Embryologie Pour Orthodontistes

of 44/44
Embryologie Définition: discipline scientifique qui englobe la description morphologique des transformations de l'oeuf fécondé en organisme et l'étude de leur déterminisme ou simplement: « science qui étudie les différentes étapes de formation et développement de l'embryon.» Embryon: depuis l'oeuf fécondé jusqu'à 2 mois, foetus: début 3ème mois jusqu'à la naissance De la formation à la naissance, il y a 2 étapes : la morphogénèse ou développement des formes : 3ème à 8ème semaine (les cellules s’organisent en territoires puis en tissus ) puis l’ organogénèse dès la 9ème semaine (croissance de l’organisme, formation et maturation des organes en unités fonctionnelles). Tant que la morphogénèse n’est pas terminée, si intervention d’une substance chimique ou médicament,d'un agent infectieux...alors risque d’absence de développement ou malformation de l'embryon. Si la morphogénèse est terminée alors plus de risque. Autrement dit: il y a des territoires qui sont à l’origine d’ébauche. Donc s’il n’y a pas de territoire il n’y a pas d’ébauches. Ex : si vitamine A à la 4ème semaine alors pas de membre (Thalidomide). Si on en donne à la 9ème semaine, il y aura un membre mais pas d’ongle. Le palais se forme pendant la 6ème et la 8ème semaine, donc faire attention à la médication. 1. De l’ovulation à l’implantation: première semaine du développement embryonnaire Le début de la vie est initié par la fécondation de l’ovule par le spermatozoïde. A la fin du premier jour la cellule fertilisée mesure 0.1 à 0.2 mm de diamètre. La division du zygote en 2 cellules-filles, ou blastomères, a lieu vers la 30 ème heure. Les divisions suivantes se succèdent rapidement. Il y a acquisition d’une polarité antéro-postérieure et multiplication cellulaire sans grand changement de volume. L’oeuf de 12 à 16 cellules a la forme d’une sphère ressemblant à une mûre (morula). Vers le 4 ème jour La morula devient alors blastocyste (100 cellules). La couche cellulaire externe, le trophoblaste, donnera naissance au placenta. Le groupe de cellules à localisation interne (embryoblastes) donnera l’embryon proprement dit. 2. Le disque embryonnaire didermique: deuxième semaine du développement embryonnaire Au 8 ème jour , les cellules de la masse interne se différencient en 2 couches distinctes: la couche endodermique et la couche ectodermique. Les cellules de chaque couche forment un disque plat, le disque didermique. De part et d’autre du disque embryonnaire vont se former deux cavités: la cavité amniotique et le lécithocèle (vésicule vitelline) qui est un milieu de culture nutritif. A ce stade l’embryon a une forme ovale et sans polarité. Au 9 ème jour , le blastocyste est enfoui profondément dans l’endomètre et un bouchon fibrineux obture la brèche utérine. 1/44 Dr Helena SEBAG
  • date post

    08-Nov-2015
  • Category

    Documents

  • view

    40
  • download

    9

Embed Size (px)

description

embryologie pour orthodontistes

Transcript of Embryologie Pour Orthodontistes

  • Embryologie Dfinition: discipline scientifique qui englobe la description morphologique des transformations del'oeuf fcond en organisme et l'tude de leur dterminisme ou simplement: science qui tudie lesdiffrentes tapes de formation et dveloppement de l'embryon.Embryon: depuis l'uf fcond jusqu' 2 mois, ftus: dbut 3me mois jusqu' la naissanceDe la formation la naissance, il y a 2 tapes : la morphognse ou dveloppement des formes :3me 8me semaine (les cellules sorganisent en territoires puis en tissus ) puis lorganognseds la 9me semaine (croissance de lorganisme, formation et maturation des organes en unitsfonctionnelles).Tant que la morphognse nest pas termine, si intervention dune substance chimique oumdicament,d'un agent infectieux...alors risque dabsence de dveloppement ou malformation del'embryon. Si la morphognse est termine alors plus de risque. Autrement dit: il y a des territoiresqui sont lorigine dbauche. Donc sil ny a pas de territoire il ny a pas dbauches.Ex : si vitamine A la 4me semaine alors pas de membre (Thalidomide). Si on en donne la 9mesemaine, il y aura un membre mais pas dongle.Le palais se forme pendant la 6me et la 8me semaine, donc faire attention la mdication.

    1. De lovulation limplantation: premiresemaine du dveloppement embryonnaire

    Le dbut de la vie est initi par la fcondation de lovule par le spermatozode. A la fin du premierjour la cellule fertilise mesure 0.1 0.2 mm de diamtre. La division du zygote en 2 cellules-filles, ou blastomres, a lieu vers la 30me heure. Les divisionssuivantes se succdent rapidement. Il y a acquisition dune polarit antro-postrieure etmultiplication cellulaire sans grand changement de volume. Luf de 12 16 cellules a la formedune sphre ressemblant une mre (morula).Vers le 4me jour La morula devient alors blastocyste (100 cellules). La couche cellulaire externe,le trophoblaste, donnera naissance au placenta. Le groupe de cellules localisation interne(embryoblastes) donnera lembryon proprement dit.

    2. Le disque embryonnaire didermique:deuxime semaine du dveloppementembryonnaire

    Au 8me jour, les cellules de la masse interne se diffrencient en 2 couches distinctes: la coucheendodermique et la couche ectodermique. Les cellules de chaque couche forment un disque plat, ledisque didermique. De part et dautre du disque embryonnaire vont se former deux cavits: la cavitamniotique et le lcithocle (vsicule vitelline) qui est un milieu de culture nutritif. A ce stadelembryon a une forme ovale et sans polarit.

    Au 9me jour, le blastocyste est enfoui profondment dans lendomtre et un bouchon fibrineuxobture la brche utrine.

    1/44 Dr Helena SEBAG

  • Le disque embryonnaire didermique: il est form par une double couche cellulaire: lectoblaste (oupiblaste) et lendoblaste (ou hypoblaste). Le rle de chacun de ces tissus est diffrent. Lpiblastedonnera les structures embryonnaires externes et lendoblaste les structures internes.

    1) msoblaste extra- embryonnaire2) coelome extra-embryonnaire3) rsidus de la vsicule vitelline primaire 4) vsicule vitelline secondaire

    En bleu : l'epiblaste. En jaune : l'hypoblaste

    3. Troisime semaine du dveloppement:3-1 LA GASTRULATION: mise en place du 3me feuillet

    Une ligne primitive sagittale (paississement axial de l'piblaste) apparat vers la fin du 15mejour sur le disque embryonnaire. Il y a acquisition dune polarit antro-postrieure autour de cettestrie.

    Au 16me jour, les cellules de lpiblaste migrent vers la ligne primitive, sinvaginent dans ce sillonet migrent latralement pour former une couche cellulaire intermdiaire entre les deux couchesprcdentes: le msoderme. Celui-ci donnera entre autres les muscles, les tissus squelettiques et lederme. Les migrations cellulaires se font symtriquement par rapport la ligne mdiane .

    1) sillon primitif2) dpression primitive3) Noeud primitif = noeud deHensen4) Membrane pharygienne

    2/44 Dr Helena SEBAG

  • 5) Aire cardiaque6) Bord sectionne de l'amnios7) Mesoblaste8)Entoblaste et 9)Membrane cloacale1+2+3 = ligne primitiveLes flches rouges representent la migration des cellules piblastiques

    3-2 Mise en place de la chorde: 17 au 19me jourEn mme temps que se produit linvagination des cellules pour former le msoblaste, la chorde semet en place au niveau de la ligne primitive. Elle se forme, entre autre, par prolifration etcondensation de msoblaste. La chorde constitue une sorte de colonne vertbrale du disque, elleintervient au niveau de lorientation des phnomnes de croissance embryonnaire en induisant lereste des tissus embryonnaires. Elle forme le canal chordal:

    1) canal chordal3) entoblaste6) mesoblaste extra-embryonnaire

    3/44 Dr Helena SEBAG

  • 3-3 La segmentation: du 19 au 21me jourLe msoblaste de part et d'autre de la chorde subit l' induction de celle ci et se dveloppe donc trsactivement, formant alors 3 bandes longitudinales:le msoblaste para-axial ,intermdiaire et latral.La segmentation consiste en lapparition des somites:le msoblaste para-axial va se segmenter aucours du dveloppement. Il sagit en fait de condensations cellulaires en portions parallles (de partet dautre de la chorde). Ces somites se diffrencieront ensuite en sclrotome (colonne vertbrale),myotome (muscles) et dermotome (derme).Au niveau du msoblaste intermdiaire, il se formegalement des groupements cellulaires en regard de chaque somite: ce sont les nphrotomes(donneront naissance au systme urinaire). Le msoblaste latral se clive en 2 lames:lasplanchnopleure (paroi du tube digestif, feuillet viscral du pritoine,de la plvre,du pricarde), et lasomatopleure(paroi du corps c.a.d derme et hypoderme, feuillet parital du pricarde,pritoine et dela plvre).

    1) msoblaste para-axial2) msoblaste intermediaire3) msoblaste lateral4) Gouttire neurale5) Ectoblaste6) Entoblaste

    1) Msoblaste para-axial2) Msoblaste intermediaire3) Msoblaste lateral4) Chorde5) Bord sectionn de l'amnios

    4/44 Dr Helena SEBAG

  • 9) somatopleure et ectoblaste10) splanchnopleure et entoblasteLes fleches bleues indiquent les mtamerisations (=clivage en somites) des :- msoblaste para-axial formation des somites- msoblaste intermdiaire nphrotomes

    3-4 la neurulation:du 19me au 21me jouro Vers le 19me jour, le msoblaste chordal induit lectoblaste sus-jacent spaissir et devenir le

    tissu neuroblastique (neurectoblaste), sous forme de plaque neurale. C'est la diffrenciation dutissu ectoblastique en tissu nerveux, sous induction chordale. Il y a alors 3 feuillets, lembryonest constitu de

    - lectoblaste -> tissu nerveux et piderme- le msoblaste -> squelette, muscle et conjonctif (A 15 jours, on parle de msoderme, 20 jour demsoblaste et au 24me jour de msenchyme:bourgeons faciaux).

    - lendoblaste -> stomodeum, digestif.

    O Vers le 20me jour, ce plateau sinvagine le long de la ligne mdiane, formant la gouttireneurale.

    O Vers le 21me jour, les berges de la gouttire viennent fusionner et transformer la plaque neuraleen tube neural (prcurseur du SNC). Sa fermeture dbute au milieu de lembryon et progresse versles extrmits (au dessus de la chorde). Au moment de cette fusion, les crtes neurales s'isolent dansle msenchyme sous-jacent, de part et d'autre du tube neural.O Il persiste une ouverture aux deux extrmits. La fermeture partielle des extrmits du tube auple antrieur donne naissance deux soulvements qui sont les futurs lobes du cerveau.

    A) Plaque neuraleB) Gouttire neurale

    5/44 Dr Helena SEBAG

  • 1) Ectoblaste2) Gouttire neurale3) Crte neurale

    A) au 19 ime jour B) au 20 ime jour

    6/44 Dr Helena SEBAG

  • Au 21 ime jour1) Ectoblaste2) Bourrelets neuraux

    3) Cellules des crtes neurales en migration 4)Neuro pithelium 6) Canal pendymaire5) Tube neural

    3-5- Plicature et flexion de l'embryon:Vers la 3me sem, on a un phnomne de dlimitation de l'embryon, c'est dire le passage d'undisque tridermique plat, un embryon sensiblement cylindrique, par un phnomne de 3 plicatures:ventrale, caudale et craniale: l'embryon s'enroule sur lui mme. Le dveloppement antrieur du futurencphale induit une plicature de lembryon dans le sens sagittal en trois morceaux, de part etdautres des flexions cervicale ,pontique et msencphalique :le moteur de la croissance de la tte,rapide au cours de la 5me sem, est la croissance du cerveau.L'extrmit cphalique se segmente en 3 vsicules: lorganisation de la masse cphalique delembryon est alors davant en arrire :

    Le prosencphale qui deviendra ensuite le tlencphale et le diencphale

    Le msencphale

    Le rhombencphale qui donnera les mtencphale et mylencphale

    7/44 Dr Helena SEBAG

  • Extrmit cphalique dun embryon de 30 jours montant la migration des crtes neurales dans les bourgeons faciaux et

    les arcs branchiaux

    Les deux lments capitaux de la croissance cranio-faciale, sont les crtes neurales (CN) et les arcsbranchiaux.

    4. Les cellules drives de crtes neuralesLa prolifration et la migration des cellules originaires des CN sont sous la dpendance demolcules contrles de la matrice extra cellulaire ou pri-cellulaires (attaches la membrane)telles que les Intgrines (chanes et traversant la membrane). Il existe un dterminisme du sitedans lequel les cellules vont migrer.

    4-1 Formation des crtes neurales:4 7me semAvant que la gouttire neurale ne se ferme compltement, certaines cellules neuroectodermiques sedtachent de la rgion o le tube neural est adjacent lectoderme. Ces groupes de cellules formentles crtes neurales au dessus du tube. Les CN sont distinctes du tube neural et de lectoderme sus-jacent, aprs la fermeture de la gouttireneurale. Elles constituent un tractus de cordons longitudinaux qui stendent des rgions crbralesmoyennes du tube neural jusqu son extrmit caudale. Le dpart des cellules des CN nest pas homogne. Les cellules ne vont schapper et migrer quedans certaines parties des somites sous-jacents. Des populations particulires de cellules vontdonner naissance des bauches ganglionnaires, des nerfs priphriques, des vaisseaux du cur,des mlanocytes (du derme) et des odontoblastes selon le regroupement des cellules de CN(disperses, agrges en amas, regroupes en tissu msenchymateux).

    4-2 volution des CCN:Ces CCN sont dabord multipotentes (STEM cells) puis elles deviennent pluripotentes. Desmarqueurs ont permis de suivre ces CCN:

    8/44 Dr Helena SEBAG

  • Drivs des crtes neurales regroups par tissus:

    .tissu conjonctif: (drivs msectodermiques cphaliques) ectomsenchyme des prominences faciales et arcs branchiaux os et cartilage de toute la face et du crne (ostoblaste, chondrocyte, fibroblaste...)

    .derme de la face et du cuir chevelu

    stroma des glandes salivaires, thymus, parathyrode et glandes pituitaires msenchyme de la corne, vaisseaux sanguins (sauf endothlium), artres aortiques papille dentaire, portion du ligament alvolo-dentaire, cment

    .tissu musculaire:

    muscles ciliaires muscles masticateurs, faciaux, laryngs

    .tissu nerveux:tissus de support

    leptomninges du prosencphale et partie du msencphale cellules de la gaine de Schwann

    ganglions sensoriels (gg craniaux et spinaux) ganglions autonomes ganglions sensoriels trijumeau, facial (gnicul), glossopharyngien (otique et sup),vagual ganglions sympathiques et plexus ganglions parasympathiques

    tissu endocrinien cellules adrnomdullaires et ganglion adrnergique (mdullosurrnale) cellules C calcitonine des thyrodes corps carotidien

    cellules pigmentaires mlanocytes, mlanophores de l'iris.

    9/44 Dr Helena SEBAG

  • 5 . Lappareil branchial: La face, le pharynx etdrivs branchiaux 5-1 Les arcs branchiaux:

    5-1-1 Lappareil branchialLappareil branchial est un reliquat phylogntique des branchies chez les poissons (double fonctionde nutrition et respiration).

    Lappareil branchial est compos darcs branchiaux, de poches branchiales et de sillons branchiaux.

    5-1-2 Les arcs branchiaux ou pharyngsLes arcs branchiaux sont des segments msenchymateux dlimits par de lectoblaste en dehors, etde lendoblaste en dedans, avec au centre un noyau cartilagineux et musculaire innerv par un nerfcrnien et vascularis par un arc aortique. Les arcs sont spars par des sillons visibles la surfacede lembryon (ce sont des sillons branchiaux) et lintrieur par les poches branchiales.Chez lhomme, le systme branchial apparat sur la face ventrale de lembryon de 5 mm, la 4mesemaine. Il y a 6 arcs branchiaux, 4 sillons et 5 poches.Ces arcs se forment selon une squence crnio-caudale:

    - le premier arc apparat au 22me jour- le second et le troisime apparaissent au 24me jour- le quatrime au 29me jour

    Il va y avoir lintrieur de chaque arc, une condensation de cellules pithlio-msenchymateusesqui provient des cellules des crtes neurales.

    10/44 Dr Helena SEBAG

  • Devenir de la partie postrieure des cartilages de Meckel et Reichert

    1- Larc mandibulaire ou 1er arc :est centr autour du cartilage de Meckel. Le marteau ,lenclume, le tympanal, se dveloppent partir de sa portion postrieure. Un bourgeonnement de cet arc (la portion suprieure), donne los maxillaire (les 2 BMS),los zygomatique et le processus zygomatique du temporal. La portion infrieure donne: lamandibule, les muscles masticateurs, mylo-hyodiens, le ventre antrieur du digastrique, lepristaphylin externe et le muscle du marteau. Le cartilage de Meckel est transitoire, il vainvoluer et une partie de celui-ci va donner le ligament sphno-mandibulaire. La mandibulese forme, globalement, par ossification membraneuse.

    Le premier arc est vascularis par le 1er arc aortique (artre faciale) et innerv par la branchemaxillaire du nerf trijumeau (V).

    2- Larc hyodien (2me arc) est centr autour du cartilage de Reichert. Il donne naissance ltrier de loreille moyenne, au processus stylode de los temporal, au ligament stylo-hyodien, aux petites cornes et la partie suprieure du corps de los hyode et aux musclesde la face (buccinateur, auriculaire, frontal, orbiculaire des lvres et des paupires, ventrepostrieur du digastrique, stylo hyodien).Il est vascularis par le 2me arc aortique (artre carotide externe) et innerv par le nerf facial(VII).

    3- Larc thyrodien (3me arc) est lorigine du corps et des grandes cornes de los hyode etdu muscle stylo pharyngien.

    Il est vascularis par le 3me arc aortique (artre carotide interne) et innerv par le nerf

    11/44 Dr Helena SEBAG

  • glossopharyngien (IX).4- Le 4me arc (sans nom) est moins bien diffrenci. Il est lorigine des cartilages du larynx

    et du muscle cricothyrodien.

    Il est irrigu par le 4me arc aortique et innerv par la branche externe du nerf laryngsuprieur, branche du vague (X).

    5- La prsence du 5me arc est controverse chez lhomme.

    6- Le 6me arc est vestigienCes arcs sont spars par des poches branchiales.

    5-2 Sillons et poches branchiales:

    5-2-1 Les sillons branchiaux (ou pharyngiens ou poches branchialespiblastiques)

    Les sillons branchiaux sobservent ds la 5me semaine de la vie embryonnaire, mais ils vontdisparatre presque compltement durant la vie de lembryon.Seul le premier sillon branchial persiste et constitue lpithlium du mat acoustique externe etune partie de la membrane tympanique.

    5-2-1 Les poches branchiales endoblastiques

    1- La premire poche branchiale: forme le C.A.E ( la cavit tympanique, la trompe auditive ,le tympan).

    2- La 2me poche branchiale: forme la fosse amygdalienne, lamygdale palatine. Durant les3me et 5me mois, lamygdale sera infiltre progressivement par le tissu lymphatique etformera des ganglions lymphatiques.

    3- La 3me poche: Les glandes parathyrodes infrieures naissent du rcessus dorsal de lapoche.

    4- La 4me poche donne naissance un bourgeon thyrodien, mais chez lhomme, il rgresse.

    12/44 Dr Helena SEBAG

  • Les parathyrodes suprieures naissent du rcessus dorsal de cette poche.

    5- La 5me poche branchiale forme le corps ultimo branchial qui participera la glandethyrode.

    5-3 Dveloppement cphalique-bourgeons faciaux: de la 4 10me sem

    6 sem 7 sem 9 sem 10 sem

    A. LA FACE: se construit partir des cinq bourgeons faciaux. C'est la consquence dusoulvement de la surface ectodermique par les masses msodermiques drives des cellulesdes crtes neurales. A la fin de la 3me semaine, le centre de la structure faciale est formpar une dpression ectodermique, le stomodeum (ou bouche primitive) dlimit au niveaucaudal par la premire paire d'arcs branchiaux. Les 5 bourgeons de la face apparaissentautour du stomodum vers le dbut de la 4me semaine , par de multiples mitoses desCCN.

    a. Le bourgeon naso-frontal, impair et mdian, constitue la limite suprieure dustomodeum. Il est la consquence d'une prolifration en avant du cerveau.

    b. Les bourgeons maxillaires du 1er arc branchial (pairs) constituent les limiteslatrales du stomodeum.

    c. Les bourgeons mandibulaires, du 1er arc branchial (pairs et symtriques)constituent la limite infrieure du stomodum ; ils fusionnent ds la fin de la 5imesem.

    B. LES PLACODES OLFACTIVES : ce sont des paississements bilatraux, ovalaires del'ectoblaste qui se dveloppent de chaque ct de la partie infrieure du bourgeon naso-frontal juste au dessus du stomodum (fin de la 4me semaine). Puis une invagination vadiviser ces placodes en 2 bourgeons :

    Les bourgeons nasaux internes et externes (en forme de fer cheval) qui sont constitus par uneprolifration de l'ectoblaste, en bordures des placodes (fin de la 5me semaine).- Le bourgeon nasal externe formera l'aile du nez. - Les bourgeons nasaux internes migrent la rencontre l'un de l'autre et s'unissent pour former la

    13/44 Dr Helena SEBAG

  • partie mdiane de la lvre suprieure, la partie mdiane du maxillaire et participer au palaisprimaire. Vers les 6me 7me semaines, les fosses nasales sont bien formes.

    C.LES BOURGEONS MAXILLAIRES: se rapprochent l'un de l'autre et s'unissent auxbourgeons nasaux internes (et externe selon certains) :si non coaptation des BNI et BM, onobtient une fente labiale.

    1. La gouttire naso- lacrymale: gouttire qui spare le bourgeon nasal externe dubourgeon maxillaire. Les canaux naso -lacrymaux se draineront dans le matinfrieur du nez. 2. Durant les 6me 7me semaines, le bourgeon nasal interne et le bourgeonmaxillaire convergent. La convergence de ces derniers forme le segment ouprocessus intermaxillaire de la mchoire suprieure, donnant naissance au septumnasal, la partie mdiane de la lvre suprieure (philtrum), la partie moyenne dumaxillaire et des gencives, ainsi qu'au palais primaire. Une membrane oro-nasale(accolement de l'ecto et l'endoderme cphalique) spare dans un premier temps lestomodum de la cavit nasale primitive. Quand celle-ci se rompt, les choanesprimitives apparaissent. Le septum nasal, s'abaisse verticalement et sagittalement partir des bourgeons nasaux internes fusionns.Les bourgeons maxillaires forment les parties latrales de la lvre suprieure, de lamchoire suprieure et le palais secondaire. 3. Les lvres et les joues primitives sont envahies par le msenchyme du IIme arcbranchial qui donne naissance aux muscles peauciers (innervs par le nerf facial:VII).

    D. LE BOURGEON NASO-FRONTAL : formera le front et la racine du nez.

    E. LES BOURGEONS MANDIBULAIRES : convergent la 4me semaine et le sillon qui lesspare, disparat vers la fin de la 5me semaine. Ils donnent naissance la mandibule, lalvre infrieure et la partie infrieure de la face.

    6 LES TISSUS OSSEUX ET CARTILAGINEUX:

    6-1 LE TISSU OSSEUX (TO) :C'est un tissu conjonctif (TC) spcialis dont la matrice collagne extra-cellulaireminralise, enveloppe les cellules osseuses (ostocytes). On retrouve 3 types de cellules:ostoblastes, ostocytes, ostoclastes.

    14/44 Dr Helena SEBAG

  • ostoblaste (cellule bordante)

    Les 2 premires drivent des cellules souches osseuses,l'autre drive desmonocytes,macrophages. C'est un tissu vascularis, innerv et recouvert d'un TC lcheappel prioste. On retrouve deux types d'os en fonction de la trame de collagne:-l'os primaire ou rticulaire-l'os secondaire ou lamellaire

    L'os primaire ou rticulaire:

    Tissu osseux primaire non lamellaire

    Il est le premier se former, on le retrouve chez l'embryon et le foetus. Il n'existe plus chezl'adulte sauf lors de rparation de fractures ou de maladie osseuse (ostosarcome, maladie dePaget).L'os secondaire ou lamellaire:

    15/44 Dr Helena SEBAG

  • Tissu osseux secondaire lamellaire

    Il remplace l'os primaire.Macroscopiquement, on distingue deux types d'os: le spongieux et le compact, les deux seretrouvant dans chaque os avec une quantit et une distribution variables.Microscopiquement, il a une organisation lamellaire et il est entour d'une gaine fibreuse (leprioste) except au niveau des articulations. Ce prioste est constitu de deux couches, uneexterne fibreuse (TC dense et vascularis), une interne, ostogne contenant les cellulesconjonctives et des ostoblastes. L'os compact a lui une couche de TC bordant les cavitsmdulaires, appele l'endoste.

    16/44 Dr Helena SEBAG

  • 6-2 LE CARTILAGE :

    C'est un TC spcialis non vascularis contrairement l'os et non minralis. On retrouve 2types cellulaires: les chondroblastes drivant des cellules msenchymateuses primitivestoiles(cellules jeunes trs actives),et les chondrocytes(cellules adultes). On distingue:1) le cartilage hyalin2) le cartilage fibreux3) le cartilage lastiqueLe cartilage hyalin est le plus frquent, prcurseur du tissu osseux lors de l'ossificationenchondrale chez le foetus. Il est retrouv chez l'adulte au niveau des surfaces articulaires,au niveau des ctes et au niveau des voies respiratoires suprieures... Il est recouvert d'unecouche de TC dense appele le prichondre sauf au niveau des surfaces articulaires. Celui-ciest compos d'une couche externe fibreuse nourricire car riche en vaisseaux sanguins , etd'une couche interne chondrogne riche en fibroblaste et chondroblaste. La diffrenciationen chondrocytes de ces cellules permet alors la scrtion de la matrice cartilagineuse parcouches successives se superposant: on parle de croissance appositionnelle (=prichondrale)retrouve chez l'adulte.

    17/44 Dr Helena SEBAG

  • Par contre, la croissance interstitielle du cartilage est retrouve chez le foetus et l'adolescentpar division mitotique des chondrocytes prexistants dans le TC. Cette croissanceinterstitielle permet la croissance en longueur des os de la base du crne.

    6-3. OSTEOGENESE :Terme gnral englobant les processus de construction d'une pice osseuse mais aussi lacroissance et les remaniements du tissu osseux (TO).

    6-3-1. ossification primaireC'est la formation initiale du TO chez le foetus dans un modle conjonctif ou cartilagineux.On obtient alors un tissu d'bauche primitive c'est dire que le TO est immature (rticulaire,fibreux) et son existence temporaire. On retrouve une disposition alatoire des fibres decollagne et un rseau lche.

    6-3-1-1 ossification primaire intraconjonctive ou membraneuse

    Elle concerne les os de membrane avec ossification directe c'est dire les os plats de lavoute du crne et ceux de la face. Elle se fait directement dans le TC. L'ossification dbuteavec l'arrive de la vascularisation: les vaisseaux sanguins sont hyperplasis et les cellulesmsenchymateuses prolifrent. Elles deviennent des ostoblastes qui synthtisent la matriceextracellulaire qui se minralise. Les nodules ostodes primitifs ainsi forms ont unecroissance en priphrie par apposition successive. Ces noyaux d'ossification (prfigurantles futures pices osseuses) s'tendent alors tche d'huile rapprochant les picessquelettiques entre lesquelles persistent des bandes conjonctives, ce sont les sutures

    18/44 Dr Helena SEBAG

  • membraneuses ou syndesmoses. Ces traits d'union entre deux os membraneux sont des sitesde cartilage secondaire.

    * syndesmose:

    - compose de cinq couches, la plus mdiane est vasculaire avec un TC lche.Latralement celle-ci, les couches fibreuses sont un TC avec collagne etfibroblaste. Les couches les plus externes sont ostognes (prostoblastes etostoblastes) avec une intense activit cellulaire. D'o une rapide extensionmarginale des os, c'est dire une noformation d'os au niveau de chaque bergesuturale laquelle s'associe un paississement de ces os par le prioste. Au fur et mesure du dveloppement des pices osseuses, le hiatus de la suture se rduit jusqu'une simple lame conjonctive qui finira par s'ossifier.- volution de la suture

    => stade de synfibrose: de la naissance jusqu'au jeune enfant, les pices osseuses sont plusou moins mobiles les unes par rapport aux autres et spares par une lame fibreuse lche.=> stade de synarthrose: 6 ans; persistance de la lame fibreuse mais sa mobilit est trsrduite. => stade de synostose: environ 25- 30 ans; stade final, la lame conjontive disparat, il resteun discret sillon entre les pices.

    - pas de potentiel de croissance propre. Les sutures doivent tre sollicites. Ce sontdes sites de croissance secondaire adaptative sous l'influence des matricesfonctionnelles c'est dire des tensions et tractions qui sont des stimulateurs decroissance. - elles assurent une croissance en longueur par leur activit mitotique (la croissanceen paisseur est assure par le prioste).- ce sont des joints de dilatation rattrapage automatique par prolifrationconjonctive et ossification.

    19/44 Dr Helena SEBAG

    Delaire et Ptrovic

  • NB: l'ossification primaire membraneuse se voit aussi dans les os de membrane avecapparition ultrieure de cartilage secondaire comme la clavicule ou la mandibule (apparitiondu cartilage condylien puis coronodien).

    6-3-1-2 Ossification primaire enchondrale

    Concerne les os de la base du crne et les os longs. Elle dbute par une bauchecartilagineuse primaire qui sert de maquette, de tuteur la formation du TO puis il y a unesubstitution totale du cartilage hyalin par de l'os. Est principalement sous contrle defacteurs gnraux: gntique,endocrinien...La GH (Growth Hormon, appele aussil'hormone somatotrope) stimule la croissance du cartilage et sa maturation(cad calcificationdu cartilage et son remplacement par de l'os). Alors que l'hormone thyrodienne (lathyroxine) et les hormones sexuelles stimulent la maturation seulement.C'est l'arrive de novaisseaux qui est responsable du dclenchement de l'ossification.Les chondrocytes pr-existants dans le cartilage sont situs dans des petites lacunes et vonts'hypertrophier, ce qui va rsorber la matrice extra-cellulaire qui les entoure et agrandir leslacunes. Ceci dclenche la minralisation du cartilage et la dgnrescence des chondrocytes(noyau pycnotiques) jusqu' la mort cellulaire, laissant de grandes cavits dlimites par descloisons de matrice cartilagineuse calcifie. Ces cavits sont envahies par des no-vaisseauxet des cellules ostognes secrtant une matrice osseuse au fur et mesure de la rsorptiondu cartilage calcifi par les ostoclastes. Le centre d'ossification primaire va s'tendre de

    20/44 Dr Helena SEBAG

  • faon centrifuge. On obtient de l'os primaire enchondral. La croissance en longueur des osde la bdc dpend de la croissance interstitielle du cartilage des extrmits du modle,donc del'activit des cartilages de conjugaison. Puis intervient la maturation de ce cartilage, c'est dire que ce cartilage noform est remplac par du TO grce l'activit du centred'ossification primaire. La croissance en paisseur, c'est de l'ossification endo-conjonctivepar apposition priphrique de nouvelles couches successives du prioste par sa coucheinterne. On assiste la formation de TO primaire non lamellaire qui sera remani en TOsecondaire type lamellaire. L'union de 2 os se fait par une suture cartilagineuse: lasynchondrose. C'est une bande de cartilage primaire qui persiste avec une activit ostognefaible.Cette suture est un centre de croissance 1aire interstitielle. Elle devient ensuitechondro-synostose, trs active avec un potentiel de croissance maximum. Le stade final estla synostose: disparition de la bande de cartilage. La croissance osseuse est termine, lespices sont runies. Selon Delaire, ces synchondroses ne sont modifiables par un traitementmais ont un potentiel de croissance propre,sous influence gntique, hrditaire,hormonale(hormones sexuelles, thyroidiennes, STH, vitamine D...). La croissance est indpendante desstimulations mcaniques qui ont un rle partiel, elles modulent seulement la direction decroissance. Les stimulations tant:la croissance de l'encphale et ses enveloppes,les lmentsvasculo-nerveux,les muscles , les globes oculaires....Les synchondroses ne subissent pasl'influence de facteurs environnementaux.

    6-3-2 Ossification secondaire (= morphognse)Elle se droule sur un os form lors de l'ossification primaire. Il y a remplacement completde cet os immature (embryonnaire, foetal) par un os mature et lamellaire: les osteoblastesdposent des couches concentriques de substances prosseuses autour d'une lumirearrondie, le canal de Havers. Les lamelles de TO et l'orientation rgulire des fibres decollagne confrent la rsistance mcanique des os nouvellement forms. On parled'ossification adaptative et de modelage fonctionnel influenc par le systme neuro-musculaire permettant l'os de conserver ses proportions au cours de sa croissance ou de lesmodifier.L'ossification secondaire est ralise par l'activit suturale (limite dans le temps) et parl'activit prioste: apposition/rsorption.

    7- LE SQUELETTE FACIAL = VISCEROCRANE(croissance lente, discontinue)

    Les os de la face (comme la Bdc) drivent des cellules des crtes neurales; ils sontissus d'une ossification membraneuse qui dbute sa formation au cours du 2me moisI.U, dveloppement complet 4me mois I.U.

    Sera vu avec le Dr Gigon Stphanie; prenons un exemple:La palatognse:

    Le dveloppement du palais dbute durant la 5me semaine, mais la fusion de ses composants n'estcomplte que vers la 12me semaine. Le palais est constitu par la fusion des palais primaire etsecondaire.

    21/44 Dr Helena SEBAG

  • A. Le palais primaire : se dveloppe partir de la partie la plus interne du segment ouprocessus intermaxillaire (BNI +BM) vers la fin de la 5me semaine. B. Le palais secondaire: (BM+BM) se dveloppe vers la 6e semaine partir de 2 lamesmsodermiques appeles processus palatins latraux, provenant de la face interne desbourgeons maxillaires

    Ces lames sont verticales et plongent vers le bas, de chaque ct de la langue mais lorsque lamandibule se dveloppe, la langue s'abaisse et les processus palatins latraux se relvent etse rejoignent pour fusionner avec le septum nasal.Les processus palatins latraux fusionnent galement avec le palais primaire et le septumnasal vers la 9me la 12me semaine. Le canal naso-palatin constitue la limite entre lepalais primaire et secondaire. Le canal naso-palatin persiste sur la ligne mdiane palatineentre la portion prmaxillaire de la mchoire et les processus palatins des maxillaires.

    22/44 Dr Helena SEBAG

  • 8- LE SQUELETTE DU CRNE = NEUROCRNE(BASE DU CRNE + VOUTE): croissance rapide

    8-1 LA BDC:

    8-1-1 Constituants squelettiques de la BDCOn retrouve davant en arrire:partie antrieure : - basifrontal - ethmode (lame crible)partie centrale: - sphnode: avec le corps en antrieur et la selle turcique en postrieur, les petiteset grandes ailes de part et dautrepartie postrieure: - basioccipital, jusquau basion (limite antrieure du trou occipital) - temporal de part et dautre

    8-1-2 Variations de croissance de la base du crne et incidencessur la face et la thrapeutique:

    8-1-2-1 formation de l'angle-biodynamique de la Bdc:

    Il est form par 3 points- S (Sellion): centre de la selle turcique- Na (Nasion): point le plus antrieur et suprieur de la suture naso-frontale- Ba (Basion): point le plus antrieur du foramen magnum

    Pour Delattre et Fenart (anthropologues), cet angle est un caractre humain en rapport avec lastation verticale (il y aurait, avec lacquisition de la station verticale, une modification de la posturede la tte qui serait lorigine de lapparition de cet angle de la base du crne). Cet angle est l'origine de la propulsion de la face vers l'avant.

    . Pour Cousin, cest le compas sphnodal dont la charnire est au niveau de la selle turcique

    23/44 Dr Helena SEBAG

  • ( c.a.d que llment crateur de langle de la base du crne est le sphnode avec son niveau uneplicature.)Rappel: Partie antrieure de la base du crne = planum sphnodal et lame crible de lethmode stable 7 ansPartie postrieure de la base du crne croissance jusqu lge adulte

    . Moss: (thorie des matrices fonctionnelles): le dveloppement de lencphale, par son volume, est lorigine de cette plicature du sphnode.

    . Delaire et Deshayes: ce serait laction de la faux du cerveau et de la tente du cervelet quientranerait lapparition de cet angle. Le concept de la rotation occipitale concerne la tractionexerce par la colonne vertbrale amenant le foramen magnum lhorizontal, par le jeu despuissants ligaments et muscles de la colonne vertbrale.Secondairement, il y a coudure de la BDC entre basi et pr sphnode.

    . Laude: lapparition de cet angle est mettre en rapport avec le dveloppement du sinussphnodal.

    . Fenart: le cerveau ne serait pas lorigine de langle de la base du crne car il relve que deshydrocphalies provoques chez le rat nentranent pas de modification de langle de la base ducrne.)NB: retenir que cet angle est en rapport avec lacquisition de la station verticale. Variations :On a longtemps pens que cet angle tait invariable, en fait, aujourdhui, des avis contradictoires leconcernant sopposent:- Brodie: cet angle peut souvrir jusqu 8 ans.- Bjrk et Coben: on peut avoir des variations dans un sens ou dans lautre en relation avec le typefacial de plus ou moins 5 degrs en ouverture ou en fermeture au cours de la croissance.

    24/44 Dr Helena SEBAG

  • - Tilloi: langle varie en passant par des phases o il souvre et des phases o il se ferme au cours dela croissance- Cousin: il se ferme jusqu 10 ans .- Laude: les modifications de cet angle sont fonction du dveloppement du sinus sphnodal.- Delaire: lun des lments lorigine de cet angle est la synchondrose sphno-occipitale, qui,par un dveloppement plus important sur sa berge sphnodale pourrait tre lorigine de lafermeture de cet angle.

    Le long phnomne volutif de flexion de la base du crne (DESHAYES):

    Flexion de la SSO- Correspond aux variations angulaires et linaires de la base du crne autour de la SSO dues auxvariations d'quilibre des membranes de tension rciproque ou lquilibre tensionnel dure-mrien(de DELAIRE) .Ainsi,en station rige, la tte humaine est normalement quilibre sur la colonne cervicale.Il y a quilibre entre tractus arodigestif (poids de ce tractus vers le bas) et massif facial dune part,et action des muscles postro latraux du cou dautre part.

    25/44 Dr Helena SEBAG

  • Le concept de la rotation occipitale concerne la traction exerce par la colonne vertbrale amenantle foramen magnum lhorizontal, par le jeu des puissants ligaments et muscles de lacolonnevertbrale.Secondairement, il y a coudure de la BDC entre basi et pr sphnode ,dterminphylogntiquement et gntiquement,mais aussi en fonction de l'activit dynamique de la SSO:La SSO est le trpied entre basi sphnode, basi occipital et pyramides ptreuses. Cest plus un jointde rupture quune zone de croissance. La SSO est une ligne de force de la base du crne oconvergent les diffrents axes du mouvement des pices osseuses priphriques.Ces influences permettent la persistance de cette synchondrose .

    Biodynamique en flexion de la SSOA lintrieur du crne, les aponvroses dure-mriennes , les ligaments intra crniens et exocrniens,prolongent cette action : par un systme membraneux de tension rciproque. Les pices osseusesadapteront leurs positions sous leffet de cette tension.

    26/44 Dr Helena SEBAG

  • Le systme aponvrotique est dj constitu avant les premiers points dossification et sert de tuteuraux pices squelettiques. Les structures aponvrotiques dure-mriennes ont un rle fonctionneldterminant en servant de tissu conformateur dans la morphognse du crne et des sutures.La faux du cerveau : s' insre par sa convexit sur la vote .La tente du cervelet : spare cerveau et cervelet, et sinsre sur le bord de la pyramide ptreuse etsur les apophyses clinodes du sphnode.La faux du cervelet : entoure le foramen magnum dun anneau fibreux trs fort et trs dense.Les tudes montrent que les synchondroses (et surtout la SSO) ont besoin de sollicitationsmcaniques pour voluer :La bipdie, la statique rige mettent en jeu le SMA crnien et cervical, le "haubanage"aponvrotique endocrnien provoquent :.Rotation horaire du corps du sphnode ,fermeture de l'angle sphnoidal..Rotation anti-horaire de l'occipital:entrainant une lvation du basi-occipital et descente de lcaillede loccipital,d'o un baillement de la SSO.Rotation anti-horaire de l'caille du frontal (effacement) .

    Rotations osseuses.Le temporal ralise une rotation externe. La cavit glnode passe dune position antro-latrale, une position plus postrieure et plus en dedans:le pavillon de loreille se tourne vers lavant, lapointe de la mastode se dirige en haut, en arrire, et se rapproche de la ligne mdiane..Descente et recul des apophyses ptrygoides,tractant ainsi la voute du palais en bas et en arrire.

    8-1-2-2 incidence sur la face:Cest sur cette base du crne que vont venir prendre appui tous les lments qui constituent la face:> le maxillaire est appendu dans sa partie antrieure > la mandibule s'articule avec la partie postrieure et latrale de la bdc, par lintermdiaire desATM.

    27/44 Dr Helena SEBAG

  • Cest partir delle que la face va se construire et se dvelopper,ainsi la face subit l'influence de lacroissance de la bdc dans les 3 sens de l'espace.Pour Delaire, cest le terrain btir de la face.Sa croissance influence la position du maxillaire et de la mandibule, ainsi le dveloppement de labase de crne va intervenir dans ltiopathognie des diffrentes malocclusions.

    Les variations de langle va jouer sur le dveloppement vertical du maxillaire et de la mandibule, et sur leur point dappui dans le sens antro-postrieur mais aussi vertical.

    COBEN:Les variations de langle de la base du crne sont lorigine des caractristiques faciales antrieureset donc du type facial.

    COUSIN:La base du crne dtermine le degr de prognathisme facial:un angle de la Bdc trs ferm peut treune des origines de la prognathie mandibulaire(appuis plus antrieurs et abaisss).

    BJORK:Les variations de langle de la base du crne vont tre (entre autres) lorigine du type facial: .la fermeture de langle de la base du crne abaisse lATM, entranant une rotation antrieure. .louverture de langle lve lATM, entranant une rotation postrieure.

    > Variations de la longueur de la base du crne

    28/44 Dr Helena SEBAG

  • Plus la croissance de la base du crne est importante dans sa partie antrieure, plus le maxillaire seraport antrieurement.Plus la croissance de la base du crne est importante dans sa partie postrieure, plus les pointsdappui mandibulaires seront rejets postrieurement et vers le bas.

    DELAIRE:La base du crne influence plus le maxillaire que la mandibule (base du crne antrieure).

    .quivalence de croissance de HUNTER et ENLOW:Base du crne = puzzle du dveloppement de la face

    > Variations de la largeur de la Bdc :La croissance transversale de la Bdc retentit directement sur l'architecture transversale de la face.

    29/44 Dr Helena SEBAG

  • .Thorie des conformateurs organo-fonctionnelles de COULY:elle permet d'expliquer lerle de la base du crne dans l'dification de la face:- le dveloppement cphalique est un phnomne temporo-spatial volumtriquement expansif,consquence de l'expansion des organes en croissance ;- Le squelette osto-membraneux subit les pousses conjointes de conformateurs organiques et lespousses fonctionnelles. Ces pousses sont doubles et combines :

    1. la base du crne et le squelette cartilagineux branchial : positionnement spatial du futur squelettemembraneux foetal ;2. les conformateurs organo-fonctionnels : pousses de croissance expansive centrifuge etconformatrice (encphale, yeux, muscles, fascia, ).

    Le cartilage de la base du crne ralise par expansions multidirectionnelles l'agencement spatial dusquelette membraneux :o la synchondrose sphno-thmodale : refoule en bas et en avant les pr- et post -maxillaires, les ospropres en avant. Elle positionne sagittalement les filires digestives et respiratoires ;o les synchondroses du sphnode : croissance sagittal de la base du crne + positionnement apico-spacial des orbites ;o les masses cartilagineuses des ptreux : poussent en dehors les squamosaux => positionnent lesracines transverses du zygoma et donc les condyles ;o les synchondroses occipital et SSO : croissance de la fosse postrieure et de la lame basilaire.- En somme, la base du crne cartilagineuse assure en partie le positionnement spatial des picesmembraneuses de recouvrement cphalique ;- La fin de croissance de la base du crne confre cette dernire sa forme hrditaire et impose lavote sur laquelle elle s'implante sa forme brachycphale ou dolichocphale ;- Elle confre encore la face son profil naso-maxillaire et son diamtre transversal. Elle positionneles filires aro-digestives.

    8-1-2-3 Incidence sur la thrapeutiqueTous ces lments qui sont indpendants les uns des autres, vont devoir sharmoniser pour donnerune face bien quilibre et une occlusion de Classe I, car on a bien vu l'incidence du dveloppementde la Bdc sur les os de la face et indirectement sur les malocclusions. Ils vont se compenser ou non en fonction de chacun des sites de croissance.Aucune action thrapeutique nest envisageable ce niveau (selon la majorit des auteurs).Si la Bdc prsentait une perturbation de sa croissance, la seule possibilit serait de compenser lesdficits de la base du crne par des compensations faciales et dentaires,si la situation n'est pas dejcompense.

    Remarque: daprs DESHAYES, quand on ralise un traitement chez le tout jeune enfant (4-5 ans),on aurait une influence sur le dveloppement de la base du crne.

    30/44 Dr Helena SEBAG

  • 8-1-3 Ossification et mode de croissance de la BDC :- Les os de la base du crne sont dorigine cartilagineux: le mode de croissance est de typeenchondral.

    Cette croissance est domine par la donne gntique c'est dire l'hrdit donne unpotentiel de croissance chaque synchondrose.

    Selon Augier, Scott et Baume, la BDC a une croissance dtermine gntiquement. SelonDelaire, la croissance de la BDC sexplique par le dveloppement des lments nerveuxdirectement son contact et par les effets biodynamiques qui sexercent sur elle (poussesnasales et forces de dveloppement du maxillaire,insertions priostes des ligamentsoccipitaux rachidiens antrieurs, postures notamment linguales....).

    - La croissance est plus importante dans le sens antro-postrieur et vertical, que transversal.

    Remarque: les os autour (face et vote crnienne) sont eux dorigine membraneuse, avec un grandeinfluence environnementale (=> compensations et influence du milieu externe).

    L'ossification de la Bdc: La Bdc (comme la face) drive des cellules des crtes neurales .La formation osseuse commence la 4me sem. IU ,on a lapparition dune bauche msenchymateuse (condensation de cellulesconjonctives) => bauche cartilagineuse dbutant la 4me sem. et sachevant au 2me mois.Cest le chondrocrne: squelette cartilagineux initial de la Bdc.Daprs MUGNIER, il sapparente un masque de loup de carnaval.

    Les 2 premiers lments apparaissant sont:

    31/44 Dr Helena SEBAG

  • - le chondro-sphnode - le chondro-ethmode

    > De part et dautre se dveloppent les ailes orbitaires> Latralement le temporal> En arrire le chondro-occipital> En avant la capsule nasale, espce de haut-vent, spare par le septum nasal> En avant et en bas, 2 baguettes cartilagineuses: le cartilage de Meckel.

    Progressivement, ce cartilage va se transformer: une substitution osseuse va remplacer le cartilagepar los.Celle-ci se fait

    - au niveau des sutures: les synchondroses- en priphrie: au niveau du prichondre.

    A 3 mois IU, 2 lments ont commenc leur ossification:- le basi-sphnode (partie post. du sphnode)- le basi-occipital.

    Ces 2 sites dossification sont spars par une suture: la synchondrose sphno-occipitale. A la naissance, apparat, dans la partie antrieure du sphnoide, dun noyau de croissance

    osseuse: le pr-sphnode.

    32/44 Dr Helena SEBAG

  • Entre le pr-sphnode et le basi-sphnode, on a la synchondrose intersphnodale.Lapparition de langle de la base du crne (dont le sommet se situe au niveau de la selle turcique)se fait avec lossification, et sera accentu avec le dveloppement du sinus sphnodal.La capsule nasale commence son ossification.

    A 6 mois, on a des noyaux dossification au niveau de lthmode, avec apparition de lasuture thmodo-sphnodale.

    La suture intersphnodale a disparu.La suture sphno-occipitale persiste.

    A 6 ans , il ne reste plus que la synchondrose sphno-occipitale qui se ferme l'age adulte.

    Il ny a plus de croissance (suturale) de la partie antrieure de la base du crne quidevient stable.

    La croissance de la partie postrieure de la base du crne continue (en bas et enarrire) par la synchondrose sphno-occipitale (se ferme vers 18-20 ans).

    Le septum nasal persiste, contenant des noyaux cartilagineux mme encore lgeadulte.

    La Croissance de la Bdc: La croissance suturale domine, dans le sens antro-postrieur comme dans le sens transversal (lacroissance par remodelage est plus limite).

    a) Dans le sens antro-postrieur:Croissance suturale A-P

    33/44 Dr Helena SEBAG

  • La croissance se fait par un rseau de sutures orientation transversale (droite / gauche).On retrouve, davant en arrire:

    - suture au niveau de la lame crible de lthmode > fermeture 3 ans- la synchondrose ethmodo-sphnodale > fermeture 6 ans- la synchondrose intra-sphnodale > fermeture 6 mois- la synchondrose sphno-occipitale > fermeture lge adulte- la synchondrose intra-occipitale postrieure, qui permet aussi laugmentation

    du diamtre du trou occipital (de part et dautre du trou occipital, rle lafois A-P et transversal) > fermeture 2-3 ans.

    => Ces synchondroses vont permettre:- lallongement de la partie antrieure, sous la domination de la synchondrose ethmodo-

    sphnodale.- lallongement de la partie postrieure et labaissement du basi-occipital, en rapport avec

    lactivit sphno-occipitale.Elles ont 2 berges: leur activit peuvent tre synchrones ou diffrentes. Elles peuvent tre plusactives dun ct par rapport lautre.

    La base du crne antrieure a termin sa croissance vers 6 ans (rgion stable).On peut faire dessus des superpositions (principe: trouver des zones stables pour identifier et

    34/44 Dr Helena SEBAG

  • analyser celles qui se dplacent).On superpose sur les lignes de DE COSTER (et BJORK).

    La base du crne postrieure sallonge et sabaisse jusqu lge adulte.On a par rapport cette ligne antrieur un dplacement en bas et en arrire du conduit auditifexterne et de lATM.

    Croissance par remodelage A-P:Elle permet le maintien de la forme et des proportions pendant la croissance et donne aussil'architecture finale. Elle est indpendante de la croissance synchondrale..Dveloppement du frontal: apparition et dveloppement du sinus frontal,ce qui repositionne plusen avant le nasion.Le front dun nouveau n est trs bomb car il ny a pas darcade sourcilire ce niveau.Le front de ladulte est plus vertical, en rapport avec lapparition et le dveloppement du sinusfrontal.

    On a des phnomnes de rsorptions sur les parois internes et dappositions sur lesparois externes du frontal.

    Avec le dveloppement du sinus, on a aussi sur sa paroi antrieure des rsorptionsinternes et appositions externes.

    Le frontal continue, bien au-del de 6 ans, de savancer.Remarque: le point Na (jonction entre le frontal et les os propres du nez), utilis en cphalomtrie,va continuer se dvelopper vers lavant, au cours de la croissance jusqu lge adulte par cesphnomnes appositions/rsorption.Il est prfrable de ne pas le prendre comme rfrence pour les superpositions..Apposition osseuse au niveau du basion.Repositionnement postrieur de la selle turcique.Pneumatisation de l'thmoide,du sphnode,de l'os ptreux par phnomne de remodelage

    b) Dans le sens transversal

    Croissance suturale

    35/44 Dr Helena SEBAG

  • Ces synchondroses ont une action dans le sens transversal, et une orientation A-P. Ellespermettent laccroissement en largeur de la base du crne.

    On retrouve:- la suture mtopique > fermeture 1 an- la lame crible de lthmode > fermeture 3 ans- la synchondrose sparant le corps du sphnode ,des grandes et petites ailes (est bilatrale) >

    fermeture 1 an- les synchondroses intra-occipitales > fermeture 3 ans.-les synchondroses de l'os temporal: fermeture entre 1 et 3 ans

    A 3 ans, la croissance suturale transversale est termine.

    Croissance par remodelage

    : appositions / rsorption

    Au niveau des:- apophyses mastodes s'difient sous l'influence de la traction des sterno-clido-

    mastodiens (Ces muscles participent la posture crnienne; se dveloppent avec la station debout etlacquisition de la marche). - apophyses ptrygoides: se dveloppant sous l'influence des tractions des muscles ptrygoidiens.

    - cavits glnodes.Elles sont sphriques la naissance, se dveloppent avec la mastication et deviennent ovales grand axe transversal.

    caille du temporal, parital,et les ailes du sphnoide; rsorptions sur leur faceendocrnienne appositions sur leur face exocrnienne

    36/44 Dr Helena SEBAG

  • c) croissance verticale .croissance suturale:assure essentiellement par la synchondrose sphno-occipitale qui, bien que transversale, possdeune direction oblique en bas et en arrire. Ce qui fait que en allongeant la BDC, elle abaisse le trouoccipital.

    .croissance par remodelage: -de la selle turcique aboutissant une croissance en hauteur de la selle -du point Na:il se dplace vers le bas (et en avant)

    Remarque:La suture est un joint rupteur et amortisseur des forces de brisures reues par les os qui sossifientde part et dautre delle. Cest parce que la suture est un point de rupture quelle existe, sans celail y aurait soudure des points dossification entre eux Delaire.La localisation et laspect des sutures rsultent de la direction et de lintensit des forces de rupture.Les sutures qui ont de grandes digitations seraient le sige dune grande mobilit et de mouvementde grande amplitude. La nature physique de la suture dtermine le type de mouvement auquel elleparticipe et quelle permet Upledger.

    PATHOLOGIES CRANIO-FACIALES ET BASE DU CRANE

    Notions sur quelques pathologies affectant les tissus cartilagineux

    Il est intressant de les tudier pour mieux comprendre les phnomnes de croissance1) Achondroplasie:

    37/44 Dr Helena SEBAG

  • Dficit de tissu cartilagineux Maladie gntique, hrditaire Se caractrise par un trouble de la croissance des tissus cartilagineux Chez ces patients, tous les sites de croissance cartilagineuse sont dficients: -Cartilage de conjugaison des os longs (c.a.d les cartilages participant la croissance des membres) nanisme des os longs (bras, jambes)-Croissance de la base du crne altre(Rq: croissance du tronc proche de la normale)Donc impression de crne trs volumineux car les os dorigine membraneuse ne sont pas affects; linverse la base du crne est trs plate (dans sa partie antrieure elle est courte et dforme donc lemaxillaire a un terrain btir trs rduit, un dveloppement antro-postrieur trs faible: il est enretrait par rapport au bomb du front.La mandibule, elle, dorigine membraneuse est peu affecte, a une croissance normale doncimpression de prognathie (+ prsence frquente de bances)

    2) Hypochondroplasie Forme attnue de la prcdente Maxillaire dans une position trs rtrusiveMandibule avec une croissance normale sentiment de prognathie mandibulaire(cf Delaire: la croissance de la base du crne influence plus le maxillaire que la mandibule).

    3) Acromgalie

    Pathologie rsultant dun adnome hypophysaire se dveloppant le plus souvent chez ladulte, lorigine dune scrtion importante dhormones hypophysaires de croissance reprise de la croissance sur les lments cibles = les cartilages:

    du septum nasal, qui reprend un dveloppement (nez prominent)

    38/44 Dr Helena SEBAG

  • du cartilage condylien (peut tre?)Mais, outre les sites de croissance cartilagineux, il y a une reprise de croissance au niveau delensemble des masses musculaires: la langue se dveloppe nouveau et est lorigine de lamandibule volumineuse prognathie.

    CONCLUSION La base du crne est le terrain btir de la faciale Delaire. Origine enchondrale, donc donne gntique dterminante. Sa partie antrieure porte le maxillaire (et les altrations de la base du crne le touchentparticulirement)Sa partie postrieure porte la mandibule donc la base du crne participe la constitution et audveloppement de la face. Influence nulle de nos thrapeutiques dessus on ne peut faire que des compensations faciales.A 3 ans, le trou occipital a atteint sa taille dfinitive. Les modifications son niveau ne se ferontplus que par des phnomnes de remodelage.

    8-2 CROISSANCE LA VOUTE DU CRANE (= LA CALVARIA)Le crne membraneux ainsi que le chondrocrne (=Bdc) forment le neurocrne, qui est l'enveloppedu cerveau,le protgeant dans une boite.Les os de la voute du crane sont trs voisins de ceux du massif facial (embryologie, situation,pathologie). Leur croissance se fait suivant un mcanisme membraneux sutural.

    la 8me semaine vont apparatre des centres dossification dans le crne membraneux (=voute ducrane) : cest dire au niveau de loccipital, du parital, du frontal et de lcaille du temporal.

    La voute cranienne drive du msoderme para- axial. Les os la constituant drivent d'une membraneconjonctive dans laquelle apparaissent directement des noyaux d'ossification qui vont s'tendre etaboutir la formation des pices osseuses qui resteront longtemps spares par des bandes de tissuconjonctif. C'est grce l'activit de ces sutures et fontanelles que la bote cranienne augmente devolume paralllement l'encphale. Le cerveau double son poids pendant les 7 premiers mois de lavie, le triple deux ans et demi et atteint 80% de son volume adulte trois ans. La voute estconstitu de 8 os plats d'origine membraneuse: frontal en avant, caille de l'occipital en arrire etlatralement les paritaux, l'caille du temporal, la base de la pyramide ptreuse et la grande aile dusphnoide. Chez le jeune enfant, le volume de la bote cranienne est important par rapport celui de la face dufait de la croissance rapide et prcoce du cerveau puis cette diffrence diminue progressivement.

    39/44 Dr Helena SEBAG

  • 8-2-1 croissance des sutures et fontanelles:

    40/44 Dr Helena SEBAG

  • Fontanelle: la naissance, ce sont des zones de jonction entre des sutures de la vote cranienneprsentant une configuration plus vaste et permettant le rapprochement des os de la vote et lepassage de la tte du nouveau-n.Les sutures de la voute du crne sont des sutures membraneuses (bande de tissu conjonctif). Ellespermettent l'accroissement de la vote et servent unir les os. C'est grce l'activit du tissuconjonctif des fontanelles puis des sutures que la boite cranienne augmente de volume en parallleavec l'encphale et ses enveloppes. Les sutures permettent un accroissement de la voute dans unedirection perpendiculaire la suture concerne. Exemple:la croissance transversale se fait grace lasuture mtopique(entre 2 hmi frontaux) et la suture sagittale(entre 2 paritaux); la croissanceantro-postrieure se fait grce la suture coronale (entre frontal/parital), et la suture lambdoide(parital/occipital). La croissance suturale est une croissance de rattrapage ne possdant pas depotentiel de croissance indpendant, propre: elle est secondaire une stimulation reprsenteessentiellement par l'encphale qui constitue la principale matrice fonctionnelle de la voutecrnienne. Ces sutures doivent conjonctives doivent donc tre sollicites et agissent comme dessites de croissance secondaire adaptative.Les fontanelles se ferment progressivement entre 2 mois et 2 ans mais elles demeurent nanmoinsactives jusqu' l'ge adulte 35-4 ans. La synostose des sutures coronales et lambdodes se fait vers25-30 ans.

    8-2-2 croissance prioste ou modelante: pour Scott, elle fait suite la croissance suturale qui est active jusqu' 7 ans. Pour Enlow, elle est concomittante la croissance suturale.

    On a un processus d'apposition osseuse sur les faces exocraniennes et de rsorption sur les facesendocraniennes. On peut aussi avoir une rsorption exocranienne aux endroits de plus grandecourbure.

    elle permet le dplacement des os, l'augmentation de leur paisseur, elle est sous l'influencede conformateur que sont:

    41/44 Dr Helena SEBAG

  • les muscles de la nuque et occipo-frontal.

    l'encphale

    les lments vasculo-nerveux

    les aponvroses dure-mriennes (faux du cerveau, du cervelet et tente du cervelet)Ces conformateurs laissent leurs empreintes sous formes de saillies, dpressions, sillons etgouttires.

    8-2-3 Facteurs influenant la croissance de la voute cranienne (le rledes sutures est primordial):

    l'encphale (volume et poids), les aponvroses dure-mriennes et les ligaments intra-craniens) induisent par action mcanique la formation de la vote par distension suturale etaccroissement osseux. Les pressions internes transmises aux sutures stimule leurprolifration conjonctive.

    la chaine musculaire cervicale postrieure, les muscles du cou, le muscle temporal, lesmuscles de la mimique (leur traction mcanique favorise l'apposition osseuse). Exemple:torticoli congenital: rtraction unilatrale du sterno-clido-mastodien donne une asymtrieunilatrale de la voute cranienne.

    facteurs mcaniques exo-craniens (dformation cranienne intentionnelle) variation du volume de l'oeil et donc de l'orbite entraine une dformation de la voute

    cranienne du mme ct

    dveloppement du sinus frontal

    trouble nutritionnel ou hormonaux ou trouble du mtabolisme gnral

    influence de la croissance de la base du crne

    8-2-4 CROISSANCE PATHOLOGIQUE DE LA VOUTE DU CRNE: Hypodveloppement cphalique: va de l'anencphalie (absence totale), l'hmi-atrophie

    crbrale, la microcphalie (diminution du volume crnien secondaire un dveloppementanormal de l'encphale).

    Hydrocphalie: hyperscrtion de liquide cphalo-rachidien, d'o crne globuleux dunouveau-n, os de la voute amincis, sutures et fontanelles distendues.

    42/44 Dr Helena SEBAG

  • Dformations intentionnelles dans les peuplades primitives au Prou, Egypte... parapplication de bandelettes ou de planchettes fortement compresses, d'o adaptationcompensatrice des sutures donnant une croissance excessive(suture trs dentele) ou rduite(suture linaire).

    Craniostnoses ou craniosynostoses:

    fusion prmature d'une ou plusieurs sutures crniennes : - scaphocphalie: atteinte de la suture sagittale,le crane est alors allong.

    43/44 Dr Helena SEBAG

  • - trigonocphalie: atteinte de la suture mtopique,le front est alors troit et pointuvers l'avant - plagiocphalie: atteinte asymtrique de la suture coronale, le front est aplati d'uncot, recul, voire concave. - brachycphalie:atteinte des 2 sutures coronales, le primtre crnien estdiminu, le front recule dans sa partie infrieure sus orbitaire. - syndrome de Crouzon, d'Apert: craniostnoses associes des anomaliesfaciales.

    44/44 Dr Helena SEBAG