Fécondité - INSPQ .Cette fiche est extraite du Bureau virtuel de l’IPCDC 2 de 9 . Fécondité

download Fécondité - INSPQ .Cette fiche est extraite du Bureau virtuel de l’IPCDC 2 de 9 . Fécondité

of 23

  • date post

    10-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    218
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Fécondité - INSPQ .Cette fiche est extraite du Bureau virtuel de l’IPCDC 2 de 9 . Fécondité

  • Problmatique / Indicateurs de sant et de bien tre / Programmes et interventions Pratiques rgionales et locales / Rfrences / Informations complmentaires

    Fcondit | page 1 de 9

    Fcondit

    1 - Problmatique Au Qubec et au Canada, le niveau de fcondit nassure plus le remplacement des gnrations depuis plusieurs dcennies (Grundy, 2009). Par contre, grce une mortalit qui continue de diminuer et une situation migratoire favorable, la population qubcoise continue de crotre. Nous allons examiner les dterminants, les causes et les mesures rcentes de la fcondit.

    Que signifie fcondit?

    Gnralement, la fcondit correspond au nombre moyen denfants ns vivants dune cohorte de femmes (Grundy, 2009). La fcondit joue un rle dterminant dans la composition, la taille et laccroissement dune population (Wallace, 2008). En outre, le bien-tre des femmes et des enfants, ainsi que le statut social et la sant physique et mentale des femmes sont fonction du niveau de fcondit (taille des familles) et de la maternit.

    Quels sont les dterminants de la fcondit?

    La fcondit est influence par plusieurs facteurs socioconomiques et culturels. Ces facteurs oprent par le biais dautres lments biologiques et comportementaux appels les variables intermdiaires de la fcondit (Hinde, 2004). Bongaarts a t le premier reconnatre des variables intermdiaires de la fcondit et, depuis, dautres dterminants ont t proposs (Hinde, 2004). Ces variables sont non seulement importantes lorsque lon mesure le niveau total de la fcondit, mais galement lorsque lon tudie la distribution des naissances au cours de la vie fconde dune femme.

    Dterminants de la fcondit

    La proportion des femmes maries et lge au mariage (Bongaarts) Lutilisation et lefficacit de la contraception (Bongaarts) Lallaitement et labstinence sexuelle post-partum, ou infertilit post-partum (Bongaarts) La prvalence de lavortement provoqu (Bongaarts) La proportion de femmes au summum de leur vie fconde La poursuite des tudes chez les femmes La dcision intentionnelle des couples davoir un nombre limit denfants ou de ne pas en avoir du tout L'infertilit La participation des femmes sur le march du travail

  • Problmatique / Indicateurs de sant et de bien tre / Programmes et interventions Pratiques rgionales et locales / Rfrences / Informations complmentaires

    Cette fiche est extraite du Bureau virtuel de lIPCDC

    2 de 9

    Fcondit

    Quelles sont les consquences de diffrents niveaux de fcondit?

    Dans les pays dvelopps, o la mortalit reste faible, une fcondit de plus de deux enfants par femme se maintenant de faon soutenue permet la population de crotre. Lge mdian de cette population pourrait mme dcrotre. Cependant, un niveau de plus de deux enfants peut suggrer des difficults les nourrir et les duquer, et peut crer un obstacle la mre dans la poursuite de ses tudes et dans son entre, ou sa rinsertion, sur le march du travail (CIA, 2009). Un taux de fcondit en de de deux enfants de faon soutenue indique que la population est vieillissante et pourrait, la longue, mener un dclin de la population (CIA, 2009). Cependant, la structure par ge dune population et son accroissement sont fortement influencs par les tendances de mortalit et les mouvements migratoires.

    Un dclin de la fcondit qui persiste est gnralement dfavorable, particulirement dans les pays pour lesquels le financement de programmes sociaux tels le systme de sant et les plans de retraite dpend dun transfert quitable entre les gnrations (Melligan, 2002). De faibles taux de fcondit qui se poursuivent longuement mnent, ventuellement, un dclin de la main duvre et une demande accrue pour les soins de sant et pour divers programmes sociaux touchant les personnes ges.

    De plus, selon Sant Canada, lcart socioconomique qui spare les parents plus gs des parents plus jeunes sagrandit. Les recherches montrent que les couples qui attendent plus longtemps avant davoir des enfants sont plus duqus et bnficient dune situation conomique plus aise. Mme si le report de la fcondit des ges plus avancs peut prsenter certains risques la sant de la mre et celle de lenfant, un statut socioconomique favorable est un dterminant fondamental de la sant (Health Canada, 2005).

    Au Qubec, le faible niveau de fcondit est lordre du jour depuis plusieurs annes, et le rehausser est une priorit pour diverses raisons socioconomiques, politiques et culturelles. La possibilit dune dcroissance de la population, dj entame dans certaines rgions du Qubec, de pair avec le vieillissement acclr de la population, fait partie des inquitudes entourant le niveau de fcondit de la province. la longue, ces tendances peuvent mener un manque de diversit et dquilibre populationnel au niveau rgional, une insuffisance de la main duvre, et une augmentation des cots relis aux soins de sant et aux rgimes de retraite, reprsentant un fardeau fiscal pour la province. De plus, une faible fcondit et un faible accroissement de la population peuvent mener une diminution des influences culturelle et politique qubcoise lintrieur du Canada (Roy, 2004)

    2 - Indicateurs de sant et de bien-tre Les indicateurs gnralement utiliss pour dcrire le comportement de fcondit dune population ou dune cohorte sont le taux brut de natalit, le taux global de fcondit, les taux de fcondit par ge et lindice synthtique de fcondit (Hinde, 2004). Lindice synthtique de

    https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/rankorder/2127rank.htmlhttps://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/rankorder/2127rank.htmlhttp://www.policy.ca/policy-directory/Detailed/Quebec_s-Baby-Bonus_-Can-Public-Policy-Raise-Fertility_-1193.htmlhttp://www.hc-sc.gc.ca/sr-sr/alt_formats/hpb-dgps/pdf/pubs/hpr-rps/bull/2005-10-chang-fertilit/2005-10-chang-fertilit-eng.pdfhttp://www.mfa.gouv.qc.ca/fr/publication/Documents/SF_natalite_interventions_publiques.pdf

  • Problmatique / Indicateurs de sant et de bien tre / Programmes et interventions Pratiques rgionales et locales / Rfrences / Informations complmentaires

    Fcondit | page 3 de 9

    Fcondit

    fcondit (ISF) est sans aucun doute la mesure la plus couramment utilise. Contrairement ces indicateurs transversaux, la descendance finale des gnrations est une mesure longitudinale encore plus prcise du comportement rel de fcondit des femmes.

    En plus de mesures bases sur lge, il y a des indicateurs bass sur la parit, qui sont moins sujets aux fluctuations causes par le synchronisme des naissances. Dailleurs, un autre indicateur rvlateur sappelle la probabilit dagrandissement des familles (Lussier et Lapierre-Adamcyk, 2004).

    Situation actuelle

    Pour le Qubec Lindice synthtique de fcondit du Qubec est en de du seuil de remplacement des gnrations, soit 2,1 enfants par femme, depuis 1970 . LISF a atteint son plus faible niveau en 1987, 1,36 enfant par femme. Lindice a remont 1,67 en 1992 pour ensuite redescendre 1,45 en 2000 . Rcemment, lISF a augment et il se situait 1,73 enfant en 2009, le plus lev au Qubec depuis 1976 (ISQ, 2010).

    En outre, lge moyen laccouchement qui tait de 27,4 ans en 1982 a augment 29,9 ans en 2010 . Le nombre de naissances en 2010 tait estim 88 300 comparativement 72 000 en 2000 .

    Parmi les enfants ns au Qubec en 2009, 45 % sont de rang 1; 36 % sont de rang 2; 13 % de rang 3; et 6 % de rang 4 ou plus . Le quart des enfants ns au Qubec en 2009 ont au moins un de leurs parents qui est n lextrieur du Canada . En 2009, la proportion de naissances multiples tait de 3,1% et la proportion de naissances hors mariage tait de 63,4 % .

    Quant la descendance par gnration, elle sest graduellement rduite au cours du XXe sicle : elle est passe de 3,6 enfants pour les femmes nes au dbut des annes vingt, deux enfants pour celles nes en 1943-1944 . La gnration ne en 1956-57 est celle dont la descendance finale est la plus faible : 1,6 enfant. On estime que la descendance finale des gnrations nes la fin des annes soixante et au dbut des annes soixante-dix se situera autour de 1,7 enfant par femme.

    La dfavorisation matrielle et sociale a un impact divergeant sur la fcondit dpendamment de lge de la femme. Ainsi, les femmes dfavorises de 15-19 ans ont beaucoup plus de chances de donner naissance que les femmes plus favorises, tandis que le contraire est vrai pour les femmes de 30 34 ans .

    http://www.stat.gouv.qc.ca/donstat/societe/demographie/naisn_deces/index.htmhttp://www.inspq.qc.ca/Santescope/element.asp?NoEle=205http://www.stat.gouv.qc.ca/donstat/societe/demographie/naisn_deces/naissance/402.htmhttp://www.stat.gouv.qc.ca/donstat/societe/demographie/naisn_deces/naissance/401.htmhttp://www.stat.gouv.qc.ca/donstat/societe/demographie/naisn_deces/naissance/407.htmhttp://www.stat.gouv.qc.ca/donstat/societe/demographie/naisn_deces/naissance/425.htmhttp://www.stat.gouv.qc.ca/donstat/societe/demographie/naisn_deces/naissance/450_type.htmhttp://www.stat.gouv.qc.ca/donstat/societe/demographie/naisn_deces/naissance/410.htmhttp://www.stat.gouv.qc.ca/donstat/societe/demographie/naisn_deces/naissance/417.htmhttp://www.inspq.qc.ca/Santescope/element.asp?NoEle=732http://www.inspq.qc.ca/Santescope/element.asp?NoEle=778

  • Problmatique / Indicateurs de sant et de bien tre / Programmes et interventions Pratiques rgionales et locales / Rfrences / Informations complmentaires

    Cette fiche est extraite du Bureau virtuel de lIPCDC

    4 de 9

    Fcondit

    lchelle rgionale, le Nord-du-Qubec, lAbitibi-Tmiscamingue et Lanaudire prsentent les indices synthtiques de fcondit les plus levs de la province en 2009 avec 1,9 enfant par femme ou plus. loppos, les rgions de Montral, Gaspsie-les-de-la-Madeleine et Capitale-Nationale ont les ISF les plus bas approximativement 1,6 enfant par femme .

    Quant la p