DOSSIER DE PRESENTATION - SECTEUR K.pdf

download DOSSIER DE PRESENTATION - SECTEUR K.pdf

of 7

  • date post

    05-Jan-2017
  • Category

    Documents

  • view

    226
  • download

    8

Embed Size (px)

Transcript of DOSSIER DE PRESENTATION - SECTEUR K.pdf

  • http://www.theatre-isocele.be/

    Contact diffusion:

    Anne Jaspard

    +32 85 23 20 05

    anne.jaspard@yucom.be

    DOSSIER DE PRESENTATION

  • SECTEUR K Un spectacle pour tous

    partir de 8 ans

    Depuis 2013 le Thtre Isocle a t la rencontre et a travaill avec des jeunes et des

    enfants de diffrentes coles et de

    diffrentes rgions sur la question de l'avenir.

    Ces rencontres, riches et foisonnantes, sont le

    terreau dans lequel nous avons plant notre

    nouvelle cration Secteur K .

    Nous sommes en l'an 2157. La Belgique

    dsormais s'appelle Territoire n10, secteur K.

    La terre est orange. Sur cette terre une

    bulle. Dans la bulle une espce de cabane.

    Les trois personnages qui y vivent sont nos

    descendants, les enfants de nos enfants.

    En 2157 les hommes et les femmes ont rsolu

    pas mal des problmes que nous connaissons

    aujourd'hui. Mais d'autres ont surgi. La petite

    Kakahouette rve d'un monde o il y aurait de

    nouveau des arbres et des animaux, comme

    dans les histoires de sa Grandmamika.

    Avec ce spectacle nous voulons nous lancer

    rsolument du ct de ce que l'on appelle la

    "pdagogie de l'espoir" et de la "dcolonisation

    de l'imaginaire". Le Thtre comme lieu

    d'Utopie, comme endroit o l'on peut imaginer

    d'autres possibles.

    L'EQUIPE :

    criture et mise en scne : Sylvie de Braekeleer Interprtation : Anna Galy, Catherine Picalausa, Gentiane Van Nuffel Scnographie : Aurlie Deloche Costumes : Sophie Debaisieux Accessoires : Morgane Steygers Dcor sonore : Pierre Jacqmin clairage et rgie : Matthieu Houart, Aurore Mignolet Mise en mouvement: Isabelle Lamouline Voix radio: Sbastien Chollet Construction cabane: Guillaume Thaveau Graphisme: Olivier Wiame Teaser: Arthur Ancion Photos: Nicolas Donck Dossier pdagogique: Nancy Quadflieg Stagiaire: Soazig De Staercke Diffusion: Anne Jaspard

  • La pdagogie de lespoir

    Dans cette poque de crises comme la ntre, nous

    estimons que le thtre a plus que jamais son rle

    jouer. La question comment parler davenir aux

    jeunes? est une question thique, de plus en plus

    prsente en diffrents endroits de la socit. Les jeunes

    ont le droit de construire leur avenir, et non de le subir.

    Cest un projet global que lon nomme pdagogie de

    lespoir.

    Le thtre est justement un lieu o nous pouvons nous

    inventer dautres vies, dautres possibles. Grce

    limagination, nous pouvons dissquer nos

    contradictions, nos dfaillances. Alors utilisons l cette

    imagination, cette facult de transformer le monde qui

    nous entoure, de nous transformer nous-mme, cette

    facult de crer.

    Nous voulons, avec ce spectacle, aider la

    dcolonisation des imaginaires!

    Nous voulons renchanter le monde!

    Nous voulons dire chaque enfant qui viendra nous voir

    quil peut devenir le petit grain de sable qui arrtera

    les rouages de la machine infernale!

    Que chacun dentre eux peut planter une graine de rve,

    et quils deviendront fort.

    Quil ne faut renoncer ni soi, ni aux autres. Ni notre

    humanit.

    Ce sont les rves daujourdhui qui creront lhumanit

    de demain. Tout ce qui est arriv de bien a forcment

    t rv un jour par un de nos anctres. Et tout ce qui

    arrivera de bien nos descendants est forcment

    imagin par quelquun vivant actuellement.

    Peut-tre toi ? Bernard Werber.

    Rencontre la fin du spectacle

    Pour nous, le Thtre nest pas une fin en soi.

    Ni une marchandise plus ou moins calibre, ni un objet

    esthtisant suffisant lui-mme, ni un art pour passer

    le temps, ni un art pour lui-mme.

    Le Thtre, lieu de mtaphore par essence, induit une

    coute active, une attitude participative. Cest pourquoi

    nous parions sur un thtre qui amne la rflexion, au

    dbat, linterrogation par un autre biais que le

    rationnel/crbral : par le ressenti, le sensible, le

    sentiment, lmotion.

    Pour nous, lacte thtral est avant tout un acte de

    rencontre.

    Le public scolaire est un public particulier. Les enfants

    entre eux ne sont pas polis, polics, bien levs : ils vous

    font savoir sans dtour sils aiment ou pas, sils sont

    touchs ou ennuys. Leurs gestes, leurs silences, leurs

    rires, leurs billements sont loquents. Ils manifestent

    leur enthousiasme et interagissent rellement avec le

    spectacle. Ils sont curieux.

    Cest pourquoi, depuis quelques annes, nous prvoyons

    systmatiquement une rencontre avec nos jeunes

    spectateurs lissue de chaque reprsentation scolaire.

    Celle-ci fait rellement partie du spectacle. Les

    comdiens ne disparaissent pas en coulisses mais restent

    en scne, sasseyent, et suscitent un dialogue avec leur

    public.

    Loccasion pour les enfants et les jeunes de poser des

    questions mais aussi dexprimer ce quils ont ressenti et

    compris. Et ce sont chaque fois des moments trs

    enrichissants pour tous (enfants, professeurs, comdiens)

    Des moments o le thtre dborde dans la vie.

    Gense de Secteur K

    Pour crer Secteur K, il nous semblait primordial de ne

    pas partir uniquement de notre ressenti, de nos ides, de

    notre savoir quant cette notion dAvenir mais bien du

    ressenti, des motions, des questionnements, des

    inquitudes et des espoirs des jeunes et des enfants

    quant LEUR avenir. De leurs rves, de leurs visions, de

    leurs (ventuelles) utopies eux.

    En les coutant - que ce soit de vive-voix ou par

    lintermdiaire de questionnaire crits - nous avons t

    extrmement touchs et tonns.

    Etonns de la convergence des rponses et de la lucidit

    de la jeune gnration.

    Ils rvent tous dun monde o largent ne serait plus la

    valeur suprme. Dune monde avec plus dgalit, dun

    monde de paix. Ils sont trs gnreux dans leurs ides,

    mme sils nentrevoient aucune solution pour y arriver!

    Ils rvent mais ils nesprent rien....

    Pour la grande majorit, ils sont inquiets. Nous avons t

    interpell par ce peu despoir chez des jeunes qui ne

    sont pas encore adultes. Ce qui nous a frapp fortement,

    cest une impossibilit sautoriser rver! Un norme

    sentiment dimpuissance se dgage. Comme si notre

    monde, notre socit avait ferm toutes les portes

    lide mme dun possible changement.

    Ces rencontres, riches et foisonnantes, sont le terreau

    dans lequel nous avons plant cette nouvelle cration

  • Sylvie de Braekeleer

    Catherine Picalausa

    Gentiane van Nuffel

    Anna Galy

  • Le Thtre Isocle :

    Depuis sa cration en 1975, le Thtre Isocle na cess de chercher tre au plus proche de lenfant,

    tre au service de son devenir adulte et titiller le rveur citoyen qui est en lui. A essayer dveiller

    en lui lenvie de faire partie de laventure humaine, de prendre sa place dans le monde.

    A crer du dsir de vivre.

    Depuis toujours, nous concevons des spectacles qui ne tiennent pas les enfants lcart de la vie. Nous

    croyons trop en eux pour faire cela. Nous enracinons tous nos spectacles dans la complexit du monde et

    de ltre humain.

    Les enfants ont besoin de vrit, cest la vrit qui les construit. Ils ont besoin quon respecte leur

    intelligence, leur capacit sindigner, smouvoir, rire de leurs motions. Ils ont besoin quon leur

    parle deux, quon leur parle daujourdhui. Et de demain.

    Chacune de nos crations brasse chaque fois plusieurs thmatiques, qui sentrecroisent et se rpondent.

    Des spectacles que nous esprons mancipateurs, vecteurs de rencontre avec lAutre et de dcouverte de

    soi. Des spectacles qui viennent questionner nos mondes intrieurs, qui viennent bouleverser nos

    certitudes, nos habitudes, nos schmas de pense.

    Cette anne, le Thtre Isocle fte ses 40 ans!

    33 spectacles

    5000 reprsentations

    1 000 000 de spectateurs.

    Comme autant de petits cailloux sems au fil des annes....

  • Le Journal des Enfants - mars 2015

    REMERCIEMENTS ET PARTENAIRES: Le Thtre Isocle remercie chaleureusement le Thtre Marni, La Roseraie, le

    Thtre La montagne magique, le Cenre culturel de Jodoigne, le Thtre de la

    Miroiterie (France), l'Athne Uccle 1, l'Ecole de la Paix, l'Institut ND Immacule,

    Vincent Respriget et Boris Viry.

    Le Thtre Isocle est reconnu par les tournes "Art et Vie" et par "Thtre l'Ecole"

    et reoit l'aide de la Fdration Wallonie-Bruxelles.

    NOUS CONTACTER :

    THEATRE ISOCELE 22 Drve du Moulin

    1410 Waterloo +32 488 60 15 99

    info@theatre-isocele.be

    DIFFUSION "SECTEUR K" Anne Jaspard

    +32 85 23 20 05 anne.jaspard@yucom.be

  • FICHE TECHNIQUE

    Espace scnique: Hauteur des perches : 5 m Ouverture : 8 m de mur mur Profondeur : 7,50 m

    Plateau: Occultation de la salle Sol: noir Bote noir lAllemande avec une ouverture avant jardin + 1 pendrillon l'italienne fond cour (cf: plan) En cas d'installation non fixe (salle polyvalente, chapiteau, salle des ftes,...) ,prvoir un gradins.

    Lumire: Jeu d'orgue mmoire (fourni par la cie) Circuits gradateur 28 X 2 kW minimum 15 PC 1000 W lentille martele 1 PC 2000 W 1 Dcoupe 1000 w avec