DCF ( Discount Cash Flow)

download DCF ( Discount Cash Flow)

of 9

  • date post

    13-Jun-2015
  • Category

    Documents

  • view

    2.188
  • download

    0

Embed Size (px)

description

Méthode de calcul des cash flow

Transcript of DCF ( Discount Cash Flow)

Present par : Haramouni Abdelatif Rharrabi Jalal Eddine

Introduction Le modle Gordon Shapiro Le Model de BATES La mthode DCF Exemple concret Conclusion

Etape cruciale durant le cycle de vie dune entreprise Opration complexe : Pluralit des lments La valorisation dune socit va au del des pures

considrations financires que reprsentent ses bilans et comptes de rsultat. de lquipe, la phase de dveloppement de lentreprise, les entraves au dveloppement, les barrires lentre du march, les facteurs cls de succs, sont autant de facteurs plus qualitatifs que quantitatifs qui influencent de faon non ngligeable la valorisation finale de la socit.

Les comptes prvisionnels, la potentialit du march, le profil

Elabor en 1956, le prix dune action correspond la somme des flux futurs de dividendes gnrs

par lentreprise, actualiss au taux de rentabilit exig par les actionnaires. Gordon et Shapiro reprennent ce modle mais introduisent un certain nombre dhypothses qui permettent de valoriser une action et donc une socit : Les dividendes augmentent un taux constant g, anne aprs anne (hypothse

de croissance perptuelle des bnfices) Le pay-out ratio (taux de distribution des bnfices) est identique tous les ans La priode de distribution des dividendes est infinie. Ds lors, la formule dactualisation des dividendes permettant dobtenir une

valorisation de la socit est la suivante : V = D / (r g) Avec : . V= valorisation . D = dividende de lanne retenue (gnralement le dernier exercice) . r = taux de rentabilit exig par les actionnaires . g = taux de croissance des bnfices

Valoriser une socit par la mthode des Discounted Cash

Flows (DCF) revient considrer que la valeur conomique de ses actifs oprationnels est gale la somme des Free Cash Flows (FCF) futurs actualiss que ceux-ci vont gnrer. Les actifs oprationnels correspondent aux immobilisations

autres que financires et au BFR. Par consquent, la valeur conomique des immobilisations financires et des titres mis en quivalence doivent tre ajouts aux FCF actualiss pour obtenir la Valeur dEntreprise (VE).

La formule mathmatique de valorisation par les free cash-flows est la suivante :

V = FCF a* (1 + t) + FCF n * (1 + t) ? . FCF a = Free cash flow de lanne a . t = taux dactualisation (cot moyen pondr du capital) . FCF n = Free cash flow de lanne n (dernire anne de la priode considre) Il existe plusieurs mthodes pour calculer les Free Cash-Flows partir des donnes prvisionnelles de lentreprise. A partir du TPFF de lentreprise, on a : FCF = DAFIC (Rs dexploitation * Tx dImpt sur les socits). A partir du rsultat net, on a : FCF = Rs Net + Amortissements et Provisions +/- Elments exceptionnels Variation du BFR Dividendes distribus Investissements dexploitation. Enfin, pour calculer le FCF n , on procde selon une approche classique de capitalisation et dactualisation des flux. On va pauser lhypothse du taux de croissance linfini des FCF, et on a alors : FCF n = FCF / (t g) Avec g = Taux de croissance linfini des free casf-flows.

On souhaite valoriser par DCF la socit S pour laquelle on dispose des lments de

business plan suivants: De plus, le BFR 2003 est estim 250 M et peut tre considr comme normatif. En M CA (Dotations) EBIT (Investissements) 2003 1 000 (200) 150 (220) 2004 1 100 (220) 160 (230) 2005 1 200 (230) 170 (240) 2006 1 300 (250) 180 (260)

En outre, le bilan au 31/12/2002 faisait apparatre: Une dette financire nette de 200 M Des actifs hors exploitation (immobilisations financires) pour 10 M. Un BFR de 220 M Les hypothses permettant de dterminer le taux dactualisation sont les suivantes: OAT: 4% Prime de risque du march: 3% Beta sectoriel dsendett: 1,0 Cot de la dette avant IS: 5,5% Le taux de croissance linfini du dernier free cash flow est suppos gal 3,0%

Hypothses retenues pour prolonger le business plan jusquen

2009 Convergence linaire du taux de croissance du chiffre daffaires

en 2006 (8,3%) vers le taux de croissance linfini retenu partir de 2009 (3,0%) Maintien des ratios suivants observs en 2006: Taux de marge dEBIT (14%) Dotations aux amortissements /CA (19%) Investissements / CA (20%)

En outre, le BFR 2003 est considr comme normatif. Par

consquent le ratio BFR / CA observ en 2003 (25% soit 25%x365=91 jours de CA) est maintenu de 2004 2009. On en dduit, pour chaque anne la variation du BFR qui vient en rduction des free cash flows Le cot du capital (CMPC) boucle sur la valeur recherche

des capitaux propres.

Valoriser une entreprise, cest avant tout valuer ,ses faiblesse , ses spcificits et ses potentialits par rapport a ses concurrents.