‰tude exploratoire sur la trajectoire r©sidentielle des baby-boomers Volet quantitatif...

download ‰tude exploratoire sur la trajectoire r©sidentielle des baby-boomers Volet quantitatif – Sondage Web Document pr©sent©   M. Jean-Paul Filion APCHQ Septembre

of 100

  • date post

    03-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    105
  • download

    2

Embed Size (px)

Transcript of ‰tude exploratoire sur la trajectoire r©sidentielle des baby-boomers Volet quantitatif...

  • Page 1
  • tude exploratoire sur la trajectoire rsidentielle des baby-boomers Volet quantitatif Sondage Web Document prsent M. Jean-Paul Filion APCHQ Septembre 2010
  • Page 2
  • 2 La table des matires Le contexte, les objectifs et la mthodologie3 Le sommaire des rsultats 7 Les rsultats dtaills15 La situation rsidentielle actuelle 16 Le parcours rsidentiel des dernires annes 26 La proprit achete juste avant la rsidence actuelle29 Le parcours futur36 La synthse du parcours rsidentiel53 Lanalyse selon les catgories dge62 Le profil des rpondants84 Annexes Annexe I Le questionnaire Annexe II Les autres rsidences passes
  • Page 3
  • Le contexte, les objectifs et la mthodologie
  • Page 4
  • 4 En 1995, la SHQ, la SCHL et lAPCHQ sunissaient pour raliser une tude comportementale visant mieux saisir les choix futurs en matire dhabitation de la cohorte des baby-boomers. Afin dobserver dans quelle mesure les grandes conclusions de cette tude se sont confirmes ou non dans le temps, lAPCHQ a demand Ad hoc recherche, en collaboration avec Monsieur Pierre Blanger, conomiste, de raliser une tude auprs des 45-64 ans sur leur trajectoire rsidentielle passe et future. Suite un premier volet (groupes de discussion) destin faire une incursion qualitative dans la vie des baby-boomers, ce document prsente les rsultats du second volet (sondage Web) ayant permis de confirmer certaines hypothses de manire plus quantitative. Lobjectif principal de cette tude consiste faire la lumire sur la trajectoire rsidentielle des baby- boomers . Plus concrtement, cette tude vise aider les entrepreneurs en construction rsidentielle du Qubec mieux comprendre les grandes tendances de cet important segment de consommateurs et leur fournir galement des pistes de rflexion dans la configuration de leurs projets dhabitation futurs. Plus prcisment, cette tude poursuit les objectifs suivants : Dresser un profil rsidentiel des boomers en recensant les choix rsidentiels passs (nombre et types de logements diffrents habits, lieux habits, nombre dannes chaque endroit, etc.). Tracer un profil sommaire des valeurs et attitudes des baby-boomers pouvant avoir une incidence sur leur trajectoire rsidentielle (ex. : importance de la famille, priorits financires, compromis lgard des choix rsidentiels, etc.). Comprendre la trajectoire de vie des baby-boomers et apprcier leurs choix rsidentiels passs ainsi que les critres et les motivations les ayant sous-tendus. Relever les intentions et les attentes des baby-boomers lgard de leur future habitation, de manire anticiper leur trajectoire rsidentielle future. Plus prcisment, on cherche connatre les choix dhabitation probables dans le futur, le moment envisag, le type de logement, le lieu, la taille du mnage, les critres retenus pour ce faire, etc. Le contexte Les objectifs
  • Page 5
  • 5 Les rpondants partageaient les caractristiques suivantes : Personnes rsidant au Qubec; tant en mesure de sexprimer en franais ou en anglais; Propritaires de leur lieu de rsidence. En termes dge, la majorit de lchantillon est constitu de baby-boomers selon la dfinition traditionnelle, cest--dire les personnes ges entre 45 et 64 ans. De plus, la catgorie des 65-74 ans a galement t tudie, des fins de comparaison. des fins de simplification, lappellation baby-boomers utilise dans le prsent rapport se rfre lensemble des rpondants gs entre 45 et 74 ans. Le segment plus g (65-74 ans) se comporte gnralement comme le cur des baby-boomers (45-64 ans); des prcisions sont apportes lorsque leur comportement diffre. Population vise La collecte des donnes a t ralise du 13 au 23 aot 2010, l'aide du panel Web de MBA recherche, un collaborateur rgulier d'Ad hoc recherche.Ralisation Mthodologie Cette seconde phase quantitative a permis de valider certaines pistes identifies lors des groupes de discussion. Lapproche retenue est un sondage Web auprs de 605 rpondants au Qubec. Prcision des rsultats La marge d'erreur maximale un niveau de confiance de 95 % pour un chantillon probabiliste de n=605 est de 3,98 %. Comme lchantillon provient dun panel Web, il ne peut tre considr comme tant probabiliste puisquil est constitu de personnes stant portes volontaires rpondre des sondages en ligne. LAssociation de la recherche et de lintelligence marketing (ARIM) prconise de ne pas calculer de marge derreur lorsquun chantillonnage nest pas probabiliste. Ainsi, les marges derreur prsentes le sont titre indicatif seulement. Le contexte, les objectifs et la mthodologie (suite)
  • Page 6
  • 6 6 Diffrences significatives Dans les tableaux et graphiques du rapport, les flches indiquent les diffrences significatives, un niveau de confiance de 95 % ou plus, entre les sous-groupes prsents. Lorsque certains segments ont un comportement significativement diffrent des autres segments, ils sont prsents sous forme de tableaux (voir ci-dessous). Les rsultats sont classs par ordre dcroissant des diffrences positives; afin de faciliter la lecture, les diffrences significativement infrieures sont prsentes en vis--vis. Le contexte, les objectifs et la mthodologie (suite) Pondration Les rsultats ont t pondrs en fonction de la rgion et de lge, afin de reprsenter du mieux possible la population cible.
  • Page 7
  • LE SOMMAIRE DES RSULTATS Le sommaire des rsultats prsente la synthse des enseignements acquis au cours des deux vagues (qualitative et quantitative) de ltude.
  • Page 8
  • 8 U ne cohorte essentiellement sdentaire... La grande majorit des baby-boomers rencontrs habitent dans leur rsidence actuelle depuis de nombreuses annes : 17 ans en moyenne et mme 22 ans pour les 65-74 ans. De plus, prs de 4 baby-boomers sur 10 (38 %) nont t propritaires que dune seule rsidence au cours de leur vie (44 % pour les 45-54 ans). Les choix de proprit sont des choix long terme. En moyenne, les baby-boomers nont possd date que 2,3 rsidences au cours de leur vie; Les plus jeunes (45-54 ans) et les habitants de la rgion de Qubec apparaissent encore plus sdentaires, avec une moyenne significativement infrieure de 2,0 rsidences possdes. Dans lensemble, les baby-boomers sont extrmement satisfaits de leur rsidence actuelle, laquelle ils accordent une note moyenne de 8,6 sur 10. noter : plus des trois-quarts des baby-boomers interrogs (76 %) ont dj procd des travaux de rnovation importants depuis quils ont emmnag dans leur rsidence actuelle. Ils semblent ainsi avoir russi accomplir un vritable grand cart entre deux critres de choix dune rsidence apparemment contradictoires : Dune part, la recherche dun environnement calme, agrable et proche de la nature; Dautre part, un quartier central et proche des services, du travail, ou encore du transport en commun....avec des perspectives limites de changement Pour toutes ces raisons, une forte proportion dentre eux ne prvoient donc pas dmnager au cours des prochaines annes : ils anticipent en effet demeurer dans leur rsidence actuelle encore 14 ans en moyenne. 1 1 LE SOMMAIRE DES RSULTATS Les grands constats
  • Page 9
  • 9 A mnager sa maison, afin dy rester le plus longtemps possible Malgr ce fort attachement leur rsidence actuelle, beaucoup sont conscients que des contraintes de sant pourraient rduire leur autonomie et compromettre leur capacit demeurer chez eux. Ils envisagent donc de raliser des amnagements dans leur rsidence, tels que linstallation de monte-escaliers lectriques ou de plateformes pour laccs des fauteuils roulants, largissement des cadres de portes, barres de soutien dans la salle de bain, etc. Plus de 40 % dentre eux souhaitent payer pour des services domicile afin de rester le plus longtemps possible la maison. On peut prvoir une demande pour des rnovations de logements existants et particulirement dadaptation aux besoins dune clientle vieillissante. 2 2 LE SOMMAIRE DES RSULTATS Les grands constats
  • Page 10
  • 10 L es perspectives futures : une rflexion sur lavenir qui dpasse le simple cadre rsidentiel La moiti des Boomers rencontrs lors des groupes de discussion ont entam une rflexion sur la possibilit de changer de rsidence principale dans le futur, soit une proportion identique celle observe il y a 15 ans. Au-del dune simple rflexion en matire rsidentielle, il sagit en fait davantage dune rflexion plus globale sur la manire dont ils envisagent leur retraite. Dune manire gnrale, tous les baby-boomers rencontrs semblent sereins et voient lavenir avec optimisme. Ils ont atteint une certaine aisance financire qui leur donne de la latitude en ce sens. U ne vision encore assez floue de lavenir La vision dune large proportion des baby-boomers sur leur avenir rsidentiel apparait encore largement imprcise. Ainsi, prs dun tiers des rpondants (31 %) ignorent pour le moment sils loueront ou achteront leur prochaine rsidence. De plus, parmi les baby-boomers envisageant dacheter leur prochaine rsidence, prs de quatre sur dix (39 %) ne savent pas sils lachteront neuve ou usage. 3 3 LE SOMMAIRE DES RSULTATS Les grands constats
  • Page 11
  • 11 U ne large proportion des baby-boomers intgrent la maison de retraite dans leurs perspectives rsidentielles futures Les baby-boomers recherchent le meilleur compromis entre leur fort dsir de proprit, dune part, et les ventuelles contraintes qui accompagneront une baisse dautonomie, dautre part. Environ quatre baby-boomers sur dix (40 %) estiment que leur prochaine rsidence sera une rsidence pour personnes ges. Il sagit dune proportion importante, quil faut toutefois prendre avec prcaution. Cette information vient en effet confirmer les conclusions prcdentes : on souhaite demeurer le plus longtemps possible dans sa rsidence actuelle, tant que son tat de sant le perme