France / impact de TCHERNOBYL 30 ans après : Une ...· Atile en Anglais : “heno yl fallout ove

download France / impact de TCHERNOBYL 30 ans après : Une ...· Atile en Anglais : “heno yl fallout ove

of 11

  • date post

    28-Feb-2019
  • Category

    Documents

  • view

    213
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of France / impact de TCHERNOBYL 30 ans après : Une ...· Atile en Anglais : “heno yl fallout ove

CP TCHERNOBYL CHAREYRON - CRIIRAD 1 / 11

COMMUNIQUE CRIIRAD

Valence, le 25 avril 2016

Contamination Tchernobyl

France / impact de TCHERNOBYL 30 ans aprs Une contamination durable, un impact sanitaire non ngligeable

Les mensonges des autorits franaises

Fin avril 1986, tout un cocktail de substances radioactives en provenance de la centrale nuclaire de Tchernobyl atteignait le territoire franais : iode 131, csium 134, csium 137, etc..

Le communiqu du Ministre de lagriculture en date du 6 mai 1986 indiquait pourtant: Le territoire Franais, en raison de son loignement, a t totalement pargn par les retombes de radionuclides conscutives laccident de Tchernobyl . Face ce mensonge, un groupe de citoyens dcidait de crer la CRIIRAD et de raliser des contrles indpendants.

Les premires valuations chiffres fournies par le SCPRI (Service Central de Protection contre les Rayonnements Ionisants) aboutissaient une retombe moyenne en csium 137 de lordre de 22 Bq/m2 pour les territoires les plus contamins de lest de la France, comme les rgions Alsace ou PACA.

Sur la base de campagnes de carottages de sol effectues de 1987 1993, la CRIIRAD tablissait une carte montrant que les retombes moyennes relles en csium 137 taient au moins 100 fois plus importantes (par exemple pour lAlsace) et quelles dpassaient 10 000 Bq/m2 sur des communes de lAin, des Alpes de Haute Provence, des Hautes-Alpes, des Alpes-Maritimes, Ardche, Corse, Drme, Jura, Haut-Rhin, Bas-Rhin, Territoire de Belfort, etc.. Les retombes taient mme suprieures 30 000 Bq/m2 en Alsace, dans le Jura, les Alpes de Haute-Provence, ou encore la Corse (cf carte en Annexe 1).

Aprs des annes defforts, la CRIIRAD a obtenu, au dbut des annes 2000, que les services officiels franais (IPSN puis IRSN) reconnaissent le caractre erron des cartes initiales des retombes de Tchernobyl sur le territoire franais.

Mais les autorits nont toujours pas reconnu que les niveaux de doses subies lpoque auraient ncessit la mise en place de mesures de protection sanitaire. Le territoire franais a t contamin en effet des niveaux qui ont conduit, pour certains groupes risque, un dpassement des limites sanitaires (en particulier des limites de dose la thyrode, du fait de lingestion de liode 131, isotope radioactif fortement prsent lpoque, dans les retombes de Tchernobyl).

Le documentaire Tchernobyl : le mensonge franais , diffus sur RMC dcouverte, le 26 avril 2016 21H50 revient sur ce mensonge.

La contamination durable des sols

Les dernires campagnes de carottages de sol effectues par le laboratoire de la CRIIRAD en 2014 et 2015 en Alsace ou en Rhne-Alpes (cf Annexe 2) montrent que le csium 137 est toujours prsent dans la couche superficielle des sols (en moyenne, environ 80 % du csium 137 se trouve dans les strates de 0 20 centimtres). La priode physique du csium 137 est de 30 ans, cest--dire que sa radioactivit est divise par deux en trente ans, il faudra attendre 300 ans pour quelle soit divise par 1 000.

Commission de Recherche et dInformation Indpendantes sur la Radioactivit 29 cours Manuel de Falla / 26000 Valence / France

. 33 (0)4 75 41 82 50 / bruno.chareyron@criirad.org

CP TCHERNOBYL CHAREYRON - CRIIRAD 2 / 11

Les niveaux de contamination en csium 137 restent suprieurs 10 000 Bq/m2 sur de nombreux sites du tiers est de la France, par exemple Breitenbach (Haut-Rhin), Saint-Clair du Rhne et Page de Roussillon (Isre) ou Vassieux en Vercors (Drme). La dsintgration du csium 137 artificiel entraine une exposition aux radiations bta et gamma qui, perdure, trente ans aprs, et prs de 2 000 kilomtres de Tchernobyl.

En montagne, des mcanismes de redistribution de la contamination ont conduit des accumulations de csium 137, par exemple en fond de dolines dans le Vercors (Drme). La CRIIRAD a rvl, la fin des annes 90, la prsence de fortes.accumulations en csium 137 dans les sols de vastes secteurs des Alpes en France, Suisse, Italie et Autriche. Elle a interpel plusieurs reprises les autorits sanitaires franaises, en particulier en 1997 et 1998, pour que les secteurs les plus radioactifs soient dpollus, ou tout au moins baliss, pour viter des expositions inutiles. Le ministre de la Sant tait venu dans le Mercantour constater la gravit des contaminations (voir JT de France 2 du 21 Aot 1998). http://www.ina.fr/video/CAB98034566/mercantour-radioactivite-video.html

Force est de constater que la situation na gure volu sur le terrain. Les contrles effectus par la CRIIRAD en juillet 2015, au cur du Parc National du Mercantour, entre 2 440 et 2 540 mtres daltitude, dans le secteur du Col de la Bonette-Restefond, la frontire entre les dpartements des Alpes de Haute-Provence et des Alpes Maritimes, montrent que les niveaux de radiation au contact du sol dpassent toujours, sur les zones daccumulation, des valeurs plusieurs dizaines de fois voire plus de 100 fois suprieures au niveau naturel (cf Annexe 4). Le fait de bivouaquer 2 heures sur certaines de ces zones induit toujours une exposition non ngligeable (dbit de dose de 5 Sv/h au contact du sol). Des chantillons de sol prlevs sur ces zones daccumulation ont t ramens au laboratoire de la CRIIRAD en caisson plomb. Leur radioactivit dpasse 100 000 Bq/kg en csium 137 (cf Annexe 4). Ils doivent tre considrs comme des dchets radioactifs et devront tre confis lANDRA (Agence Nationale pour la gestion des Dchets Radioactifs). Au dbut du sicle dernier, la radioactivit des sols tait de 0 Bq/kg pour le csium 137.

Une contamination non ngligeable de certaines denres

Le csium 137 prsent dans les sols se retrouve dans la chane alimentaire et plus particulirement dans certaines denres : baies, champignons, gibier. Ainsi le csium 137 est dtect dans 95 % des 38 chantillons de champignons cueillis, en fin danne 2015, en Ardche, Drme, Isre, Loire, et Haute Savoie et analyss par la CRIIRAD. Les contaminations les plus leves concernent des bolets bai (3 000 Bq/kg sec) et des chanterelles en tube (2 700 Bq/kg sec) de la Loire, et des petit gris (2 200 Bq/kg sec) de la Drme. Pour un fort consommateur, cela peut reprsenter encore une dose significative, 10 fois suprieure au seuil du risque ngligeable. Sur la base de lanalyse de 900 chantillons de champignons, la CRIIRAD avait propos en 1997 une classification des espces en fonction des niveaux de contamination par le csium 137. http://www.criirad.org/tchernobyl/fiche-champignons.pdf

Le caractre ingrable des catastrophes nuclaires

Le fait que, dans le sud-est de la France, 1 900 kilomtres de Tchernobyl, et 30 ans aprs la catastrophe, certains sols restent contamins plus de 100 000 Bq/kg nous interpelle sur ce qui se passerait en cas de catastrophe nuclaire sur un racteur situ quelques kilomtres de nos frontires, ou au cur du territoire franais. Des leons ont t tires de la catastrophe, mais ce nest pas au bnfice des populations. Les autorits internationales, europennes et nationales ont mis en place en effet un cadre juridique destin grer moindre cot les catastrophes nuclaires (voir communiqu CRIIRAD du 21 avril 2016). http://www.criirad.org/tchernobyl/cp-2016-04-21-30-ans-web.pdf

Rdaction : Bruno CHAREYRON, ingnieur en physique nuclaire, directeur du laboratoire de la CRIIRAD Contact : bruno.chareyron@criirad.org / Mobile : 06 27 27 50 37

http://www.ina.fr/video/CAB98034566/mercantour-radioactivite-video.htmlhttp://www.criirad.org/tchernobyl/fiche-champignons.pdfhttp://www.criirad.org/tchernobyl/cp-2016-04-21-30-ans-web.pdfmailto:bruno.chareyron@criirad.org

CP TCHERNOBYL CHAREYRON - CRIIRAD 3 / 11

Bibliographie / rfrences

Video CRIIRAD de juillet 2015 montrant la forte contamination des sols du Mercantour :

https://www.youtube.com/watch?v=xkbaIhCYqko&list=PL3IbOGKW-BxbdA2NLOAbFNKfSZSvDw6-Z

Synthse CRIIRAD Les preuves du Mensonge (anne 2002).

Ce document dmontre lcart entre lintensit des retombes de Tchernobyl en France values par les services de lEtat en 1986 et la ralit mise en vidence par les carottages de sol effectus par le laboratoire de la CRIIRAD.

http://www.criirad.org/actualites/tchernobylfrancbelarus/tchernobylmisajourjuil05/atlasp7a27.pdf

Carte des retombes en csium 137 de Tchernobyl sur le territoire Franais publie par la CRIIRAD sur la base de carottages de sol effectus entre 1987 et 1993.

http://www.criirad.org/actualites/tchernobylfrancbelarus/tchernobylmisajourjuil05/atlascartep21.gif

Article en Anglais : Chernobyl fallout over France, the specific situation of the Alpine Environment (2001-2002)

Ce document prsente en page 9 les rsultats des analyses de sol prlevs en milieu Alpin entre 1996 et 1997.

http://www.criirad.org/english/chernobyl-fallout.pdf

Rapport CRIIRAD de 1997-1998 Contamination Radioactive de lArc Alpin

http://www.criirad.org/tchernobyl/arc-alpin.pdf

Rapport CRIIRAD de 2015 Contamination Radioactive des sols Alsaciens, Etat des Lieux 2014

http://www.criirad.org/actualites/tchernobylfrancbelarus/tchernobylmisajourjuil05/Rapport_Alsace_CRIIRAD_2015.pdf

https://www.youtube.com/watch?v=xkbaIhCYqko&list=PL3IbOGKW-BxbdA2NLOAbFNKfSZSvDw6-Zhttp://www.criirad.org/actualites/tchernobylfrancbelarus/tchernobylmisajourjuil05/atlasp7a27.pdfhttp://www.criirad.org/actualites/tchernobylfrancbelarus/tchernobylmisajourjuil05/atlascartep21.gifhttp://www.criirad.org/english/chernobyl-fallout.pdfhttp://www.criirad.org/tchernobyl/arc-alpin.pdfhttp://www.criirad.org/actualites/tchernobylfrancbelarus/tchernobylmisajourjuil05/Rapport_Alsace_CRIIRAD_2015.pdfhttp://www.criirad.org/actualites/tchernobylfrancbelarus/tchernobylmisajourjuil05/Rapport_Alsace_CRIIRAD_2015.pdf

CP TCHERNO