Focus Saison d'Hiver

of 20 /20
SKICARE / PASSPROTECT WWW.SKICARE.CH I N S U R A N C E UN SUPPLÉMENT THÉMATIQUE DE SMART MEDIA NOVEMBRE 2015 FOCUS Saison d 'Hiver L'HIVER EN FAMILLE, AUTREMENT RETROUVER LE PLAISIR DU SKI P R E M I U M P A R TN E R P A G E 6 Saura-t-elle exploiter son énorme potentiel? LARA GUT Portrait

description

L'Hebdo

Transcript of Focus Saison d'Hiver

Page 1: Focus Saison d'Hiver

SKICARE / PASSPROTECT

WWW.SKICARE.CH

DON’T WORRY DON’T WORRY DON’T WORRY SKI INSURED!SKI INSURED!SKI INSURED!

I N S U R A N C E

UN SUPPLÉMENT THÉMATIQUE DE SMART MEDIA

NOVEMBRE 2015

FOCUSSaison d 'HiverL'HIVER EN FAMILLE, AUTREMENT

RETROUVER LE PLAISIR DU SKI

PR

EMIUM

P A R T N

ER

P A G E 6

Saura-t-elle exploiter son énorme potentiel?

LARA GUTPortrait

Page 2: Focus Saison d'Hiver

U N S U P P L É M E N T T H É M A T I Q U E D E S M A R T M E D I A

Et de charme, les destinations suisses n’en manquent pas.

Les professionnels du tou-risme travaillent d’ailleurs sans relâche à rendre plus efficaces les systèmes de réservation des logements ou de location de matériel, à améliorer l’accès aux pistes et leur qualité, ou encore à développer des activités alternatives innovantes aux sports d’hiver, ceci, afin que tous, du skieur bouillonnant et fidèle au fil des saisons au vacancier épicurien assoiffé de grand air, sans oublier les familles qui montent à la montagne le temps d’un

week-end, puissent profiter de l’instant et succomber à la beauté des lieux.Cela fait longtemps que les sports d’hiver ne se réduisent plus uniquement à faire du ski et manger une fondue au chalet en fin de journée. Les randonnées en raquettes suivies d’un jacuzzi et d’un menu 5 plats dans un hôtel de luxe sont également très prisés. La luge, attraction majeure de certaines destinations, le ski-joring, en passe de devenir incontournable ou le patin qui est encore plus tendance pratiqué sur un lac gelé, assurent un hiver

tonique et varié à ceux en manque de sensations.

Les sports d’hiver en Suisse font également l’ob-jet d’une tradition sécu-laire mais où l’innovation est omniprésente, comme l’illustre très bien le téléski solaire de Tenna dans les Grisons par exemple. Les extrêmes s’attirent, c’est bien connu, et c’est là tout l’intérêt des hivers en Suisse où tradition et in-novation, sport et culture, découverte et détente se combinent à merveille et ce pour les hôtes de tous âges et de tous pays. Habillez-vous donc

chaudement pour ne pas tomber malade et pouvoir profiter à loisir des belles journées ensoleillées d’un hiver que l’on espère digne de ceux d’antan! ■

2 Éditorial

TOP3 DES RÉGIONS DE SKI SUISSES

Quelques jours à se réveiller dans les matins froids et gris de novembre, et la seule évocation d’une descente « tout schuss » ou d’un chocolat chaud au-dessus du stratus déclenche la frénétique impatience de voir tomber les premiers flocons. La Suisse, recouverte de son blanc manteau, est alors prête à dévoiler tous ses charmes.

Pour un hiver actif

Barbara Gisi, Directrice de la Fédération suisse du tourisme

Chef de projetWilliam [email protected]

Country ManagerJeroen Minnee

Rédacteur en chefMatthias Mehl

Equipe éditorialeSMA

DesignSmart Media Agency S.A.

GraphismeAnja Cavelti

Canal de distributionL'Hebdo, Novembre 2015

ImpressionSwissprinters

SMART MEDIASmart Media produit et publie des suppléments thématiques qui pa-raissent avec les médias suisses. Nos publications innovatrices per-mettent d’attirer l’attention sur nos clients et de renforcer leurs marques. Notre contenu rédac-tionnel se distingue par sa qualité et son originalité.

Smart Media Agency S.A. Gerbergasse 5, 8001 Zurich, Suisse Tel.044 258 86 00E-Mail [email protected]

04 Chausser les skis

05 Ski de fond

06 Conception des skis

07 600 ans de tradition: Vacherin Fribourgeois

08 Épargne pour juniors

10 Portrait: Lara Gut

12 Activités familiales

14 Recommandations hivernales

16 Fêtes au soleil

Bonne lecture!

William Babakhian

Chef de projet

06 08

Contenu

PREMIUM PARTNER:Fondée en 2006 à Verbier, l’entreprise FACTION est dévouée à concevoir et produire des skis et vêtements techniques innovants,

performants et durables, pour tous les skieurs désireux de faire de la montagne leur terrain de jeu. www.factionskis.com

FOCUS SAISON D'HIVER

Page 3: Focus Saison d'Hiver

CA Junior

* Voi

r co

ndit

ions

en

agen

ce.

taux d’épargne

1.5 %*

disponible en

CHF et EUR

pour chaque destinéeUn compte

0800 829 830www.ca-financements.ch

GENÈ V E L AU S A NNE Y V ER D ON-L E S-B A INS NE U C H ÂT EL L A C H AU X-DE-F OND S F R IB O U R G B Â L E

Page 4: Focus Saison d'Hiver

U N S U P P L É M E N T T H É M A T I Q U E D E S M A R T M E D I A

4 Chausser les skis

GIRORanGe mIpshELMETingrid backstrom

eQUIppeD

Retrouver le plaisir du ski

Le bruit des carres qui tracent des courbes dans la neige, l’air pur de la montagne qui rougit les joues, les pay-sages à couper le souffle et surtout cette sensation de liberté infinie. En pre-nant de l’âge, les Suisses ont tendance à renoncer à ces émotions fortes. En moyenne, les femmes rangent leurs skis aux alentours de 37 ans. De leur côté, les hommes attendent généralement de souffler leur 55ème bougie pour des-

cendre leur dernière piste. Suite à ces constatations de l’Office fédéral de la statistique, une question se pose : Pour-quoi les sportifs s’arrêtent-ils de skier à cette période de leur vie alors qu’ils sont encore en pleine forme ?

Parmi ces amateurs de glisse cer-tains ont arrêté le ski parce qu’ils ne se sentent plus en sécurité sur les pistes, d’après une étude menée par Suisse Tourisme auprès de 6000 vacanciers en hiver. D’autres ont fait une pause suite à un souci de santé ou pour d’autres raisons. Malgré une grande motiva-tion, ils n’osent plus s’élancer sur les pistes par peur de ne pas maîtriser le nouveau matériel. Les skis carvings et leur forme aérodynamique, par exemple, permettent de tailler de belles courbes sans déraper. Cependant,

l’augmentation de la vitesse induite par cette technologie peut ralentir les en-vies de recommencer.

SÉCURITÉ ET BIEN-ÊTRE

Découragés et un peu perdus comme dans un jour blanc, ils peuvent comp-ter sur une offre sur mesure proposée par Suisse Tourisme pour leur redon-ner des points de repère. Pour 599.-, deux adultes pourront apprendre à slalomer entre les dangers de la piste et à perfectionner leur planté du bâton lors de cours de ski privés donnés par un moniteur de l’Ecole Suisse de ski. A la fin du séjour, ils seront capables de maîtriser les nouveaux équipements sportifs fournis par Intersport et de gérer leur propre vitesse. Au couché du soleil, les skieurs pourront se remettre

de leurs émotions dans un chaleureux hôtel de la région. Le pack comprend également un forfait pour les remon-tées mécaniques. Pas de stress, ni de pression du groupe, cette démarche qui réunit les acteurs majeurs du tou-risme suisse n’a qu’un seul objectif : le plaisir. Un effet boule de neige qui donne envie de recommencer l’expé-rience pour se sentir toujours plus compétents et heureux. Une offre qui ira comme un gant à toutes les per-sonnes qui souhaitent rechausser les lattes pour redécouvrir les joies des sports d’hiver tout en étant à l’aise dans leurs chaussures de ski.

Réservation possible sur MySwitzerland.com/ski et par téléphone au: 0800 100 200

De nombreux adultes ne se sentent plus à l’aise sur les pistes enneigées. Pour leur redonner goût au ski, Suisse Tourisme a développé une offre personnalisée et chaleureuse. TEXTE STÉPHANIE CASARIN

Page 5: Focus Saison d'Hiver

U N S U P P L É M E N T T H É M A T I Q U E D E S M A R T M E D I A

Ski de fond 5

Le bouddhisme de Madame Butterfly Le japonisme bouddhique

9 septembre 2015 – 10 janvier 2016

Un muséeVille de Genèvewww.meg-geneve.ch

Exposition réalisée avec la participation exceptionnelle du musée national des arts asiatiques Guimet.

Ph

oto

: M

EG

, J. W

atts

/ Il

lust

rati

on

: DR

MEGMusée d’ethnographieBd Carl-Vogt 651205 Genève T +41 22 418 45 50

Environ 1500 km de pistes tracées sont à disposition des fondeurs en Suisse romande. De quoi donner le sourire aux amateurs de ce sport, ou à ceux qui désirent troquer leurs skis de piste contre des lattes plus fines. En outre, ces nombreuses pistes offrent la possibilité de pratiquer les deux styles qui prévalent actuellement dans la discipline: le classique et le ska-ting. Plus traditionnel, le clas-sique s’effectue dans un traçage

spécifique, à savoir les fameux rails parallèles. Des modèles de skis différents sont conçus pour chaque style : ils sont plus courts et plus durs pour la pra-tique du skating. Un peu plus physique, le skating se pratique sur des plans lisses et demande une plus grande dépense d’énergie. Complémentaires, les deux styles permettent de vivre des sensations différentes tout en stimulant d’autres fac-teurs physiques.

Pour accéder aux diffé-rents tracés à disposition, les fondeurs peuvent obtenir plusieurs cartes saisonnières, dont les tarifs et les offres va-rient. Pour la somme de 140 francs, les amateurs de glisse peuvent pratiquer dans tout le pays pendant la saison, et ainsi bénéficier de près de 5000 km de pistes tracées. Une autre carte, accessible au prix de 80 francs, permet d’accéder au Massif jurassien. Pour 80 francs également, les

pratiquants accèdent aux pistes des Alpes et Préalpes de Suisse romande. Enfin, des cartes journalières sont également proposées pour les néophytes qui désirent s’essayer à la dis-cipline le temps d’une journée. Ces forfaits peuvent s’obtenir auprès de l’association faîtière Romandie Ski de Fond sur le site skidefond.ch ou directe-ment sur le terrain auprès des Centres nordiques. Cette as-sociation propose un matériel de balisage unifié et normalisé sur tous les réseaux de pistes. On profite d’ailleurs de rap-peler que l’on peut consulter les plans des pistes sur le site skidefond.ch ou que l’on peut se les procurer dans les diffé-rents Centres nordiques. Les tracés de couleur rose-violet s’adressent aux randonneurs à pied ou en raquettes à neige alors que les parcours de ski de fond sont balisés avec un fléchage de couleur menthe. Des coffrets regroupant les

différents plans sont en vente sur le site également.

«Pour les débutants ou ceux qui désirent s’initier à la discipline, je conseille d’abord de tester le matériel avant de l’acheter, indique Laurent Donzé, président de l’association. Il est également préférable de se rendre dans un magasin spécialisé pour être bien conseillé, ce qui n’est pas forcément le cas de tous les points de vente actifs dans les sports d’hiver. Ensuite, le meilleur moyen pour bien apprendre et progresser rapi-dement consiste à prendre des cours ou à s’entourer de fon-deurs chevronnés.»

Bon à savoir également: durant la saison, différentes manifestations et autres courses populaires sont or-ganisées. De quoi partager le bonheur de la glisse à plu-sieurs, voire de se mesurer aux autres pour les amateurs de compétition.

En piste avec transNL’hiver est la saison préférée des amateurs de nature et paysages, l’occasion de découvrir les merveilles du canton de Neuchâtel à pied, en raquettes ou à ski!

Les fondeurs connaissent bien les vallées neuchâ-teloises, qui regorgent de pistes. Mais ces belles montagnes promettent aussi de jolies balades en raquettes ou simplement à pied au bord du lac.Et pour que le plaisir soit entier, inutile de s’embar-rasser d’une voiture pour partir à l’aventure ; transN vous emmène à la Sagne (train 222 La Chaux-de-Fonds Ø Les Ponts-de-Martel), au Saut-du-Doubs (train 224 Le Locle Ø Les Brenets), aux Arêtes (bus 301 La Chaux-de-Fonds, gare Ø Arêtes) ou encore sur les berges du lac à Auvernier (Littorail 215 Place Pury Ø Boudry) ou Hauterive (bus 101 Place Pury Ø Marin, gare).

Détails: www.transn.ch

Avec un réseau de pistes exceptionnel, la Suisse romande constitue un ma-gnifique terrain de jeu pour les fondeurs. Idéal pour les sportifs et les amoureux de la nature, le ski de fond gagne du terrain et attire des pratiquants de tous les âges. Alors cette année, plus d’excuses, on s’y met à fond!TEXTE THOMAS PFEFFERLÉ

L’engouement romand pour le ski de fond

Page 6: Focus Saison d'Hiver

U N S U P P L É M E N T T H É M A T I Q U E D E S M A R T M E D I A

6 Conception des skis

«une course pour la passion du sport»23 janvier 2016

Valerette Altiski est une course de ski alpi-nisme individuelle dotée d‘un tracé rapide et technique comprenant 3 passages à plus de 2‘000m d‘altitude sur la pointe de Valerette aux pieds des Dents-du-Midi.

Plus de 550 coureurs y participent chaque 2 ans. Pour cette organisation, le Ski-Club Cime de l‘Est Massongex-Vérossaz peut compter sur plus de 200 bénévoles qui contribuent à la réussite de cet événement sportif.

www.valerettealtiski.chVALERETTE ALTISKI

Les artisans du skiPhotos: Craig Douglas

«Entre conception par nos équipes, es-sais par nos athlètes et fabrication par des ouvriers passionnés, plus d'une dizaine de personnes sont impliquées dans la création de chaque paire de skis produite chez nous, explique Ma-thieu Soumet, responsable marketing de l’entreprise. C'est le seul moyen pour

garantir un haut niveau de qualité et de performance de nos produits.»

Pour élaborer des skis avec une telle rigueur, l’entreprise peut compter sur le fait que tous ses collaborateurs – une vingtaine répartis sur trois sites: Ver-bier, Londres et Colorado (Etats-Unis) – sont avant tout des skieurs passion-nés. Ainsi, certains employés sont d’ex skieurs de haut niveau, ce qui explique le fort engagement de chacun d’eux dans l’élaboration de leurs lattes haut de gamme. La marque équipe parmi les meilleurs skieurs professionnels du monde, dont la légende vivante Can-dide Thovex ou le freerider natif de Zermatt Sam Anthamatten.

«Cela nous permet d’avoir leur avis d'expert et de s'appuyer sur eux pour concevoir nos produits, précise Ma-thieu Soumet. Le ressenti et l’expérience des professionnels nous sont chers et

nous aident à améliorer nos produits.»Pour élaborer les skis parfaits, Fac-

tion mise principalement sur le bois et l’introduction de matériaux innovants. Chaque essence à des caractéristiques différentes, qui leur permettent d’allier rigidité, réactivité et légèreté. Depuis quatre ans, l’entreprise collabore éga-lement avec la société Bcomp, basée à Fribourg, qui développe un alliage de balsa et de fibre de lin pour créer des skis ultra légers. «Par le passé, les fa-bricants ont essayé de nombreux ma-tériaux, mais beaucoup sont revenus au bois, un matériau utilisé pour fabriquer les tous premiers modèles de ski, mais avec un savoir-faire ainsi qu’un degré de sophistication bien plus poussés.»

Le matériel élaboré par Fac-tion s’adresse surtout à des skieurs avertis, aussi bien adeptes de sauts dans les Snow Park, de freestyle, de

descentes en hors-piste, de freeride, ou pour tous ceux qui veulent explorer les montagnes. «En fait, l’idée de la socié-té est née grâce au développement du freestyle et du freeride, qui se sont ra-pidement développé à Verbier dans les années 2000, rappelle Mathieu Soumet. Les deux fondateurs se sont rencontrés dans la station avec l’idée commune de fabriquer des skis correspondant à ces pratiques en plein essor.

Depuis peu, l’entreprise propose également des vêtements techniques fabriqués avec des matériaux des plus innovants tels que l’aérogel, un isolant très léger et très efficace conçu initiale-ment par la NASA pour les astronautes. Pour développer ces habits, même démarche et mot d'ordre que pour les skis: innovation, performance, qualité, et écoute de ses athlètes et de son staff de passionnés.

Fondée en 2006 à Verbier, l'en-treprise Faction élabore des skis et vêtements techniques pour toutes les pratiques et conditions. Afin de se faire une place dans un marché déjà occupé par de grandes marques industrielles, elle privilégie un mode de fabri-cation artisanal et entretient une réelle proximité avec ses athlètes et employés. Portrait.TEXTE THOMAS PFEFFERLÉ

Page 7: Focus Saison d'Hiver

U N S U P P L É M E N T T H É M A T I Q U E D E S M A R T M E D I A

Vacherin Fribourgeois Brandreport 7

Septième fromage préféré des helvètes, le Vacherin Fribour-geois AOP (Appellation d’Ori-gine Protégée) connaît une croissance impressionnante: de 2003 à 2014, sa produc-tion a augmenté de 40%, pour atteindre 3000 tonnes l’an dernier. Une progression no-tamment due à sa labellisation AOP en 2005. La certification, délivrée par l’Office fédéral de l’agriculture, garantit en effet aux consommateurs que le fromage est élaboré, de la ma-tière première au produit fini, dans le canton de Fribourg et selon des méthodes et sa-voir-faire traditionnels. Un argument de taille à l’heure où les consommateurs re-cherchent de plus en plus de garanties en matière de prove-nance et de qualité.

Surtout connu et apprécié pour être dégusté en fondue, le Vacherin Fribourgeois AOP se consomme pourtant très bien sur plateau en en-trée ou en dessert ainsi qu’en amuse-bouche. Il se décline par ailleurs en de nombreuses recettes. Ambassadeur du pro-duit depuis plusieurs années, le chef cuisinier Pierrot Ayer – 18 points au Gault&Mil-lau – n’hésite pas multiplier les manières de le cuisiner. Les amateurs de fromage et de cuisine découvriront ses nombreuses recettes sur le site vacherin-fribourgeois-aop.ch.

Les quelques 3000 tonnes de Vacherin Fribourgeois AOP produites l’année passée par 26 alpages et 69 fromage-ries ne séduisent pas que les Suisses. Il y a quelques années, les exportations à destination des Etats-Unis ont quasiment doublé pour atteindre près de 10 tonnes. Le Canada, avec des ventes avoisinant les 16 tonnes, est également friand de la spécialité helvétique. En Suisse, où les fromages indi-gènes restent les plus consom-més, la denrée fribourgeoise s’inscrit dans la catégorie des fromages à pâte mi-dure, deuxième plus appréciée des

consommateurs helvétiques, avec quelques 6,44 kg consom-més par an par habitant.

Si le fromage connaît un tel succès, dans le pays comme à l’étranger, c’est également grâce à la tradition séculaire dont il est issu. L’histoire du Vacherin Fribourgeois AOP prend en

effet racine il y a plus de 600 ans. Des archives datant du 15e siècle évoquent déjà le vache-rin dans le cadre du règlement d’un conflit entre les prieurs de Lutry et de Broc. Dans ces textes, on découvre que les reli-gieux fribourgeois ont été som-més d’offrir douze vacherins au

seigneur Antoine de Menthon et ses ressortissants de Cha-tel-St-Denis comme gage de paix. A cette époque, où les pièces de monnaie se faisaient encore rares, il était fréquent de recourir au vin, aux grains mais aussi aux fromages pour effectuer des paiements.

Issu d’une tradition fortement ancrée dans la région fribourgeoise, le célèbre fromage est un condensé de savoir-faire et de minutie unique en son genre. Labellisé AOP depuis dix ans, ses ventes et sa notoriété ne cessent de croître.TEXTE THOMAS PFEFFERLÉ

Vacherin Fribourgeois: 600 ans de tradition pour un produit d’exception

Page 8: Focus Saison d'Hiver

U N S U P P L É M E N T T H É M A T I Q U E D E S M A R T M E D I A

8 Épargne pour juniors

• Plus de 500 hôtels à moitié prix

• Garantie du meilleur prix dans tous les hôtels

• Utilisable aussi souvent que souhaité

www.hotelcard.ch/hiver0848 711 717 ( Indiquez le code de réduction hiver2015 )

CHF 79.–au lieu de CHF 95.–

Hotelcard – le demi-tarif pour les hôtels

Epargner dès son plus jeune âge

Dès que l’on commence sa vie d’étu-diant ou d’ adulte, on est confronté à de nombreux impératifs et exigences, notamment d’ordre financier: loyer, assurance maladie, frais de déplace-ment, etc. Afin de démarrer au mieux cette nouvelle étape de la vie, le fait de pouvoir bénéficier de liquidités judi-cieusement épargnées depuis quelques

années constitue un avantage certain. C’est pourquoi les établissements ban-caires proposent aujourd’hui diffé-rentes gammes de produits d’épargne spécialement conçues pour les jeunes générations. Pour les fêtes de fin d’an-née, qui approchent à grands pas, l’ou-verture d’un compte de ce type pour un membre de sa famille constitue assuré-ment une très bonne idée de cadeau. Surtout si l’on considère sa réelle utilité, qui s’inscrit sur le long terme.

«Au sein de notre gamme Epargne, nous proposons depuis 3 ans le CA Junior, qui s’adresse aux personnes mi-neures de moins de 18 ans, indique Lo-raine Asencio, chef de produit au Cré-dit Agricole Financements à Genève. Nous avons pour ambition d’offrir les produits les mieux adaptés à nos cibles de clientèle, et ce à des taux parmi les plus attractifs de la place. ce produit,

avec un taux de rémunération à 1.5%, l’illustre particulièrement bien. C’est un cadeau de fin d'année idéal pour les parents, grands-parents et familles qui désirent ouvrir un compte pour leurs enfants ou petits-enfants.»

Pour offrir ce cadeau à son enfant ou à un autre membre de sa famille, il suffit de se rendre dans l’une des agences de la banque afin de prendre rendez-vous avec un conseiller. Le compte est ensuite ouvert au nom de l’enfant ou de la personne concernée, qui pourra accéder à son épargne à l’âge de 18 ans. «Le compte est d’abord géré dans l’intérêt de l’enfant par les représentants légaux jusqu’à ce que la personne atteigne sa majorité, explique Miguel Parra, responsable ressources humaines, communication interne et médias au Crédit Agricole Finance-ments à Genève. La philosophie de ce

type de produits consiste à se projeter sur le long terme, par exemple pour soutenir un projet futur comme un voyage linguistique ou des études.»

Toujours dans l’optique d’accom-pagner les projets de vie de ses clients, le Crédit Agricole dispose par ail-leurs d’une large gamme de produits épargne, qui s’adresse aussi aux plus grands, par exemple aux futurs acqué-reurs de propriétés immobilières. Ain-si, le CA myHome, avec un taux de 1%, permet d’accompagner les personnes qui désirent devenir propriétaires. Et, si un prêt hypothécaire est conclu avec la banque, le client bénéficie du dou-blement de ses intérêts accumulés sur ce compte après 3 ans d’épargne. Ados, jeunes adultes et adultes peuvent donc bénéficier de produits adaptés à leur projet de vie, et construire sereinement leur avenir avec un partenaire solidaire.

Si les questions d’épargne pré-occupent surtout les adultes, les jeunes sont également concer-nés. Aujourd’hui, les banques proposent des produits spécifi-quement destinés aux personnes mineures. Ainsi, il est possible de préparer la vie étudiante ou active de son enfant et d’anticiper sur ses futurs besoins.TEXTE THOMAS PFEFFERLÉ

Page 9: Focus Saison d'Hiver

Romandie Ski de Fond (RSF) est l‘organisme faîtier qui rassemble une cinquantaine de Centres de ski nordique, actifs sur l‘ensemble de la Suisse romande. RSF dynamise la pratique du ski de fond en Suisse romande, apporte une importante contribution à l‘offre touristique hivernale et aide activement les Centres nordiques à assurer la rémunération de leur travail.

Plus d’informations sur: www.skidefond.ch

Page 10: Focus Saison d'Hiver

U N S U P P L É M E N T T H É M A T I Q U E D E S M A R T M E D I A

10 Portrait Lara Gut

Train gratuit pour aller skier !

Pour les Alpes vaudoises, rendez-vous sur www.railaway.ch

Transports Publics du Chablaiswww.tpc.ch

Offre valable dans les trains et les bus AOMC pour le domaine skiable des Portes-du-Soleil

CHF 49.-- / jour (adulte)

Achetez votre carte journalière de ski à la gares TPC de Monthey-Ville pour bénéfi cier du train gratuit.

UN DÉPART CANON DANS LA COUPE

DU MONDE

Inoubliable, difficile de trouver meilleur adjectif pour qualifier la première des-cente de Coupe du Monde de Lara Gut. En février 2008, âgée de dix-sept ans seulement, elle montait sur la troisième marche du podium lors de la course reine à Saint-Moritz. Une course qu'elle aurait même pu remporter si elle n'avait pas été gênée à quelques mètres de la ligne d'ar-rivée. Moins d'un an plus tard, la Tessi-noise fêtait son premier succès en Coupe du Monde sur cette même piste. Avec deux médailles d'argent – en descente et en super G – obtenues aux Champion-nats du Monde de Val-D’isère en 2009, elle entrait définitivement dans le cœur des suisses. Ces succès précoces faisaient cependant monter sans commune me-sure les attentes des fans de ski. Lara Gut faisait office de plus grand talent du ski suisse depuis Vreni Shneider et certains voyaient déjà en elle une future vainqueur du classement général de la Coupe du Monde de ski, puis vint le choc: sans avoir couru la moindre course de la saison, la saison olympique de Lara Gut prenait fin subitement. La faute d’une chute sévère et

une luxation de la hanche droite lors d'un entraînement pour le slalom géant de Saas Fee en automne. Le rêve de médaille olympique s'envolait alors tragiquement.

DANS L'ATTENTE

D'UN SUCCÈS MAJEUR

Lara Gut fit son grand retour sur les pistes de ski lors de la saison 2010 / 2011. Si elle remporta une course de la Coupe du Monde, c'est surtout son re-fus de respecter les directives de tenues de la fédération suisse qui affola les gros titres, et fut pour cela sanctionnée de deux courses de suspension, et repartit de la Coupe du Monde de Garmisch Partenkirchen sans la moindre médaille. La saison suivante fut plutôt décevante: aucune place sur un podium de Coupe du Monde pour Lara Gut.

Une nouvelle victoire en Coupe du Monde et une autre médaille en super G (Coupe du Monde) lors de la sai-son 2012 / 2013 laissèrent entrevoir un changement de tendance. Changement confirmé dès la saison 2013 / 2014 ou la Tessinoise remporta pas moins de sept étapes de Coupe du Monde pour un retour fracassant parmi l'élite mondiale.

Les jeux Olympiques de Sotschi furent la seule «déception» de la saison, avec une médaille de bronze en descente, in-férieure aux attentes placées en elle. Elle justement qui n'hésita pas à critiquer pu-bliquement le nom respect des droits de l'homme dans le pays hôte des Jeux.

La saison passée a marqué une nou-velle régression avec les Championnats du monde de Vail / Beaver Creek. Même si elle remporta deux épreuves de Coupe du Monde et la médaille de bronze du Championnat du Monde, Lara Gut ne pouvait considérer sa saison comme réussie. Une fois de plus, le rêve ne par-venait pas à devenir réalité. Et lorsque le succès fuit, les critiques, elles, affluent. Et certains observateurs remettaient soudainement en question ses qualités personnelles. Dans «Blick», le chef de la compétition de son ancien équipemen-tier déclarait, légèrement piqué: «Lara est très exigeante et a des idées qui lui sont propres. Dans ces conditions, il est parfois difficile d'entretenir une relation

saine avec elle.» En clair, elle ne serait pas disposée à écouter les conseils de per-sonnes chevronnées aux connaissances supérieures.

MANQUE-T-IL À LARA GUT UN EN-

TRAINEUR EN CHEF EXPÉRIMENTÉ?

Lara Gut, qui prépare une nouvelle fois sa saison avec son père et entraîneur Pauli, a rejoint en cours de saison l'équipe suisse féminine. Au début de la carrière de Lara, c'est le tessinois Mauro Pini qui était res-ponsable de la formation technique de la skieuse. De l'été 2011 à l'automne 2013, l'italien Luca Agazzi a occupé le poste d'entraîneur adjoint. Depuis lors, Pauli est le seul entraîneur de Lara dans une équipe qu'a également rejoint son frère Ian. Et les discussions à mots couverts sont désormais chose commune sur le fait que Lara travaille sans entraîneur en chef. Stefan Ablanalp, ancien entraîneur de l'équipe féminine suisse de descente et de Lindsay Vonn, la star américaine, n'a pas hésité à critiquer Lara Gut il y a

Un énorme potentiel… mais saura-t-elle l'exploiter?La Coupe du Monde de ski reprendra ses droits sous peu. Une fois de plus, les espoirs de la délégation suisse chez les dames sera Lara Gut. Portrait.TEXTE PATRICK HUNKELER PHOTO IMAGO

Page 11: Focus Saison d'Hiver

U N S U P P L É M E N T T H É M A T I Q U E D E S M A R T M E D I A

quelques mois dans une inter-view accordée à «Blick»: «Lara doit changer quelque chose dans l'organisation de son équipe, sans quoi elle n'aura toujours pas de globe de cristal à placer dans sa vitrine.»

Pour la Tessinoise, connue pour son assurance et son tem-pérament, pas question de se laisser dicter de l'extérieur ce qui est bon pour elle ou non. Cependant, Lara a procédé à plusieurs changements. Elle s'est entraînée avec Patrice Morisod, ancien chef du groupe vitesse des équipes de France et der-nièrement avec Daniel Albrecht pendant trois semaines. Entêtée comme elle peut parfois l'être, elle a préféré poursuivre son chemin. La critiquer pour cela serait manquer de perspicaci-té. Une dispute se fait toujours à deux. Lara Gut a 24 ans, elle

est encore jeune et doit simple-ment trouver le bon équilibre afin de renouer avec le succès. «Il est fort probable que son tempérament italien lui ait porté grand préjudice», pense savoir l'ancien vainqueur de Coupe du Monde Daniel Al-brecht. Si quelque chose ne lui va pas, elle le dit directement à la personne concernée, les yeux dans les yeux. «Le fait qu'en Suisse, nous ne soyons pas du tout habitués à ce type de communication a été source de nombreuses perturbations et d'une usure bien inutile.»

CHANGEMENT DE MATÉ-

RIEL: UNE AUBAINE?

Pour cette nouvelle saison, Lara Gut est passée de Ros-signol au fabricant autrichien de skis Head, marque qui dis-pose en outre de contrats avec les deux meilleures descen-deuses Lindsay Vonn et Anja Feninger. Aucun fabriquant n'a gagné autant de médailles que Head lors des Champion-nats du monde aux Etats-Unis. Attendre pour autant des vic-toires en série de la part de Lara Gut serait cependant présomp-tueux. Car un changement de marque n'est pas anodin: une skieuse a besoin de beaucoup de temps pour adapter le ma-tériel à son style de ski. Et cette phase d'apprentissage nécessite des dizaines d'heures de travail et de réglages. Lors de l'entraî-nement sur neige dans le Parc naturel du Stelvio en Italie, elle a pu compter sur l'aide de

l'ancienne star du ski suisse Didier Cuche, toujours sous contrat avec Head. En collabo-ration avec Chris Krause – son préparateur à l'époque – désor-mais responsable de Lara Gut, il a été possible d'attirer l'atten-tion de la skieuse sur les détails les plus fins du matériel. «L'ob-jectif était de lui transmettre une première impression sur la manière dont les changements influent sur les différents com-posants. Ce sont les sensations et sentiments de la skieuse qui sont ici sollicités. Il convient alors de les transposer en mots afin que le préparateur puisse mettre à disposition le meil-leur matériel possible.» Pour chaque discipline, une skieuse peut utiliser jusqu'à vingt paires de ski. Chaque paire doit être ajustée pour une configu-ration différente. Les réglages ne concernent pas seulement la semelle, mais aussi les carres, les fixations et bien sûr les chaussures qu'il convient d'ac-corder. Et cela pour de nom-breuses configurations de neige différentes. «Lara dispose d'une bonne compréhension tech-nique et ressent très bien les

changements, ce qui lui permet de fournir des informations précieuses au préparateur, c'est là un avantage de taille.»

LARA GUT EST LA SEULE

SKIEUSE DE L'ÉQUIPE DÉJÀ

VAINQUEUR

Sur les trois femmes qui com-posent l'équipe nationale suisse, Lara Gut est LA leader de l'équipe. Après quelques arrêts de skieuses, les projec-teurs seront encore plus orien-tés sur elle. Pour savoir si elle sera capable de renouer avec le succès, il faudra surement suivre de près l'adaptation qu'elle connaîtra avec son nou-veau matériel. En tous cas, les entraînements se sont avérés prometteurs. Didier Cuche croit en Lara Gut: pour l'an-cien champion, «elle occupera certainement plusieurs places de podium. Pour ce qui est du globe de cristal, on verra». Daniel Albrecht est tout aussi confiant et déclarait à l'issue d'un entraînement avec Lara Gut: «C'est une athlète ab-solument exceptionnelle qui jusqu'à présent a évolué nette-ment en-dessous de sa valeur.»

Lara Gut Portrait 11

Banff ou Montréal ? Rocky Mountaineer ou Trans Canada Highway ? Grizzly ou Caribou ? Héliski ou Kayak ?

Canada et Alaskapar les spécialistes.

Décembre 2015 à Mars 2017

Les spécialistes.

Cover_CAN_2016-17_DE_FR.indd 1 13.10.2015 15:22:00

Faites appel au spécialiste du Canada et de l’Alaska !

Powder Dreamspar les spécialistes.

Novembre 2014 à Octobre 2015

Heliskiing, Catskiing, Ski & Board, Motoneige, Canada, USA, Suède, Islande, Japon et AntarctiqueSafaris à skis & snowboard pour les fans de glisse et de freeride

Les spécialistes.

Grand-Rue 98 | 1820 Montreux T 021 966 44 14 | [email protected]

Domaine skiable d’Adelboden-LenkLe domaine skiable d’Adelboden-Lenk, situé au cœur du Berner Oberland, est l'un des plus vastes et des plus attrayants de Suisse: 200 kilomètres de pistes préparées avec soin et savoir-faire. L'enneige-ment optimisé sur 60% de ses pistes ainsi que ses 72 remontées méca-niques performantes et modernes permettent de garantir un plaisir et un confort inégalable.

Gros projets mis en œuvre

En plus des installations qui assurent un ennei-gement optimal, de gros investissements ont été consentis ces dernières années: les cabines dernier cri dix places du Stand-Express Metsch emmènent les skieurs de la station jusqu'à plus de 2000 mètres d’altitude en 10 minutes, tandis que la nouvelle télécabine Bergläger-Höchst, près de la légendaire «Chuenisbär-gli», piste de descente de la coupe du monde.

Smart Facts

Principaux succèsBronze en descente, Jeux Olympiques de Sotschi 2014Argent en descente, Championnats du Monde de Val-D’Isère 2009Argent en super combiné, Championnats du Monde de Val-D’Isère 2009Argent en super G, Championnats du Monde de Schladming 2013Bronze en descente, Championnats du Monde de Vail / Beaver Creek 2015Coupe du Monde de super G 2013 / 201412 victoires sur le circuitArgent en descente, Championnats du Monde juniors d'Altenmarkt 2007Argent en descente, Championnats du Monde juniors de Formigal 2008

Page 12: Focus Saison d'Hiver

U N S U P P L É M E N T T H É M A T I Q U E D E S M A R T M E D I A

12 Activités familiales

Ouverture de la saison

le 18 octobre!

Dates réservationset infos :www.tpf.ch

Un voyage gourmand au cœur de la Gruyère

L’hiver en famille, autrement

Pour un plaisir garanti des pe-tits comme des grands, sortez les luges! Aux Diablerets, après avoir remonté la montagne en

télésièges, profitez de 7km de descente à travers les blancs sa-pins. La traversée d’un paysage forestier tout droit sorti d’un conte de fée alterne les sensa-tions entre contemplation et adrénaline. Variez les sorties en découvrant les pistes de Nen-daz, de Chandolin, de Château d’Oex ou de Grimentz.

Les monts arrondis du Jura offrent une alternative agréable aux Alpes vaudoises ou valaisannes. Activité moins touristique et plus sauvage, une balade en famille en raquettes sur le col du Marchairuz aère l’esprit tout en proposant un effort physique adapté à des enfants ou adolescents. Au dé-part, une maisonnette de loca-tion propose du matériel à bas prix. Du thé et du vin chaud

offerts à l’arrivée récompensent les sportifs.

Patiner libre comme l’air ! Lorsque le temps le permet et que les températures baissent jusqu’à former une épaisseur de glace suffisante, le Lac de Joux se transforme en véritable patinoire géante et naturelle. Les flocons sont cristallisés dans le noir de l’eau gelée et le décor naturel de cette immense étendue s’ancre dans les souve-nirs à jamais. Arabesques et pi-rouettes pour les plus émérites, bleus au derrière pour d’autres, une journée de patin sur le lac est une expérience à vivre une fois dans sa vie.

Pour une sensation de Grand Nord, chaussez les bottes et avec Sergent et Flocon, les huskies aux yeux

gris, laissez vous transporter à travers bois dans les mon-tagnes fribourgeoises. Doux et joueurs, ces chiens de trai-neaux sont entraînés pour em-mener toute la famille en bal-lade. Un attelage en Gruyère pour un voyage qui vous trans-portera bien plus loin. A faire aussi à Verbier, à St-Cergue, et aux Paccots.

Une descente illuminée pour des sensations sensation-nelles. A St-Luc, l'Ecole suisse de ski convie petits et grands à venir vivre une expérience unique. Skis aux pieds, vous descendrez la montagne de nuit à la lueur des flambeaux après avoir dégusté une bonne fondue au restaurant Le Tsapé. Six dates sont prévues durant l’hiver.

La saison de ski arrive à grand pas et nombre de familles soupirent déjà à l’idée de louer du maté-riel, en sus des coûts des remontées mécaniques et des cours pour les enfants; redoutent les queues interminables devant les tire-fesses et les bouchons sur l’autoroute en rentrant. Mais la période hivernale est riche en activités familiales et ne se limite pas aux pistes de ski de descente. TEXTE AÏNA SKJELLAUG

Envie de retrou-ver votre âme d’enfant le temps d’une nuit?Prenez de la hauteur! Vous pouvez faire une pause dans votre quoti-dien: au plus près de la nature, mais tout-confort, quatre Nids douillets vous attendent dans la campagne locloise: le Pic, la Sittelle, la Mésange (construits en 2008) et le Chouett’Nid (2003).En famille ou en couple, forêt ou vue dégagée, terrasse ou tronc au tra-vers de l’habitacle? Ces quatre maisons suspen-dues dans les arbres, de quatre à huit mètres du sol, vous surprendront. Calme de la campagne locloise, sans télévision, au rythme de la nature, par tous les temps et toutes les saisons.Observer de près les oiseaux de saison, dé-jeuner en compagnie des écureuils, apercevoir un chevreuil ou un renard pour les chanceux…

Pour tout renseigne-ment: www.lesnids.ch

Page 13: Focus Saison d'Hiver

www.sainte-croix-les-rasses-tourisme.ch

© C

laud

e Ja

ccar

d, S

teph

an E

ngle

r, F

. Ber

tin

Yverdon-les-Bains

Lausanne

Genèvre

Sainte-Croix

Ski panoramique Domaine skiable Sainte-Croix / Les Rasses

www.skivaud.ch

Durant votre séjour :

• 9 installations de ski alpin (20 km)

• Sentiers raquettes (11 parcours balisés)

• Ski de fond (100 km)

• Musées Baud et CIMA, automates et

boîtes à musique

• Hôtels et chalets restaurants

• Centre Thermal à Yverdon-les-Bains

www.ski-and-bike.chà 1h de Lausanne

© J

ean-

Bapt

iste

Bie

uville

199300600km de glisse pistes de ski remontées

mécaniques

Page 14: Focus Saison d'Hiver

U N S U P P L É M E N T T H É M A T I Q U E D E S M A R T M E D I A

14 Recommandations

Le Prieuré St-Pierre • 2112 Môtiers / NE • Tél. +41 (0) 32 862 03 03 • www.mauler.ch

UN PLAISIR INOUBLIABLE POUR LES FÊTES

L

Différentes façons de profiter de l'hiver

En se nourrissant d’herbe juteuse, de trèfle et d’herbes aromatiques, les vaches aident à préserver la biodiversité. Les meules sont en-treposées jusqu’à deux ans avant d’être consommées. Comme le sucre du lait est dégradé durant l’affinage du fromage d’alpage,

les diététiciens et les médecins le recommandent même aux per-sonnes intolérantes au lactose. Manger du fromage d’alpage, c’est prendre soin de la nature tout en prenant soin de soi.

Marque faîtière Fromage d’alpage Suisse, [email protected]

www.fromagedalpage.ch; www.histoiresdalpage.ch (avec e-newsletter)

Giro Range – Adapt. de la forme comme fonction

Le traîneau classique suisseLe traîneau de tous les jours, de génération en génération. Fabriqué selon les plans traditionnels, de cendres indigènes. Disponible avec une dédicace personnelle.

www.graf-schlitten.ch

Un doublé en or pour MaulerCette année, la Cuvée Mauler Cordon Rosé Brut a obtenu deux médailles d’or à Paris et à Bruxel-les. Ce vin cristallin à la robe rose saumoné et aux bulles fines est fruité et charnu. Pour vos apéritifs festifs, effet garanti!

Plus d’informations sur www.mauler.ch

Le parfait ensemble freeride fémininde R'ADYSPour un ensemble plus chaud et confor-table, R'adys utilise une technologie très avan-cée: découpe laser et collage des trois couches sans fil ni aiguille. Cette tenue totale-ment étanche donne une style freeride parfait pour des visites hors piste.

Plus d’informations sur www.radys.com

Prenez soin en savourant du fromage d’alpage!

Le casque Range la nouvelle construction avec MIPS se compose d’une coque unique en son genre en deux parties pour un ajustement vraiment sensationnel qui s’adapte à la mor-phologie de chaque tête, comme s’il avait été fabriqué sur mesure.

www.giro.com

Page 15: Focus Saison d'Hiver

# AMOUREUSEDELASUISSE parce que l’important, c’est le chemin. Charlotte Bonvin

Haut Val de Bagnes, Valais

Réservez dès maintenant sur MySwitzerland.com/hiver ou au 0800 100 200 et préparez-vous à tomber amoureux.

101_15d_04_ins_winter_lhebdo.indd 1 13/10/15 08:44

fromagedalpage.ch

Suisse. Naturellement.

Notre Fromage Suisse.www.fromagesuisse.ch

À découvrir:

histoiresdalpage.ch

fromagedalpage.ch

Suisse. Naturellement.

Notre Fromage Suisse.www.fromagesuisse.ch

À découvrir:

histoiresdalpage.chfromagedalpage.ch

Suisse. Naturellement.

Notre Fromage Suisse.www.fromagesuisse.ch

À découvrir:

histoiresdalpage.ch

Page 16: Focus Saison d'Hiver

U N S U P P L É M E N T T H É M A T I Q U E D E S M A R T M E D I A

16 Fêtes au soleil

L’Etivaz AOP, fromage d’alpage par excellence

Fabriqué entre le 10 mai et le 10 octobre au cœur des Alpes vaudoises, exclusivement sur feu de bois, L’Etivaz AOP mélange saveurs fruitées et parfum d’herbes alpines, sublimés d’un subtil goût de noisette et de fumé. Naturellement riche en Oméga 3, déguster L’Etivaz AOP c’est se faire plaisir en prenant soin de soi…www.etivaz-aop.ch • t +41 26 924 70 60

En hiver, troquer les bottes de neige contre des tongs ensablées

Les Maldives restent la desti-nation balnéaire la plus prisée pour les congés de fin d'année. C'est ce que révèle une analyse des vacances réservées auprès d’une agence de voyage suisse pour cette période de fêtes, sortie il y a un an.

Se poser sur un trait poin-tillé de l’océan Indien. Puis abandonner ce brin de terre

pour l’eau. Une arrivée en speed boat, le temps et le stress, disparaissent. Ouvrez la paren-thèse de la détente absolue: une île confetti, des plages blanches et lumineuses, une poignée de bungalows sur pilotis, suspen-dus entre un ciel azur éblouis-sant, une décoration ultra de-sign et un lagon d’émeraude foisonnant. Et laisser son cœur balancer entre hamac, spa et masque-tuba.

Expérience à vivre: la pre-mière boîte de nuit sous-ma-rine au monde. Sur l’atoll de Dhaalu, à 175 kilomètres au sud-ouest de Malé, l’île-capi-tale des Maldives, elle n’a cessé d’émerveiller depuis son ou-verture en août 2012. Le night-club Subsix, qui peut accueillir une centaine de personnes à six mètres de fond, est relié à la

surface par un escalier débou-chant sur un ponton. De larges baies vitrées font de l’endroit un aquarium à l’envers, permettant d’admirer les coraux et la faune sous-marine, et garantissant aux noceurs un spectacle per-manent. Faire la fête dans une submersible demeure, une ex-périence troublante.

Autre destination, même sensation de dépaysement, un voyage au Sri Lanka ne vous déplaira pas, on parie? La légende dit qu’à Ceylan, il y a 2300 ans, Sangamitta ramena d’Inde sa foi et des boutures de l’arbre sous lequel Bouddha avait connu l’Éveil, qu’elle planta à Anuradhapu-ra. L’arbre prospère toujours, mobilisant une armada: jour et nuit, sept moines le servent, mille soldats et policiers le

protègent. Les lampes d’of-frandes éclaireront longtemps l’arbre sacré, dans le murmure des mantras psalmodiés par les fidèles, qui savent que tout n’est qu’impermanence, qu’un jour l’arbre vénérable et vénéré retournera dans la vacuité où chaque chose a sa source.

Le Sri Lanka offre l'exemple d'une cohabita-tion religieuse, accueillant, depuis des siècles, quatre grandes religions du monde, le bouddhisme, l'hindouisme, l'islam et le christianisme. Le mystique occupe une place essentielle dans la vie des ha-bitants comme en témoignent le nombre d'édifices religieux et l'abondance des rituels qui rythment la vie du pays. Une sérénité qui vous restera lors de votre retour au pays.

Le froid et la neige ne vous tentent pas cette année. C’est l’hiver et vous avez décidé de bouder le Nouvel An à la montagne ou le dîner de famille pour vivre une escapade exotique. En couple, entre amis ou en famille, l’appel du chaud est irrésistible.TEXTE AÏNA SKJELLAUG

«Emotions. Une histoire natu-relle», à voir au Muséum d’Histoire naturelle de Neu-châtel jusqu’au3 janvier 2016Le Muséum de Neuchâ-tel vous emmène dans un voyage singulier: celui des émotions. Peur, joie, colère, tristesse, euphorie, amour, honte… A chaque instant, nous sommes en proie à toute une palette d’émois. Mais en quoi est-ce précieux? Comment fonctionnent les émotions? D’où viennent-elles? Les-quelles partage-t-on avec les animaux? Et au fait, pourquoi les étudier?Des poils hérissés aux techniques d’imagerie cérébrale, du poulpe aux robots intelligents, l’exposition aborde les émotions dans tous leurs états. De quoi en rester sens dessus dessous…

Du mardi au dimanche de 10h à 18hProgramme d’animations: www.museum-neuchatel.ch

Page 17: Focus Saison d'Hiver

Pension complète et GUIDE FRANCOPHONE

2’755.-dès

CHF

L’île Emeraude vous dévoilera tous ses charmes lors de cet itinéraire complet alliant à la fois les découvertes culturelles et naturelles de ce joyau de l’Océan Indien qui offre un cadre encore préservé. Vous goûterez aux épices qui font la saveur de la cuisine sri lankaise, ses fruits exotiques et son thé mondialement connu.

LES PERLES DU SRI LANKA11 JOURS / 9 NUITS

Sri LankaFABULEUX CIRCUIT AU

Jour 1 : GENÈVE – COLOMBOJour 2 : AÉROPORT – DUNAGAHAJour 3 : DUNAGAHA – PINNAWELA – DAMBULLA – SIGIRIYAJour 4 : ANURADHAPURAJour 5 : POLONNARUWA – MINNERIYAJour 6 : SIGIRIYA – HABARANAJour 7 : SIGIRIYA – MATALE – KANDYJour 8 : KANDYJour 9 : KANDY – PLANTATION DE THÉ – KANDYJour 10 : KANDY – COLOMBOJour 11 : COLOMBO – GENÈVE

Consultez le programme complet sur www.letstravel.ch

Départs en mini-groupes (2 à 10 personnes) les 28.11.15, 16.01.16, 27.02.16, 12.03.16 de Genève

EXTENSIONS BALNÉAIRES 4 JOURS / 3 NUITSAu Sri Lanka ou aux Maldives dès CHF 295.-

Tél. 022 731 82 82 [email protected] nos nouvelles brochures et consultez nos meilleures offres sur

www.letstravel.ch

Depuis 1993, Lets Travel vous offre une organisation sans faille, de la conception à la réalisation de votre voyage. Nos spécialistes passionnés auront toujours le plaisir de vous transmettre leurs plus beaux secrets de l’océan Indien, de l’Asie et du Golfe Persique !

LetsTravel_hebdo_1/1.indd 1 14/10/2015 09:38

Page 18: Focus Saison d'Hiver

Aussipour les

frileux.

www.gruyere.comLe goût des Suisses depuis 1115.

S028_Pudiques_GruyèreAop_Annonce_190x266mm.indd 1 16.10.15 10:03

Page 19: Focus Saison d'Hiver

EVADEZ-VOUS !# VERBIER

2727 m.13h45

374 m.13h45

verbier4vallees.com

Page 20: Focus Saison d'Hiver