Gaston Berger: Phénoménologie du temps et prospective

download Gaston Berger:  Phénoménologie du temps et prospective

of 290

  • date post

    20-Jun-2015
  • Category

    Documents

  • view

    117
  • download

    9

Embed Size (px)

description

.,PHÉNOMÉNOLOGIE DU TEMPS ET PROSPECTIVEGASTON BERGERPHÉNOMÉNOLOGIE DU TEMPSETPROSPECTIVEI. m. III. iv. La méthode phénoménologique La situation de l'homme du temps Phénoménologie La prospectiveMOROT-SIRAVANT-PROPOS par ÉdouardConseiller culturel près l'Ambassade de Franche Repréaentant des Universités françaises aux États-Unis*, zutPRESSES UNIVERSITAIRES DE FRANCE P 108, BOULEVARDSAINT-GERMAIN, ARIS-VIe 1964lre éditionDÉPOT ......LÉGAL 2e trimestre1964TOUS DR

Transcript of Gaston Berger: Phénoménologie du temps et prospective

.,

PHNOMNOLOGIE DU TEMPS ET PROSPECTIVE

GASTON BERGER

PHNOMNOLOGIE DU TEMPSET

PROSPECTIVEI. m. III. iv. La mthode phnomnologique La situation de l'homme du temps Phnomnologie La prospectiveMOROT-SIR

AVANT-PROPOS par douard

Conseiller culturel prs l'Ambassade de Franche Repraentant des Universits franaises aux tats-Unis

*

, zu

t

PRESSES UNIVERSITAIRES DE FRANCE P 108, BOULEVARDSAINT-GERMAIN, ARIS-VIe 1964

lre dition

DPOT ......

LGAL 2e trimestre

1964

TOUS DROITS et d'adaptation de traduction, de reproduction rservs pour tous pays 1964, Presses Universitaires de France

AVANT-PROPOSDans la note de l'diteur qui prsentait le premier livre posthume de Gaston Berger, L'Homme moderne et son ducation, nous rappelions que, tout au long de sa vie, la pense de l'auteur avait t oriente par deux ples d'attraction, l'ducation et le temps. Ce fait expliquait et justifiait notre dcision de rassembler les principaux articles publis par Gaston Berger autour de ces deux thmes. Celle division avait un caractre arti ficiel indiscutable, mais elle tait commode ; elle permettait aussi de faciliter l'accs de nombreux crits disperss dans les revues les plus varies, en France el l'tranger. Nous tions enfin anims par l'espoir que 1'oeuvre, tragiquement interrompue, pourrait ainsi se poursuivre banal et provoquer de nouvelles recherches. Et il est aujourd'hui d'observer que la situation intellectuelle el morale du monde actuel requiert de toute urgence de telles mditations sur le temps et l'ducation ; il s'agit, ni plus ni moins, de la promotion el du contrle de notre propre histoire, personnelle et collective. La composition de ce second volume a pos des problmes analogues ceux auxquels nous nous sommes heurts dans le premier : problme de slection d'abord ; nous ne prtendons pas avoir fait un choix parfait ; plusieurs critres ont t simultanment adopts, qualit et intrt intellectuels, importance par rapport l'ensemble de 1'oeuvre ou l'auteur, valeur d'actualit. Il tait aussi logique de ne pas sparer les textes sur le temps et les crits les plus rcents sur la prospective. Gaston Berger lui-mme nous a dict ce rapprochement, puisqu'il avait projet de mener paralllement ses recherches sur le temps et la prospective, dans ses cours l'cole Pratique des Hautes tudes. Il fallait de plus dislribuer les articles retenus selon un plan le moins contraignant possible. C'est pourquoi nous avons cru prfrable de prsenter d'abord les tudes importantes consacres depuis longtemps par Gaston Berger la mthode phnomnologique, celle mthode tant pour lui l'instrument par excellence du philosophe qui lente de retrouver les significations fondamentales du

vi

PHNOMNOLOGIE

ET PROSPECTIVE

rel, en vue d'une action future. Nous avons ensuite runi sous le tifre ccLa situation de l'homme quelques articles qui, sans tre directement centrs sur le problme du temps, servent en quelque sorte de toile de fond l'analyse phnomnologique qui rvle ses possibilits et ses promesses dans la troisime partie. Il tait enfin naturel de rserver la dernire partie aux articles les plus importants consacrs la description de la prospective, de ses mthodes et de ses premiers claircissements. Ainsi l'ordre chronologique n'a pas t, pour l'ensemble du livre, respect. Toutefois il a t presque toujours suivi l'intrieur des trois premires parties. La quatrime partie ne comprend que des textes publis aprs 1957 ; il tait normal de les disposer selon leurs sens respecfifs. Mais, nous tenons le rpter, celle prsentation dont nous sentons les faiblesses n'a qu'un objet vritable : attirer l'attention sur des crits intressants, qui sont tous, divers degrs, autant de pressentiments de ce qu'aurait pu tre 1'oeuvre acheve de Gaston Berger. Il est vrai qu'une ouvre est toujours plus ou moins inacheve el renvoie un au-del idal. Dans le cas prsent, ne restent en face de nous que des images disperses, fragmentaires - tmoignages mouvants de ce qui aurait pu exister - sollicitations aller plus loin et relever le flambeau tomb. Tel est le sens que nous voulons donner celle nouvelle publication ; elle exprime une fidlif qui est la fois, comme l'aurait certainement souhait Gaston Berger, mmoire et imagination - loyaut un homme et des ides el, en mme temps, vision d'un avenir qui claire un pass soudainement lransmul et transvalu. Tel est aussi le sens que nous donnons ce devoir de fidlit envers un homme el ses oeuvres. La fidlit est par rlle-mme valeur, mais valeur pour des valeurs et en relation avec une actualit. Ce livre posthume de Gaston Berger rpond, croyons-nous, un besoin - un besoin voisin de celui qui poussait l'auteur mdiler sur le temps. On peut dire sans doute que tous les problmes philosophiques sont actuels, puisqu'ils mettent en cause la nature et le destin de l'homme. Mais l'actualit a ses degrs, el surtout ses moyens privilgis d'expression ; de l l'histoire, capricieuse, en apparence, des problmes philosophiques - de leurs sommeils provisoires ou de leurs rveils soudains ; ils ressemblent des volcans teints qui brutalement deviennent actifs et bouleversent l'image de la Terre. Je crois qu'il en est bien ainsi, aujourd'hui, du problme du temps. Il a certes sa propre histoire, sa gense mme, sa maturation lente et secrte depuis le XVIIE sicle, avant le moment o il a atteint

AVANT-PROPOS

Vil

son point critique au XIXB sicle ; el il est toujours en activit dans la conscience des hommes et des nations d'aujourd'hui. Ses explosions mmes sont menaantes, dans la mesure o elles changent l'quilibre des thories politiques el morales ; car l'actualit du problme du temps se manifeste dans les recherches sur la philosophie de l'histoire et ses applications. Il s'agit d'un problme mtaphysique qui est politis, qu'on le veuille ou non I Et il est politis, parce que sa solution doit dicter aux hommes leurs conduites prives et publiques. Celle remarque signi fie-t-elle que tout problme philosophique devient actuel quand il prend une dimension politique ? Oui, si la politique est, plus ou moins clairement, l'application d'une philosophie. Et il est vident que notre poque demande une thorie de l'histoire qui suggre le sens du mouvement temporel et projette une image de l'homme venir. La science et ses techniques bouleversent la nature humaine, et l'homme voudrait bien savoir o il va, afin peut-tre de savoir o il est ! Ainsi s'explique au cours du sicle prcdent la conversion d'un idalisme de la conscience en une dynamique dialectique de l'histoire porteuse de sens et de finalils. Aujourd'hui l'actualit du problme est aussi vive, et il semble que le volcan, rveill il y a plus d'un sicle, ne soit pas prs de s'teindre. Pour l'homme de la deuxime partie du XXe sicle, l'action et le sens de l'histoire sont lis. Et la question reste ouverte .' : si nous connaissons dj quelques rponses au problme du temps et du devenir humain, cela ne veut pas dire que les solutions soient maintenant puises ; on pourrait mme avoir l'impression contraire ! Les solutions connues sont primes. En bref dans ce champ dramatique o mtaphysique et politique se rencontrent, un appel est lanc pour une nouvelle philosophie du temps et une nouvelle politique, l'une et l'autre domines par un renouvellement des attitudes et des mthodes de pense. C'est dans celle perspectiue que nous nous plaons prsent, pour croire en l'actualit et l'avenir des ides prsentes et dfendues dans ce livre posthume de Gaston Berger. Et il n'est pas besoin de dire au lecteur qu'il doit s'efforcer de dpasser les interprtations faciles, populaires dj, de ce que Gaston Berger a voulu exprimer par ses actions aussi bien que par ses ides. Le lecteur saura aussi que celle pense est inacheve ; il lui appartient de la prolonger et mme de lui donner une structure. Ce livre posthume de Gaston Berger est la fois une initiation et une propdeutique - une invitation une nouvelle aventure philosophique ; et celle fois, en l'absence du matre, les disciples doivent savoir prendre de grands risques intellectuels. Celle situation du livre de Gaston Berger sur le temps et la

VIII

PHNOMNOLOGIE

ET

PROSPECTIVE

prospective, si elle est telle que nous venons de la dcrire, nous a impos la dcision de ne pas publier d'introduction explicative celle phnomnologie du temps, en dpit de son caractre incomplet. Nous avons voulu viter d'orienter les esprits, d'inflchir les interprtations de tel ou tel ct. A chacun de se porter en avant, avec ces ides pour guides, et avec le souvenir de ce que Gaston Berger a russi faire, lui qui n'a jamais voulu tre le prophte de Prospective, mais qui a cherch simplement des amis pour travailler avec lui.douard MOROT-SIR,

Conseiller culturel prs l'Ambassade de France Washington, Reprsentant des Universits franaises aux Etats-Unis.

de note manuscrite Fac-simil de la dernire de la Il y indique les grandes Gaston Bercer. lignes Printitul de l'enseignement leon inaugurale commencer devait et prospective curseurs lu'il semaine Etudes ta des Hautes l'cole Pratique accident. qui a suivi son trafique

1

LA MTHODE PHNOMNOLOGIQUE1. - La thorie de l'vidence dans la phnomnologie d'E. Husserl (1) 1. L'existence de l'erreur soulve une difficult trs grande pour toute philosophie qui se base sur l'intuition. Comment une connaissance immdiate peut-elle tre fausse ? 2. Le cartsianisme, qui fait de l'vidence le critrium de la certitude, ne rsoudrait le problme que si la dcouverte de la mthode suffisais nous garantir de l'erreur. Il n'est que trop manifeste qu'elle n'y russit pas. Nous prenons parfois des ides obscures pour des ides claires. La certitude est donc un idal. Sans doute l'homme peut-il viter soigneusement la prcipitation et la prvention , mais qui nous assure que notre doute a t assez prolong ? Si nous nou