espace maroco americain

Click here to load reader

  • date post

    09-Jul-2015
  • Category

    Documents

  • view

    177
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of espace maroco americain

Universit Mohamed Premier Ecole Nationale De Commerce et de Gestion Oujda

Elment de module : Management interculturel Semestre 7

Espace culturel Maroco-Amricain: Cas de Holcim Ltd

Binme : Mostafa El Oujani N 437 Zakaria Ghorri N 441

Enseignant : Mr A.AGRAR

1

SommaireIntroduction..3 Partie I : Gnralits sur les espaces ............................................................................................ 4 Maroc.....................................................................................................................................................5 Etats-Unis ...............................................................................................................................................6 Partie II : Implications managriales.............................................................................................. 9 Au niveau global ................................................................................................................................ 11 Au niveau fonctionnel ....................................................................................................................... 12 Partie III : Cas dtude : HOLCIM. Ltd ............................................................................................16 Conclusion ..................................................................................................................................20 Bibliographie & Webographie ......................................................................................................21

2

INTRODUCTION

La dmarche poursuivie dans ltude de la matire Management Interculturel consiste, ct des cours pdagogiques, laborer un projet de matire dans lequel nous avons t amens effectuer une tude approfondie sur lespace interculturel Maroco-Amricain. Notre recherche sarticulera au niveau de deux principaux axes. Le premier sera consacr une identification des pays objet dtude dans laquelle nous aborderons leur histoire, leur gographie, leur religion et le volet ethnique tout en analysant leurs rpercussions sur leur culture. Dans le deuxime axe, nous allons analyser lincidence de la culture des deux pays sur le plan global en se basant sur lanalyse G.HOFDTEDE qui nous donnera une vision plus claire sur le style de management appliqu dans ces pays sur la base de quatre critres savoir le degr dvitement de lincertitude, la distance hirarchique, lindividualisme et la masculinit. Par la suite, nous allons dcliner ces rsultats au niveau fonctionnel en se concentrant sur les fonctions principales : la GRH, la finance, la Commerciale et temporelle.

3

Identification De Lespace

4

Le Maroc

Fiche signaltique Localisation

Drapeau

Capitale

Superficie710 850 km2

Population31 671 474 habitants

Monnaie

LanguesArabe, arabe dialectal (la plus courante), berbre (amazigh, tarifite)

Nature du rgimeMonarchie constitutionnelle

5

chef detat

Sa majest le Roi Mohammed 6

Histoire :Les premiers habitants du Maroc sont des berbres. Le Maroc est le berceau de certaines dynastie et civilisations maghrbines : Idrisside, Wattassides, Saadien, et enfin Alaouites.

DmographieLe Maroc compte environ 31 millions d'habitants. De rcentes tudes montrent cependant que dans leur majorit, les Marocains sont de souche amazighe.

ReligionSelon la constitution du Maroc, l'islam est la religion d'tat qui garantit tous le libre exercice des cultes Article 6. La plupart des Marocains sont arabophones et musulmans sunnites. L'cole juridique sur laquelle se base l'islam marocain est l'cole malkite. Selon l'article 106, les dispositions relatives la religion musulmane ne peuvent faire l'objet d'une rvision constitutionnelle

GographieLe Maroc est un pays situ au nord-ouest de l'Afrique appartenant au Maghreb. Il est bord par l'ocan Atlantique l'ouest, par le dtroit de Gibraltar et la mer Mditerrane au nord, par l'Algrie l'est, et de facto au sud par la Mauritanie au-del du Sahara occidental contest.

Le volet ethniqueLes ethnies existantes au Maroc sont : les berbres, les arabes, les sahraouis, et les juifs.Les Etats-Unis (USA)

Fiche technique Localisation

Drapeau

6

Capitale

Washington

Superficie9 629 048 km2

Population308 745 538 habitants

Monnaie

Dollar Amricain (billet de 100)

LanguesLanglais, avec une minorit de 18% qui parle espagnol, franais et hawaen

Nature du rgimeRpublique Fdrale

chef detat

Barack Obama

HistoireLes Etats-Unis dAmrique ont connus une priode prcolombienne la fin de la guerre des sept ans. Les colonies anglaises constitueront donc des regroupements distinct, chaque colonie dtenant sa propre constitution et dirig par un gouverneur dsign par la couronne anglaise. La rvolution clata et a victoire de Yorktown, le 19 octobre 1781, met fin la rsistance de l'arme et de la flotte britanniques. Lindpendance amricaine est reconnue par le RoyaumeUni en 1783. Le Maroc fut le premier pays reconnaitre les USA officiellement en tant que pays.

DmographieLes tats-Unis sont le premier pays d'immigration du monde. La natalit y est plus forte et dynamique que dans les autres pays riches mais elle a fortement baiss depuis la priode du

7

baby-boom. Les tats-Unis sont au troisime rang des pays les plus peupls, derrire la Chine et l'Inde.

ReligionUne tude effectue en 2008 a dmontr que 78,4% des amricains sont des chrtiens rpartis entre : protestants, catholiques, orthodoxes et Mormons, quoique dans la constitution et dans la Dclaration des Droits, il n'est jamais fait rfrence Dieu ou la Providence. La devise originelle des tats-Unis est E pluribus unum (De plusieurs, nous faisons un) : L'tat fdral ne subventionne aucune cole religieuse au nom de la libert religieuse. Lislam, le judasme, le bouddhisme et autres religions ne constituent que des minorits invisibles.

GographieL'immensit du territoire, la grande varit des reliefs et des climats produisent des paysages trs divers selon les rgions. Montagnes, cascades, cactus (Arizona), climat ocanique (Oregon), dsertique (Utah), polaire (Alaska), ou tropical (Hawa), un grand ensemble naturel constitue la particularit de la gographie des Etats-Unis.

Volet EthniqueLes ethnies en Amrique sont constitu deuropen, damricains latins, de ngres et dasiatiques.

8

Implications managriales

9

Pour commencer, nous prsenterons une petite biographie de lanalyste en rfrence : Geert Hofstede.Qui est Geert Hofstede ? Geert Hofstede est un professeur et psychologue nerlandais n en 1928. Il a t inspir par le culturalisme.

Sur la photo (Professeur Geert Hofstede)

Comment a t-il abouti ses analyses ? Son approche de la culture est base sur la dfinition donne par l'anthropologue amricain Kluckhohn la culture est la manire de penser, de sentir et de ragir d'un groupe humain, surtout acquise et transmise par des symboles, et qui reprsente son identit spcifique: elle inclut les objets concrets produits par le groupe. Le coeur de la culture est constitu d'ides traditionnelles et des valeurs qui lui sont attaches . Geert Hofstede se base sur 5 facteurs de diffrenciations culturelles savoir :La distance hirarchique Dsigne lacceptation de lingalit de pouvoir par celui qui y est soumis La rduction de lincertitude : Dsigne le degr de tolrance quune culture peut accepter face linquitude provoque par les vnements futurs. La relation lincertitude est diffrente selon les socit. Certaines utilisent des prvisions et des dispositifs pour grer les vnements. Dautre socit se font moins de soucis face lincertitude. Lindividualisme et le collectivisme Exprime le degr de libert dun individu par rapport un groupe. Autrement, il exprime le degr dautonomie par rapport au groupe et aux normes sociales, la plus ou moins grande solidarit du groupe et le degr dattachement aux valeurs communautaires. La dimension masculine/Fminine Il sagit de savoir si une socit est, dune part, plutt plus sensible des facteurs motionnels (fminin) ou factuels (masculin) et, dautre part, organise avec une sparation marque ou non des rles des deux sexes dans les tches de la vie quotidienne. Lorientation court terme/moyen terme Lauteur lui-mme associe le long terme aux valeurs de la vertu. Les valeurs associes au court terme sont le respect des traditions, satisfaire des obligations sociales. Les valeurs associes une vision long terme (dites vrit) sont conomie et persvrance.

10

Au Niveau global

Le Maroc :La distance hirarchique est estim au Maroc selon Hofstede 70, nombre important rvlateur de fait que Moins le pays est dvelopp, plus les distances hirarchiques sont fortes. Le Maroc, faisant partie des pays les plus riches dAfrique reste tout de mme un pays en dveloppement o la pauvret est prsente ; fait qui accentue sa distance hirarchique . Le contrle de lincertitude : il savre que le Maroc sinscrit parmi les pays avec un contrle faible de lincertitude, ceci est absolument vrai dans la mesure o on ne peut pas se baser sur des certitudes absolues vu notre religion. Laversion lincertitude est de 68. Lindividualisme au Maroc de 46, fait que Le degr de dveloppement du pays peut impacter le degr de lindividualisme ou de collectivisme par exemple le Maroc reste un pays en dveloppement ce qui est une caractristique qui influence le collectivisme. Labsence de classe moyenne : Mme si le Maroc est entr dans lre de la consommation de masse, il nexiste toujours pas de classe moyenne au Maroc. La masculinit se dmarque avec une part majoritaire de 53. Le Maroc a une culture marque surtout par la masculinit. linverse de la France, qui a une tendance nettement plus fminine.

Les Etats-Unis

Le haut individualisme (IDV) de classement pour les tats-Unis indique une socit avec une attitude plus individualiste et obligations relativement lches avec les autres. Le peuple est plus autonome et regarde dehors pour eux-mmes et les membres de leur famille proche. Vient ensuite La dimension de Hofstede Dimension en terme de masculinit (MAS) avec un classement de 62, contre une moyenne mondiale de 50. Ceci indique que le pays connat un degr plus lev de diffrenciation entre les sexes des rles. Le mle domine une partie importante de la structure de la socit et le pouvoir. Cette situation gnre une population fminine qui devient plus ferme et plus concurrentielle, les femmes se dplacent vers le modle de rle masculin et loin de leur rle fminin. Les tats-Unis ont t inclus dans le groupe des pays qui avaient l'orientation long terme (OLT) Dimension ajout. Le LTO est la plus petite dimension pour les tats-Unis 29, comparativement la moyenne mondiale de 45 . Ce classement est indicatif LTO bas de la croyance des socits pour respecter ses obligations et a tendance reflter une apprciation de traditions culturelles. La dimension la plus basse suivant le classement pour le cas des tats-Unis est la Distance Hirarchique (PDI) 40, par rapport la moyenne mondiale de 55 ans. Ceci est rvlateur11

d'une plus grande galit entre les niveaux de la socit, y compris le gouvernement, les organisations et mme au sein des familles. Cette orientation renforce une interaction cooprative entre les diffrents niveaux de puissance et cre un environnement plus stable culturel. La dernire dimension de Geert Hofstede pour les tats-Unis est le contrle de l'incertitude (UAI), avec un classement de 46, comparativement la moyenne mondiale de 64. Un mauvais classement dans l'incertitude est rvlateur d'une socit qui a moins de rgles et ne tente pas de contrler tous les rsultats et les rsultats. Il a galement un plus grand niveau de tolrance pour une varit d'ides, de penses et de croyances. Power Distance Index (PDI) qui est la mesure dans laquelle les membres les moins puissants des organisations et des institutions (comme la famille) d'accepter et de s'attendre ce que le pouvoir est ingalement rpartie. Cela reprsente l'ingalit (plus / moins), mais dfini par le bas, non d'en haut. Il suggre que le niveau d'une socit de l'ingalit est approuv par les partisans autant que par les dirigeants. Pouvoir et d'ingalit, bien sr, sont des faits extrmement fondamentaux de toute socit et toute personne ayant une certaine exprience internationale sera consciente du fait que toutes les socits sont ingaux, mais certains sont plus ingaux que d'autres.

Au Niveau fonctionnel

Les Etats-Unis : GRH : Le monde est imprgn dune certaine culture amricaine. Et bien des peuples en ont une vision simpliste, voire tronque. Ils oublient un peu vite que la culture amricaine ne se limite pas ce quils en peroivent, que les tats-Unis sont un vaste pays o rgne une grande diversit, et que lon ne vit pas New York comme on vit L.A. , observe Marie MeriaudBrischoux, directrice gnrale de lInstitut de management et de communication interculturels. Quils vivent sur la cte Est, la cte Ouest, ou soient expatris, les Amricains partagent cependant certains traits culturels qui influent sur leur manire de travailler. La frontire entre vie professionnelle et vie prive est, par exemple, moins tanche aux tatsUnis que dans certains pays dEurope, dont la France. Pour un Amricain, le travail fait partie de la vie, explique Patricia Lane, consultante en relations interculturelles et rdactricetraductrice en anglais. Il va donc volontiers prendre un verre avec ses collgues aprs 18 heures. Comme lAllemand.

Le risque est par ailleurs considr comme une opportunit par les Amricains. Ils sont motivs par un projet qui les intresse ou la perspective dune progression hirarchique si elle leur permet de se raliser ou de relever des dfis, signale-t-elle. la diffrence des Franais qui privilgient plutt la scurit. Un manager se doit de prendre en compte ces divergences dapproche pour viter les erreurs. Do la difficult de manier lart du compliment. Les Franais flicitent en disant cest pas mal . Or, pour les Amricains, cest presque une critique. Question dducation, selon Annie Cattan, directeur associ du cabinet Pragmaty. lcole, les Franais sanctionnent les erreurs tandis que les Amricains encouragent la russite. 12

Champ temporel Un ingnieur amricains base dans lEmirat de Bahren sexcusait un jour devant son client arabe de se que lusine promise ne deviendrait oprationnelle quavec 6 moi de retard.il fut stupfait de la rponse de larabe : nous avons vcu des milliers dannes sans cette usine, nous pouvons trs bien attendre encore 6 mois ou un an.je ne vois pas le problme.

Maroc : GRH : Historiquement lentreprise marocaine est une entreprise familiale. La famille joue un rle dintgrateur pour les jeunes en facilitant leur lancement dans la vie et en les socialisants. Lenvironnement familiale chez les marocains, contribue en grande partie au dveloppement de la personnalit et des intrts aussi bien chez les employs que chez les dirigeants.

Dailleurs la majorit de ces derniers le sont parce quils ont ns dans des familles daffaires, parce quils ont grandi pour ainsi dire au sein sinon au cur dune entreprise. Actuellement, certaines entreprises prouve le besoin dengager des dirigeants professionnels sur la base de leur comptence et leur savoir faire, mai la majorit des cas, on continue a privilgier les enfants, et les proches parents parce quelle est une affaire de confiance et un trait de culture marocaine.la dtention du pouvoir au sein de ces entreprises nest pas le produit des ralisations professionnelles des gestionnaires mais un simple rsultat des relations socio-politiques et familiales. La famille est une valeur pour les managers arabes et latino-americains. Chaque fois que loccasion se prsente, cette valeur les pousse embaucher des proches de familles. Dans la mme situation le comportement dun manager amricain serait dicte par la valeur comptence.Les rles selon le sexe dans la socit marocaine : Il y a des diffrences entre les hommes et les femmes dans le sens dont lavancement et le salaire sont plus Importants pour les hommes et que la coopration, les conditions matrielles de travail et les relations avec le chef sont plus importantes pour les femmes. Les femmes sont attaches de limportance au cote sociale de leur travail, qualit de la vie et a la solidarit, pendant que les hommes cherchent surtout a se faire valoir et a satisfaire les intrts dassurance personnelle (salaire, avancement, russite, indpendance)

Au niveau de chaque pays, plus les rles selon le sexe sont diffrencis entre les hommes et les femmes, plus les traits de la socit sont masculins. Plus les rles sont interchangeables, plus la socit montre des traits fminins.

13

Les managers ainsi que les employs marocains dans leur majorit appartiennent a la culture masculine dans le sens dont le salaire et lavancement avaient beaucoup dimportance dans le travail que latmosphre amicale ou la coopration.Le profil du patron marocain :

Le patron marocain, sentoure dun crmonial imposant qui le rend pratiquement inaccessible et ait tout pour paraitre puissant. Son autorit est souvent base sur la contrainte et le charisme personnel. Entre lui et ses subordonnes, il ya une mfiance permanente, mme selle ne dgnre que rarement en conflit. Il place la loyaut de ses employs au dessus de leur performance ou leur efficacit.Champ temporel :

Dans un questionnaire tabli et distribue par des tudient de lISCAE, les rsultats concernant les questions relatives larrive en retard, au respect de la ponctualit, la dure des runions et au statut des dirigeants vis--vis des horaires de travail taient comme suit : Le pourcentage des employs qui arrivent rgulirement en retard est faible dans les entreprises structures (1 3%). La marge de retard acceptable est de 0 15 minutes. Le taux dabsentisme est faible (1-2%) est souvent justifie. La dure moyenne dune runion est de 2 heures. Le nombre de runion et leurs dures dans une entreprise sont considrs normaux. Il ya un large accord de principe sur la ncessite du respect des horaires de travail sauf pour les dirigeants qui ont droit de bnficier dune certaine libert accepte par tout le monde vu de leur rang. Ce consensus au sujet des rponses relatives au temps, trouve son origine dans trois lments : 1. Les marocains sont par essence des musulmans qui considrent le temps comme une affaire qui nest pas leurs mains. (le temps est entre les mains de dieu) 2. Les marocains apprennent ds le trs jeune ge a considrer le temps comme un ennemie (comme lpe) a combattre continuellement dans une lutte dont la dfaite est certaine a la fin. 3. la culture arabo-islamique, est une culture qui a pris naissance et d ;est dvelopper dans les vastes espaces sahariens, aux horizons calmes et illimites et dont le temps scoule lentement, avec une monotonie implacableFinance :

A lheure actuelle, prs dun Marocain sur trois est endett. Le recours lemprunt nest plus une pratique exceptionnelle. En contractant des crdits, le Marocain se modernise dans son comportement conomique, affirme Driss Benali, conomiste. Ainsi, souscrire un crdit permet daccder la socit de consommation. Equipement, voiture, scolarit des enfants, ad, ou encore mariage... autant de raisons qui poussent les Marocains recourir au crdit, la principale restant lacquisition dun logement. Selon les derniers chiffres de Bank Al-Maghrib, 56% de14

la dette bancaire des mnages est constitu dun prt lhabitat. Quant au crdit conso, il reprsente prs de 40% de cette dette. En moyenne, les mnages empruntent 350 000 dirhams pour acqurir un logement, 75 000 pour lachat dune voiture et un peu moins de 30 000 pour un crdit personnel. Mais le crdit la consommation augmente un rythme plus lev que celui du crdit lhabitat, et reprsente la principale cause de surendettement, explique lconomiste Mehdi Lahlou. En effet, contrairement au prt logement, les conditions doctroi des crdits conso sont plus souples, et donc plus accessibles une large proportion de la population. A ce jour, plus dun million de Marocains possdent au moins un crdit la consommation. Daprs une tude mene par lAssociation professionnelle des socits de financement (APSF), 22% des endetts ont plus de deux crdits. Et 41% de ceux qui contractent un troisime, voire un quatrime crdit, le font pour rembourser un autre emprunt. Une fois que lengrenage senclenche, il est difficile de faire marche arrire. Un mnage qui a recours plusieurs crdits tombe facilement dans le surendettement, explique Mehdi Lahlou. Cest dautant plus ncessaire que les personnes aux revenus les plus faibles sont les plus endettes. La preuve : 60% des crdits bnficient des personnes dont le salaire mensuel est infrieur 4000 dirhams. Cette tranche de la population concentre dailleurs 40% de lencours. Quant au taux dendettement des mnages (rapport entre les crdits contracts par un client et ses revenus dclars, il stablit en moyenne 50% pour la catgorie de revenus infrieurs 3000 dirhams, contre 11% pour les revenus suprieurs 20 000 dirhams.Champ commercial :

Le Produit : le produit marocain est bien sur diversifi, entre produit local et produit import ou de contrebande, mais en ce qui concerne le produit marocain on relve les traits suivants : 1. Notre produit est de qualit infrieure au produit tranger 2. Les conditions de fabrication ne sont pas toujours conformes aux normes sanitaires 3. La Tricherie au niveau des dates dexpiration 4. Absence ou mauvaise personnalisation des produits conformment aux attentes et dsirs, ainsi quaux capacits financires du client. La Place : on dsigne par la place essentiellement la Distribution, l on note les 3 points suivants :

1. non utilisation parfaite du gomarketing (c d la distribution des stocks et leur gestion en quantit et en prix selon les zones gographiques, et selon la dispersion des cibles des mnages viss, aprs tude primaire et minutieuse du march) 2. es circuits de distribution et les canaux de circulation (de lusine ou de lentreprise, au grossiste, au dtaillant, puis au consommateur par exemple) du produit sont souvent trs longs, ce qui gonfle en fin de compte les prix finaux 3. la distribution nas pas toujours lieu dans des parfaites conditions notamment pour les produit de premier besoin : par exemple : les produits laitiers, pain, beurre, viande...etc.)

15

La Promotion : souffre des symptmes suivants : 1. un abus dutilisation infme de la femme devenue outil principal de commercialisation des produits (ceci est aussi un phnomne mondial dont on commence en parler dernirement mme au Maroc) 2. Des messages de pub mdiocres et de bas niveau en terme des ides, mots, et situations, prtendant (les agences publicitaires) sadresser un public dont la plupart est non instruite et que ces messages de bas niveau sont les plus convenables au niveau gnral des rcepteurs, celui de leur comprhension et dassimilation .

16

Lentreprise

17

Nous avons choisi comme tude de cas lentreprise Holcim vue que cest une entit commune aux deux pays.

fiche technique de LentrepriseRaison sociale Holcim Forme Juridique S.A Date de Cration 1912 Fondateur La famille Schmidheiny Logo

Pays dorigine

Suisse Sige Social

Zurich Effectif 95000 employs Site Web www.holcim.com Holcim dans le monde

18

Holcim est une multinationale prsente dans plusieurs pays travers le monde parmi lesquels : Le Maroc et les Etats-Unis. Au Maroc

Aux Etats-Unis dAmrique

Bref historiqueHolcim a t fonde en 1912 sous le nom de Financire Glaris Ltd , dans le village d'Holderbank du canton d'Argovie. Trs vite, ils se sont rendu compte que le march intrieur n'offrait pas de grandes opportunits d'expansion pour l'entreprise. En 1970 dans les annes 1970, l'entreprise s'tend vers les marchs mergents de l'Asie-Pacifique. Lanne 1980 fut une anne de forte croissance pour la firme, Holcim continue s'tendre vers de nouveaux marchs, y compris l'Europe de lEst. Holcim devient alors leader au niveau mondial.

19

Entre 1990 - 2006 : Le nom du groupe Financire Glaris Ltd "Holderbank" a t chang en Holcim Ltd en mai 2001. Aujourd'hui, la prsence internationale de Holcim consiste en un mlange quilibr de socits dans des marchs mergents et industrialiss.

Analyse de la situationAprs avoir consult les organigrammes de chaque entit, le style dorganisation et de promotion de carrire via le site officiel, nous avons abouti aux conclusions suivantes : Tout dabord La socit mre est actionnaire majoritaire dans toutes ses filiales travers le monde. Presque tous les employs et les responsables des filiales sont originaire du pays en question Ceci peut sexpliquer par la convention sinscrit dans le cadre de dveloppement du pays dimplantation avec en change des facilits et des droits de douanes abaiss. Mais, nous constatons aussi la prsence de nationalit diffrentes en tte des organigrammes, et qui assurent les grandes directions du sige notamment : la direction gnral, financire, commerciale, et ressources humaines. Ensuite, nous devons savoir que la Gouvernance, des Nominations et des Rmunrations du Comit appuie le Conseil d'administration en supervisant la planification de la relve au sein de la haute direction et le conseil en surveillant de prs la compensation financire. Du moment que nous nous situons au Maroc prenons par exemple le cas du sige du groupe qui se localise Rabat : Dun ct on trouve que tous les employs et les responsables de dpartement sont des marocains, notamment des commerciaux, des comptables, des ingnieurs et bien sur des salaris dusine. Dun autre ct, le Prsident directeur Gnral actuel est Mr Dominique DROUET de nationalit franaise, le Prsident du conseil dadministration Javier Benito originaire dEspagne, les suisses, Cdric Barthelemy directeur des Btons et Granulats, et Cdric Nater, directeur Administration et Finances... Le groupe Holcim Suisse opte pour une inter-culturalit dans ces diffrentes filiales travers le monde et ce base pour ce sur une diplomation irrprochable et une grande exprience dans le domaine. La gestion des carrires engendre des promotions la verticale de membres travers les filiales et cest bien ce qui fait quon trouve des marocains en Chine tel que lexpert de la construction durable tel que : Abderrafih Lahbabi. Ou encore des Franais au Maroc tel nous avons cit prcdemment. Ceci approuve les analyses faites au niveau global par Geert Hofstede : Holcim Maroc affiche une grande progression par rapport ses concurrentes Lafarge, et Italcementi Group qui a pour sources : le poids du ct religieux dans la culture marocaine. Lislam constitue un facteur cl de succs dans la mesure o il fait passer des messages morals que tout musulman croyant prendrait en considration avant de faire quoique ce soit parmi lesquels : le respect de soi et de lautre, laide rciproque, ou encore la prohibition du mensonge, du vol ou de la triche. Lattitude du Prsident Directeur Gnral qui donne lexemple du directeur presque parfait, du charisme et du professionnalisme, qualit recherchs par nimporte quelle multinationale performante. Mais aussi cette nette progression est due lorganisation hirarchique conforme. Et la motivation continu via les projets de carrire ou parfois juste par les diffrentes formes de motivations surtout celles qui influencent les stades les plus avanc des besoins des20

collaborateurs selon la pyramide de Maslow (sentiment de scurit, sentiment de dappartenance ou sentiment destime) On peut dire dans ce cas que la religion et les valeurs de la culture marocaine sont complmentaires avec les mthodes de management lOccidental et compatible avec nimporte quel style de gestion.

21

ConclusionVia lapplication du cours de management interculturel propos par notre professeur, nous avons pu distinguer les implications managriales au niveau thorique les unes des autres, puis nous les avons appliqus sur le cas de la firme HOLCIM. Ltd Aussi nous avons pu constater que le management des entreprises surtout celles oeuvrant lchelle internationales reposait sur des stratgies diffrentes imprgnes de la culture et de lesprit managrial de leurs pays dorigines ainsi que ceux du pays hte. Parmi les difficults rencontres au cours de llaboration du rapport : - Des documents PDF en anglais trop volumineux, ce qui a demand beaucoup de temps pour des lectures et des rsums - Les sites de rfrence aussi sont de langues diffrentes ce qui a ncessit une traduction personnelle - Au niveau fonctionnel, les informations sont peu importante, et donc un effort de rdaction suivant des conclusions personnelles et en se basant sur le ct global.

22

Webographie & Bibliographiewww.google.co.ma www.fr.wikipdia.orgwww.doc-etudiant.fr www.holcim.ch www.aujourdhui.ma/economie-details78425.html www.viadeo.com/search/rclg/ma/HOLCIM/ www.parlement.ma/fe/_textesdebase1.php?filename=200802251117530 www.geert-hofstede.com www.translate.google.co.ma http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/infothek/erhebungen__quellen/blank/blank/ess/01.ht ml

23