ETUDE MONOGRAPHIQUE SUR LA FILIERE CACAO .2.2 Contraintes pesant sur les performances de la filière

download ETUDE MONOGRAPHIQUE SUR LA FILIERE CACAO .2.2 Contraintes pesant sur les performances de la filière

of 33

  • date post

    12-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    212
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of ETUDE MONOGRAPHIQUE SUR LA FILIERE CACAO .2.2 Contraintes pesant sur les performances de la filière

  • ETUDE MONOGRAPHIQUE

    SUR LA FILIERE CACAO DANS LUEMOA

    Juin 2014

  • ETUDE MONOGRAPHIQUESUR LA FILIERE CACAO DANS LUEMOA

    JUIN 2014

    Direction Gnrale de lEconomie et de la MonnaieDirection des Etudes et de la Recherche

  • SOMMAIRE

    ABREVIATIONS ET SIGLES 4

    LISTE DES GRAPHIQUES, TABLEAUX ET ENCADRE 4

    RESUME 5

    INTRODUCTION 7

    I - MARCHE MONDIAL DU CACAO 8

    1-1 Analyse du march international du cacao 8

    1.1.1 Evolution de la production 8

    1.1.2 Physionomie de la demande 9

    1.2 Aspects normatifs en matire de production du cacao 10

    II - LA FILIERE CACAO DANS LUEMOA 11

    2.1 Situation de la filire 11

    2.1.1 Exprience de gestion 11

    2.1.2 Evolution de la production et performance conomique de la filire 13

    2.1.3 Evolution des prix et des revenus des producteurs 15

    2.2 Contraintes pesant sur les performances de la filire 16

    2.3 Impact de la rforme de 2011 sur le dveloppement de la filire cacao 17

    III - DEFIS EMERGENTS 18

    IV - PERSPECTIVES ET PRIORITES DACTIONS 19

    4-1 Perspectives 19

    4-2 Priorits dactions 20

    CONCLUSION 22

    ANNEXES 23

    SOURCES 29

    ETUDE MONOGRAPHIQUE SUR LA FILIERE CACAO DANS LUEMOA - JUIN 2014 3

  • ABREVIATIONS ET SIGLES

    ANADER : Agence Nationale d'Appui au Dveloppement Rural

    BNETD : Bureau National d'Etudes Techniques et de Dveloppement

    CAISTAB : Caisse de Stabilisation et de Soutien des Prix des Produits Agricoles

    CEI : Communaut des Etats Indpendants

    CNUCED : Confrence des Nations Unies sur le Commerce et le Dveloppement

    CNRA : Centre National de Recherche Agronomique

    DUS : Droit Unique de Sortie

    ICCO : International Cocoa Organisation (Organisation Internationale du Cacao)

    ONU : Organisation des Nations Unies

    PNIA : Programme National d'Investissement Agricole

    PNIASA : Programme National d'Investissement Agricole et de Scurit Alimentaire

    UEMOA : Union Economique et Montaire Ouest Africaine

    LISTE DES GRAPHIQUES, TABLEAUX ET ENCADRE

    Graphique 1 : Evolution de la production mondiale de fves de cacao..................................................8

    Graphique 2 : Rpartition du march mondial du cacao......................................................................10

    Graphique 3 : Evolution des prix aux producteurs et du cours mondial de cacao..................................16

    Tableau 1 : Evolution de la part du cacao dans les recettes de 2007 2011...................................15

    Encadr : Plan National de Dveloppement durable de la filire caf-cacao en Cte dIvoire..........14

    ETUDE MONOGRAPHIQUE SUR LA FILIERE CACAO DANS LUEMOA - JUIN 20144

  • RESUME

    Le cacao est un produit dexportation de lUEMOA faisant lobjet dun intrt majeur lchelle mondiale. Un nombre important dacteurs intervient dans le domaine du cacao ainsi que dans la chane de valeurs quil cre travers la production, la transformation et la commercialisation. Selon le programme de lAgence Belge de Dveloppement Trade for Development Centre, le march mondial du cacao reprsente

    en moyenne 10 milliards de dollars par an.

    Au sein de lUEMOA, le cacao est produit dans trois pays, le Bnin, la Cte dIvoire et le Togo. La Cte dIvoire

    en est le premier producteur mondial, avec une quantit qui sest leve en moyenne sur les dix dernires

    annes 1,4 million1 de tonnes, reprsentant un peu plus de 32% des parts du march. La filire cacao en

    Cte dIvoire contribue pour environ un tiers aux recettes dexportation du pays et environ 20% la formation

    de la richesse nationale. Prs dun quart de la population ivoirienne dpend de la culture du cacao. Il est

    donc dun enjeu stratgique pour le dveloppement conomique et social de ce pays, ainsi quun instrument

    important dans la lutte contre la pauvret. Au Togo, la production est plus modeste avec un volume moyen

    estim environ 100.000 tonnes ces cinq dernires annes, selon les donnes de lOrganisation des Nations-

    Unies pour lAlimentation et lAgriculture (FAO). Au Bnin, les donnes disponibles indiquent, selon la mme

    source, une production moyenne de 100 tonnes durant les 10 dernires annes.

    Aprs des annes de succs, la filire cacao dans lUEMOA est entre dans une re dincertitudes, marque

    notamment par la baisse sensible des revenus perus par les paysans, le manque dinvestissements dans les

    plantations et la chute des rendements. Cette situation a entran une dgradation de certains indicateurs

    de la filire tels que les taux de croissance annuel moyen de la production et du rendement. Ils ressortent

    respectivement 3,0% et 0,2% de 1997 2011 (15 ans), contre 3,9% et 0,7% sur la priode allant de 1980

    2011 (25 ans).

    En Cte dIvoire, les nouvelles Autorits en charge de la gestion de la filire se sont fixes pour objectif

    de promouvoir une conomie cacaoyre durable, travers linstauration dune plus grande transparence

    et une rorganisation de la filire. Les actions entreprises devraient, entre autre, permettre daccrotre la

    transformation locale de fves pour la faire passer de 35% actuellement 50% de la production nationale

    lhorizon 2015-2020.

    Pour optimiser limpact des rformes, il apparat ncessaire daccorder la priorit la prise en charge des

    enjeux induits par la reconfiguration du march mondial du cacao. En outre, des rponses appropries

    devraient tre apportes aux exigences internationales de lconomie cacaoyre, relatives la qualit des

    produits dtermine par le respect des rgles normatives de production. Pour ce faire, laccent devrait tre mis

    sur la cration dun systme de financement au profit des producteurs, lamlioration de leurs conditions de

    vie et leur formation aux techniques de production durable.

    1 : Selon les statistiques des organismes officiels de commercialisation des produits agricoles de lUEMOA

    ETUDE MONOGRAPHIQUE SUR LA FILIERE CACAO DANS LUEMOA - JUIN 2014 5

  • INTRODUCTION

    Le cacao constitue, selon lAgence Belge de Dveloppement Trade for Development Centre, le troisime march alimentaire mondial, avec un montant annuel des changes estim environ 10 milliards de dollars. A la faveur de lmergence dune classe moyenne dans plusieurs pays dAsie, dAmrique Latine et dEurope de lEst, la demande de cacao et de ses produits drivs a progress au cours des dernires annes. Selon les statistiques de lOrganisation Internationale du Cacao (ICCO), la demande, approxime par les quantits broyes, est passe de 3,2 millions de tonnes en 2004 prs de 4,0 millions de tonnes en 2012. Pour rpondre cette demande mondiale sans cesse croissante, le dveloppement de la culture du cacao a pris de lampleur, notamment en Asie, aprs lAfrique o elle est fortement ancre. Les perspectives de la filire cacao demeurent dautant plus favorables que la demande effective et la demande potentielle sont appeles crotre, eu gard aux profondes mutations en cours, notamment la monte en puissance de la classe moyenne partout dans les pays en dveloppement, y compris ceux dAfrique.

    Dans lUEMOA, le cacao fait partie des principaux produits de base exports par les Etats membres. Il provient essentiellement de la Cte dIvoire et du Togo. Avec en moyenne 35,0% de la production mondiale2 de cacao fves au cours des deux dernires annes, lUEMOA se positionne comme le premier producteur mondial. En Cte dIvoire, la production de cacao est le principal pilier du sous-secteur agricole et revt, de ce fait, une importance stratgique pour lquilibre macroconomique et la stabilit sociale.

    Durant ces dernires annes, la filire cacao dans lUnion a t confronte plusieurs contraintes et difficults qui ont entrav son plein dveloppement. Le dynamisme qui caractrisait la situation de la filire cacao a commenc montrer des premiers signes dessoufflement vers le milieu des annes 1980. Parmi les freins au dveloppement de la filire, la chute des cours internationaux et leur forte volatilit, ainsi que la baisse continue des revenus perus par les producteurs, ont jou un rle dterminant ct dautres problmes que sont lamenuisement des terres cultivables, la faiblesse des rendements et les difficults des planteurs sapproprier les techniques modernes de production.

    En rponse ces difficults, les Autorits ivoiriennes ont mis en uvre jusquen 2011 plusieurs rformes dont les rsultats ont t mitigs. Les objectifs de transformation nont jamais t atteints et la filire peine se consolider autour dune conomie cacaoyre durable. Prenant en comptes les limites des mesures successives, une nouvelle rforme a t adopte en novembre 2011.

    La prsente tude sinscrit dans le cadre de lapprofondissement de la connaissance des conomies de lUnion. Elle vise principalement analyser les tendances actuelles du march mondial du cacao, les dfis prsents et futurs relever pour permettre la filire cacao de continuer jouer un rle de locomotive de la croissance en Cte dIvoire. A cet gard, ltude passe en revue, dans la premire partie, lvolution de loffre et de la demande mondiales de cacao, puis expose dans une deuxime partie la situation dans lUEMOA. Dans une troisime partie, elle met en exergue les principaux dfis mergents de lconomie cacaoyre. La dernire partie du document est consacre lanalyse des perspectives de la filire dans lUEMOA et aux priorits dactions requises pour un meilleur dveloppement de lconomie cacaoyre.

    2 : Selon les statistiques de la FAO, la production de cacao dans le monde sest leve 5.003.211 tonnes en 2012, dont 1.650.000 tonnes pour la Cte dIvoire.

    ETUDE MONOGRAPHIQUE SUR LA FILIERE CACAO DANS LUEMOA - JUIN 2014 7

  • I - MARCHE MONDIAL DU CACAO

    1-1 Analyse du march international du cacao