Éthique et soins palliatifs

download Éthique et soins palliatifs

of 18

  • date post

    26-Jan-2016
  • Category

    Documents

  • view

    63
  • download

    2

Embed Size (px)

description

Éthique et soins palliatifs. C. LE JAMTEL – Psychologue clinicien, Doctorant en psychologie clinique. MORALE, ÉTHIQUE, MÊME COMBAT ?. Pas de distinction étymologique entre morale (mores latin) et éthique (ethos grec), - PowerPoint PPT Presentation

Transcript of Éthique et soins palliatifs

  • 2011Place de l'thique dans les soins palliatifs - C. LE JAMTEL *thique et soins palliatifs

    C. LE JAMTEL Psychologue clinicien, Doctorant en psychologie clinique

    Place de l'thique dans les soins palliatifs - C. LE JAMTEL

  • 2011Place de l'thique dans les soins palliatifs - C. LE JAMTEL *MORALE, THIQUE, MME COMBAT? Pas de distinction tymologique entre morale (mores latin) et thique (ethos grec),

    ils renvoient tous les deux aux murs et sarticulent tous les deux autour de la notion de norme.

    Tous les dilemmes thiques rencontrs en soins palliatifs reposent sur cette notion philosophique qui voit sopposer deux courants contraires : classique et moderne.

    Place de l'thique dans les soins palliatifs - C. LE JAMTEL

  • 2011Place de l'thique dans les soins palliatifs - C. LE JAMTEL *UNIVERSALIT DE LA MORALELa question de la norme traverse tous les champs de lecture du sujet confront sa fin de vie : la mdecine, la religion, la loi, etc

    Deux hritages saffrontent et font de nous des soignants, des proches ou des patients: plutt aristotliciens ou kantiens. Ce qui relve du bon, hritage tlologique dAristote Philosophie de lhtronomie

    Ce qui est obligatoire hritage dontologique de KantPhilosophie de lautonomie

    Place de l'thique dans les soins palliatifs - C. LE JAMTEL

  • 2011Place de l'thique dans les soins palliatifs - C. LE JAMTEL *ARISTOTE : LHTRONOMIE TLOLOGIQUEPhilosophe grec (384-322 av.J.-C), lve de Platon qui fonde sa propre cole philosophique: le Lyce.

    Influence majeure sur la pense occidentale en philosophie, droit, mdecine et en thique.

    NOTION CL : LA FINALIT Pour les penseurs grecs de lpoque, tout dans le Cosmos tend vers un but, une fin le Bien(telos en grec = fin temporelle et causale) donne tlologie.

    Dans cette thorie: la norme morale (nomos en grec) est dans la nature, elle est extrieure lhomme (htro en grec).

    Place de l'thique dans les soins palliatifs - C. LE JAMTEL

  • 2011Place de l'thique dans les soins palliatifs - C. LE JAMTEL *KANT : LAUTONOMIE DONTOLOGIQUE

    Emmanuel Kant (1724-1804), philosophe allemand est l'inventeur en philosophie du criticisme (critique du fonctionnement de la Raison) et remet en cause totalement lhritage philosophique.

    Dans un sicle qui permettra les Rvolutions socitales, culturelles et philosophiques, on ne peut, selon Kant partir que de lhomme envisag commelibre pour fixer toute norme. Lhomme se cre sapropre loi, il est donc auto-nome.

    thique inconditionnelle, qui met en avant un discours (logos) sur le devoir (donto: ce qui doit tre, en grec) et non plus le Bien comme chez Aristote.

    Place de l'thique dans les soins palliatifs - C. LE JAMTEL

  • 2011Place de l'thique dans les soins palliatifs - C. LE JAMTEL *

    LA RELATION SOIGNANT-SOIGN Hritage dune longue histoire philosophiqueLa pratique des soins palliatifs repose donc sur cette opposition philosophique:

    Htronomie: prise en compte de chaque individu, tude de cas particuliers pour orienter la dcision mdicale.

    Autonomie du sujet: principe reformul dans les lois les plus rcentes. Valeur universelle et inconditionnelle de certains grands principes: Libert, galit, dignit.

    Cette opposition est sensible dans tous les domaines mdicaux et biologiques concerns par lthique depuis la fin de la seconde guerre mondiale .

    Place de l'thique dans les soins palliatifs - C. LE JAMTEL

  • 2011Place de l'thique dans les soins palliatifs - C. LE JAMTEL *PHILOSOPHIE, MORALE ET MDECINE : Une longue histoire

    La premire grande figure de la mdecine : Hippocrate est contemporaine de la philosophie grecque antique. Cest le premier mdecin spcialis en soins palliatifs.Il faut transporter la philosophie dans la mdecine et la mdecine dans la philosophie !

    Place de l'thique dans les soins palliatifs - C. LE JAMTEL

  • 2011Place de l'thique dans les soins palliatifs - C. LE JAMTEL * HIPPOCRATE : MDECIN, PRTRE et PHILOSOPHE

    Place de l'thique dans les soins palliatifs - C. LE JAMTEL

    Chronologie

    CYNISMESCEPTICISMELes stociens enseignent au Stoa Poikil (portique peint de l'Agora), qu'il faut vivre en accord avec la nature et la raison pour atteindre la sagesse et le bonheurSTOCISMELa Nouvelle Acadmie est souvent assimile au scepticisme (Pyrrhon), qui postule que la pense humaine ne peut aboutir aucune certitude.

    Les cyniques Antisthne /Diogne voulaient tre traits comme des chiens (cyne)

    -450-430-410-390-370-350-330-310-290-270-250-230-210-190

    "Que tu t'tes de mon soleil !" Alexandre le Grand"Rien n'est dans l'intellect qui ne soit d'abord pass dans les sens" (axiome pripattique) empirisme *"Le Dieu n'est pas craindre, la mort ne donne pas de souci et tandis que le bien est facile obtenir, le mal est facile supporter !" (tetrafarmakos)

    ACADEMIELYCEENOUVELLE ACADEMIE

    -427 Naissance de Platon

    -399Mort de Socrate

    -387Platon fonde l'Acadmie

    - 366 Aristote entre l'Acadmie

    - 334 Aristote fonde le Lyce(cole pripattique)

    - 384 Naissance d'Aristote

    -348 Mort de Platon

    -343Aristote prcepteur d'Alexandre

    50 Naissance d'Epictte(Stocisme)

    - 300Znon fonde le stocisme

    - 344Naissance de Znon de Kition

    94 Exil d'Epictte Nicopolis

    -444Naissance d'Antisthne(cynisme)

    - 341 Naissance d'Epicure

    - 306 Epicure fonde l'picurisme

    -2370Mort d' Epicure

    - 268 Arcsilas, fonde la Nouvelle Acadmie

    -460Naissance d'Hippocrate

    -241Mort d' Arcsilas

    -129Mort de Carnade. Clitomaque son lve reprend la direction de l'Acadmie

    -215Naissance de Carnade

    -180Naissance de Clitomaque, auteur de 400 traits

    -148Naissance de Philon de Larisse, lve de Clitomaque, il reprend l'Acadmie aprs le suicide de ce dernier.

    -110Suicide de Clitomaque, lve et retranscipteur de Carnade

    -79Cicron suit l'enseignement d'Antiochos Athnes

    -124Naissance D'Antiochos d'Ascalon, philosophe sceptique, qui dirige l'Acadmie jusqu' sa mort en -69

    -40Naissance de Philon d'Alexandrie

    -281Naissance de Chrysippe (stocien)

    -20Naissance de Caius Musonius Rufus, qui enseigne Rome la philosophie stocienne

    0Naissance de Jsus Christ

    65Mort de Snque, philosophe stocien, ministre de Nron, qui eut une influence majeure sur Voltaire.

  • 2011Place de l'thique dans les soins palliatifs - C. LE JAMTEL *Et Hippocrate inventa les soins palliatifs Hippocrate le Grand est un mdecin grec n en 460 av.JC sur lle de Cos et mort en 370 av.JC

    Prtre mdecin, cest un asclpiade : (un disciple dAsclpios, le dieu grec de la mdecine)

    Hippocrate : pre de la mdecine, de la dittique

    Devise : Primum non nocere = Dabord ne pas nuire (cf.non malfaisance) Auteur de nombreux ouvrages de mdecine dont les Aphorismes

    Serment dHippocrate = premier code de dontologie mdicale

    Place de l'thique dans les soins palliatifs - C. LE JAMTEL

  • 2011Place de l'thique dans les soins palliatifs - C. LE JAMTEL *LTHIQUE CONTEMPORAINE : Une naissance dans le chaos1947: 12 Procs NUREMBERG (procs organiss pour juger les criminels nazis, y compris les mdecins) Karl Brandt, autorit mdicale suprme du IIIe Reich. Charg notamment du programme Aktion T4, utilis pour euthanasier les malades mentaux et les handicaps. Il est condamn mort et excut le 2 juin 1948. => Code de Nuremberg, naissance de la biothique

    article 1: tout consentement volontaire du sujet humain est absolument essentiel

    1978: Rapport Belmont: 4 grands principes fondamentaux.

    Place de l'thique dans les soins palliatifs - C. LE JAMTEL

  • 2011Place de l'thique dans les soins palliatifs - C. LE JAMTEL *LES 4 PRINCIPES DE LTHIQUE APPLICABLES AUX SOINS PALLIATIFS

    Lautonomie: respect de la personne et de son consentement (procs de Nuremberg) directives anticipes.

    La bienfaisance: faire ce qui est bien pour le patient et en cela assumer le paternalisme.

    La non malfaisance: dabord ne pas nuire du serment dHippocrate.

    Lquit: traiter tous les patients avec justesse et quilibre.

    Ces principes sopposent parfois mais donnent lieu TOUJOURS la discussion thique !!!

    Place de l'thique dans les soins palliatifs - C. LE JAMTEL

  • 2011Place de l'thique dans les soins palliatifs - C. LE JAMTEL *EXEMPLE : Faut-il dire la vrit au patient en soins palliatifs?

    NON: Principe de non malfaisance: ne pas dire la vrit pour pargner le patient de souffrances supplmentaires.

    Article 35 du nouveau code de dontologie mdicale pour des raisons lgitimes que le mdecin apprcie en conscience, un malade peut tre tenu dans lignorance dun diagnostic ou dun pronostic grave.

    OUI : Principe dautonomie: la libert du sujet oblige le mdecin lui dire la vrit pour prserver sa dignit.

    Pas dpreuve de philo au Bac Ncessit dune tude au cas par cas, en concertation

    Rponse ncessairement complexe et toujours transitoire.

    Place de l'thique dans les soins palliatifs - C. LE JAMTEL

  • 2011Place de l'thique dans les soins palliatifs - C. LE JAMTEL *DIVERSIT DES PROBLMES THIQUES EN SOINS PALLIATIFS

    En soins palliatifs, les problmes thiques sont nombreux:

    mdicalisation,acharnement thrapeutique, euthanasie, qualit de vie, dignit (tats Vgtatifs Chroniques), refus de traitement, Sdation.

    Place de l'thique dans les soins palliatifs - C. LE JAMTEL

  • 2011Place de l'thique dans les soins palliatifs - C. LE JAMTEL *

    Le dbat actuel entourant leuthanasie : exemple dune radicalisation du discours Opposition mdiatique des deux grands principes htronomiques et autonomiques du sujet.

    Partisans de la lgalisation revendiquent une libert