HEConomist Avril 2012

download HEConomist Avril 2012

of 16

  • date post

    12-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    221
  • download

    7

Embed Size (px)

description

HEConomist Avril 2012

Transcript of HEConomist Avril 2012

  • The HEConomistAvril 2012 | N9 Comit HEC Lausanne

    INDEX

    2

    5

    6

    9

    11

    12

    13

    14

    Editorial

    Career Days 2012

    Bal HEC 2012

    La Grand-Voile

    Prix Stratgis 2012

    Le saviez-vous ?

    Invitation McKinsey

    Le Comit recrute !

  • 2 The HEConomist |Avril 2012 2

    Le monde est laube dune transition dmographique majeure. Non seulement la croissance d-mographique est en net recul dans la plupart des Etats dvelopps, mais cest la rpartition dmographique globale qui subit une relle mutation. La pyra-mide des ges connait une restructura-tion dans une majorit dEtats. Elle se manifeste dans les nations du Nord, mais galement dans une multitude de pays en voie de dveloppement , par une rduction significative du nombre de jeunes, conduisant logiquement un vieillissement gnral des popula-tions. Cette volution fondamentale de nos socits se caractrise toutefois sur le long terme, et peut par consquent chapper aux dcisions conomiques des Etats. La focalisation de ces derniers sur les bouleversements conomiques et financiers lis aux oprations de court terme (crise des subprimes) pourrait en effet occulter ce phnomne pourtant si important. Selon un rapport de la Division de la population des Nations unies sur le vieillissement, laugmentation du nombre de personnes ges est une consquence dune transition d-

    mographique correspondant au pas-sage de taux levs de faibles taux de fcondit et de mortalit. Le pro-cessus est dj en marche dans bon nombre dconomies dveloppes (r-gionales comme nationales). En Asie de lest, du sud-est comme en Europe de lest et en Europe centrale, le Fond Montaire International prdit les premires manifestations de ces ph-nomnes autour de 2020. Cette tran-sition apparat toutefois plus lente-ment dans les conomies les moins dveloppes o lesprance de vie est moins leve et le taux de natalit bien suprieur. Lexemple de lAfrique instaure le paradoxe. Le continent au milliard de citoyens voit sa croissance dmographique exploser. Au Nigeria, on a constat plus de naissances que dans toute lUnion Europenne du-rant lanne 2011. Mais cette volution consquente ne compromet pas la thorie du ralentissement de la crois-sance dmographique globale de Mal-thus. En effet, on constate que majeure partie des pays africains se placent normalement au dbut du modle de transition dmographique que les Etats dvelopps ont travers.En ce dbut du XXI sicle, les person-

    EditorialLa dmographie, un sujet davenir pour les Etats.

  • 3The HEConomist | Avril 2012

    Impressum

    Editeur : Comit HEC LausanneInternef, CH-1015 Dorignycommunication@comite.chwww.comite.ch

    Rdacteur en Chef :Frdric Maillard

    Rdacteurs:Abel Ganz, La Montfajon

    Imprimeur :SImpression, Saint-Prex

    Copyright 2011 Comit HEC

    nes ges sont environ 600 millions dans le monde, soit trois fois plus quil y a 50 ans. Vers 2050, elles devraient tre quelque 2 milliards, soit, l encore, une multiplication par trois en 50 ans. La population mondiale des person-nes ges crot au rythme de 2% par an, soit beaucoup plus rapidement que la population dans son ensemble. Une croissance aussi rapide exigera dans la plupart des pays des mesures conom-iques et sociales de grande porte. Lge mdian de la population mondiale est aujourdhui de 26 ans. Le pays dont la population est la plus jeune est le Y-men, avec un ge mdian de 15 ans. A lautre extrme, le Japon, connaissant le plus fort vieillissement de lhistoire du monde, a un ge mdian de 41 ans.

    La dmographie contribue au bien-tre des Etats, leur vitalit, linnovation technologique, le socle de la comp-titivit, mais aussi au renouvellement des valeurs, aux manieres de penser, ainsi qu la cration artistique et cul-turelle.

    Consquences macroconomiques de la dmographie: Les rpercutions de la dmographie sur lconomie des Etats peuvent tre dramatiques.Laspect dmographique le plus li la croissance conomique est sans doute

    le vieillissement de la population. Il y a des rpercutions sur la pro-duction (facults dinnovation, dadaptation au progrs technique, et sur la mobilit de la main duvre, mcanisme de redistribution biais) et sur les cots. Viennent se poser toutes ces questions tabou des re-traites ou de lallongement du temps de travail pour compenser le rapport entre actifs et retraits, qui diminue de plus en plus. Comment viter un remaniement trop brutal des systmes de couverture sociale ?Quoi quil en soit, les gnrations

    Suite la page suivante...

  • 4 The HEConomist | Avril2012

    devront nouer entre elles un nouveau type de contrat social et cimenter le principe de la solidarit intergnra-tionnelle.Certaines rgions du monde se voient de plus en plus concerne par des problmes dmographiques. Le re-nouvellement de la population eu-ropenne, par exemple, nest plus as-sur. Le taux de natalit est de 1.5% en moyenne, alors que le taux de renou-vellement est valu a 2,1%. LEurope, en pleine crise est ainsi touche par un phnomne double sens. Dun cot, le vieillissement de la popula-tion qui empite sur un renouveau de lconomie . De lautre, un pouvoir dachat et des conditions de vie qui se sont dtriores, ne permettant pas denvisager une remonte du taux de fcondit. Un des seul pays qui semble chapper a lhiver dmographique europen est la France avec un taux de fcondit a 1,9.

    Lexemple le plus frappant est celui de la Chine. La politique de lenfant unique mene depuis 1979 pour freiner la croissance dmographique, a tout simplement t excessive. Cette intervention dans le schma naturel quillustre Malthus, causera dici une cinquantaine danne des lacunes d-mographiques considrables, dont

    personne ne peut cerner les relles retom-bes. Le FMI prvoit un fort ralentisse-ment conomique pour le sicle venir.

    Des solutions ? Selon le rapport du 21 mars 2000 des nations unis limmigration de rem-placement pourrait enrayer un dyna-misme dmographique, et ainsi prserver lquilibre actif/ retraite. Il prvoit dici 2050 une arrive de 1,3 milliards de mi-grants en Europe. Les migrations internationales rpondent un certain nombre dobjectifs : conom-iques, lorsquil sagit de sadapter aux fluc-tuations du march du travail; sociaux, en permettant par exemple le regroupement familial, ou encore humanitaire, en ac-cueillant les rfugis. Mais, cest une so-lution de court/moyen terme. Sur le long terme cette solution nest pas viable. La dmographie est un problme bien plus profond, ncessitant des mesures de long terme.

    La dmographie et en soit le peuplement des Nations, nest donc pas un lment secondaire. Il est un lment dterminant pour les Etats. La clbre maxime de Jean Bodin en est le reflet : Il nest de richesse que dhommes .

    La Montfajon, Abel GanzEtudiants, 1re anne HEC

  • 5The HEConomist |Avril 2012

    Career Days 2012AIESEC est un rseau de prs de 55000 membres. Organisation internation-ale compose uniquement dtudiants universitaires provenant de plus de 100 pays, elle offre lopportunit de dvel-opper des talents de leaders, la prise de responsabilit sociale, lentreprenariat et la solidarit ncessaire pour crer des changements positifs. Les stages ltranger proposs par lAIESEC per-mettent encore plus de dvelopper ces qualits auprs des tudiants qui en saisissent lopportunit. Parmi les nombreuses activits quorganise lAIESEC, le forum de lemploi des Career Days est lvnement le plus consquent.

    Les Career Days 2012 se drouleront du 29 mars 2012 au 4 avril 2012, journe des stands.Organis depuis maintenant plus de trente ans par lAIESEC, et ce luniversit de Lausanne, par les tudiants et pour les tudiants ; cet vnement permet la rencontre, di-rectement sur le campus, entre les res-sources humaines de multiples entre-prises et les jeunes ou futurs gradus de lUniversit.Bien que principalement destin au recrutement, cet vnement permet

    galement aux entreprises de venir se prsenter et ainsi accrotre leur visibilit. Par ailleurs, la possibilit dorganiser des Workshops permet une plus grande in-teraction entre les reprsentants des en-treprises et les tudiants. Enfin, une journe est entirement ddie la tenue de stands par un large nombre dentreprises et permet aux tu-diants de pouvoir nouer des contacts. Bien que nous ayons une grande liste de partenaires qui reviennent chaque anne, nous sommes continuellement la recherche de nouvelles entreprises intresses sinvestir dans lvolution de notre organisation et la formation dtudiants. Le forum stant fortement tendu dep-uis sa cration et permettant chaque an-ne de nombreux tudiants de faire un pas important dans le monde pro-fessionnel, nous visons constamment amliorer les conditions afin de permet-tre un nombre toujours plus important dtudiants de trouver leur voie et db-uter leur carrire. Nanmoins, cela ne pourrait se faire sans ltroite collaboration que nous avons avec lUniversit et plus particulirement avec le Centre de Carrire HEC.

    Delphine Uwacu

    www.careerdays.ch

  • 6 The HEConomist | Avril 2012 Bal HEC 2012 - Cuba La Havana28 avril - Montreux Palace A plus de 8000 kilomtres dici, se trouve une le. Mais bien plus quun espace au milieu de locan, cest Cuba. Au cur des grandes Antilles, sur le tropique du Cancer, ce pays se dmarque depuis toujours par ses cou-tumes et sa culture. Intemporel, il a gard cette magie dantan, au travers de ses grands immeubles coloniaux et ses grosses voitures amricaines. Les cubains prennent le temps de vivre et alignent leurs journes au rythme du soleil. Dans le charme dun in-stant privilgi, ils dansent au son du mambo, cha-cha-cha et de la salsa. De Cohiba Romo y Julieta, les cigares restent une marque du mode de vie

    des cubains. Parfums, ils embaument naturellement lespace, et vous invitent une dcouverte de vos sens. Cette soire exotique lambiance tropicale sera place sous lgide du voyage

    Ce soir, cest vous q