Évolution humaine Pierre Baribeau (2010). Les grandes étapes de lhominisation.

download Évolution humaine Pierre Baribeau (2010). Les grandes étapes de lhominisation.

of 17

  • date post

    03-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    103
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of Évolution humaine Pierre Baribeau (2010). Les grandes étapes de lhominisation.

  • Page 1
  • volution humaine Pierre Baribeau (2010)
  • Page 2
  • Les grandes tapes de lhominisation
  • Page 3
  • Homo australopithecus (4-2 millions dannes) - Laustralopithque comprend les espces suivantes: Ramidus, Afarensis, Africanus, Robustus et Bosei. - Il fut limit lAfrique (Valle du Rift, Tanzanie). - Dcouverte de Lucy; 52 os; tte de 450 cm 3. - Marche bipde. - Grimpe dans les arbres. - Se situe entre le singe et lhomme.
  • Page 4
  • Homo habilis (2 millions dannes) - Premier hominid officiel. - Augmentation du crne 750 cm 3. - Station verticale = critre dhumanit. - Action organise selon un plan, rpte et transmise ses congnres (intelligence). - Perte de ses dfenses: moins de crocs, moins de griffes, moins de vlocit, moins de mchoires. - Il est un charognard et non un prdateur.
  • Page 5
  • Homo erectus (1.8 ma -200 000 ans) - Cerveau de 1 200 cm 3. - Il colonise lEurope et lAsie. - Il organise de grandes chasses collectives. - Il est omnivore. - Il fabrique ses abris. - Il dcouvre le feu; il fait cuire ses aliments. - Il cre loutil. - Capacit de socialisation.
  • Page 6
  • Homo neanderthalensis (500 000 millions dannes) - Il est plus ou moins identique nous. - Crne de 1450 cm 3. - Muscl et trapu (contre le froid de la glaciation). - Colonise lEurasie. - Dveloppement de la pense. - Premires spultures. - Expression artistique. - Religion.
  • Page 7
  • Homo sapiens (100 000 ans) - On lappelle aussi Cro-magnon ou homme moderne. - Il colonise lAmrique et lAustralie. - Ses outils sont raffins (harpons). - Utilise dautres matires comme les os et le bois. - Culture: spultures, totmisme, rites, art parital (peinture & gravure), sculpture (symbolisme, pense lunivers). - Socit: bande devient clan, et clan devient tribu. - Politique: dmocratie primitive, murs + ou pacifiques.
  • Page 8
  • Homo floresiensis (18 000 ans) - Sa dcouverte remonte septembre 2003 dans un caverne de lle de Flors. - Sept individus ont t dcouverts: un crne complet, sa mandibule, sa jambe droite, des mains, des pieds, fragments de la colonne vertbrale, du sacrum, des clavicules et des ctes. - Cerveau de 380 m 3. - Il utilisait des outils. - Descendant de lhomo erectus. - On suppose que cest une ruption volcanique qui a extermin lespce.
  • Page 9
  • Lart parital (35 000-13 000 ans)
  • Page 10
  • Grotte de Lascaux (Palolithique suprieur) Plus de 35 000 gravures.
  • Page 11
  • Lascaux, premier observatoire astronomique? - Une hypothse audacieuse - Chantal Jgues-Wolkiwiez, une archo- astronomes, a consacr quinze ans de sa vie dmontrer que les fresques des grottes du palolithique reprsentaient en fait les premires cartes du ciel tires dobservations prcises des cycles solaires, lunaires et stellaires. Les hommes du Palolithique auraient possds, et cest ce qui seraient incroyable, des savoirs astronomiques insouponns. Ces connaissances auraient t indispensables la survie des premiers habitants de lEurope, leur permettant de prvoir et danticiper les changements de saison, avec les modifications dans leur environnement qui en dcoulaient, comme la migration des animaux dont ils se nourrissaient par exemple.
  • Page 12
  • Lart rupestre (Nolithique - 8000 ans) - Ces figures sont toujours situs la lumire du jour. - Contrairement lart parital qui est trs localis, lart rupestre est peu rpandu dans le monde. - Figures plus narratives montrant des scnes de la vie quotidienne. -
  • Page 13
  • Les Vnus - On en a retrouv en France, en Angleterre, en Italie, en Allemagne et en Russie. -Caractres gnraux: seins, ventre, fesse, cuisse et sexe surdimensionns. Les traits du visage ne sont pas reprsents. - La fonction exacte de ces statuettes nest pas connue.
  • Page 14
  • Yves Coppens - Lhypothse climatique - Yves Coppens a mis (en 1981) une hypothse gologique et climatique pour expliquer notre sparation davec notre anctre. Il faut remonter huit millions dannes en arrire. cette poque vivent sur lest du continent africain de grands singes hominodes. Cette rgion est alors gologiquement instable du fait de la pression des plaques tectoniques. Une faille immense seffondre du nord au sud, partageant en deux notre population de grand singes: la Rift Valley. Cette barrire naturelle va galement avoir des consquences sur le climat et la vgtation. A lEst, la scheresse sinstalle et va transformer la fort en savane. Les grands singes habitus une nature abondante et un environnement bois, vont se retrouver dans un milieu o il faut faire parfois plusieurs kilomtres pour trouver manger. Pour ce faire, la bipdie est le moyen le plus efficace et rapide. De l dcoule galement le dveloppement du cerveau, la denture omnivore, lapprentissage des outils et la parole. Pour survivre, ils taient obligs de sadapter.
  • Page 15
  • Le sphnode - Une volution interne - Depuis les annes 1980, une seule thorie de lhumain sest vritablement impos: celle de Yves Coppens. Depuis les dernires annes et les dcouvertes de Touma et dAbel, la thorie de Coppens est remise en question. Le sphnode, un os situ au centre du crne, jouerait un rle cl dans lvolution de notre espce, et particulirement dans notre position redresse et la bipdie. Se basant sur ltude des crnes fossiles de nos anctres, elles dcrivent un processus interne dvolution. Il y a 60 m-a le sphnode nest pas encore flchi, il est plat. Il y a 40 m-a le sphnode se plie, la base du crne est lgrement flchi, les yeux se sont dplacs des cts du visage vers la face. De 20 6 m-a, le sphnode flchit encore. Il y a 2 m-a le corps se redresse encore. De 150 000 160 000 ans, le cerveau se complexifie. En somme, le sphnode sest flchit cinq reprise durant 60 m-a dvolution. Le sphnode est le premier os qui se forme chez lembryon et il se flchit avec plus damplitude chez lhomme que chez les autres espces. Il existerait une mmoire interne en nous qui ferait en sorte que le processus de flexion de los se rpte chez lembryon.
  • Page 16
  • Le sphnode - Une volution interne - Le processus volutif serait le rsultat dune logique interne qui aurait conduit nos anctres dil y a 60 m-a vers lhomme daujourdhui. Cest donc une histoire constamment interne et linfluence externe ne serait que secondaire et insuffisant pour lexpliquer. Cette affirmation du rle prpondrant dune logique interne soppose radicalement lhypothse de ladaptation au milieu comme principal moteur de lvolution. Quest-ce qui sollicite cette mmoire? Cest la question centrale de cette nouvelle thorie. Les dcouvertes sur les fossiles conserve confirment en effet que lvolution des hominids ne sest pas faite progressivement mais par grand palier. Entre chaque flchissement de la base, il y a eu une priode de stabilit de plus en plus courte. Et chaque fois que le sphnode reprend son mouvement, une nouvelle tape dans le processus dhominisation est franchit. Lhistoire que raconte les flexions successives du sphnode, cest lhistoire des grandes mutations qui ont men jusqu lhomme. Les fossiles crniens travers le monde dmontreraient que les hommes auraient volu simultanment vers sapiens dans diffrents endroits.
  • Page 17
  • Rvolution nolithique 1. Sdentarisation: de nomade sdentaire (plus particulirement au Proche-Orient, il y a 8 000 ans); habitat fixe sur plusieurs gnrations; Jricho est la premire cit (8 000 ans); Proto-village: maisons rondes deviendront rectangulaires; ramassage + transformation de gramines sauvages; la pierre est utilise comme outils. 2. Agriculture: cueilleur et producteur (sme et laboure); domestication du bl, orge, lgumes; alimentation: bouillie, galette de crale, soupe aux lgumes; il creuse des canaux et des digues. 3. levage: mouton, chvre, vache, porc et chien; conservation des produits animaliers (viande, lait, cuir). 4. Techniques: poterie, contenant tanche, perfectionnement des fours, mtallurgie, vannerie et tissage (fibres vgtale et animale). 5. Culture: arts (architecture, peinture, sculpture), religion (ncropoles, cultes agraires, mythes), infriorisation de la femme, stabilit du couple (ingalit des rles).