FERTILISATION des GRANDES CULTURES - Hauts .fertilisation et la gestion des résidus de culture du

download FERTILISATION des GRANDES CULTURES - Hauts .fertilisation et la gestion des résidus de culture du

of 36

  • date post

    14-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    213
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of FERTILISATION des GRANDES CULTURES - Hauts .fertilisation et la gestion des résidus de culture du

  • Guide technique

    FERTILISATION des

    GRANDES CULTURES

    Novembre 2015

  • 2

    Ce guide technique a t ralis avec le

    soutien financier de

    et lensemble des partenaires techniques

    des oprations Agri-Mieux dAlsace

  • 1

    PREAMBULE

    L'Alsace possde l'une des nappes phratiques les plus importantes d'Europe. Cette

    nappe est un immense rservoir d'eau qui constitue une richesse de la rgion. Or, depuis

    le dbut des annes 90, une dgradation de la qualit des eaux a t constate avec en

    particulier des teneurs en nitrates en augmentation pendant la fin du XXme sicle. Cest

    prcisment lobjet de la cration des oprations Agri-Mieux dans la rgion, il y a prs de

    25 ans, avec pour objectif de faire adapter les pratiques des agriculteurs, pour permettre

    de concilier productivit agricole, rentabilit conomique et prservation de la qualit de

    la ressource en eau. Ces oprations ont vu le jour en associant lensemble des

    partenaires agricoles, de la distribution en passant par le conseil, le tout anim par la

    Chambre dagriculture. L'agriculture, au mme titre que ses autres partenaires

    utilisateurs de fertilisants et en particulier d'azote, se devait en effet de matriser au

    mieux les ventuelles pertes de fertilisants dont elle est responsable. Il est bon de

    souligner que la tendance sinverse et quune baisse de la teneur en nitrates est

    enclenche depuis 2003, confirme par le dernier inventaire de la qualit de leau

    rhnane de 2009.

    Les lments fertilisants que sont lazote, le phosphore, la potasse, voire le soufre ou

    certains oligo lments, sont indispensables au bon dveloppement de toute culture. Ils

    reprsentent cependant une charge financire importante pour lexploitation, quil

    convient de grer au plus juste. Le bon raisonnement de la fertilisation azote est bien

    entendu un des principaux leviers de diminution du risque de lessivage des nitrates,

    contribuant ainsi directement la prservation des ressources en eau. Il sagit de faire

    correspondre les apports dengrais minraux ou organiques aux besoins de la culture

    pour atteindre un niveau de production donn, en noubliant pas de prendre en compte

    les diffrentes fournitures dazote du sol, les prcdents et les ventuels apports

    deffluents organiques.

    Ce guide a pour objectif de vous apporter les lments de rflexion indispensables dans

    vos choix venir concernant la gestion de la fertilisation des cultures. Les principales

    grandes cultures prsentes en Alsace font lobjet dune fiche spcifique. Pour chacune

    dentre elles, ce guide aborde un volet spcifique sur lazote (besoin, fournitures et

    fractionnement), le phosphore et la potasse (exigences, apports ou impasses

    recommandes). Un focus sur les autres oligo lments (soufre, bore,) est dtaill

    suivant lexigence de la culture. Enfin, limportance danalyses de sol rgulires pour

    grer sa fumure de fond est dtaille, ceci dans le but de diagnostiquer un ventuel

    problme de fertilit des sols.

    Lensemble des conseillers de lquipe Eau et Agriculture de la Chambre dagriculture

    de rgion Alsace sont vos cts pour vous accompagner dans vos rflexions futures

    concernant la bonne fertilisation de vos cultures. Bonne lecture !

    F. METZ D.NASS

  • 2

    SOMMAIRE

    La mthode du BILAN PREVISIONNEL ..................................................................................................... 3

    Raisonnement fertilisation P - K et analyse de sols ................................................................................. 5

    MAS ........................................................................................................................................................ 7

    BLE ........................................................................................................................................................... 9

    ORGE ...................................................................................................................................................... 11

    TRITICALE, SEIGLE, AVOINE, EPEAUTRE ................................................................................................ 12

    COLZA .................................................................................................................................................... 13

    TOURNESOL ........................................................................................................................................... 14

    SOJA ....................................................................................................................................................... 15

    POIS, FEVEROLE, LUPIN ......................................................................................................................... 16

    SORGHO ................................................................................................................................................. 17

    BETTERAVE SUCRIERE ............................................................................................................................ 18

    POMME DE TERRE ................................................................................................................................. 19

    CHOUX choucroute et CHOU blanc .................................................................................................... 20

    PRAIRIES ................................................................................................................................................ 21

    FERTILISANTS ORGANIQUES .................................................................................................................. 22

    SOMMAIRE ANNEXES ............................................................................................................................ 24

    ANNEXE 1 : Tableaux de rfrence des niveaux de rendement du mas grain et des fournitures

    azotes du sol (mas et sorgho) ......................................................................................................... 25

    ANNEXE 2 : Tableaux de rfrence des niveaux de rendement du bl et des fournitures azotes du

    sol pour le bl et les autres crales paille .................................................................................... 27

    ANNEXE 3 : Tableau de rfrence des doses dazote apporter en colza ....................................... 29

    ANNEXE 4 : Tableaux de rfrence des fournitures du sol pour la betterave sucrire, le chou

    choucroute et le chou blanc .............................................................................................................. 30

    ANNEXE 5 : Tableaux de rfrence des fournitures azotes et de la minralisation du sol pour la

    pomme de terre ................................................................................................................................ 31

    ANNEXE 6 : Tableau de rfrence de la fertilisation maximale apporter sur des surfaces en herbe

    ........................................................................................................................................................... 32

  • 3

    La mthode du BILAN PREVISIONNEL

    Le 5me programme de la

    Directive Nitrates (version

    n104/2015 du 06 aot 2015)

    fixe les rgles de calcul de la

    dose prvisionnelle dazote

    apporter la culture, pour

    chaque lot cultural situ dans

    la zone vulnrable Alsace. Il se

    base sur lutilisation de la

    mthode du bilan prvisionnel

    pour lensemble des cultures

    traites dans ce guide,

    exception faite de la prairie qui

    recourt une dose plafond.

    La mthode des bilans permet de calculer la dose dazote ncessaire la culture en

    fonction dun rendement objectif. Elle quilibre les besoins avec les fournitures issues du

    milieu, la diffrence permettant de dterminer la quantit dazote minral apporter la

    culture.

    Le Plan Prvisionnel de Fumure (PPF), exigible au plus tard pour le 15 fvrier de

    lanne culturale, est un outil rglementaire mais galement technique et conomique,

    raliser en morte saison et avant toute commande dengrais, afin de bien chiffrer les

    besoins de lexploitation en engrais azot pour lanne venir.

  • 4

    Equation de la fertilisation azote selon la mthode du bilan prvisionnel :

    BESOINS

    Le niveau de rendement retenir doit tre gal la moyenne des rendements raliss

    sur lexploitation, pour la culture considre, au cours des 5 dernires annes, en

    cartant la valeur maximale et la valeur minimale, et pour des conditions comparables de

    sol et de milieux (type de sol, prcdent, apports deffluents dlevage,).

    Exemple mas (sur la base de la moyenne des rendements Alsace 2010-2014)

    Ce niveau de rendement est multiplier par le coefficient dazote absorb par unit

    de production afin de dterminer les besoins en azote de la culture. A cela sajoute

    enfin une part dazote non valorisable par la plante. La mthode des bilans retenue

    en Alsace reprend des valeurs forfaitaires par type de sol et par culture.

    FOURNITURES

    Plusieurs postes sont prendre en compte et doivent tre cumuls afin de dterminer les

    fournitures totales dazote de la parcelle :

    fourniture du sol (reliquat sortie hiver + minralisation du sol),

    contribution des fertilisants organiques

    effet du prcdent cultural.

    Parmi les diffrentes ressources du sol, le RSH reprsente le poste l