des résidus domestiques

download des résidus domestiques

of 65

  • date post

    21-Jan-2016
  • Category

    Documents

  • view

    23
  • download

    0

Embed Size (px)

description

La Gestion intégrée. des résidus domestiques. La Terre: 5,64 10 14 m² pour tous les organismes vivants et 6 milliards d’humains 9,5 hectares/habitant.  3/4 d’océans et de mers 1/8 de déserts, montagnes et glaciers - PowerPoint PPT Presentation

Transcript of des résidus domestiques

  • des rsidus domestiquesLa Gestion intgre

  • La Presse, 17/02/ 2003 La Terre: 5,64 1014 m pour tous les organismes vivants et 6 milliards dhumains 9,5 hectares/habitantEn 2100: entre 10 et 12 milliards dhumains et beaucoup despces disparues3/4 docans et de mers1/8 de dserts, montagnes et glaciers1/8 des surfaces productives (1,2 ha/hab); les terres les plus fertiles menaces par les agglomrations urbaines en expansion.

  • La production de dchets domestiquesKg/hab/j

  • Les matires rsiduelles, des chiffres.Moyenne pour le Qubec 2001 Production rsidentielle: 418 kg/pers./an Potentiel de rcupration par le biais de la collecte slective: 40% Taux de rcupration ralis: 27%

  • Les rejets et rsidus anthropiques, la pollution ? Deux facteurs de pollution :quantit et toxicit des rejets non toxiques, mais en trop grande quantit pour lassimilation et la transformation par les cycles biochimiques du milieu (leffet tampon) la toxicit des rejets pour les organismes vivants du milieu; toxicit cause soit par leurs effets biochimiques intrinsques ou encore par leur grande nouvaut qui fait quaucun microorganisme ne peut les biodgrader provoquant ainsi des effets nfastes pour des organismes suprieurs.Si une rasade deau de vie rveille un mort, un litre tue un bon vivant !Leffet plus dvastateur des premires mars noires avant lavnement des bactries pacman

  • La gestion des rejets et la conservation de lenvironnement ? les conomies de matires vierges dans les processus de transformation les conomies dnergie dans les processus de transformationUn effort de conservation de la biodiversit, de rduction des impacts de la pollution et damlioration de la sant publique la conservation de la qualit des eaux, de lair et des cosystmes lamlioration de la sant publique et de la sant des cosystmes la rduction de la production des GES

  • Lorigine des matires rsiduelles

  • Le Qubec: les intervenants

  • Les rejets urbainsrejets solidesrejets liquidesrejets dans laireaux grises et usesneiges uses, terres contaminescarcasses dauto, pneuxdomestiques, municipaux, commerciaux, institutionnels et industriels, incluant les rsidus encombrants (lectromnagers) et les matriaux de rnovationessences, huiles, peintures, etc.. bruit, ondes lectromagntiques, fron des rfrigrateurs, gaz et poussires du traffic automobile et de la combustion, etc.boues dpuration, calories (valorisables), etc. Le rejet devient un dchet ou rsidu ( liminer) sil est impossible de le valoriser (techniquement ou financirement)

  • Qubec: Le sac vert plastiques: 6,51%autres matires: 14,93%papiers et cartons: 31,2%verres: 6,15%matires putrescibles:24,47%458 kg/hab/an

  • 2006458 kg/individu une moyenne pour une production variable au cours de lanne

  • Communaut priurbaine denviron 40 000 hab.tonnageEnfouissement494,6 kg/hab /an

    Graph1

    836

    735

    1139

    1345

    1810

    2233

    1242.35

    1446.31

    1561.41

    1397.13

    1129.15

    987.21

    Feuil1

    janvierfvriermarsavrilmaijuinjuilletaotseptembreoctobrenovembreDcembretotal

    enfouissement83673511391345181022331242.351446.311561.411397.131129.15987.2115,861.48

    Collecte slective104.187.8118.5137.5130.4137.96112.15116.22122.74128.55134.59120.571,451.08

    Garage municipal543636901801441261269072162144

    Gros rebuts2400664842360420420

    transbordement---48128208168136112112--912

    Total1018.1858.81293.51686.52296.42764.961684.51824.571928.151709.681467.741251.7819,784.68

    Feuil2

    Feuil3

  • Communaut priurbaine denviron 40 000 hab.Collecte slective36 kg/an/habGarage municipaleGros rebutstonnage

    Graph1

    836

    735

    1139

    1345

    1810

    2233

    1242.35

    1446.31

    1561.41

    1397.13

    1129.15

    987.21

    Graph2

    104.15424

    87.8360

    118.5360

    137.59066

    130.418048

    137.9614442

    112.1512636

    116.221260

    122.749042

    128.55720

    134.5916242

    120.571440

    Feuil1

    janvierfvriermarsavrilmaijuinjuilletaotseptembreoctobrenovembreDcembretotal

    enfouissement83673511391345181022331242.351446.311561.411397.131129.15987.2115,861.48

    Collecte slective104.187.8118.5137.5130.4137.96112.15116.22122.74128.55134.59120.571,451.08

    Garage municipal543636901801441261269072162144

    Gros rebuts2400664842360420420

    transbordement---48128208168136112112--912

    Total1018.1858.81293.51686.52296.42764.961684.51824.571928.151709.681467.741251.7819,784.68

    janvierfvriermarsavrilmaijuinjuilletaotseptembreoctobrenovembreDcembre

    104.187.8118.5137.5130.4137.96112.15116.22122.74128.55134.59120.57

    543636901801441261269072162144

    2400664842360420420

    Feuil2

    Feuil3

  • Dbarassez nous, une fois pour toute, de ces ordures sales et malodorantes ! Au moindre cotLe site denfouissementLincinration

  • La valorisation nergtique,rduction de 40% des rsidus enfouirLes problmes environnementaux de lincinration: qualit de lair: dioxines et furanes qualit des eaux souterraines: cendres toxiques (mtaux) Lincinration

  • Jakarta, IndonsieTime, 14/03/05, p. 34Lenfouissement

  • Des femmes font le tri des dchets Dacca (Bangladesh)Libration, 13-04-05Lenfouissement: de dcharge site contrl

  • Lenfouissement: de dcharge site contrlSite de premier niveau : la dcharge, simple tranche o tout est jet ple-mleSite de deuxime niveau : contrle des intrants; restriction au niveau des matires acceptes (pas de dchets industriels dangereux, dchets biomdicaux, limite au pourcentage de pneus). contrle dfes extrants: traitement lixiviat ( charge organique)Site de troisime niveau : parc de multitraitements centre de tri, compostage, valorisation nergtique et enfouissement les systmes de protection des eaux (tapis gotextiles), traitement des eaux et du biogaz, augmentent les cots de l'enfouissement et favorisent les traitements alternatifs.

  • Les problmes environnementaux de lenfouissement qualit des eaux souterraines: les rsidus dangereux (mtaux, POP, etc..) le lixiviat des matires organiques Au quotidien:impacts sur le voisinage:traffic des amions, bruit, odeurs, poussires, oiseaux (goland), vermine (rats), etc.. moyen et long termes : qualit de lair: manations de biogaz (GES)

  • Les alternatives nouvelles connaissances (recherche) innovations technologiques attitudes valeurs comportementschangements$Volont politiqueincitationcoercitionducation

  • La dmarche des (5) R V (2) ERduireRecyclerValoriserTechniques (Innovation): efficacit, adaptabilit, valorisation de particularits localesSciencestudes des processus, interrelations impactsSocitschangements de comportements dattitudes de valeurs

  • Intgrer les RVE dans une dmarche plus systmique de : Matrise de nos besoinsChangements dattitudesConcertation: dcentraliser et rechercher lautosuffisance biorgionale

  • La gestion intgre des rejets (GIR)Privilgier les actions la source ! Cest leffort non fourni au dpart au niveau du citoyen individuel et corporatif- qui cotera cher la municipalit.

    Planificationqui fait quoiMoyenscommentvaluationmissionpolitiquesobjectifstechniques, financiers, humainssupport: information, formation, etc.. matrise .. 5RV2Ersultats obtenus et correctifs

  • Intgrer les proccupations environnementales au quotidienActivits humainesindustrielle, minire, artisanales,commerciale, domestique

  • La mise en uvre du concept des RVE rduction rutilisation rcupration rparation recyclage

    valorisation

    ducation rcupration recyclage

    valorisation

    limination

    ducationActionsSensibilisation pour des changements de comportementsLois et rglementsIncitation financiresPartenariats Moyens

  • Le sac vert : des alternatives lenfouissementrecyclable: 33% papiers et cartons (24%) verre (5,5%) plastiques (1,5%) mtaux ferreux (2,15%) mtaux non ferreux (0,1%)compostable: 67% papiers et cartons (31,2%) mati;eres putrescibles (24,5%) rsidus de jardin (9,5%) bois (2,5%)rsiduel: 18,5%combustion: 40%dangereux: 0,7%un potentiel de rduction de 70%

  • incinrationenfouissement sanitaireLes rsidus solides domestiques

  • Les dangers du sac vert1 -- RDD: 0,78% (mtaux lourds, huiles, etc dans le lixiviat)Y ajouter le fron (des frigos) et son effet sur lOzone2 -- compostable 67% lixiviat et biogaz3 -- recyclable 33-11% perte de matires premires perte dconomies dnergie

  • Les alternatives lenfouissement1. La cueillette des rsidus domestiques dangereux2. Le compostage des rsidus domestiques putrescibles3. La collecte des rsidus domestiques rcuprables et recyclablesActions intgres dans le cadre dune stratgie de gestion environnementale du milieu urbain (dmarche des 5RV2E)4. La consigne des contenants remplissage unique

  • Le recyclage: des cycles imaginer !Ressources naturelles: nergies eau matires premiresproduction de biens et servicesconsommationResponsabilisation des individus et des collectivits afin de limiter les quantits et la toxicit des rejets: changement de comportement innovation technologique

  • Le recyclage des rsidus solides domestiques et municipauxindustriels, commerciaux et agricolesconsignecollectes adaptes,rcupration & recyclage

  • 1: La collecte des rsidus dangereuxavantage: petite quantit, environ 4kg/hab/an dsavantage: cot lev en comparaison de lenfouissementils ont un fort potentiel de pollutin des eaux souteraines de la rgion des sites denfouissement: mtaux lourds, huiles, mdicaments, pesticides, etc..produits base de carbone: produits pharmaceutiques, biocides diversdivers: acides, arosols, piles, bases, mdicaments, oxydants, ractifs, etc..

    Graph1