dessin technique

of 39 /39
Dessin Technique Dessin Technique TP n° 01 : Initiation au Dessin Technique Préhistoire de la CAO DPEM – OCM – TP01 Enseignant : Sébastien Charles IUT Mantes En Yvelines 1/39

Embed Size (px)

description

Initiation_au_dessin_technique

Transcript of dessin technique

DPEM OCM TP01

Enseignant : Sbastien Charles

IUT Mantes En Yvelines

Dessin TechniqueTP n 01 : Initiation au Dessin Technique Prhistoire de la CAO

1/30

DPEM OCM TP01

Enseignant : Sbastien Charles

11.1

NOTIONS GNRALESFinalit du dessin technique

Le dessin industriel est un langage technique qui permet dexprimer des ides quant aux formes dun objet technique. Il est le moyen essentiel de communication entre les diffrents partenaires intervenant dans llaboration du dit projet. 1.2 Les rgles

Etant un langage universel, il est important de prciser sur chaque dessin : les dimensions les formes

Dans un souci de comprhension, tout ce qui se rattache au dessin technique (largeur des traits, position des vues,.) est normalis. 1.3 Les types de dessin

Hormis les pures, croquis et schmas, il existe deux types de dessins : Le dessin densemble : il permet la comprhension globale dun mcanisme, Le dessin de dfinition : il dfinit chaque pice en vue de sa ralisation physique.

1.3.1 Dessin densemble (figures 1a et 1b) Il comportera une reprsentation plus ou moins prcise des formes non fonctionnelles. On ajoutera toutes les vues ncessaires la bonne comprhension du mcanisme. Les jeux fonctionnels seront stipuls. Toutes les pices seront rfrences par un chiffre.

2/30

DPEM OCM TP01

Enseignant : Sbastien Charles

Figure 1a : Exemple de dessin densemble dune perforatrice

Figure 1b : Exemple de dessin densemble dun compresseur dair

3/30

DPEM OCM TP01

Enseignant : Sbastien Charles

1.3.2

Dessin de dfinition (figures 2a et 2b)

Il doit dfinir compltement, et sans ambiguts, les exigences auxquelles doit satisfaire le produit dans ltat de dfinition prescrit par le cahier des charges. Ce dessin fera foi dans les relations entre les donneurs dordre et les excutants, notamment pour le contrle ou la rception. Outre les spcifications relatives aux caractristiques mcaniques et chimiques des matriaux, la dfinition du produit fini doit comporter une cotation fonctionnelle prcisant les tats limites de matire admissibles et ventuellement des prescriptions de correction gomtrique et dtat de surface. Remarque : Le dessin de dfinition ne devrait comporter que les cotations fonctionnelles et pour les surfaces non fonctionnelles il ne devrait tre indiqu que les valeurs maxi et mini.

Figure 2a : Exemple de dessin de dfinition dune fourche

4/30

DPEM OCM TP01

Enseignant : Sbastien Charles

Figure 2b : Exemple de dessin de dfinition dune embase de skate board

22.1

CONVENTIONS FONDAMENTALES DU DESSIN INDUSTRIELPrincipe de reprsentations

La reprsentation des solides est base sur la mthode des projections orthogonales utilise en gomtrie descriptive. Elle se propose de reprsenter des solides de lespace (3 dimensions) laide de figures planes (2 dimensions).

5/30

DPEM OCM TP01

Enseignant : Sbastien Charles

Rappel : projection orthogonale dun point On choisit 3 plans : un plan horizontal H un plan frontal F un plan de profil P

F a

P A a H a

a : projection horizontale de A a : projection frontale de A a : projection de profil de A

Figure 3 : Projection orthogonale

La position du point A est alors donne par rapport aux 3 plans, laide des 3 points a, a et a. Les droites Aa, Aa et Aa sont appeles les projetantes du point A. 2.2 Convention

Pour dfinir toutes les formes dune pice, on utilise plusieurs projections orthogonales sur des plans diffrents. Chaque projection reprsente limage de la pice qui apparat un observateur fictif plac linfini et en face du plan de projection considr. Chaque projection est appele : VUE La pice est toujours situe entre le plan de projection et lobservateur. 2.3 Quelques principes fondamentaux

2.3.1 Premier principe Chaque vue dune pice est en correspondance avec les autres vues. On utilisera, pour ce faire, les angles fictifs du cube de projection comme pivots, ainsi que les lignes de rappel pour la construction. Aprs achvement du dessin, on supprimera tous les traits de construction.

6/30

DPEM OCM TP01

Enseignant : Sbastien Charles

Lignes de rappels

Droite 45 Figure 4 : Illustration du premier principe 2.3.2 Deuxime principe Sur un dessin de dfinition, on reprsente les parties vues ainsi que les parties caches. Pour les parties caches, on se limitera aux plus importantes pour une bonne comprhension des formes de la pice. Les lignes vues sont reprsentes en traits forts. Les lignes caches sont reprsentes en traits pointills fins. Les axes de rvolution ou de symtrie sont reprsents en traits mixtes fins. 2.4 Disposition des vues Vue 3D

B F

C

D A E7/30

DPEM OCM TP01 Dessin de dfinition

Enseignant : Sbastien Charles

E

D

A B

C

F

Dnomination des faces : A : vue de face B : vue de dessus C : vue de gauche D : vue de droite E : vue de dessous F : vue de derrire Remarques : Ne jamais inscrire le nom des vues. Celui-ci est dtermin par la position relative de chaque vue. En pratique, une pice doit tre dfinie compltement et sans ambigut par un nombre minimal de vues. On choisit les vues les plus reprsentatives et qui comportent le moins de parties caches (souvent 3 vues suffisent). Dans lexemple prcdent : A, B et D permettent de reprsenter compltement la pice. Ne pas dessiner vue aprs vue, mais faire correspondre chaque trac sur chaque vue par les traits de construction. La position des vues de la pice tudie correspond la mthode de projection du premier didre. Elle est repre par un symbole plac au dessus de lchelle dans le cartouche. Voici le symbole :

-

8/30

DPEM OCM TP01

Enseignant : Sbastien Charles

33.1

CARACTRISTIQUES DES DOCUMENTS :Les formats

Le support dun plan peut tre une feuille de papier ou un calque. Le calque est prconis dans le cadre de projets de re-conception afin de rcuprer rapidement des gomtries provenant de plans existants. Les dimensions des feuilles sur lesquelles sont couchs les plans obissent une normalisation. La norme internationale ISO 216 dfinit les formats de papier ISO, utiliss dans la plupart des pays aujourd'hui. Ces formats sont appels formats de pliage car ils sont obtenus par subdivision en 2 de la plus grande dimension du format prcdent. Le format dorigine est le format A0 partir duquel tous les autres formats sont obtenus (feuille de 1m de surface). Ainsi, ces formats demeurent proportionnels et peuvent tre facilement juxtaposs ou entreposs. Le rapport entre longueur et largeur doit systmatiquement tre de 2 . Le tableau de la figure 5 prsente les diffrents formats possibles (les dimensions sont exprimes en millimtres). Le schma de la figure 3 illustre le principe de pliage des formats. Srie A 4A0 1682 2378 2A0 1189 1682 A0 A1 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 A9 A10 841 1189 594 841 420 594 297 420 210 297 148 210 105 148 74 105 52 74 37 52 26 37 Figure 5 : Formats ISO Srie A et principe de pliage Remarque :

A0 A3 A2

A4

A1

9/30

DPEM OCM TP01

Enseignant : Sbastien Charles

Ces formats peuvent tre employs indiffremment en longueur ou en largeur. Par convention, on ne met quune seule pice sur un plan sauf dans le cas dassemblages. 3.2 Le cadre et le cartouche

Le cadre permet de dlimiter lespace dessin. De manire gnrale, on le place 10mm du bord du format utilis. Le cartouche est un espace rserv en vue de lidentification du dessin (voir figure 6). Un certain nombre de spcifications doivent figurer telles que : Nom de la pice, Matire, Echelle, Rfrence de la pice, Date de cration, Indice de modification, Nom de lentreprise, etc

Le cartouche est positionn en bas droite des plans. Sur les formats A4, il occupe toute la largeur de la page. Les dimensions et tailles des polices du cartouche sont dfinies par la norme ISO. Remarque : Dans lindustrie, il suffit gnralement de complter des cartouches imprims lavance sur les calques.

MATIRE ECHELLES1:1 5:1

SPCIFICATIONS PARTICULIRESDESSIN PAR :

TITRELE : ETABLISSEMENT03 02 01 00

FORMAT

NUMRO DU DOCUMENTFigure 6 : Contenu du cartouche

10/30

DPEM OCM TP01

Enseignant : Sbastien Charles

3.3

La nomenclature

La nomenclature est une liste complte des lments qui constituent un ensemble. Sa liaison avec le dessin est assure par des repres (chiffres). La figure 7 illustre la position que doit occuper la nomenclature. La figure 8 donne un exemple de nomenclature. Dans la nomenclature, les spcifications qui doivent figurer pour chaque pice dun ensemble sont les suivantes : Repre, Nombre (quantit de pices dun mme type), Dsignation (nom ou rfrence de la pice), Matire, Observations (informations complmentaires).

Remarques : Lordre des numros des repres est croissant et indique, gnralement, lordre de montage des pices. Les repres doivent tre aligns. Mettre un point lextrmit de la ligne dattache du repre si elle se termine lintrieur de la pice, une flche si elle se termine sur son contour.

11/30

DPEM OCM TP01

Enseignant : Sbastien Charles

Figure 7 : Exemples de disposition de nomenclatures

Figure 8 : Exemple de dessin densemble avec nomenclature 3.4 Les traits

Pour reprsenter un dispositif mcanique, on utilise un ensemble de traits dont chacun possde une signification bien prcise. 12/30

DPEM OCM TP01

Enseignant : Sbastien Charles

Un trait se caractrise par sa : Nature (continu, interrompu, mixte), Largeur (fort, fin).

La largeur e du trait fort est choisie de manire permettre une parfaite lisibilit du dessin aprs reprographie. On doit toujours avoir e