GERNEZ PDF NEXUS 2EME PARUTION

download GERNEZ PDF NEXUS 2EME PARUTION

of 11

  • date post

    06-Jun-2015
  • Category

    Documents

  • view

    3.387
  • download

    5

Embed Size (px)

Transcript of GERNEZ PDF NEXUS 2EME PARUTION

CHERCHEURS HRTIQUES

Cancer La prvention active selon Gernez

ans notre numro prcdent, Jean-Yves Bilien, cinaste auteur dun DVD sur Andr Gernez, retraait le parcours de ce mdecin franais dont les dcouvertes sur les cellules souches ou la rvision du dogme de la fixit neuronale ont rvolutionn la biologie. Dans cette seconde partie, il nous explique comment Andr Gernez a tabli la corrlation entre lhormone de croissance et les pathologies dgnratives, aboutissant un protocole de prvention active de lensemble de ces maladies, des annes avant leur apparition. Un protocole gnant jet aux oubliettes par une petite oligarchie incroyablement puissante.

D

E

Jean-Yves Bilien est le ralisateur du DVD : Docteur Andr Gernez : le scandale du sicle.

Par Jean-Yves Bilien 2006

n 1991, lors de la confrence internationale pour lunit des sciences, Soul, Andr Gernez explique : Il y a un sicle, la cause principale de mortalit tait la pathologie virale. Elle tait reprsente par des maladies trs diverses qui semblaient navoir aucun point commun. Le ttanos ne ressemblait pas la diphtrie, qui ne ressemblait pas la grippe. Et pourtant, ces maladies si dissemblables avaient un dnominateur commun : elles taient provoques par un virus et on les fit disparatre par une mthode commune : la vaccination. Puis vint la pathologie microbienne qui tait aussi reprsente par des maladies trs diverses apparemment sans lien : la pneumonie ne ressemblait pas la septicmie, ni la gangrne. Et pourtant, ces maladies si dissemblables avaient un dnominateur commun : elles taient provoques par un microbe et on les fit disparatre par une mthode commune : lantibiothrapie. Puis le relais comme cause principale de mortalit et de morbidit a t pris par la pathologie dgnrative. Cette pathologie dgnrative est elle aussi reprsente par des maladies diverses qui apparemment nont aucun lien : le cancer ne ressemble pas lartriosclrose, qui ne ressemble pas la sclrose en plaques, Alzheimer ou la schizophrnie. Et pourtant, ces maladies ont un dnominateur commun : elles ne peuvent apparatre ou prolifrer quen prsence ou sous linfluence dune hormone scrte par une glande du crne : lhormone de croissance. Cest une hormone ncessaire, comme son nom lindique, pour que la croissance de lindividu seffectue dans des conditions normales. Mais ds que la croissance est acheve, elle na plus dutilit, mais continue nanmoins tre secrte pendant des annes comme lhormone ovarienne chez la femme aprs la mnopause. Or, cette hormone de croissance, devenue inutile chez ladulte, favorise ou conditionne la survenue des principales maladies dgnratives.

NEXUS n50 mai-juin 2007

39

C H E RC H E U R S H R T I Q U E S

Le Gamma-Knife est un appareil qui permet doprer le cerveau crne ferm sans aucune procdure chirurgicale. Il a t invent par le neurochirurgien sudois Lars Leksell et est employ depuis 1968. Il en existe deux en France, Lille et Marseille.Cette scrtion se rduit de plus en plus depuis la naissance pour se tarir delle-mme chez lindividu g. On ne fait donc, en la tarissant, que faire ce que la nature fait spontanment.

suppression naturelle avec lge ou son tarissement chirurgical ou radiothrapique ne saccompagne daucun effet pathologique, immdiat ou retard (Linquette, Schaub 1979). Par contre, la persistance de sa scrtion se traduit par un effet permissif ou activateur des diffrentes expressions de la pathologie dgnrative. Les effets de lhypophysectomie obligent constater pourtant quaucune des activits fonctionnelles de lhypophyse nest indispensable au maintien de la vie, et les seuls effets positifs de la carence pituitaire sont larrt de croissance et la suppression de lactivit reproductrice (Prcis de physiologie, Soula). Et mme si lon se borne tarir slectivement la stimuline de croissance, lexclusion des autres, par une brve irradiation ( la dose de 13 mCi), cette inhibition nest suivie daucun effet secondaire, ni physiologique ni pathologique, ni immdiat ni retard (Schaub, Congrs Bordeaux, novembre 1978). En fvrier 1980, le ministre demande la Direction gnrale de la sant publique de procder une enqute visant dfinir la corrlation entre la sclrose en plaques et la scrtion de stimuline hypophysaire. Cette enqute (Salpetrire) aboutit la conclusion suivante : on na jamais vu un hypophysiolys contracter la sclrose en plaques (J.O. Snat 21/05/81).

Tarir lhormone de croissanceLhormone de croissance ou somathormone stimule le rythme des divisions cellulaires de lensemble de notre organisme grce aux facteurs de croissance quelle libre. Elle est indispensable la croissance normale de lorganisme (depuis la fcondation de lovule jusqu la maturation adulte de cet organisme) elle devient inutile lorsque la croissance est acheve. La production de lhormone de croissance commence diminuer vers 30 ans. De nombreux malades subissent des hypophysiolyses , soit la suite dun vnement pathologique, tel le syndrme de Sheehan, soit lors dun acte chirurgical. Cest lintervention strotaxique appele stro GIHF (stro gammathrapie intersticielle hypophysaire frnatrice), utilise dans le traitement des rtinopathies diabtiques prolifratives, qui consiste en linclusion dune particule dor 118 radioactive au niveau de la selle turcique. Cette intervention est bnigne, efficace sur la scrtion de lhormone de croissance, et sans effets secondaires. La corrlation positive entre lhormone de croissance et la pathologie dgnrative aboutit proposer le tarissement de lhormone de croissance chez ladulte des fins de prvention et de traitement prcoce de ces pathologies. Plusieurs faits biologiques sont la base de cette proposition : lorsque lge adulte est atteint, lhormone de croissance devient inutile. Sa

Une irradiation hypophysaireAinsi, la thrapie propose par Andr Gernez pour lensemble des pathologies dgnratives repose sur une procdure simple, ambulatoire, dinnocuit reconnue, consistant en un flash dirradiation hypophysaire ( 13,5 mCi) produit au moyen dun appareillage conventionnel, ou labor (Gamma Knife PerfeXion) au niveau de la selle turcique (fosse hypophysaire) qui rduit slectivement la scrtion dhormone de croissance sans quaucune autre stimuline ne soit concerne. Leffet est acquis aprs une latence de six dix-huit mois. Cette solution thrapeutique simpose delle-mme la simple observation des tats dhyperscrtion de lhormone de croissance ; elle partage la mme indication que lacromgalie et la rtinite diabtique. Le GammaKnife est un appareil qui permet doprer le cerveau crne ferm sans aucune procdure chirurgicale. Il a t invent par le neurochirurgien sudois Lars Leksell et est employ depuis 1968. Il en existe deux en France, un Lille et lautre Marseille, premier site au monde stre quip dun Gamma Knife PerfeXion, qui a t inaugur le 15 septembre 2006 lhpital de La Timone. Lun des principaux avantages de cet outil est de rduire considrablement les complications et damliorer le confort du patient qui peut tre opr en ambulatoire et regagner son domicile aprs lintervention. Il permet de traiter des pathologies trs varies.

40

NEXUS n50 mai-juin 2007

Lhormone de croissance favorise la dgnrescence Docteur Jean-Pierre Willem, prsident de lUnion biologique internationale, auteur de Prvenir et vaincre le cancer. e 5 juillet 1990, un titre fait sensation dans la presse : Une hormone de croissance ralentit le vieillissement , nouvelle publie dans The New England Journal of Medicine. Plus forts et en meilleure forme , ainsi se dcrivent une douzaine dhommes gs de 61 80 ans lissue de six mois dinjection dhormones de croissance. Certes, les effets stimulants sont rels. En effet, il est logique quen augmentant le nombre de cellules fonctionnelles par un coup de fouet qui acclre les divisions cellulaires, on augmente ainsi le potentiel fonctionnel de chaque organe rceptif. Mais il y a un prix payer. En prcipitant les divisions cellulaires, on puise plus rapidement le reliquat disponible de potentiel cintique intrinsque , cest--dire ce qui reste des soixante-dix mitoses dont dispose chaque ligne cellulaire. Autrement dit, on rduit la longvit des souches cellulaires, on acclre ainsi leur appauvrissement et lon risque dinduire leur cancrisation. On pourrait rapprocher de cette hormone de croissance la fameuse DHEA qui prsente les mmes effets et les mmes inconvnients. Cet effet nest pas visible immdiatement et cest l son principal danger ; il ne peut tre statistiquement peru quaprs une ou deux dcennies, cest--dire aprs un dlai plus long que celui des effets de la Thalidomide ou du Distilbne, deux remdes chimiques prescrits chez la femme enceinte il y a vingt-cinq ans. Compte tenu de la disponibilit de lhormone de synthse, en vente libre dans certains pays, lUnion biologique internationale attire lattention sur ce danger (Acta neurologica italiana, avril 1992). Loin dappuyer cette thorie du rajeunissement , nous prconisons le tarissement de lhormone de croissance, ds lors que la maturation adulte de lorganisme est acquise. La raison en est que non seulement lhormone de croissance devient inutile lge adulte, mais il est tabli que la pathologie dgnrative, sous ses diverses expressions (snescence prcoce, cancer, athromatose, sclrose en plaques, schizophrnie, maladie dAlzheimer) est neutralise ou retarde par ce tarissement. Ainsi, la corrlation positive que lon constate chez ladulte entre lhormone de croissance et la pathologie dgnrative doit inciter une extrme prudence dans lutilisation de cette stimuline.

L

craser le gland plutt que le chneUne cellule cancreuse qui se divise donne naissance, nous lavons vu (dans NEXUS n 49, page 33) deux cellules filles qui elles-mmes, en se divisant, donnent chacune naissance deux autres cellules filles. Le cancer se dveloppe selon une progression que lon appelle gomtrique, cest--dire 1,2,4,8,16,32,64,128 cellules et ainsi de suite. U