Homéothermie chez les animaux domestiques Partie 3 PL Toutain 2014 Ecole Nationale Vétérinaire de...

download Homéothermie chez les animaux domestiques Partie 3 PL Toutain 2014 Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse.

If you can't read please download the document

  • date post

    05-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    105
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Homéothermie chez les animaux domestiques Partie 3 PL Toutain 2014 Ecole Nationale Vétérinaire de...

  • Page 1
  • Homothermie chez les animaux domestiques Partie 3 PL Toutain 2014 Ecole Nationale Vtrinaire de Toulouse
  • Page 2
  • 2 La lutte contre le froid
  • Page 3
  • Stratgies de lutte contre le froid Augmentation de la thermognse Limitation des pertes par thermolyse Abandonner provisoirement le contrle de la temprature centrale (hibernation) 3
  • Page 4
  • Courbes de thermognse de diffrentes espces de mammifres en fonction de la temprature ambiante 4
  • Page 5
  • Modalits de laugmentation de la thermognse Thermognse mcanique Augmentation du tonus musculaire Frisson thermique Thermognse chimique Foie, rein, cur Tissu adipeux brun 5
  • Page 6
  • Contribution la thermognse des organes Muscle : 20% Rein : 10% Cerveau : 20% Foie, TD : 20% Cur :13% 6
  • Page 7
  • Le frisson thermique Commence par une simple augmentation du tonus musculaire Fines trmulations puis tressaillement une frquence de 7-13Hz Dabord pour les muscles antigravitaires (massters: claquement des dents sauf le nouveau-n) Puis cage thoracique (grelottement) Gnralisation tous les muscles 7
  • Page 8
  • Le frisson thermique : muscles antigravifiques Muscles rouges impliqus dans la posture mais peu dans les mouvements (pas de risque dataxie) et muscles assurant un mtabolisme oxydatif (pas daccumulation dacide lactique) 8
  • Page 9
  • Le frisson thermique : bases neurophysiologiques 9 Formation rticule Formation rticule Centre respiratoire (frisson inspiratoire) Motoneurone alpha Motoneurone gamma Muscle Cortex moteur Neurone pyramidal Fibre sensitive annulospirale Anesthsiques neuroleptiques Anesthsiques neuroleptiques Fuseaux neuromusculaires Systme extrapyramidal
  • Page 10
  • Frisson thermique 100% de lnergie mcanique est transforme en chaleur Chaleur dgage en priphrie plutt que vers les organes vitaux 10
  • Page 11
  • Thermognse chimique Mise en vidence Mesure de la VO 2 chez des rats curariss acclimats ou non au froid Seuls les rats acclimats augmentent leur VO 2 Dveloppement dun tissu adipeux brun 11
  • Page 12
  • Tissu adipeux brun Le tissu adipeux brun (ou graisse brune ou glande hivernale) est avec le tissu adipeux blanc l'un des deux types de tissu adipeux. Il est abondant chez les nouveau-ns Homme (23 eme sem), mouton, veau, chat, rongeurs, lapin mais il est absent chez le porcelet. Sa principale fonction est d'assurer, grce la lipolyse de ses adipocytes, la thermogense chez les animaux qui hibernent, les nouveau-ns qui ne sont pas encore capables de frissonner et chez lhomme adulte en cas dacclimatement au froid (plongeurs ne pouvant pas frissonner) 12
  • Page 13
  • 13 Le tissu adipeux brun Prsent la naissance chez les nouveau-ns sauf chez le porcelet Situ autour des grands troncs veineux
  • Page 14
  • Localisation du tissu adipeux brun (TAB) Entre les scapula et autour des grands vaisseaux qui arrivent et repartent du cur Rchauffement prioritaire du SNC Autour des reins et dans le msentre chez les ruminants Chez les ruminants, la totalit du TA est brun la naissance (2-3% du PV) 14
  • Page 15
  • Tissu adipeux brun : structure Sa couleur brune (ressemble du foie) est due sa riche irrigation 20% du dbit sanguin chez les animaux acclimats au froid Innervation par le SN sympathique Adipocytes contenant des TG et riches en mitochondries 15
  • Page 16
  • Lipolyse dans le TAB Lipolyse et dissipation locale de chaleur La temprature locale peut excder de 6C la temprature locale Lipolyse essentiellement adrnergique (Noradrnaline agissant sur des rcepteurs bta) Rles des hormones thyrodiennes, du cortisol et de la GH 16
  • Page 17
  • Rle du TAB Rveil chez les hibernants Acclimatement au froid chez les espces de petite taille (rongeurs, lapin, chat..) et lhomme (plongeurs de perles) 17
  • Page 18
  • Thermorgulation chez les nouveau-ns Les handicaps des NN Petite taille et rapport volume/surface dfavorable Peu de phanres Immaturit du SNC 18
  • Page 19
  • Le lapereau Le TAB assure 70% de la thermognse Rle majeur du nid qui atteint 35C 19
  • Page 20
  • Le porcelet (1) Pas de TA (ni blanc ni brun) la naissance Thermognse ne peut tre augmente que par frisson thermique et avec uniquement des glucides comme source nutritionnelle Circulation pulmonaire plus limite que chez ladulte TCI leve: 35C pendant les premires 24h et le mtabolisme de sommet ne dpasse pas 2 fois le MB et la temprature ltale est de 23C avec mort en hypoglycmie La noglucognse ne se dveloppe qu 5 jours et le TA blanc commence fonctionner aprs une semaine (temprature ltale de 4C) 20
  • Page 21
  • Le porcelet (2) Les principales adaptations sont comportementales Position recroquevill pour dormir Blotissement en groupe Chauffage des maternits Importance de la temprature de la zone de couchage 21
  • Page 22
  • Comportement collectif dpargne de la chaleur par blotissement (huddling) chez le porcelet 22
  • Page 23
  • Rduction de la thermolyse Augmentation de lisolation thermique Irrigation sanguine rduite vers les radiateurs Vasoconstriction priphrique Temprature des extrmits (pieds, queue, cornes, oreilles) rduite 23 Les extrmits du chat (queue, pattes) sont froides
  • Page 24
  • Rduction de la thermolyse: tronc Cas des mammifres marins et du porc (pas de fourrure) mais un double rseau vasculaire spar par une paisseur de tissu adipeux (lard hypodermique ou bardire). Le porcelet nayant pas de TA, il est vulnrable au froid 24
  • Page 25
  • 25 Raction de chasse de Lewis dans les oreilles de mouton plac -10C La vasoconstriction qui diminue le dbit sanguin dans loreille pour limiter la thermolyse pourrait entraner une anoxie locale; pour obvier ce risque, des chasses sanguines surviennent rgulirement pour irriguer loreille
  • Page 26
  • Toisons & fourrures Barrire majeure la thermolyse Sera fonction de la densit, de la longueur et de la structure du poil Densit: isolation thermique en C/Mcal/par m et par h: Toison de 1cm: 13, pelage de la vache: 4.6 et peau du porc: 1.2 (trs faible densit pilaire de 320 par cm contre 1000 pour le cheval) Longueur : isolation augmente avec la longueur Impossible pour les espces de petit format Structure ouverte ou ferme de la toison 26
  • Page 27
  • Adaptation au froid chez le chien de traineau Gradient de temprature dans lpaisseur de la fourrure (70mm) chez un chien de traineau plac -38C 27
  • Page 28
  • Toison ouverte ou ferme Ferme ou ouverte Adaptation la pluviomtrie, une toison ferme (mrinos) pouvant accumuler 3kg deau ce qui supprime ses qualits isolantes (la conductance de leau est 50 fois suprieure celle de lair) Leau glisse sur les mches dune toison ouverte et suintante (ex: race masham UK) 28
  • Page 29
  • Toisons et fourrures Structure du poil Poil dhiver et poil dt Poils dhiver denses, longs, fins et sans canal mdullaire Poils dt moins denses, et avec canal mdullaire (moins isolant) Deux pousses annuelles de poils Printemps, automne Contrl par la photopriode (rle de la prolactine) 29
  • Page 30
  • 30 La lutte contre le foid
  • Page 31
  • Pilorection Augmente les qualits isolantes du pelage Chez le veau, double lpaisseur du pelage et augmente de 30% lisolation thermique Muscles arecteurs 31
  • Page 32
  • Rle de la couleur Avantage du blanc pour les animaux vivants sur la neige Mimtisme Rflexion de poil poil dune partie des ondes lectromagntiques jusqu la peau qui sera rchauffe (ours) 32
  • Page 33
  • Mcanismes comportementaux Migration ou hibernation Formation de colonies Caribou Posture 33
  • Page 34
  • Comportement collectif dpargne de la chaleur : formation de colonie 34
  • Page 35
  • 35 Adaptation morphologique du porc au froid et la chaleur Ces 2 porcs sont issus de la mme race mais le porc de droite a t acclimat au froid et le porc de gauche la chaleur