Finitude Vers un ralentissement brutal de la Chine ? FFSA octobre 2014 1.

download Finitude Vers un ralentissement brutal de la Chine ? FFSA octobre 2014 1.

If you can't read please download the document

  • date post

    04-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    103
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Finitude Vers un ralentissement brutal de la Chine ? FFSA octobre 2014 1.

  • Page 1
  • Finitude Vers un ralentissement brutal de la Chine ? FFSA octobre 2014 1
  • Page 2
  • La Chine reste la seule gagnante 2
  • Page 3
  • Le ralentissement du commerce mondial se confirme du fait dun contenu en importations de la production mondiale en baisse. Vers une dmondialisation? 3
  • Page 4
  • Dmondialisation 4 Rquilibrage des balances courantes, maturation et recentrage des conomies mergentes dAsie Pays dvelopps hors Japon et Asie mergente participent ce mouvement.
  • Page 5
  • Seule la Chine a connu une progression de son industrie plus forte que la croissance du PIB 5
  • Page 6
  • La Chine a contribu prs de 35% de la croissance mondiale depuis 2008 contre 22,7% entre 2001 et 2012 ! 6
  • Page 7
  • Le cours des matires premires est troitement li la croissance chinoise 7
  • Page 8
  • La baisse prolonge de lindice CRB confirme le ralentissement conomique de la Chine et des pays mergents 8
  • Page 9
  • La politique montaire est inadapte en Chine 9
  • Page 10
  • La dcomposition sectorielle des profits rvle lextrme fragilit de son modle de dveloppement 10
  • Page 11
  • La Chine a organis une orgie de crdits pour maintenir son taux de croissance 11
  • Page 12
  • 12 Lendettement chinois est pass de 150% du PIB en 2008 246% en 2014 en augmentation de prs de 100% du PIB en 6 ans!
  • Page 13
  • La consommation des mnages ne reprsente que 36% du PIB contre 48% pour linvestissement, principal moteur de la croissance 13
  • Page 14
  • La Chine a besoin de plus en plus de capital pour crer la mme croissance, ce qui valide la bulle de surinvestissement 14
  • Page 15
  • Une grande partie de la croissance a t gnre par le secteur de la construction qui pse pour 15% du PIB. les ratios prix sur revenu se situent entre 28 et 35 fois dans les plus grandes villes chinoises. 15
  • Page 16
  • Les mnages chinois nont pas les moyens de relancer la consommation du fait dun partage de la VA trs dfavorable 16
  • Page 17
  • Les carts de richesse empchent la consommation des mnages de rellement prendre le relais sur linvestissement 17
  • Page 18
  • Les pays mergents sont des nains conomiques en termes de consommation et restent trop dpendants des pays riches pour leur croissance 18
  • Page 19
  • La consommation des mnages reste le parent pauvre de lInde, de la Chine et de lIndonsie, linverse du Brsil, de la Turquie et du Mexique dont la croissance repose pour lessentiel sur la demande intrieure 19
  • Page 20
  • La comptitivit chinoise sest fortement dgrade ces dernires annes 20
  • Page 21
  • La Chine devient moins comptitive que les Etats-Unis 21
  • Page 22
  • La dmographie va fortement pnaliser la Chine dans les annes venir 22
  • Page 23
  • La Chine risque dtre vieille avant dtre riche 23
  • Page 24
  • Le vieillissement acclr de la population chinoise nest pas financ 24
  • Page 25
  • La Chine a financ lpargne et la croissance mondiale 25
  • Page 26
  • Linversion de la pyramide des ges va entraner une baisse du taux dpargne en Chine et donc de linvestissement 26
  • Page 27
  • A limage du Japon, linversion de la pyramide des ges a provoqu une baisse du taux dpargne des mnages qui sest accompagne dun effondrement de linvestissement 27
  • Page 28
  • Comme les autres secteurs, lagriculture a fait des exploits par une utilisation massive des engrais et autres pesticides 28
  • Page 29
  • La Chine va tre confronte un problme hydrique considrable 29
  • Page 30
  • 15.1% des enfants de moins de 5 ans en Chine sont touchs par des problmes nutritionnels Le choix dune croissance dbride privilgiant la quantit au dtriment de la qualit aura des consquences sanitaires considrables 30
  • Page 31
  • Conclusion Il ny a plus de possibilit de croissance de lindustrialisation et de lurbanisation affirme Jiahua Pan, conomiste et directeur de lInstitut des tudes urbaines et environnementales rattache lAcadmie chinoise des sciences sociales Elle rappelle les objectifs du plan quinquennal 2010-2015 : - 16% dmissions de CO2 - 40% dintensit carbone + 22% de surface forestire + 15% defficacit nergtique 20% dnergie non carbone en 2020 objectifs qui ne seront probablement pas atteints Son compatriote Andrew Sheng, conomiste en chef de la commission de rgulation bancaire chinoise, ajoute : Cest nous, conomistes asiatiques, de penser ce nouveau modle, pour interrompre la trs dangereuse course aux ressources actuellement luvre Et de conclure Le changement de modle de dveloppement en Chine est lvnement mondial le plus important aujourd'hui, parce que sil choue, cest la plante entire qui chouera 31