Dr. Y. Passadori; Dr. M-P. Hervy; Dr. X. Gervais; Dr. C. Verny; Pr. C. Jeandel; Pr S. Legrain

download Dr. Y. Passadori; Dr. M-P. Hervy;  Dr. X. Gervais; Dr. C. Verny; Pr. C. Jeandel; Pr S. Legrain

of 21

  • date post

    02-Jan-2016
  • Category

    Documents

  • view

    32
  • download

    7

Embed Size (px)

description

Outils d’E.P.P. sur le programme « prescription médicamenteuse chez le sujet âgé ( PMSA) » de l’HAS. Dr. Y. Passadori; Dr. M-P. Hervy; Dr. X. Gervais; Dr. C. Verny; Pr. C. Jeandel; Pr S. Legrain. Les objectifs du CPGF. - PowerPoint PPT Presentation

Transcript of Dr. Y. Passadori; Dr. M-P. Hervy; Dr. X. Gervais; Dr. C. Verny; Pr. C. Jeandel; Pr S. Legrain

Outils dEPP sur le programme prescription mdicamenteuse chez le sujet g ( PMSA) de lHAS

Outils dE.P.P. sur le programme prescription mdicamenteuse chez le sujet g ( PMSA) de lHASDr. Y. Passadori; Dr. M-P. Hervy; Dr. X. Gervais; Dr. C. Verny; Pr. C. Jeandel; Pr S. Legrain

1Les objectifs du CPGFTravail d utilisation du programme damlioration des pratiques , PMSA, labor par le Pr S Legrain lHAS.http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_656210/ameliorer-la-prescription-medicamenteuse-chez-le-sujet-age-pmsa Production de kits dvaluation cl en main pour valuer nos pratiques et nos capacits damliorationMise disposition pour dmultiplication surle site de la SFGG et de lHAS

2Cinq outils dvaluation de pratiques professionnelles EVALUATION DE LORDONNANCE

EVALUATION DU DOSSIER

EVALUATION ORDONNANCE AVEC DOSSIER

EVALUATION DU COMPTE RENDU DE SORTIE

EVALUATION DU COURRIER AU MEDECIN TRAITANT

3Evaluation de pratiques professionnellesMthodes: Audits de pratiques : Plus adapt une dmarche institutionnelle Revue de cas entre mdecins : plus indique en cas dexercice isol , dans le cas de groupe de pairs au sein dun seul service ou dans de petites units. Dans tous les cas, le travail consiste en une premire valuation de x dossiers,( variable selon les programmes d EPP) suivie de llaboration de mesures damlioration partir des critres dficitaires une deuxime valuation du mme nombre de dossiers deux quatre mois plus tard et ne portant ventuellement que sur les critres devant tre amliors

4Evaluation de pratiques professionnellesChamp dapplication mdecins griatres ou non travaillant en court sjour griatrique, soins de suite griatrique ou polyvalent, hpital de jour, consultations hospitalires, soins de longue dure, EHPAD

secteurs concerns:units de soins ou dhbergement prenant en charge des patients gs de 80ans et plus ou des patients plus jeunes ( > 65 ans) mais polypathologiques

5EPP1: Evaluation de lordonnanceMthode de travail

10 ordonnances successives, avec les dossiers correspondants, de patients de plus de 80 ans (ou de plus de 65 ans et polypathologiques )

modalits- en rtrospectif, les grilles des critres d'valuation de l'ordonnance avec dossier sont remplies en regard des lments nots sur les ordonnances et dossiers correspondants.

6Un guide dutilisationCritre 1: La structuration de lordonnance est dautant plus importante que le nombre de mdicaments est lev. Elle favorise la lisibilit permettant de sassurer de labsence de duplication thrapeutique

Critre 2: La limitation de psychotropes chez le sujet g est justifi par le risque iatrognique. La dpression du sujet g, souvent forme anxieuse, ne justifie pas la prise de benzodiazpines au long cours. Les troubles du comportement du sujet g peuvent faire appel aux neuroleptiques mais habituellement pour une dure limite. Les psychotropes comprennent: les hypnotiques, les neuroleptiques, les anxiolytiques, les antidpresseurs et les thymorgulateurs

Critre 3 et 4: La prise de mdicaments dune mme classe augmente le risque iatrognique sans amliorer lefficacit ( AINS, BZD)

Critre 5: Les vasodilatateurs crbraux nont pas fait la preuve de leur efficacit ( avis de la commission de la transparence, 25 fvrier 2004, disponible sur www.has-sante.fr). Une plainte mnsique persistante doit conduire un bilan neuropsychologique

8Un guide dutilisation ( suite)Critre 6: Il est impossible de mmoriser lensemble des contre indications mdicamenteuses, do la ncessit de recourir au moindre doute un guide de prescription comme le dictionnaire Vidal. En cas de justification argumente dans le dossier, coter non applicable

Critre 7: En cas de justification argumente dans le dossier, coter non applicable

Critre 8et 9 : Le fait dcrire la clairance et le poids est une vrification ultime des posologies prescrites et de labsence de contre-indication rnale. De plus, ceci permet de transmettre ces donnes tous les autres mdecins du patient.

Critre 12: Le broyage du mdicament ou louverture des glules doit tenir compte de la modification que cela entrane. Eviter de mlanger les mdicaments broys ou le contenu des glules car ceci risque de modifier lefficacit et la cintique du mdicament ainsi que de provoquer une irritation locale.

9EPP 2: valuation du dossierMthode de travail5 dossiers minimum ( les derniers admis ou tirs au sort) de patients de plus de 80 ans (ou de plus de 65 ans et polypathologiques )plus de dossiers selon tablissementnombre de critres ( 4 18) dfini par le pilotemodalits:les grilles des critres d'valuation du dossier remplies en regard des lments nots dans dossiersAnalyse des pratiquesElaboration daxes damlioration sur quelques critresDeuxime valuation sur ces critresPossibilit dmarche continue

10EPP 2: valuation du dossierLe dossier comporteOuiNonNA1Les coordonnes du patient ( nom, prnom, date de naissance,adresse)2Les coordonnes du mdecin traitant3La liste classe des pathologie( antcdents significatifs, pathologies aigus, pathologies chroniques actives)4La liste complte des mdicaments prescrits classs par domaine pathologique5Avec les posologies6La clairance de la cratinine lors du sjour ou datant de moins dun mois7La mesure du poids ( lors du sjour ou datant de moins de deux mois en cas de sjour prolong)8La recherche dhypotension orthostatique9Les objectifs thrapeutiques pour chaque mdicament prescrit au jour de lvaluation

11Un guide dutilisationCritre 3 et 4: La structuration de la liste des mdicaments est dautant plus importante que le nombre de mdicaments est lev .Elle favorise la lisibilit permettant de s assurer de l absence de duplication thrapeutique.Critre 5, 6, 7: Le fait de prciser la clairance et le poids est une vrification ultime des posologies prescrites et de labsence de contre-indication rnale.Critre 8: La recherche d hypotension orthostatique doit se faire en cas de prsence de traitements occasionnant une hypotension comme les antihypertenseurs ou les psychotropes..

.

1210Largumentaire de prise en charge thrapeutique pour chaque pathologie11Le suivi de lefficacit de chaque mdicament prescrit au jour de lvaluation12Le suivi de la tolrance de chaque mdicament prescrit au jour de lvaluation

13Lventuel refus du patient tre trait14Une apprciation sur lobservance du patient ( adhsion au traitement mdicamenteux)15La personne grant le traitement au quotidien ( malade ou tierce personne)16Une apprciation de lautomdication du patient ( si oui, mdicaments nots)17 lissue de lhospitalisation, lordonnance de sortie des mdicaments18 lissue de lhospitalisation, lordonnance de sortie des examens faire dans le mois13Un guide dutilisationCritres 9,10,11,12: Il est important davoir des rflexions sur le rapport bnfice risque des mdicaments prescrits mais aussi de reprer des pathologies insuffisamment traites ( dmence , Ostoporose , insuffisance cardiaque ,hypertension artrielle).Ces rflexions conduisent valuer le bon usage , le msusage et la sous utilisation des mdicaments .Critre 13: Selon la loi du 4 mars 2002 et du 22 avril 2005, le refus du patient doit tre retrouv deux reprises dans un dlai raisonnable dans le dossierCritre 14: Le dossier doit permettre de reprer les difficults de prise des mdicaments .Critre 15 18: Ces critres concernent plus les patients tant ou retournant domicile.

14EPP3: valuation ordonnances avec dossierMthode de travail5 ordonnances + dossiers au minimum ( les derniers admis ou tirs au sort) de patients de plus de 80 ans (ou de plus de 65 ans et poly pathologiques )plus de dossiers selon tablissementmodalits:les grilles des critres d'valuation du dossier remplies en regard des lments nots dans dossiers et sur ordonnanceAnalyse des pratiquesElaboration daxes damlioration sur quelques critresDeuxime valuation sur ces critresPossibilit dmarche continue

15EPP3: valuation ordonnances avec dossierLordonnanceOuiNon1. Est identique au traitement not dans le dossier2. Ne comprend pas de mdicament sans indication note dans le dossier3. Comprend les mdicaments ncessaires la prise en charge des pathologies traiter notes dans le dossier

16EPP4: Evaluation des CRHMthode de travailSurtout mdecins de court sjour et SSR 10 compte rendus de sortie ( les derniers sortis ou tirs au sort) de patients de plus de 80 ans (ou de plus de 65 ans et poly pathologiques )

modalits:les grilles des critres d'valuation du compte rendu remplies en regard des lments nots dans le CRH et le dossierAnalyse des pratiquesElaboration daxes damlioration sur quelques critresDeuxime valuation sur ces critresPossibilit dmarche continue

17EPP4: Evaluation des CRHLe compte rendu de sortieouinonNon applicable1. est adress au mdecin traitant ds la sortie du patient ( sous 48 h)2.est conserv dans le dossier3.explique les modifications du traitement le cas chant

18EPP5: Evaluation courrier au mdecin traitantMthode de travail mdecins prescripteur occasionnel ( consultation) 10 courriers au MT (tirs au sort) de patients de plus de 80 ans (ou de plus de 65 ans et poly pathologiques )

modalits:les grilles des critres d'valuation du compte rendu remplies en regard des lments nots dans le CRH et le dossierAnalyse des pratiquesDeuxime valuation sur ces critresPossibilit dmarche continue

19EPP5: Evaluation courrier au mdecin traitantLe courrier au mdecin traitantouinonNon applicable1.est adress au mdecin traitant dans les 48 h suivant la consultation2.est conserv dans le dossier3. Explique les modifications de traitement le cas chant4. Dfinit les critres de suivi pour tout nouveau traitement le cas chant

20ConclusionLa polymdication du sujet g est lgitime ( polypathologie)Elle augmente le risque iatrognique : 20% des hospitalisations des plus de 80ans)Elle exige un effort de la