Hémogramme en pédiatrie : variations physiologiques .Hémogramme en pédiatrie : variations...

download Hémogramme en pédiatrie : variations physiologiques .Hémogramme en pédiatrie : variations physiologiques

of 11

  • date post

    11-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    238
  • download

    5

Embed Size (px)

Transcript of Hémogramme en pédiatrie : variations physiologiques .Hémogramme en pédiatrie : variations...

  • THMATIQUE TAPERHMATOLOGIE

    REVUE FRANCOPHONE DES LABORATOIRES - NOVEMBRE 2009 - N416 // 49

    Hmogramme en pdiatrie : variations physiologiques

    a Service dhmatologie biologiqueHpital Robert-Debr (AP-HP)48, bd Srurier75935 Paris cedex 19 b Universit Paris VII Facult de mdecine Denis-Diderot75010 Paris

    * Correspondance :elodie.lainey@rdb.aphp.fr

    article reu le 20 aot, accept le 2 septembre 2009. 2009 Elsevier Masson SAS Tous droits rservs.

    RSUMLes donnes de lhmogramme se modifient profondment au cours des premires annes de vie et sont le reflet des diffrents stades du dvelop-pement. Nous dtaillerons successivement les paramtres pr-analytiques influenant linterprtation des rsultats (faible volume disponible, hyper-viscosit, site de prlvement,), les caractristiques de lhmatopose du ftus et du nouveau-n et les normes de la numration globulaire et de la formule leucocytaire en fonction de lge. Les particularits morphologi-ques en priode nonatale seront galement abordes dans cet article. La connaissance de ces variations physiologiques est en effet un pr-requis lidentification de situations pathologiques en pdiatrie.

    Hmogramme variations physiologiques nouveau-n particularits cytologiques.

    SUMMARY

    Blood parameters in pediatrics: physiological variationsBlood cell counts and indices are profoundly modified during the first years of life and reflect the important changes during fetal development. We report and point out, in this review, the differences and the major factors that impact the normal hematologic values in healthy term and preterm neonates and infants. Important preanalytic factors, such as limited volume blood samples or effect of the drawing out puncture site will be exposed. We will focus on the characteristics of fetal hematopoiesis and exposed the variations of normal values for blood parameters (hemoglobin concentration, hematocrit, erythrocyte indices, blood neutrophil concentration) during childhood. The main cytological peculiarities of the blood cells in neonates will also be reviewed. Indeed, knowledge of the qualitative physiological changes in the newborn is essential for an accurate interpretation of morphological abnormalities.

    New born blood cell counts normal ranges peripheral blood morphological analysis.

    Elodie Laineya,b,*, Marc Boiriea, Odile Fenneteaua

    1. Introduction

    Il existe dimportantes variations physiologiques des don-nes de lhmogramme entre le nouveau-n et lenfant plus g. Celles-ci sont majores chez le prmatur en fonction du degr de prmaturit. Ces diffrences sont lies dune part aux conditions de dveloppement pendant la vie ftale, aux interactions complexes entre le ftus et la mre et dautre part aux changements ncessaires pour sadapter la vie extra-utrine. De plus, les conditions particulires de prlvement chez lenfant et les techniques de mesure peuvent influencer la valeur des constantes hmatologi-ques. Il convient donc de connatre lvolution de lhma-topose pendant lenfance afin de ne pas sous-estimer ou surestimer la prsence danomalies quantitatives. Par ailleurs, en priode nonatale la morphologie des cellules sanguines prsente quelques particularits quil est bon de rappeler de faon faciliter la distinction entre situations physiologiques et pathologiques.

    2. Particularits pr-analytiques en priode nonatale

    2.1. Sites de prlvementLe prlvement seffectue, dans la quasi-totalit des cas, sur sang priphrique veineux et ventuellement sur pr-lvement capillaire. la naissance, le prlvement de sang de cordon est galement de pratique courante.Chez le nouveau-n, le prlvement de sang veineux est plus frquemment coagul que chez le grand enfant en raison de conditions de prlvements difficiles et dune hypercoagulabilit physiologique cet ge. Par ailleurs, la ralisation de ponctions sanguines rptes reprsente un risque de spoliation sanguine chez les grands prmaturs. Le prlvement capillaire peut tre une solution pour raliser un hmogramme partir dune faible quantit de sang chez les tous petits poids ou lors dchecs rpts du prlvement veineux. Il se pratique par ralisation dune piqre franche de quelques millimtres de profondeur laide dun vaccinostyle strile usage unique au niveau de la face plantaire du talon aprs dsinfection de la peau et schage de la rgion dsinfecte. Le sang doit scouler

  • 50 // REVUE FRANCOPHONE DES LABORATOIRES - NOVEMBRE 2009 - N416

    spontanment sans compression. La premire goutte nest pas prleve. Les gouttes suivantes sont recueillies et mlanges dans un tube de prlvement contenant de lEDTA. Il faut viter de prlever un endroit cyanos ou dmati. Chez lenfant plus g, ce prlvement est effectu par ponction au bout du doigt.Les prlvements capillaires ne donnent pas les mmes rsultats numriques que les prlvements veineux notam-ment du fait de la stase circulatoire. Le taux dhmo-globine, le nombre de globules rouges et lhmatocrite sont en gnral suprieurs denviron 5 % ceux des prlvements veineux. Cette diffrence sera majore de 10 25 % en cas de mauvaise microcirculation capillaire ou lors dinfection surajoute [1] et pourra ainsi masquer une anmie. De mme, le chiffre de globules blancs est suprieur de 20 % par rapport aux prlvements veineux ou artriels [2]. En revanche, aucune diffrence significative na t retrouve pour le chiffre de plaquettes, expliquant la frquente utilisation des prlvements capillaires pour le suivi des thrombopnies nonatales. noter que les plaquettes sont agrges sur les frottis sanguins raliss directement partir dune goutte de sang issue du bout du doigt ou du talon.

    2.2. Sang et viscositLa viscosit du sang augmente de faon proportionnelle celle de lhmatocrite. Chez les prmaturs de moins de 30 semaines, la valeur moyenne de lhmatocrite est autour de 45 %. Un hmatocrite suprieur 60 % avant 32 semaines de gestation est exceptionnel [3]. Lhmato-crite moyen chez les nouveau-ns de plus de 36 semai-nes est de 52 %. Environ 2,5 5 % des nouveau-ns terme prsentent un hmatocrite suprieur 65 %. Cette hyperviscosit sanguine, outre les consquences dlt-res pour lenfant (irritabilit, hypotonie, tremblements), entrane galement des difficults techniques. Les chan-tillons avec un hmatocrite aux environs de 60 % prsen-tent un pourcentage significativement plus important de

    leucocytes altrs, rtracts entre les hmaties. Il faut donc porter une attention particulire lors de la ralisation des frottis sanguins des nouveau-ns car la pression exerce par lutilisateur sur la lame et le volume de sang utilis peut rendre difficile lidentification des leucocytes ou la mise en vidence danomalies sur la ligne rythrocytaire. Il existe maintenant des systmes mcaniques automatiques dta-lement et de coloration des frottis sanguins qui adaptent le volume de la goutte de sang au taux dhmatocrite et qui permettent une meilleure rgularit du frottis grce lutilisation dune pression constante. Nanmoins, les faibles volumes de sang disponibles en pdiatrie empchent le plus souvent leur utilisation en priode nonatale.

    3. Variations physiologiques des paramtres de lhmogramme en pdiatrie

    Les principales variations physiologiques de lhmogramme en fonction de lge sont rpertories dans les tableaux I et II. Ces normes, obtenues partir dun XE-2100 (socit Sysmex), sont issues de lexprience locale de notre labo-ratoire et ont t obtenues partir dune cohorte de 2 928 enfants pour les valeurs des constantes rythrocytaires et de 3 672 enfants pour la formule leucocytaire et le chiffre de globules blancs. Lexistence de plusieurs automates de numration sur le march dont les technologies de mesure sont diffrentes rend dlicate lutilisation de nor-mes tablies par un autre laboratoire. Par ailleurs, tant donn la difficult de slectionner des patients normaux au sein dune structure hospitalire et la ncessit de tenir compte des particularits des cohortes de patients sui-vies dans chaque centre, notamment en terme dorigine ethnique [4, 5], ces valeurs sont donnes titre indicatif. Elles sont nanmoins proches de celles publies dans la littrature [6-11].

    Tableau I Valeurs et indices rythrocytaires moyens par catgorie dge en pdiatrie (moyenne et dviation standard (SD)).

    Catgorie dge

    Hmoglobine (g/dl)

    Hmatocrite (%)

    Hmaties (x1012/l)

    VGM (fl)

    TCMH (pg)

    CCMH (g/dl ou %)

    Moyenne SD Moyenne SD Moyenne SD Moyenne SD Moyenne SD Moyenne SD

    Nouveau-n (N = 284) 17,6 2 51,3 5,9 4,92 0,6 104,4 4,8 35,7 1,7 34,4 1,4

    2 jours (N = 211) 17,9 2,1 52,2 6,1 5,01 0,6 103,3 5,4 35,6 1,9 34,4 1,5

    3 - 7 jours (N = 892) 17,6 2,1 50,5 6 4,98 0,6 101,6 5,4 35,3 1,7 34,5 1,4

    8 - 14 jours (N = 151) 15,6 1,7 45,7 3,8 4,52 0,4 101,2 5 34,6 1,9 33,3 1,4

    15 jours - 1 mois (N = 69) 13,4 1,7 39,2 4,9 4 0,5 98,1 5,1 33,5 2,4 32 1,6

    1 - 2 mois (N = 49) 11,2 1,1 32,8 3,4 3,65 0,4 90,1 5,5 30,7 1,8 35,1 1,3

    2 - 6 mois (N = 109) 11,1 0,9 32,9 2,9 4,05 0,4 81,7 4,1 27,7 1,5 33,9 1,2

    6 mois - 2 ans (N = 390) 12 0,9 35,4 2,4 4,66 0,3 76,1 3,2 25,7 1,4 33,9 1,1

    2 - 6 ans (N = 590) 12,2 0,7 36,4 2,4 4,67 0,3 77,6 3,3 26,3 1,3 33,9 1,1

    6 - 12 ans (N = 289) 12,7 0,8 37,5 2,3 4,68 0,3 80,4 3,4 27,3 1,3 33,9 1

    12 - 16 ans (N = 183) 13,5 1,1 39,7 3 4,74 0,4 83,8 4 29,2 1,5 33,9 1,1

    Normes tablies dans le service dhmatologie biologique de lhpital Robert-Debr (Paris 19-AP-HP) partir dune cohorte pdiatrique tudie sur lautomate dhmatologie XE-2100 Sysmex.

  • REVUE FRANCOPHONE DES LABORATOIRES - NOVEMBRE 2009 - N416 // 51

    HMATOLOGIE

    3.1. Ligne rythrocytaireEn priode nonatale, linterprtation du taux dhmo-globine, de lhmatocrite et du nombre dhmaties doit prendre en compte diffrents paramtres qui influencent les rsultats. Ces valeurs sont notamment dpendantes du dlai ncessaire