Fentres sur Cours

download Fentres sur Cours

of 88

  • date post

    05-Jan-2017
  • Category

    Documents

  • view

    226
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of Fentres sur Cours

  • ( )fentressur . cours( )fentressur . cours

    LA 10 MEUNIVERSIT

    DAUTOMNE2010

    DU SNUIPPA PLANCH SUR

    LA RUSSITEPOUR TOUS

    APERU DES DBATS

    Russir lcole

    SNUippFdration Syndicale Unitairewww.snuipp.fr

    HE

    BD

    OM

    AD

    AIR

    E

    2 N

    OV

    EM

    BR

    E 2

    010

    N

    346

    I

    SSN

    124

    1

    049

    7

  • EDITO

    ( fentres sur cours)Hebdomadaire du Syndicat National Unitaire des instituteurs, professeurs des coles et PEGC

    128 Bd Auguste Blanqui - 75013 Paris - Tl. : 01 44 08 69 30 - e-mail : fsc@snuipp.frDirecteur de la publication : Sbastien Sihr

    Rdaction : Marianne Baby, Francis Barbe, Aline Becker, Fabienne Berthet, Lydie Buguet, Patrick Cros, Clmence Fabry, Judith Fouillard, Michelle Frmont, Vronique Giraud, Daniel Labaqure, Pierre Magnetto, Vincent Martinez, Philippe Miquel, Jacques Mucchielli, Grard Pla, Sbastien Sihr

    Photographie : Mira Impression : la SIEP-Bois-le-Roi

    Rgie publicit : Mistral Media - 365 rue Vaugirard - 75015 Paris - Tl. : 01 40 02 99 00Prix du numro : 1 euro - Abonnement : 23 euros

    ISSN 1241 - 0497 CPPAP 0410 S 07284 - Adhrent du Syndicat de la Presse Sociale

    La dixime universit dautomne du SNUipp nepouvait pas tre comme les autres. Elle sestouverte au cur dun mouvement social dex-ception contre la rforme des retraites. Elle areu presque autant de participants que lesannes antrieures malgr les difficults detransports travers le pays. Elle a cout,entendu, dbattu avec des chercheurs travaillantsur toutes les diversits qui font lcole pri-maire. Elle a enfin accueilli des personnageshors normes, comme le ralisateur Serge Watelqui a diffus le premier film danimation trai-tant des questions de lhomophobie, le procu-reur Eric de Montgolfier venu parler des rap-ports entre cole et justice, et le footballeurLilian Thuram pour sa fondation contre leracisme. Fentres sur cours rend compte decette richesse et ouvre, dans ce numro spcial,plusieurs dossiers, sur le travail enseignant, lesrythmes scolaires, les valuations, lacceptationdes diversits.

    LUniversit dautomne du SNUipp de La-Londe-les-Maures est organise en partenariat avec la Ligue de lenseignement et la MGEN.

    3

    Sous le titre 2 temps, 3 mouvements , la plasticienne Jolle Gonthier a rythm luniversit dautomne de ses installations. Ici 100 ABRIS

    Sont joints ce numro un supplment direction dcole, un encart ADL Partner, un encart Gaumont, et un encart Rue du Monde.

  • 40-47

    UNIVERSITDAUTOMNELA LONDE

    2010

    UNIVERSITDAUTOMNE : 10 ANS

    POUR LCOLE

    8-12

    22-39

    DOSSIERVALUATION

    MTIER

    APPRENTISSAGES

    14-19

    ANNIE CAMENISHGRAMMAIRE

    DANILE MANESSEGRAMMAIRE

    LAURENCE DE COCKHISTOIRE

    FRANOISE DELPYLANGUES VIVANTES

    YANN QURSCIENCES

    YVES SOULCRITURE

    VALERIE BARRYCALCUL

    SYLVIE LALAGE-DULACENSEIGNER LESCLAVAGE

    SOPHIE SOURY-LAVERGNEGOMTRIE

    22

    24

    26

    ROLAND MICHAUD

    SABINE KAHN

    JEAN-CLAUDE EMIN

    161719

    FRANOISE LANTHEAUME

    DOMINIQUE BUCHETON

    FRDRIC SAUJAT

    FRANOISE JUHELBIBLIOTHQUE NUMRIQUE

    JEAN-JACQUES GUILLARMRASED

    4244

    4648

    5028

    32

    30

    34

    36

    38

    SOMMAIRE

    40-51

    4

    DOSSIER TRAVAIL ENSEIGNANTS

  • MATERNELLES

    ENFANTSET SOCIT

    59-65CATHERINE LEDRAPIER

    SCIENCES

    MIREILLE BRIGAUDIOTGRANDE SECTION

    CHRISTOPHE JOIGNEAUXINGALITS

    60

    62

    64

    70-74

    YVANNE CHENOUFLITTRATURE

    SYLVAIN CONNACPHILOSOPHIE

    MARIE -CHRISTINE PHILBERTHANDICAP

    SERGE WATELPRSENTATION DU FILMLE BAISER DE LA LUNE

    78

    80

    82

    84

    76-87

    LILIAN THURAM

    NINIAN-HUBERT VAN BLYENBURGH

    ERIC FAVEY

    88

    93

    96

    88-98MARCEL CRAHAY :UNE COLE JUSTE ET EFFICACE

    LES RYTHMESSCOLAIRES

    RACISME66-68

    COLE ET JUSTICE :RIC DE MONTGOLFIER

    52-56

    SOMMAIRE

    6

    CLAIRE LECONTE

    BERNARD MEYRAND

    ARNOLD BAC

    72

    73

    74

  • 8

    UNIVERSIT DAUTOMNE10 ANS POUR LCOLE

    ors de la prparation, au printempsdernier, de la dixime dition de

    luniversit dautomne du SNUipp, per-sonne ne pouvait imaginer le climat bienparticulier dans lequel elle se droulerait.C'est en effet du 22 au 24 octobre, aucur dun mouvement social dampleurrarement gal contre la rforme des re-traites impose par le gouvernement, ques'est ouverte cette manifestation singu-lire.Dans ce contexte, luniversit dautomnesest rappele comme un moment impor-tant de la construction d'un projet de trans-formation de l'cole pour la russite detous les lves.

    RENDEZ-VOUS DE LCOLE PRIMAIRE

    En dix ans, les universits sont devenuesle rendez-vous incontournable de l'coleprimaire, accueillant chaque dition plusde quatre cents enseignants et une tren-taine dintervenants venus dhorizons trsdivers. La raison d'tre de cette initiatives'est confirme d'anne en anne, sansdoute parce que les multiples ateliers apportent nombre de rflexions et deconnaissances professionnelles dont lesenseignants dans leur classe sont souventprivs.Les thmes principaux qui ont t dve-lopps depuis 10 ans posent les questionsessentielles notre systme ducatif :comment construire une cole de la rus-site de tous ? Quelles pratiques dans lesclasses ? Comment permettre aux ensei-

    L

    De Bombannes o sest tenue la premire universit dautomne du SNUipp en 2001

    gnants de dvelopper un travail de qualit ?Quel fonctionnement pour l'cole ? Cetteanne, les changes ont particulirementport sur les questions de lvaluation,du travail enseignant, des gestes profes-sionnels, de laccompagnement des lvesen situation de handicap, des contenusdisciplinaires, de lcole maternelle, desrythmes scolaires autant de conf-rences-dbats pour dessiner les contoursdune cole ambitieuse et innovante.

    UN ENGAGEMENT PROFESSIONNEL

    Cest le pari de lintelligence, de lduca-bilit de tous, face un noyau dur de

    l'chec scolaire. 10 15 % des lves entrent en 6me avec des difficults sco-laires srieuses. Lide nest pas nouvelle,mais parvenir la concrtiser reste undfi, le coeur de l'engagement profession-nel des enseignants, la ligne de force delengagement du SNUipp. Il s'agit bien pour le syndicat de nourrir parla recherche son projet de transformationde l'cole et de lutte contre les ingalitsau moment o, linverse, la formationinitiale et continue des enseignants estmise mal et o la politique budgtaireaggrave encore les ingalits.

    Jacques Mucchielli

  • La-Londe o sest tenue cette anne la 10me dition

    Agns Florin Jacques Bernardin Pef Andr Ouzoulias Rmi Brissiaud Stella Baruk Boris Cyrulnik

    Agns Florin Jacques Bernardin Andr Ouzoulias Rmi Brissiaud Stella Baruk Boris Cyrulnik

    Grard Chauveau Philippe Frmeaux Yves Alpe Marie Duru-Bellat Yves Lacoste Roland Goigoux

    Philippe Frmeaux Yves Alpe Marie Duru-Bellat Yves Lacoste Roland GoigouxAndr Antibi Dominique Frmy Martine Safra Dominique Senore Edgar Morin Sylvie Cbe

    Andr Antibi Dominique Frmy Martine Safra Dominique Senore Edgar Morin Sylvie Cbe

    Claudine Garcia-Deban Laurence Janot Yves Girault Jean-Yves Rochex Eve Leleu-Galand Za

    Erick Prairat Bruno Suchaud Marcel Gauchet Jean-Michel Zakhartchouk Christian Baudelot

    Erick Prairat Bruno Suchaud Marcel Gauchet Jean-Michel Zakhartchouk Christian Baudelot

    Gilles Baillat Elisabeth Bautier Sylvain Broccolichi Anne-Marie Chartier Jean Hbrard

    Marguerite Altet Line Audin Andr Giordan Emmanuel Davidenkoff Bernard Rey Charles Gardou

    Marguerite Altet Line Audin Andr Giordan Emmanuel Davidenkoff Bernard Rey Charles Gardou

    Laurent Mucchielli Maurice Titran Philippe Joutard Marie Choquet Roger Establet

    Laurent Mucchielli Maurice Titran Philippe Joutard Marie Choquet Roger Establet

    Christine Passerieux Marie-Ange Dat Roland Charnay Franoise Carraud Claude Lelivre Charles Conte

    Christine Passerieux Marie-Ange Dat Roland Charnay Franoise Carraud Claude Lelivre

    Pef Christine Flix Daniel Favre Agns Van Zanten Pascal Clerc Viviane Bouysse

    Christine Flix Daniel Favre Agns Van Zanten Pascal Clerc Viviane Bouysse

    Serge Tisseron Franoise Hatchuel Benoit Falaize Samuel Joshua Yvan Moulin

    Sylvie Chevillard Serge Tisseron Franoise Hatchuel Benoit Falaize Samuel Joshua Yvan Moulin

    Franois Dubet Marie-Claude Courteix Bernard Devanne Eric Debarbieux Stphane Bonnery

    Franois Dubet Marie-Claude Courteix Sylvie Chevillard Bernard Devanne Eric Debarbieux Stphane Bonnery

    Franoise Lorcerie Nicole Mosconi Eric Maurin Catherine Tauveron Alain Serres Maryse Mtra

    Nicole Mosconi Eric Maurin Catherine Tauveron Alain Serres Maryse Mtra Christian Forestier Christian Laval Olivier Houde Michel Defrance Didier Daeninckx

    Bruno Heitz Judith Gueyfier Philippe Meirieu Egide Royer Serge Boimare Michel Fayol

  • quer le dogme du un fonctionnaire surdeux non remplac tourne le dos cetobjectif de dmocratisation et donc ce-lui de rduction des ingalits scolaires.Jen veux pour preuve plusieurs rapportsqui ont t rendus publics ces dernires se-maines. Le rapport de la Cour des comptestablit que l'cole primaire franaise estsous-investie de 15 % par rapport aux au-tres pays de l'OCDE. La note concernantla rentre 2010 affirme que la politiqueducative du ministre de lducation na-tionale ne prpare pas l'avenir. La notede synthse de linspection gnrale sur lesrformes de l'cole primaire indique quel'absence d'accompagnement des ensei-gnants les met dans des situations de dif-ficults professionnelles.. L'cole primaire est reconnue par touscomme facteur essentiel et dterminantpour la russite de tous l