Forum bamako 2014 brunet jailly

download Forum bamako 2014 brunet jailly

of 47

  • date post

    21-Jun-2015
  • Category

    Documents

  • view

    63
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Forum bamako 2014 brunet jailly

  • 1. Assurer une bonne gouvernance de laide Professeur Joseph BRUNET-JAILLY Chevalier de lOrdre National du Mali Image NASA

2. Contexte Confrence des donateurs pour le dveloppement du Mali (Bruxelles, 15 mai 2013) : le Mali labri, pendant un temps, du souci de se procurer de laide Mais le fonctionnement des institutions (ladministration, lexcutif, le lgislatif), dj dfaillant avant la crise, a t encore affaibli par elle 3. Contexte Do les questions : comment faire face ? Comment tirer le meilleur parti de laide en cette priode particulire ? Faire face ? Aux causes de la crise : non seulement ne pas les oublier, mais entreprendre tout ce qui est possible pour les traiter 4. Contexte Tirer le meilleur parti : donc comparer les alternatives, choisir la meilleure, celle qui donnera le plus de chances au pays dviter de retomber dans le gouffre et le plus de chances de sortir de la pauvret 5. I. Faire face A) A quoi ? B) Comment ? 6. I A. Faire face quoi ? Aux causes profondes de la crise et elles seules Elles ont t identifies la fois par les administrations et les politiques dans leurs grandes lignes et par les intellectuels avec plus de nettet Quelles sont-elles ? 7. I A. Faire face quoi ? 1) des dysfonctionnements institutionnels et sociaux graves Gouvernance Dmocratie Justice Dcentralisation Services sociaux : ducation, sant, 8. I A. Faire face quoi ? 2) Des oublis impardonnables Menaces extrieures Agriculture Emploi Iniquit du dveloppement : certains profitent de faon honte, dautres ne voient pas leur situation samliorer, les jeunes nont ni formation ni accs lemploi 9. I B. Faire face : comment ? 1) Aborder les vrais problmes (exemples) ducation : cf. le PM tout rcemment sur lenseignement suprieur - effectif plthorique des tudiants - pitre qualit des enseignements dispenss - incapacit former les ressources humaines dont le pays a besoin - revendications corporatistes de tous ordres http://www.primature.gov.ml/index.php?option=com_content&view=article&id=11636:le-premier-ministre-installe-le-comitede-pilotage-de-la-concertation-nationale-sur-lavenir-de-lenseignement-superieur&catid=5&Itemid=100037 10. I B. Faire face : comment ? 1) Aborder les vrais problmes (exemples) dcentralisation : qui sy est oppos ? pourquoi exactement les textes nont-ils pas t mis en pratique ? problme du Nord : drogue ? religion ? protection dun systme patriarcal ? convoitises trangres ? interventions extrieures ? 11. I B. Faire face : comment ? 1)Aborder les vrais problmes (exemples, suite) justice : on ne peut pas se contenter de raffirmer les valeurs fondamentales de la justice et lutter contre limpunit en dotant le systme judiciaire dun cadre de valeurs affirmes et partages [] (PRED p. 25) ; ni de compter sur un "processus largement participatif" pour raliser cette tche ? Et sur ce sujet le PAG (p. 11) nest pas nettement plus prcis 12. I B. Faire face : comment ? 1) Aborder les vrais problmes (exemples,suite) dveloppement : - redistribuer officiellement entre riches et pauvres, au lieu de laisser la corruption redistribuer au profit des riches; entre rgions, au lieu de laisser cette tche aux armes ; - compter sur ses propres forces au lieu de tolrer des comparaisons injustifies avec des pays plus dvelopps, mme si ce sont des voisins immdiats ; - et en particulier, commencer par la base, lagriculture ; 13. I B. Faire face : comment ? 2) Imaginer des solutions franches Quelques exemples : ducation : comment passer dune stratgie quantitative (taux de scolarisation) une stratgie reposant sur la qualit (comptences acquises) ? dcentralisation : comment intresser les fonctionnaires des administrations centrales aux postes ncessaires dans les rgions ? 14. I B. Faire face : comment ? 2) Imaginer des solutions franches (suite) dveloppement : quelle part de linvestissement rserver lagriculture ? et quelle agriculture (agro-industrie ? exploitation familiale ? exploitation par les fonctionnaires ?) dmocratie : faut-il vraiment combler les lacunes de la dmocratie locale par le recours aux notabilits traditionnelles et religieuses ? 15. Et, pour cela, comment sorganiser ? Esprit critique Imagination 16. II. Tirer le meilleur parti A) Des ressources nationales, essentiellement intellectuelles B) De laide, quil sagisse de financement ou dassistance technique 17. II A. Tirer le meilleur parti des ressources nationales les ressources de ladministration : un certain travail a t fait lors de la rdaction du PRED : - quelques thmes importants ont t identifis ; - les bailleurs se sont engags - court sur les causes, prudent et conventionnel sur les solutions 18. II A. Tirer le meilleur parti des ressources nationales (suite) les ressources de lUniversit et de la recherche se sont mobilises par ellesmmes : cf. Le Mali entre doutes et espoirs ; traite essentiellement des causes, mais contient aussi beaucoup de propositions ; 19. II A. Tirer le meilleur parti des ressources nationales (suite) des ressources de la socit civile ont t mobilises (Forum multi-acteurs) pour laborer un projet de socit trs ambitieux et manifestement long terme ; le lien avec le politiquement faisable nest pas fait ; 20. II A. Tirer le meilleur parti des ressources nationales (suite) des ressources de la socit civile se sont mobilises loccasion de la campagne prsidentielle ou en dehors de ce cadre : programmes prsidentiels, (IBK, Soumala Cisse, Modibo Sidibe, Choguel Maga, Soumana Sacko, Mountaga Tall, Konimba Sidibe), livres de Moussa Mara, et beaucoup dautres documents 21. II A. Tirer le meilleur parti des ressources nationales (suite) plus rcemment, les ressources de ladministration ont t nouveau sollicites pour prparer le PAG ; mais pas forcment toutes les ressources de ladministration ; certainement pas toutes les ressources intellectuelles nationales 22. II A. Tirer le meilleur parti des ressources nationales (suite) mais il est dangereux quon puisse lire : Le PDA/RN fait suite au plan pour la Relance Durable du Mali (PRED), dont il assure loprationnalisation dans la partie nord du pays et est conforme aux axes du cadre stratgique pour la croissance et la rduction de la pauvret (CSCRP) 2012 2017 ; il est trop clair quon est dans une ornire ! Malgr la crise, on continue comme avant ! http://malijet.co/nord-mali/programme-de-developpement-accelere-des-regions-du-nord-pdarn-letat-debloque-11-milliards-de-cfapour-le-retour-de-ladministration-et-la-relance-de-la-production-dans-cinq-regions 23. II A. Tirer le meilleur parti des ressources nationales (suite) tirer le meilleur parti des ressources nationales, ce serait faire en sorte que ladministration puisse confronter ses analyses et propositions celles des milieux de lUniversit et de la recherche, ainsi qu celles de la socit civile 24. II A. Tirer le meilleur parti des ressources nationales (suite) tirer le meilleur parti des ressources nationales, ce serait promouvoir dans la socit et lAssemble des dbats de fond sur lavenir et sur les rformes qui simposent aprs la crise ; la prsence dune opposition parlementaire pourrait y contribuer 25. II A. Tirer le meilleur parti des ressources nationales (suite) il se pourrait que la formule des assises ne conduise qu un dbat trop gnral ; elle permet beaucoup de points de vue divergents de sexprimer, elle ne conduit pas facilement ni conclure lanalyse de la situation et de ses causes ni formuler des propositions concrtes et cohrentes entre elles en matire de rformes ncessaires 26. II A. Tirer le meilleur parti des ressources nationales (suite) il reste donc inventer un dispositif original qui prenne appui sur toutes les ressources intellectuelles nationales et qui traduise immdiatement le caractre interministriel du travail entreprendre, compte tenu de la nature des causes de la crise; 27. II A. Tirer le meilleur parti des ressources nationales (suite) comme des groupes de travail ont dj t constitus sous lgide du CDI, ils pourraient peut-tre prvoir : - de sorganiser en fonction de la nature interministrielle des sujets traiter (faire face telle cause de la crise) ; - de sadjoindre des universitaires ou chercheurs, ainsi que des reprsentants reconnus de la socit civile 28. II B. Tirer le meilleur parti des ressources extrieures 1) Attitude des bailleurs les bailleurs nont dintrt quaux aspects formels de la gouvernance de laide : il sagit essentiellement dviter les scandales ; pour certains bailleurs, seul compte le TOF, et alors tout financement extrieur est une bndiction, quoi quil serve ; cest lide qui a prvalu depuis au moins deux dcennies ; 29. II B. Tirer le meilleur parti des ressources extrieures D ailleurs, la runion des bailleurs 0 Bruxelles le 7 novembre, on a parl de perspectives macro-conomiques du Mali (interventions FMI et MEF), et on a calibr laide partir de l : comme on le fait toujours, en considrant que limportant ce sont les quilibres macro-conomiques comptables (cf. LIndpendant, 5 fvrier 2014), plus que ce quoi est utilise laide ! 30. II B. Tirer le meilleur parti des ressources extrieures 1) Attitude des bailleurs (suite) les bailleurs sont en comptition les uns contre les autres, mme en temps normal, et lchec de la Dclaration de Paris le montre lvidence ; les bailleurs nont pas de comptences particulires en matire de gestion de laide en situation de crise ou de sortie de crise ; il est admis que laide apporte lAfghanistan a t dpense en pure perte ; 31. II B. Tirer le meilleur parti des ressources extrieures (suite) 1) Attitude des bailleurs (suite) les bailleurs viteront gnralement de sengager appuyer des programmes qui soulvent un dbat politique, mme si ces programmes ont un intrt indniable pour le rglement de tel ou tel problme de fond de la socit malienne 32. II B. Tirer le meilleur parti des ressources extrieures (suite) 1) Attitude des bailleurs (suite