Hyères, une ville à l'heure anglaise

download Hyères, une ville à l'heure anglaise

of 18

  • date post

    05-Jan-2017
  • Category

    Documents

  • view

    218
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Hyères, une ville à l'heure anglaise

  • Hyres, une ville l'heure anglaise

    Diffrentes sources, historiques, pistolaires, littraires, tendent prouver qu'Hyres a t une ville dhiver, typiquement anglaise, selon lexpression de Marc Boyer dans l'invention de la Cte d'Azur, l'hiver dans le midi.

    e Comte dAlbemarle

    prescrit par son mdecin personnel.

    Journal

    avant de retourner Toulon pour poursuivre par la mer son priple en direction de Nice.

    Clestina, publi en 1791,

    Guide des trangers 1896-1897, Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

  • Au dbut du XIXe

    par excellence (ancien nom de la tuberculose pulmonaire)La petite ville de

    Hyres, agrablement situe sur le revers mridional d'une colline et environ deux milles du rivage de la Mditerrane, est la rsidence la plus exceptionnelle que la Provence puisse offrir aux personnes atteintes de maladies de poitrine.

    e

    Hyres, mais dans une bien moindre mesure qu' Nice, dsormais relie par le train. Hyres ne connat pas la

    1876 en se montrant, sans restriction, favorables au climat d'Hyres qu'ils recommandent leurs patients.The garden of Hyres rclame dans les guides Joanne, cre

    Timesou le New York Hrald.

    destins de pauvres malades.

    Guide des trangers 1896-1897, Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

  • dfendre le maintien du Tribunal de District.

    reprend Hyres aprs 1815.

    Londres et les Anglais, II, an XII Touriste

    l'utilisant dans le titre de ses Mmoires d'un touriste

    Guide des trangers 1896-1897, Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

  • e sicle

    dix huit holes (dix huit trous).

    plus beaux parcs de la Cte d'Azur.

    immdiate de la mer.

    un autre type de tourisme, estival et balnaire.

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

  • Les jardins l'es jardins l'anglaiseLe XIXe sicle voit le triomphe des promenades arbores et des jardins paysags. Les larges avenues, (avenue des Palmiers,avenue Victoria, avenue Gambetta) plantes de palmiers ont suc-cd aux petites rues habituelles dans les rgions mridionales. Les jardins paysags, publics ou privs suivent la mode des jardins anglais aux formes libres et sinueuses. Ils entourent les somptueuses demeures aristocratiques et les grands htels de voyageurs situs dans les quartiers rsidentiels (quartiers d'Orient, de Chteaubriand, des Iles d'Or, de Costebelle ). Ils mettent en exergue des collections de vgtaux exotiques avec la cration frquente de palmeraies dans les jardins publics (Parc Olbius Riquier) ou privs (Jardin Denis, Plantier).

    Adolphe Smith, journaliste, militant socialiste anglais, sjourne plusieurs fois Hyres et publie Londres en 1880, The garden of Hyres.

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

    Dans les annes 1920, Edith Warthon,

    l'amnagement de sa proprit. Lawrence Johnston,

    plus grands crateurs de jardins du XXe sicle, aide Edith Wharton amnager son jardin du Castel Sainte-Claire. Charles Knight, architecte, rnove le bti. Cette proprit hyroise est alors considre comme l'un des plus beaux lieux de villgiature de la Cte d'Azur.

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

    Collection Archives Municipales

    de la Ville d'Hyres

    Collection Archives Municipales

    de la Ville d'Hyres

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres - srie 1O14

    anglaiseanglaise

  • La Reine Victoria1819-1901

    Reine du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande depuis son accession au trne le 20 juin 1837, Impratrice des Indes depuis 1876, Victoria, active et autoritaire symbolise l'tranger une puissance britannique forte du plus vaste empire colonial du monde.

    En 1892, dans sa 73e

    Clarence en janvier 1892, puis de son gendre, Louis de Hesse en mars 1892, Victoria rserve un sjour strictement priv aux Grands Htels de Costebelle du 21 mars au 25 avril.

    Lors de son arrive par train spcial, compos de sept voitures et de deux fourgons, en gare d'Hyres du Paris-Lyon-Mditerrane, une foule norme est masse et tenue distance par de nombreuses escouades d'agents et de gendarmes. Seuls les journalistes sont admis dans la gare. Le Prfet du Var, Chadenier, le Maire d'Hyres, Charles Roux, le Vice-Consul d'Angleterre Corbett,

    Le landau royal et quinze autres voitures partent au grand trot jusqu'aux Grands Htels. Tout au long de la route, des arcs de triomphe avec l'inscription Welcome sont dresss et des lanternes vnitiennes clairent le parcours. Un grand dner est servi 23h.

    Fonds Mdiathque de la Ville d'Hyres

    Fonds Mdiathque de la Ville d'Hyres

    Fonds Mdiathque de la Ville d'HyresFonds Mdiathque de la Ville d'Hyres

  • Accompagne de son secrtaire, Lord Ponsonby, de plusieurs

    nombreuse, les activits de la Reine pour ce sjour, sont celles des autres simples hivernants. La promenade occupe l'essentiel de la journe et le charme de La Bicoque, d'Alexis Godillot attire mme la Reine jusqu' la Plage.

    Le 31 mars 1892, Victoria participe en personne une vente organise au Grand

    chapelle anglicane de Costebelle. Elle y effectue un achat hautement symbolique,

    Louis Cartigny. Ce doyen des Chevaliers de la Lgion d'Honneur, vtran de la bataille de Trafalgar, venait de mourir 101 ans, juste avant que la Reine ne puisse le rencontrer.

    Le 26 avril 1892, le lendemain du dpart de la Reine,

    suivant : Sa Majest a quitt Costebelle avec regret, enchante de son sjour dans ce beau pays o elle a rencontr les plus grandes attentions et les plus grands gards pendant sa rsidence Hyres. La manire dont on a respect son dsir de vivre en priv a grandement ajout son bien-tre et sa satisfaction.

    Cet unique sjour va marquer durablement la mmoire des Hyrois comme souvenir d'une poque heureuse et lier un peu plus le sort de la station celui de l'Angleterre victorienne.

    Fonds Mdiathque de la Ville d'Hyres

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

    Fonds Mdiathque de la Ville d'Hyres

    Fonds Mdiathque de la Ville d'Hyres

    Portrait de Louis Cartigny achet par la Reine Victoria

    Fonds Mdiathque de la Ville d'Hyres

    Fonds Mdiathque de la Ville d'Hyres

  • Dans les annes 1870-1880, les Anglais contribuent transformer les collines de Costebelle et de l'Ermitage en un lieu de villgiature rput et apprci de tous les Britanniques.

    Les htels

    Avec la socit de l'Ermitage qui sige Londres, Corbett, galement Vice-Consul d'Angleterre Hyres, et pre de George Richard Corbett qui sera son successeur, envisage alors de lotir toute la colline.

    Puis, Richard Corbett s'associe Alexandre Peyron. Ce cuisinier n Carqueiranne connat parfaitement les gots des Britanniques pour avoir exerc son mtier en Angleterre et pous une anglaise, Emily Jane Churchmann.

    En 1875, Corbett et Peyron font construire ensemble le Grand Htel de l'Ermitage, puis le Grand Htel de Costebelle ouvre ses portes en 1881. Le Grand Htel d'Albion dmarre sa construction en 1883 pour accueillir ses premiers clients en 1886.

    La Pinedo - Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

    En 1877, Sir Richard Corbett, Capitaine de l'arme des Indes, s'installe Costebelle dans la villa La Pinedo. Cette belle maison de villgiature a t construite, vers 1870, par un Lord anglais, Herbert d'Este-East sur une proprit de 5 hectares.

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

  • D'autres beaux, grands et luxueux htels sont galement priss des Anglais et situs en diffrents endroits de la Ville.

    La clientle jouit d'un grand confort dans des appartements ou salons pourvus de salles de bains, de chauffage central et

    Collection Archives Municipales

    de la Ville d'Hyres

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

    La teinte rouge indique les monuments publics et les villas. La teinte jaune indique les htels.

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

    Collection Archives Municipales de la Ville d'Hyres

  • Les loisirsLes rsidants des trois Grands Htels, Ermitage, Albion et Costebelle, mnent dans le luxe, une vie tranquille l'cart de la Ville et pratiquent des activits la mode. Les hivernants disposent d'une bibliothque de cinq mille volumes, d'une salle de bal o des orchestres rputs viennent rgulirement se produire et animer de brillantes soires.

    Ils se rendent galement au centre ville, au Casino Municipal du Chteau Denis o aprs le typique Four o'clock tea, des rcitals de chansons de romances anglaises s'offr