Fresque historique de la communication visuelle / Graphisme Le graphisme est une discipline visuelle

download Fresque historique de la communication visuelle / Graphisme Le graphisme est une discipline visuelle

If you can't read please download the document

  • date post

    14-Aug-2020
  • Category

    Documents

  • view

    0
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Fresque historique de la communication visuelle / Graphisme Le graphisme est une discipline visuelle

  • Page 1Histoire de l’art - Cours Géraldine Creusot

    Dates Nom Définition œuvres principales

    Entre 4000 et 3300 av JC

    Préhistoire

    Naissance de l’écriture. On a l’habitude de dire que la Préhistoire se termine avec la naissance de l’écriture. C’est effectivement avec ce changement culturel que l’homme va rentrer dans l’histoire et commencer à laisser des traces écrites. Il y a 40 000 ans, l’homme préhistorique commence à graver, peindre. Sans parler d’écriture on peut déjà remarquer que nos ancêtres ont cherché à communiquer, à transmettre un message, à témoigner (?)...

    3300 av JC

    Mésopota- mie

    La première écriture analytique C’est dans les restes des temples des cités d’Uruk et de Lagash (le Pays de Sumer, l’actuel Irak) qu’on retrouve les premières traces d’écriture. Les sumériens utilisaient des roseaux taillés en pointe (les calames) pour tracer les signes sur des tablettes d’argile. Cette écriture était composée de pictogrammes ou signes représentant un seul mot ou concept. Les sumériens utilisaient l’écriture pour la rédaction de livres de comptabilité et dénombraient ainsi les possessions du temple comme les sacs de grains, les têtes de bétail... Le cunéiforme Les sumériens vont prendre l’habitude de travailler différemment leurs calames : ils vont les tailler en biseau. En les enfonçant dans l’argile, l’empreinte avait une forme de «clou» d’où on a tiré le nom cunéiforme. On a évalué que cette écriture étaient composée de seulement 600 signes. En associant une suite de sons, on va pouvoir écrire un mot : l’image du «chat» suivie de l’image du «pot» peuvent exprimer le mot «chapeau».... C’est l’ancêtre du rébus !

    Fresque historique de la communication visuelle / Graphisme Qu’est ce que le graphisme : Le graphisme est une discipline visuelle spécifique qui consiste à créer, choisir et utiliser des éléments graphiques (dessins, caractères typographiques, photos, couleurs, etc.) pour élaborer un objet de communication, de culture ou simplement exprimer ses idées à travers des images, des signes ou des mots. Chacun des éléments est symbolique et signifiant dans la conception du projet. Ils ont pour but de promouvoir, informer ou instruire. Le design graphique peut être défini comme le traitement formel des informations et des savoirs. Le designer graphique est alors un médiateur qui agit sur les conditions de réception et d’appropriation des informations et des savoirs qu’il met en forme. Le graphisme fait partie de la chaîne graphique liée à l’imprimerie ou à d’autres médias. Il concerne plusieurs domaines d’intervention : l’illustration, la communication d’entreprise, la presse, l’édition, le packaging, la publicité, le design web mais plus particulièrement l’affiche qui, selon le graphiste Roman Cieslewicz est « Une image publique destinée à parler, dire, transmettre, annoncer, informer. » Aujourd’hui le graphisme – ou design graphique - devient de plus en plus populaire dans les pays de la francophonie.

  • Page 2Histoire de l’art - Cours Géraldine Creusot

    Dates Nom Définition œuvres principales

    3000 av JC

    Egypte

    les premiers hiéroglyphes Les premiers écrits comportent déjà des retransmissions de langue parlée mais ils abordent aussi de nombreux aspects de la civilisation égyptienne : pharmacologie, actes admistratifs, éducation... Le sens de lecture de l’écriture hiéroglyphique, un cas particulier... De manière générale les hiéroglyphes se lisent de droite à gauche sur un papyrus... Sur les murs d’un temple le sens de lecture est indiqué par les figures intégrées dans les hiéroglyphes. Par exemple, si les figures sont tournées vers la gauche, alors le texte se lit de gauche à droite...

    L’écriture cursive Parallèlement aux hiéroglyphes un autre type d’écriture apparaît en Egypte : l’écriture cursive (ou hiératique). Plus simple et moins travaillée, cette écriture permet de rédiger plus rapidement des textes. Elle comporte toutefois, comme les hiérogyphes, des idéogrammes, des phonogrammes et des déterminatifs.

    1400 av JC Les idéogrammes chinois

    700 av JC Le grec ancien et l’araméen

    200 av JC Epoque romaine

    Alphabet latin. A la fois issu de l’étrusque et du grec. Le latin utilise alors l’onciale, une lettre plus petite, plus souple, plus ronde, plus facile à tracer.

  • Page 3Histoire de l’art - Cours Géraldine Creusot

    Dates Nom Définition œuvres principales

    Du 1er au 12e siècle

    Epoque du moyen

    âge

    Née d’une recherche initiée par Charlemagne, l’écriture carolingienne est plus fine, plus carrée, plus rapide à exécuter que l’onciale. Suite à une volonté de normaliser l’écriture, les moines copistes vont l’adopter dans tout l’Occident jusqu’au XIIe siècle. C’est la grande période des livres manuscrits avec leurs magnifiques enluminures. A l’époque romane, cette écriture va évoluer pour donner l’écriture gothique. Les premières forme de communication visuelles apparaissent avec les enluminures. A l’époque, la population sait très peu lire et écrire, les crieurs et les enseignes sont les deux moyens d’attirer l’attention, de faire savoir. Dans les villes, on donne des noms aux rues, les auberges, marchands se dottent de repères visuels. Les enseignes constituent une nouvelle signalétique (bois, ferronerie, tôle,etc).

    1454 1539

    L’histoire de la communication visuelle est liée aux progrès des techniques d’impressions. (invention de l’imprimerie par Gutemberg en 1454, caractère en plomb). François 1er fait afficher ses ordonnances (lois) sur des parchemins en grosses lettres dans les 16 quartiers de Paris. Début de l’affichage. L’affichage sera sous contrôle de l’autorité jusqu’en 1750.

    1789 La révo- lution

    Française

    Explosion dans tous les domaines de la communication : discours, journaux, affichages, etc. L’affichage officiel est en noir sur fond blanc. L’affichage des particuliers ne peut pas être sur fond blanc mais sur papier de couleur.

    1820

    L’évolution de l’affiche a pu se faire grâce aux nouvelles techniques d’impression : la lithographie inventée par Senefelder en 1798 ne devient réellment exploitable que vers 1820. La lithographie marque l’étape la plus importante de l’histoire de l’affiche même si dans les années 1830-1860 son utilisation reste limitée à l’affiche de librairie. 1836 Début de la publicité par affichage : Arlequin afficheur ou journal- affiche.

    1850

    L’affiche de librairie se développe grâce au commerce du livre romantique. Elle est à l’origine de l’affiche illustrée. Les plus grands illustrateurs : Bertall, Doré, Johannot,etc. La typographie joue un grand rôle. Dessinée par les grands illustrateurs du temps, l’affiche de librairie préfigure l’intérêt que les peintres affichistes porteront à ce nouvel art à la fin du XIXe siècle, en passant par Manet avec l’affiche pour Les chats de Champfleury, qui met en 1868 un point final magistral à l’histoire de l’affiche de librairie.

  • Page 4Histoire de l’art - Cours Géraldine Creusot

    Dates Nom Définition œuvres principales

    Jules Chéret

    Né en 1836. En 1849, son père, ouvrier typographe, le place en appren- tissage chez un lithographe. Il fréquente le Louvre, découvre Rubens et Watteau, suit des cours de dessins aux arts déco. En 1858, première commande : Offenbach pour Orphée aux enfers. Il améliore ses techniques d’impression pour produire à bon marché des grands formats. Jusqu’en 1880, les affiches de Chéret sont en trois couleurs : l’impression du noir porte le dessin, le rouge «donne la tache», la troisième est un fond gra- dué, les couleurs froides en haut de l’affiche, les couleurs chaudes en bas. Sa palette riche et lumineuse fait des palissades un spectacle sans cesse renouvelé. En 1889, il recoit la médaille d’or à l’exposition universelle. Puis, il devient peintre, fait de la peinture murale, décore les salons de l’hôtel de ville de Paris, des tapisseries aux Gobelins, etc.

    1870

    Après la guerre de 1870 s’ammorce une période de grande mutation éco- nomique. Les modes de production et de consommation qont de plus en plus soutenus par la publicité. De nouveaux modes de distribution émer- gent : les grands magasins. Les catalogues sont des outils de vente : le Bon Marché, le Printemps. La publicité joue un grand rôle. Le budget des annonceurs est conséquent. L’affiche illustrée offre aux artistes, illustrateurs, caricaturistes et déco- rateurs un large champ d’expérimentation et de nouvelles perspectives professionnelles. Les décorateurs de la fin du XIXe siècle adoptent le style ornemental, art nouveau, ligne sinueuse, flottante, motifs floraux, style nouille. Alphonse Mucha : femmes mystérieuses se détachant des fonds décorés de formes circulaires et florales.

    1900 Henri de Toulouse Lautrec va vers une simplification et une libération des masses et des couleurs. Il y exploite des perspectives audacieuses, plon- gée et contre plongée, cerné de noir sur fond clair.

    1896 1912

    De la marque de fabrique aux premiers logos, les industriels protègent, garantissent et identifient leurs produits face à la concurrence. L’histoire industrielle s’associe avec celle des marques et de leur publicité. Exemple : peugeot, banania, chocolat Meunier.

    1914 1918