ECR- Endoctrinement sectaire

of 18 /18
L’endoctrinement sectaire Coralie Bossé Laetitia Boutin Philippe Barsoum Vladimir Buslayev

Embed Size (px)

description

Par Coralie Bossé, Philippe Barsoum, Laetitia Boutin et Vladimir Buslayev

Transcript of ECR- Endoctrinement sectaire

  • Lendoctrinement

    sectaire

    Coralie Boss

    Laetitia Boutin

    Philippe Barsoum

    Vladimir Buslayev

  • Index

    3. .Fondation et dbuts de la secte

    5. .Courants de pense

    6. .Dogmes, rgles et croyances

    7. .Faits historiques

    10. Personnages importants

    12. Faits culturels et inter-religieux

    14. Faits politiques

    15. Droits humains et tat actuel des choses

    18. .Annexe

  • Fondation de la secte

    Le 4 avril 1955, James Jones et une vingtaine dautres membres fondent le groupe nomm Les Ailes de la Dlivrance. Leur but tait de promouvoir lgalit entre les races, alors les membres du groupe taient dethnies varies. D la grande popularit et personnalit charismatique de James Jones, plusieurs personnes se mirent joindre le groupe. Les gens taient persuads que Jones possdait des pouvoirs venant des cieux, comme la gurison.

    Quelques mois plus tard, le groupe changea son nom pour Le Temple du Peuple. Il fonde plusieurs services sociaux comme une garderie spcialement conue pour les enfants dorigines diffrentes. De plus, il fonde un restaurant gratuit qui servait plus de 1000 repas par mois aux itinrants. Ces services sociaux aident une fois de plus faire augmenter la popularit du groupe, qui agrandit de plus en plus.

  • Vers Pques 1959, les membres du Temple du Peuple se joignent une glise protestante et font officiellement

    parti du groupe des Disciples Of Christ, ce qui leur donne une trs grande visibilit et dautres opportunits de recrutement. Par contre, certaines sources mentionnent que des membres de lglise ont t agresss et menacs par les gens du Temple du Peuple. quelques reprises, des graffitis obscnes ont t peints sur les murs du temple et mme des coups de feu ont t tirs dans une fentre. Bref, le groupe du Jones commenait soulever plusieurs questionnements.

    En 1964, Jones et sa femme partent en Californie, o ils dcouvrent la rgion dUkiah. Jones dcide alors de faire dmnager son groupe l-bas, esprant recruter plus de personnes. Nanmoins, vers 1966, il ralise que ce ntait pas une bonne ide, et dmnage encore (toujours en Californie). ce moment, le groupe compte environ 140 adeptes. Ils dmnagent encore une fois, San Francisco, ce qui ft un succs : dici 1970, le groupe atteint 3000 fidles. Par contre, certains autres groupes se mettent faire de la publicit contre eux, les mdias aussi, et les citoyens sont hostiles face leur secte, cause de leurs pratiques ne respectant pas les droits humains.

    Cela les force dmnager encore, pour la dernire fois, Guyane, en 1977. Jones affirme tous que ce sera la terre promise

  • Courant de pense Avant tout, le Peoples Temple tait un culte apocalyptique. Les membres de ce culte croyaient donc la fin du monde. Selon le leader du culte, James Warren Jones, le monde allait prendre fin cause dune guerre nuclaire, une menace trs prsente pendant les annes 1950, lors de fondation de la secte.

    Un autre courant trs important tait le sens de communaut. En effet, ce culte a commenc en tant une mission pour les sans-abris, les malades et les personnes sans emplois.

    Par contre, avec le temps, le sens de communaut cest lentement transform en communisme, car les pratiquant du Peoples Temple nen pouvait plus du capitalisme amricain, tant eux-mmes pauvres et donc dsavantags avec ce systme.

    Le culte tait aussi interracial, cest--dire quils prenaient les noirs autant que les blancs, et les noirs ntaient pas considr infrieurs. Il ne faut pas oubli que la sgrgation existait encore. James W. Jones croyait en quelque

    chose quil appelait Translation . Le Translation tait une croyance que lui, ainsi que ces fidles, allaient tous mourir ensemble et tre transport vers une nouvelle plante pour une meilleur vie.

  • Dogmes, rgles et croyances La secte tait base sur le christianisme. La mission de la secte, la base, tait de promouvoir le socialisme et de lutter contre la discrimination raciale. Lors de ces dbut, le Temple du Peuple voyait aider les plus vulnrables.

    Par contre, vers la fin, la secte devint plutt stricte. En effet, les punitions corporelles taient frquentes lorsquun membre dsobissait. Les relations des membres devaient tre approuves par le Temple, ce qui rsultait souvent par des mariages arrangs.

    Aussi, on demandait aux membres de faire des dons de faon volontaire, mais sils refusaient, ils risquaient de graves consquences.

    Les membres de la secte taient trs loyaux, en gnral. Compltement solidaires et blouis par leur chef, James Jones, ils le suivaient partout : travers ses dmarches, ses missions aux quatre coins du monde, etc

  • Faits historiques Jim Jones dans une petite ville dIndiana aux tats-Unis. Enfant unique, il vit dans un tat plutt raciste. Son pre tait un ancien membre du Ku Klux Klan, bien que Jim soppose aux valeurs de son pre. De plus, Jim grandit dans un milieu chrtien protestant. Ces deux facteur on contribuer la cration de sa secte qui tait bas sur le christianisme protestantisme et lgalit entre les blancs et les noirs.

    20 ans, il devient pasteur dune glise des Disciple du Christ. Par contre, il se voit forc de partir car des membres critiquaient ses discours sur lgalit entre les noirs et les blancs. Il change plusieurs fois dglise mais repart toujours pace que lon naccepte pas ses ides dgalit raciale.

    En 1956, Jim cr le Peoples Temple

    Full Gospel. ce point ci, le temple veut aider gens dans le besoin. On organise avec les membres des soupes populaires, offre du soutien aux dfavoriss, et organise des crmonies de gurissons, ce qui attire plusieurs personnes.

    ce moment-l, Jim dcide de dmnager le Temple du Peuple en Californie, l o les gens sont supposs tre plus ouverts desprit .

  • Malheureusement, Ukiah (Californie) o il venait de dmnager, la secte est encore victime de controverse.

    En 1970, Jim Jones dmnage San Francisco.

    De plus, il entretient des relations daffaires avec des gens de la scne politique. En autre, Rosalynn Carter, la future premire dame des tats-Unis.

    Avec sa prise dimportance du ct politique, il commence changer lidologie de la secte vers une organisation plus communiste que socialiste.

    En mme temps, il dlaisse de plus en plus la religion et va jusqu la ridiculise. Les membres doivent alors commencer dlaisser une partie de leurs biens, et vivre sur des communes et travailler bnvolement pour le Temple.

    Tranquillement, il demande de se faire appeler Pre par les membres.

    Il dsire avoir une relation de pouvoir avec les fidles et va jusqu avoir des relations sexuelles avec certains dentre eux afin de les manipuler et gagner leur confiance. Le pre maintient lordre en faisant rgner la peur. On abuse physiquement les membres qui dsobissent, ce qui pique videment la curiosit des mdias et ce qui alimente la paranoa de Jim.

    ventuellement, en 1974, il dmnage pour la dernire fois en Guyana dans une ville nomm Jonestown en son honneur. Une fois install, Jim Jones un contrle encore plus serr sur ses fidles.

  • Pendant ce temps, Leo Ryan dcide denquter sur les conditions des membres au sein de la secte. Il part pour Jonestown o il est bien accueillit, mais rapidement, Ryan voit que Jim monte une fausse image du temple.

    Il repart laroport suivi de 30 membres qui souhaitaient senfuir. L, un vingtaine dhommes arms ouvrent le feu sur le groupe. Ils faisaient videmment parti du Temple du Peuple.

    Ryan et quelques journalistes sont tus.

    partir de l, tout dboule : Jim annonce les meurtres la communaut et les convint quun horrible chtiment les attend sils nacceptent pas de mettre fin leurs vies. On prpare un mlange de limonade et de cyanure de potassium. Puis, le 18 novembre 1978, les 909 fidles se suicident laide de la concoction, afin de raliser ce que Jim Jones appelait un suicide rvolutionnaire .

  • Personnages importants James Warren Jones est n le 31 mai 1931, dans ltat dIndiana, aux tats-Unis. Ds sa jeunesse, il est trs intress par la religion. Aprs la fin de ses tudes, il fonde sa propre glise quil nomme Les Ailes de la Dlivrance.

    Ds lge adulte, il devient un militant pour les droits de lhomme et

    participe plusieurs manifestations pour le groupe International Peace Mission. Vers la fin des annes 50, il fonde le groupe religieux dorigine protestante appel Le Temple du Peuple. Le but de ce groupe tait de combattre pour lgalit raciale et la justice sociale.

    Dans les annes 60, il adopte 3 enfants de diffrentes races quil appelle sa rainbow family .

    Jones sidentifie Karl Marx, jusqu tenter de crer sa propre forme de marxiste quil appelle le socialisme apostolique.

    Le Temple du Peuple prend une ampleur de plus en plus grande, ce qui affecte grandement ltat mental de Jones. Il est considr comme un homme trs charismatique; il se fait appeler Pre par les membres de son glise et se met affirmer quil est la rincarnation de Jsus, Akhnaton, Bouddha et plusieurs autres afin dattirer plus de membres.

    De plus, il se met avoir des relations sexuelles avec certains de ses membres afin de les avoir de son ct.

  • Le groupe dmnage plusieurs fois un peu partout au travers les tats-Unis et finit par sinstaller Guyane, en Amrique centrale. Il fait construire un village son nom : Jonestown.

    Lors de lincident de Jonestown, il enregistre son discours sur une bande audio. LUnion Sovitique tait cens accueillir les membres du Temple du Peuple, mais finit par refuser cause de lassassinat dun reprsentant qui enqutait. James Jone dit alors quil faut commettre un

    suicide rvolutionnaire et convainc les membres de son glise.

    Il se suicide dune balle dans la poitrine le 18 novembre 1978.

    Leo Joseph Ryan est n le 5 mai 1925, au Nebraska. Il tait un homme politique : en 1962, il devient maire du sud de San Francisco, mais ne reste quune anne. Il joint alors le California State Assembly et devient membre du Parti dmocrate.

    Au cours de sa carrire, il enqute sur plusieurs cas comme les rbellions de Watts, en 1965, sous filature. quelques reprises, il se fait passer par un professeur remplaant et infiltre des endroits afin denquter et de documenter ce qui se passe.

    En 1978, un ami de Ryan, Bob Houston, est retrouv mort prs dun chemin de fer. Bob Houston avait voulu quitter le groupe du Temple du Peuple. Cela pique la curiosit de Ryan, qui dcide denquter sur cette fameuse secte. Il quitte alors en direction de Jonestown avec quelques journalistes, camramans et des producteurs de NBC Tv pour collecter des informations.

    Aprs quelques jours passs l-bas, sans aucun problme, lui et son quipe prennent un petit avion priv pour le retour. Cest ce moment que les membres du Temple du Peuple chargs descorter lquipe de journalistes ouvrent le feu. Il ny a aucun survivant, sauf les membres du Temple.

  • Faits culturels

    la base, le Temple du Peuple tait une secte chrtienne qui se basait sur les droits des personnes, lgalit de tous (entre autres entre les noirs et les blancs) et la paix pour tous. Leur doctrine et leur but disait de effacer tout racisme et immoralit aux tats-Unis .

    Ctait un temple qui, la surface, se considrait comme un Disciple du Christ et adhrait des idologies socialistes. Cependant, Jim Jones, considr comme le Pre , tait trs persuasif et convainquait aisment les gens afin quils suivent les mmes idologies que lui, au point mme de les entraner dans un suicide collectif.

    En effet, le Temple du Peuple, appel auparavant Community Unity, ntait quune glise catholique, une congrgation comme une autre. De nos jours, la secte nexiste plus, d surtout au suicide de masse tuant tous ses membres. Cependant, cette secte chrtienne nest pas la premire avoir existe et nest surtout pas la dernire : il y a de maintes sectes partout dans le monde qui suivent les mmes valeurs et idologies quavaient suivi Jim Jones lorsquil a fond le Temple du Peuple.

  • Il y a plusieurs sectes catholiques trs dangereuses de nos jours. Par exemple, la Rvlation dAres, Dozul et La maison de Jean, qui sont trois sectes reconnues pour leurs actions macabres et mauvaises intentions.

    Bien que la majorit des sectes se basent sur de vraies religions, plusieurs sectes utilisent le terme religion comme prtexte afin dexister et de recevoir les avantages que la socit accorde aux mouvements culturels.

    Elles vont se prsenter au public comme religion, glise ou bien comme groupe avec

    une nouvelle pense religieuse dans le but de camoufler leurs pratiques nayant presque aucun rapport avec leur religion dorigine.

    Cependant, une fois entr dans une secte, la vrit nest plus la mme. Dfinissons dabord ce quest une secte : cest un groupe qui non seulement possde des croyances, mais qui va agir sans tenir compte des Droits de lHomme, des liberts de la personne et qui va avoir un grave impact sur la dignit des personnes.

    Pour qualifier un groupe de "secte", on retiendra un seul critre: celui de

    la nocivit ou de l'extrme dangerosit et trois caractristiques: la

    manipulation mentale, une destruction de la personne, famille et socit, et une

    escroquerie intellectuelle, mentale et financire.

    (Jacques Trouslard, un homme dglise et chasseur de sectes)

  • Faits Politiques Le culte a t cr durant les annes 1950, cest--dire en pleine Guerre Froide. Donc, durant ses temps, il tait facile de convaincre les gens quil y aurait une guerre nuclaire.

    Au dbut du culte, James W. Jones fait des confrences o il mle des extraits de la Bible avec ses ides marxistes. La Guerre Froide opposait les ides capitalistes aux ides communistes et donc, la secte, ayant un penchant sur le communisme, ntait pas bien vue par la population amricaine (qui est encore de nos jours une population capitaliste).

    Aussi, la Guerre Froide tait une course larmement nuclaire, ce qui rendait crdible lide du guru sur lapocalypse.

    Dans les annes 1970, la secte a dmnag en Guyane. Ils choisissent se pays pour deux raisons majeur : la Guyana est un pays qui parle langlais et comme tout le reste de lAmrique du Sud, le pays a une mentalit socialiste.

    La secte va donc se sentir intgre et confortable l-bas.

    Ils crent un petit village quils nommeront Jamestown, o la secte restera jusquu suicide final emportant tous les membres. La journe du suicide collectif, un dput au congrs amricain, Leo Ryan, ainsi quune petite quipe de journalistes, arrive au village pour enquter.

    Ils seront malheureusement tus par des fidles de James, et ne retourneront jamais aux tats-Unis. Quelques heures plus tard, les 914 adeptes de la secte se suicideront en se droguant.

    Par contre, la suite dautopsies, il est prouv que ce ne sont pas tous les membres qui staient volontairement empoisonns

  • Droits humains Puisquune secte doit violer certaines rgles de liberts de la personne

    et que le Temple du Peuple est considr comme une des pires sectes ayant existe, il va sans dire que beaucoup de droits humains furent non respects Dabord, Jim Jones, tant le gourou de cette secte, tait sans aucun doute la personne qui a bafou le plus de droits.

    Jim Jones a respect trs peu des articles des droits de lhomme. Cette secte, qui avait initialement de bonnes intentions, a vir en une des pires tragdies de lhumanit, et la faute retombe sur Jones.

    Concernant les articles de la charte des droits de lhomme, Jones agit contre larticle 1, qui veut que chaque tre humain naissent libres et gaux et quils doivent avoir un respect mutuel pour chaque individus. Le simple fait que dans cette secte battait et torturait certains membres, enfants et adultes, va lencontre de cet article.

    Larticle 2, qui exprime que chaque tre humain ne devrait pas se faire discrimin bas sur leur race, leur sexe, leur langue, leur religion ou toute autre opinion personnelle, est enfreinte car Jones nacceptait pas les autres religions ou opinions qui allaient contre les siennes, bien quil soit pour lgalit entre les races.

    Il enfreint aussi larticle 3, qui dit que tout individu a le droit la vie et la libert. Le fait quil tue les personnes qui sopposent ses opinions ou qui dsirent quitter le temple vient compltement lencontre de cet article.

    Larticle 4, traitant desclavage, nest pas plus respect que les autres, car Jim Jones, se considrant suprieur aux autres personnes, forait les gens lobir. Les membres, une fois rentrs, doivent accomplir certaines missions, excuter des tches diverses et ne peuvent refuser sans risquer une horrible punition ce qui ressemble beaucoup de lesclavage.

    Larticle 5, interdisant la torture, nest videmment pas respect puisque Jones contrlait sa secte avec la peur, venant des chtiments physiques.

    Larticle 13 dit que chaque personne a le choix de choisir o habiter, et puisque les personnes endoctrines dans la secte doivent tous vivre en un endroit choisi par le prtre lui-mme, cette loi nest pas respecte.

  • En effet, Jim Jones enfreigne aussi les articles ci-dessous (articles

    provenant directement de la charte des Droits Humains) :

    Article 6

    Chacun a le droit la reconnaissance en tous lieux de sa personnalit juridique.

    Article 18

    Toute personne a droit la libert de pense, de conscience et de religion ; ce droit implique la

    libert de changer de religion ou de conviction ainsi que la libert de manifester sa religion ou sa

    conviction seule ou en commun, tant en public qu'en priv, par l'enseignement, les pratiques, le

    culte et l'accomplissement des rites.

    Article 19

    Tout individu a droit la libert d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas tre

    inquit pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de rpandre, sans considrations

    de frontires, les informations et les ides par quelque moyen d'expression que ce soit.

    Article 20

    1. Toute personne a droit la libert de runion et d'association pacifiques.

    2. Nul ne peut tre oblig de faire partie d'une association.

    Article 22

    Toute personne, en tant que membre de la socit, a droit la scurit sociale ; elle est fonde

    obtenir la satisfaction des droits conomiques, sociaux et culturels indispensables sa dignit et

    au libre dveloppement de sa personnalit, grce l'effort national et la coopration

    internationale, compte tenu de l'organisation et des ressources de chaque pays.

    Article 24

    Toute personne a droit au repos et aux loisirs et notamment une limitation raisonnable de la

    dure du travail et des congs pays priodiques.

    Article 25

    1. Toute personne a droit un niveau de vie suffisant pour assurer sa sant, son bien-tre

    et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation, l'habillement, le logement, les soins

    mdicaux ainsi que pour les services sociaux ncessaires ; elle a droit la scurit en

  • cas de chmage, de maladie, d'invalidit, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres

    cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indpendantes de

    sa volont.

    2. La maternit et l'enfance ont droit une aide et une assistance spciales. Tous les

    enfants, qu'ils soient ns dans le mariage ou hors mariage, jouissent de la mme

    protection sociale.

    Article 27

    1. Toute personne a le droit de prendre part librement la vie culturelle de la communaut, de

    jouir des arts et de participer au progrs scientifique et aux bienfaits qui en rsultent.

    2. Chacun a droit la protection des intrts moraux et matriels dcoulant de toute production

    scientifique, littraire ou artistique dont il est l'auteur.

    Article 28

    Toute personne a droit ce que rgne, sur le plan social et sur le plan international, un ordre tel

    que les droits et liberts noncs dans la prsente Dclaration puissent y trouver plein effet.

    Article 30

    Aucune disposition de la prsente Dclaration ne peut tre interprte comme impliquant pour un

    tat, un groupement ou un individu un droit quelconque de se livrer une activit ou d'accomplir

    un acte visant la destruction des droits et liberts qui y sont noncs.

  • Annexe Fondation de la secte : https://en.wikipedia.org/wiki/Peoples_Temple http://www.christianpost.com/news/mass-suicide-of-peoples-temple-cult-at-jonestown-turns-35-

    109106/

    http://www.pbs.org/wgbh/americanexperience/features/general-article/jonestown-guyana/

    Courant de pense : http://www.religioustolerance.org/dc_jones.htm

    http://www.history.com/topics/jonestown

    Dogmes, rgles et croyances : https://croir.ulaval.ca/fiches/t/temple-du-peuple/

    http://www.persee.fr/doc/assr_0335-5985_1979_num_47_2_2181

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Protestantisme

    Faits historiques : https://fr.wikipedia.org/wiki/Temple_du_Peuple https://fr.wikipedia.org/wiki/Jim_Jones_(pasteur)

    http://history1900s.about.com/od/1970s/p/jonestown.htm

    Personnages importants : https://en.wikipedia.org/wiki/Leo_Ryan

    https://en.wikipedia.org/wiki/Jim_Jones

    Faits culturels : http://jonestown.sdsu.edu/?page_id=33190

    http://www.religioustolerance.org/dc_jones.htm

    Faits politiques : http://www.theatlantic.com/national/archive/2011/11/drinking-the-kool-aid-a-survivor-remembers-jim-

    jones/248723/

    http://www.christianpost.com/news/mass-suicide-of-peoples-temple-cult-at-jonestown-turns-35-

    109106/

    Droits humains : http://www.un.org/fr/universal-declaration-human-rights/index.html

    http://www.prevensectes.com/jacquest.htm#3