De l'anatomie de la plèvre aux épanchements pleuraux · Régulation du volume pleural Modèle...

Click here to load reader

  • date post

    14-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    213
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of De l'anatomie de la plèvre aux épanchements pleuraux · Régulation du volume pleural Modèle...

  • Marie-Christine Copin

    Institut de Pathologie

    CHU de Lille

    Anatomie microscopique de la plvre et

    physiopathologie des panchements pleuraux

  • ?

  • A ltat normalA ltat normalA ltat normalA ltat normal

    Cavit pleurale = espace clos sans communication avec lextrieur

    Plvre = membrane mtaboliquement active implique dans le maintien de lhomostasie et la rponse linflammation

    Volume physiologique de liquide 0,2-0,5 ml/kg de masse corporelle

    10-20 m dpaisseur Rle : glissement du poumon sur paroi thoracique

    Taux de protines bas

    Peu ou pas de cellules inflammatoires

  • Miserocchi G. Eur Respir Rev 2009;18:244.

    Pression du liquide pleural subatmosphrique

    Deux plvres trs proches : 5 20 m de distance entre les 2 feuillets pleuraux mais pas de contact du fait de forces rpulsives

    Pression hydrostatique

  • 1- microcirculation systmique paritale

    2- espace interstitiel parital

    3- cavit pleurale

    4- espace interstitiel viscral

    5- microcirculation viscrale

    1 23 4

    5

    5 compartiments

    schma daprs Zocchi L.Eur Respir J 2002;20:1545

  • CELLULESMESOTHELIALES

    PORES LYMPHATIQUES DE WANG DE LA PLEVRE PARIETALE

    Mis en vidence chez lanimalExistence trs probable chez lhomme

    de Wang NS. Am Rev Respir Dis 1975;111:17

    Jones JSP. 1987

    Pathology of the Mesothelium

    Springer Verlag

  • Jones JSP 1987 Pathology of the Mesothelium Springer Verlag

  • TISSU SOUS MESOTHELIALTISSU SOUS MESOTHELIALTISSU SOUS MESOTHELIALTISSU SOUS MESOTHELIAL Lame basale Tissu conjonctif

    Fibres lastiques Collagne Fibroblastes Capillaires Lymphatiques

    Epaisseur de la PV trs variable selon les espces animales

    Zones dinterruption de la LB Dans PP, formation de pores mettant en contact direct la cellule

    msothliale et lendothlium des lymphatiques= PORES DE WANG ou STOMA

  • REPRESENTATION SCHEMATIQUE DE LA PLEVRE PARIETALE

    Albertine et al. 1982 Am J Anat

  • Anatomie microscopique de la plvreAnatomie microscopique de la plvreAnatomie microscopique de la plvreAnatomie microscopique de la plvre

    Sreuse pleurale borde

    dune assise de cellules aplaties

    = CELLULES MESOTHELIALES

    Cellule cytoplasme abondant, noyau central, rond contenant un petit nuclole

    16-40 m Caractristiques conserves dans le msothliome

    Cytoplasme dense contenant de nombreux organites

    Potentiel de diffrenciation vari

  • CELLULE MESOTHELIALECELLULE MESOTHELIALECELLULE MESOTHELIALECELLULE MESOTHELIALE

    Jonctions intercellulaires : serres, desmosomes

    Jonctions discontinues pour permettre la diffusion paracellulaire de molcules

    Microvillosits longues et fines

    3 m de long et 0,1 m de diamtre Davantage de microvillosits au niveau de la PV / PP

    Pige acide hyaluronique et glycoprotines : lubrification

    Sialomucines : sites anioniques : charge ngative

    rpulsion des cellules anormales, microorganismes, particules

    Vsicules de pinocytose nombreuses :

    transport actif transmembranaire et transcellulaire

  • CELLULE MESOTHELIALE - MICROVILLOSITES

    Jones JSP. 1987 Pathology of the Mesothelium Springer Verlag

  • Jones JSP 1987 Pathology of the Mesothelium Springer Verlag

  • Jones JSP 1987 Pathology of the Mesothelium Springer Verlag

  • A ltat normal,A ltat normal,A ltat normal,A ltat normal,

    les anciennes thoriesles anciennes thoriesles anciennes thoriesles anciennes thories

    Equation de Starling (XIXme)Jv = Kf [(PH1- PH2) - ((((1 1 1 1 2222)]Jv: flux de liquide entre compartiments 1 et 2

    Kf : coefficient de filtration

    P : pression hydrostatique

    : pression oncotique : reflection coefficient

    les changes de fluides et de soluts travers une membrane semi-permable dpend de lquilibre entre les pressions hydrostatique et oncotique de chaque ct de la membrane .

    1927 Neergard 1957 AgostoniRenouvellement du liquide pleural entirement dpendant de la diffrence entre pression

    hydrostatique et pression oncotique

    Filtration au niveau de la PP et rabsorption au niveau de la PV

    Modle simpliste car nglige lexistence des lymphatiques paritaux

  • La thorie actuelle du renouvellement du La thorie actuelle du renouvellement du La thorie actuelle du renouvellement du La thorie actuelle du renouvellement du

    liquide pleuralliquide pleuralliquide pleuralliquide pleural

    Volume maintenu un niveau minimal

    Pression liquidienne subatmosphrique

    Production par filtration capillaire partir de la plvre paritale

    Passage travers lendothlium, lespace interstitiel, le msothlium vers la cavit pleurale

    Rabsorption par les lymphatiques de la PP (80%)

    Abondance du rseau lymphatique : pores

    faces diaphragmatiques et mdiastinales de la plvre paritale ++

    Renouvellement en totalit en une heure 0,2ml/(kg x h)

  • Rgulation du volume pleuralRgulation du volume pleuralRgulation du volume pleuralRgulation du volume pleural

    Modle animal exprimental (chien)

    Constatations Permabilit de la PP trs basse

    Permabilit de la PV encore plus basse parce que plus paisse (20%)

    Liquide pleural majoritairement rabsorb par lymphatiques (80%)

    Efficacit du drainage lymphatique dpend de Extension du rseau lymphatique trs importante au niveau PP

    diaphragmatique et mdiastinale

    Capacit du rseau lymphatique gnrer une pression de -10cm dH2O

    Possibilit daugmentation du dbit lymphatique qd quantit de liquide augmente

    Si pression liquidienne augmente de -10 cm dH2O 0 cm, augmentation du dbit lymphatique de 30 fois

  • Zocchi L. Eur Respir J 2002;20:1545

    1- PP : filtration selon Starling

    2- PV : absorption selon Starling (20%)

    3- drainage par les pores lymphatiques (80%) 1

    2

    3

  • Miserocchi G. Eur Respir Rev 2009;18:244.

    Dbit lymphatiqueA = conditions physiologiquesB = faible augmentation de la quantit liquide pleural avec filtration x10D = dpassement des capacits de contrle lymphatiqueEt chez lhomme ?

  • Mller KM et al. Respiration 2002;69:261

    BLACK SPOTS

    Accumulation de particules

  • Epanchement pleural siEpanchement pleural siEpanchement pleural siEpanchement pleural si

    Augmentation du rapport filtration liquidienne / drainage liquidien dpassant les capacits de rabsorption lymphatique

    Filtration par PP panchement favoris par

    augmentation de la pression capillaire systmique (IC) ou

    par augmentation de la permabilit capillaire si raction inflammatoire

    Limitation laugmentation du dbit lymphatique

    TRANSSUDAT

    Concentration en protines basse

    Augmentation de la conductance leau des voies paracellulaires mais retenue des protines

    EXSUDAT

    Concentration en protines leve

    Augmentation de la permabilit . Jonctions adhrentes Cadhrines/catnines

    Capacits dabsorption des lymphatiques dpasses

  • - Expression de ICAM-1 par cell. msothliale

    - Adhrence des neutrophiles

    - Migration dans les espaces intercellulaires

    Trafic cellulaire au cours de linflammationJantz MA, Antony VB. Respiration 2008;75:121

  • Expression de N-cadhrine par cellules msothliales

    Expression de -catnine par cellules msothliales

    Antony VB. Eur Respir J 2003;21:539

    La cellule msothliale : lment dynamique de la permabilit pricellulaire

    Contient des filaments dactine (cytoquelette) contraction Cadhrines catnines actine : rgulation ngative : ouverture des jonctions adhrentes - rversible

  • Lung. 2003;181(2):57-66.

    Infection mycobactries

    Interactions cellules msothliales et mycobactries :

    induction de la production de VEGF par cellules msothliales

    VEGF mdiateur de la permabilit endothliale

    diminution de la beta-catnine : augmentation forte de la permabilit

    Formation dun exsudat riche en protines

    Rle important du VEGF dans les panchements noplasiques

  • En brefEn brefEn brefEn bref

    Rle essentiel des lymphatiques de la PP

    1- maintien dune pression subatmosphrique dans la cavit pleurale

    2- maintien dun niveau minimal de liquide

    3- rgulation du volume du liquide pleural

    Si drainage dficient, apparition dun panchement pleural mais systme trs efficace

  • REFERENCESREFERENCESREFERENCESREFERENCES

    Wang NS. Am Rev Respir Dis 1975;111:12-20.

    Miserocchi G. Mechanisms controlling the volume of pleural fluid and extravascular lung water. Eur Respir Rev. 2009;18:244-52.

    Zocchi L. Physiology and pathophysiology of pleural fluid turnover. Eur Respir J 2002;20:1545.

    Miserocchi G. Physiology and pathophysiology of pleural fluid turnover. Eur Respir J. 1997;10:219-25.

    Boutin C et al. Black spots concentrate oncogenic asbestos fibers in the parietal pleura. Thoracoscopic and mineralogic study. Am J Respir Crit Care Med. 1996 ;153:444

    Miserocchi G et al. Translocation pathways for inhaled asbestos fibers. Environ Health. 2008 ;7:4

    Mitchev K et al. 'Black Spots' and hyaline pleural plaques on the parietal pleura of 150 urban necropsy cases. Am J Surg Pathol. 2002;26:1198-206