D’APPRENTISSAGE - e-bug . FR Senior Pack (updated)/Senior... · primordial dans le règne animal

download D’APPRENTISSAGE - e-bug . FR Senior Pack (updated)/Senior... · primordial dans le règne animal

of 6

  • date post

    12-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    212
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of D’APPRENTISSAGE - e-bug . FR Senior Pack (updated)/Senior... · primordial dans le règne animal

  • Toujours le mem

    OBJECTIFS

    LIEN AVEC LE

    DAPPRENTISSAGE

    PROGRAMME NATIONAL

    NATIONAL

    Dans ce chapitre, la notion de flore naturelle et son importance pour le bon fonctionnement de lorganisme sont prsentes aux lves. Les interactions entre le microbiote et lhte sont expliques et laccent est mis sur la ncessit de prserver cette flore qui nous est utile.

    L'activit principale permet aux lves de comprendre les effets des antibiotiques sur la flore naturelle protectrice, apportant ainsi un argument supplmentaire en faveur de lutilisation raisonne des antibiotiques. Les activits complmentaires encouragent les lves prendre conscience des fonctions de cette flore et de son importance.

    Tous les lves :

    comprendront limportance du rle des microbes que nous hbergeons naturellement ;

    comprendront que ce microbiote doit tre prserv comme un cosystme.

    Dure estime denseignement : 50 minutes

    Cycle 3 : cycle de consolidation Sciences et technologies

    Classer les organismes, exploiter les liens de parent pour comprendre et expliquer lvolution des organismes ;

    Expliquer les besoins variables en aliments de ltre humain ; lorigine et les techniques mises en uvre pour transformer ou conserver les aliments.

    Education morale et civique : La responsabilit de lindividu et du citoyen dans lenvironnement et la sant.

    Cycle 4 : cycle des approfondissements Sciences de la vie et de la Terre : Le corps humain et la sant :

    Ubiquit, diversit et volution du monde microbien ;

    Relier le monde microbien hberg par notre organisme et son fonctionnement.

    Enseignements pratiques interdisciplinaires : Corps, sant, bien tre et scurit. Education morale et civique : Droits et devoirs des citoyens. Cycles 3 et 4 : Parcours ducatif de sant

    Escherichia coli Campylobacter

  • Les micro-organismes, premiers tres vivants apparatre sur Terre, prsident au

    fonctionnement de toute la matire vivante : ils permettent aux vgtaux dincorporer lazote

    ncessaire la synthse des acides amins et produisent des nuclosides qui permettent la

    synthse de lADN. Ils se situent au 1er niveau de la chane alimentaire. Leur rle est

    primordial dans le rgne animal en assurant des fonctions essentielles la bonne sant de

    lanimal et de ltre humain.

    On appelle microbiote humain lensemble des micro-organismes qui cohabitent avec

    chacun dentre nous. Il reprsente un poids total denviron 2 kilos, et un nombre de cellules

    dix fois suprieur celui que comprend le corps humain. Tous les organismes vivants ont

    leur microbiote. La connaissance de sa composition et surtout de ses fonctions est encore

    incomplte, mais des techniques modernes de squenage et des expriences chez la

    souris rvlent progressivement limportance de son rle dans la sant. Il est compos

    dune grande varit de bactries, arobies et anarobies, dont certaines ont une

    rsistance naturelle aux antibiotiques, mais aussi de champignons microscopiques et des

    virus (par exemple des bactriophages qui parasitent les bactries). Chacun de nous

    possde un microbiote particulier avec des espces diffrentes selon les diffrentes

    localisations de la peau (aisselles, mains.) ou des muqueuses (voies respiratoires

    suprieures, tube digestif, vagin). Ce microbiote constitue une flore barrire de

    microbes qui vivent en quilibre, nous protgeant contre les microbes pathognes ; Elle

    empche la prolifration des microbes pathognes par un effet de comptition. Le

    microbiote intestinal est le plus important avec environ 1014

    microorganismes et en moyenne

    160 espces de bactries diffrentes par personne. Le nouveau-n est rapidement colonis

    par les bactries de sa mre. Celles-ci lui permettent de digrer le lait. Le tube digestif

    comporte des micro-organismes diffrents tous les niveaux, mais avec des concentrations

    particulirement leves dans la bouche et le colon. Ces micro-organismes vivent en

    symbiose avec nous : il existe un profit mutuel cette cohabitation. Les bactries se

    multiplient environ toutes les 20 minutes ce qui permet une adaptabilit rapide aux

    conditions locales. Le microbiote intestinal (notre flore digestive), en change de labri et de

    la nourriture que nous lui offrons, assure en notre faveur une grande varit de fonctions :

    il participe la digestion des aliments, interfre avec les capacits dabsorption des

    nutriments et par l influence notre poids, synthtise certaines vitamines, nous protge

    contre les infections par diffrents mcanismes : effet barrire, action sur le systme

    immunitaire. Selon des tudes rcentes, il joue un rle important sur lhumeur, du fait de son

    interaction avec le systme nerveux.

    Le microbiote humain, chez un individu en bonne sant, ne constitue pas seulement un

    ensemble de microbes utiles, mais un vritable cosystme protger. Comme tous les

    cosystmes, celui-ci est vulnrable et sujet des perturbations pouvant nuire son

    fonctionnement. Nous devons le prserver. En effet, sa composition peut tre modifie par

    notre alimentation, par une infection du tube digestif (gastro-entrite), par notre activit

    physique, et par les antibiotiques. Une alimentation varie, quilibre et sans excs, des

    prcautions dhygine lors de la prparation et la conservation des aliments, une bonne

    hygine des mains, une activit physique rgulire, et une utilisation raisonne des

    antibiotiques sont les facteurs principaux permettant de dvelopper et de protger la

    biodiversit de notre microbiote. Selon des tudes rcentes ce dernier aurait un effet

    protecteur contre certaines maladies (diabte, obsit, maladies cardio-vasculaires,

    cancer). Il faut donc trouver un juste quilibre entre les mesures dhygine recommandes

    pour viter les infections et les comportements pouvant nuire notre microbiote, comme

    remplacer systmatiquement le savon par des produits antibactriens, prendre des

    antibiotiques quand ils sont inutiles lors dinfections virales (rhumes, grippe) ou fumer (ce

    qui modifie le microbiote des voies respiratoires suprieures).

    Mots cls

    Arobie Alimentation Anarobie Antibiotiques Bactriophages Biodiversit Ecosystme Microbiote Nuclosides Squenage Symbiose Voies respiratoires suprieures

    Matriel ncessaire

    Par lve

    Copie de DTE 1

    Par groupe

    Activit complmentaire

    1.2 Micro-organismes

    Le Microbiote

    Contexte

    Distribuer une photocopie de DTE 1 chaque lve.

    Prparation

    Liens Internet

    www.e-bug.eu

    >enseignants>collges

    >microbiote

    www.mangerbouger.fr

    http://presse.inra.fr/

    Ressources/

    Communiques-de-

    presse/microbiote-et-

    diabete

    http://www.inserm.fr/

    thematiques/

    physiopathologie-

    metabolisme-

    nutrition/dossiers-d-

    information/microbiote-

    intestinal-et-sante

    http://www.mangerbouger.fr/

  • Commencer le cours en demandant aux lves sils pensent tre porteurs de microbes, et si oui, o les hbergent-ils et

    quelles sont leurs fonctions ?

    Leur expliquer que notre corps hberge dix fois plus de cellules microbiennes que de cellules humaines, ce qui reprsente

    un poids denviron 2 kg car ces microbes sont beaucoup plus petits que les cellules du corps. Ils jouent un rle trs

    important pour notre sant. Cest ce quon appelle le microbiote. Le microbiote intestinal est le plus important avec environ

    1014

    microorganismes et en moyenne 160 espces de bactries diffrentes par personne

    Ce sont des microbes utiles dune grande varit de bactries, de champignons et de virus, qui couvrent notre peau et nos

    muqueuses. Ils constituent une flore barrire nous protgeant contre les microbes pathognes. La majeure partie de ces

    microbes vit dans notre tube digestif. Certaines bactries sont naturellement rsistantes aux antibiotiques.

    Demander aux lves sils savent ce quest la symbiose et sils peuvent en donner des exemples. Expliquer que le

    microbiote constitue un exemple de symbiose : nous profitons de sa prsence, et il profite de nous. Expliquer aux lves

    que lorsque nous nous alimentons, nous nourrissons aussi nos microbes. En change, ils digrent certains de nos aliments

    que les cellules du corps ne sont pas capables de digrer, fabriquent des vitamines, nous protgent des infections, et nous

    fournissent de lnergie.

    La fermentation, que les lves ont tudie dans le cours sur les microbes utiles, se produit galement dans notre intestin

    grce lactivit de certaines bactries anarobies, ce qui permet dextraire de lnergie des aliments que nous mangeons.

    Expliquer aux lves que les termes dcosystme, de biodiversit quils ont pu entendre sappliquent parfaitement notre

    microbiote et quil faut donc le dvelopper et le protger. Ceci passe par une alimentation varie et quilibre et une bonne

    hygine de vie. Leur demander ce que ces notions reprsentent pour eux.

    Demander aux lves ce qui se passe sur la muqueuse quand ils prennent des antibiotiques.

    Rponse : la plupart des microbes du microbiote vont mourir, sauf ceux qui ne sont pas dtruits par les antibiotiques,

    comme les bactries rsistantes.

    Expliquer aux lves que les antibiotiques diminuent la diversit du microbiote et permettent aux microbes qui leur rsistent

    de se multiplier et doccuper lespace libr. Ces bactries rsistantes peuvent se transmettre dautres personnes. Cest

    pour cela quil faut rserver leur utilisation uniquement aux inf