Corps et adolesCenCe - Yapaka | Parents, enfants, prenons ... · PDF fileCorps et adolesCenCe...

Click here to load reader

  • date post

    11-Jan-2019
  • Category

    Documents

  • view

    218
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Corps et adolesCenCe - Yapaka | Parents, enfants, prenons ... · PDF fileCorps et adolesCenCe...

Corps et adolesCenCe

David Le Breton

Les transformations corporelles simposent ladolescent. Elles soulvent la question du regard des autres sur le jeune homme ou la jeune fille quil devient, louverture au dsir et la gnitalit. Son corps chappe son contrle, de mme le statut quil acquiert au sein du social.

En jouant de son apparence, le jeune fait de sa peau un outil dexprimentation de soi, dexploration et de recherche identitaire.

Mais aussi, le corps se fait projection du mal-tre de ladolescent quand ses repres manquent et que saffaiblit la solidit du monde des adultes. Les tentatives dappropriation et de contrle de limage de soi par la coiffure, les tatouages, les vtements peuvent savrer signes de dtresse dans les conduites risque, les addictions, les troubles alimentaires qui disent une volont dchapper une identit insupportable.

Corp

s et

ado

lesC

enCe

davi

d le

Bre

ton

yap

aka.

be

David Le Breton est professeur de sociologie luniversit de Strasbourg. Membre de lInstitut universitaire de France. Membre de lInstitut des Etudes Avances de lUniversit de Strasbourg (USIAS). Auteur de nombreux ouvrages sur ladolescence, notamment : Une brve histoire de ladolescence (ditions Jean-Claude Bhar), En souffrance. Adolescence et entre dans la vie (Mtaili), Signes didentit. Tatouages, piercings et autres marques corporelles (Mtaili), La peau et la trace. Sur les blessures de soi (Mtaili), Conduites risque. Des jeux de mort au jeu de vivre (PUF, Quadrige), Disparaitre de soi. Une tentation contemporaine (Mtaili). Co-directeur avec Daniel Marcelli du Dictionnaire de ladolescence et de la jeunesse (PUF, Quadrige) et, avec D. Jeffrey et J. Lachance, de Penser ladolescence (PUF).

TE

MP

S D

Ar

r

Tl

eC

tu

re

s

87

Coordination de laide aux victimes de maltraitance

Secrtariat gnralFdration Wallonie-Bruxelles

de BelgiqueBd Lopold II, 44 1080 Bruxelles

yapaka@yapaka.be

Corps et adolescenceDavid Le Breton

Temps dArrt / Lectures Une collection de textes courts destins aux professionnels en lien direct avec les familles. Une invitation marquer une pause dans la course du quotidien, partager des lectures en quipe, prolonger la rflexion par dautres textes. 8 parutions par an.

Directeur de collection : Vincent Magos assist de Diane Huppert ainsi que de Meggy Allo, Laurane Beaudelot, Philippe Dufromont, Philippe Jadin et Claire-Anne Sevrin.

Le programme yapakaFruit de la collaboration entre plusieurs administrations de la Communaut franaise de Belgique (Administration gnrale de lenseignement et de la recherche scientifique, Direction gnrale de laide la jeunesse, Direction gnrale de la sant et ONE), la collection Temps dArrt / Lectures est un lment du programme de prvention de la maltraitance yapaka.be

Comit de pilotage : Marc De Koker, Etienne De Maere, Stephan Durviaux, Nathalie Ferrard, Ingrid Godeau, Louis Grippa, Franoise Guillaume, Pascale Gustin, Franoise Hoornaert, Francine Roose et Juliette Vilet.

Une initiative de la Fdration Wallonie-Bruxelles de Belgique.

diteur responsable : Frdric Delcor Fdration Wallonie-Bruxelles de Belgique 44, boulevard Lopold II 1080 Bruxelles. Avril 2016

Sommaire

Le passage adolescent . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .5Transformations du corps adolescent . . . . . . . . . . . . . . . . . .5Changer de peau. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .9

Prendre corps en soi . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .13Se construire un personnage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .13Tatouages, piercings . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .16Grossesses adolescentes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .20Le corps photographi, film . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .23Corps de fille voil . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .23Passions adolescentes du sport . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .26Les activits physiques et sportives risque . . . . . . . . . . .29

Le corps rejet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .35Conduites risque: la dimension du genre . . . . . . . . . . . .35Litiges alimentaires: le manque dapptit de vivre. . . . . . .36Blessures dlibres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .44Les addictions ou le corps de sensations. . . . . . . . . . . . . .50Disparaitre de soi . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .53

Prendre chair dans son existence . . . . . . . . . . . . . . . . . . .59

Bibliographie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .61

5

Le passage adolescent

Transformations du corps adolescent

Les transformations physiologiques de la pubert et de ladolescence simposent au jeune son corps dfendant; elles soulvent la question du regard des autres sur le jeune quil devient, celle de louverture au dsir et la gnitalit, de la frontire entre soi et les autres, entre ses fantasmes et la ralit. La crois-sance quil subit chappe son contrle, de mme le statut qui est dsormais le sien au sein de sa famille et du lien social. Un autre perce en celui quil est et nest pas encore. Il ne cesse de se scruter dans le miroir, de sinterroger sur la qualit de sduction quil possde dans la hantise dtre la rise de son groupe. Sa pense se sexualise comme son corps, lautre devient un point central dintrt, non seulement les pairs mais aussi ceux qui attisent son dsir. Mais il nen est quau seuil, il donne les apparences de la maturit tout en tant encore dans une qute de soi, en tension. Les manifestations, indites pour lui, de la sexualisation de son apparence linquitent souvent: transformation de la voix, pilosit, rection, jacula-tion nocturne pour le garon ; seins qui poussent, rgles pour les filles Mais il est souvent en qute de la diffrence des sexes, savoir ce que cest que dtre un homme ou une femme, dans la peur de ne pas tre normal.

Si lexistence toute entire est une succession de crises didentit, de mtamorphoses intimes, le moment de ladolescence en est sans doute la plus aige. Il accompagne la qute de diffrenciation et dautono-mie du jeune au regard de ses parents et, surtout, la recherche dun sens et dune valeur sa vie. Le corps en tant que source de changement est peru comme soi et autre, motif danxit car il devient insaisissable

6 7

sociale dans un contexte dindividualisation du sens, il trouve souvent dans le marketing les repres qui lui manquent ; il se cherche et multiplie parfois les personnages auxquels sidentifier en puisant dans le registre ambiant de la consommation.

Le temps de ladolescence est une crise didentit normative, une priode de croissance physique et morale qui amne le jeune se sentir ltroit dans ses aspirations denfant et enclin la recherche de lhomme ou de la femme quil souhaite tre, dans une attente de la relation lautre, notamment en matire de genre et de sexualit. Ladolescence ne se confond jamais la seule pubert, surtout dans nos socits o lon est un adolescent de plus en plus tt et o on le reste de plus en plus tard. Le jeune com-mence se dtacher de la tutelle de ses parents et voler de ses propres ailes, crer son propre rseau de sociabilit. Il sefforce de borner symboliquement son espace intrieur et extrieur, dtablir les limites de sens pour se sentir exister sans tre envahi. Il dveloppe une vie secrte inaccessible ses parents travers ses amitis, ses amours, ses loisirs, son journal intime ou son blog, les rseaux sociaux, les pseudonymes quil prend, etc.

Les parents jouent un rle essentiel de contenance (containing) et de soutien (holding) affectif lors de ce passage, tout en maintenant une bonne distance souvent mise en dfaut. Cet accompagnement qui reconnait la diffrence de chaque enfant tout en assu-mant les responsabilits parentales dducation et de protection nest plus toujours de mise aujourdhui o nombre de jeunes en viennent ne plus sautoriser que deux-mmes sur le fond dune dfaillance des parents. Lautorit paternelle, appuye sur une trans-mission de limites de sens travers une figure dauto-rit, et une parentalit qui marque les diffrences de gnrations, reculent aujourdhui devant une forme de socialisation fonde sur une galisation des rap-ports parents-enfants, des droits et des devoirs par-tags, une ngociation permanente de la marge de manuvre des uns et des autres. Avec des enfants

et contraint lassomption dune identit personnelle et sexuelle, alors que pour certains rien ne vient appuyer moralement cette mtamorphose. Le jeune a parfois le sentiment que ni la ralit extrieure du lien social, ni sa propre ralit psychique ne sont sous son contrle, il est en qute passionne de limites de sens pour savoir enfin qui il est et stablir en soi. Lune et lautre le poussent dans ses retranchements sans quil puisse sen approprier les termes en toute confiance. En mme temps quil cesse de se reconnatre, le jeune perd les certitudes de lenfance et le holding familial qui lenveloppe de sa scurit ; les significations du monde qui lentoure lui chappent en partie. Do cet ge les rougeurs, les gaucheries, les timidits, les rires dfensifs, lintellectualisation, etc. qui tmoignent de sa maladresse assumer la personne quil est devenu aux yeux des autres et celle quil pressent en lui mais quil cherche encore.

Le got de lobscne, alors si courant, est un compro-mis entre le dsir de grandir, en montrant sa