Economie du développement soutenable

download Economie du développement soutenable

of 332

  • date post

    12-May-2015
  • Category

    Documents

  • view

    2.019
  • download

    6

Embed Size (px)

Transcript of Economie du développement soutenable

  • 1.Dbatsetpolitiques120CONOMIEDU DVELOPPEMENT SOUTENABLE sous la direction dloi Laurentf

2. CONOMIEDU DVELOPPEMENT SOUTENABLE 3. sous la direction dloi LaurentCONOMIEDU DVELOPPEMENT SOUTENABLE f 4. Revue de lOFCE / Dbats et politiquesOFCELOFCE est un organisme indpendant de prvision, de recherche et dvaluation despolitiques publiques. Cr par une convention passe entre ltat et la Fondationnationale des sciences politiques approuve par le dcret n 81.175 du 11 fvrier 1981,lOFCE regroupe plus de 40 chercheurs franais et trangers, auxquels sassocientplusieurs Research fellows de renomme internationale (dont trois prix Nobel). Mettre au service du dbat public en conomie les fruits de la rigueur scientifique etde lindpendance universitaire , telle est la mission que lOFCE remplit en conduisantdes travaux thoriques et empiriques, en participant aux rseaux scientifiquesinternationaux, en assurant une prsence rgulire dans les mdias et en coopranttroitement avec les pouvoirs publics franais et europens.Philippe Weil prside lOFCE depuis 2011, la suite de Jean-Paul Fitoussi, qui a succden 1989 au fondateur de lOFCE, Jean-Marcel Jeanneney.Le prsident de lOFCE est assist dun conseil scientifique qui dlibre sur lorientationde ses travaux et lutilisation des moyens.PrsidentPhilippe WeilDirectionEstelle Frisquet, Jean-Luc Gaffard, Jacques Le Cacheux, Henri Sterdyniak,Xavier TimbeauComit de rdactionLouis Chauvel, Jrme Creel, Estelle Frisquet, Jean-Luc Gaffard, ric Heyer,Jacques Le Cacheux, Franoise Milewski, Henri Sterdyniak, Xavier Timbeau,tienne WasmerConseil scientifiqueVincent Chriqui, Jean-Philippe Cotis, Rodolphe Dos Santos Ferreira, Jean-Pierre Landau,Cuong Le Van, Jean-Eudes Moncomble, Dominique Plihon, Guillaume Sarkozy,Paul ZagamPublicationPhilippe Weil (Directeur de la publication), Grard Cornilleau (Rdacteur en chef),Laurence Duboys Fresney (Secrtaire de rdaction), Najette Moummi (Responsablede la fabrication)ContactOFCE, 69 quai dOrsay 75340 Paris cedex 07Tel. : +33(0)1 44 18 54 00mail : revue@ofce.sciences-po.frweb : www.ofce.sciences-po.frN ISSN 1265-9576 ISSN en ligne 1777-5647 OFCE 2011 5. SommaireCONOMIE DU DVELOPPEMENT SOUTENABLE sous la direction dloi LaurentINTRODUCTIONQuelle place pour lconomie dans la science de la soutenabilit . . . 7loi Laurent GOUVERNANCE COLOGIQUE ET JUSTICE ENVIRONNEMENTALEPar-del les marchs et les tats : la gouvernance polycentriquedes systmes conomiques complexes, confrence Nobel . . . . . . . . . 15Elinor OstromJustice environnementale et performance des entreprises :nouvelles perspectives et nouveaux outils . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 73Michael Ash et James K. BoycePour une justice environnementale europenne :le cas de la prcarit nergtique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 99loi Laurent CONOMIE DU CLIMATUne valuation macroconomique et sectorielle de la fiscalitcarbone en France . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 123Gal Callonnec, Frdric Reyns et Yasser Yeddir-TamsamaniPourquoi lEurope a besoin dune banque centrale du carbone. . . . 155Christian de PerthuisLajustement aux frontires, condition de la crdibilitdune politique europenne du climat ambitieuse . . . . . . . . . . . . . 177Olivier GodardCONOMIE DE LA SOUTENABILITAgriculture mondiale et europenne : dfis du XXIe sicle . . . . . . . 197Jacques Le CacheuxFaut-il dcourager le dcouplage ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 235loi LaurentLpargne nette r-ajuste . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 259Cline Antonin, Thomas Mlonio et Xavier TimbeauLa mesure de la soutenabilit : les antcdents, les propositionset les principales suites du rapport Stiglitz-Sen-Fitoussi . . . . . . . . . 287Didier BlanchetNouvelles rflexions sur la mesure du progrs socialet du bien-tre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 311Jean-Paul Fitoussi et Joseph E. StiglitzRevue de lOFCE / Dbats et politiques 120 (2011) 6. Les propos des auteurs et les opinions quils expriment nengagent queux-mmeset non les institutions auxquelles ils appartiennent. 7. IntroductionQUELLE PLACE POUR LCONOMIE DANS LA SCIENCE DE LA SOUTENABILIT ?loi Laurent*OFCE, Observatoire franais des conjonctures conomiquesLe chanon manquant du savoir cologiqueLa question cologique redessine les frontires des disciplines scien-tifiques. La physique et la chimie, la biologie et la gologie serapprochent, sarticulent et sintgrent en une science de la Terre (Earthscience) dont ltude en systmes (Earth systems) monte en puissancedans les meilleures universits du monde. Ce savoir nouveau ne pourratoutefois se muer en une vritable science de la soutenabilit quavec leconcours des sciences sociales et des humanits, qui elles-mmescommencent organiser leur dialogue mthodologique sur le terraincologique1. La question de la place de lconomie dans cette recompo-sition fondamentale est donc aujourdhui pose. Ce premier ouvragede la srie Dbats et politiques de la Revue de lOFCE, entend, samesure, contribuer lclairer. Nos crises cologiques rvlent un paradoxe de la connaissance etde laction : les progrs considrables des sciences de lenvironnementdepuis deux dcennies sont porteurs de nouvelles toujours plusmauvaises sur ltat des cosystmes terrestres. Plus nous prenons1. Je remercie lUniversit de Stanford, et en particulier le programme Water and*environmental studies et le Dpartement Atmosphere and Energy de la School of Engineering etdu Yang and Yamazaki Environment and Energy Building (Y2E2) pour leur exceptionnellehospitalit tandis que se fabriquait ce numro spcial. Je remercie aussi mon assistante KathleenLow pour la qualit de son travail.1. Voir sur ce point Poteete, A. R., M. A. Janssen, et E. Ostrom (eds.) 2010. Working Together:Collective Action, the Commons, and Multiple Methods in Practice. Princeton, NJ: PrincetonUniversity Press.Revue de lOFCE / Dbats et politiques 120 (2011) 8. 8 loi Laurentconscience du problme cologique et plus celui-ci saggrave sous nosyeux. La crise de lenvironnement est plus aigu, plus intransigeanteet plus rpandue que jamais, malgr des connaissances scientifiquesplus tendues que jamais 2. Trois hypothses au moins sont conce-vables pour envisager ce paradoxe : la premire tient au simple effet dequalit de nos instruments de mesure, qui nous informent bien mieuxquavant sur ltat rel de problmes environnementaux trop long-temps ngligs ; la deuxime, moins vidente, tient la distance quipeut se former entre ce que nous savons et ce que nous croyons : selonJean-Pierre Dupuy3, si nous savons davantage que par le pass (que laNature est devenue vulnrable), nous ne croyons pas assez ce quedsormais nous sommes censs savoir ; la dernire hypothse, privil-gie ici, est que nous ne savons pas encore tout ce que nous devrionssavoir, et notamment sur une question cruciale : comment rformer lessystmes humains pour prserver les systmes naturels ? Car si les sciences naturelles et physiques nous alertent en noussignalant des zones dincertitude encore importantes4 sur la ralitdes crises cologiques, elles ne nous donnent pas les moyens de trans-former les attitudes et les comportements dans les socits humaines,socits responsables du changement environnemental plantaire,comportements et attitudes seuls mme den inflchir le cours. Desspcialistes des ocans, siges de ce qui sannonce, en lien avec la dyna-mique climatique, comme la plus grave crise environnementale denotre temps, pointent prcisment ce chanon manquant dans lesavoir cologique : Les moyens techniques pour parvenir des solu-tions pour nombre de ces problmes [affectant les ocans, enparticulier leur acidification] existent dj, mais... les valeurs socitalesactuelles empchent lhumanit de les traiter efficacement. Surmonterces obstacles est au cur des changements fondamentaux ncessairespour parvenir un avenir soutenable et quitable ... 5.En termes plus provocants, on pourrait dire que les sciences socialeset les humanits dtiennent, en matire environnementale, la cl dessolutions aux problmes rvls par les sciences dures. Do la nces-saire articulation des deux domaines si lcologie ne veut pas se rsumer2. Adger, W.N., K. Brown, , D. Conway, 2010. Progress in global environmental change .Global Environmental Change 20(4), 547-549.3. Jean-Pierre Dupuy, 2002, Pour un catastrophisme clair, Paris, Seuil.4. Cette incertitude proprement scientifique ne justifie en rien le soi-disant scepticisme dont font commerce un certain nombre de charlatans intresss, en particulier au sujet duchangement climatique. On ne peut que dplorer que ces mmes charlatans croient bondembrigader le discours conomique dans leur navrante croisade pour lcologie positive .5. Rogers, A.D. et dA. D. Laffoley, 2011, International Earth system expert workshop on oceanstresses and impacts. Summary report. IPSO, Oxford, 18 p. 9. Introduction : Quelle place pour lconomie dans la science de la soutenabilit ?9 une science toujours plus exacte de la contemplation des dsastres. Enquoi lconomie peut-elle se rendre utile cette grande jonction ?Quels sont ses avantages comparatifs au sein des sciences sociales ?Lconomie comme science de la dynamiqueLhistoire a pris une bonne longueur davance environnementalesur lconomie. Elle met en perspective depuis quatre dcennies nosproblmes et nos solutions cologiques et elle est mme parvenue chroniquer avec minutie notre entre dans ce que John McNeill aappel un rgime de bouleversement cologique perptuel 6. Mais lascience de la soutenabilit ne pourra se consolider que sur de meilleursoutils danticipation de lavenir. Lconomie se rvle bien capable, cet gard, dlaborer des modles de prvision, de simulation etdactualisation utiles la dcision publique, mais lvaluation des indi-cateurs existants de soutenabilit environnementale rvle linsuffi-sance des dispositifs actuels. Larticle de Didier Blanchet est sur cepoint loquent. Synthse de la mthodologie et des ense