Dossier Europan 10

Click here to load reader

  • date post

    02-Feb-2017
  • Category

    Documents

  • view

    215
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Dossier Europan 10

  • Legouvernementdesvillesetlafabrique dubiencommun

    Planification sociale de lurbain et des services publicsCitoyennet et dcision urbaineIntercommunalit et mtropolisationNormes et fabrique du bien commun

    LerenouveauurbainRnovation urbaine et mixit socialeRenouvellement et recomposition des quartiersCrativit et attractivit des villes

    LavenirdespriphriesurbainesTerritoires urbains et sretArchitecture de la grande chelleHabitat pluriel : densit, urbanit, intimitSystmes priurbains et cots durbanisationDynamiques et pratiques rsidentielles

    Comportementsrsidentielsetdfis dmographiques

    Vieillissement de la population et choix rsidentielsHabitat et services aux personnes gesEvolutions dmographiques et ingalits territoriales

    AccsaulogementTrajectoires rsidentiellesRecompositions institutionnelles de loffre de logementModes et formes de lhbergementEconomie foncire et immobilire

    LinnovationdanslarchitectureetlaconstructionLogements optimiss : cots, qualit, fiabilit, dlaiConcept qualit, habitat, nergieObservatoire des btiments durablesLogement Design pour tousEvaluation nergtique du patrimoine existant (prebat)Btiments dmonstrateurs (prebat)REHA (prebat)

    TerritoiresetacteursconomiquesEspaces urbains et dynamiques conomiquesLieux, flux, rseaux dans la ville des servicesDveloppement conomique local et mondialisationEconomie de lamnagementAttractivit des territoires

    VersdesvillesviablesetacceptablesPolitiques territoriales et dveloppement durableRisques technologiques : enjeux conomiques et territoriauxVilla urbaine durableQuartiers durablesAmnagement et dmarches hqeCollectivits locales et politiques nergtiques (prebat)Collectivits locales et dfi climatique (prebat)

    plan urbanisme construction architecture

    Premier plan dossierLe journal dinformations du puca plan | urbanisme | construction | architecture n21 mai - juillet 2010

    PUCA

    EUROPAN10

    Quont donc en commun Als (Gard), Dunkerque (Nord), lIsle-dAbeau (Isre), Saintes (Charente-Maritime), Seilh (Haute-Garonne) et Triel-sur-Seine (Yvelines) ? Ces communes franaises ont propos les 6 sites sur lesquels ont planch les 429 quipes de jeunes concepteurs de la 10e dition dEuropan France. Premier plan ouvre ses colonnes aux 18 projets finalistes de cette consultation internationale lance, pour lHexagone, en fvrier 2009.Le nombre important de postulants deux fois plus que pour Europan 9 atteste du niveau lev de la comptition et de son attrait pour les concepteurs. Ce succs conforte Europan dans son ambition dtre un vritable laboratoire sur les projets urbains et architecturaux ouvert aux jeu-nes architectes, urbanistes ou encore paysagistes. Ils y trouvent notamment la possibilit rare de se confronter des chelles de territoires inaccessibles dans les consultations classiques.Travail difficile donc que fut celui de la commission dexpertise et du jury devant cette avalanche de projets. Une prslection les 9 et 10 octobre 2009 a fait merger 75 propositions parmi lesquelles 18 projets auront finalement t retenus (les 11 et 12 dcembre 2009), soit 3 par site. Cela ne donne que plus de sel aux propositions slectionnes qui seront consultes par chaque ville et peuvent ainsi esprer de futures suites oprationnelles.Il ressort des rsultats rendus publics en mars dernier quelques tendances pour les sites de la comp-tition : lattention partage aux problmatiques de dveloppement durable ; la fin de la suprmatie de lautomobile comme mode de dplacement ; la prdisposition au petit habitat collectif plutt quaux constructions hautes et lattachement la prservation despaces naturels.A larrive, Europan 10 se traduit, pour sa dclinaison franaise, par 4 projets laurats, 10 projets mentionns et 4 projets cits, rvls officiellement le 18 janvier 2010. Ces rsultats rcompensent les projets inscrits dans les thmes de la session, dans les spcificits des sites, comme dans leur capacit inventer et enrichir la commande. En voici la substantifique moelle, site par site.

    ministre de lEcologie, de lEnergie, du Dveloppement durable et de la Mer En charge des Technologies vertes et des Ngociations sur le climat.

    Direction gnrale de lamnagement, du logement et de la nature.

  • Premier plan n21 mai-juillet 2010 dossier EUROPAN 10

    mulationeuropan constitue pour la matrise douvrage un vivier de jeunes talents pour qui le concours est une tape-cl de leur parcours professionnel. Pour ces derniers, la comptition cre une forte mulation intellectuelle, attise par lengagement des villes, des pouvoirs publics et des matres douvrage partenaires deuropan de raliser les ides proposes par les quipes retenues.

    en France, depuis le lancement deuropan en 1988, plus dune cinquantaine de propositions ont eu des suites oprationnelles, quelles soient sous la forme dtudes urbaines, de matrises duvre architecturales ou despaces publics.

    Paralllement europan est un lieu dchanges et de dbats entre concepteurs et acteurs de la ville. des comptences multiples se croisent. des chercheurs avancent des valuations critiques. des publications diffusent les travaux... de nouvelles pratiques de conception mergent.

    europan mobilise la crativit et linnovation autour des questions ardues que posent aujourdhui les mutations des territoires urbains et priurbains travers leurope. europan les exprime, leur donne forme, les devance souvent.

    en permanente volution, europan regarde du ct des enjeux les plus vifs. Cest dans cet esprit que la 11e session verra la naissance dun partenariat avec la dmarche ecoCits , qui a pour but de dynamiser la ralisation des projets damnagement dun genre nouveau et vise accompagner les plus aptes constituer des emblmes de la ville durable.

    Alain Maugard, qui prsidait jusqualors le CsTB, prend la tte deuropan France. IlremplaceBarthlemyRaynaudprsidentdEuropanFrancedepuistroissessions,maisbienavantmembreduConseilscientifique.

    Lorsdulancementfranaisdela10esessiondEuropan,le3fvrier2009,laCitdelarchitectureetdupatrimoine(Paris),PascalAmphoux,membreduconseilscientifiquedEuropanEurope,aprsentlethmedela10esession:Inventerlurbanit:rgnration,revitalisation,colonisation.

    N en 1988, ce concours lanc simultanment dans une vingtaine de pays europens invite les jeunes concepteurs de tous les pays proposer de nouvelles ides darchitecture et durbanisme pour rpondre aux problmatiques de lhabitat et de la ville contemporaine, partir de sites proposs par des collectivits candidates.

    Les lieux retenus comme support la comptition sont emblmatiques de lvolution des territoires et des socits. L se posent des questions sur la ville et lhabitat qui trouveront des solutions hors des pratiques oprationnelles, programmatiques ou architecturales classiques.

    europan est un espace unique de prospective et dexprimentation : cest en effet travers la diversit des propositions que se concrtise une vritable rflexion sur larchitecture, la ville et lenvironnement.

    session aprs session, la manifestation ne cesse dinterroger lespace public et larticulation entre lchelle architecturale et lchelle urbaine. et comme le soulignait Pascal Amphoux lors du lancement de la 10e dition, inventer lurbanit , cela suppose () que lurbanit nest pas donne, quelle nest jamais acquise. Elle va toujours devoir tre invente, r-invente, elle va toujours devoir sinventer, se rinventer. Par consquent, sa dfinition est toujours inacheve et cest prcisment pourquoi nous, Europan, pouvons nous permettre de lui apporter de nouvelles connotations, en enrichir et ractualiser le sens prcieux, par ailleurs aujourdhui tellement souvent bafou.

    Lesambitionsdelaconsultation

    Les objectifs deuropanLanc environ tous les 2 ans depuis 1988 sur un thme spcifique, europan sadresse aux jeunes concepteurs europens de moins de quarante ans et, depuis la deuxime session, les questionnent, partir de situations urbaines relles. La consultation permet de slectionner de jeunes architectes de talent sur des ides innovantes.europan aide galement les villes et les amnageurs qui proposent des sites au concours trouver des rponses architecturales et urbaines novatrices des situations urbaines en mutation. Le thme du concours est donc la fois fdrateur de projets et un guide pour la recherche de sites.

    2

  • Premier plan n21 mai-juillet 2010 dossier EUROPAN 10

    LejuryetlesexpertsdEuropan10

    Composition du jury franaisPrsidentYvesLaffoucrire, directeur gnral, Immobilire 3F

    MembresJeanGautier, directeur, adjoint du directeur gnral des patrimoines, charg de larchitecture, ministre de la Culture et de la CommunicationPascalDayre,directeur gnral adjoint du dveloppement urbain, mairie de BobignyXavierGonzalez,architecte, urbaniste, cabinet Brenac-Gonzalez (Paris), professeur lcole darchitecture de Paris-La Villette, rdacteur de la revue nerlandaise A 10 et de la revue espagnole A+T DavidMangin,architecte, urbaniste, agence Seura (Paris), professeur lcole darchitecture de Marne-la-VallePaolaVigano (Italie), architecte, urbaniste, studio Associato Secchi-Vigano, professeur luniversit darchitecture de Venise (IUAV)FranoiseArchambault (Suisse), architecte, urbaniste, agence Arbane (Genve)AnnieTardivon,paysagiste, agence In situ paysagistes (Lyon)KayeGeipel (Allemagne), architecte (Berlin), critique darchitecture, rdacteur de la revue allemande Bauwelt

    MembressupplantsGillesSensini,architecte, urbaniste, agence Gilles Sensini (Marseille), enseignant lcole darchitecture de MarseilleRachidKander,urbaniste, architecte, directeur de lagence durbanisme Clermont-Mtropole (AUCM) (Clermont-Ferrand)

    La Commission dexpertiseeuropan 10Une commission dexpertise a procd lanalyse des projets.

    CoordonnateurXavierBonnaud,architecte, urbaniste, professeur lcole darchitecture de Clermont-Ferrand

    MembresBorisBouchet,architecte, urbaniste, agence Milieux, enseignant lcole darchitecture de Clermont-Ferrand, laurat E9 Andenne (Belgique)DavidMarcillon,architecte, urbaniste, agence MTa, enseignant lcole darchitecture de LyonFabienGantois,architecte, urbaniste, agence GM, enseignant lcole darchitecture de Paris-La Villette, laurat E8 Hnin-Carvin (France)MarjolijnBoudry,architecte, urbaniste, atelier darchitecture Pierre & Marjolijn Boudry, laurate E4 Den Haag (Pays-Bas), laurate Europan 2000 OrlyEmmanuelRedoutey,architecte, urbaniste, socit Profile, Paris et Lyon, enseignant-chercheur lInstitut durbanisme de ParisLaurentGravier,architecte, urbaniste, agence Gravier Martin Camara, laurat E7 Nanterre

    Pour en savoir plus : http://rp.urbanisme.developpement-durable.gouv.fr/puca/ www.europan-france.com

    Contacts Jean duriau avec Pauline Lefort, europan France Communication : [email protected]

    3

  • Premier plan n9 septembreoctobre 2005 dossier Villa urbaine durable

    AlsQuartierdelagare

    Zig-ZagLauratLe projet laurat sur le site dAls est sign de lagence parisienne MUZarchitecture, runissant Augustin Cornet et Chlo duflot. Le jury a t sduit par la capacit des architectes intgrer la voie ferre comme lment structurant de la ville autant que fracture dpasser. Ce projet prend en compte la topographie du terrain et, par un subtil jeu de substitutions et dajouts de volumes, assure le franchissement des voies ferres par de grandes promenades plantes crant le lien avec le paysage.

    Cornet et duflot proposent un parc en zig-zag qui assure une continuit urbaine la fois transversale et longitudinale intgrant le faisceau ferroviaire en tirant parti des caractristiques topographiques du site. des jeux de dnivellations permettent de franchir les voies de faon douce tout en offrant des points sur le massif des Cvennes. Le parc facilite galement lintgration des chapelets de jardins existants, crant une matrice paysagre sur laquelle devrait saccrocher le dveloppement futur de la ville. Le jury a couronn la capacit du projet assimiler lincertitude qui rgit la mutation des voies ferres voues accueillir dans un premier temps un trafic plus soutenu et, dans un second, peut-tre, un tram-train.

    La topographie artificielle du jardin est habite par les multiples programmes qui animeront le nouveau centre autour du ple dchange multimodal : une offre de parking de 1 000 places lchelle de la ville, des quipements qui accrochent le parc sur les quartiers adjacents (gymnase, commerces, htel, Maison du dveloppement durable), ainsi quune nouvelle offre de 300 logements attrayants en lisire de parc.

    AugustinCORNET, architecte (France), 34 ans ChloDUFLOS, architecte (France), 31 ansMUZarchitecture6, Cit Paradis - 75010 Paris Tl. : +33 (0)9 70 44 72 21 Port. : +33 (0)6 19 55 59 14 e-mail : [email protected] site internet : www.muzarchitecture.com

    Premier plan n21 mai-juillet 2010 dossier EUROPAN 10

    Population : 42 000 hab. site dtude : 18 ha site de projet : 10 ha Lambitieuse ville cvenole souhaite rajeunir et augmenter sa population, en la portant de 42 000 55 000 habitants. Pour relever ce dfi social, dmographique et urbain, la commune freine dans son extension par des zones inondables table sur une offre de logements durables, en centre-ville.

    Zig-Zag

    CO-ACTIVATION//Systmedoprationstopographiques

    Als,placedelagare

    4

  • Premier plan n9 septembreoctobre 2005 dossier Villa urbaine durable

    CO-ACTIVATION // Systme doprations topographiques MentionnLquipe envisage de densifier les abords de la ligne tram-train comme futur tmoin de lhtrognit des lieux. Le projet donne une nouvelle dfinition du rapport entre les pleins et les vides. Llaboration dun systme confondant parcelles et constructions offre une relation innovante lespace public. Lquipe part de la topographie du site et recre des faux-sols, ariens ou creuss, afin de reconnecter les enclaves ferroviaires la ville. des macro-lots sont proposs, aligns sur les plateformes. Le projet envisage de grosses maisons en bois (ressource locale) partages. ici, la notion de parcelle est abandonne : les parties privatives se limitent la seule construction, le sol restant est offert un usage public ou une future densification. Pour le jury, cette recherche dun tissu tours plutt quun tissu cours pose la question du statut des pieds dimmeubles, et du rseau commercial de cette partie de la ville.

    EmilieBOURDIER, architecte (France), 27 ans PierreCOLLET, ingnieur agronome et en paysage (France), 26 ans SylvainAIRAUD, architecte (France), 27 ans MartinBOITEAU, architecte (France), 27 ans NicolasAMAR, architecte (France), 29 ans131, avenue Parmentier - 75011 Paris Port : +33 (0)6 64 52 34 10 e-mail : [email protected]

    Als, place de la Gare Cit Le projet sappuie sur la construction dun espace public majeur pens lchelle de lagglomration : la place de la Gare. A la faveur dune relecture contemporaine, ce lieu devient un support dchanges et de flux, mais aussi dune densit dusages urbains qui dpassent les seules fonctions de mobilit. Habitat, commerces, loisirs, quipements publics, sportifs, ou encore htels doivent former un vrai et large panorama de services urbains gagns sur les friches ferroviaires.

    en Als, linfrastructure ferroviaire, implante sur le pimont, a cr une fracture nette entre lespace de la ville dans la plaine et les collines au caractre plus pavillonnaire. Ce projet de ple urbain autour de la gare constitue une premire tape dans la reconqute de cette limite. Les concepteurs ont galement apport une attention particulire aux contraintes climatiques locales avec des faades paisses en pierre massive, un contrle de la lumire par des persiennes ainsi quune ventilation naturelle facilite.

    si le jury a approuv le choix de la place de la Gare comme espace public principal, avec un amnagement dense de la plateforme sud offrant une cohrence esthtique et architecturale, il a dplor le manque de rponse programmatique lopportunit formidable que constitue la libration de plusieurs plateformes ferroviaires dans un centre-ville.

    StphaneBOSC, architecte (France), 37 ans PaulaCAUSANILLES, architecte (espagne), 29 ans ValentineLANDES, architecte (France), 25 ans Avec : PierreCASTANIER, architecte (France), 26 ans RichardDANQUIGNY, architecte (France), 36 ansBosc&RouaudArchitectes 3, place Chabaneau - 34000 Montpellier Tl. : +33 (0)4 67 06 92 74 Port. : +33 (0)6 76 04 23 28 e-mail : [email protected] site internet : www.brarchi.com

    Premier plan n21 mai-juillet 2010 dossier EUROPAN 10

    77 quipes se sont confrontes la question dintensit urbaine pour imaginer un programme incluant un coquartier vert et piton, reli la ville et accueillant un ple multimodal. Pas de grand geste architectural et urbain dans les rponses, mais des tudes fines et dtailles sur la meilleure faon de rconcilier linfrastructure avec la ville.

    5

  • 6

    Premier plan n9 septembreoctobre 2005 dossier Villa urbaine durablePremier plan n21 mai-juillet 2010 dossier EUROPAN 10

    DunkerquePortEstMle1

    Acte 1 : Entrez en scneLaurat Lquipe laurate propose dinstaller une nouvelle scne urbaine et industrielle. il sagit dans un premier temps de dconnecter le mle 1 de son territoire afin de lui fabriquer lidentit dune le. ses composantes patrimoniales - les chais et les halles - sont rhabilites. Les btiments les plus significatifs sont conservs et mis en valeur. des installations lgres, crans tridimensionnels quips de leds, plugs dvnements culturels, viennent ensuite sy additionner pour former un thtre dans le paysage marin. Le mle devient une scne visible depuis le centre-ville, anime par de nombreux lments communicants et ludiques. Le projet-processus, volutif dans le temps, rpond au souhait de la ville en dficit de lieux culturels clairement identifis de colonisation progressive du mle en mettant peu peu en place les lments de rponse au programme. Le site et le projet stimulent leurs qualits respectives. Une fois construite la nouvelle image culturelle, la colonisation par des logements tudiants et les lments plus classiques dune ville est nouveau possible. si le jury a notamment modr son adhsion au projet par le manque de prcision accorde au traitement des espaces publics, il nen a pas moins lou son adquation intelligente et dynamique au programme.

    VincentBARUE, architecte (France), 26 ans EtienneBOURDAIS, architecte, designer urbain (France), 26 ans NicolasBOUTET, architecte, ingnieur (France), 29 ansCollectifB3Uarchitectes:Baru-Boutet associs + Bourdais architecte 133, avenue emile Zola - 75017 Paris Port. : +33 (0)6 08 18 37 94 e-mail : [email protected]

    Population: 208 000 hab. site dtude : 18 ha site de projet : 7 ha Comment re-coloniser cet ancien quai de dbarquement du Port autonome de dunkerque, utilis des fins dentreposage et dj occup par des artistes, tout en tirant le centre-ville vers la mer ? La Communaut urbaine de dunkerque souhaite faire de lendroit, dans un premier temps, un espace culturel et de plaisance. dans un deuxime

    Acte1:Entrezenscne

    3strips

    MleManhattan

    6

  • 7

    Premier plan n9 septembreoctobre 2005 dossier Villa urbaine durablePremier plan n21 mai-juillet 2010 dossier EUROPAN 10

    3 Strips Mentionn Pour lquipe dolivier duff et Nicolas Ttu, le site repousse aujourdhui plus quil nattire. Les concepteurs ont souhait inverser la tendance. Le projet 3 strips propose trois bandes programmatiques relevant de trois chelles urbaines : - la ville, avec la cration dune ceinture verte rpondant au souci de prservation de la biodiversit, et offrant des espaces publics et un parc urbain en opposition ou dtournement de limage industrielle du site ; - le quartier, autour dun ple culturel et administratif avec une nouvelle faade tourne vers le centre-ville ; - les logements durables et socialement mixtes.

    3 strips prsente une double approche du mle vu de la mer et depuis le sud. dans sa premire phase, il exploite la moiti du site ; dans un second temps, le rapport au Nord de la ville est envisag.

    Le jury a salu la rflexion sur les espaces verts dont les essences sont lies lenvironnement marin et lide dune promenade qui fait le tour du site, au bord de leau. Le projet a su galement tenir compte, comme le suggrait le programme, des contraintes climatiques et notamment du vent par des lments btis qui servent aussi de protections.

    OlivierDUFFE, architecte (France), 29 ans NicolasTETU, architecte (France), 27 ans71, rue de dunkerque - 75009 Paris Port. : +33 (0)6 60 47 37 88 e-mail : [email protected] site internet : www.atelierno.com

    Mle ManhattanMentionn Mle Manhattan veut crer un cadre autour des qualits existantes du mle 1: latmosphre du vide expos au temps, lomniprsence de leau, les vues sur le quartier maritime et la ville, la grande chelle et les btiments existants qui crent un environnement unique. Le projet propose un inventaire du patrimoine existant et la dfinition, autour de chaque btiment conserv, de quatre macro-lots aux ambiances particulires : ct de la Halle aux sucres, une esplanade est cre, connecte avec le centre-ville. Lesplanade et les lots, constituant ensemble le pont, peuvent donner lieu des vnements publics. Le projet Fructose se compose dun ensemble de btiments poss autour dune place publique, dans le sud-ouest du mle, connecte avec la Chausse des darses et les quartiers plus au sud. Le Chai aux vins a vocation servir de base collective aux tudiants. enfin, Mle Manhattan situe le port de plaisance au Nord-ouest du site, protgeant de la sorte les vues sur le centre-ville.

    dans une seconde phase, sans scnario prconu, les parcelles seront amnages de manire permanente. des directives programmatiques et quantitatives sont donnes pour assurer que le mle fonctionne finalement comme un quartier urbain mixte. Les socles des btiments contiendront une varit de fonctions et les tages, des logements de diverses typologies. Manque sans doute au projet un traitement plus pouss du bord de leau.

    SanneVANDENBREEMER, architecte (Pays-Bas), 29 ans EdwardSCHUURMANS, architecte (Pays-Bas), 31 ans Avec : RobWESSELINK, tudiant en architecture (Pays-Bas), 24 ans

    doezastraat 28a2 - 3039 ZG rotterdam Nederland Tl. : +31 (0)6 26 94 41 38 e-mail : [email protected]

    temps, elle entend y largir le centre-ville en y implantant un quartier mixte. Les projets devaient donc prendre en compte cette stratgie de colonisation progressive du mle 1 et du respect dun patrimoine industriel dont la ville souhaite conserver quelques lments. 123 quipes sont parties lassaut du projet, 3 sont arrives bon port avec les honneurs.

    7

  • 8

    Premier plan n9 septembreoctobre 2005 dossier Villa urbaine durablePremier plan n21 mai-juillet 2010 dossier EUROPAN 10

    LIsle-dAbeauQuartierdelaGareChampoulant

    Un scnario dtablissement humainLauratsoucieux de dplacer les lignes en dpass(ant) lantagonisme apparent entre un contexte mtropolitain et un projet local , samuel Martin et Christophe duburcq ont imagin un processus de colonisation progressive du site.

    Leur projet comporte trois types de coopratives centres sur lhabitat, la construction et lagriculture. Une requalification paysagre, la restauration gographique dun territoire agricole de plateaux, de coteaux et de valles faonnes par leau prcde les constructions. Les logements sont groups en barres ou en ranges de maisons individuelles, formant une bande urbanise qui relie les quipements et prserve des poches de nature. Les espaces publics sont organiss pour favoriser la mobilit de proximit et refonder une chelle de quartier. Aux yeux du jury, lintrt du projet rside dans son scnario de mise en relation des habitants avec leur territoire. il fait galement la dmonstration dune nouvelle faon denvisager lurbanisation dun terrain vierge : lutilisation dun registre esthtique inspire dune architecture agricole et industrielle tmoigne dune volont dconomie de moyens.

    SamuelMARTIN, architecte (France), 28 ans ChristopheDUBURCQ, architecte (France), 27 ans

    3, rue Hippolyte Flandrin - 69001 Lyon Port. : +33 (0)6 62 84 40 89 e-mail : [email protected]

    Population: 15 000 hab. site dtude : 14 ha site de projet : 6 ha dans cette ville nouvelle qui ne lest plus, lenjeu est dvoluer vers un concept de ville nature pour aboutir une ville durable . Au cur de la communaut dagglomration des portes de lisre, lisle-dAbeau va toffer sa place dans le schma de la mtropole

    Unscnariodtablissementhumain

    ExtraitUrbain

    Bandespart

    8

  • 9

    Premier plan n9 septembreoctobre 2005 dossier Villa urbaine durablePremier plan n21 mai-juillet 2010 dossier EUROPAN 10

    Extrait UrbainMentionn erik Mootz et Marc Pel prennent demble le parti de nurbaniser que 50 % du territoire en implantant un extrait urbain la campagne visant une densit efficace , en prservant des cosystmes existants. Quatre lots dhabitat disposs autour dune place centrale et dune venelle traversante constituent cet extrait urbain qui se rpte la manire dun motif. implante de part et dautre des espaces naturels prservs, en suivant le mouvement tournant de la topographie, cette composition permet dlaborer un processus de dveloppement urbain rationnel et volutif. Un ensemble hirarchis de circulations sappuie sur des connexions un circuit de transport en commun cologique (bus lectrique), au rseau secondaire, maill de voies pitonnes et cyclables. Lensemble converge vers un point unique : le sommet de lperon naturel occup par une place publique.

    La pierre des btiments renvoie au motif naturel : un matriau lmentaire et prenne capable de rpondre sans artifices aux exigences du dveloppement durable.

    ErikMOOTZ, MarcPELE,architecte (France), 33 ansMootz&Pelarchitectes8, impasse druinot - 75012 Paris Port. : +33 (0)6 19 58 69 00 e-mail : [email protected] site internet : facebook mootz/pel architectes

    Bandes partCitdans ce projet, les architectes ont tent de rpondre trois questions : - Comment conserver le paysage du coteau tout en lurbanisant ? rponse : en amplifiant ses qualits paysagres par le reboisement. - Comment consolider le paysage en proposant une nouvelle identit urbaine ? en utilisant le bti comme moyen d annoter les lments fondamentaux du paysage. Bandes part est limage dun urbanisme moderne la fois dense et dcongestionn, reposant sur une utilisation intensive des infrastructures collectives. Cest aussi un urbanisme offrant une grande diversit de typologies, dexpriences et despaces publics. - Comment, enfin, rpondre une demande dhabitat de faible densit tout en augmentant la densit relle ? en important les qualits fonctionnelles de la maison individuelle au sein dun habitat collectif : une entre de plain-pied, un espace extrieur privatif, une distribution verticale des logements et une diversit des typologies et des vues. Les espaces extrieurs privatifs sont transforms en patio et deviennent le cur des logements. Lespace public devient semi-public, favorisant son appropriation et la constitution dune communaut.

    Le jury a apprci la grande qualit de valorisation des entits paysagres ainsi que celle du respect de la topographie du site. Lide est intressante de commencer par consolider la nature avant de lurbaniser. Manque sans doute une rflexion sur la mixit programmatique.

    CharlesBESSARD, architecte (France), 39 ans NannedeRU, architecte (Pays-Bas), 33 ans Avec : AnnabelleBLIN, architecte (France), 27 ans KristinaTEGNER, tudiante en architecture (sude), 24 ans PeterNILSSON, tudiant en architecture (sude), 24 ans JamesFALCONER, architecte (royaume-Uni), 24 ansPowerhousecompany Yderlandsvej 1 - 2300 Copenhagen N - danemark Port. : +45 50 59 14 54 e-mail : [email protected] site internet : www.powerhouse-company.com

    lyonnaise. Le site dtude, sur un coteau proximit de la gare, a attir 46 candidats chargs dimaginer un coquartier qui donnera la ville de nouvelles formes paysagres et urbaines.

    9

  • 10

    Premier plan n9 septembreoctobre 2005 dossier Villa urbaine durablePremier plan n21 mai-juillet 2010 dossier EUROPAN 10

    SaintesSiteSaint-Louis

    Carr Noir sur Fond BlancMentionn Le projet apporte lperon rocheux de saintes son belvdre-paysage et sa peau-architecture , telle une mtaphore contemporaine de la citadelle, cho lhistoire du lieu. Lquipe mne une rflexion en trois temps, du gnral au particulier.

    Une premire phase situe llot saint-Louis dans la ville et tudie les liens qui soprent entre ville haute et ville basse, partir des clochers, des quipements et depuis lautre rive, constituant un premier maillage de perceptions du site.

    Le deuxime temps dtermine les enjeux lchelle du quartier. Belvdre, accroches urbaines, place de la voiture, peau de la citadelle et programme dfinissent alors des lignes fondamentales et constituent les diffrentes entits. enfin, la troisime tape centre le projet lintrieur du carr : toits-terrasse, logements, quipements, et espaces publics explicitent le parti pris architectural et urbain.

    Fort et cohrent, ce programme rpond trois critres dapprciation : la prise en compte de lchelle de la ville, lintgration de lexistant et les qualits dhabitat. Le jury souligne quelques limites au projet : une architecture seulement suggre, notamment sur les gabarits des btiments construits, et un traitement des espaces dgags du belvdre qui doit tre approfondi.

    EtienneBESSON, architecte (France), 27 ans LaurePERROT, historienne de larchitecture (France), 28 ans AliSERRAJ, architecte (Maroc), 28 ans HuguesJOINAU, architecte (France), 26 ans Avec : StphaneGIRARD, tudiant en architecture (France), 22 ans Marie-AnneCHANTIKIONG, tudiante en architecture (France), 24 ans AnasALDON, tudiante en architecture (France), 24 ansDauphinsArchitecture 20, cours de lintendance - 33000 Bordeaux Tl. : +33 (0)9 79 97 97 47 - Port. : +33 (0)6 63 52 66 29 e-mail : [email protected] site internet : www.dauphins-architecture.com

    Population: 26 300 hab. site dtude : 11 ha site de projet : 4,2 ha install sur un promontoire surplombant le centre-ville, le territoire propos par saintes a inspir 70 quipes. Au cur de la ville, ce belvdre o tait install lhpital saint Louis ferm depuis 2007 prsente toutes les caractristiques dun site inextricable et donc intressant : difficult daccs, prsence de monuments

    CarrNoirsurFondBlanc

    Connex[cit]

    Flneriessantones

    10

  • 11

    Premier plan n9 septembreoctobre 2005 dossier Villa urbaine durablePremier plan n21 mai-juillet 2010 dossier EUROPAN 10

    Connex[cit]Mentionn Les axes majeurs du projet sont dtermins par les perspectives les plus importantes mettre en valeur, dessinant en creux lespace public comme un vide fdrateur. sur cette trame rgulatrice viendront simbriquer les diffrents lments de projet : en retrait du belvdre, le ple culturel est conu comme un soulvement de lespace public qui ouvre des vues successives sur la basilique saint-eutrope, la cathdrale saint Pierre et lamphithtre gallo-romain. Ce promontoire affiche la volont de faire profiter lensemble de la ville de lanimation de ce lieu. Le bti restaur retrouve une dimension monumentale. Les lots de logements et les quipements de proximit aux formes denses et durables prservent lintimit tout en favorisant lintensit de la vie de quartier.

    Les membres du jury saluent la subtilit du projet urbain dans son analyse du paysage (triangulation du regard, vision paysagre, construction des lignes de vue), son approche fine et intelligente sur lensemble du site, ainsi que laudace dajouter un lment repre, fort et visible. ils soulignent en revanche que lide dune architecture contemporaine faisant patrimoine, en dialogue avec le site, est bonne mais que limplantation du btiment au bord de la corniche est inenvisageable pour des raisons de constructibilit.

    MatthieuWOTLING, architecte (France), 28 ans AnneLiseBIDEAUD, architecte, urbaniste (France), 28 ansMwab 115, rue Manin - 75019 Paris Tl. : +33 (0)9 51 82 05 54 Port. : +33 (0)6 16 58 21 73 e-mail : [email protected] site internet : www.mwab.eu

    Flneries santonesCitCe projet a choisi le thme de la flnerie urbaine pour rvler les potentiels du site. Marie Prin, Grgoire Barraud et Anna Hral, veulent rveiller le site saint-Louis. rminiscences du pass, image du futur, lperon rocheux vient se reconnecter au tissu urbain tout en cultivant son caractre. son positionnement stratgique lentre du centre-ville implique la mise en place dun espace partag entre voitures et pitons vecteur dune urbanit qui favorise les mobilits douces. sur le belvdre, lamnagement de la crte joue avec le dnivel de la falaise et privilgie les regards sur le paysage. Leau, lment cl de lespace public et des continuits paysagres, est canalise par un rseau de ruissellement permettant sa rcupration et la cration de bassins de phyto-puration.

    Les auteurs nhsitent pas rinterprter larchitecture vernaculaire en proposant des logements flanqus du ballet charentais, une pice en plus correspondant un espace extrieur priv, proposer des btiments de trois niveaux en pierre calcaire avec toits double pente. Le jury a notamment salu la modestie des moyens et lefficacit du projet.

    MariePERIN, architecte (France), 27 ans, GrgoireBARRAUD, architecte (France), 27 ans AnnaHRAL, architecte (France), 26 ansTICA

    34, rue Paul Bellamy - 44000 Nantes Port. : +33 (0)6 88 17 40 19 e-mail : [email protected] site internet : www.ticarchitecture.fr

    classs, programme mixte (logement, artisanat, services et commerces) en rupture avec la mono-fonctionnalit de lhpital. Les candidats ont rpondu par des propositions contemporaines, tranchant avec la demeure du gouverneur du XViie sicle. ils ont galement privilgi louverture des espaces publics sur cet peron rocheux aux vues exceptionnelles, appel devenir un point de convergence des itinraires pitons quotidiens, entre ville basse et ville haute.

    11

  • 12

    Premier plan n9 septembreoctobre 2005 dossier Villa urbaine durablePremier plan n21 mai-juillet 2010 dossier EUROPAN 10

    SeihlSiteLaubis

    Tricoter son quartierMentionn Herv Ambal, david rupp et Thersile dufaud posent les bases dune trame prvue pour voluer. ils dfinissent 7 axes qui dcoupent le site en 7 tranches et permettent de relier le projet aux zones pavillonnaires. Une trame secondaire nat dun maillage douest en est issu de lancien dcoupage des terrains marachers. Lquipe a entrepris de r-assembler, et de reformuler cette division du territoire. sur ce tricotage vient se superposer la trace naturelle existante au cur du site : une faille gologique qui marque lcoulement gravitaire des eaux de pluie du plateau haut vers la Garonne en contrebas, dlimitant galement les champs et les friches actuels.

    La souplesse du maillage ainsi cr, en relation lexistant, donne au programme une importante capacit de rajustement, tout en gardant sa cohrence. Cette approche permettrait dassurer un phasage et de rpondre une demande dense en logements comme une alternative plus are.

    si lintrt du phasage du projet a bien t relev par le jury, aux yeux de ce dernier lensemble ncessite cependant dtre enrichi dans sa relation au Parc, lespace naturel lest du site, et dans son ouverture sur la Garonne.

    HervAMBAL, architecte (France), 35 ans DavidRUPP, architecte (France), 34 ans ThersileDUFAUD, architecte (France), 30 ans3, avenue Maurice Hauriou - 31000 Toulouse Tl. : +33 (0)5 61 21 45 92 Port. : +33 (0)6 11 75 59 74 e-mail : [email protected]

    Population: 3 000 hab. site dtude : 20 ha site de projet : 9,5 ha dans la priphrie Nord-ouest de Toulouse, seilh connat une expansion croissante. elle est notamment appele, avec le siVoM de Blagnac, a accueillir le transfert du Parc des expositions du Grand Toulouse, lextension dun parc dactivits aronautiques (site eAds), le prolongement dune ligne de tramway, la construction dimportants programmes de logements (ZAC Andromde). La ville

    Tricotersonquartier

    Leschampsdespossibles

    Seilhabitattoujourscollectiftoujoursindividuel

    12

  • 13

    Premier plan n9 septembreoctobre 2005 dossier Villa urbaine durablePremier plan n21 mai-juillet 2010 dossier EUROPAN 10

    Les champs des possiblesMentionn La stratgie urbaine de ce projet sinscrit dans la continuit des tracs agraires existants. ilham Laraqui et Marc Bringer mettent en place deux plaques urbaines dcales, relies par lune de leur extrmit. Linterface de ces plaques cre une centralit forte, avec deux espaces publics aux caractres complmentaires : une esplanade ouverte sur la route de Grenade dune part, le Parc de la Mairie ouvert lest vers la Garonne dautre part. Les terrains sont diviss dans le sens est-ouest en fines bandes occupes en alternance par des constructions et des champs. Ces derniers sont dcoups en jardins privatifs ou parcs publics cultivs. Au fur et mesure des ralisations, les champs se rduisent sans jamais disparatre. Ainsi prservs, ils doivent favoriser lautonomie alimentaire et le dveloppement dune agriculture urbaine locale, survivance de la culture paysanne : une vie mi-rurale mi-urbaine, un mode de vie mtiss pour une population rurbaine.

    Le systme urbain faible empreinte cologique (avec citernes de rcupration des eaux pluviales et installations de production dnergie solaire) se compose de 500 maisons et logements dits passifs dont certains nergie positive. Leurs espaces intrieurs principaux sont tous orients au sud. des espaces de vie collectifs sont constitus de patios, de serres, de buanderies, de terrasses, de potagers suspendus et de parkings pour les vhicules partags.

    dans ce projet, le principe dpannelage des btiments depuis la route de Grenade vers la Garonne et lapproche sur le phasage du projet sont particulirement intressants. Le jury sest dclar moins convaincu par la capacit du projet proposer une relle innovation architecturale.

    IlhamLARAQUI, architecte (France), 29 ans MarcBRINGER, architecte (France), 37 ansLaraqui-BringerArchitecture 38, rue Lon - 75018 Paris Tl. : +33 (0)1 42 55 87 91 Port. : +33 (0)6 63 96 33 42 e-mail : [email protected] site internet : www.laraqui-bringer.com

    Seihlhabitattoujourscollectif toujoursindividuelCitLe projet des italiens silvia Mocci, Carlo Atzeni et Adriano dessi met en place des liens Nord-sud et est-ouest entre une trame dense dhabitat collectif et individuel sur un nouveau parcellaire et un systme despaces publics couverts ponctu de larges bandes pitonnes en direction de la Garonne. Paraphrasant Georges Candilis qui estimait lhabitat toujours collectif toujours individuel , lquipe tente de dfinir un nouvel habitat de trs grande qualit, fortement dot de services, tout en intgrant lambiance climatique, paysagre et urbaine offerte par le site. Pour les concepteurs, il sagit ici de crer une nouvelle polarit urbaine, non pas lie un endroit spcifique, mais fonde sur lintgration de places et de services publics en relation avec les couloirs verts qui structurent le tissu du quartier et lui assurent sa dimension paysagre. Lquipe dfinit un modle dhabitat individuel et un modle collectif rsidentiel dans lequel les Units externes polyvalentes (UPe) mutualisent des espaces aux usages communs.

    si la structure urbaine du projet apparat claire, hirarchise, et en accord avec le climat toulousain ; si les quipements sont implants judicieusement, sur la route de Grenade, ou en lien avec le Parc de la Garonne, limage trs dense de la proposition peut paratre dcale par rapport lenjeu local dune urbanisation pri-urbaine de troisime couronne dagglomration.

    SilviaMOCCI, architecte, ingnieure (italie), 31 ans CarloATZENI, ingnieur (italie), 37 ans AdrianoDESS, ingnieur (italie), 31 ansTyPe_architettura Via salvatore Quasimodo 2 - 9170 oristano, sardinia, italie Tl. : +39 32 81 77 29 73 e-mail : [email protected]

    occitane veut mettre fin aux lotissements et ltalement urbain qui ont jusqualors faonn son extension. seilh envisage lurbanisation du site Laubis comme une alternative lurbanisation pavillonnaire gnrale en seconde couronne de lagglomration. 54 quipes se sont efforces de retrouver un rapport la Garonne en contrebas, de densifier sans dnaturer le mode dhabiter des seilhois dj prsents et dimaginer des typologies de logements susceptibles dattirer les Toulousains en qute de verdure et despace.

    13

  • 14

    Premier plan n9 septembreoctobre 2005 dossier Villa urbaine durablePremier plan n21 mai-juillet 2010 dossier EUROPAN 10

    Triel-sur-SeineLesFeucherets

    Field workLauratCe projet peut se raconter dans son ordre dlaboration : le territoire, le corridor cologique, le tissu, les parcelles bties et les logements. Valrie Helman et Magali euverte cherchent l un mode durbanisation prservant les continuits paysagres et tout en explorant les conditions dattractivit dun habitat de grande banlieue via un tissu et un type dhabitat innovant, intermdiaires entre le pavillonnaire de Triel et le collectif de Chanteloup. Avec ses grandes fermes, des constructions continues et compactes, le projet propose une typologie fondatrice dune urbanit particulire. Cette matrice dcline sous forme de bastides (ou dun point de vue oprationnel, de macro-lots ) sadapte aux diffrents contextes (activit, habitat) et permet toutes les fonctions de coexister. Un damier agricole et urbain gre les continuits paysagres et cologiques. enfin les haies et lalternance de marachage et de constructions en bauge crent un paysage bucolique o le ciel et le lointain sont toujours prsents. en dehors du tissu et du maillage, lavenue commerciale apparat comme un moyen supplmentaire darticuler les deux villes.

    ValrieHELMAN, architecte, philosophe (France), 32 ans MagaliEUVERTE, architecte (France), 33 ans Avec : VivianaCOMITO, architecte (France), 36 ans IsabelleKITE, architecte (France), 37 ans SverineLUCAS, architecte (France), 33 ans DelphineRUDAUX (France), 31 ans46, rue des archives - 75004 Paris Port : +33 (0)6 60 78 46 72 e-mail : [email protected]

    Population: 11 189 hab. site dtude : 50 ha site de projet : 35 ha La ville de Triel-sur-seine dans les Yvelines a mobilis 59 quipes sur un site difficile, dans la boucle de Chanteloup, au Nord de la seine. La zone situe, 40 km de Paris, la frontire entre une cit dhabitat social et un quartier pavillonnaire fait partie de lopration dintrt national seine aval pilote par lePAMsA et portant sur un territoire

    Fieldwork

    Christina

    pourvoirloin,ilfautyregarderde[s]prs

    14

  • 15

    Premier plan n9 septembreoctobre 2005 dossier Villa urbaine durablePremier plan n21 mai-juillet 2010 dossier EUROPAN 10

    ChristinaMentionnLe projet Christina tire son titre dun tableau dAndrew Wyeth, Le monde de Christina. Une jeune fille allonge dans une vaste plaine herbeuse fixe au loin une maison. Lmotion nat de la tension entre lespace naturel, la jeune fille et la maison. Lise Gueguen, david Crambert, Lucie Brenon et Camille Michel esquissent la cration dun milieu, mlant modes dhabiter et imagination du territoire. Un jeu stablit sur la topographie montante et sur plusieurs chelles spatiales, offrant ainsi des situations urbaines trs varies. Le projet analyse avec finesse trois thmes en particulier : les activits et leurs implantations de diffrentes tailles, la qualit des espaces verts et la colonisation du coteau. Les espaces publics, le tram-train, ainsi que la disposition est-ouest des voies de dessertes relient le projet aux quartiers riverains et aux communes de la boucle de Chanteloup. Localement, lemploi de figures de la pente tels que le lacet ou le raccourci, emprunts pied ou vlo, souligne la singularit du site et multiplie les points de vue sur le grand et petit paysage, assurant lancrage physique et sensible de Christina dans le paysage des bords de seine.

    Pour le jury, limplantation de fonctions au sud de la voie ferre qui coupe le site est un point positif. Manque en revanche une attention plus grande au traitement des franges.

    LiseGUEGUEN, architecte (France), 25 ans, DavidCRAMBERT, architecte (France), 26 ans LucieBRENON, architecte, urbaniste (France), 26 ans CamilleMICHEL, architecte (France), 26 ans

    SchnFaitChezLucieBrenon54, rue Trousseau - 75011 Paris Port. : +33 (0)6 23 91 07 36 e-mail : [email protected]

    pour voir loin, il faut y regarder de[s] prsCitLe projet de Cline roisnard, Julien delile, Marion Gobin, Marlne Galland, Gal Agustin et Klervi Lebot propose lintensification parallle des fonctions urbaines/rsidentielles et naturelles/cologiques du site. ici, une infrastructure paysagre vient ensemencer le lieu en sappuyant sur son caractre damphithtre naturel et sur le parcellaire maracher en lanires typique des coteaux de seine. Pour assurer la connectivit cologique, elle articule un rseau de haies paisses avec une mosaque de milieux favorables la biodiversit (vergers, jachres, bosquets). Le projet nest pas pens comme une opration globale damnagement mais comme un positionnement tactique et dynamique dlments de programme, combinant fonctions urbaines et supports de biodiversit pour fabriquer des typologies architecturales indites et diversifies. il propose une relle rflexion sur un corridor vert habit, avec une trame poreuse sur laquelle se pose une trame btie.

    Pour le jury, il sagit dun des rares projets approchant avec prcision le paysage, lcologie et le traitement de la pollution des sols. il met toutefois des doutes sur la rponse urbaine (organisation des lanires et des btiments en grandes lignes Nord/sud, franchissement de la voie ferre).

    ClineROISNARD, architecte (France), 25 ans JulienDELILE, architecte, urbaniste (France), 26 ans MarionGOBIN, gographe, urbaniste (France), 24 ans MarlneGALLAND, architecte (France), 25 ans GaelAUGUSTIN, architecte (France), 26 ans KlerviLEBOT, architecte (France), 27 ans38, rue de Malpalu - 72000 Le Mans Port. : +33 (0)6 83 08 35 66 e-mail : [email protected]

    de 400 km2. Construire sur du vide a stimul les concepteurs, notamment en termes de typologies innovantes imbriquant activit et habitat. sur ce terrain tout lenjeu consistait trouver un mode de dveloppement par de nouvelles formes urbaines et architecturales adaptes au pri-urbain , afin de rendre attrayant ce territoire enclav et marqu par plusieurs handicaps : absence de centralit, peu dattraits, pas de mixit fonctionnelle des espaces et un franchissement impossible de la voie ferre.

    15

  • Legouvernementdesvillesetlafabrique dubiencommun

    Planification sociale de lurbain et des services publicsCitoyennet et dcision urbaineIntercommunalit et mtropolisationNormes et fabrique du bien commun

    LerenouveauurbainRnovation urbaine et mixit socialeRenouvellement et recomposition des quartiersCrativit et attractivit des villes

    LavenirdespriphriesurbainesTerritoires urbains et sretArchitecture de la grande chelleHabitat pluriel : densit, urbanit, intimitSystmes priurbains et cots durbanisationDynamiques et pratiques rsidentielles

    Comportementsrsidentielsetdfis dmographiques

    Vieillissement de la population et choix rsidentielsHabitat et services aux personnes gesEvolutions dmographiques et ingalits territoriales

    AccsaulogementTrajectoires rsidentiellesRecompositions institutionnelles de loffre de logementModes et formes de lhbergementEconomie foncire et immobilire

    LinnovationdanslarchitectureetlaconstructionLogements optimiss : cots, qualit, fiabilit, dlaiConcept qualit, habitat, nergieObservatoire des btiments durablesLogement Design pour tousEvaluation nergtique du patrimoine existant (prebat)Btiments dmonstrateurs (prebat)REHA (prebat)

    TerritoiresetacteursconomiquesEspaces urbains et dynamiques conomiquesLieux, flux, rseaux dans la ville des servicesDveloppement conomique local et mondialisationEconomie de lamnagementAttractivit des territoires

    VersdesvillesviablesetacceptablesPolitiques territoriales et dveloppement durableRisques technologiques : enjeux conomiques et territoriauxVilla urbaine durableQuartiers durablesAmnagement et dmarches hqeCollectivits locales et politiques nergtiques (prebat)Collectivits locales et dfi climatique (prebat)

    Le plan | urbanisme | construction| architecture | pucadepuis sa cration en 1998, dveloppe la fois des programmes de recherche incitative, des actions dexprimentation et apporte son soutien linnovation et la valorisation scientifique et technique dans les domaines de lamnagement des territoires, de lhabitat, de la construction et de la conception architecturale et urbaine.

    Organis selon quatre grands dpartements de capitalisation des connaissances : Socitsurbainesethabitat traite des politiques urbaines dans leurs fondements socio- conomiques ; Territoiresetamnagement sintresse aux enjeux du dveloppement urbain durable et de la planification ; Villesetarchitecture rpond aux enjeux de qualit des ralisations architecturales et urbaines ; Technologiesetconstruction couvre les champs de linnova-tion dans le domaine du btiment ; le puca dveloppe une recherche incitative sur le Futurdesvilleslimpratifdudveloppementdurable.Ce plan 2007-2012 se dcline selon huit programmes finaliss dont les objectifs de recherche rpondent aux dfis urbains de demain. Ces programmes sont accompagns par des ateliers thmatiques de bilan des connaissances et des savoir-faire, ainsi que par des programmes transversaux lchelle des territoires et des villes et lchelle europenne avec la participation du puca des rseaux europens de recherche.Le puca, par ailleurs, assure le secrtariat permanent du programme de recherche sur lnergie dans le btiment.

    PUCA-planurbanismeconstructionarchitecture

    Grande Arche de la Dfense - Paroi Sud92055 La Dfense cedextl. 01 40 81 24 72 - fax 01 40 81 63 78www.urbanisme.equipement.gouv.fr/puca

    plan urbanisme construction architecture

    ministre de lEcologie, de lEnergie, du Dveloppement durable et de la Mer En charge des Technologies vertes et des Ngociations sur le climat.

    Direction gnrale de lamnagement, du logement et de la nature.