

    20 70 % des cas bilatrales et symtriques portions intra-murales et segments pelviens uretre lombaire en regard de L3 ou la totalit avec

    prdominance pelvienne

  • Lsions sclrosantes et stnosantes (2)

    Reflux vsico-urtral : sclrose des orifice urtraux et des portions

    intra-murales suspect ou affirm par lUIV :

    cavits hypotoniques avec empreintes vasculaires fonds de calice plats ou convexes avec des signes

    voquant une nphropathie de reflux Signes souvent masqus par la dilatation des VE cystographie par voie sus-pubienne ou rtrograde chez la femme

  • Lsions sclrosantes et stnosantes (3)

    Lsions pylocalicielles : atteinte isole rare tous les degrs de lobstruction : gne lcoulement mute rnale

    altration papillaire tmoin de lanciennet de lobstruction

    Lsions urtrales et gnitales mles : cystographie descendante complte au besoin par

    des explorations rtrogrades stnoses de lurtre spongieux ou membraneux fistules urtro-cutans : urtre bulbaire et membraneux

  • Lsions tumorales et pseudo-tumorales

    Dgnrescence kystique : urtrite kystique : lacunes et encoches de petite

    taille dissmines petite cavit en cas de rupture favorisant la

    formation ventuelle de calculs

    Bilharziomes urtraux : lacunes uniques ou multiples avec une base

    dimplantation paritale large volontiers groups dans le mme segment

    urtral avec un signe de Bergman

  • Echographie (1)

    Lsions vsicales : paississement de la paroi Paroi irrgulire et hypertrophie localise Association de polypes dchostructure uniforme

    avec une paroi paissie et irrgulire : typique Lsions du parenchyme rnal et des CE :

    dilatation des CE, atrophie parenchymateuse, mesure de lpaisseur corticale

    pyonphrose : chos dclives avec niveau horizontal lithiase

  • Echographie (2)

    Lsions de lappareil gnital masculin : Spermatocyte Lsions diffrentielles testiculaires ou

    pididymaires palpables

    Classification de lOMS : Atteinte vsicale, forme, paroi (irrgularit,

    paisseur, masse vsicale, pseudopolype) Atteinte urtrale Atteinte rnale

  • Forme de la vessie

    Paroi de la vessie

    Masse vsicale

    absente Pas de masse

    Masse unique

    Masse multiples

    focale

    multifocale

    pseudopolype

    0 normale (triangulaire)

    pas de pseudopolype

    1 arrondie Polype unique

    2n+2 Multiple

  • Atteinte urtrale Atteinte rnale

    0 Uretre non visible

    3 Uretre dilat visible au niveau de sa partie proximale et/ou distale

    4 Uretre trs dilat, totalement visible

    6 Dilatation modre avec cortex rnal conserv

    8 Dilatation svre avec un parenchyme rnal comprim ou dtruit

    Pas de dilatation

  • Tomodensitomtrie

    Diagnostic ou bilan dextension dune tumeur de vessie

    Ralis pour une autre type dindication Rsultat :

    calcifications vsicales cupuliformes et en anneaux au niveau des urtres distaux

    tat du parenchyme rnal (encoche de PNC,micro-abcs de pylonphrite aigu)

    tat du rtropritoine

  • IRM

    Mthode complmentaire (URO-IRM en cas dinsuffisance rnale)

    Bonne tude sans irradiation du rtropritoineet du pelvis devrait permettre de rduire les indications des urtropylographie rtrograde

    Inconvnient majeur : incapacit dtecter les calcifications et les calculs

  • Traitement

    Mdical : praziquantel malheureusement peu disponible dans les rgions endmiques

    Chirurgical pour le reflux vsico-urtral

    IMAGERIE DE LA BILHARZIOSE URINAIREIntroduction (1)Introduction (2)Objectifs ducationnels spcifiquesEpidmiologieParasitologieCycle du parasite Hte dfinitifCycle du parasite Hte intermdiaireCycle du parasite Larve infectanteAtteinte anatomiqueRappel clinique (1)Rappel clinique (2)UIVCalcifications (1)Calcifications (2)Lsions sclrosantes et stnosantes (1)Lsions sclrosantes et stnosantes (2)Lsions sclrosantes et stnosantes (3)Lsions tumorales et pseudo-tumoralesEchographie (1)Echographie (2)TomodensitomtrieIRMTraitement