Ecriture Sms

of 13 /13
SEPTEMBRE - OCTOBRE 2008 UN SMS! LE DOSSIER DU TIGRE Ils sont assis tout au fond de la classe, près du radiateur. Ils ont un téléphone qui ne joue même pas du Vivaldi quand il sonne. Les mains sous le bureau, ils s’envoient des SMS à longueur de journée. Leurs copies commencent par «2 tt tps et à ttes lé zépok, l’om a cherché dé moy de komunikation». Ils ne lisent pas les Cahiers de médiologie. Ils ne savent pas que l’Université Catholique de Louvain mène des études linguistique sur leur drôle de façon d’écrire. D’ailleurs bientôt ils ne sauront plus du tout écrire. Ils: ce sont les cancres immobiles, accro- chés à leur téléphone mobile. Le Tigre, en cette période de rentrée scolaire, a pris la parole en leur nom. Pas pour les défendre, non! Mais pour expliquer. D’où vient cette écriture, pourkoa, komen. Si, pour les défendre, un peu. OSKOUR 53 pages 54 à 58 page 59 pages 60 à 61 pages 62 à 65 coord. par lætitia bianchi De la mobilité des téléphones et de la langue Du chat Si j’eusse su ce lapsus: les risques de l’écriture intuitive Vite! Vite! Petite histoire de la sténographie

Embed Size (px)

Transcript of Ecriture Sms

LE DOSSIER DU TIGREcoord. par

ltitia bianchi

OSKOUR UN SMS!Ils sont assis tout au fond de la classe, prs du radiateur. Ils ont un tlphone qui ne joue mme pas du Vivaldi quand il sonne. Les mains sous le bureau, ils senvoient des SMS longueur de journe. Leurs copies commencent par 2 tt tps et ttes l zpok, lom a cherch d moy de komunikation. Ils ne lisent pas les Cahiers de mdiologie. Ils ne savent pas que lUniversit Catholique de Louvain mne des tudes linguistique sur leur drle de faon dcrire. Dailleurs bientt ils ne sauront plus du tout crire. Ils: ce sont les cancres immobiles, accrochs leur tlphone mobile. Le Tigre, en cette priode de rentre scolaire, a pris la parole en leur nom. Pas pour les dfendre, non! Mais pour expliquer. Do vient cette criture, pourkoa, komen. Si, pour les dfendre, un peu.pages 54 58 page 59 pages 60 61 pages 62 65 De la mobilit des tlphones et de la langue Du chat Si jeusse su ce lapsus: les risques de lcriture intuitive Vite! Vite! Petite histoire de la stnographieSEPTEMBRE - OCTOBRE

2008

53

DOSSIER SMS PAMPHLET

LANGUEpar

DE LA MOBILIT DES TLPHONES ET DE LA

ltitia bianchi

Trs priss par les jeunes, les messages envoys par tlphone portable et crits en langage SMS, cd kom sa, sont rgulirement accuss de nuire la bonne orthographe franaise. Pourtant, les SMS ne touchent pas la langue en tant que telle: ils en constituent une forme drive, ne dune contrainte technique.

Le SMS nest pas une langue; cest une criture. Une criture qui dcoule de deux contraintes: la structure des touches du clavier, o les lettres de lalphabet ne sont pas quidistantes (l o un geste, tap! suffit pour obtenir un a, il en faut deux pour un b, trois pour un c), et le nombre limit de caractres (160) par messages 1. Ces deux contraintes nont pas les mmes consquences. La seconde, celle du cot financier de chaque message, est simple: lutilisateur va chercher rduire la longueur de ses messages. Il est donc port compresser la langue. On est dans un cas similaire aux abrviations des petites annonces amoureuses, o un jeune homme de quarante-cinq ans aux nombreuses qualits de cur, paratra surtout tre dot dun solide portemonnaie face au J.H. 45 ans, nbses qual. de cur, qui ravira

la femme conome. Bien sr, on peut ne pas tenir compte de ces deux contraintes techniques. Ainsi, selon une tude mene par le Cental 2, de trs nombreuses personnes (majoritaires parmi les 45-65 ans) crivent des SMS comme elles criraient une carte postale ou un tlgramme: en ponctuant, en accentuant, et en nrodant rien. Ce qui est trs long et trs fastidieux, je parle dexprience. On souffre en allant chercher grand-peine (tap tap tap tap tap tap) le de o, si simple lorsquon tient un stylo. Mais, puisquon a prfr ce mode de communication au message tlphonique, il faut croire que lon souffre moins de cet tat de fait que de (au choix) dranger notre interlocuteur, lui parler, outrepasser son forfait tlphonique, ou faire la queue la poste pour envoyer... un beau tlgramme 3.

Certains utilisateurs russ de SMS (la ruse tant rpandue parmi la tranche dge des 15-25 ans) ont donc fait voluer lcriture de la langue franaise en fonction des contraintes techniques de lenvoi dun SMS, ce qui a conduit, progressivement, la naissance dune criture spcifique. Cest ainsi une adaptation intelligente la contrainte technologique et non pas la seule paillardise des collgiens et lycens qui les a pouss crire ki plutt que qui. Puisque ki = tap tap (jkl), tap tap tap (ghi), alors que qui = tap tap (pqrs), tap tap (tuv), tap tap (ghi). Gain dun mouvement. Autre exemple: toi (tap, tap tap tap, tap tap tap) est plus de deux fois plus long taper que twa (tap, tap, tap). Et ce nest pas de la faute des jeunes si le w arrive en premire position de son groupe de lettres alors que le o narrive quen troisime... On

54

SEPTEMBRE - OCTOBRE

2008

DOSSIER SMS PAMPHLET

ne va tout de mme pas les accuser davoir maniganc la position des lettres associes aux chiffres du clavier tlphonique, qui fait la part belle au k, plus encore au w. Et cest ainsi, ironie du sort, que le k, lettre savante

A-t-on eu des gnrations de stnographes pratiquant la mthode Speedwriting ayant perdu leur orthographe du fait davoir trop crit le mot aj au lieu de ge ?en voie de disparition dans la langue franaise, souvent mal-aime des collgiens et lycens car plus difficile tracer quun simple c, connat un revival qui fait le dsespoir des professeurs. lorigine du langage SMS, il y a donc lide de minimiser le temps dcriture. Lide dcrire le plus vite possible, aussi vite que la pense, aussi vite que la parole ne date pas dhier [cf. article page 62]. Le SMS, quant lui, est une sorte de stnographie de la lenteur: cest--dire la forme dcriture la plus rapide au sein dun systme contraignant qui fait qucrire est terriblement lent. crire en langage SMS, cest reconqurir une vitesse dcriture acceptable au sein de la contrainte reprsente par le clavier numrique. Lcriture SMS a dailleurs de fortes proximits avec des systmes stnographiques existants. Non pas les plus rapides, qui se dfont de lalphabet au profit de tracs plus simples, mais par exemple la mthode Speedwriting, mise au point en 1924 par un professeur amricain, Emma Dearborn, et rvise en 1950 par Leon Sheff. Dans ce systme, les

sons et les mots sont reprsents par les lettres de lalphabet et les signes de ponctuation. Un C majuscule, par exemple, figure le son ch. Exemples: recevez scrit rsv, autoriser scrit otrse, monopole scrit mnpl, ge scrit aj. Sajoutent des mots usuels: lequel, laquel, lesquels scrivent lc, vtre ou vous scrivent v, commerce se dit co, amricain se dit am, financier se dit fi, et ainsi de suite... Se souvient-on des cris dorfraie de lAcadmie? A-t-on eu des gnrations de stnographes ayant perdu leur orthographe aprs avoir trop crit aj? Non. Mais la mthode Speedwriting tait une criture de bureau, une criture qui, loin dinquiter qui que ce soit, tait perue comme un savoir utile. Dans leurs CV, on imagine les secrtaires marquer stnographie (mthode Speedwriting) l o aujourdhui, dans les curriculum vit, la rubrique Langues ou Comptences, a ferait mauvais genre de marquer criture SMS (crit, lu). Ce serait pourtant dfendable. Autre systme de gain de temps dcriture, immmorial: les abrviations des coliers. Vous vous souvenez, lcole? Moi jcrvs svt cmm a. Cmm ds bcp de lngs bzrres: sans voyelles. Certains sinsurgent contre ces abrviations par retranchements multiples: Ici, cest le rgne du nimporte quoi. Ces graphies doivent tre cantonnes aux notes manuscrites et aux brouillons, tout en tentant de rationaliser le procd: Dans un texte ou un ouvrage donn, une abrviation ne doit remplacer quun mot ou quun groupe de mots. Si dm. abrge dmonstratif, il convient de trouver une forme diffrente si lon souhaite abrger dmotique ou dmographie [...] Il faut tre assez loin de ses chausses pour dguiser des habitants en habit. [...] Quelques abrviations courantes transgressent cette rgle: article > art., capitale > cap., diteur > dit., volume > vol. Dans la plupart

LEncyclopdie voque quant elle le retranchement de quelques lettres, soit des voyelles comme dans lhbreu, & supprimant quelquefois des consonnes, qui est assez suivi par ceux qui crivent dans les classes, comme sed. pour secundm, &c. [...] Les Jurisconsultes, les Mdecins &c. se servent frquemment dabrviations, tant pour crire avec plus de diligence, que pour donner leurs crits un air mystrieux 5. LEncyclopdie met ce faisant le doigt sur le fait que la stnographie, quelle quelle soit, est toujours proche de la cryptographie. Dans la forme, un SMS sapparente une criture secrte, comme tout jargon une criture qui exclut les autres, tout en laissant les clefs la porte de tous.

des cas, le contexte limine lquivoque, mais on vitera dabrger article nouveau ou diteur de Nantes 4.

27 septembre 1822. Champollion crit la fameuse Lettre monsieur Dacier, dans laquelle il fait part de sa dcouverte dun systme de dchiffrement des hiroglyphes. Devant la phrase tu n x pa 6 bi1 dir, les petits Champollion que nous sommes tous pourrions, en une mme intuition sublime que celle qui vint lesprit de notre illustre prdcesseur, nous crier: Cest un systme complexe, une criture tout la fois figurative, symbolique et phontique, dans un mme

SEPTEMBRE - OCTOBRE

2008

55

DOSSIER SMS PAMPHLET

texte, une mme phrase, je dirais presque dans un mme mot. Cette phrase est en effet semblable un hiroglyphe: elle mle des signes alphabtiques (tu), phontiques (le 6 qui se lit si), des rbus (la x qui se lit crois). Quelle complexit, quelle criture millnaire! Et les smileys 6, cette invention de gnie: ajouter un signe typographique permettant de prciser la tonalit psychologique de la portion de phrase qui prcde, nest-ce pas dune subtilit merveilleuse? Imaginons: Oh, Gilgamesh, pouse-moi, offremoi ton fruit! :-} Non, je ne veux pas. Tu nes quune outre perce, un palais qui scroule, une chaussure qui blesse :-, Cest bien simple: les linguistes strangleraient de bonheur devant une telle trouvaille, si elle avait le bon got de se glisser dans des textes du deuxime millnaire avant notre re plutt que sur les portables de leurs enfants qui ne savent plus le grec et le latin.

Prenant conscience de ses possibilits, lcriture SMS est devenue un langage crit, abandonnant mme en chemin son but premier: la rapidit. lorigine, lcriture SMS tait donc une stnographie. Mais cest une stnographie qui, prenant conscience de ses possibilits, est devenue un langage crit, ou du moins un jargon crit part entire. Abandonnant son but premier, la rapidit, elle dveloppe dsormais tous les attributs dune langue se renouvelant, inventant des mots et des

codes grammaticaux... Par lmme, elle perd ses aspects stnographiques. Ainsi, lorsque lcrivain Phil Marso traduit en SMS les Fables de La Fontaine comme un bretonnant les traduirait en breton, cela donne: le corb le renar, le chN le roz, la grenouye ki vE se fR 6 gro ke le bEf, la 6gal la foumi, le lou la, l 2 kok, le labourEr s enfan... crire plus vite? peu importe. Dans le labourEr E s enfan par exemple, le temps de trouver le de s son tlphone portable, un ne a dja eu le temps de taper ses avec les oreilles. Le mot lol, (issu de laughing out loud, rire aux clats, quivalent de MDR, mort de rire), extrmement pris, est un autre cas emblmatique de la faon dont linventivit transforme une stnographie en langue. lorigine, lol est une faon de dsigner, de manire rapide, le rire. Mais depuis, cette abrviation sest recomplexifie, et on est prsent devant bien des variantes, de LOL qui signifie un rire plus intense, ololol un rire plus long, olol, loul, lolz, loul, leaule, lawl... Les adjectifs lolesque, lolant, lolissime, le verbe loler, ont vu le jour: il ne sagit plus de faire court, il sagit demployer un mot... comment dire? vari, subtil, drle, beau. Il existe ainsi plusieurs graphies possibles pour un mme mot [cf. p. suiv, jespre et aujourdhui]. Ce nest pas pour rien que lusage du SMS concurrence la parole, pour un message quil serait souvent plus rapide de dlivrer oralement au tlphone: le SMS est pris car il permet mise distance et jeux dcriture. Autre exemple: la langue franaise a peu de signes de ponctuation permettant de montrer lintonation. Le langage SMS, sans doute port par lmotivit de la jeunesse, fait en revanche la part belle ces codes typographiques. On ne peut tre que daccord avec ce fait: le lecteur qui lit oh non! ne peroit pas la mme chose que lorsquil lit ohhhh nooon!!!. Ces graphies

expressives, signifiantes, sont pourtant peu usites dans la littrature, si ce nest dans les romans de gare. Cest comme si de tels procds navaient jamais trouv leurs lettres de noblesse dans la littrature franaise: a ne se fait pas, voil tout. Le point dexclamation a le droit, allez savoir pourquoi, dtre simple oh! ou triple oh!!! double, il semble trangement estropi, quadruple ou plus, il fait mauvais genre. Bizarrement, lutilisation du clavier (dordinateur, de tlphone) a dcomplex lusage du point dexclamation. Il faudrait se pencher sur un corpus de cahiers dcoliers pour voir si les collgiens des sicles passs taient friands de !!!!!!!!!!!!!!. Reste quaujourdhui, celui qui crit j tM!!!!!!!!! [14 touches] met autant de temps que celui qui crit je taime [9 touches]. Quant savoir si lintention est la mme de la part de celui qui lcrit, et si leffet est le mme sur celle qui le reoit: non.

Lcriture SMS est un sociolecte crit: cest le langage crit dun groupe social, celui dune tranche dge. Jusque-l, rien dtonnant: lcriture SMS volue en parallle du langage courant,

56

SEPTEMBRE - OCTOBRE

2008

DOSSIER SMS PAMPHLET

comme nimporte quel jargon dtudiants. Pourquoi suscite-til alors tant de passions? A-t-on eu peur, lapoge de la gloire des secrtaires dans les bureaux, que la stnographie ne dtrne notre alphabet? Ctait pourtant plus pratique, plus rapide, et qui sait, des collgues senvoyaient peut-tre des petits mots secrets en stno sur les amours de leur patron. Cest sans doute la visibilit du SMS (le fait que le tlphone portable se soit rpandu dans lensemble des couches sociales, et ce ds le collge) qui a cristallis les passions. Cest dans la parole que se trouve le germe de tous les changements; chacun est lanc dabord par un certain nombre dindividus avant dentrer dans lusage. Mais toutes les innovations de la parole nont pas le mme succs et tant quelles demeurent individuelles, il ny a pas en tenir compte, puisque nous tudions la langue; elles ne rentrent dans notre champ dobservation quau moment o la collectivit les a accueillies, disait Ferdinand de Saussure. Ce qui sapplique la langue sapplique lcriture. Cest la collectivit qui dcide de lorthographe en rgle du franais: ce sont les mdias, les journaux, les affiches... Certains crivent ki sur leur portable, et alors? Il y a crit qui dans la somme crasante des crits qui nous entourent; ils savent bien que cest qui quil faut crire. Autant dire que le ki est moins menaant lheure actuelle pour lorthographe que ne le sont les oublis de plus en plus pregnants du sur les affiches publicitaires, ou encore les apostrophes droites qui remplacent les apostrophes courbes. Les crits publics tant censment crits en langue franaise et non en jargon, le coeur fondant dun burger sur une quelconque publicit me fait un pincement la ligature, car je suis de la gnration qui avait encore un cur non un coeur. Mais quoi? Cest le cours des choses. On est un pays qui na pas, rcemment, eu de modifications alphabtiques cruelles

telles que la suppression de lettres de son alphabet, ce quont subi la Russie en 1918, la Bulgarie en 1945#... Quant savoir si plus un alphabet a de lettres et de signes, plus il est riche, cest aussi stupide que de penser quun tableau qui a plus de couleurs est automatiquement plus beau quun monochrome. Alors, est-il plausible dimaginer cette phrase de Proust: Je laissai toute fiert vis--vis dAlbertine, je lui envoyai un tlgramme dsespr lui demandant de revenir nimporte quelles conditions, quelle ferait tout ce quelle voudrait, que je demandais seulement lembrasser une minute trois fois par semaine avant quelle se couche transforme en: Je laissai toute fiert vis--vis dAlbertine, je lui envoyai un SMS dsespr lui demandant: 2 revnir a n1port kel con10sion, kel fer tt skel voudr, k j2mand seulmt a lembraC 1 min 3x par semn? Non. On peut certes imaginer qu terme, une dizaine de mots issus de lcriture SMS entrent dans la langue crite franaise. Une forme dabrviation, la siglaison, limine des lettres, et le langage oral tient compte de cette rduction graphique: on accepte bien de parler de la cgt, de la essnecef, de la essepha, de vgheu, de la bhnne. De mme quon accepte le vlo tronqu de son -cipde. De mme quon accepte (cest mme obligatoire) les abrviations conventionnelles que sont etc., Mme, no. De mme quon tolre les abrviations spcialises que sont vo pour verso, n.d.t. pour note du traducteur dans ldition littraire, (ts) pour tenor sax dans les notices de disques de jazz, etc. De mme que sur les devantures, on accepte Cie pour Compagnie, et le fameux Chien dentiste qui fait peur aux enfants. On accepte; on comprend. Et personne na jamais lu Mme, no, ouvr.cit, p., zool en prononant meuh, no, ouvrecit, p, zohol#. Il y a peu despace entre les antiSMS et les dfenseurs rapides et quelque peu dmagogiques de ce

langage, par exemple Les Inrockuptibles qui, au terme dun court article rappelant quil ny a pas une graphie standard mais des dizaines, sautent sur loccasion de dire que loin de toute prise de position partisane, une tude canadienne conclut que la messagerie instantane est le vecteur dune formidable renaissance linguistique 7. Non, ce nest pas une formidable renaissance linguistique. Ou alors a va faire beaucoup de formidables renaissances et de formidables linguistes en perspectives. En revanche, cest un jargon crit qui nest pas moins idiot quun autre et qui, ce faisant, est inventif, volutif, et amne ses utilisateurs sinterroger sur ce quest un son, la transcription dun son, etc.

Le ki est moins menaant lheure actuelle pour lorthographe que ne sont les oublis rgulier du sur les affiches qui nous entourent.Reste un point dachoppement: lutilisation du langage SMS hors du cadre des textos. Sous le titre pompeux de Comit de lutte contre le langage SMS et les fautes volontaires sur Internet, on peut lire le discours suivant: Non: nous considrons que le langage SMS a sa place et se justifie sur les supports o lespace est rduit, tels quun message sur un portable, pour lequel il a t conu. En revanche, il ne prsente pas selon nous dintrt sur un forum, o lon a la place dcrire et o il est, finalement, recommand de rflchir avant de poster des messages. Cela commence bien,

SEPTEMBRE - OCTOBRE

2008

57

DOSSIER SMS PAMPHLET

mais la petite pique, il est recommand de rflchir, met de lhuile sur le feu [a bon, parskon pans pa, nou?] Sensuit cette argumentation: Utiliser le langage SMS, cest donc exiger des autres quils fassent la dmarche de vous dchiffrer, au lieu dutiliser le langage commun le franais. La dmarche nous parat donc impolie, voire irrespectueuse. Puis un lecteur apeur... mais mon orthographe est loin dtre parfaite. Rponse: Les forums ne sont videmment pas rservs aux seuls cracks en orthographe. Dailleurs, nous faisons tous des fautes, plus ou moins. Dans la question du SMS se croisent bien des thmatiques prilleuses: la bonne vieille orthographe, la jeunesse, la technologie, la communication... Le mythe de LA langue, fige, ter-

Dans la question de lcriture SMS se croisent bien des thmatiques prilleuses: la bonne vieille orthographe, la jeunesse, la technologie... Le mythe de la langue, fige, ternelle, splendide, y trouve un nouvel ennemi se mettre sous la dent.nelle, splendide, y trouve un nouvel ennemi se mettre sous la dent. Le SMS est le nouveau combat de ceux qui croient quil faut garder laccent circonflexe connatre parce que les racines, monsieur! les racines, ltymologie! en oubliant que le g de co-

gnoscere sest perdu en route et que cela ne nous empche pas (ou peu) de vivre 8. En revanche, oui, crire en SMS, cest crire avec des codes linguistiques qui demandent un effort de dchiffrement ardu pour qui ne pratique pas cette criture mme si les codes les plus courants en sont connus. Cest donc malpoli dcrire en SMS un mail, un mot ou une lettre qui ne sadresse pas un destinataire spcifique. Au mme titre quenvoyer un mail contenant des abrviations, slt cmt a va mon gars?, peut tre vexant: Dans la correspondance prive, le recours dautres abrviations sera peru par des destinataires formalistes comme une marque de goujaterie9. Un chercheur na-t-il pas montr que les mots dun texte, tant qutaient conserves leur place leur premire et la dernire lettre, restaient intelligibles, quand bien mme les autres seraient mlanges? Cela tant, quoi bno les rcire dnas le bon ordre? Peut-tre parce que se relire aprs avoir envoy un mail pour ne psa envyoer un trc qui ressmeble a, cest tout simplement prendre du temps pour son correspondant, donner de son propre temps donc de son estime au mme titre quon les donne dans une conversation. Alors si vous ne voulez pas crire comme un notaire, avec des lettres ressemblant un cheveau de fil avec lequel un chat aurait jou toute une aprs-midi 9, faites comme Apollonius de Tyane, qui, partant en Inde, prit avec lui deux serviteurs, un pour crire vite, et lautre pour bien crire 10.

notes1. Un SMS peut aussi tre appel messagerie texte, tlmessage, texto. 2. Le Cental [Centre de traitement automatique du langage] est un centre de recherche rattach la Facult de philosophie et lettres de lUniversit Catholique de Louvain, qui a collect un corpus de rfrence de 30000 SMS, dans le cadre dune opration intitule faites don de vos SMS pour la science. 3. Aux tats-Unis, le service du tlgramme vient de disparatre. En France, le tlgramme existe encore (36 55). Son usage reste trs majoritairement professionnel, notamment car il a valeur de preuve devant un tribunal. 4. Jean-Pierre Lacroux, Orthotypographie, en ligne sur: http://www.orthotypographie.fr 5. LEncyclopdie, articles Tachygraphie, Tachographie, Notaire. 6. Les smileys (de langlais smile, sourire) sont des dessins styliss de visages. Ils ont donn lieu aux moticnes, dessines au moyen de caractres, telles: :-) ;-( :-D 7. Les Inrockuptibles no 695, 15 juillet 2008. 8. Pierre Encrev, Michel Braudeau, Conversations sur la langue franaise, Gallimard, 2007. 9. Charles Ferrand, Dictionnaire des curieux, 1880. 10. Hercule Graud, Essai sur les livres dans lAntiquit, particulirement chez les Romains, Paris, 1840.

bibliographie11. Jacques Anis, Parlez-vous texto?, Le Cherche Midi diteur, 2001.

58

SEPTEMBRE - OCTOBRE

2008

DOSSIER SMS LE CHAT

2 MOTS 40 GRAPHIESaujourdhui aujourd hui aujourdhui ojourdhui aujordhui ojourdhui aujourdui ojourd ui ojourdui ojourd8 ojourd8 ajdhui ojoud8 ojrd8 ojdui auj8 ojd auj ajd oj jespre jespre jespere j esper gspre gspere jspr jspr jspr jesper g-sper gspr gspr gsper jspre jspr jesp gspr jsp jsp

LE CHAT ET LE LEXICOGRAPHEtant donn la croissance de lusage du chat, croissance concomittante la prsence de quelques huit millions de chats dans nos villes et nos campagnes, il est un point de la langue franaise qui me semble totalement incomprhensible. Aux dbuts dInternet, je me souviens davoir lu, berlue, dans un de ces tmoignages amoureux dont les magazines fminins ont le secret: Mon mari tait absent, il passait tout son temps sur le chat, et jen tais tenter de visualiser ce triste tat de fait (les publicits pour Sheba ne regorgent-elles pas de sous-entendus rotiques femme/chat? lhomme ne se fminise-t-il pas? cqfd) lorsque je compris ma mprise: avoir confondu le chat descendant du cattare (guetter en bas latin) avec le chat descendant du to chat (bavarder en anglais). Depuis ce jour, aucun progrs sur cette quivoque terrible de la langue, si ce nest lusage ditaliques dans les journaux les plus srieux, italiques au chat rgulirement oublies ailleurs, et ce alors mme que lusage informatique du mot souris dmultiplie les sources de confusions dans des phrases aussi btes que Les rves dun chat sont peupls de souris, voire mme dans la phrase dHenri Michaux Il ny a pas de preuve que la puce, qui vit sur la souris, craigne le chat. Le bon sens voudrait que la phontique lemporte et que lon crive tchat. Mais non. Rien. Nos lexicologues ont sans doute peur dajouter un t fautif une racine anglaise, commesil fallait sembarrasser de ce genre de considrations devant un tel cas de force majeure. Au lieu de cette solution vidente, le Petit Larousse, en une de ces dcisions absurdes o lavis dun comit de ronchons pse plus lourd que lusage de toute une population, a laiss entrer en 2004 dans le dictionnaire le mot-valise forg par lOffice de la langue franaise en 1997: clavardage (de clavier et bavardage). Tu fais quoi chri? Je clavarde. Poursuivons dans labsurde: ont t dclars admis (merci!) les termes cyberbavardage, bavardage en ligne, bavardage-clavier. Notre dialogue devient donc: Oh non, Kevin cyberbavarde encore! ou encore: coute Jennifer, arrte de bavarderclavier! Pire encore: en 1999, en France, la Commission gnrale de terminologie et de nologie avait propos... causette. Causette! On sfait une causette, ce soir? Peut-tre au dix-huitime degr, ce terme aurait pu prendre dans le langage des djeuns, qui auraient pu tre sduits par cette sonorit lancienne. Consciente du ridicule, la Commission sest ravise, et a remplac la causette par le dialogue en ligne. Tu fais quoi? Jdialogue en ligne. Censment obligatoire dans les administrations, le terme nest pas entr dans lusage. Mme ltat ne donne pas le bon exemple: tous les sites de notre bon gouvernement actuel parlent de chat. Miaou.

QUELQUES PRINCIPES c.m.par phontisation des caractresjesper ke CT sympa 2m1 koi 2 9? g pac la pir nui 2 ma vi

effet rbustu te x malin chaque x

graphies fonction expressivekissss a 2m1 a plussssssss als t ou?????????????

liaisons voluant en agglutinationsle zotres ont cru kil etait fou comen va? la fami? le ztud? jte racont pas les zieu d poisson ke jme tape

abrviationstu px repondre stp c pas ts les j facile

symboles mathmatiques et logiquesapero + vin blanc + promis => du

troncationstrop oqp auj. ptit prob d ordi et d internet

morphosyntaxeje vais deja dodo SMS-moi qud tu arriv

syntaxej enten rien pcq tro de bruit

SEPTEMBRE - OCTOBRE

2008 59

DOSSIER SMS LCRITURE EN MODE

T9

LAPSUSpar

AH! SI SEULEMENT JEUSSE SU CE

capucine merkenbrack

Sur un tlphone, lcriture en mode intuitif, dit mode T9 1, a pour fonction de simplifier lencodage sur un clavier comptant moins de touches que de lettres. Sans lui, lutilisateur doit appuyer plusieurs fois sur les touches pour atteindre les lettres qui se trouvent en 2e, 3e ou 4e position. Lorsque ce programme est mis en fonction, lutilisateur peut crire les mots quil souhaite en appuyant une seule fois sur les touches; le programme devinant alors le mot voulu. Le mode T9 reconnat automatiquement les mots en fonction des combinaisons de lettres possibles. Bien entendu, de nombreuses ambiguts peuvent se prsenter. Dans ce cas, le dictionnaire affiche plusieurs possibilits dans un menu droulant. Chaque fabricant de tlphone inclut son vocabulaire T9. Il ny a pas dunit entre les diffrents tlphones. Au dpart, le T9 ne contenait que des mots issus du dictionnaire, permettant ainsi dcrire sans faute dorthographe. Il sest ouvert progressivement aux abrviations et aux mots crits en phontique. Ci-contre, des exemples de mots et de leurs anagrammes en criture intuitive sur un tlphone de marque Nokia. Vous verrez quil vaut mieux se relire...

Nous voyons dans lcriture en mode T9 une source inpuisable de quiproquos dlicieux, un appareil crer des contrepteries dun nouveau genre. Les anglophones appellent textonyms ou T9-agrams ces mots quivalents. Exemples de coquilles dcoulant du T9: Le pape blme la drogue devient Le sein clame la droite. Sous les pavs la plage devient Sous les ptes la plaie. Sauver des mes devient Sauter des nes. Vive le roi! devient Vive le rmi! Un temps sublime devient Un temps Staline. Chef Staline devient Aide sublime. Mon amour! devient Mon bonus!1. Mis au point par Tegic Communications, le T9, sigle de text on 9 keys (texte sur 9 touches). Cest celui qui est intgr aux appareils de la plupart des constructeurs (notamment LG, Samsung, Nokia, Siemens, Sony Ericsson). La notorit de cette marque est dailleurs devenue telle quelle dsigne dans le langage courant le concept gnral de saisie intuitive. Ce nest cependant pas le seul; puisqu'existent entre autres liTap (cr par Motorola), le SureType, l'AdapTex, etc.

60

SEPTEMBRE - OCTOBRE

2008

DOSSIER SMS LCRITURE EN MODE

T9

exemples de mots quivalents dans lcriture T9

uvre _ mettre vite _ vive vert _ test dac _ fac rond _ rome terre _ verre deux _ feux art _ cru homme _ gomme biz _ aix courrier _ boursier nez _ new bouche _ couche moche _ nocif rose _ pore usine _ urine herbe _ gerbe blme _ clame panier _ ranger blond _ clone _ blood virer _ viser _ tirer teuf _ tte _ veuf bourre _ course _ bourse poste _ porte _ sorte marre _ nappe _ masse rein _ sein _ sgo drogue _ droite _ ermite admis _ bnis pain _ sain uf _ meuf casque _ basque _ barque amour _ bonus _ cimer comme _ conne _ bonne th _ vie _ vif bosse _ corse pied _ ride rien _ sien bien _ agen toi _ uni vnus _ vents flan _ lan murs _ ours mes _ amer _ nes suis _ puis beau _ bat dans _ fans lit _ kit tendre _ vendre _ vnr noir _ mois _ omis loupe _ lourd sublime _ staline

pre _ pse perdre _ repre mot _ onu _ mou bire _ chre _ cidre bout _ aot _ cot peau _ scu _ seau _ reu ptes _ rater _ pavs nous _ mous _ mots rvolte _ rvolue _ rvolter rare _ rape _ pape _ ras _ sape pre _ pse perdre _ repre bref _ cr mre _ nerf pauvre _ satur atac _ cuba sourir _ soupir lettre _ levure livre _ litre bagne _ abme rouge _ sovi abri _ cash roi _ rmi _ soi rire _ pire _ pipe argent _ crient fin _ ego eaux _ faux dieu _dit attente _ attnu tache _ vache pubs _ star peur _ peux vote _ vou rue _ sud coup _ anus amis _ anis voir _ unir axe _ bye poids _ roger pote _ roue sang _ rang rdv _ peu quai _ subi plage _ plaie moi _ ong robe _ sncf sauver _ sauter papa _ parc soif _ soie souvent _ soutenu six _ ri

SEPTEMBRE - OCTOBRE

2008 61

DOSSIER SMS LINVENTION DE LA STNOGRAPHIE

VITE! VITE!par

La coexistence entre lcriture traditionnelle et des formes dcriture rapides ou abrges de la langue, entre le qui et le ki, ne date pas dhier. Pendant des sicles, cette coexistence fut perue comme une richesse et non comme un risque pour la langue. Parce que mettre ki la place de qui, ctait gagner du temps, voire crire la vitesse de la parole. Or, des poques o lenregistrement audio nexistait pas, pouvoir transcrire un discours en temps rel tait un savoir utile aux souverains comme la vie administrative, intellectuelle et conomique. De mme, toutes les poques, les tudiants ont crit leurs cours par abrviations: pour pouvoir suivre la parole du matre. Les langues nen sont pas mortes. Retour sur la passionnante histoire dun -ct de toutes les langues crites: la stnographie, encore appele tachygraphie.

ltitia bianchi

Ecrire au loin. Tl, graphein. Cest parce quils avaient des amis qui habitaient quatorze kilomtres de chez eux que les frres Chappe 1 inventrent, en 1791, le projet de parler par signaux: le tlgraphe tait n. Ces petits messieurs purent donc se dire tes l? ou dis tu fais quoi?, par un systme de bras articuls dont les diffrentes positions figuraient les lettres de lalphabet. Ils furent bientt encenss par la communaut des scientifiques. Sur ordre de la Convention, plus de cinq cents tlgraphes de Chappe poussrent bientt comme autant darbustes travers la France 2. Seul le brouillard et la nuit empchaient de lire les messages, au demeurant strictement tatiques. 2008. Des gens scrivent au loin: tl, graphes. lorigine, le tlphone ntait quun tlphone. Afin de transmettre des messages ses clients, un oprateur tlphonique inventa en 1992 le Short Message Service. Cette invention, usage commercial, fut bientt dpasse par son succs: les gens commencrent senvoyer des messages crits pour dire tout et le reste, la liste des courses, un rendez-vous, un mot damour, un bon mot, que sais-je. Par mtonymie, SMS ne dsigne plus aujourdhui le service, mais le message crit transmis par ce biais. crire au loin, du temps des frres Chappe (qui furent les seuls avoir dispos dun tlgraphe pour leur usage personnel!), ctait pour la guerre, le gouvernement et la diplomatie: ctait du srieux. Aujourdhui peu coteux et rpandu dans lensemble des classes sociales, extrmement populaire notam-

ment auprs populations jeunes et urbaines en Europe, en Asie et en Australie, chaque tlphone portable est un tlgraphe portable en puissance. crire au loin, mais crire vite, aussi. On appelle cela, au choix, la tachygraphie ou la stnographie (du grec tachus, rapide, ou stno, serr). Le SMS crit la fois au loin et vite. Il ne se restreint pas cela. Mais plusieurs aspects de lcriture SMS, la phontisation et la compression des mots notamment, dcoulent de cette volont de faire vite et court.

crire vite Rome: les notes de TyronRome, 63 avant J.-C. Un dnomm Tyron (ou Tiron), esclave de Cicron, coute un discours et le transcrit en notes. Il parvient lcrire une rapidit qui stupfie le grand orateur: Tyron vient dinventer un systme de tachygraphie rvolutionnaire. Cicron laffranchit: il deviendra son secrtaire et son confident. Pour la postrit, Tyron restera linventeur des notes tyroniennes. Inventeur est un terme quelque peu inexact: la stnographie existait dj Tyron a perfectionn, en y ajoutant des signes, un systme grec antrieur 3. Les notes tyroniennes ont t en usage dans tout lEmpire romain. La mthode tait enseigne dans les coles. LEncyclopdie de Diderot et dAlembert (articles Tachographie, Tachygraphie, notaire) rappelle cet art fondamental: Il

62

SEPTEMBRE - OCTOBRE

2008

DOSSIER SMS LINVENTION DE LA STNOGRAPHIE

Il tait dusage Rome de faire apprendre aux jeunes gens, et principalement aux esclaves qui avaient de lintelligence, cet art dcrire en notes. ( LEncyclopdie)

toit dusage Rome de faire apprendre aux jeunes gens, & principalement aux esclaves qui avoient de lintelligence, cet art dcrire en notes, afin quils servissent de clercs aux greffiers 4. Cette criture servait transcrire les discours dhommes dtat, les comptes rendus des sances du Snat, les notes dcrivains 5... On appelait notaires les scribes qui transcrivaient & en gnral tous ceux qui avoient lart & lindustrie dcrire par notes & abrviations. [...] Ces notes ntoient point composes de mots crits en toutes lettres, une seule lettre exprimoit tout un mot. Ailleurs: Le systme de tachygraphie ou stnographie antique consistait soit en abrviations, soit en signes tout fait spciaux: dans la premire espce, on consacrait le C pour signifier Caius; D pour dedicat; S. P. Q. R. pour senatus populusque romanus, etc.; cest ce que les Romains appelaient litterae singulae, dont ils ont fait par abrviation siglae et nous sigles 6.

Les sigles furent mme interdits une poque par Justinien, cause de diverses interprtations quon leur donnoit 4, et donc des contresens de lecture, quelque peu dangereux dans des textes officiels... On imagine les dbats houleux de lpoque. Mis part cette priode dinterdiction, les notes de Tyron restrent cependant en usage, et ce pendant mille ans. Afin de parer aux erreurs induites par lcriture abrge, certains mirent sur pied une solution imparable: pendant que lun crivait, lautre rcrivait. Saint Jrme avoit quatre notaires & six libraires: les premiers crivoient sous sa dicte par notes, & les seconds transcrivoient au long en lettres ordinaires; telle est lorigine des libraires. Enfin, le pape Fabien jugeant lcriture des notaires trop obscure pour lusage ordinaire, ajouta aux sept notaires apostoliques sept sous-diacres, pour transcrire au long ce que les notes contenoient par abrviations 4. Aux

SEPTEMBRE - OCTOBRE

2008 63

DOSSIER SMS LINVENTION DE LA STNOGRAPHIE

premiers sicles de lre chrtienne, les Pres de lglise sont de fervents adeptes de la stnographie. Les mots abrgs sont surmonts dun titulus, un trait horizontal. La pratique de labrviation avait pour but de gagner du temps, mais aussi de lespace: aprs le papyrus, matriau souple pouvant supporter lcriture, mais trs vite fragile, ce fut la peau de mouton, dagneau ou de veau, plus rsistante et plus facile conserver, qui fut en usage. Or le prix des peaux tait trs lev: il fallait donc gagner de la place pour faire des conomies. Paralllement aux abrviations ordinaires, le systme de transcription du latin invent par Tyron reste en usage dans les crits du Moyen ge. Mais les notes de Tyron finirent par tomber dans loubli. LEncyclopdie raconte ainsi quun psautier tachygraphique tait intitul, dans un catalogue, psautier en langue armnienne 4. Qui sait, un texte en criture SMS sera peut-tre pris, dans mille ans, pour une langue armnienne!

tant dune marque grosse comme une patte de mouche, les terribles effets dune courbe mal place, non seulement me troublaient pendant les heures de travail, mais encore venaient massiger en rve pendant mon sommeil. Dans les milieux intellectuels, la stnographie se dveloppe. Parmis ses utilisateurs, citons Dickens, Dumas Pre, Ana Grigorievna (la femme de Dostoevski)... En France, partir des annes 1880, la stnographie est pratique par une lite damateurs clairs qui lutilisent des fins personnelles. Les premiers utilisateurs professionnels se rencontrent dans les milieux journalistiques, puis dans le monde judiciaire. Des associations se crent, parfois concurrentes selon le systme prconis. la fin du xixe sicle, les stnographes entrent dans les bureaux: ce sont des hommes. Puis, au dbut du xxe, le mtier de stno-dactylographe se fminise. De nombreuses dames dactylographes travaillent dans des entreprises de commerce ou dindus-

la renaissance de la stnographieLes notes de Tyron disparues, la stnographie neut de cesse de renatre travers dautres systmes dcriture. Chaque pays, chaque poque a rinvent de nouveaux systmes 7. Une mention spciale pour les Anglais, qui sont ceux de tous les peuples du monde qui sen servent le plus gnralement & ont fait le plus de progrs dans cette criture quils appellent short-hand, main brieve, courte criture ou criture abrge 4.: le premier systme de stnographie moderne fut dpos en 1588 par lecclsiastique anglais Timothy Bright, et fut suivi de dizaines dautres 8. Au xixe sicle, la stnographie (le terme tachygraphie tombe en dsutude) possde dardents dfenseurs: La stnographie phontique a franchi le seuil des coles. Nous faisons des vux pour quelle fasse bientt partie des programmes scolaires. Ainsi se raliserait la parole de Victor Hugo au Dr Milon, qui lui montrait la merveilleuse simplicit de la stnographie Duploy: Elle sera lcriture populaire du xxe sicle. Cette parole, dont certains ont contest lauthenticit, nen est pas moins devenue pour Duploy et pour beaucoup de ses adeptes une devise, presque un programme 9. Dans David Copperfield, Dickens, qui fut lui mme tachygraphe parlementaire, raconte son apprentissage et son obsession pour la stnographie: Jachetai un trait de ce noble et mystrieux art de la stnographie; il me cota bien treize francs; et je me plongeai dans un ocan de difficults qui, au bout de quelques semaines, mavaient presque rendu fou. Tous les changements que pouvaient apporter un de ces petits accents qui, tracs dune faon, signifiaient telle chose, et, tracs dune autre, avaient une signification diffrente, tous ces caprices merveilleux figurs par des cercles, les consquences normes rsul-

Jachetai un trait de ce noble et mystrieux art de la stnographie; et je me plongeai dans un ocan de difficults qui, au bout de quelques semaines, mavaient presque rendu fou. ( Dickens, David Copperfield )

64

SEPTEMBRE - OCTOBRE

2008

DOSSIER SMS LINVENTION DE LA STNOGRAPHIE

trie. Ces pionnires sont gnralement des femmes de la moyenne bourgeoisie, dun bon niveau dinstruction, ayant suivi des cours de stnographie et de dactylographie. Les fabricants de machines crire font remarquer que ltude du piano, indispensable toute bonne ducation fminine, prdispose la pratique de la dactylographie 10. (Lusage actuel des SMS conduit assurment quant lui une surmusculation du pouce, extrmement utile pour les trilles dans la pratique du piano jazz). Pour les jeunes filles de bonne famille, cest une activit professionnelle honorable et rmunratrice. La prsence de femmes transforme latmosphre des bureaux: dans cet univers masculin, un matin, au carillon du tlphone apparut, crne, vive, gaie, la dactylographe. [...] Et ce fut, cette fois, une rvolution qui avait le sourire 10. En 1920, les offres demplois de stno-dactylographes sont trs nettement suprieures aux demandes. Le recrutement se dmocratise: des jeunes filles issues des mi-

lieux populaires, moins instruites, moins qualifies, arrivent en masse dans les bureaux. Dans les grandes entreprises ou les grandes administrations, les dactylos sont regroupes en de vritables ateliers soumis au rendement horaire, les pools de dactylographie. Ces dactylos, de faible qualification, sont de simples copistes. Mais ds 1910, le dictaphone concurrence les belles stno-dactylographes. La revue Mon Bureau prsente cette invention diabolique en ces termes: Inutile de soccuper de la vitesse, chacun peut enregistrer, comme il a lhabitude de parler. Pas de malentendu, le Parlograph comprend toujours. le Parlograph ne vous drange jamais pour vous faire rpter une phrase, par consquent il ne risque pas de vous faire perdre le fil de votre pense. Le Parlograph ne snerve jamais, il ne demande pas se reposer; bref il est toujours votre disposition. La boucle est boucle: pour ne plus faire de fautes sur ses SMS, il suffit de ne plus crire.

notes1. Cest au physicien lyonnais Claude Chappe (1763-1805) que revient la paternit de linvention du tlgraphe. 2. Ce sont 534 tlgraphes de Chappe qui furent installs en France partir de 1793, constituant un rseau en toile de 5000 km autour de Paris. 3. On attribue gnralement les dbuts de la stnographie europenne aux crits de lhistorien grec Xnophon qui rdigea en criture abrge les mmoires de Socrate. son tour, Snque perfectionnera le systme de Tyron. 4. Encyclopdie de Diderot et dAlembert, articles Tachographie, Tachygraphie, Notaire, Abrviation. 5. Hercule Graud (Essai sur les livres dans lAntiquit, particulirement chez les Romains, Paris, 1840) affirme ainsi: La stnographie ancienne tait encore dun grand usage dans la vie prive. Les auteurs, pour ne pas perdre le fil de leurs ides, ou laisser refroidir leur imagination en crivant eux-mmes leurs ouvrages, avaient parmi leurs esclaves des tachygraphes, auxquels ils dictaient leur premire rdaction. Pline le naturaliste, soit quil fut en voyage, soit quil se fit porter en chaise dans les rues de Rome, avait toujours ses cts un notaire avec un livre et des tablettes. Plines le jeune mditait dans sa chambre les fentres fermes; lorsquil voulait fixer ses ides, il appelait son notaire, dictait, le renvoyait, le rappelait encore, et finissait par revoir dun bout lautre ce quil avait dict. 6. Feuillet de Conches, Causeries dun curieux, II.7, 1862. 7. Sur lhistoire de la tachygraphie, cf. le site trs complet (en espagnol...) de Carlos G.Lima: http://www.geocities.com/taquigra/taquigra.htm 8. Parmi les systmes connus de stnographie anglaise, notons celui de John Willis (1602), celui de lcrivain et traducteur Thomas Shelton (1626), celui de William Mason (1672) et celui du stnographe Samuel Taylor (1786), qui fut adapt pour de nombreuses langues europennes. La plupart des mthodes stnographiques, jusquau xviiie sicle, suivirent les principes du systme de Willis: elles consistaient en un assemblage de caractres gomtriques, de lignes droites, de segments de cercle, etc., et reposaient essentiellement sur lalphabet et lorthographe. Des mthodes de stnographie virent galement le jour pour dautres langues europennes, partir du xviie sicle, dont la plus influente fut celle de lAllemand Franz Xaver Gabelsberger. 9. Albert Navarre, Histoire gnrale de la Stnographie & de lcriture travers les ges, Institut stnographique de France, 1909. 10. Michelle Cantin, De la plume aux claviers ou un sicle de mtiers du secrtariat et du bureau, Les publications de la Cegos, 2005.

illustrationspage prcdente Raban Maur (780-856), De laudibus sanct Crucis (manuscrit de Pforzheim, 1503).

SEPTEMBRE - OCTOBRE

2008 65