GSCOPE - .4 l'a3che Jean-Lou Charon, Président Fédération Française de Golf Rachel Orand, Head

download GSCOPE - .4 l'a3che Jean-Lou Charon, Président Fédération Française de Golf Rachel Orand, Head

of 40

  • date post

    20-Aug-2018
  • Category

    Documents

  • view

    216
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of GSCOPE - .4 l'a3che Jean-Lou Charon, Président Fédération Française de Golf Rachel Orand, Head

  • GSCOPELe Magazine de Gras Savoye, une socit Willis Towers Watson N 69 - Juin 2018

    Les dfis de la transformationalimentaire

  • 2

    Sommaire

    3

    dito

    36 37

    La vision du risque

    4

    l'affiche

    38

    En bref

    5

    Vos contacts

    6 21

    DossierAlimentation : prserver le modle et crer de la valeur

    InVivo, la transformation numrique au service du progrs agricole

    Sicarev, valoriser l'ensemble de la production de nos adhrents et mieux servir le consommateur final

    Transcapital, les nouveaux moteurs de l'agroalimentaire

    Prparer et anticiper les situations de crises, un enjeu primordial pour la prennit des entreprises de l'agroalimentaire

    22 35

    FocusFdration Franaise de Golf : la modernit en hritage

    La Cit internationale de la bande dessine et de l'image, toujours en mouvement !

    Gras Savoye NSA - Garantip-top : des garanties panne automobile pour rendre la route plus sre

    Compensation Software, un outil de gestion unique

    Les dfis de la lutte contre le crime financier

  • 3

    dito

    Vers un systme alimentaire territorialis et durable

    Nourrir plus de 9 milliards dhumains en 2050 dans un cadre de dveloppement durable est-il possible ? Le dfi alimentaire mondial est dautant plus grand quil se double de trs nombreuses incertitudes lies lextension gographique des maladies mergentes humaines, animales et vgtales, au changement climatique et ses consquences, et aux volutions parfois erratiques des conomies. Dvelopper des systmes agricoles et alimentaires plus rsilients face aux volutions tendancielles et aux variations est l'affaire de tous : agriculteurs, industriels, consommateurs, acteurs de lenvironnement ou du dveloppement, autorits gouvernementales.

    Accompagner nos clients dans la dfinition des trajectoires qui permettront de prserver les approvisionnements alimentaires et nergtiques plus long terme fait partie de notre mission premire : garantir et protger les hommes et les organisations pour leur permettre de grandir. A l'heure o le succs des organisations dpend de leur habilet capter les tierces parties et les connecter les unes aux autres, mettons l'accent sur les possibilits de transformation plutt que sur les menaces qui psent sur les pratiques actuelles des organisations !

    Vous dcouvrirez dans cette dition le tmoignage d'entreprises qui nous font confiance, comme InVivo, Sicarev et Transcapital, ainsi que le point de vue d'experts sur les dfis de l'alimentation, la prvention et le traitement des crises alimentaires.

    La Fdration Franaise de Golf et la Cit Internationale de la bande dessine et de l'image d'Angoulme nous ont galement confi leurs points de vue sur leurs enjeux majeurs.

    Je vous souhaite une bonne lecture de ce nouveau numro de Gscope.

    Bien vous,

    Gilles Bnplanc

    Directeur Gnral

  • 4

    l'affiche

    Jean-Lou Charon,Prsident

    Fdration Franaise de Golf

    Rachel Orand,Head of Corporate

    insurance

    & Risk Management

    Roquette

    Thierry Blandinires,Directeur Gnral

    InVivo

    Juliette Vogel,Avocate Associe

    Cabinet HMN & Partners

    Thierry Gurin,Founding and managing

    Partner

    Transcapital

    Amaury Bessard,Directeur du Ple sectoriel

    " Agriculture, Agroalimentaire

    et Retail "

    Agence Shan

    Annick Richard,Coordinatrice des Services

    Gnraux

    Cit de la Bande Dessine d'Angoulme

    Philippe Dumas,Prsident

    Sicarev

    Bruno Denisse,Directeur Administratif

    et Financier

    Sicarev

    Ludovic Paccard,Directeur Gnral Adjoint

    Sicarev

  • 5

    Vos contacts

    Directeur de la publication - Gilles Bnplanc

    Frdrique Bannes,Responsable Conformit

    Gras Savoye Willis Towers Watson

    Irne Barnouin,Directrice Commerciale et

    Technique Fine Arts

    Gras Savoye Willis Towers Watson

    Jean-Vincent Ichard,Dpartement Enqutes

    de rmunration

    Willis Towers Watson

    Franck Le Gall,Pilote National Industrie

    Agroalimentaire

    Gras Savoye Willis Towers Watson

    Rdaction

    Cline Meslierceline.meslier@grassavoye.com

    Caroline Sergeantcaroline.sergeant@grassavoye.com

    Stphane Curtan,Responsable Technique

    Responsabilit Civile

    Gras Savoye Grand Sud-Ouest

    Pierre Rivoire,Directeur Gnral

    Gras Savoye NSA

  • 6

  • 7

    DOSSIER

    Alimentation : prserver le modle et crer de la valeur

    InVivo, la transformation numrique au service du progrs agricole

    Sicarev, valoriser l'ensemble de la production de nos adhrents et mieux servir le consommateur final

    Transcapital, les nouveaux moteurs de l'agroalimentaire

    Prparer et anticiper les situations de crises, un enjeu primordial pour la prennit des entreprises de l'agroalimentaire

  • 88

    Alimentation : prserver le modle et crer de la valeur

    Amaury Bessard est Directeur du ple sectoriel "Agriculture, Agroalimentaire et Retail" de lagence Shan, et rdacteur en chef de La Lettre des tats Gnraux de l'Alimentation. Prcdemment, il tait le directeur de la communication de lAssociation Nationale des Industries Alimentaires (ANIA). A lheure du vote du projet de loi Agriculture et Alimentation par les dputs franais, il brosse pour Gscope un tableau des principaux enjeux de lalimentation aujourdhui, et plus particulirement en France.

    Les enjeux majeurs de lalimentation aujourdhui se situent tout au long de la chane et concernent tout--la-fois la production, la transformation, la distribution et la consommation des produits. Les acteurs du secteur

    sont confronts un double dfi : prserver le modle de production franais et crer de la valeur de manire durable. On na jamais autant parl de valeur autour de lalimentation, et cest effectivement une question cruciale. Cest probablement la question qui rassemble tous les acteurs de la fourche la fourchette.

    Ce double dfi repose sur trois enjeux majeurs.Tout dabord, restaurer la valeur conomique. Il ny a pas de durabilit sans marges. Chaque maillon doit pouvoir gagner sa vie, mais aussi embaucher, investir, se dvelopper. Les grandes tensions que nous connaissons aujourdhui proviennent dun effet de tenaille entre des hausses de cots/des fluctuations importantes sur le prix des matires premires dune part, et une pression constante la baisse sur les prix. Tous les acteurs de la filire doivent retrouver des poches de valeur, qui

    peuvent passer par des stratgies de gestion et de diffrentiation : exportation, innovation, rduction des cots de production, monte en gamme Chaque acteur a une carte jouer. Le consommateur, dans sa diversit, aura besoin dune offre diversifie en qualit comme en prix.

    A mon sens, le deuxime enjeu prioritaire concerne la valeur environnementale. Lalimentation est intimement connecte la terre et aux mers. On puise notre alimentation dans des ressources de la plante qui ne sont pas toutes renouvelables ou renouveles. Cest un vritable dfi collectif de nourrir 9 milliards de personnes horizon 20501 sur une plante aux ressources limites, dautant plus que nos modes de consommation et de production induisent galement des changements climatiques. Alors que les besoins en nourriture continuent crotre, il faut optimiser les filires animales et augmenter la rentabilit des filires vgtales. Cet enjeu va rapidement tre connect lenjeu conomique. Prenons par exemple le caf arabica, vulnrable au changement climatique. Son prix augmente sensiblement. Prserver lenvironnement se concilie prserver ses approvisionnements.

    Enfin, le troisime enjeu de cration de valeur concerne la valeur socitale de lalimentation. Si la valeur conomique et une notion plus ancienne, on pourrait dater lapparition de la notion de la valeur environnementale aux annes 70 avec les rflexions du club de Rome sur les limites de la croissance et celle de valeur socitale la fin des annes 1990 et le dbut des annes 2000 suite la crise de la vache folle et la monte en puissance de la Responsabilit Sociale des Entreprises (RSE). La valeur socitale correspond la confiance globale que le consommateur apporte au produit et celui qui le fabrique. Cest cette notion qui explique le fort engouement pour la bio ou la labellisation qualit/origines des produits, mais aussi les dbats autour de la nutrition ou du bien-tre animal. Le consommateur aborde dsormais son alimentation avec une certaine dfiance vis--vis des producteurs, des transformateurs et des distributeurs. Chaque producteur doit apporter des garanties, partager linformation, mais peut aussi impliquer le consommateur dans le processus.

    1 Pour lire larticle de la Cit des Sciences et de lIndustrie doctobre 2017.

  • 99

    Cest ce que fait par exemple le label Ferme France qui vise apporter un tiquetage des produits selon leur valeur socitale. Cela passe par la co-construction dun cahier des charges ambitieux et pragmatique, contrl par des organismes de certification (de type Afnor ou Veritas par exemple), mais aussi par un second contrle par les citoyens eux-mmes.

    Ainsi, la preuve est apporte par le consommateur au consommateur. Fleury-Michon a fait le mme pari avec sa dmarche " Venez vrifier ! ", Mc Donalds France galement dans le cadre de son opration " BIG Visites ".

    Ce qui est significatif dans le cas de Ferme France, cest limplication de grands acteurs, priori opposs : la FNPL (Fdration Nationale des producteurs de lait), de grandes coopratives comme Sodiaal ou Ad Vitam, des marques (Fleury-Michon, Sodebo) et des enseignes de distribution comme Auchan ou Systme U. Ce ne sera que dans le dialogue et laction conjointe que les acteurs de la filire alimentaire trouveront des solutions prennes et pourront apporter des rponses sincres