Fenab 2014 aeb

download Fenab 2014 aeb

of 58

Embed Size (px)

description

Défis et Institutionnalisation de l’Agriculture Ecologique Biologique – SENEGAL

Transcript of Fenab 2014 aeb

  • 1. 1 Dfis et Institutionnalisation de lAgriculture Ecologique Biologique SENEGAL Confrence sur lAB Cotonou 26 29/08/14

2. Le pays couvre une superficie de 196 722 km avec plus de 12 Millions dhabitants. 3. VISION DU GVT. LE PLAN SENEGAL EMERGENT le Plan Sngal Emergent (PSE) vise mettre en place dici 2035, un ensemble de projets structurants fort contenu de valeur ajoute et demploi. Pour ltape intermdiaire de 2018, la stratgie, est dcline autour de trois axes stratgiques : (i) Transformation structurelle de lconomie et croissance ; (ii) Capital humain, protection sociale et dveloppement durable ; et (iii) Gouvernance, institutions, paix et scurit. Aussi, loprationnalisation de la Stratgie exige la mise en place dun ensemble de rformes pour acclrer le processus de transformation structurelle susceptible d'acclrer le dcollage conomique. 4. LE SECTEUR AGRICOLE Lagriculture constitue la principale source demplois et de revenus pour plus de 60 % de la population. Cependant la part du secteur primaire dans le Produit intrieur brut (PIB) ne cesse de dcrotre. La diminution de la pluviomtrie et la crise du secteur de l'arachide, principale culture de rente du pays, ont rduit la contribution de l'agriculture moins de 20 % du PIB. Elle est essentiellement pluviale, saisonnire et repose la fois sur des cultures de rente (arachide, coton, etc.) et sur des cultures vivrires de subsistance (mil, sorgho, mas). Le riz, culture traditionnelle en Casamance, se dveloppe fortement dans la Valle du fleuve Sngal. Les cultures marachres et dexportation sont en pleine croissance. 5. LE SECTEUR AGRICOLE Les superficies cultivables reprsentent 3,8 millions dhectares, soit 19% de la superficie totale du pays. Environ 65% des terres cultivables, sont mises en culture chaque anne. Lagriculture de type familial est dominante et occupe la presque totalit des 95 % des terres agricoles. Elle assume et assure, tant bien que mal, les fonctions de production, de consommation, de gestion des cosystmes et du cadre de vie rurale dans une relative harmonie. 6. CADRAGE INSTITUTIONNEL Administration Territoriale et Locale avec 14 Rgions administratives comptant Directions Rgionales de Dveloppement Rural (DRDR), les Inspection rgionales de llevage, des Eaux et Forts et Pches/Services dcentraliss/ONG/OCB La Recherche: ISRA, ITA, Autres I.Rech. Les Universits: UCAD, UGB, UFR Thies Les Ecoles de Formation Agricole: ENSA6 7. Recherche, Formation, Vulgarisation Institut Sngalais de Recherches Agricoles (ISRA), Institut de Technologies Alimentaires (ITA) Universits: Recherche Publique Institutions Sous-rgionales (CORAF) et Prives (CIRAD, ONG,) Recherche Paysannes (Innovations Paysannes/ Connaissances Endognes) 7 8. Recherche, Formation, Vulgarisation La Formation Qualifiante en Agriculture ne concerne que les Techniciens. Les Producteurs ne sont pas pris en compte par les Ecoles de Formation Agricole comme lEcole Nationale dAgriculture ou les Ecoles de Formation de Techniciens (agricoles, forestiers, horticoles, halieutiques, pastoraux) 8 9. Recherche, Formation, Vulgarisation Le Conseil Agricole est assur par lAgence National du Conseil Agricole et Rural (ANCAR). Seules les ONG et les Organisations Paysannes assurent la Formation et la Vulgarisation pour les Producteurs en Agriculture Ecologique Biologique. Certains Projets et Programmes assurent aux producteurs la For/Vul en (9 10. Source : D Maiga et M Sy, enqutes 2012 (Etudes de Base AEB FENAB) 10 Production de mil bio au Sngal de 2002 2012 S ource : D Maiga et M Sy, enqutes 2012 11. Source : D Maiga et M Sy, enqutes 2012 (Etudes de Base AEB FENAB) 11 Niveau de contribution par structure sur la production de mil bio au Sngal de 2002 2012 12. Source : D Maiga et M Sy, enqutes 2012 (Etudes de Base AEB FENAB) 12 Production de sorgho bio au Sngal de 2002 2012 13. Source : D Maiga et M Sy, enqutes 2012 (Etudes de Base AEB FENAB) 13 Niveau de contribution par structure sur la production de sorgho bio au Sngal de 2002 2012 14. Source : D Maiga et M Sy, enqutes 2012 (Etudes de Base AEB FENAB) 14 Production de Mangue bio au Sngal de 2002 2012 15. Source : D Maiga et M Sy, enqutes 2012 (Etudes de Base AEB FENAB) 15 Niveau de contribution par structure sur la production de Mangue bio au Sngal de 2002 2012 16. Source : D Maiga et M Sy, enqutes 2012 (Etudes de Base AEB FENAB) 16 Production darachide bio au Sngal de 2002 2012 17. Source : D Maiga et M Sy, enqutes 2012 (Etudes de Base AEB FENAB) 17 Niveau de contribution par structure sur la production darachide bio au Sngal de 2002 2012 18. Source : D Maiga et M Sy, enqutes 2012 (Etudes de Base AEB FENAB) Les principales structures qui travaillent sur lOignon bio sont AGRECOL (48%) et HWA/Sngal et FAPD (52%). 18 Production dOignon bio au Sngal de 2002 2012 19. Source : D Maiga et M Sy, enqutes 2012 (Etudes de Base AEB FENAB) 19 Production doseille bio au Sngal de 2002 2012 20. Niveau de contribution par structure sur la production doseille bio au Sngal de 2002 2012 Source : D Maiga et M Sy, enqutes 2012 (Etudes de Base AEB FENAB) 20 21. Source : D Maiga et M Sy, enqutes 2012 (Etudes de Base AEB FENAB) 21 C contribution de diffrentes spculations dans la production bio 22. Chane de valeur levage bio Llevage biologique commence voir le jour au Sngal. Il est essentiellement pratiqu au niveau de la spculation poulet de chair et de celle du lait. Toutes les structures manifestent le dsir dintgrer llevage dans leurs systmes de production. Mais les principales structures rellement engages dans llevage biologique sont AGRECOL, ASPAB, HWA et GIE Univers Envi-Agro.22 23. Elevage Naturel au Sngal 23 24. Les agriculteurs lvent des ovins FENAB AOUT. 2014 25. 25 FORCES FAIBLESSES Plusieurs acteurs interviennent dans le secteur de lAEB Existence de march extrieur et intrieur Producteurs prsents dans presque toutes les spculations Expriences pertinentes en matire dAEB Producteurs, transformateurs et consommateurs occupent lespace AEB Existence dun rseau fdrateur comme la FENAB Existence dune ressource humaine de qualit Diversit des spculations Naissance de llevage biologique Faiblesse des superficies consacres lAEB Faiblesse de la production et de la transformation des produits AEB Insuffisance de lappui technique et financier des producteurs La certification et la labellisation faibles Pas de politique nationale dAEB Faiblesse des techniques de restauration des sols Faiblesse des quantits et des qualits de semences disponibles Faiblesse de capacits techniques et financires de beaucoup dacteurs Faiblesse dimplication des structures de recherche dans la stratgie de lAEB Grille danalyse FFOM des Chaines de valeur 26. 26 OPPORTUNITES MENACES Prise de conscience grandissante de limportance de lAEB par les pouvoirs publics, les consommateurs, les transformateurs et les commerants Des partenaires techniques et financiers existent pour lAEB Des rseaux dacteurs commencent se constituer Les prix des produits AEB ne sont pas suffisamment rmunrateurs pour les producteurs aussi bien sur le march local quextrieur Les couts de certification et de labellisation sont trs levs Les transformations ncessaires pour augmenter la valeur ajoute ne sont pas toujours faites pour la majorit des spculations Limpact des changements climatiques 27. RESEAUTAGE ET PARTENARIAT 27 28. RESEAUTAGE ET PARTENARIAT Ce rseautage et partenariat est dynamique entre les ONG et les Organisations de Paysannes. Il est moyennement faible avec les Institutions Etatiques et Internationales. Les liens entre la Recherche, le Conseil Agricole et les Organisations Paysannes dans lAEB sont encore faibles. 28 29. 29 Nom organisation Partenariat technique Partenariat financier Partenariat matriel Partenariat institutionnel Organisations membres de la FENAB AGRECOL ANCAR, PAFA, DRDR Fatick, FONGS, GREEN, Universit THIES Bd (Belgique), (Belgique) ambassade Belgique, Coopration suisse Action CAREME Suisse Gouvernance Thies, CR sssne, commune This, Ministere Agriculture, SCA, (grappe agroalimentaire) ASPAB ONG membres FENAB, IFOAM, NOVIB (Pays bas), francophonie (OIF), agriculture, Eaux et forts, Gouvernement amricain, CTB USAID IFOAM, Administration territoriale, Collectivits locales, M.A, M.E.D.D Gestion intgre des terroirs (GIT) CADL, Eaux et Forts, Elevage Coopration autrichienne CR de Notto, Tasset et Ndiaganiao, Arrondissement de Tasset, Notto, Fissel FENAB organisation d'appui, le comit thique SDC conseil rgional, M.A, M.E.D.D, CNCR GIE des producteurs bio de Keuri Kao sous prfet UGPM FONGS, CNCR, Commune de Mekh. COPEBAN GIT CR de Notto, Tasset REFABEC AGRECOL, PAFA Chambre des mtiers, chambre de commerce Woobin Enda Pronat, Enda nergie, ASAF NEPAD Enda Pronat, Enda nergie CR, sous prfecture Fdration des agropasteurs de Diander (FAPD) Enda Pronat, Heks, FAO Enda Pronat, Heks, sous prfet keur Moussa, CR Diander Union des agriculteurs de Diogo Nant Nant nant nant UPMT POGV, GREEN, ARLS ARLS, GREEN CR Thinaba 30. 30 COPAGE Association sngalaise pour la promotion de l'agriculture biologique (ASPAB) Ministre Alphabtisation, coopration technique belge (CTB) GIE Takou liguey de Diossoum Vision mondiale, ANCAR, service forestier CMS Vision mondial Takou liguey de Toun Mosque CAS, service forestier CMS CEAS GIE Deggo takou liguey de Aff Tidiane PAM CMS GIE Dieuf Dieul de Affe Mouride CLUSA, service de l'agriculture CMS CLUSA Jardins d'Afrique Lyce agricoles de France (Niort), Association sme la vie, IFACE (UCAD), Rgion de Poiteau Charente, conseil rgional de Fatick, conseil rgional de Fatick, Commune de Mbour, CR de Fimela Sous prfecture, Gendarmerie de Fimela ENDA PRONAT DRDR, ANCAR, SIDEFITEX, Eaux et Forts WFD WeltFriedensDienst, SOLIDARIDAD, NEPAD, Fondation de France Ministre de l'agriculture, Direction Artisanat, Conseils ruraux 31. 31 Organisations non membres