Guide « L’Emploi en Question(s) » de Regionsjob

download Guide « L’Emploi en Question(s) » de Regionsjob

of 48

  • date post

    18-Nov-2014
  • Category

    Career

  • view

    1.804
  • download

    0

Embed Size (px)

description

Un recueil de bonnes pratiques et de témoignages utiles pour les entreprises, les salariés et les chercheurs d’emploi. Points de vue d’experts, initiatives d’entreprises, états des lieux en chiffres… Le guide dresse un panorama des avancées réalisées et des chantiers encore à venir sur des questions actuelles comme l’emploi des femmes, des jeunes, des seniors et le handicap.

Transcript of Guide « L’Emploi en Question(s) » de Regionsjob

  • 1. La diversit est en marche GALIT hommes / femmes seniors emploi des jeunes handicap
  • 2. En lanant le site lEmploi en question(s) dbut 2012, RegionsJob a souhait placer la diversit au centredu dbat sur lemploi. Lgalit hommes-femmes, laccs lemploi des jeunes, linsertion professionnelledes personnes handicapes, la place des seniors dans lentreprise Ces problmatiques dpassentlargement le champ du march du travail. Ce sont des enjeux de socit qui nous concernent tous un moment donn de notre vie professionnelle ou personnelle.En croisant les points de vue dexperts, les initiatives dentreprises et les donnes disponibles sur cesthmes, lEmploi en question(s) dresse un panorama des avances ralises et des chantiers encore venir. Car si dans certains domaines, comme le handicap ou laccs des femmes aux postes responsabilit, les mentalits ont chang, il reste beaucoup faire pour faciliter laccs des jeunesau march du travail, maintenir dans lemploi les salaris les plus expriments ou lutter contre ladiscrimination sous toutes ses formes.Les entreprises, salaris et chercheurs demploi trouveront dans ce guide des exemples debonnes pratiques, des ides et des conseils pour les aider dans leurs actions de sensibilisationet leur comprhension des questions de diversit. Pour prolonger cette rflexion, le sitewww.emploienquestions.fr donnera, tout au long de lanne 2013, la parole aux acteurs qui, chacun leur niveau, font avancer la diversit.Bonne lecture.
  • 3. Chapitre 1 Lgalit hommes-femmes 1. tat des lieux : galit hommes-femmes : o en sont les entreprises ? 4 2. Avis dexpert : Lutter contre la discrimination inconsciente Pete Stone, Just Different 6 3. Parole(s) dentreprise(s) : EDF sengage pour la fminisation de ses quipes 7 Les entreprises du CAC 40 montrent lexemple 8 4. Aller plus loin : Femmes actives, suivez le(s) guide(s) ! 10Chapitre 2 Lemploi des jeunes 1. tat des lieux : Quel accs lemploi pour les jeunes diplms ? 14 2. Avis dexpert : La crise entrane les jeunes vers un dclassement professionnel - Christian Darantire de lAFIJ 16 3. Parole(s) dentreprise(s) : Alten recrute chaque anne 45% de jeunes diplms 18 LIDL forme les jeunes diplms aux fonctions responsabilits 19 4. Aller plus loin : Le stage, rel bnfice pour la carrire 20Chapitre 3 Emploi et handicap 1. tat des lieux : Emploi des personnes en situation de handicap : o en sommes-nous ? 24 2. Avis dexpert : Handicap : Lalternance est une bonne solution Valrie Paparelle, de lADAPT 26 3. Parole(s) dentreprise(s) : Lengagement citoyen de BNP Paribas 27 MMA : face au handicap, sensibiliser et agir 28 4. Aller plus loin : Des initiatives originales pour sensibiliser au handicap 30Chapitre 4 Lemploi des seniors 1. tat des lieux : Quel avenir pour lemploi des seniors ? 34 2. Avis dexpert : La cl du problme de lemploi des seniors, cest la croissance 36 David Spire, Managers50 Embaucher un senior est un investissement rentable 38 Franois Humbert, Cadres Seniors Consulting 3. Parole(s) dentreprise(s) : ERAS agit en faveur des seniors 39 4. Aller plus loin : Emploi des seniors, comment font nos voisins dEurope ? 40 Conclusion 42 Les rendez-vous 2013 de lEmploi en Question(s) 43 A propos 44
  • 4. Chapitre 1 Lgalit hommes/femmes5
  • 5. TAT DES LIEUXgalit hommes-femmes : o en sont les entreprises ? La situation en France est ce point paradoxale que les dirigeants dentreprises admettent volontiers quil existe des ingalits entre hommes et femmes au travail sans toutefois en constater au sein de leurs quipes. Seul la loi semble pouvoir rellement inciter appliquer et faire appliquer lgalit. Ses bnfices sont dailleurs dj palpables. Lgalit nest pas encore une prioritLe monde de lentreprise demeure sexisteLhomme est un leader n, la femme dote dun sens inn de lorganisation Ces strotypes ont la viedure selon une rcente tude dIMS-Entreprendre pour la Cit1. Le duo manager-assistante constitueencore la norme dans les entreprises et pnalise les femmes. Elles ne se voient naturellement pas des postes responsabilits et les recruteurs hommes ont tendance carter leur candidature.Tous ces clichs sont vhiculs, consciemment ou inconsciemment, par les salaris et les managerseux-mmes. Pourtant, la question quelles sont les qualits du manager idal ? , les deux conjuguentdes traits attribus aux deux sexes : charisme, leadership, organisation, empathieFace la ralit, le dniSelon une enqute de lApec2, si les ingalits entre les femmes et les hommes sont trs largementadmises par les entreprises franaises, 39% seulement pensent quelles doivent faire de lgalitune priorit. Et seules 28% ont formalis un diagnostic et sign un accord. Un paradoxe quiviendrait du fait que beaucoup dentreprises ne semblent pas avoir conscience de la ralit : 76%des entreprises jugent la situation dune femme cadre moins facile que celle dun homme de mmestatut mais elles ne sont plus que 27% admettre que cest le cas dans leurs quipes.Cette attitude de dni dnonce par lApec constitue assurment le principal frein lever pourinciter les entreprises agir et rappelle tout lintrt de mettre en place une vritable sensibilisationdes managers la condition des femmes. Lgifrer pour mieux progresser ?Un sentiment mitig lgard de la loiDni ou pas, les entreprises sont de plus en plus nombreuses respecter la loi. Depuis le 1er janvier2012, les entreprises dau moins 50 salaris qui nont pas mis en place de plan dactions en faveur delgalit homme-femme prennent en effet le risque de se voir sanctionner financirement3. La pnalit,dont le montant quivaut 1% de leur masse salariale, intervient dans les six mois aprs que le dlitait t constat, moins que lentreprise ny remdie durant ce dlai en signant un accord ou dfaut,en laborant un plan daction.Malgr ces risques de sanction, la loi est accueillie avec une certaine bienveillance note lApec.Elle va dans le bon sens pour 9 entreprises sur 10 mais elle est tout de mme juge tropcontraignante par 42% des entreprises.Mais trop dentreprises subissent encore lobligation dgalit sans sapproprier ses bnfices : ce quipousse 61% dentre elles agir est dabord le souhait de respecter la rglementation . Seules 27%disent avancer dans le but d uvrer en faveur dune plus grande justice sociale . 6
  • 6. TAT DES LIEUXLgalit, facteur de performanceElles ne sont que 9% dire en retirer des bnfices conomiques. Pourtant, plusieurs tudes ontdmontr que la mixit tait un vritable facteur de performance, comme le rcent rapport duCredit Suisse Research Institute4 qui identifie la corrlation entre diversit des quipes et performancedes entreprises. Ainsi, il note que la nomination de femmes envoie un signal positif sur le march etconstitue un indicateur de bonne sant dune entreprise. La mixit donne par ailleurs laccs un pluslarge vivier de talents et amne une meilleure prise en compte du consommateur-dcideur.Idem pour lApec qui constate que si toutes les socits nappliquent pas de politique dgalit,la plupart reconnait quelle prsente de multiples bnfices : elle aurait un effet positif sur le climatsocial (pour 44% dentre elles), sur limplication des salaris (38%). Elle permettrait galement uneorganisation du travail plus efficace (34%) et une amlioration de la performance conomique (25%). Quelles avances dans les entreprises ?Les grandes entreprises ouvrent la voiePoint positif : 63% des 1000 entreprises interroges par lApec, dont 81% parmi les plus grandes,dclarent avoir agi dans au moins 2 des 8 champs dactions concerns par la loi (embauche,conditions de travail, articulation vie prive/vie professionnelle, rmunration, formation, promotion).Lamlioration des conditions de travail tant le premier domaine mentionn sur la liste des actions venir.Soumises plus tardivement au respect de la loi, les petites entreprises accusent un retard faute demoyens et surtout par manque de temps expliquent-elles. 27% des PME (de 50 300 salaris)navaient pas encore engag de chantier en mai 2012.Conciliation et parentalit, des enjeux majeursDe nombreuses mesures favorisant lgalit homme-femme sont bnfiques lensemble dessalaris: horaires flexibles,