ÉCHO DES CAPS 1260 DU 8 JUILLET 2011

Click here to load reader

  • date post

    29-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    221
  • download

    0

Embed Size (px)

description

ÉCHO DES CAPS • VILLE DE SAINT-PIERRE • SAINT-PIERRE ET MIQUELON

Transcript of ÉCHO DES CAPS 1260 DU 8 JUILLET 2011

  • ]lcho capsVille de Saint-PierreHebdomadaire municipal gratuit n 1260 8 juillet 2011

    Archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon

    des

    Profitez des beautsde nos les p. 03

    ditorial

    Connatre lquilibrefort-gibier p. 06

    ONCFS

    Philippe Guisset sur le dpart p. 20

    Gendarmerie

    Doris Zigotos p. 12Jusqu Terre-Neuve bientt

    Voile p. 05Une rgate Shdiac

    Vie municipale p. 02Patte-doie Brusl-Gautier

    Fte de Saint-Pierre Fte de Saint-PierreUne salle comble !

  • vie municipale

    Patte-doie Brusl-GautierAmnagement en cours

    La Municipalit de Saint-Pierre a sou-hait lamnagement de la patte-doie (1)

    Brusl-Gautier, travaux qui sont en courscomme chacun aura pu le remarquer etqui schelonneront sur deux ans.La premire partie dite de gnie civil at confie lentreprise Guibert Frresaprs la consultation de prix lance endcembre 2010. Elle a commenc le 2 maidernier, avec limplantation du chantier, trottoirs, murs et terrassement du bas-sin devant tre termins dans les quinzejours venir , nous a confi PatriciaFoliot du Bureau dtudes municipal.Le reste, cest--dire lamnagement dubassin deau, la mise en route de la fon-taine en circuit ferm pour lconomiedeau et lensemencement, sera ralisavec la Rgie Espaces Verts en 2012. Fon-taine, bassins haut et bas sont des pro-duits dune socit mtropolitaine sp-cialise : Aquaprism. D. Gil

    (1) N.D.L.R. : Carrefour o les voies sou-vrent selon des directions obliques lesunes par rapport aux autres.

    02] cho des caps n 1260 vendredi 8 juillet 2011

  • t ensoleill et une temprature en lgre hausse,voil qui ravirait tous nos concitoyens mais damenature nest pas lcoute de nos plaintes et on se ditque, dcidment, les choses sont mal faites : dun ctde lAtlantique on manque deau, de lautre on voudraitscher un peu et apercevoir un coin de ciel bleu. Maisnous devrons bien faire avec, quelle que soit la mtodes semaines venir

    Je ne reviendrai pas sur les moments difficiles de lasituation conomique lors de ce printemps, mais nousles garderons tous en mmoire et ferons en sorte indi-viduellement et collectivement, du moins je lespre,quils nous ouvriront un horizon nouveau notammentau niveau de la filire pche.

    La pause estivale est indispensable chacun afin derefaire le plein dnergie, essayons den profiter mal-gr tout au maximum.

    Ct municipal lactivit ne manque pas et tous lesservices sactivent pour nous donner une ville propre,fleurie et agrable pour tous, locaux et visiteurs.

    Les bacs fleurs et autres compositions gayent nosrues et nos carrefours et ravissent les yeux grce leurs couleurs et leur originalit.

    Les travaux en tout genre vont aussi battre leur plein,toujours pour amliorer laspect de la ville, le patri-moine et les rseaux municipaux.

    La Fte de Saint-Pierre, aprs la Fte de la Musique,a ouvert les festivits estivales. Beaucoup de gens sesont dplacs, soit le jour de linauguration, soitjusquau samedi, afin de prendre le temps de regar-der les photographies, les diaporamas et se replongerdans lambiance des coles et des salles de classes.Nous en parlons longuement de ce journal.

    Les Dferlantes sont nouveau trs attenduespour dagrables moments festifs en compagnie denombreuses formations musicales dici et dailleurspour notre plus grand bonheur.

    Souhaitons aussi que les vents seront favorables auxdeux flottes de voiliers prvues nous rendre visite aucours de cet t.

    Pour ceux qui, en vacances ou pas, resteront sur lArchi-pel, profitez bien de toutes les beauts quoffrent nos les.

    Je vous souhaite toutes et tous, lecteurs dici ou dail-leurs, dexcellentes vacances et un t ressourant.

    Karine Claireaux Maire de Saint-Pierre

    Un

    Profitez des beauts quoffrent nos lesExcellentes vacances !

    ditorial ]

    cho des caps n 1260 vendredi 8 juillet 2011 [03

  • [ MERCREDI 13 JUILLET 2011 ]Voile :De 9 heures 11 h 30Dans le Barachois : Optimists (7 12 ans). Savoyard : Planche voile (8 12 ans).De 14 heures 16 h 30Dans le Barachois :catamarans Hobie Cat 13 (13 17 ans).Dans le Barachois :catamarans Hobie Cat 16 (13 17 ans). Savoyard : planche voile (13 17 ans).18 heuresRemise des prix lcole de Voile.

    [ JEUDI 14 JUILLET 2010 ]8 h 30Comptition de Ball-TrapOrganise par la Socit de Tir au Stand du Cap lAigle.8 h 30Tournoi de ptanque Cochonnet Saint-Pierrais (Terrain Jacquet).Tournoi de ptanque Boule du Calvaire (Terrain ASIA).9 heuresSports basques : paleta gomme pleine (Place Richard Briand).

    PLACE DU GNRAL DE GAULLE9 heures Prise darmes et salut aux couleurs(Place du Gnral de Gaulle).10 h 45 Courses pour enfants(devant la boulangerie Girardin, Place du Gnral de Gaulle).12 heuresVin dhonneur offert par la Ville de Saint-Pierre.Apritif musette anim par Bernard Lafargue.Restauration (Lions Avenir, Drakkars, SPM 3A).

    13 heuresAnimation musicale14 heuresJeux proposs par les Associations.Jeux gratuits proposs par la Municipalit de Saint-Pierre : les jeux enfants :- la vague lectrique (2-4 ans).- le jenga (5-6 ans).- le massacre (7-9 ans).- le puzzle chinois (10-12 ans). Jeux nautiques adultes. Mt de Cocagne. Tourniquet. Mange gratuit pour les enfants.14 heuresAnimation Podium.16 heures 20 heuresAnimation musicale.17 heuresMatch de Football au Stade John Girardin .22 h 15FEUX DARTIFICE BAL POPULAIRE avec Robert

    N.B. : Conformment larticle 27 de larrt du 21 fvrier 1851,dfense est faite de tirer des fuses, ptards, etc. dans les rues oules jardins et autres lieux publics dans lintrieur de la ville.Dfense est faite aux vhicules de toutes sortes (bicyclettes,motocyclettes, automobiles) non munis dune autorisation sp-ciale dlivre par la Mairie de circuler sur les routes, places, rueset quais o se drouleront les rjouissances publiques.

    Le Maire,Karine CLAIREAUX

    Programme

    [ fte nationale ][ fte nationale ]Commission des Ftes et LoisirsCommission des Ftes et Loisirs

  • cho des caps n 1260 vendredi 8 juillet 2011 [05

    brves dactualit

    Dferlantes AtlantiquesEn avant la musique !Le suspens est enfin lev ! Du 22 au 30 juillet inclus, les Dfer-lantes Atlantiques envahiront lArchipel tout entier. De Saint-Pierre Miquelon, en passant par lle-aux-Marins, sept artistesvenus de diverses rgions de France et du Canada (Christina Tas-san et les Imposteures, Daran, Govrache, Steve Normandin, Fra-siak, Orange Orange et Teria) se joindront Acousti-K, Cox andCow, DG, Dode et Henri Lafitte. Des spectacles produits tous lessoirs dans diffrents lieux de la commune de Saint-Pierre et cellede Miquelon-Langlade (chapiteau et bars) vous attendent pourcette dition 2 011 tant attendue. Adresse du site :www.deferlantesatlantiques.com J.-C. LEspagnol

    VoileUne rgate Shdiac

    Pour la premire fois depuis plus de quinze ans, la rgate Voilede lEst se droulera dans la baie de Shediac, du 4 au 7 aot, oprs dune centaine de concurrents des rgions du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-cosse, de lle-du-Prince-douard, duQubec, des les-de-la-Madeleine, du Maine et de Saint-Pierre-et-Miquelon participeront cette importante comptition. Organispar Able Sail/Handi-Voile, un organisme qui permet aux personneshandicapes de faire de la voile, lvnement vise notamment amasser des fonds pour la cause. Cette course fait partie du circuitannuel de comptions de lAssociation Canadienne du Yachting et regroupera des participants de 17 ans et moins, des catgories byte , opti , laser , laser radial , 29er et 420 .Par ailleurs, puisque la Ville de Shediac est jumele aux les Saint-Pierre-et-Miquelon, la municipalit compte faire une rceptionspciale pour la dlgation franaise. La rgate Voile de lEst aaussi pour but de former une nouvelle gnration de navigateursde haut niveau, afin de crer des quipes en vue de la prochainedition des Jeux du Canada Sherbrooke en 2013. Des prix etdes mdailles seront offerts et lAssociation du Yachting du Dtroitde Northumberland remettra un trophe spcial aux jeunes dela catgorie Opti . Pour plus dinformation, il est possible de visiter le site web :www.saileast2011.org Source : presse canadienne.

  • 06] cho des caps n 1260 vendredi 8 juillet 2011

    Fort borale de Connatre lquil

    Par Bruno Letournel, Chef de service ONCFS

    Les milieux naturels insulaires sont souvent en tat dquilibreprcaire, en particulier ceux situs dans des rgions biogogra-phiques caractrises par des conditions climatiques rigoureuses.Cest le cas de lArchipel de Saint-Pierre et Miquelon o le climatocanique, froid et humide, est contraint par les pousses dairfroid arctique et des masses dair plus douces venues du GulfStream . Les peuplements forestiers de faible hauteur, sont rgu-lirement soumis aux influences des grands vents marins favori-sant les chablis. De plus cet cosystme forestier, sensible, peuttre interrompu par des pidmies dinsectes.Lintroduction des fins cyngtiques du cerf de Virginie et du li-vre dAmrique dans lArchipel est venu compliquer le fonctionne-ment de lcosystme de la seule fort borale franaise. Les 550 chasseurs du territoire ont un rle important jouer dansla limitation des populations dherbivores introduits et doivent, pourbien apprhender cette problmatique, sentourer doutils de ges-tion permettant de rduire cet impact et datteindre un niveaudquilibre fort-gibier, acceptable par lensemble des acteurs. partir de 2008, des prconisations sur la gestion des populationsdherbivores chassables sont faites. Afin de rtablir les conditionsde renouvellement de la fort borale, il est conseill, dans un pre-mier temps, daugmenter les prlvements de chasse pour baisserles effectifs de cerfs et livres, et de mettre en place un suivi des-tin connatre lquilibre fort-gibier.

    Les suivis mis en place

    Les suivis mis en place pour grer les livres dAmrique et lescerfs de Virginie :- Pour mieux connatre les interactions entre les animaux et laflore, des outils bass sur les indicateurs de changement colo-

    gique (ICE) sont mis en place partir de 2009. Ainsi plus de 370placettes forestires identifies, issues dune mthode dchan-tillonnage approprie, sont inventories. Sur ces placettes, unindice dabroutissement et de consommation est mesur ainsiquun dispositif permettant de connatre la densit de semis de cer-taines essences.- Les suivis de la population de cerfs, mis en place en 1989 aveclaide des chasseurs, sont galement affins par la ralisationdindices ponctuels dabondance (IPA).- Enfin un suivi de la performance physique des animaux, en par-ticulier leur masse corporelle, est assure par les chasseurs.

    Rsultats des suivis

    Aprs 2 annes dinventaire de la pression dabroutissement et deconsommation des herbivores, les rsultats suivants peuvent treavancs :

    Lindice dabroutissement montre que limpact des animaux ne variepas de manire significative entre les deux annes de mesure.

    [

    [

    Afin de rtablir les conditions de renouvellement de la fort borale,il est conseill, dans un premier temps, daugmenter les prlvements de chasse

  • cho des caps n 1260 vendredi 8 juillet 2011 [07

    lArchipellibre fort-gibier

    [ information ]

    Lindice de consommation, montre en 2010 que la consomma-tion ralise par les cerfs est plus faible quen 2009 mais reste pourles deux annes, plus importante que celle des livres.

    Pour ce qui concerne la densit des semis de bouleau et sorbier,celle-ci est plus importante en 2010 (trois fois plus importante pourle bouleau et deux fois plus leve pour le sorbier).

    Pour le suivi de labondance des cerfs de Virginie, malgr lesprlvements de chasse de ces dernires annes, les suivisdabondance raliss entre 2006 et 2010 traduisent une augmen-tation des effectifs suivie dune stabilit.

    Quant la performance des animaux, une certaine stabilit despoids des faons et des adultes est mise en vidence. Toute fois, lespoids des cerfs de lle Langlade demeurent toujours plus faiblesque ceux mesurs sur Miquelon. Cette diffrence confirme que ladensit des cerfs est plus importante sur la premire le.

    Conclusion

    Compte tenu de ltat de dgradation des forts, des niveauxdabroutissement et de consommation, de la relative stabilit deseffectifs de cerfs, il est important que les prlvements soientsuprieurs ceux pratiqus jusqu ce jour. La communaut de chasseurs de lArchipel, associe cette tude,souhaite mieux comprendre les interactions troites liant les popu-lations de gibiers et la fort. travers ce programme de suivi,lONCFS et la Direction des Territoires, de lAlimentation et de laMer (DTAM) sy emploient activement.

    Rfrences : Rapports techniques ONCFS Analyse des donnes relation faune-flore relevs sur les les de Miquelon et Langlade(2009) Analyse des donnes issues du programme ICE les deMiquelon et Langlade (2010).

    [

  • 08] cho des caps n 1260 vendredi 8 juillet 2011

    clairage conomiqueLe chmage

    Les demandeurs demploi en fin de mois (DEFM) sont diviss en8 catgories. La catgorie une (1) est utilise pour calculer lindicateurde chmage (2) qui atteint 9,4 % en mai 2011 (8,3 % en mai 2010). LesDEFM de moins de 30 ans et de plus de 50 ans reprsentent envi-ron la moiti des demandeurs demploi, et le chmage touche da-vantage les hommes que les femmes. En revanche, le chmage delongue dure (3) a diminu significativement ; il ne reprsentait plusque 8 % des demandeurs demploi au mois de mai. Source IEDOM(1) Demandeurs demploi en recherche de contrat dure indter-mine temps plein. (2) DEFM en catgorie 1 divis par la popula-tion active. (3) Personne sans emploi depuis au moins un an.

    TaekwondoJonathan Apestguy

    Avec son bac de franais rcemment obtenu, Jonathan Apest-guy intgrera ds septembre le Ple France Taekwondo de Tou-louse. La tte sur les paules, il poursuivra en parallle une ter-minale scientifique qui devrait le diriger vers une carrire touchantau sport car, dans le milieu sportif de haut niveau, lavenir nestpas toujours certain. Ce jeune athlte de 17 ans il pratique ga-lement la course pied et le football a fait ses dbuts sur letatami lorsquil avait tout juste 5 ans. Aprs de multiples compti-tions au Canada et de nombreux titres, il a particip quatre fois auxchampionnats de France o il a dcroch des mdailles dargent etde bronze. J.-C. LEspagnol

    Dessin de lasemaine

    brves dactualit

    V

    .S-P

    /J.-

    C. L

    E.

    V

    .S-P

    /J.-

    C. L

    E.

  • cho des caps n 1260 vendredi 8 juillet 2011 [09

    La Commission municipale Ftes etLoisirs et lassociation Saint-Pierreen Fte avaient invit la population les rejoindre la Salle des Ftes pourle lancement de la seconde dition dela Fte de Saint-Pierre, qui avait pourthme cette anne : Les coles auxsicles derniers .Dans la salle, les visiteurs ont trouvune classe reconstitue, avec bureaux pupitre, danciennes cartes gogra-phiques et de science naturelle, desvitrines remplies dustensiles sco-laires dpoque, des dizaines de pho-tos de classes, de btiments descoles, bref, de quoi raviver lammoire des uns et des autres.Le Maire de Saint-Pierre, Mme KarineClaireaux, a abord demble ce sujetdans son allocution douverture. Certes, nous pouvons paratre nos-talgiques encore avec ce thme, maisquel plaisir au final de revoir ou dedcouvrir (selon son ge) qui une coleaujourdhui disparue, qui des visagesconnus ou des objets familiers. Tant desouvenirs qui reviennent en mmoire avec,pour la plupart dentre nous jen suis per-suade, le plaisir dapprendre, de retrouverses camarades de classe, dattendrefbriles la distribution des bons points, desimages et autres billets de satisfaction,dhonneur et dexcellence ou encore lesprix de fin danne. Madame Claireaux en a profit pour rendrehommage au corps enseignant : Jattireau passage votre attention sur limportancedu rle jou par les enseignants, notam-ment des petites classes, qui font rver lesenfants, ouvrent leur esprit et les amnentsur le chemin du savoir. Victor Hugo cri-vait dans Faits et croyances que, je cite :Les matres dcole sont des jardiniers enintelligence humaine. Certains avaient etont la main particulirement verte et lesgraines quils ont fait ou font germer, ont

    souvent donn de magnifiques arbres.Celles et ceux-l ont le got des autres etla facult de transmettre imprgns eneux, leur mtier est une passion et lesenfants qui leur sont confis ne peuventque spanouir auprs deux. Nous enavons tous connu et en connaissonsaujourdhui, ils ont toute notre gratitude etcest aussi eux qui sont lhonneur cesoir. Et le Maire de finir en adressant de vifsremerciements tous ceux qui ont permisla ralisation de la manifestation grce auxprts de photographies, de documentsvido ou de matriels divers ; aux direc-teurs dcoles, aux enseignants et auxlves qui, de prs ou de loin, ont particip cette russite ; aux membres de lasso-ciation Saint-Pierre en fte, de la Commis-sion Fte et Loisirs, du Conseil municipal,aux agents des services municipaux, pour leur implication et les longues heures deprparation qui nont pas manqu.

    Madame Claireaux a ensuite invit laudi-toire couter et applaudir les diffrenteschorales des classes de lcole du FeuRouge, la premire se prsenter surscne ayant choisi dinterprter SacrCharlemagne , une chanson de circons-tance puisque, cest vrai, qui a eu cetteide folle, un jour, dinventer lcole ? .Les convives, accueillis ds lentre avec unvin dhonneur, ont ensuite pu visionner undouble diaporama prsentant plus de 200photos et des documents vido de SPM 1re.Mais juste avant, intervenant une dernirefois, le Maire a donn lecture du pome Adieu notre vieille cole , de M. LonLehuenen, directeur en exercice lors de ladmolition de lcole Communale (en 1974)construite en 1890 (pome publi dansnotre numro 1258).

    Cette exposition est reste ouverte lavisite jeudi, vendredi et samedi de 14 19 heures, une nouveaut cette anne.

    Seconde Fte de Saint-PierreUne salle comble !

    Par Didier Gil

    [ municipalit ]

    Lance en 2010 par la Municipalit pour ouvrir le programme des festivits de lt, la seconde Fte de Saint-Pierre consacre aux coles du temps jadis a t couronne de succs.

  • Les coles aux sicles derniersQue de souvenirs !De lmotion et des retrouvailles dans une Salle des Ftes muni-cipale transforme en une grande salle de classe pour clbrer ladeuxime dition de la Fte de Saint-Pierre qui a rassembl,autour du thme Les coles aux sicles derniers , professeurset lves dhier et daujourdhui. Jai t institutrice en colematernelle dans lenseignement public de 1960 1977. Cela maremmor beaucoup de souvenirs De trs bons souvenirs ! ,raconte Odile Arrossamna. Jai retrouv sur les photographieset sur les films quelques collgues avec qui jai travaill ; et desanciens lves prsents dans la salle sont venus spontanmentmembrasser et me dire bonjour. Et a, cest trs touchant parcequils ne mont pas oublie et moi non plus je ne les ai pasoublis. 84 ans, Odile ne regrette rien de son mtier, jaiarrt denseigner pour raison de sant lge de 50 ans. Ctaitun mtier trs fatigant mais trs agrable . Pour Denise Tlet-cha, professeur des coles dans les petites classes, les souvenirssont moins loigns. la retraite depuis cinq annes, elle non plusne regrette pas davoir choisi ce mtier. Il y a eu une grande vo-lution par rapport mes dbuts. Je me souviens lorsquun col-lgue tait absent pour diverses raisons, il fallait le remplacer aupied lev et prendre sa classe en charge en plus de la mienne. Jeme retrouvais donc avec plus de 40 enfants grer ! Aujourdhuielle se consacre encore aux petites ttes blondes en animant rgu-lirement des spectacles de thtre de marionnettes. Dans lafamille, la tradition se perptue puisquune de ses filles a endossgalement le tablier denseignante. J.-C. LEspagnol

    10] cho des caps n 1260 vendredi 8 juillet 2011

  • brve dactualit

    SpectacleBertignac en vrai !

    Louis Bertignac est pass par ici ! 57 ans, lex-guitariste dugroupe Tlphone a superbement surpris son public. Lauteurde linoubliable Cendrillon reste fidle sa personnalit trsattachante avec sa simplicit et son air paum ! linverse deJean-Louis Aubert, tourn vers le registre de la varit, Bertignacprivilgie un style rsolument rock, plein de vitalit. Deux specta-cles, lun au Centre Culturel et Sportif dans une ambiance icicest bien mieux qu New-York o jai jou hier soir , a-t-il lchaux 400 spectateurs ; et lautre au bar La Chauve Souris devantun auditoire connaisseur ! La bombe humaine a clat Saint-Pierre ! J.-C. LEspagnol

    Fte de Saint-Pierre

    cho des caps n 1260 vendredi 8 juillet 2011 [11

  • 12] cho des caps n 1260 vendredi 8 juillet 2011

    Il est en passe de devenir lun des dorisles plus clbres du port, et il va repren-dre la mer la mi-juillet pour une nouvelletraverse jusqu Fortune Terre-Neuve.Ses armateurs esprent bien runir aumoins deux quipages, cest--dire unebonne douzaine de rameurs volontaires.Paul Letournel, lun de ses co-propri-taires, nous raconte.

    Sa construction

    Cette embarcation typique des les a tconstruite Saint-Pierre par M. Cyril Fran-ch en 1983 pour le compte du ConseilGnral. Il mesure 8 mtres de long et 2,12mtres de large, sa charpente est en boisde chne, sa sole (1) en spruce et ses bords(2) en contreplaqu spcial marine dun seultenon. Ce doris est particulier, en effet sesbords sont moins hauts quun doris depche et sa sole a moins de tenture (3).

    La Relve

    Immatricul le 4 juillet 1983 en milieuprofessionnel sous le numro 416-407, il at baptis La Relve , peint en bleu,blanc et rouge, aux couleurs du drapeaufranais. Il a servi principalement pour lap-prentissage maritime jusquen 1987, avecaux commandes Messieurs Roger Derouetet Robert Cordon qui pouvaient lutiliser aumoteur, la voile ou laviron.

    Le Zigotos

    En 1995, alors quil tait entrepos danslancienne usine SPEC , Jean-MarcBriand, Loc Detcheverry, Larry Pyke et

    moi-mme, une bande de copains, avonsdcid de faire son acquisition.Amenag pour tre class en catgorieplaisance, ce doris pas comme les autres, at rebaptis sous le nom de Zigotos ,avec comme seule mission : permettre decontinuer la pratique de Iaviron. Une tra-dition locale laquelle nous nous adonnons

    depuis 1990 en ayant commenc danslancien doris de pche de M. Andr Mac tradition relance en 1987 par lquipe desGringos.

    NDLR :1) Fond du doris.

    (2) Cts de lembarcation.(3) Courbe de la sole.

    [

    [

    [

    Zigotos : un dorispas comme les autres !

    Propos recueillis par Didier Gil

    [ patrimoine maritime ]

    Dabord La relve , aujourdhui le Zigotos , ce doris varallier Fortune, la force des bras de ses rameurs, en ce mois de juillet. Petit historique

  • cho des caps n 1260 vendredi 8 juillet 2011 [13

    brve dactualit

    Les Dlices de Josphine Un bel endroit pour le coup dth !

    En aot 2008 nous avons visit la maison Pannier qui venait juste dtre mise en vente dans lide douvrir un salon de th. Quandnous avons visit le btiment, nous nous sommes aperus quil y avait aussi quelque chose dintressant y faire en htellerie. Nousavons dcid douvrir lhtel en premier et nous nous sommes donn un an pour crer le salon de th , expliquent Patricia et BertrandDetcheverry, les heureux propritaires des lieux. Le pari a t tenu ! Un an jour pour jour aprs louverture de Nuits Saint-Pierre lambiance feutre et au dcor lgant et romantique deux pas du bord de mer et de la Place du Gnral de Gaulle , le premier th estservi la nouvelle enseigne Les Dlices de Josphine ! Mais pourquoi ce nom ? Josphine Pannier tait lancienne propritaire dela maison. Daprs ce que jai su et daprs ce que lon men a dcrit, jai eu limpression que ctait quelquun qui avait beaucoup decaractre et qui avait entrepris de nombreuses choses. Cest un personnage qui me plat beaucoup et en plus le prnom est trs joli. Cestaussi un hommage la famille Pannier car sans eux, sans leur patience, cela aurait t difficile, voire impossible, de faire le projet. Ils ontcru en nous ds le dpart et nous ne leur dirons jamais assez merci , raconte Patricia. Depuis le 27 juin, ltablissement propose en plus dun large ventail de ths, de cafs, de chocolats chauds et de boissons fraches de dlicieuses viennoiseries et ptisseries. Dans quelques jours, un service de restauration lgre sera ouvert le midi Un bel endroit pourcollationner ou pour faire une petite pause tout simplement ! J.-C. LEspagnol

    V

    .S-P

    /J.-

    C. L

    E.

  • 14] cho des caps n 1260 vendredi 8 juillet 2011

    Un demi-sicle aprs le drame, les rsi-dents de Saint Pierre et Miquelon sont tou-jours la recherche dindices concernantla disparition dun de leurs chalutiers.Presque tout le monde sur cette le (Terre-Neuve) pourrait vous raconter une ou deuxlongues histoires au sujet de marins quimaintenant appartiennent la mer !Lhistoire de la disparition du Ravenel est lune des histoires les plus populairesqui hantent les rivages de Saint-Pierre etMiquelon.Le mois de janvier 2012 prochain marquerale 50e anniversaire de la nuit tragique de ladisparition mystrieuse du chalutier fran-ais aux abords de la Pninsule de Burin.Plusieurs membres de familles de marinssont encore la recherche de rponses afinde pouvoir complter leur deuil.Lun deux, Andr Lafargue, qui a perdu sononcle, est la recherche dindices depuisplus de 20 ans. Notre seul but en cemoment est de retrouver lpave. a nousapporterait enfin un moment de tranquil-lit, de pouvoir finalement savoir o ilssont. Ce mme sentiment, vous le trouve-rez dans nimporte quelle petite commu-naut de pcheurs qui relatent des his-toires o certains de leurs marins un joursont partis en mer et ne sont jamais reve-nus , dit-il.M. Lafargue a utilis plusieurs mthodespour ses recherches, dans les livres, desdocumentaires, des tmoignages etconversations avec les autorits. Il estaussi le webmestre dun forum commu-nautaire dont une des rubriques incite lesgens partager leurs connaissances etopinions au sujet de cette tragdie.M. Lafargue pense que la cause de cettedisparition pourrait tre lie des pro-blmes de gnie (dans la construction dubateau).Quimporte le nombre de rumeurs quon luirapporte, il garde toujours un pincementserr et triste dans les tripes quand il

    regarde vers le large et se demande opourrait bien tre son oncle. Si vous faitespartie de la grande famille des marins dis-parus, il vous est pratiquement impossiblede regarder vers le large sans se deman-der bon sang o peut-il tre ce chalu-tier ? M. Lafargue affirme que les familles saventpertinemment quun corps fut dcouvertquelques mois aprs la tragdie en 1962.Le corps fut retrouv sur le rivage, prs deFortune [Note dAndr Lafargue : Javais ditBurin !], et lon demanda aux membresdune des familles didentifier le cadavre.Cependant cette opportunit narriva pas bonne fin.Selon M. Lafargue, lhomme qui devait fairele voyage Fortune pour identifier le corps(qui apparemment avait des marques bienidentifiables, comme des tatouages) futinform par deux des dirigeants de la com-pagnie laquelle le Ravenel appartenait, laveille du dpart, que sa participation ntaitplus requise et que le voyage tait annul.M. Lafargue affirme que cet homme qui luia racont cette histoire a gard ces infor-mations pour lui pendant bien annesavant den parler. Maintenant la vrit commence sortircar les gens meurent et les gens font descommentaires sur leurs lits de mort ouquand ils sont malades. Ils ont gard lesilence pendant trs longtemps et ces his-toires sont encore graves dans leursesprits. Nous voulons connatre la vritdes faits ! Bernard Dcr Prsident de LaRecherche de lOiseau Blanc sera Saint-Pierre et Miquelon le mois prochainpour faire des recherches sur un biplanfranais quil pense stre cras en merprs de la Pninsule de Burin en 1927. Parla mme occasion, il utilisera la technolo-gie quil amne avec lui pour effectuer des

    recherches sur le fond de la mer pour ten-ter de retrouver lpave du Ravenel.M. Lafargue pense quil est grand tempsque toute personne susceptible dapporterdes informations complmentaires pouraider aux recherches se manifeste. Nous ne voulons absolument pas cher-cher des spculations. Nous voulons lavrit. On nous a dit quun corps avait ttrouv sur le rivage de la Pninsule deBurin en juin 1962. Eh bien, qui peut biensen souvenir ? Il doit bien exister quelquepart des rapports crits de cet vnement ?Dans quelle direction devons-nous aller ?O pouvons-nous nous diriger pour trouverce rapport ? Ce corps a bien d tre enterrquelque part ? Alors quest-il advenu de cecorps ?

    Le Ravenel la recherche de rponses

    Reproduction autorise par le journal Southern Gazette

    [ revue de presse ]

    Un article de Crystal Cline, paru dans le journal Southern Gazette de Marystown, en date du 28 juin 2011, et traduit de lAnglais par Andr Lafargue.

    Bernard Decr doit cette anne encoreentreprendre des recherches.

    V

    .S-P

    /J.-

    C. L

    E.

  • cho des caps n 1260 vendredi 8 juillet 2011 [15

    Le Prsident du Conseil Territorial

    VU le Code de lEnvironnement, en par-ticulier ses articles L.541-11 et sui-vants et R.541-22 ;VU le Code de lExpropriation pourcause dutilit publique en particulierses articles R.11-14-2 et suivants ;VU le Code Gnral des collectivitsTerritoriales ;VU la dlibration du Conseil Territo-rial du 29 mars 2010 portant mise enqute publique du projet de plandlimination des dchets ;VU la dcision du Prsident du Tribu-nal Administratif de Saint-Pierre etMiquelon du 24 novembre 2010, dsi-gnant Monsieur Jean de LIZARRAGAen qualit de Commissaire enquteurpour diriger lenqute publique rgle-mentaire ;VU les propositions du CommissaireEnquteur

    ARRTE

    ARTICLE 1 : Une enqute publiquerelative au projet de plan dliminationdes dchets pour la Collectivit Terri-toriale de Saint-Pierre et Miquelon, estouverte compter du 25 juillet 2011pour une dure de 60 jours.

    ARTICLE 2 : Pendant la dure de len-qute, soit du lundi 25 juillet 2011 auvendredi 23 septembre 2011 17 heures, les pices du dossier ainsiquun registre denqute, pralable-ment paraphs par le Commissaireenquteur, seront tenus la disposi-tion du public la Mairie de SaintPierre, la Mairie de Miquelon, auConseil Territorial de Saint Pierre et auConseil Territorial de Miquelon auxheures habituelles douverture.

    ARTICLE 3 : Monsieur Jean DE LIZAR-RAGA, dsign en qualit de Commis-saire enquteur, recevra les dclara-tions du public :

    Au Conseil Territorial de Saint Pierre et Miquelon Saint-Pierre les :- Mardi 6 septembre 2011 de 13 h 30 19 h.- Vendredi 9 septembre de 11 h 12 het de 13 h 30 16 h 30.- Mardi 13 septembre 2011 de 11 h 12h et de 13 h 30 16 h 30.- Mardi 20 septembre 2011 de 13 h 30 19 h.

    la Mairie de Saint-Pierre les :- Mardi 26 juillet 2011 de 11 h 12 h etde 13 h 30 16 h 30.- Samedi 30 juillet de 9 h 12 h et de13 h 30 17 h.

    la Mairie de Miquelon-Langlade les :- Jeudi 28 juillet 2011 de 9 h 12 h etde 13 h 30 18 h.- Samedi 10 septembre 2011 de 9 h 12 h et de 13 h 30 18 h.- Jeudi 22 septembre 2011 de 9 h 12 h et de 13 h 30 18 h.

    Les observations pourront tre consi-gnes par les intresss directementsur les registres denqute ouverts cet effet ou, le cas chant, tre adres-ses par lettre recommande pendantla priode douverture de lenqute auCommissaire enquteur au sige delenqute, au Conseil Territorial deSaint Pierre et Miquelon. Ces observa-tions sont tenues la disposition dupublic.

    ARTICLE 4 : lexpiration du dlaidenqute, les registres viss larti-cle 2 ci-dessus seront clos et signspar le Prsident du Conseil Territorial,puis transmis dans les vingt-quatreheures, avec le dossier denqute etles documents annexs, au Commis-saire enquteur.

    ARTICLE 5 : Le rapport et les conclu-sions motives du Commissaire enqu-teur devront tre transmis avec les

    dossiers au Prsident du Conseil Terri-torial dans le dlai dun mois, comp-ter de la date de clture de lenqute.ARTICLE 6 : Copie du rapport et desconclusions du Commissaire enqu-teur seront dposs en Mairie de laCommune de Saint-Pierre et en Mairiede la Commune de Miquelon-Lan-glade, ainsi quau Conseil Territorial deSaint Pierre et Miquelon Saint Pierreet Miquelon, o ils seront tenus ladisposition du public pendant un an.

    ARTICLE 7 : Un avis au public faisantconnatre louverture de lenqute serapubli 15 jours avant le dbut de len-qute au recueil des actes administra-tifs de la Collectivit et dans lcho desCaps et lHorizon ainsi que par voieradiophonique et par publication surles sites Internet www.cg975.fr etwww.cheznoo.net.

    Cet avis sera galement publi par voiedaffichage la Mairie de Saint-Pierre,et la Mairie de Miquelon-Langlade,15 jours au moins avant louverture delenqute et pendant toute la dure decelle-ci, ainsi quen Prfecture de SaintPierre et Miquelon.

    Laccomplissement de cette formalitsera attest par un certificat desMaires.

    ARTICLE 8 : Les services de la Collec-tivit Territoriale de Saint-Pierre etMiquelon et ceux de ltat mis dispo-sition, Madame le Maire de la Com-mune de Saint-Pierre, Monsieur leMaire de la Commune de Miquelon-Langlade, Monsieur le Commissaireenquteur, sont chargs, chacun en cequi le concerne, de lexcution du prsentarrt qui sera affich en Mairie de Saint-Pierre, en Mairie de Miquelon, et publipartout o le prescrit la loi et les rgle-ments.

    Le Prsident du Conseil Territorial,Stphane ARTANO

    Conseil Territorial Enqute publique

    ARRT N 541/2011 du 1er juillet 2011Portant ouverture dune enqute publique relative au projet de plan dlimination

    des dchets de la Collectivit Territoriale de Saint-Pierre et Miquelon

  • 16] cho des caps n 1260 vendredi 8 juillet 2011

    brves dactualit

    EnseignementSauver le patrimoine

    Avant de fermer ses portes pour les vacances, le collge Saint-Christophe a prsent Jadis, il tait Pointe-Plate , une exposi-tion consacre au phare de Pointe-Plate, issue dun travail dans lecadre dun projet de vie de classe. Collects par les lves de 5e Bet leur professeur principal Guy Lelorieux, les documents provien-nent du service du balisage de lArchipel, des archives du servicedes Phares et Balises de Mtropole, de lArche Muse et Archives,et de particuliers. Nous avons t surpris par lintrt des gens notre projet ; et durant lexposition, on nous fournissait encoredautres photographies , explique Guy Lelorieux. Outre le fait demettre en valeur le patrimoine, cette exposition est aussi un moyende dnoncer le manque de prise de conscience de la valeur de notrehistoire travers ces monuments . Une histoire en dangerexplique le professeur principal en conclusion de lexpo : Si ltatde la tourelle semble en bon tat du fait de son entretien courant,on ne peut pas dire autant de lintrieur pour ce qui concerne le ftqui se trouve dans un tat pitoyable de dlabrement par manquedentretien. Que faut-il faire ? Attendre quil soit trop tard et quelon fasse faire une tude qui va nous dire quil faut labattre, du faitde son mauvais tat et de sa dangerosit ? Pour mmoire souve-nons nous du phare de Galantry []. Cest notre patrimoine, notrehistoire, notre identit. Cest aussi rendre hommage tous cesgens qui par leur travail, leur dvouement, leur professionnalismeont sauv des vies. Ne serait-il pas utile de le faire dclarer aupatrimoine national ? []. Lexposition est dsormais visible la bibliothque de Saint-Pierre jusquau 8 septembre. J.-C. LEspagnol

    Vocation scientifique des fillesLes laurates sont connuesLe jury du Prix de la Vocation Scientifique et Technique des Filles2011 sest runi le jeudi 30 juin, et nous en connaissons dsormaisles heureuses laurates qui recevront chacune une bourse de1 000 euros, une somme non ngligeable lheure de partir pour-suivre ses tudes. Les deux prix tat ont t dcerns :- Nacha Lafargue : Licence Sciences et Techniques des ActivitsPhysiques et Sportives.- Ocane Vidal : Classe Prparatoire en Physique TechnologiqueScience de lIngnieur. Les deux prix Mairie sont revenus :- melyne Cuza : Premire anne commune des tudes de Sant.- Laetitia Cambray : DUT Biologie.La rception de remise officielle de ces prix sest tenue ce mer-credi 6 juillet lHtel de Ville. D. Gil

    tat Civil Juin 2011 Naissances : 31 Mai NEL Lucie, Anne-Marie, Nathalie 03Juin DASTUGUE Liloye, Marthe, Marie-Louise 07 CHAMP-DOIZEAU Arthur, Karl, Alix 14 AUTIN Lucas, Thierry, Nol 16 THEAULT Tristan, Guy, Charles 22 MARSOLIAU Thomas,Patrick, Frdrique 24 GASPARD Maxence, Gatan, Andr 26 DAGORT Mathias, Marcel, Gervais. Mariage : 11 LE GLAUNEC Frdric, Roger, Franois et DET-CHEVERRY Nathalie, Marie, Thrse. Dcs : 03 JANIL Marie, Eugnie, veuve de RENOU William, Ray-mond, Patrice 28 CLARCK Arlette, Gilberte, Josphine, veuve deGUILLOU Georges, Jean, Eugne.

    Bibliothque municipaleHoraire dt* La Bibliothque municipale de Saint-Pierre a pris ses horairesdt, valables pour les mois de juillet et aot. Ils sont les suivants : Mardi de 14 h 18 h. Mercredi de 9 h 12 h et de 14 h 18 h. Jeudi de 9 h 12 h et de 14 h 18 h. Vendredi de 9 h 12 h et de 14 h 17 h.Reprise des horaires habituels compter du jeudi 1er septembre. Tlphone : 05 08 41 31 99 Tlcopie : 05 08 41 71 40 Courriel : [email protected] Site Internet : http://www.biblispm.com D. Gil

    Muse Archiplitude lheure dtOuverts tous les jours : 5 btiments, 28 salles, 3 000 objets et documents sur 800 m2! 1) La Maison Jzquel (3 salles). 2) La Maison Grise (2 salles). 3) Le Garage des Pompes (1 salle). 4) LAtelier (1 salle). 5) Lcole (21 salles) : Entre 18 et 60 ans : 4 euros. Moins de 18et plus de 60 ans : 2,50 euros. Tous les jours, en juillet et aot, de13 h 45 17 h 30 (sauf le 14 juillet). NB : Des tours guids sontorganiss le matin, contacter le CRT. M. Derible

  • Agenda des maresjuillet 2011

    Les jours croissent de 1 heure 4 minutes

    BASSES MERS PLEINES MERS

    Samedi 9 Ste Amandine Ste Marianne10:10 23:06 04:14 16:49

    Dimanche 10 St Ulrich11:17 05:18 17:56

    Lundi 11 St Benot Ste Olga 00:24 12:25 06:24 19:01

    Mardi 12 St Olivier01:32 13:27 07:27 20:01

    Mercredi 13 St Henri et Jol - Ste Cllia02:29 14:21 08:24 20:55

    Jeudi 14 FTE NATIONALE03:17 15:09 09:14 21:40

    Vendredi 15 St Donald Pleine Lune03:59 15:53 10:00 22:27

    Samedi 16 N. D. Mont Carmel Ste Carmen04:36 16:33 10:42 23:08

    Dimanche 17 Ste Charlotte Ste Arlette05:11 17:12 11:23 23:47

    Pharmaciesde gardedu lundi 4 juillet 9 hau lundi 11 juillet 9 h

    Pharmacie SPM55 28 02

    du lundi 11 juillet 9 hau lundi 18 juillet 9 h

    Pharmacie CHFD41 47 47

    Rponse du n 1259 Rgles du jeu :Vous devez remplir toutes lescases vides en placant les chif-fres 1 9 une seule fois par ligneune seule fois par colonne et uneseule fois par zone de neuf cases.Chaque zone de 9 cases est marque dun trait plus fonc.Vous avez dj quelques chiffrespar zones pour vous aider.

    sudokuProblme n 1260 niveau : difficile

    15urgence mdicale

    17gendarmerie

    18sapeurs-pompiers

    Numrosdappelsdurgence

    cho des caps n 1260 vendredi 8 juillet 2011 [17

    brve dactualit

    Littrature The Grand Banks

    Passionn dhistoire, je pense quil fallait raconter celle de laflotte de pche trangre dont jai une trs grande collection dephotographies , raconte Jean-Pierre Andrieux. Homme daf-faires et crivain franco-canadien dorigine Saint-Pierraise, ilvient de publier un ouvrage en langue anglaise intitul TheGrand Banks illustr de plus de 500 visuels. Lauteur dcrit la Grande Pche de la colonisation nos jours mais sarrte plusparticulirement sur lvolution du vingtime sicle avec linven-tion du chalutier, larrive du moteur diesel, et les transforma-tions rapides des technologies de pche. Il raconte galement lacohabitation entre les chalutiers et les voiliers doris jusqu laseconde guerre mondiale ; laprs-guerre avec le moratoireimpos par le conflit mondial durant lequel le poisson tait abon-dant et le retour massif des chalutiers (Espagnols surtout) ; lin-vention du chalutier usine en 1954 et larrive massive des arme-ments des pays de lEst sur les Grands Bancs (jusqu 600navires sovitiques dans la rgion o lon pchait sans restric-tion !). Ldition en langue franaise devrait sortir dans quelques mois etcomportera encore plus de documents photographiques. Jean-Pierre Andrieux ne sarrte pas l puisquil projette de publierlanne prochaine un livre consacr la flotte blanche portugaise. The Grand Banks est disponible la Bibliothque de Saint-Pierre et la librairie Lecturama . J.-C. LEspagnol

  • Journal dit par laVille de Saint-PierreSite internet www.mairie-

    stpierre.fr Fondateur AlbertPen (Fvrier 1982) Directeur

    de la publication et ditorialiste Karine

    Claireaux Rdacteur en chefDidier Gil 05 08 41 10 91

    Journaliste Jean-Louis Mah05 08 41 10 92 Secrtaire

    de rdaction et AccueilClarisse Hacala 05 08 41 10 90

    Infographistes SbastienDrake et Jean-Christophe LEspa-

    gnol 05 08 41 10 95 ImpressionYannis Lepape 05 08 41 10 93

    05 08 41 10 94 PhotographesJean-Luc Drake (J.-L. D.)

    [email protected]

    Jean-Christophe LEspagnol

    (J.-C. LE.) [email protected]

    Dessinsdactualit Benot Germe

    Pour nous joindreLcho des Caps, rue

    Georges Daguerre BP 4213

    97500 SPM Tl. 05 08 41 10 90

    Fax 05 08 41 49 33 [email protected]

    Tirage 3 000 exemplairesCommission paritaire

    numro 68511

    [ Ville de Saint-Pierre ]Numros utiles* Outre le numro du standard utiliser durant les heures douverturedes bureaux, vous pouvez galement joindre la Mairie de Saint-Pierre par tlcopie. Dautres numros peuventaussi vous tre utiles, notammenten cas durgence.

    Mairie standard41 10 50

    Mairie tlcopie41 43 13

    Ple Voirie55 80 65

    Responsable du centretechnique 55 80 64

    Traitement des eaux55 80 61

    [ Fourrire ]

    Service Fourrire55 19 75

    [ Annonce lgale Avis de constitution ]* Aux termes dun acte sous seing priv en date Saint-Pierre du 28 juin 2011, il a t consti-tu une socit prsentant les caractristiques suivantes : Forme sociale : Socit responsa-bilit limite Dnomination sociale : Htel Restaurant LEscale Sige social : 22 rue desFranais Libres, 97 500 Saint-Pierre Objet social : Lexploitation dun ou plusieurs htels avecrestaurant de type traditionnel. Lactivit de traiteur organisateur de rceptions, de soires thmes. Lanimation de cours culinaires. La commercialisation de tous produits connexes et com-plmentaires aux activits de restauration et traiteur. Dure de la Socit : 99 ans compterde la date de limmatriculation de la Socit au Registre du commerce et des socits Capitalsocial : 10 000 euros Grance : Monsieur Thierry BELAIR, demeurant 5 rue Richard Bartlett BP 1 592 97 500 Saint-Pierre Immatriculation de la Socit au Registre du commerce et dessocits de Saint-Pierre Pour avis. La Grance.

    [ DTAM SPM Appel la concurrence ]NATURE DU MARCH : March public de travaux POUVOIR ADJUDICATEUR Nom et adresseofficiels de lorganisme acheteur Nom de lorganisme : Conseil Territorial de Saint-Pierre etMiquelon Adresse : Place Monseigneur Maurer BP 4 208 Code postal : 97 500 Ville : Saint-Pierre Adresse du profil dacheteur (URL) : http://www.achatpublic.com OBJET DU MARCH Description succincte : Renforcement et effacement des rseaux lectriques Poste Fron-ton phase I Lieu dexcution : Saint-Pierre CARACTRISTIQUES PRINCIPALES Nature ettendue des travaux : Ralisation de tranches Fourniture et pose de cbles BT Fournitureet mise en oeuvre denrobs Acceptation des variantes : Non Prestations divises en lots :Oui Possibilit de prsenter une offre pour un ou plusieurs lots. CONDITIONS RELATIVES AUMARCH - Cautionnement et garanties exigs : * Retenue de garantie pouvant tre remplacepar une garantie premire demande. Modalits essentielles de financement et de paie-ment et/ou rfrences aux textes qui les rglementent : * Origine du financement : budget dela Collectivit. * Une avance sera accorde au titulaire selon les conditions fixes dans le cahierdes charges. * Les prix seront fermes actualisables. * Les comptes seront rgls mensuelle-ment sous la forme dacomptes et dun solde. * Le dlai global de paiement du rglement descomptes sera fix 30 jours. Forme juridique que devra revtir le groupement doprateursconomiques attributaire du march : Nature de lattributaire, chaque march sera conclu : soit avec un entrepreneur unique ; soit avec des entrepreneurs groups solidaires. CONDI-TIONS DE PARTICIPATION Situation juridique rfrences requises : Les documents et ren-seignements fournir sont spcifis dans le rglement de la consultation. CRITRES DAT-TRIBUTION : Offre conomiquement la plus avantageuse apprcie en fonction des critres non-cs dans le rglement de la consultation. PROCDURES Type de procdure : procdureadapte. Date limite de rception des offres : 5 aot 2011 16 heures.

    [ DTAM SPM Consultations ]* 1 La Collectivit Territoriale communique : Une consultation est lance dans lArchipel pourla ralisation de tracs de jeux la Maison des loisirs Territoriale Miquelon. Les entreprisesintresses pourront se procurer le dossier laccueil de la DTAM tous les jours ouvrables de9 heures 11 h 30 et de 14 heures 16 h 30 (15 h 30 le vendredi) et la Subdivision de Miquelonaux mmes heures. Les offres devront parvenir laccueil de la DTAM Saint-Pierre ou laSubdivision de Miquelon pour le lundi 11 juillet 2011 16 heures au plus tard.

    * 2 Le Conseil Territorial communique : Une consultation est lance dans lArchipel pour lafourniture dune camionnette 4 x 4 destine latelier mcanique de la Subdivision de Miquelon. Les entreprises intresses pourront se procurer le dossier laccueil de la DTAM Saint-Pierre et la subdivision de Miquelon, tous les jours ouvrables de 9 heures 11 h 30 et de 13 h 30 16 h 30 (15 h 30 le vendredi). Les offres devront parvenir laccueil de la DTAM Saint-Pierreou laccueil de la subdivision de Miquelon pour le lundi 18 juillet 2011 12 heures au plus tard.

    * 3 La Direction des Territoires, de lAlimentation et de la Mer communique : Une consulta-tion est lance dans lArchipel pour la fourniture de deux vhicules lgers destins au Secrta-riat Gnral de la Direction des Territoires, de lAlimentation et de la Mer. Les entreprises int-resses pourront se procurer le dossier laccueil de la DTAM Saint-Pierre et la subdivisionde Miquelon, tous les jours ouvrables de 9 heures 11 h 30 et de 13 h 30 16 h 30 (15 h 30 le ven-dredi). Les offres devront parvenir laccueil de la DTAM Saint-Pierre ou laccueil de lasubdivision de Miquelon pour le lundi 18 juillet 2011 12 heures au plus tard.

    18] cho des caps n 1260 vendredi 8 juillet 2011

  • [ partenaires de la semaine]

    Les insurrections singuliresJeanne Benameurditions Actes sudRoman

    Antoine est ouvrier sidrurgistecomme son pre. Aprs avoir un peufrquent luniversit, il a fini parintgrer lusine sans jamais se sentir sa place. prs de quarante ans, ilretourne vivre chez ses parents aprsune rupture amoureuse. Mis commeles autres employs en RTT forcs, enattendant la fermeture dfinitive delusine qui va tre dlocalise Monle-vade au Brsil, il traverse une priodesombre. Un ami lui parle de Jean deMonlevade, un Franais, pionnier de la

    sidrurgie au Brsil. Ces deux solitaires vont partir sur lestraces de laventurier du XIXe sicle, pour rencontrer leurs frresouvriers et surtout changer de vie.

    Le secret de GarmannStian Holedtions Albin MichelAlbum

    Stian Hole signe ici les nouvellesaventures de son hros dj ren-contr dans ses deux albumsprcdents Lt de Garmann et La rue de Garmann . Dansson cole, Garmann rencontredeux jumelles identiques Hanne etJohanne. Mais si pour la plupartdes gens, rien ne les diffrencie,pour lui elles sont trs diffrentes.

    Johanne devient sa confidente avec qui il explore la fort, se creun monde imaginaire et partage ses premiers secrets.Derrire les superbes illustrations, Stian Hole explore le mondede lenfance, ses joies et ses peurs.

    Rubrique anime par Jose GautierBibliothque-Mdiathque de Saint-Pierre

    Site : http://www.biblispm.comTl. 05 08 41 31 99 Fax : 05 08 41 71 40

    E-mail : [email protected]

    Vous empruntez auprs dun organisme de crdit?Rduisez le cot de votre emprunt avec notre contrat Assurance Emprunteur !

    52, rue marchal Foch 97500 Saint-Pierre-et-MiquelonTl. 0508412869 Fax 0508415113 [email protected]t

    LA MUTUELLE DES LESSaint-Pierre-et-MiquelonET LE GROUPE ARAS

    La force de deux mutuelles pour des contrats fficaces

    Campari, le cocktail phare de lt 2011 ! Fabriquen Italie depuis 1860, cest un amaro de couleur

    rouge vif, parfum avec de lcorce dorange et desherbes aromatiques. Servi en apritif, sec ou sur des

    glaons, voire un zeste de citron. Utilis aussi dansles cocktails.

    Labus dacool est mauvais pour la sant.

    cho des caps n 1260 vendredi 8 juillet 2011 [19

    Campari13,88 euros70 cl

    CIA, importateur exclusif7 rue Albert Briand 41 47 97.

  • brves dactualit

    Dpart du Lieutenant-ColonelPhilippe Guisset

    Aprs 4 annes passes dans lArchipel, le Lieutenant-Colonel Phi-lippe Guisset, Commandant de la gendarmerie, partira le 23 juillet pourprendre un nouveau commandement dans le dpartement de lAude, Carcassonne plus prcisment. loccasion de son dpart, le Gn-ral Rgis Vechambre, Commandant de la gendarmerie Outre-Mer, a faitle dplacement pour lui rendre hommage et mesurer la ralit du tra-vail de la gendarmerie. Une crmonie conviviale a eu lieu le 29 juinen prsence du Chur de lArchipel dont il a fait partie , du Pr-fet et de nombreux amis. Philippe Guisset, trs apprci de la popu-lation, laissera derrire lui de trs bons souvenirs. J.-C. LEspagnol

    Arts plastiquesExposition

    Les lycens des secondes et des terminales du Lyce mile Letour-nel, encadrs par Erwan Lefebvre, professeur darts plastiques, ont ex-pos leurs travaux en fin de semaine dernire ; des uvres cres toutau long de lanne scolaire suivant des thmes et prsentes pour cer-taines en option lexamen du baccalaurat. Comme pour exemple ce remake (ralis par Aline Gaudy) dune toile de Johannes Vermeer, La jeune fille la perle , qui faisait partie dun projet dtude de pein-ture. Llve devait recrer sa manire luvre en prenant des l-ments, soit en les rinterprtant, soit en les mettant en valeur avec uneou plusieurs techniques de son choix. J.-C. LEspagnol

    FulmarNouveau pacha

    Le navire de la marine nationale Fulmar a chang de pacha. Lacrmonie officielle de passation de commandement sest droule levendredi 1er juillet bord du patrouilleur en prsence des autorits ci-viles et militaires. Dorigine brestoise, Philippe Moullec remplace doncLaurent Wuilliez pour une priode de deux ans. Le lieutenant de vais-seau connat lArchipel puisquen 1996 il tait bord de laviso Com-mandant LHerminier dans le cadre dune mission dassistance lapche. Il a t auparavant commandant en second sur un btiment hydrographique et ocanographique Brest et dernirement sur un remorqueur de haute mer en Polynsie Franaise. J.-C. LEspagnol

    Marine Nationale Gendarmerie

    Enseignement