Decembre 2016 E [ 50 JFK fait l’objet de multiples ouvrages, romans, bandes dessines ou...

download Decembre 2016 E [   50   JFK  fait l’objet de multiples ouvrages, romans, bandes dessines ou films, chaque artiste y allant ...  l’instar des reptiliens ou autres Illuminati7.

of 29

  • date post

    18-Feb-2018
  • Category

    Documents

  • view

    214
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of Decembre 2016 E [ 50 JFK fait l’objet de multiples ouvrages, romans, bandes dessines ou...

  • Note danalyse 5022 novembre 1963 :

    aux origines des thories du complot

    Simon DesplanqueDoctorant

    Universit catholique de Louvain

    Gopolitique et politique trangre

    Decembre 2016

  • Les Chaires Baillet Latour Union europenne-Rus-sie et Union europenne-Chine ont t cres dans les annes 2000 au sein de lUCL grce au Fonds InBev-Baillet Latour. Elles ont pour objectif de stimuler ltude des rela-tions entre lUnion Europenne, la Russie et la Chine. Les Chaires constituent un ple de recherche et denseignement dont lobjectif est de renforcer lexpertise sur laction ext-rieure de lUE, de promouvoir la connaissance de la Chine et de la Russie comme acteurs internationaux et dtendre la re-cherche sur les grandes puissances, en particulier les BRICS.Exerant leurs activits au sein de la Facul-t des sciences conomiques, sociales, politiqueset de communication et de lInstitut de sciences po-litiques Louvain-Europe, les Chaires collaborentrgulirement avec leurs homologues de la KULeuven.

    Les recherches du CECRI sont me-nes au sein de lInstitut de Science politique Louvain-Europe (ISPOLE) de lUniversit catho-lique de Louvain. Elles portent sur la gopolitique, la politique trangre et ltude des modes de pr-vention ou de rsolution des crises et des conflits.

    Lanalyse des lments dclencheurs des conflits et des ins-truments de leur gestion - sanctions et incitants cono-miques commmemoyens de politique trangre; crises et interventions humanitaires; rle de la mmoire dans un processus de rconciliation, par exemple - est combine ltude empirique de diffrends in-ternationaux et de processus de paix spcifiques.

  • Direction : Tanguy de Wilde et Tanguy Struye de Swielande.

    Conception et mise en page du prsent numro : Chlo Daelman.

    Pour nous contacter :Site Internet : http://www.geopolitique-cecri.org/Email : tanguy.struye@uclouvain.be

    Chaire Baillet Latour, programme Union europenne-Chine , 2016.

    Simon Desplanque

    22 novembre 1963 : aux origines des thories du complot

    Dcembre 2016

  • Diplm en relations internationales de lUniversit catholique de Louvain, Simon Desplanque

    est assistant de recherche et doctorant au sein de la Chaire Baillet Latour.

    Ses recherches portent essentiellement sur les liens entre la culture et les relations internatio-

    nales ainsi que sur le concept de petite puissance.

  • Simon Desplanque

    1

    27 jours. Cest le temps quil aura fallu pour voir germer les premires thories conspi-

    rationnistes 1 autour de lassassinat de John Fitzgerald Kennedy2. Avant mme les conclusions du Rap-

    port de la Commission Warren, institue le 29 novembre par dcret prsidentiel, la version officielle,

    vhicule par les principaux organes de presse, faisait dj lobjet de contestations. Aujourdhui, au

    regard de la vitesse laquelle se propagent les thories les plus fantasques, ce dlai peut sembler ridicu-

    lement long. Replac dans son contexte, savoir celui dun monde dpourvu dordinateurs individuels

    ou de tlvision par satellite, il ne peut quinterpeler. Il nen est que dautant plus impressionnant que

    le nombre dcrits sur le sujet a augment de manire exponentielle. Aujourdhui encore, lassassinat

    de JFK fait lobjet de multiples ouvrages, romans, bandes dessines ou films, chaque artiste y allant

    de sa propre interprtation.

    Lobjectif de la prsente contribution nest nullement de nous prononcer sur la vracit de ces thories.

    Le sujet fait dbat et mme les partisans de la version officielle, linstar dAndr Kaspi, admettent

    que les conclusions du rapport Warren sont contestables et contestes 3. Pareille tche ne pourrait

    tre accomplie par un chercheur seul, et ce mme en lespace dune vie. Le nombre darchives et dou-

    vrages sur le sujet est hlas inversement proportionnel au nombre de preuves effectivement utilisables.

    1 Nous emploierons indistinctement les termes de complot et de conspiration .2 Bronner G., Pourquoi les thories du complot se portent-elles si bien ? Lexemple de Charlie Hebdo , Diogne, n249-250, 2015, p. 13.3 Kaspi A., Kennedy. Les 1000 Jours dun Prsident, Paris, Armand Collin, 1993, p. 268.

  • Aux origines des thories du complot

    2

    Notre objectif est plutt de chercher comprendre pourquoi pareilles thories du complot ont pu ger-

    mer aussi vite aprs lassassinat de John F. Kennedy et donner lieu, tant dannes aprs le 22 novembre

    1963, une plthore dinterprtations.

    Pour ce faire, aprs tre brivement revenu sur les fondements de la pense conspirationniste et la

    singularit du cas JFK au sein de la galaxie des complots, cet article reviendra sur les facteurs qui ont

    contribu faire de cet vnement tragique larchtype des thories du complot contemporaines. Seront

    tout dabord examins les facteurs structurels : dans lADN politique des Etats-Unis se trouvent

    en effet certains des ingrdients de base propices au dveloppement de pareilles thories. En outre,

    lmergence dune pense extrmement critique lgard du pouvoir au cours des dcennies 1950-

    1960 constitue un autre lment essentiel de la soupe primitive do a germ la pense complo-

    tiste. Les facteurs circonstanciels seront ensuite passs en revue. Lassassinat de JFK est effectivement

    nimb dlments mystrieux qui, immdiatement aprs les faits, ont t susceptibles de nourrir les

    rcits conspirationnistes. Enfin, nous tudierons les facteurs lis la personne de Kennedy. Conscient

    de limportance de son image, le 35e prsidents des Etats-Unis et son entourage ont minutieusement

    soign chacune de ses apparitions publiques, crant ainsi un vritablement mythe contemporain. Loin

    de considrer quun seul de ces facteurs est lui seul capable dexpliquer la naissance de ces thories,

    nous postulons que cest leur combinaison qui est lorigine de leur apparition et, dans une certaine

    mesure, de leur prennit.

    La pense compLotiste

    Les thories du complot sont loin dtre un phnomne rcent. Par le pass, les rcits dits

    complotistes ont galement connu leur heure de gloire au point dentrainer des consquences

    particulirement funestes pour ceux quils visaient. Ce qui caractrise aujourdhui ces thories, ce nest

    pas tant leur nature que leur popularit croissante et leur vitesse de propagation4. Avant de revenir sur

    leur succs, il convient de cerner prcisment ce quenglobe ltiquette thorie du complot . La dfi-

    4 Bronner G., op. cit., p. 9.

  • Simon Desplanque

    3

    nition la plus englobante nous est livre par Licata et Klein qui la dfinissent comme une explication

    nave concurrente aux versions officielles, impliquant souvent lintervention dun groupe agissant dans

    lombre. 5 Sunstein et Vermeule ajoutent cela un lment important : pour les adeptes de ces rcits, le

    complot est ourdi dans le plus grand secret par un petit groupe de personnes puissantes6, conomique-

    ment et/ou politiquement. Actuellement, un nouveau type de rcits remporte un succs grandissant : les

    mgacomplots , cest--dire des complots qui concernent des groupes aux ambitions mondiales ,

    linstar des reptiliens ou autres Illuminati7.

    Contrairement certaines ides reues, les recherches les plus rcentes en psychologie sociale montrent

    que ladhsion ces thories nest pas lapanage de personnes peu duques et/ou ractionnaires. Au

    contraire, les individus les plus susceptibles de croire ces rcits sont gnralement duqus, ont

    une vision plutt manichenne du monde et ont, pour certains, une propension croire en dautres

    forces surnaturelles, mystiques etc.8 En effet, il semble quun lien existe entre ladhsion ces tho-

    ries et la croyance aux pseudo-sciences (homopathie, magntisme etc.), au paranormal ou la vie

    extraterrestre9. Dautres travaux ont galement mis en lumire limportance des tendances paranodes

    dans lacceptation de ces rcits alternatifs, sans pour autant que le lien ne soit dfinitivement tabli10.

    De par leur nature mme, ces thories sont extrmement satisfaisantes pour lesprit humain. Elles re-

    posent sur un effet de dvoilement qui, en plus de donner du sens des vnements en apparence

    anodins, place le dtenteur de la rvlation en position de force11. Tel le chamane dantan, ce dernier

    devient, le temps dun rcit, le dtenteur privilgi dun savoir cryptique. Le hasard, phnomne

    auquel lesprit humain est rticent par nature, est dlibrement vacu au profit dune explication to-

    5 Licata, L., Klein, O., Situation de crise, explications profanes et citoyennet : laffaire Dutroux , Les Cahiers Interna-tionaux de Psychologie Sociale, n47, 2000, pp.155-174.6 Sunstein C. R., Vermeule A., Symposium on Conspiracy Theories Conspiracy Theories: Causes and Cures , Journal of Political Philosophy, vol. 17, n2, 2009, p. 205.7 Bronner G., La dmocratie des crdules, Paris, Presses Universitaires de France, 2013, p. 9.8 Oliver J. E., Wood T. E., Conspiracy Theories and the Paranoid Style(s) of Mass Opinion , American Journal of Poli-tical Science, 2014, vol. 58, n4, p. 952.9 Lobato E. et al., Examining the Relationship Between Conspiracy Theories, Paranormal Beliefs, and Pseudoscience Acceptance Among a University Population , Applied Cognitive Psychology, vol. 28, n5, pp. 617-625.10 Brotherton R., Eser S., Bored to fears: Boredom proneness, paranoia, and conspiracy theories , Personality and Individual Differences, vol. 80, 2015, pp. 1-5.11 Bronner G., La dmocratie des crdules, op. cit., p. 13.

  • Aux origines des thories du complot

    4

    talisante.

    Les rsultats prcdemment exposs permet