Histoire de la langue française - le français du Québec

Click here to load reader

  • date post

    12-Apr-2017
  • Category

    Documents

  • view

    57
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of Histoire de la langue française - le français du Québec

  • Histoiredelalanguefranaise:lefranaisduQubec

    parJiaRongShao

    Histoiredelalanguefranaise

    LefranaisduQubec

    JiaRongShao

  • 1

    2

    2

    4

    6

    Introduction

    PARTIEI:LAFRANCE

    GrandSicle(1594-1715)

    SicledesLumires(1715-1789)

    Rvolutionfranaise(1789-1799)

    PARTIEII:LEQUBEC

    Rgimefranais(1608-1760)

    rgimebritannique(1760-1840)

    Canada-Uni et Confdration de 1867

    (1840-1960)

    Rvolutiontranquille(1960-1970)

    L'avenirdelalangueauQubec

    Histoiredelalanguefranaise:

    lefranaisduQubec

    JiaRongShao

    Tabledesmatires

    8

    8

    11

    13

    16

    19

  • 1

    Introduction

    L'imagelaplusexactedel'espritfranaisestlalanguefranaise

    elle-mme.

    JeanMarieNapolonDsirNisard

    Lorsqu'onparledelalangue,lemotculturenousvientl'esprit.Malgr

    que ces deux semblent ne rien avoir en commun, elles sont des lments

    importants de l'identit d'un individu. Dans le cas de la sociologie et des

    sciences humaines, la culture assure une fonction de diffrenciation et

    permet l'individudesedfinircommemembred'ungroupe l'exclusion

    de toutautre.De l'autre ct, l'aspectpatrimonialde la culturenousdicte

    que cette dernire fait partie de notre identit, de qui nous sommes. La

    langue, elle, est un facteur d'organisation de la pense et d'intgration

    sociale. Ce phnomne rvolutionnaire de la communication dpasse

    l'expressiondesesbesoins,maiss'tendpluttverslamanifestationdeses

    pensesetdesesdsirs.Voiljustementcequidiffrencielaracehumaine

    desanimaux!

    Dans lemme ordre d'ides, la division d'une socit rflte l'image de la

    langue. Plus une communaut est diversifie, plus le nombre de sous-

    culturesetdediffrenceslinguistiquesaugmente;d'autrepart,siladivision

    du travail se faisait de manire minimale et les membres de la socit

    vivaient dans des conditions socio-conomiques similaires, la culture et

    l'idiomepopulairesseraientextrmementrpandus.

    Le franais l'aube de l'Histoire du Canada tait un dialecte trange ; la

    disparit socialedu royaumedeFrance,ainsique ladivisionde la langue,

    ontfaitensortequelescolonsfranaisnes'entendaientqu'moiti.Avecle

    temps,lalanguefranaise,qui,autrefois,taitsimaladroite,s'panouitetse

    normalise.Malheureusement,lafinduRgimefranaisindiqueledclindu

    statutde la langue.LesCanadiens,victimesd'assimilation,durentsurvivre

    plusde200anssousladominationbritannique.Cecinefaitquerenforcerle

    sentimentdeprotectiondel'identit.

    Aujoud'hui encore, la langue est un enjeu important sur le territoire

    qubcois ; on l'associe souvent la culture et l'identit collective de la

    nation.Lercitsuivantdtailleleseffetsquelesaspectssociopolitiquesdela

    vie commune peuvent avoir sur la langue parle, tout en explorant

    l'volution de la langue franaise en France et au Qubec, du XVIe sicle

    jusqu'aujourd'hui.

    http://www.citation-celebre.com/citations/57309http://www.citation-celebre.com/citations/57309

  • 2

    PartieI:LaFrance

    GrandSicle(1594-1715)

    Jedfendraijusqu'lamortlapuretdelalanguefranaise.

    FranoisDeMalherbe

    LeGrandSicle, surnommainsi en raison de la prosprit du royaume

    franais, est une priode de stabilit sociale et conomique. C'est aussi

    cettepoquequenatlalanguefranaisemoderne.

    HenriIV(1553-1610)

    RoideFrancede15891610,lalanguematernelled'HenriIVfutl'anglais.

    Parcontre,ilatoujourspossdunamourpourlalanguefranaise.

    En ce qui concerne la politique du royaume, c'est Henri IV qui entama

    l'imposition de l'absolutisme monarchique, un systme o le souverain

    possdetoutlepouvoir,soit l'autoritabsolue.Cergimepolitiquedevient

    caractristiquedelaFrancejusqu'laprisedesTuileries(insurrectiondu10

    aot1792annonantlachutedelamonarchie).

    Dans la seconde moiti du XVIe sicle, le conflit religieux entre les

    catholiques et les protestants a men une terrible guerre civile dans le

    royaume de France ; les nouvelles ides n'taient pas tolres par les

    catholiques.Cettegrandedisputeadchirl'tat,etl'incertitudedupouvoir

    royalentrelarpressionetlatolrancereligieusen'aqu'aggravlestensions

    entre les deux groupes. La guerre de religion ne s'achva qu'avec la

    promulgation de l'dit de Nantes par Henri IV. Sign en 1598, ce dcret

    promutlalibertdereligion.

    Enfin,c'estgrceHenriIVqueleroyaumedeFranceatteintsonapogeau

    XVIIesicle.Eneffet,lorsdel'AncienRgime,l'hritaged'HenrileGrandet

    la stabilit politique qu'il a apporte au royaume ont permis ses

    descendants, les futurs rois de France, et leurs bras droits (Richelieu,

    Colbert)d'encadrerlepaysauniveaupolitiqueetlinguistique.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/XVIe_si%C3%A8cle

  • 3

    L'AcadmiefranaiseetleDictionnaire

    LecardinaldeRichelieu,premierministresous lergnedeLouisXIII(roi

    deFranceetdeNavarreentre1610et1643),futunhommed'tat franais

    qui s'estbattupour renforcer lepouvoir royal, et ainsimettre enplaceun

    rgime absolutiste en France. Avec la permission de son roi, il fonde

    l'Acadmie franaise en 1634, dont l'objectif tait d'purer la langue

    franaiseetdeluidonnerdesrgles.Pourcefaire,l'Acadmiecomposaun

    dictionnairequiserviraitderfrencepourtouteslesquestionsportantsur

    lalanguefranaise,leDictionnairedel'Acadmiefranaise.Cependant,les

    sujets et le registre de langue traits dans cet ouvrage se retrouvaient

    rarementdanslediscoursfamilier; ledictionnairedel'Acadmietaitpeu

    populaireparrapportceluidesesconcurrents.Nonobstant,sonfuturrle

    dansl'authentificationdelalanguefranaisedanssescoloniesamricaines

    esttrsimportant...

    Colbertetlalangue

    Sous le rgne de LouisXIV, leministre Jean-Baptiste Colbert tait connu

    poursapolitiquedemercantilismeetsacontributionl'enrichissementde

    l'industrie franaise.Auniveau linguistique, il imposait la langue franaise

    demanireassezimprialisteetdnigraitquasimentleslanguesrgionales

    deFrance;eneffet,cespatoisperdirentmomentanmentleurprestigedans

    les provinces nordiques proches d'le-de-France, sans pour autant

    disparatre.Malheureusement,Colbertn'eutpaslesrsultatsdsirs,carles

    languesrgionalessurvcurentl'attaque.

    Deplus,larvocationdel'ditdeNantes(1685)aportuncoupbrutalau

    nombredefrancophonesetdetravailleursenFrance;lafuitedescerveaux

    sersumaalorsaudpartde300000commerants,hommesd'affaireset

    intellectuels huguenots. Cependant, le dpart de ces gens instruits

    permettaitaussiladiffusiondufranaisdanslespaysoceux-ciimmigrent,

    commedanslecasdelaSuisseromande.Cettemigrationappauvrissaitle

    royaumedeFrance,etenrichissaitlespaysd'accueil.

    Lalangueduroyaumede16431715

    Au dbut de l'poque de Louis XIV, la langue parle ne dfinissait pas

    encore la classe sociale du locuteur. En France, moins d'un million

    d'habitants sur une population totale de vingt millions comprennent la

    langue officielle, dont environ 4000 individus de rang noble qui parlent

    couramment

  • 4

    couramment le franais aristocratique. Avec le temps, le franais devient

    peu peu une langue littraire, synonyme de noblesse, de richesse et

    d'importance.

    Chezlesnobles,lepurismelinguistiquedominelaphrase;lesempruntsaux

    languestrangressontrares.Enoutre, les tendancesprotectionnistesdes

    classesaisesserventexpliquerl'appauvrissementrelatifduvocabulaireet

    lenombrengligeablede locuteurs.Enfin, l'litisme linguistiquemanifest

    par les nobles contribua ngativement la situation linguistique de la

    France.

    LalangueparlelefranaisduRoyn'arrivaitpasprendrelaplacedu

    franaispopulairepourplusieursraisons.D'abord,letauxd'analphabtisme

    taitd'environ99%partoutenEurope,toutcommeenFrance.Lesgensdu

    peuple cultivaient la terre et n'avaient pas besoin d'apprendre le franais

    parlparl'lite.L'enseignementreligieuxnesefaisaitqu'enlatind'gliseou

    enpatois.Lescolesenseignaientnil'orthographenilagrammaire,etseule

    uneminoritdelapopulationyassiste;l'apprentissagedelalangueparle

    sefaisaitsurtoutl'oral.Lapositiongographiqueparrapportlacapitale

    franaise jouait aussi un rle important dans la situation linguistique, car

    moinsilyadenoblesoudebourgeoisdanssonentourage,moinslalangue

    seraitinfluenceparl'autreclassesociale.

    SicledesLumires(1715-1789)

    C'estParisquifaitlesFranais.

    CharlesDeMontesquieu

    LedcsduroiLouisXIVen1715annonaledbutdusicledesLumires.

    C'taitledbutdelaprpondranceanglaiseetdel'anglomanie,ainsique

    la fin de la domination franaise. Lors de cette priode, les penseurs

    europens remettaient en question la religion et mettaient des ides

    nouvelles axes sur la raison. Cette poque de rflexion philosophique

    entrana ainsi la mise en cause de la monarchie et l'affaiblissement de

    celle-cienEurope.

    Expansionroutireetexpansiondufranais

    AuXVIIIesicle,lalanguefranaisechangeaauniveaudelaprononciation.

    Le vocabulaire s'enrichit en empruntant plusieurs lments de la langue

    anglaise ; laFranceaffichauneplusgrandeouvertured'esprit.Parcontre,

    les dirigeants du royaume franais ne se proccupaient gure de

    l'enseignement de la langue nationale, mais plutt de ses difficults

    financires croissantes. cette poque, on pouvait dnombrer vingt-cinq

    millions de Franais sur le territoire, dont moins de trois millions qui

    pouvaient comprendre le franais du Roy. Mme parmi cette population

    francisante, leur franais n'tait qu'une variante populaire et tait

    caractrisparlaprsencedeprovincialismesetd'argots.

    http://www.linternaute.com/citation/auteur/charles-de-montesquieu/32939/