Download the Action Plan

Click here to load reader

  • date post

    05-Jan-2017
  • Category

    Documents

  • view

    221
  • download

    3

Embed Size (px)

Transcript of Download the Action Plan

  • 1

    de la ville de Lille2010-2014

    Plan EgalitFemmes/Hommes

  • 2

    Introduction

    La femme libre est seulement en train de natre . Cette phrase de Simone de Beauvoir revt toute son acuit lheure actuelle. Dans un contexte de crise conomique, de prcarit et dincertitudes, lquilibre entre les hommes et les femmes se fragilise. Le modle de stabilit du couple se fissure, les ingalits au travail se dveloppent et les ambitions des femmes se rtractent autour de la sphre familiale. En dfinitive, cest la libert des femmes qui se trouve menace ; celles-ci tant pousses rentrer dans leurs foyers , selon Elisabeth Badinter.

    Pourtant, de nombreuses volutions ont vu le jour, notamment juridiques. Quil sagisse de la reconnaissance des droits civils, de loctroi du droit de vote ou encore de la valeur constitutionnelle accorde la parit, toutes ces avances montrent que les combats dhier portent leurs fruits.Cependant, des efforts demeurent fournir pour traduire dans la vie quotidienne cette galit acquise au niveau juridique. On observe encore des diffrences peu explicables dans de nombreux domaines ; les tches domestiques, la vie politique, la vie associative ou la vie professionnelle.Dans la Rgion Nord Pas de Calais, comme en France, le constat est patent dune ingalit entre hommes et femmes face lemploi ; le salaire dune femme est en moyenne infrieur de 27 % celui dun homme.

    Face ces ingalits persistantes, la Ville de Lille se mobilise pour restaurer lgalit dans toutes les sphres de la vie politique et quotidienne. Pour ce faire, un programme dactions multiples et complmentaires a t labor en concertation avec les partenaires qui nous entourent, et avec lesquels ces actions seront mises en uvre.

    Ce plan dactions pour lgalit est donc le fruit dune rflexion commune reposant sur des intrts convergents : uvrer en faveur du bien tre des femmes.

    Le PEFH (Plan Egalit Femmes-Hommes) sarticule autour des grands volets suivants :

    Femmes victimes mais combatives Femmes et sant Femmes durables Femmes solidaires Femmes ouvertes au monde Femmes cratives

  • 3

    Volet 1

    Femmes victimesmais combatives

    Ce thme sera compos de trois thmatiques principales, dclines elles-mmes sous forme de fiches-actions :

    1. Amliorer laccueil et laccompagnement des victimes de violences conjugales2. Encourager le dveloppement dune socit plus galitaire3. Lutter contre le sexisme

  • 4

    Charte Europenne pour lgalit des femmes et des hommes dans la vie locale:

    Axe: Le rle de prestataire de services

    Article 22 : La violence sexue1. Le signataire reconnat que la violence sexue, qui affecte les femmes dune manire

    disproportionne, constitue une violation dun droit fondamental, et est une offense la dignit et lintgrit physique et morale des tres humains.

    2. Le signataire reconnat que la violence sexue nat de lide, chez lagresseur, de la supriorit dun sexe sur lautre dans le contexte dune relation de pouvoir ingalitaire.

    3. Le signataire sengage donc instaurer et renforcer des politiques et des actions contre la violence sexue, y compris :

    Fournir ou aider les structures dassistance et de secours aux victimes

    Fournir une information publique, dans chacune des langues principalement utilises localement, sur les secours disponibles dans la rgion

    Sassurer que les quipes professionnelles concernes ont t formes identifier et secourir les victimes

    Sassurer quil y ait une coordination efficace des services comptents, tels que ceux de la police, de la sant et du logement

    Promouvoir des campagnes de sensibilisation et des programmes dducation destins aux victimes prsentes ou potentielles ainsi quaux agresseurs.

  • 5

    Amliorer laccueil et laccompagnement des victimes de violences conjugales

    Intitul de laction Dvelopper les initiatives daccueil de victimes 24h/24 et favoriser lhbergement durgence des femmes victimes de violences

    Objectifs Faciliter laccueil des femmes victimes de violences Rpondre aux situations durgence Prvenir la violence sur toutes ses formes notamment au sein du

    cercle familial

    Contexte Les constats : Les femmes victimes de violences ont accs de nombreuses

    structures qui ont des horaires variables Laccueil tlphonique du 3919 est restreint certains horaires Lhbergement durgence reste problmatique sur le territoire lillois

    (peu de places pour les femmes dans les centres dhbergement )

    Descriptif de laction Dvelopper et optimiser laccueil des femmes victimes de violences

    Obtenir des places dans les lieux dhbergement Favoriser le dveloppement dappartements relais Relancer le dispositif de nuites dhtel

    Pilote(s) Ville de Lille / parquet

  • 6

    Encourager le dveloppement dune socit plus galitaire

    Intitul de laction Organiser la journe internationale de lutte contre les violences faites aux femmes sur le territoire lillois

    Objectifs Dvelopper linformation du plus grand nombre (professionnel et population )

    Mettre en avant laction des partenaires du territoire sur cette problmatique

    Prvenir la violence sur toutes ses formes notamment au sein du cercle familial

    Contexte Les constats : 6 % des femmes ayant entre 18 et 59 ans ont t lobjet dinjures

    sexistes en 2005 ou 2006, 2,5 % ont t agresses physiquement et 1,5 % a dclar avoir subi un viol ou une tentative de viol. Dans ce dernier cas, un sur cinq est perptr par lex-conjoint et la moiti des victimes connaissaient leur agresseur

    Mobilisation croissante des acteurs et adaptation des pratiques au phnomne recrudescent

    Descriptif de laction Soutenir et dvelopper les manifestations permettant au plus grand nombre dtre inform sur les violences faites aux femmes

    Pilote(s)

    Partenaires

    Ville de Lille

    AIAVM

    Intitul de laction Prvenir les violences exerces au sein de milieux professionnels

    Objectifs Diminuer les violences au sein de milieux professionnels Rpondre aux situations durgence Prvenir la violence sur toutes ses formes notamment au sein du

    cercle familial

    Contexte Les constats : Dveloppement des violences au sein de milieux professionnels

    (harclement ) Difficult de preuve et manque de considration envers la victime

    Descriptif de laction Informer et sensibiliser sur les diffrents types de violences Favoriser la prise en compte de la victime lors des signalements

    effectus au sein de lentreprise mais galement dans le cadre des poursuites et de la procdure judiciaire

    Sappuyer sur les services de sant au travail

    Pilote(s) Ville de Lille / Associations / Parquet

  • 7

    Lutter contre le sexisme

    Intitul de laction Sensibiliser les acteurs de terrain et notamment les tablissements scolaires aux violences conjugales et au sexisme

    Objectifs Informer le plus grand nombre sur les violences conjugales et le sexisme

    Favoriser la prise en charge et laccompagnement des femmes victimes de violences

    Prvenir la violence sur toutes ses formes notamment au sein du cercle familial

    Contexte Les constats : 47 500 faits de violences volontaires sur femmes majeures ont t

    recenss par lobservatoire national de la dlinquance en 2007, soit une augmentation de plus de 31% depuis 2004

    Accord des professionnels et du milieu associatif sur limportance dinformer ds le plus jeune ge cette question

    Recrudescence dans les quartiers des difficults relationnelles filles/garons

    Descriptif de laction Continuer les sances de sensibilisation sur les violences conjugales impulses au cours du derniers CLS

    Dvelopper les sances de sensibilisation au sein des tablissements scolaires, pri et extrascolaires

    Proposer une sance de sensibilisation sur le sexisme

    Pilote(s)

    Partenaires

    Ville de Lille

    AIAVM

    Intitul de laction Amliorer les rapports filles / garons en travaillant sur les strotypes

    Objectifs Diminuer les ractions sexistes ds le plus jeune ge Prvenir la violence sur toutes ses formes

    Contexte Les constats : Les rapports filles / garons sont tendus voire violents chez les

    jeunes La mixit semble difficile sur certaines activits

    Descriptif de laction Sensibiliser les jeunes et les acteurs de terrain au sexisme Combattre les strotypes en reprant les situations et en faisant

    prendre conscience des consquences au long terme

    Pilote(s) Ville de Lille / Associations

  • 8

    Volet 2Femmes et sant

  • 9

    Charte Europenne pour lgalit des femmes et des hommes dans la vie locale:

    Axe: Le rle de prestataire de services

    Article 14 : La sant1. Le signataire reconnat le droit pour chacun(e) de bnficier dun niveau lev de sant

    physique et mentale, et affirme que laccs des femmes et des hommes des soins mdicaux et des traitements de qualit ainsi qu la prvention est capital pour la concrtisation de ce droit.

    2. Le signataire reconnat que pour assurer lgalit des chances des femmes et des hommes en leur permettant de jouir dune bonne sant, les services mdicaux et de sant doivent prendre en compte leurs besoins diffrents. Il reconnat en outre que ces besoins ne proviennent pas seulement de diffrences biologiques mais galement de diffrentes conditions de vie et de travail, ainsi que dattitudes et de prsupposs strotyps.

    3. Le signataire sengage prendre, l o sexercent ses responsabilits, toutes les actions appropries pour promouvoir et assurer ses administr(e)s le meilleur niveau de sant possible. A cette fin, le signataire sengage mener bonne fin ou promouvoir les mesures suivantes :

    Lincorporation dune approche fonde sur le genre dans la planification, lallocation de ressources et la fourniture de services mdicaux et de sant

    La garantie que les activits destines promouvoir la sant, y compris celles qui visent encourager une bonne alimentation et limportance de lexercice physique, comportent la reconnaissance des attitudes et des besoins diffrents des femmes et des hommes

    La garantie que les personnels spcialiss, y compris ceux qui travaillent pour la promotion dune bonne sant, reconnaissent les modalits selon lesquelles le genre affecte les soins mdicaux et de sant, et prennent en compte lexprience diffrente que les femmes et les hommes ont de ces soins

    La garantie que les femmes et les hommes ont accs une information adquate sur les questions de sant.

    Le constat a t fait que de nombreux dispositifs existaient. Lobjectif des propositions qui ont dcoul des sances de rflexion est donc de valoriser certaines initiatives, juges prioritaires, et de favoriser la dynamique des femmes en tant que productrices de sant.

  • 10

    FS 1 Organiser la journe internationale dactions pour la sant des femmes sur le territoire

    Objectifs .Fdrer les femmes autour des questions relatives la sant.Proposer des actions adaptes aux spcificits de la sant des femmes.Faciliter les rencontres entre professionnels et habitants

    Contexte Lors de la 5e rencontre internationale sur la sant des femmes en 1987 au Costa Rica, le 28 mai a t consacr Journe internationale d'action pour la sant des femmes .Selon lObservatoire Rgional de la Sant Nord-Pas de Calais, compares aux hommes, les femmes de la rgion vont mieux, mais moins bien que partout ailleurs en France pour la quasi-totalit des indicateurs . De plus, un trs grand nombre danalyses a dcrit depuis longtemps quune amlioration de la sant des femmes est toujours un moyen damlioration de la sant de lensemble de la population .

    Descriptif delaction

    .Mettre en place des ateliers participatifs dans les quartiers et valoriser les expriences lors de la journe du 28 mai.Organiser des dpistages pour des maladies spcifiques aux femmes (cancers du col de lutrus, du sein) .Proposer des changes professionnels/habitants.Organiser des rencontres interprofessionnelles

    Pilote

    Partenaires

    Ville de Lille

    Personnes relais (associations, professionnels)

    Bnficiaires Les professionnels et la population lilloise, hellemmoise et lommoise

    En ce qui concerne cette fiche action, plusieurs remarques ont t faites : Il est intressant de travailler sur la sant des femmes du point de vue du bien-tre, et non

    uniquement sur les pathologies, les messages positifs passant mieux. Chaque anne, le thme abord lors de la journe sera diffrent. Une des thmatiques

    pourrait tre consacre aux diffrents types demprises que peuvent subir les femmes : drives sectaires, proxntisme, harclement, jeux

    Un des thmes pourrait galement tre les ingalits en sant au travail (genre et travail : les femmes sont plus exposes certains risques)

  • 11

    FS 2 Etudier limpact de la prcarit sur la sant

    Objectifs .Dterminer les interactions entre prcarit et sant des femmes ainsi que leurs consquences.Dterminer les leviers de prvention et de sortie de prcarit.Optimiser la diffusion dinformations entre les professionnels

    Contexte Selon lObservatoire Rgional de la Sant du Nord-Pas de Calais, quand la situation matrielle des femmes est difficile, elles souffrent plus que les hommes, parce quelles se trouvent plus souvent mre seule, parce quelles exercent plus souvent un travail peu qualifi et moins bien pay, parce quelles sont plus souvent exclues de la vie sociale. Dans ce cas, elles ont plus de problmes lis au stress et davantage de difficults psychologiques : anorexie, dpression, anxit, panique. De plus, les spcificits des femmes ne sont pas prises en compte (par exemple, les donnes physiologiques (systme veineux) pour les femmes qui se droguent sont diffrentes de celles des hommes).

    Descriptif delaction

    .Etablir un tat des lieux de loffre et des besoins de sant

    .Amliorer linformation et la communication entre les partenaires (crer un annuaire partenarial sur la sant des femmes, une dynamique de rseau(x), des sances de sensibilisation pour les professionnels de sant).Amliorer la gestion par les femmes de leur situation de prcarit (les souffrances conduisant au recours des mdecines parallles, des choix financiers au dtriment de la sant).Envisager la prcarit comme une trajectoire et non un tat : actions prventives pour viter de tomber dans la prcarit, suivi pendant cette priode et actions pour sortir de cette situation..Amliorer laccueil des femmes dans les structures .Permettre un changement des mentalits pour une meilleure prise en compte des spcificits fminines (sensibilisation auprs des hommes dans les Centres dAccueil pour Demandeurs dAsile).Permettre une meilleure connaissance des accs aux droits sociaux et aux remboursements pour les femmes (CMU, droits des migrants)

    Pilote

    Partenaires

    Ville de Lille

    Personnes relais (associations, professionnels), Services de lEtat : DRTEFP, lInspection Mdicale du Travail qui a un groupe de travail sur ce sujet

    Bnficiaires Les professionnels et la population lilloise, hellemmoise et lommoise

    Quelques remarques ont t faites au sujet de cette fiche action : La plupart des personnes ne savent pas que lInstitut Pasteur de Lille propose des bilans de

    sant gratuits, la diffusion de cette information pourrait tre intressante. Le dremboursement de certains mdicaments entrane une minimisation par les femmes

    de la prise en compte de leur sant, qui nest aucunement une priorit. Le passage du RMI au RSA peut avoir pour consquence lexclusion du bnfice de la CMU. Des liens pourraient tre crs avec les services sociaux, les centres sociaux, les maisons

    de quartier, les associations de consommateurs pour une meilleure diffusion de linformation relative aux mutuelles.

    Il pourrait tre envisag de travailler en partenariat avec le Conseil Rgional qui organise des tables rondes sur les femmes et la prcarit lattention des lus, des associations et des techniciens de la rgion. (Cette rencontre a eu lieu le 8 juin 2009).

  • 12

    FS 3 Informer sur la sexualit fminine, la vie affective et sexuelle

    Objectifs .Prvenir les situations difficiles en favorisant linformation et la prvention.Favoriser la connaissance des services proposs par les diffrents professionnels en faveur des jeunes filles et des femmes . Promouvoir le lien entre les femmes.

    Contexte Selon le CIRM-CRIPS, lingalit des statuts, la prcarit et la dpendance socio-conomique, les interdits qui grent la sexualit des femmes (en particulier dans certaines cultures) constituent autant de dterminants la prise de risque . Les femmes ont besoin de plus de temps pour parler de leur sexualit. De plus, parler de soi est souvent secondaire : on parle dabord en tant que mre, que conjointe, que femme maladeCe mode daccs rduit de fait les possibilits de prendre en compte la trajectoire de vie globale de la femme. Enfin, la ncessit dun temps plus long est dautant plus importante quelle sinscrit dans un processus historique ayant gnr une privation de la parole chez les femmes pendant longtemps .

    Descriptif delaction

    - Faire un tat des lieux des actions existantes sur la sexualit fminine- Soutenir et conforter le rseau femme/sexualit (planning familial, Aides, CRIPS, unit CH)- Conforter et valoriser les actions au sein des services hospitaliers, des PMI, des rseaux dassociations- Soutenir le relais infos dans les centres PMI-IVG, centres de soins infirmiers, autour de thmatiques spcifiques (maternit, IVG)

    Pilote

    Partenaires

    Ville de Lille

    Personnes relais (associations, professionnels)

    Bnficiaires Les professionnels et la population lilloise, hellemmoise et lommoise

    Remarques du groupe thmatique : Sur le site Internet de la ville, il est prvu la cration dun blog destination des femmes. Une

    partie relative la sant y sera consacre, ce qui devrait favoriser la diffusion des informations. Il sera intressant de conforter les comptences profanes de la population, par le biais de

    groupes de paroles, dchanges Les diffrences de conceptions entre les gnrations sur la sexualit, le divorce pourront tre abordes.

  • 13

    Volet 3

    Femmes durables

    Ce thme sera compos de trois thmatiques principales, dclines elles-mmes sous forme de fiches-actions :

    1. Les femmes et le logement2. Les femmes et le dveloppement durable3. Les femmes et les Techniques dInformation et de Communication (TIC)

  • 14

    Les femmes et le logement

    Charte Europenne pour lgalit des femmes et des hommes dans la vie locale:

    Axe : Le rle de prestataire de services

    Article 19 : le logement1. Le signataire reconnat le droit au logement, et affirme que laccs un logement de bonne

    qualit est un des besoins humains les plus fondamentaux, vital pour le bien-tre de lindividu et de sa famille.

    2. Le signataire reconnat en outre que les femmes et les hommes ont souvent des besoins spcifiques et distincts en matire de logement, qui doivent tre pleinement pris en compte, y compris parce que :

    (a) En moyenne, les femmes disposent de moins de revenus et de ressources financires que les hommes et ont, de ce fait, besoin de logements correspondant leurs moyens ;

    (b) Les femmes sont la tte de la plupart des familles monoparentales avec, par consquent, le besoin daccder aux logements sociaux ;

    (c) Les hommes en tat de vulnrabilit sont souvent surreprsents parmi les sans domicile fixe.

    3. Le signataire sengage donc, comme il convient :(a) A fournir ou promouvoir pour tous laccs un logement de niveau et de dimension adquats

    dans un environnement dcent, l o les services indispensables sont accessibles.(b) A prendre des mesures pour prvenir labsence de domicile fixe, en particulier en fournissant

    assistance aux SDF en se fondant sur des critres de besoin, de vulnrabilit et de non discrimination ;

    (c) A intervenir, selon leurs pouvoirs, sur le prix des logements pour rendre celui-ci accessible ceux et celles qui ne disposent pas de ressources suffisantes.

    4. Le signataire se charge galement dassurer ou de promouvoir lgalit du droit des femmes et des hommes devenir locataire, propritaire, ou dtenteur dun titre de proprit quelle quen soit la forme, de leur logement. A cette fin, il sengage utiliser son pouvoir ou son influence pour assurer aux femmes le mme accs lemprunt et autres formes dassistance financire et de crdit dans le but dacqurir un logement.

  • 15

    FLS 1 Diffuser de manire optimale les informations relatives au logement

    Objectifs - Faciliter linformation des femmes sur les questions relatives au logement.- Permettre une plus grande rapidit de rponse aux diverses interrogations que

    les femmes peuvent se poser (aides, bailleurs, associations existantes).- Proposer un document de rfrence aux associations.

    Contexte Les femmes ne savent pas toujours quels organismes contacter, les droits concernant la prise en charge de la caution Certaines ont besoin dtre aides dans leurs recherches par des associations, par des professionnels dautres dobtenir simplement les coordonnes des organismes.Le service logement de la Ville de Lille est en train dlaborer un guide de lhabitat qui traitera des droits et des devoirs de chacun.

    Descriptif delaction

    - Distribution du guide de lhabitat auprs des associations et des partenaires qui auront ainsi toutes les donnes dans un seul document.

    - Collecte des volutions, des nouvelles associations pour une mise jour rgulire de ce guide.

    - Compte-tenu de lvolution rapide des lois en la matire et de la spcificit de notre thmatique (par exemple les associations qui uvrent uniquement en faveur des femmes), une mise jour rgulire savre plus que ncessaire. Cest pourquoi, outre la version papier, une version au format pdf pourra tre transmise aux partenaires et tre tlchargeable depuis le site Internet de la Ville de Lille, dans la rubrique qui sera consacre lgalit hommes-femmes.

    Pilote

    Partenaires

    Ville de Lille

    Associations, organismes et institutions

    Bnficiaires La population lilloise, lommoise, hellemmoise et les professionnels

    Remarques :- Le guide de lhabitat, en cours dlaboration, prendra en considration la question des femmes

    en situation durgence.- Les modalits de distribution de ce document tiendront compte des propositions du groupe de

    mise en uvre (large distribution).

  • 16

    FLS 2 Sensibiliser les bailleurs sur les situations difficiles

    Objectifs - Dsengorger les centres dhbergement durgence dans lensemble de la Mtropole.

    - Crer un partenariat entre la Ville, et notamment les dlgations relatives au logement et aux droits des femmes, les bailleurs et les associations.

    - Elargir loffre mtropolitaine de solutions dhbergement en faveur des femmes en grande difficult.

    Contexte Il est primordial de soutenir les demandes de logement des femmes en grande difficult, notamment celles victimes de violences conjugales avres. Les femmes en situation de prcarit nont pas souvent les moyens de financer les loyers des bailleurs privs. De plus, les bailleurs publics, en cas de procdure de divorce, demandent lordonnance de non-conciliation, ce qui peut prendre beaucoup de temps. Les familles et amis peuvent, dans un premier temps, les hberger mais cette solution est provisoire. Il est ncessaire de proposer, le plus rapidement possible, une multitude de solutions dhbergement, pour rpondre efficacement aux demandes, et notamment aux femmes victimes de violences psychologiques avres.

    Descriptif de laction

    - Etablir une dfinition claire et accepte par tous les partenaires, de la notion de situation durgence, de grande difficult, de violences psychologiques.

    - Rencontres rgulires organises entre les bailleurs sociaux et les Elues, charge pour lune du logement et pour lautre des droits des femmes, de manire sensibiliser les bailleurs sur des situations de femmes en grande difficult et la recherche dun logement.

    - Crer des fiches-relais afin de permettre une remonte dinformations uniforme des diffrents partenaires aux Elues concernes. Elles contiendront les coordonnes de la personne, sa situation personnelle, professionnelle, familiale, la date de dbut de recherche dun logement et les numros des dossiers de demande de logement sitt obtenus. Les associations et les partenaires pourront aider la mise en uvre des dmarches permettant la mise en place dune demande de logement selon les procdures en vigueur.

    - La Fdration Nationale des Agences Immobilires (FNAIM) sest dote dun Code dEthique et de Dontologie qui engage chaque membre adhrent respecter, entre autres, le principe de non-discrimination. La Ville de Lille et les associations peuvent donc, si ncessaire, rappeler ce principe aux agences adhrentes de la FNAIM et tout faire pour ltendre lensemble des bailleurs privs.

    - La Ville de Bobigny a mis en place des baux glissants pour les femmes victimes de violences conjugales. Il sera intressant dtudier cette action.

    Pilote

    Partenaires

    Ville de Lille (services logement, lutte contre les discriminations, galit hommes, femmes, action sociale, Ville solidarit)

    Associations et bailleurs

    Bnficiaires La population lilloise, lommoise et hellemmoise

  • 17

    Remarques du groupe thmatique :- Un des objectifs sera de faire appliquer la rglementation existante (priorit daccs au logement

    pour les femmes victimes de violence), auprs de tous les bailleurs, et non pas seulement auprs de ceux affilis la FNAIM.

    - Lintrt est de supprimer la discrimination, en demandant aux bailleurs de dpasser les limites des critres (par exemple, le fait de devoir transmettre le jugement du divorce).

    - La Direction des Solidarits et de la Sant (DSS) travaille avec une fiche type. Il sera intressant de sinspirer de ce document pour la cration de la fiche-relais spcifique aux femmes en grande difficult.

    FLS 3 Soutenir les initiatives au logement

    Objectifs - Dvelopper la rflexion et laction au niveau de la Mtropole.- Augmenter le nombre doffres de logements.- Diversifier les offres de logement.

    Contexte Loffre de logements durgence est trs insuffisante sur la Mtropole lilloise. Les CHRS, les centres dhbergement, les chambres de transit sont saturs.De plus, en fonction du rglement des tablissements, les fratries doivent parfois tre spares (ex : dans certaines structures, les garons de plus de 15 ans ne sont pas accepts). Le SAMU est parfois le seul recours possible.Dans certains cas, lloignement des femmes par rapport leur rsidence est ncessaire. Cest pourquoi une rflexion des logements, au niveau du territoire de la Mtropole, semble intressant.

    Descriptif de laction

    - Un soutien des projets favorisant lhbergement des femmes en grande difficult est tudier, notamment dans le cadre de lappel annuel projets.

    - Un projet de cration de centre dhbergement durgence municipal est en rflexion quant son financement, sa localisation, sa gestion par une association

    Pilote

    Partenaires

    Ville de Lille

    Associations

    Bnficiaires La population lilloise, lommoise et hellemmoise

    Remarques du groupe thmatique :- Les projets seront raliss en lien avec le programme municipal relatif aux constructions de

    logements privs et sociaux.

  • 18

    Les femmes et le dveloppement durable

    Charte Europenne pour lgalit des femmes et des hommes dans la vie locale:

    Axe: Planning et dveloppement durable

    Article 24 : Dveloppement durable1. Le signataire reconnat quen ce qui concerne la planification et le dveloppement de stratgies

    pour lavenir de son territoire, les principes du dveloppement durable doivent tre pleinement respects. Que ceux-ci doivent comprendre une intgration quilibre de la dimension conomique, sociale, environnementale et culturelle, et inclure galement le besoin de promouvoir et de raliser lgalit des femmes et des hommes.

    2. Le signataire sengage donc prendre en compte le principe dgalit des femmes et des hommes en tant que dimension fondamentale de lensemble de sa planification, ou du dveloppement de ses stratgies, pour ce qui a trait au dveloppement durable de son territoire.

    Axe : Planning et dveloppement durableArticle 28 : Lenvironnement1. Le signataire reconnat sa responsabilit dans la ralisation dun haut niveau de protection et

    damlioration de la qualit de lenvironnement sur son territoire, y compris par ses politiques locales concernant les dchets, le bruit, la qualit de lair, la biodiversit et limpact du changement de climat. Il reconnat le droit gal des femmes et des hommes bnficier de ses services et de ses politiques en matire denvironnement.

    2. Le signataire reconnat quen de nombreux endroits les modes de vie des femmes et des hommes diffrent, que les femmes et les hommes tendent se distinguer dans lusage quils-elles font des services locaux ou des espaces de plein air, ou encore quils-elles sont confront(e)s des problmes denvironnement diffrents.

    3. En consquence, le signataire sengage, pour ce qui concerne le dveloppement de ses politiques et services environnementaux, accorder une considration entire et gale aux besoins spcifiques lis aux modes de vie respectifs des femmes et des hommes, et au principe de solidarit entre les gnrations.

  • 19

    FLS 4 Sensibiliser les femmes sur la question du dveloppement durable

    Objectifs - Favoriser la diffusion des informations.- Proposer des formes dinformation attractives et concrtes.- Mobiliser la population.- Mener des actions en faveur de la protection des consommateurs.- Favoriser la citoyennet et la solidarit.

    Contexte Les femmes sont soucieuses de limage de leur quartier mais il apparat un besoin de sensibilisation sur les questions de dveloppement durable. Les enjeux, tant sur lenvironnement que sur la sant, la scurit ne sont pas toujours clairement valus. Il faut donc dvelopper lappropriation par les femmes des questions relatives au dveloppement durable.Lors des colloques, les femmes nosent pas forcment prendre la parole. Il semble donc plus intressant de les inviter, par petits groupes, participer des ateliers pratiques. La Direction du Dveloppement Durable a ralis plusieurs livrets, quil sera intressant dtudier, de favoriser leur diffusion (ex : Le Chti message du citoyen , Lalimentation : des pratiques et des initiatives partager , Des acteurs et des pratiques pour un dveloppement durable ).

    Descriptif delaction

    - Organisation dateliers (avec des supports ludiques), en partenariat avec des professionnels (EDF/GDF, MRES), sur les produits bio, les conomies dnergie, la consommation, les raisons et limportance du tri slectif

    - Prsentation de la mallette sur le kit conomies deau.- Organisation de runions tupperwaere qui permettent de dbattre avec la

    population, dchanger sur des ides (produits naturels, conomies).- Organisation dateliers Art et dveloppement durable : RcupArt (par exemple

    avec lassociation Bidulle).- Mise en valeur dune action durant la Semaine du dveloppement durable du 1e

    au 7 avril 2010.- Mise en place de balades urbaines, afin de permettre la population de

    sapproprier son quartier.- Organisation dun repas convivial : courses faites ensemble avec achat de

    lgumes de saison, prparation du repas en groupe- Les partenaires devront, pour leur part, recenser les besoins de leurs publics,

    afin de leur proposer des actions en adquation avec leurs attentes.

    Pilote

    Partenaires

    Ville de Lille La Direction Dveloppement Durable peut apporter :- un soutien relationnel par lorganisation de rencontres avec des associations

    comptentes en fonction des besoins et des demandes.- un soutien technique par laide llaboration des actions, des ateliers- un soutien financier par la prise en charge des cots de mise en uvre

    dateliers.

    Associations, professionnels et institutions

    Bnficiaires La population lilloise, lommoise et hellemmoise

  • 20

    FLS 5 Valoriser des ambassadrices du dveloppement durable

    Objectifs - Renforcer et valoriser le sentiment de citoyennet, le lien social.- Responsabiliser les habitants. - Favoriser la prise dinitiatives.- Amliorer les relations entre habitants.- Dterminer, utiliser et valoriser les comptences de personnes ressources du quartier.

    Contexte Certaines femmes connaissent bien leur quartier, la population qui le compose Elles pourront tout fait tre des personnes qui relaient les informations auprs des habitants qui ne frquentent pas les ateliers mis en place par les structures.

    Descriptif delaction

    - Certaines femmes qui auront particip aux ateliers dcrits dans la fiche-action FLS 4 pourront tre nommes ambassadrices dans leur quartier et ainsi proposer et animer elles-mmes des ateliers de sensibilisation.

    - Les actions menes pourront tre valorises par la remise de prix ou de trophes, notamment lors de la Semaine du dveloppement durable du 1e au 7 avril 2010.

    - Un rapprochement avec la Direction Propret de la Ville pourra tre effectu afin que des ambassadrices des ambassadeurs propret puissent tmoigner.

    - Toutes les informations seront diffuses sur le site Internet de la Ville, dans la rubrique consacre aux droits des femmes.

    Pilote

    Partenaires

    Ville de Lille

    Associations, professionnels en contact avec la population et femmes volontaires

    Bnficiaires La population lilloise, lommoise et hellemmoise

  • 21

    Les femmes et les Technologies de lInformation et de la Communication (TIC)

    Charte Europenne pour lgalit des femmes et des hommes dans la vie locale:

    Axe: Planning et dveloppement durable

    Article 27 : Dveloppement conomique1. Le signataire reconnat que la ralisation dun dveloppement conomique quilibr et durable

    est une composante vitale du succs dune municipalit ou dune rgion, et que ses activits et services dans ce domaine peuvent encourager de manire significative lavancement de lgalit des femmes et des hommes.

    2. Le signataire reconnat le besoin daccrotre le niveau et la qualit de lemploi des femmes, et reconnat en outre que le risque de pauvret li au chmage de longue dure et au travail non rmunr est particulirement lev pour les femmes.

    3. Le signataire sengage, relativement ses activits et services dans le domaine du dveloppement conomique, tenir pleinement compte des besoins et des intrts des femmes et des hommes ainsi que des opportunits permettant de faire avancer lgalit, et de prendre cette fin, les mesures appropries. Ces actions peuvent inclure :

    Daider et dencourager les femmes entrepreneures De sassurer que le soutien aux entreprises, financier et autre, promeut lgalit des sexes Dencourager les femmes en formation acqurir les comptences et obtenir les qualifications

    conduisant aux emplois gnralement considrs comme masculins , et vice versa Dencourager les employeurs recruter des femmes apprenties ou stagiaires ayant des

    comptences et des qualifications gnralement considres comme masculines , en leur offrant des postes correspondants, et vice versa.

    FLS 6 Crer des stages spcifiques pour les femmes

    Objectifs - Proposer une initiation adapte aux attentes, par le biais de stages encadrs par les associations que frquentent les femmes.

    - Permettre aux femmes de devenir autonomes et de poursuivre seules leur apprentissage en frquentant les diverses cyberbases.

    - Faciliter linsertion ou la rinsertion professionnelle des femmes grce lapprentissage des TIC.

    - Faciliter lautonomie des femmes face aux dmarches administratives sur Internet.

    Contexte Un besoin de formation des femmes aux TIC se fait ressentir, en partant du constat que nombre d'entre elles n'avaient aucune connaissance dans ce domaine.De plus, certaines femmes migrantes occupaient des emplois qualifis dans leur pays. Grce une remise niveau et ds obtention de leur titre de sjour, elles pourront prtendre dautres emplois que ceux auxquels elles se cantonnent dsormais, et qui concernent essentiellement lentretien de locaux.5 cyberbases, dont 4 dans les tablissements scolaires, et qui comptent chacune 12 ordinateurs, existent dans plusieurs quartiers de la ville. Elles sont animes par le prestataire X 2000.

  • 22

    Descriptif de laction

    X 2000 propose une sensibilisation. Celle-ci permet chacune de donner lenvie de dcouvrir les fonctionnalits et les utilits des TIC, tant dans la vie personnelle que professionnelle.La sensibilisation est dcline en 4 modules, comme suit :

    1e module Initiation Windows : 2 heures Manipulation de la souris et des fentres Cration dun dossier depuis le poste de travail Lancer une application, crer et enregistrer un fichier

    2e module Initiation Traitement de textes avec Open Office : 2 heures Saisie et correction dun texte Mise en forme succincte

    3e module Initiation Internet : 2 heures Quest ce quInternet Comment rechercher des informations et les exploiter Les moteurs de recherches

    4e module Cration et gestion dune adresse mail : 4 heures Cration dune adresse avec un webmail Gestion de ladresse : crer, envoyer, rpondre, supprimer un message envoyer une pice jointe

    La 1e session pourra se drouler la cyberbase EuraTechnologies 65, avenue de Bretagne Lille.Il apparat que le public toucher en premier lieu est constitu par des femmes qui ne travaillent pas et qui ont des impratifs horaires relatifs leurs enfants.Les jours retenus, dans un 1e temps, sont le mardi, le mercredi ou le jeudi aprs-midi, de 14h 16h.Le choix de la cyberbase ainsi que les jours et horaires pourront voluer en fonction des demandes, des contraintes horaires des femmes qui travaillentUn membre de lassociation, garant de la prsence des femmes, devra obligatoirement assister aux 4 modules qui composent une session.Les associations doivent recenser les personnes intresses et les crneaux horaires.Nous ferons alors le relais pour que les associations grent directement les stages avec X 2000. Une fois familiarises avec les lieux et les animateurs, les femmes pourront ensuite intgrer les ateliers ouverts au public, de manire autonome, et ainsi approfondir leurs connaissances.Les associations pourront galement, en fonction des besoins recenss, demander des sessions sur des thmatiques prcises.

    Pilote

    Partenaires

    Ville de Lille

    Les associations, les responsables des cyberbases et X 2000

    Bnficiaires La population lilloise, lommoise et hellemmoise

    Remarques du groupe thmatique :- Il est intressant de susciter la cration de cyberbases dans les quartiers qui nen sont

    actuellement pas pourvus.- Les jeunes ayant souvent des comptences non ngligeables, il peut tre envisag de crer des

    parrainages intergnrationnels. Un travail pourra tre men dans ce sens avec le Conseil lillois de la jeunesse et celui des ans.

  • 23

    FLS 7 Organiser la rcupration de matriels informatiques et leur don aux associations

    Objectifs - Fournir les moyens techniques aux associations pour leur permettre dorganiser des sessions de sensibilisation aux TIC.

    - Permettre, par le biais des associations, de mettre en confiance les personnes pour cette phase dapprentissage.

    Contexte Un lien de confiance se cre entre les associations et les femmes qui les frquentent. Il est donc intressant que ce soit les membres des associations qui dispensent des formations relatives lutilisation des TIC.Evidemment, les associations doivent tre comptentes en la matire, et disposer de suffisamment de place dans leurs locaux pour assurer dans les meilleures conditions possibles ces formations.De plus, certaines associations ont des budgets plus que restreints et ne disposent donc pas de matriel informatique mettre disposition de la population.

    Descriptif de laction

    Afin daider techniquement les associations, une dotation dordinateurs de seconde main pourra tre organise.Il faudra se rapprocher du service Informatique de la Ville, solliciter les diffrentes administrations et entreprises (banques, assurances, mutuelles) susceptibles de faire don de matriel informatique.Il faudra aussi faire le relais entre celles donatrices et les associations en demande.De plus, un rapprochement pourra tre fait auprs des associations qui collectent des ordinateurs, les rparent si ncessaire, et les donnent aux personnes qui en ont besoin (ex : contacter lassociation Lilloise Solidarit Informatique). Un partenariat pourra tre mis en uvre pour que des dons se fassent en faveur des associations.

    Pilote

    Partenaires

    Ville de Lille

    Associations, administrations et entreprises

    Bnficiaires Les associations

  • 24

    FLS 8 Participer la journe Networking of women

    Objectifs - Permettre aux femmes davoir suffisamment confiance en elles pour raliser leurs projets professionnels ou associatifs.

    - Soutenir les initiatives des femmes sur les questions professionnelles ou associatives.

    - Mettre en contact des personnes ressources comptentes avec les femmes qui ont un projet professionnel ou associatif.

    Contexte Certaines femmes, par manque de confiance en elles, semblent avoir besoin de soutien pour mener bien leur projet de cration dentreprise, dassociation ou daction de solidarit.Par exemple, les femmes victimes de violences conjugales, une fois leurs difficults rsolues, ont souvent envie dapporter un soutien aux femmes de leur quartier qui sont dans la mme situation.Il est donc envisag de travailler sur les freins, sur les blocages qui empchent les femmes dtre forces de proposition.Dans le plan dactions Formation, emploi, il est envisag la cration de la journe Networking of women . Cest une journe qui sera consacre lorientation et lemploi des femmes.

    Descriptif de laction

    - Cration dun systme de marrainage : une femme, comptente en la matire, pourra accompagner la personne dans la concrtisation de son projet, par la transmission dexpriences, de conseils, de contacts avec les professionnels comptents, dun suivi rgulier de lavancement des dmarches

    - La prise de contact entre la marraine et la filleule se fera lors de cette journe, qui pourrait se drouler en juin, chaque anne.

    - Les femmes ainsi soutenues auront certainement besoin de matriser les outils informatique et de communication pour mener bien leur projet. Cest pourquoi, lors de cette journe, il pourra leur tre propos de dcouvrir les cyberbases, les associations mme de les aider telles que Initiatives Plurielles

    Pilote

    Partenaires

    Ville de Lille

    Les associations, les entreprises et les femmes volontaires

    Bnficiaires La population lilloise, lommoise et hellemmoise

  • 25

    Volet 4Femmes solidaires

    Ce thme sera compos de trois thmatiques principales, dclines elles-mmes sous forme de fiches-actions :

    1. La parit2. Lgalit3. La solidarit internationale

  • 26

    Remarques gnrales :- Il est ncessaire dinclure la parit dans chaque action, et non pas en faire une partie part, faire

    en sorte que cela devienne un rflexe, une vidence. Les sites Intranet et Internet de la Ville de Lille pourront faciliter la diffusion dinformations pratiques (modes de garde des enfants, dveloppement de carrire, accs aux droits, mixit des mtiers). Cependant, il sera intressant de rflchir la manire de faire apparatre la parit au sein mme des actions, et non comme une action spare des autres.Les reprsentants du personnel pourront tre associs cette rflexion dans le cadre du Comit Technique Paritaire et lors de llaboration et de la mise en uvre du futur protocole daccord.

    - La parit et la solidarit internationale en faveur des femmes ne doivent pas tre distingues, elles doivent tre tudies de manire commune. Lier les deux thmes permettra :a) Lille daccder des approches et pratiques innovantes en matire de parit en cours en

    Europe et le reste du monde ;b) dacclrer la dynamique de changement, au niveau local, par les changes et actions mens

    avec des acteurs extrieurs;c) dinscrire les mobilisations locales autour de la parit dans un contexte europen et international plus large.

    - Les rflexions sur la parit ne doivent pas tre dissocies de celles sur la ncessaire reprsentation de la diversit des socits, et donc sur les enjeux lis aux ingalits.

    - Il sera intressant de travailler avec les femmes issues de limmigration rcente, notamment en sappuyant sur les changes internationaux.

    - Les changes de bonnes pratiques et dexpriences pourront se faire avec dautres collectivits locales franaises, celles jumelles plus ou moins proches (Tournai, Courtrai) et les villes ayant dj une politique en faveur de la parit reconnue et ayant port ses fruits.

    - Le conseil municipal denfants modifie son rglement intrieur pour instituer la parit.

    La parit

    Charte Europenne pour lgalit des femmes et des hommes dans la vie locale:

    Axe: Le rle politique

    Article 4 : Lengagement public pour lgalit1. Le signataire devra, en tant que reprsentant dmocratique de sa commune ou de son territoire,

    prendre lengagement public et formel dappliquer le principe de lgalit des femmes et des hommes dans la vie publique, y compris :

    Lannonce de la signature de cette Charte par le signataire aprs dbat et ratification de celle-ci par linstitution reprsentative la plus leve

    Lengagement de mettre en uvre les obligations contenues dans cette Charte, et de rendre compte publiquement et rgulirement des progrs raliss au cours de la mise en uvre du Plan daction pour lgalit

    La promesse que le signataire et les membres lus de lautorit adopteront et se conformeront une bonne conduite en matire dgalit des sexes

    2. Le signataire utilisera son mandat dmocratique pour inciter les autres institutions publiques et politiques, ainsi que les organisations prives et celles de la socit civile, prendre des mesures qui assurent lexercice, dans la pratique, du droit lgalit des femmes et des hommes.

  • 27

    Article 5 : Travailler avec des partenaires pour promouvoir lgalit1. Le signataire se charge de collaborer avec tous ses partenaires du secteur public et du secteur

    priv aussi bien que ceux issus de la socit civile afin de promouvoir une plus grande galit des femmes et des hommes dans tous les aspects de la vie sur son territoire. A cette fin, il cherchera en particulier cooprer avec ses partenaires sociaux.

    2. Le signataire consultera les institutions et organisations partenaires, y compris ses partenaires sociaux, pour la mise au point et la rvision de son Plan pour lgalit, et sur les autres sujets majeurs relatifs lgalit.

    FPSI 1 La gouvernance lilloise, ses interactions avec la socit internationale

    Objectifs Le 1e objectif est de promouvoir la parit au sein de la Ville de Lille et des diffrentes instances en relation avec la Ville (conseils dadministration, associations, organisations syndicales, Conseil Communal de Concertation, Conseil Municipal des enfants, Conseil Municipal des ans, conseils dcole).Le 2e objectif est de promouvoir les changes dexpriences, la mobilisation de plusieurs villes, partir de lobservation des bonnes pratiques existantes.

    Contexte Des freins empchent les femmes de se mobiliser au sein des diffrentes instances. Il faudra donc lutter contre les strotypes sexus, contre le sexisme ambiant. La Ville sengage crer une dynamique qui incite chaque instance rflchir ses propres pratiques et reprsentations.Le rle jou par la Ville de Lille sera fonction de sa position. En effet, elle peut tre en position de dcideur dans certains cas (ex : conseil communal de concertation), et dans dautres tre force incitative uniquement (ex : conseils dcole, mais aussi dans le cadre des changes internationaux).Le protocole daccord, sign il y a quelques mois, contient dj des propositions concrtes en matire de parit et dgalit hommes-femmes, en conformit avec le plan daction. Il sagira de renforcer les exigences relatives la prise en compte de ces questions lors de llaboration du prochain protocole daccord, dans moins de trois ans.En ce qui concerne le conseil communal de concertation, il est difficile de faire appliquer le principe de parit et dgalit hommes-femmes en raison des modalits de nomination des reprsentants, nomination faite par les associations qui ne respectent pas forcment elles-mmes la parit en leur sein. Contact a t pris avec le reprsentant de la Ville au sein de ce conseil afin que le rglement intrieur soit revu et prenne en compte ces questions.En ce qui concerne le conseil communautaire de la LMCU, il semble utile quun travail sur la parit soit men.La dimension internationale des actions doit toujours tre prsente car certaines villes sont plus la pointe que dautres sur les questions de parit.

  • 28

    Descriptif de laction

    . Il pourra tre propos aux institutions avec lesquelles uvre la Ville de Lille de signer un principe gnral pour faire respecter la parit en leur sein. Ces institutions sont lEducation Nationale, les associations, les collectivits locales, lAgence Rgionale dHospitalisation (ARH) La parit pourra mme tre incluse dans les statuts de ces instances. Ce principe pourra se dcliner sous forme dune charte. La question de la lgalit de ce document est travailler.De plus, il pourra tre insr dans les demandes de subvention municipale des associations un critre dligibilit relatif la parit. Les associations pourront alors expliquer les raisons et les freins qui les empchent dappliquer ce principe.Lobjectif est non pas de sanctionner les associations mais de les inciter sengager dans cette dmarche. Cest pourquoi les associations seront invites, lors du lancement du plan daction, une runion qui prsentera ce plan, expliquera les projets de la ville ce sujet, prsentera des exemples concrets, notamment via des dmarches mises en uvre dans les villes voisines. Tout un travail pdagogique sera men afin que les associations adhrent ce projet.. La possibilit de faire signer tout ou partie de la Charte europenne pour lgalit hommes-femmes va tre tudie.. Il sera intressant de rencontrer les villes qui ont sign la Charte de lgalit (ex : Rennes), mais aussi de se rapprocher des autres villes franaises et trangres qui ont une politique marque en faveur de la parit. Ces tudes des expriences franaises et trangres pourront se faire sous limpulsion du ple ressources humaines et de la direction des relations internationales.

    Pilote

    Partenaires

    Ville de Lille

    Associations, organismes, institutions, organisations syndicales, villes jumelles et autres villes internationales

    Bnficiaires La population lilloise, lommoise, hellemmoise, les associations et les villes partenaires, les organisations syndicales

    Budget estimatif

    La direction Relations Internationales va transmettre un budget estimatif pour organiser la rencontre avec des villes qui ont sign la Charte.

    Lgalit

    Charte Europenne pour lgalit des femmes et des hommes dans la vie locale:

    Axe : Le rle politique

    Article 6 : Lutter contre les strotypes1. Le signataire sengage contrer et prvenir autant que possible les prjugs, pratiques,

    utilisations dexpressions verbales et dimages fondes sur lide de la supriorit ou de linfriorit de lun ou lautre des deux sexes, ou sur des rles fminins et masculins strotyps.

    2. A cette fin, le signataire sassurera que sa propre communication, publique et interne, est pleinement conforme cet engagement, et quil promeut des images sexues positives ainsi que des exemples galement positifs.

    3. Le signataire aidera ses collaborateurs et collaboratrices, par de la formation ou par dautres moyens, identifier et liminer les attitudes et les comportements strotyps, et ajustera les standards de comportement cet gard.

  • 29

    4. Le signataire mnera bien des activits et des campagnes destines favoriser la prise de conscience concernant le rle contreproductif des strotypes de genre pour ce qui concerne la ralisation de lgalit des femmes et des hommes.

    FPSI 2 La cration de rfrents pour lgalit

    Objectifs Faire voluer les reprsentations, les habitudes, les strotypes des emplois en fonction du sexe.Identifier des personnes ressources mme de conseiller et dimpulser des changements

    Contexte Le ple ressources humaines a sign un protocole daccord avec les organisations syndicales. Cest un document cadre qui sera travaill avec les directions des diffrents services, les reprsentants du personnel Ce protocole daccord prvoit notamment la ralisation dune charte de non-discrimination. Les ambassadeurs pourront intgrer dans leurs fonctions la promotion de lgalit.Certains mtiers sont perus uniquement comme fminins (ex : personnel des crches) ou masculins (espaces verts, propret publique). Par consquent, les enfants, ds leur plus jeune ge, ont une perception des rles trs sexue.

    Descriptif de laction

    Une recherche sur la cration dambassadeurs dans certains domaines (ex : ambassadeurs de sant crs il y a plusieurs annes dans les facults, scurit sociale tudiante) pourra tre faite afin denrichir la rflexion sur la cration de ce type de rfrents dans le domaine de lgalit. La question de leur formation est tudier. Il sagira de faire un recensement des dispositifs similaires qui existent dans dautres villes ou structures en Europe et dans le reste du monde.

    Nommer des ambassadeurs pour lgalit avec dfinition de leurs tches :Les ambassadeurs de lgalit pourront appartenir la collectivit ou tre des personnes rfrentes au sein des diffrentes structures avec lesquelles travaille la Ville. Ils auront pour fonction de dterminer les freins la parit dans chaque instance puis de rencontrer des rfrents afin de faire voluer la situation, de favoriser des ajustements (ex : horaires pour concilier toutes les contraintes professionnelles et personnelles). Ils pourront travailler en binme (un homme une femme).Ces ambassadeurs seront des personnes ressources pour les collgues, les chefs de service Ils auront galement pour fonction de relayer les informations.De plus, il pourra tre propos la nomination dambassadeurs ds le plus jeune ge. Il sera ncessaire de bien identifier leurs missions avant de les mettre en place. Pour ce faire, un diagnostic de situation sera utile. Un quartier test pourra servir de support cette initiative.

    Accompagner la cration dun collectif dhommes pour lgalit :M. Jean-Yves Jallain, dARS, est tout fait intress pour crer un organisation compose dhommes qui lutteront contre le sexisme et permettront de diffuser un autre regard sur les relations hommes-femmes.La mobilisation de ces hommes (ralisation de sayntes, interpellation des passants sur ces questions) pourra tre mise en valeur lors de diffrentes manifestations telles que la journe internationale des Femmes le 8 mars.

    Pilote

    Partenaires

    Ville de Lille

    Associations, institutions

    Bnficiaires Le personnel de la Ville de Lille, la population

    Budget estimatif

    Pas de budget spcifique

  • 30

    FPSI 3 Engager une rflexion sur la politique de recrutement des ressources humaines et de lvolution des carrires

    Objectifs Faire voluer les reprsentations, les habitudes, les strotypes des emplois en fonction du sexe.Lutter contre les diffrences de salaires, les limitations dvolution de carrires en fonction du sexe.

    Contexte La Ville de Lille a, en tant quemployeur, un rle non ngligeable jouer dans ce domaine. Le ple Ressources humaines mne dj un travail sur la perception des mtiers, reconnus comme typiquement fminins ou masculins .

    Descriptif de laction

    Il sera intressant damplifier les actions menes linterne par la Ville (comme celles favorisant le recrutement des femmes dans les espaces verts et la propret publique) et de favoriser le partenariat avec la Mission Locale, le Ple Emploi, la dlgation rgionale pour les droits des femmes

    Pilote

    Partenaires

    Ville de Lille

    Ville dHellemmes et Lomme

    Bnficiaires Le personnel de la Ville de Lille, Hellemmes et Lomme

    Budget estimatif

    Pas de budget spcifique

  • 31

    La solidarit internationale

    Charte Europenne pour lgalit des femmes et des hommes dans la vie locale:

    Axe: Jumelage et coopration internationale

    Article 30 : 1. Le signataire reconnat la valeur du jumelage et de la coopration europenne et internationale

    des collectivits locales et rgionales pour le rapprochement des citoyens et pour la promotion de lchange des savoirs et de la comprhension mutuelle au-del des frontires nationales.

    2. Le signataire sengage, dans ses activits en matire de jumelage et de coopration europenne et internationale :

    A impliquer dans ces activits, de faon galitaire, les femmes et les hommes venant dhorizons diffrents

    A utiliser ses relations de jumelage et ses partenariats europens et internationaux comme une plateforme dchange dexprience et de savoirs sur les questions dgalit des femmes et des hommes

    A intgrer la dimension de lgalit des sexes dans ses actions de coopration dcentralise.

    FPSI 4 Lorganisation des assises de la solidarit fminine

    Objectifs Favoriser le partage dexpriences semble primordial dans le domaine de la parit et de la solidarit internationale.

    Contexte Plusieurs collectivits, franaises ou non, ont une politique forte en faveur de la parit. Il semble donc intressant de pouvoir runir ces collectivits afin que ces dernires puissent partager leurs expriences, leurs savoirs.

    Descriptif de laction

    La ville pourra organiser un forum, avec dautres villes franaises mais aussi les villes jumelles, sous forme dassises de la solidarit fminine.A cet effet, nous pourrons nous inspirer de la runion de la commission des Elues locales et rgionales du Conseil des Communes et Rgions dEurope (CCRE) qui sest droule Barcelone le 16 octobre 2009 et qui avait pour thmes, entre autres, lgalit en Europe et dans le Monde.

    Il faudra effectuer des recherches sur les fonds europens qui pourraient financer des projets sur le sujet, notamment le programme Daphn.

    La valorisation des actions est importante. A cet effet, un travail pourra mettre lhonneur les femmes lilloises cratrices dans les domaines conomique, politique, artistique, religieux

    Pilote

    Partenaires

    Ville de Lille

    Villes jumelles et autres

    Bnficiaires Associations, institutions franaises et internationales

    Budget estimatif

    La direction Relations Internationales va transmettre un budget estimatif pour lorganisation de ce type dvnement.

  • 32

    Volet 5

    Femmes ouvertesau monde

    Ce thme sera compos de deux thmatiques principales, dclines elles-mmes sous forme de fiches-actions :

    1. Les femmes, la culture et les loisirs2. Les femmes et le sport

  • 33

    Les femmes, la culture et les loisirs

    Charte Europenne pour lgalit des femmes et des hommes dans la vie locale:

    Axe: Le rle de prestataire de services

    Article 20 : Culture, sport et loisirs1. Le signataire reconnat le droit pour chacun(e) de prendre part la vie culturelle et de jouir de

    la vie artistique.2. Le signataire reconnat en outre le rle jou par le sport dans lenrichissement de la vie de la

    communaut et la garantie du droit la sant tel quil a t dfini dans larticle 14. Il reconnat que les femmes et les hommes ont droit un gal accs aux activits et installations culturelles, sportives et de loisir.

    3. Il reconnat que les femmes et les hommes ont une exprience et des centres dintrts diffrents en matire de culture, de sport et de loisirs, et que ceux-ci peuvent rsulter dattitudes strotypes et dactions sexues. Il sengage par consquent mettre en uvre ou promouvoir, comme il convient, des mesures permettant :

    Dassurer autant que de raison que les femmes et les hommes, les garons et les filles bnficient de la fourniture et dun accs gal aux installations et activits sportives, culturelles et de loisir.

    Dencourager les femmes et les hommes, les garons et les filles participer galit aux sports et aux activits culturelles, y compris celles qui sont traditionnellement considres comme principalement fminines ou masculines .

    Dencourager les associations artistiques, culturelles et sportives promouvoir les activits culturelles et sportives qui mettent en cause une vision strotype des femmes et des hommes.

    Dencourager les bibliothques publiques mettre en cause les strotypes de genre travers le stock de leurs livres et autres documents, ainsi que leurs autres activits promotionnelles.

    FCSTL 1 Organiser le festival Lle Femmes dans le cadre de la journe internationale des droits des femmes

    Objectifs Les objectifs de ce festival sont daccorder une place centrale la culture pour toutes et de mettre en uvre un travail partenarial afin de permettre aux quartiers de valoriser leurs spcificits, tant du point de vue conomique que social, militant que culturel, quotidien que sortant de lordinaire, le tout dans un cadre festif.

    Contexte En 1910, lInternationale socialiste runie Copenhague, au Danemark, a instaur une Journe de la femme, de caractre international, pour rendre hommage au mouvement en faveur des droits des femmes et pour aider obtenir le suffrage universel des femmes. La proposition a t approuve lunanimit par la confrence qui comprenait plus de 100 femmes venant de 17 pays, dont les trois premires femmes lues au Parlement finlandais. Aucune date prcise na t fixe pour cette clbration.Depuis quen 1977, les Nations-Unies ont officialis le 8 mars Journe internationale de la femme, cette moiti de lhumanit a la garantie quon parle delle, en particulier dans les pays ou les secteurs dactivit les moins avancs en matire dmancipation de la femme.En France, la clbration de la journe de la femme a pris un caractre officiel en 1982.

  • 34

    Descriptif delaction

    Chaque anne, le festival est organis sur plusieurs jours, dont le 8 mars. Laccent est mis sur plusieurs quartiers, qui diffrent dune anne sur lautre. Une thmatique spcifique annuelle est retenue. En fonction de cette dernire, il est compos de :. rencontres professionnelles autour dun thme prcis. visites guides gratuites des muses. gratuit des piscines. projection de films. projets avec des jeunes (rencontre-dbat, expo-photos). projets au sein des quartiers (expo-photos, spectacles musicaux, pices de thtre, bals, concerts, repas thmatiques). grande soire thmatique de clture des festivits (dbat, spectacle, pice de thtre, concert)

    Pilote

    Partenaires

    Ville de Lille (muses, piscines, services culture, manifestations, sports)

    Les associations, des professionnels (ralisateurs de films, photographes), des artistes (compagnies de danse, de thtre, crivains, peintres)

    Bnficiaires La population lilloise, hellemmoise et lommoise

    FCSTL 2 Encourager et faciliter le tourisme local et culturel

    Objectifs . Faire de la culture et du tourisme un tremplin pour linsertion des femmes.. Soutenir les projets socio-culturels et touristiques qui mettent en avant les questions dgalit hommes-femmes.

    Contexte La culture et les loisirs sont des facteurs dinsertion. Ces activits doivent servir de relais pour mieux rpondre aux besoins des femmes.

    Descriptif de laction

    . Poursuivre le dveloppement des offres de solidarit et de loisirs (Lille-Plage, Lille-Neige, Lille-Ranch).. Mise en place dun pass culture femmes et familles pour les familles modestes. Il sagira dtudier les tarifs et aides existants, voir comment diffuser davantage linformation auprs du public fminin, amliorer les services si possible.. Soutenir les projets relatifs laccs des femmes la culture :- lors de la Journe du patrimoine, rflchir sur la question de la mobilisation des

    femmes- influer sur les programmes culturels en proposant des vnements

    intressant les femmes (ex : au cours de la saison culturelle de printemps)tudier la possibilit de cration de crches/garderies volantes, le temps de certaines expositions ou vnements culturels

    Pilote Ville de Lille

    Bnficiaires La population lilloise, hellemmoise et lommoise

  • 35

    Les femmes et le sport

    FCSTL 3 Cration dun tournoi de lgalit

    Objectifs Lide est de permettre aux femmes, aux hommes et aux enfants de se retrouver autour de leurs pratiques.Cest aussi dattirer de nouvelles personnes et de fidliser le public qui participe aux activits.De plus, il sagit de soutenir et valoriser au final tous les types de sports pour les femmes, en particulier ceux dits masculins .

    Contexte Le service sports a cr une cellule Sports Femmes Familles Adolescents, qui centralise toutes les informations des trois zones et a tabli un listing de personnes. Cela facilitera la diffusion de linformation, dont dpend fortement la russite des manifestations. Des ples dexcellence sportive ont t dclins par zones : Le ple Sud : Lille Sud, Moulins, Faubourg de Bthune Le ple Est : Fives, Vieux-Lille, Centre, St Maurice Le ple Ouest : Wazemmes, Bois Blancs, Vauban, qui reste dvelopper

    Les femmes peuvent, durant les petites vacances scolaires, participer des stages sportifs adapts aux parents et aux enfants.

    Le problme de la disponibilit des salles, rserves en priorit aux coles, aux collges et aux associations, reste entier. Il pourra cependant tre en partie rsolu par lutilisation des locaux le samedi matin. Des crneaux horaires spcifiques devront tre rservs pour permettre le dveloppement de ces projets.

    Descriptif delaction

    Dans un 1e temps, le tournoi de lgalit pourra tre la finalisation des stages raliss tout au long de lanne. Il se droulera donc en juin, et le 1e pourrait tre programm en juin 2010.Ce tournoi pourra se drouler durant un week-end ; le samedi tant consacr aux activits sportives, le dimanche plac sous le signe de la convivialit.Les preuves pourront tre ralises par des femmes de trois gnrations : grand-mre, mre et fille. En fait, les participantes se regrouperont par catgorie, en fonction de leur ge, et par zone ou quartier. Cette initiative renforcera le lien social, en permettant des personnes de mme quartier de se rencontrer autour dactivits ludiques.

    Le tournoi de lgalit pourra tre parrain par des grands champions, dathltisme par exemple.

    Les trophes pourront tre remis le dimanche, par Mme le Maire, lors de cette journe festive.Ce tournoi pourra voluer au fil des ans :- il pourra tre dclin comme un tournoi inter-institutionnel (Mairie, CUDL,

    Conseil Rgional et Conseil Gnral)- il pourra permettre la valorisation des jeux ou sports du Nord (autour de leau,

    des anciens jeux du Nord)

    Pilote

    Partenaires

    Ville de Lille

    Les associations

    Bnficiaires La population lilloise, hellemmoise et lommoise

  • 36

    Volet 6

    Femmes cratives

    Ce thme sera compos de trois thmatiques principales, dclines elles-mmes sous forme de fiches-actions :

    1. Lducation2. La conciliation des vies familiale et professionnelle3. Lemploi

  • 37

    Charte Europenne pour lgalit des femmes et des hommes dans la vie locale:

    Axe: Le rle demployeur

    Article 111. Dans ses fonctions demployeur, le signataire reconnat le droit lgalit des femmes et des

    hommes dans tous les aspects de lemploi, y compris lorganisation du travail et les conditions de travail.

    2. Le signataire reconnat le droit la conciliation de la vie professionnelle, sociale et prive, ainsi que le droit la dignit et la scurit au travail.

    3. Le signataire sengage prendre toutes les mesures raisonnables, y compris les actions positives dans la limite de ses pouvoirs lgaux, pour concrtiser les droits ci-dessus noncs.

    4. Les mesures cites au 3. comprennent ce qui suit :(a) La rvision des politiques et procdures concernes relatives lemploi au sein de son

    organisation, ainsi que le dveloppement et la mise en uvre de la partie emploi de son Plan pour lgalit afin de traiter des ingalits dans un dlai appropri, et couvrant notamment, entre autres :

    Lgalit des rmunrations, y compris un salaire gal pour un travail de valeur quivalente Des dispositions permettant la rvision des salaires et rmunrations, des modes de paiement et

    des retraites Des mesures pour assurer dune manire quitable et transparente la promotion et les

    opportunits de dveloppement de carrire Des mesures pour assurer une reprsentation quilibre des femmes et des hommes tous les

    niveaux, notamment pour corriger tout dsquilibre aux niveaux suprieurs de lencadrement Des mesures pour supprimer toute sgrgation professionnelle fonde sur le sexe, et pour

    encourager le personnel solliciter et remplir des postes non traditionnels Des mesures pour assurer une recrutement quitable Des mesures pour assurer des conditions de travail appropries, sans danger pour la sant et en

    toute scurit Des procdures de consultation des employs et de leurs syndicats assurant une participation

    quilibre des femmes et des hommes dans tout organisme consultatif ou de ngociation ;

    (b) Linterdiction du harclement sexuel sur les lieux de travail au moyen dune dclaration publique sur le caractre inacceptable dun tel comportement, laquelle sajoutent le soutien apport aux victimes, lintroduction et la mise en uvre de politiques transparentes sur la faon de traiter les coupables, et des efforts destins veiller les consciences sur cette question ;

    (c) La recherche dune composition du personnel, tous les niveaux, conforme la diversit sociale, conomique et culturelle de la population locale.

    (d) Laide la conciliation de la vie professionnelle, sociale et prive par : Lintroduction de politiques permettant, quand il convient, des amnagements du temps de

    travail et des dispositions daide vis vis des personnes dpendant des employs. Lencouragement donn aux hommes pour quils fassent usage de leurs droits quant aux

    absences pour cause d'aide vis vis des personnes charge.

  • 38

    Axe: Le rle de prestataire de services

    Article 13 : Lducation et la formation continue1. Le signataire reconnat le droit lducation pour tous, et reconnat en plus le droit pour tous

    daccder une formation professionnelle et continue. Le signataire reconnat que le droit lducation remplit une fonction vitale toutes les tapes de lexistence pour que soit assure une vritable galit des chances, formes les aptitudes essentielles la vie et au travail, et ouvertes des possibilits nouvelles au dveloppement professionnel.

    2. Le signataire se charge, dans les domaines de sa comptence, dassurer ou promouvoir lgal accs lducation, la formation professionnelle et continue pour les femmes et les hommes, les filles ou les garons.

    3. Le signataire reconnat le besoin dliminer tout concept strotyp des rles des femmes et des hommes dans toutes les formes dducation. Pour ce faire, il se charge de prendre ou de promouvoir, comme il convient, les mesures suivantes :

    La rvision des matriels ducatifs, des programmes scolaires et autres, des mthodes denseignement afin de garantir quils combattent les attitudes et les pratiques strotypes

    La mise en uvres dactions spcifiques pour encourager des choix de carrire non conventionnels

    Linclusion spcifique, dans les cours dducation civique et dducation la citoyennet, dlments qui soulignent limportance de lgale participation des femmes et des hommes dans le processus dmocratique

    4. Le signataire reconnat que la manire dont les coles et autres tablissements ducatifs sont dirigs reprsente un modle important pour les enfants et les jeunes gens. Il se charge donc de promouvoir une reprsentation quilibre des femmes et des hommes tous les niveau de la direction et de la gouvernance des tablissements scolaires.

    Article 16 : La garde des enfants1. Le signataire reconnat le rle essentiel que jouent les systmes de garde denfants de bonne

    qualit, financirement abordables, accessibles tous les parents et autres personnes soccupant denfants quelle que soit leur situation financire, dans la promotion dune galit relle des femmes et des hommes, et dans leur aptitude concilier leur vie professionnelle, publique et prive. Le signataire reconnat en outre la contribution quapporte la garde des enfants la vie conomique et sociale, ainsi qu la confection du lien social au sein de la communaut locale et dans la socit toute entire.

    2. Le signataire sengage faire de la fourniture et de la promotion de tels systmes de garde, directement ou travers dautres fournisseurs, une de ses priorits. Il sengage en outre encourager la fourniture de ces systmes par dautres, y compris la fourniture ou laide apporte aux systmes de garde par les employeurs locaux.

    3. Le signataire reconnat en outre que lducation des enfants requiert le partage des responsabilits entre les femmes, les hommes, et la socit dans son ensemble, et se charge de contrer les strotypes sexus selon lesquels la garde des enfants est considre comme relevant principalement de la responsabilit des femmes.

  • 39

    Axe: Planning et dveloppement durable

    Article 27 : Dveloppement conomique1. Le signataire reconnat que la ralisation dun dveloppement conomique quilibr et durable

    est une composante vitale du succs dune municipalit ou dune rgion, et que ses activits et services dans ce domaine peuvent encourager de manire significative lavancement de lgalit des femmes et des hommes.

    2. Le signataire reconnat le besoin daccrotre le niveau et la qualit de lemploi des femmes, et reconnat en outre que le risque de pauvret li au chmage de longue dure et au travail non rmunr est particulirement lev pour les femmes.

    3. Le signataire sengage, relativement ses activits et services dans le domaine du dveloppement conomique, tenir pleinement compte des besoins et des intrts des femmes et des hommes ainsi que des opportunits permettant de faire avancer lgalit, et de prendre cette fin, les mesures appropries. Ces actions peuvent inclure :

    Daider et dencourager les femmes entrepreneures De sassurer que le soutien aux entreprises, financier ou autre, promeut lgalit des sexes Dencourager les femmes en formation acqurir les comptences et obtenir les

    qualifications conduisant aux emplois gnralement considrs comme masculins , et vice versa

    Dencourager les employeurs recruter des femmes apprenties ou stagiaires ayant des comptences et des qualifications gnralement considrs comme masculines , en leur offrant des postes correspondants, et vice versa.

    Remarques gnrales:Les freins la formation et lemploi sont :- les strotypes- les prjugs- laccumulation des discriminations (une femme, qui est trangre, qui habite dans un certain

    quartier)- la mobilit- la conciliation de la vie familiale et professionnelle- prcarit des emplois, temps partiels, horaires dcals- Il semble essentiel de mener un travail de sensibilisation-ducation sur lgalit hommes-femmes afin de lever de nombreuses barrires relatives la formation et lemploi des femmes et de prvenir les violences exerces leur encontre.

    Le Conseil Communal de Concertation a men une rflexion sur ces thmatiques. Lors de la mise en uvre des fiches-actions, il sera intressant de se rapprocher du CCC afin de travailler ensemble.

  • 40

    Lducation

    FEFE 1 Actions de sensibilisation lgalit hommes-femmes auprs des encadrants de jeunes

    Objectifs Il sagit de sensibiliser les encadrants de jeunes la question de lgalit entre les hommes et les femmes en effectuant un travail sur leurs propres reprsentations, en luttant contre les strotypes.

    Contexte Laxe relatif lducation est trs important. Cest un axe pralable et transversal aux autres axes.Le problme des strotypes, de la question des rles sont travailler ds la petite enfance, auprs des enfants et des adultes. La priorit est donne aux adultes encadrants (animateurs activits pri et extrascolaires associatives et municipales), en lien avec lEducation Nationale, en raison du travail mener sur les propres reprsentations des encadrants et donc sur les strotypes quils peuvent vhiculer.Il existe une convention pour lgalit au niveau de lEducation Nationale, avec une charge de mission au niveau du rectorat, mais le problme, cest labsence de moyens financiers. De plus en plus dtablissements scolaires, notamment les collges et les lyces, sont en demande dinterventions sur la thmatique, au regard des difficults devant lesquelles les adultes sont dmunis (ex : rapports tendus entre les garons et les filles, insultes verbales).

    Les comportements sexistes sont justifis par lexcuse que cest culturel , tout comme le choix des activits en fonction du sexe. Par exemple, certaines structures ne sont pas du tout frquentes par les filles, du fait que certaines activits ne sont pas proposes aux filles ou que leur participation nest pas encourage (quipements non adapts, freins familiaux, question des dplacements).

    Les collectivits territoriales ont une influence sur le vivre ensemble dans les coles maternelles et lmentaires, durant le temps priscolaire, les accueils de loisirs, les centres sociaux mais aussi en ce qui concerne la formation des encadrants. La Ville de Tourcoing a initi des actions dans ces domaines, actions qui pourront tre tudies.

    Il pourra galement tre intressant de prendre connaissance des outils mis en uvre par dautres dpartements dont celui de Seine Saint Denis destination des collgiens.

  • 41

    Descriptif de laction

    . Il sagit, par la mise en place de sances, de sensibiliser les encadrants la question.Un travail sur leurs propres reprsentations doit tre effectu. Ces sances devront schelonner dans le temps afin de permettre aux encadrants de prendre du recul par rapport aux situations, de sapproprier la question. Des valuations rgulires devront tre mises en place.

    . Il faut donc produire des outils pour ces sances, ainsi que des supports dvaluation pour permettre un retour danalyse.

    . La Ville de Lille pourra proposer ces sances de sensibilisation lgalit, sur la base du volontariat, juste aprs les recrutements danimateurs Cela pourra tre vcu comme une plus-value par la personne forme.

    . De plus, une attention particulire devra tre porte aux actions et activits mises en place, la manire dont elles sont prsentes aux familles. Linvestissement doit tre identique pour les filles et les garons, il ne doit pas y avoir de rle sexu (telle activit dite masculine, telle autre fminine). Il faut donc rflchir la manire dimpliquer les familles.

    . Il faudra aussi prendre contact avec les organismes qui grent les formation BAFA afin de dterminer si la question de lgalit hommes-femmes est prise en compte.

    Pilote

    Partenaires

    Ville de Lille

    Associations, centres sociaux

    Bnficiaires Encadrants de jeunes (animateurs activits pri et extrascolaires associatives et municipales) et en lien avec lEducation Nationale

  • 42

    FEFE 2 Actions de sensibilisation lgalit hommes-femmes auprs des jeunes

    Objectifs Il sagit de lutter contre les strotypes que les jeunes ont intgr ou quils reproduisent et contre les violences sexistes.

    Contexte Cette fiche action doit tre mise en uvre en parallle avec celle en direction des encadrants (FEFE 1).

    Elle sera amplifie et enrichie en prenant appui sur les expriences et outils existants.

    Un travail intergnrationnel (avec les filles, les mres, les grands-mres) pourra tre men, ainsi quun travail avec les garons et les filles.

    Cela permettra galement aux garons de sortir du rle auquel ils sont contraints.

    La question de lestime de soi doit tre travaille auprs des filles.

    Descriptif de laction

    La sensibilisation la question doit tre faite sur plusieurs sances. Il faut prvoir des temps dchanges et de rflexion.

    Des outils peuvent tre construits avec les jeunes. De nombreux supports sont possibles pour travailler sur les reprsentations : photos, vido, affiches, thtre Ces outils peuvent avoir un lien avec les activits culturelles.Un travail doit tre effectu pour impliquer les familles.Il faut veiller ce que lgalit soit respecte au sein de tous les projets des structures et non pas uniquement dans les sances de sensibilisation.

    La Ville de Lille pourra informer par courrier les partenaires de ses actions sur la question. Ensuite, dans la continuit, elle leur proposera des sances de sensibilisation.

    Ainsi, limpulsion se fera par le bas et par le haut, cest dire grce aux expriences menes sur le terrain et de par la politique mene par la Ville.

    Pilote

    Partenaires

    Ville de Lille

    Associations, clubs sportifs, clubs de prvention, missions locales, centre sociaux

    Bnficiaires Les jeunes qui frquentent les centres sociaux, les activits priscolaires

  • 43

    La conciliation des vies familiale et professionnelle

    FEFE 3 Concilier modes de garde et rythmes de vie

    Objectifs Il sagit de travailler sur les modes de garde, mais aussi les temps de travail afin de permettre une conciliation vie prive - vie professionnelle. Il sagit aussi dvoluer vers une la cration dun bureau des temps dans notre ville.

    Contexte En ce qui concerne les modes de garde temporaire, il sagit dtre ractif face la demande des personnes avant quelle trouvent une halte-garderie long terme.

    Dans le cadre du plan espoir banlieue, la Ville de Lille a rpondu un appel projets de la CNAF afin de pouvoir recruter des assistant(e)s maternel(le)s qui greraient la garde denfants de femmes ayant un entretien pour un recrutement.

    La question des horaires de garde dcals est tudier, notamment par rapport aux emplois porteurs, mais aussi la question du travail le dimanche. Il faut travailler sur la conciliation des temps et des modes de garde, cest dire voir quand les horaires dcals sont vraiment utiles en fonction du mtier (ex : question du mnage dans les bureaux). Il sagit aussi de ne pas imposer aux assistant(e)s maternel(le)s des amplitudes horaires trop importantes.

    Le dveloppement dune crche municipale daccueil pour les enfants du personnel de la Mairie est en cours de rflexion

    Il ne faut pas perdre de vue que la question du financement des structures en fonction du nombre denfants est un frein ltendue des plages horaires.

    Par ailleurs, les femmes ne connaissent pas toujours tous les dispositifs de garde existants.

    Il est ncessaire de faire voluer les conceptions des employeurs et organismes de formation, notamment par rapport la question de la maternit (bureau des temps).

    A ce jour, plusieurs actions ou rflexions sont dj menes au sein de la Ville de Lille, savoir :- rservation des places dans les crches pour les enfants des employs municipaux- Modification largissement des critres dattribution des aides pour les enfants

    des employs municipaux. La mise en priorit des moyens daccueil pour les enfants du personnel est primordiale dans le cadre du prochain protocole daccord.

    - cration dune crche collective en lien avec les autres institutions (Conseil Rgional, CUDL)

    - Ractualisation de la plaquette dinformation sur les modes de garde en vue de sensibiliser le personnel municipal

  • 44

    Descriptif de laction

    . Dvelopper les offres daccueil durgence, par exemple lorsque les femmes ont un entretien pour un recrutement.

    . Permettre une meilleure diffusion de linformation sur les offres de garde existantes (ex : les Relais Assistantes Maternelles des CAF).

    . Amliorer les offres daccueil ponctuelles, par exemple lorsque les femmes signent un CDD dun mois.

    . Soutenir les rseaux de solidarit entre familles, voisins

    . Travailler sur le morcellement du temps de travail au sein des administrations et des entreprises de la Mtropole lilloise (horaires dcals, notamment dans le domaine de lentretien des locaux). La Ville de Lille pourra, comme Rennes, animer un travail de rflexion sur le sujet avec les entreprises et les partenaires dans le cadre dun bureau des temps.

    . Poursuivre le dveloppement du partenariat avec les structures daccueil des enfants, les partenaires associatifs (Inov Enfance Domicile Enfance ) afin damplifier les rponses lies aux demandes concernant les horaires atypiques.

    Pilote

    Partenaires

    Ville de Lille

    Associations, entreprises, structures qui accueillent les enfants, CAF, Conseil Gnral

    Bnficiaires Les personnes en demande de garde denfants (lillois, personnel municipal)

  • 45

    Lemploi

    FEFE 4 Organisation de la journe du Networking of women

    Objectifs . Organiser une journe sur lorientation et lemploi des femmes. Cela facilitera les changes dexpriences, les partenariats, les recrutements.. Mise en place de marraines du Networking.

    Contexte Il sagit de dterminer comment runir tous les acteurs qui luttent contre les discriminations afin quils uvrent contre les discriminations lies aux genres et que le cumul des discriminations soit mieux pris en compte.

    Ce projet pourra tre dclin sous forme de groupes de travail composs dentrepreneurs, hommes et femmes, de professionnels de linsertion et de personnes qui travaillent dj sur la diversit. La journe pourra tre traite sous langle du dbat.

    Cette journe doit tre la finalisation de tout un travail. En effet, il ne faut pas perdre de vue la cible : les femmes qui cumulent les discriminations ne se rendront pas spontanment ces journes. Cest pour cela quil faut mener un travail long terme avec ces femmes, travail intgrer dans un projet plus large.

    Sont donc concernes les femmes (le public), les acteurs conomiques (entrepreneurs) et les professionnels de linsertion qui travaillent avec les femmes.

    Il faut dterminer les raisons des crations dentreprise, permettre un accompagnement la cration dentreprise mais aussi la recherche dun emploi, dun stage, dune formation, dune validation des acquis de lexprience, dun changement demploi

    Descriptif de laction

    Il sagit de raliser un tat des lieux, de crer des outils mettre en place.

    Un systme de marrainage peut tre initi : les plus exprimentes peuvent soutenir et accompagner les plus jeunes. Ces dernires deviendront par la suite leur tour marraines.

    Il faut aussi effectuer un travail sur la reprsentation des femmes auprs des employeurs.

    De plus, il faudra se renseigner sur les rflexions menes dans le secteur de lconomie sociale et solidaire en ce qui concerne les nouveaux emplois, la diversification des secteurs professionnels des femmes, le principe des coopratives

    Lors de la journe du Networking of women, pourront tre prsents des tmoignages dexpriences internationales, de villes jumelles, notamment la Belgique pour le marrainage.Diffrents stands pourront galement proposer une sensibilisation et un accompagnement des femmes dans leurs recherches demploi, de stage, de cration dentreprise Lobjectif est de les aider devenir autonomes.

    Pilote

    Partenaires

    Ville de Lille

    Entreprises, Chambre de Commerce et dIndustrie, associations, Maison de lEmploi

  • 46

    Femmes et hommes naissent

    dans lgalit, nous uvrons

    Lille pour que tous et toutes y

    demeurent.