Diversité culturelle: patrimoine commun, identités ...· les États membres de l’UNESCO ont fait

download Diversité culturelle: patrimoine commun, identités ...· les États membres de l’UNESCO ont fait

of 110

  • date post

    15-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    222
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Diversité culturelle: patrimoine commun, identités ...· les États membres de l’UNESCO ont fait

  • Diversit culturelle

    Patrimoine communIdentits plurielles

  • 2

    DIVERSIT CULTURELLE

    Publi en 2002 par lOrganisation des Nations Unies

    pour lducation, la science et la culture

    7 , Place de Fo n t e n oy - 75700 Paris

    C o o rdination et rvision : Michle Garzon

    Conception grap h i q u e, composition et impre s s i o n : Jed Graphic & Multimdia

    UNESCO 2002

  • En ces moments troubls o le monde cherche sesre p re s , o les termes de culture , d e c i v i l i s a t i o n sont utiliss par des esprits garspour tenter dopposer lhumanit elle-mme, il est urgentde rappeler combien la diversit culturelle est constitutivede lhumanit mme.

    Dj en 1945, la Commission prparatoire duprogramme de lUNESCO rservait une place importanteaux tudes des cultures et, ds 1953, lOrganisationdmontrait son engagement en faveur de la reconnaissancede la diversit en lanant une collection douvragesintitule Unit et diversit culturelles.

    Mais la notorit de lUNESCO, nous le savo n st o u s , sest surtout forge sur le succs de son action enf aveur des biens culturels les plus re m a rquables del h u m a n i t . Chaque peuple puise en eux une fiert et unsentiment didentit o se joue quelque chose dessentiel.E n s e m b l e, ces monuments forment limage la plusimmdiate de la notion de patrimoine commun del h u m a n i t . Conue lenseigne de lunive r s e l , l u v red i d e n t i f i c a t i o n , de sauvetage et de mise en valeur dupatrimoine mondial a ncessairement donn corps, m e s u re quelle stendait, lvidence du pluralisme.Chacune des uvres majeures de lhumanit intgre aupatrimoine mondial est ve nue toffer une sorte de fo n d sc o m mun de lhumanisme universel et, dans le mmem o u ve m e n t , a largi la palette des dclinaisons illustrespar les diverses civilisations travers les ges.

    Cet largissement ne pouvait se borner la gammedes monu m e n t s : son caractre fo n d a m e n t a l , qui est depasser dun concept intgrateur abstrait une pliade dem a n i festations concrtes du gnie humain et de gagner ainsi

    toujours davantage en dive r s i t , le portait souvrir auxformes toujours vivantes de ce gnie et y incorporer ceque lon nomme le patrimoine i m m a t r i e l .

    Lambition duniversalit qui prsidait la notion depatrimoine commun de lhumanit sest donc assortie depluralisme culture l , dont elle sest largement nourr i e, v i t a n tainsi les cueils du part i c u l a r i s m e.

    Depuis la Dclaration de Mexico en 1982, les trav a u xde la Commission mondiale sur la culture et led veloppement et ceux de la Confrence inter-go u vernementale sur les politiques culturelles pour led veloppement (Stockholm, 1 9 9 8 ) , la culture doit treconsidre comme lensemble des traits distinctifsspirituels et matriels, intellectuels et affectifs quicaractrisent une socit ou un groupe social ; e l l ee n g l o b e, o u t re les arts et les lettre s , les modes de vie, l e sfaons de vivre ensemble, les droits fondamentaux de ltreh u m a i n , les systmes de valeurs, les traditions et lesc roy a n c e s .

    La diversit culturelle est constitutive de lidentithumaine. ce titre, elle est son bien commun. Loin dtreune concession la varit de la part dune identitsingulire imaginaire, la diversit est la substance mme den o t re identit et nous devons nous pntrer de cettep e n s e. On ne peut donc opposer celle-ci celle-l,puisquelles sont consubstantielles.

    La premire acception de cette diversit est lareconnaissance et la promotion de la pluralit des culturesau sens le plus large du terme. Mais lquation entreidentit de lhumanit et diversit culturelle oblige enmme temps reconnatre au sein mme du concept de

    Prface

    DIVERSIT CULTURELLE

    PRFACE 3

  • diversit la prsence de lunit, faute de laquelle cettediversit ne serait que multiplicit.Il ny a diversit que surfond dunit, et la reconnaissance tendue des diffrencesculturelles, avec tout ce quelle comporte, est par natureune affirmation de lunit fondamentale du fait humain,toutes ces diffrences sobservant sur un fond homogne.

    La diversit entretient avec la culture une relationfondatrice : la culture est diversit, dploiement infini desdistinctions, des nuances, des renouveaux ; la culture estinlassable reprise de tout ce qui existe pour le rendre lafois mme et autre, pour le comprendre, pour le fairevivre. Par nature, elle est diverse. Mais pour cette mmeraison, elle donne cette diversit une dimension qui ladpasse et lenveloppe : la diversit nexiste pas en soi,elleest mme indchiffrable en labsence de culture, et toutsemble uniforme qui manque de profondeur culturelle. Ladiversit est construite par la culture qui lui donne forme,amplitude, sens. La diversit est culturelle par essence,comme la culture est diversit.

    Cette relation dquivalence entre culture etdiversit pourrait faire apparatre la notion de diversitculturelle comme un plonasme. Je la vois plutt commeun prisme, travers lequel nous sommes invits pensertout lespace qui stend du concept de pluralit, lourd desparations potentielles, celui de varit,pour lequel toutest dans tout et rciproquement.

    Ladoption de la Dclaration universelle de lUNESCOsur la diversit culture l l e par les 185 tats membre sreprsents la 31e session de la Confrence gnrale ennovembre 2001 constitue une avance majeure. Pour lapremire fois et dans un contexte mondial difficile, lacommunaut internationale sest dote dun instrument

    normatif de grande envergure pour affirmer sa convictionque le dialogue interculturel, le respect de la diversit descultures et la tolrance constituent lun des meilleurs gagesde paix. Cette Dclaration constitue, selon les proprestermes des tats membres, un cadre de rfrence thiqueuniversel dont les principes doivent inspirer les politiquesculturelles dans une conjoncture o il est plus urgent quejamais daffirmer lgale dignit de toutes les cultures.

    P renant en compte les nouveaux enjeux lis aup rocessus de mondialisation, la Dclaration insistenotamment sur la notion de droits culture l s , qui doive n ts appliquer aussi bien entre les tats qu lintrieur des tatse u x - m m e s , tout comme sur le caractre dynamique dechaque culture, qui puise aux racines de ses traditions, m a i sne peut spanouir rellement quau contact des autre s . L anotion de solidarit y est galement clairement exprime,affirmant la ncessit daccompagner les pays en dve l o p-pement ou en transition dans la promotion de leurs culture set dans la mise en place dindustries culturelles viables etc o m p t i t i ves sur les plans national et international.

    Patrimoine commun de lhumanit , la dive r s i t c u l t u relle est juge dans la Dclaration aussi ncessairepour le genre humain que la biodiversit dans lord re duv i v a n t . Sa dfense est donc un impratif thique insparabledu respect de la dignit de la personne humaine.

    En adoptant la Dclaration sur la diversit culturelle,les tats membres de lUNESCO ont fait un geste dcisifpour humaniser la mondialisation . L e x p o s i t i o nPa t rimoine commu n , identits pluri e l l e s. N o t re divers i t cratrice, qui s'est tenue en marge des travaux de la31e session de la Confrence gnrale, fut une occasion derappeler que la diversit nexclut pas la rencontre.

    4

    DIVERSIT CULTURELLE

    PRFACE

  • Le prsent ouvrage vise restituer lme de cetteexposition,qui a voulu illustrer les diffrents axes dactionsde lOrganisation en matire de diversit culturelle. Levisiteur a t invit sinterroger sur le sens et les formesde la diversit culturelle dans un esprit la fois ouvert lapluralit des expriences humaines et empreint de respectpour luniversalit attache ce qui est humain. Laccent at dlibrment mis sur le rapport dialectique et fcondentre la diversit et luniversalit, entre ce qui unit et nonentre ce qui spare, lensemble ayant t plac sous lesigne de la rencontre de lAutre.

    partir dun rassemblement forcment rduit et dece fait arbitraire dchantillons reprsentatifs des culturesdu monde, elle nous a fait parcourir moins une collectionquun questionnement. Les objets, uvres, symboles quiont t runis, grce la collaboration des commissionsnationales et de nos bureaux hors Sige, nont pas tdonns simplement pour emblmatiques de culture sdistinctes ; leur runion en a fait les lments duneinterrogation sur la nature, la porte, la teneur dunediversit constitue moins par les diffrences que par lesc o n n i ve n c e s , et constitutive dune identit humaineplurielle, composite, en un mot riche .

    M a i s , r ap p e l o n s - l e, les civilisations et les culture ssont l o sont les hommes et les femmes qui leurdonnent vie, et nulle trace pieusement recueillie pour t re expose ne peut en retenir lessentiel, qui estl e s p r i t . Aussi devons-nous pre n d re cette expositionpour ce quelle a t : une invitation rflchir, l a b o rer partir de quelques exemples choisis entremille demeurs au dehors, une intelligence gnreuse decette diversit cratrice qui fait lhonneur et la richessedu genre humain.

    On ne pourra stonner par ailleurs que langlechoisi pour la slection des exemples retenus ait tprincipalement laction de lUNESCO. Illustrer la diversitculturelle, cest dcrire le registre dans lequel se jouelaction de notre Organisation. Lexposition a t, dunecertaine manire, une occasion de mettre lpreuve lapertinence et la qualit de cette action au service dudveloppement humain, en tout cas den voquer la vastepalette.

    Cest pourquoi lexposition nous a sembl tre, samanire, une clbration de lanne 2001 dclare par lesNations Unies Anne internationale de la mobilisationcontre le racisme, la discrimination raciale, la xnophobieet lintolrance et Anne internationale pour ledialogue entre les civilisations . 2002 souvre avec unenouvelle clbration,celle de l Anne des Nations Uniespour le patrimoine culturel , prolongeant ain