Contrôle des résidus : exemple des antibiotiques dans les aliments au Sénégal

download Contrôle des résidus : exemple des antibiotiques dans les aliments au Sénégal

of 28

  • date post

    20-Jan-2016
  • Category

    Documents

  • view

    51
  • download

    0

Embed Size (px)

description

Contrôle des résidus : exemple des antibiotiques dans les aliments au Sénégal. R. BADA ALAMBEDJI1 , A.J. AKAKPO1, A. TEKO-AGBO1, B . CHATAIGNER2, A.STEVENS2 et B. GARIN2. 1 Ecole Inter-Etats des Sciences et Médecine Vétérinaires de Dakar 2 Institut Pasteur de Dakar, 36, Avenue Pasteur B. - PowerPoint PPT Presentation

Transcript of Contrôle des résidus : exemple des antibiotiques dans les aliments au Sénégal

  • Contrle des rsidus: exemple des antibiotiques dans les aliments au Sngal

    R. BADA ALAMBEDJI1, A.J. AKAKPO1, A. TEKO-AGBO1, B. CHATAIGNER2, A.STEVENS2 et B. GARIN2.1 Ecole Inter-Etats des Sciences et Mdecine Vtrinaires de Dakar2 Institut Pasteur de Dakar, 36, Avenue Pasteur B

  • PLANINTRODUCTIONMATRIEL ET MTHODESRSULTATSDISCUSSIONCONCLUSION-RECOMMANDATIONS PERSPECTIVES

  • INTRODUCTIONAu Sngal: Systme dlevage principalement extensif mais aussi intensifEn 2000, sur 121 000 tonnes de viande; 22% reprsentent les viandes de volailles, 48% de viande bovine, 25 % de viandes ovine et caprine, et 5% de viande porcine (Source: DIREL 2000)production de ces denres est soumise des alas conomiques et sanitaires Utilisation dantibiotiques titre thrapeutique ou promoteur de croissance

  • INTRODUCTIONQuantits dantibiotiques consomms dans les filires animales pas prcises. Rglementations (dtention, distribution et utilisation connaissent un retardDe nombreux leveurs traitent leurs animaux sans notions sur les conditions et les quantits administrer ou les dlais dattenteLutilisation sans contrle des ATB formation de rsidus risques pour le consommateur

  • INTRODUCTIONLes risques potentiels lis la prsence des rsidus risques cancrignes (Nitrofuranes) risques allergiques (Pnicillines, Streptomycine) risques toxiques (Chloramphnicol) modification de la flore intestinale (Ttracyclines) slection de bactries rsistantes aux antibiotiques (plusieurs antibiotiques). Antibiorsistance importante au Sngal checs thrapeutiques en Mdecine humaine et vtrinaire

  • INTRODUCTIONpeu dinformations sur la prsence des rsidus dantibiotiques dans les viandes commercialises Lobjectif principal des investigations menes :tablir une premire base dinformations participer la sensibilisation sur ce problme mconnu

  • MATRIEL ET MTHODESSites et priodes des tudes Rgion de Dakar et accessoirement celle de ThisEtude 1 (2001-2002): Service de Microbiologie/EISMVEtude 2 (2003): Service de Pharmacie Toxicologie en collaboration avec AFSSAEtude 3 (2003): Institut Pasteur de Dakar/ DIREL SngalEtude 4(2003-2004): Service de Microbiologie/EISMV

  • MATRIEL ET MTHODESTableau 1: chantillonnage et prlvements

  • MATERIEL ET METHODETableau 2: Mthodes utilisesCCM: Chromatographie sur Couche MinceCHLP: Chromatographie Liquide Haute PerformanceCG/SM-SM: Chromatographie Gazeuse couple la Spectromtrie de MasseLC/SM-SM: Chromatographie Liquide couple la Spectromtrie de Masse

    Etude 1:BADA et al [1]Etude 2: ABIOLA et al [2]Etude 3:CHATAIGNER et al [3]Etude 4:NKAYA-TOBI [4]

    4 Botes- Btalactamines et Ttracyclines- Sulfamides-Aminosides- Btalactamines et Macrolides STAR,CCM(sulfamides)CHLP(sulfamidesCL/SM-SM (sulfamides et ttracyclines)CG/SM (chloramphnicol)CL/SM-SM (Nitrofuranes)4 Botes- Btalactamines Ttracyclines- Sulfamides-Aminosides- Btalactamines et Macrolides 4 Botes- Btalactamines Ttracyclines- Sulfamides-Aminosides- Btalactamines et Macrolides

  • Tableau 3: Rsultats globaux obtenus sur les viandes et abats de volailles RSULTATS

  • RSULTATS

    Figure 1: Rsultats obtenus avec les viandes rouges (tude 3)

    Graph2

    4258

    1189

    positif

    ngatif

    Espce

    %

    Rpartition des positifs en rsidus suivant l'espce: tude3

    Feuil1

    Bovins5842

    ovins8911

    Feuil1

    00

    00

    positif

    ngatif

    Espce

    %

    Rpartition des positifs en rsidus suivant l'espce: tude3

    Feuil2

    Feuil3

  • Tableau 4: Rsidus dantibiotiques dtects par la mthode des quatre botes RSULTATS

  • RSULTATS

    Figure 2: Antibiotiques dtects par la mthode des quatre botes

    Graph1

    0.6250.16670.1250.0833

    0.770.26770.08660.0787

    Feuil1

    Etude 3Etude 4

    62.5%77.00%

    16.67%26.77%

    12.50%8.66%

    8.33%8%

    Feuil1

    0000

    0000

    Feuil2

    Feuil3

  • RSULTATS

    Tableau 5 : Rsidus dantibiotiques dtects et /ou identifis dans ltude 2

  • RSULTATS

    Tableau 6 : chantillons rsidus dpassant la LMR (tude 2)

    * : FAO/OMS (1996)

  • DISCUSSION

    Limite de lchantillonnageLes tudes 1,3, et 4 ont port sur un nombre dchantillons de viande de volailles comparable (91 pour ltude 1 et 100 pour les 2 autres). Nombre favorable une tude statistique mais peut paratre faible vu la quantit de poulets produite et consomme Dakar Ltude 2 (ciblant surtout les molcules interdites), a port sur un chantillon plus rduit (37 chantillons). Lchantillonnage relatif aux viandes bovines, avec un nombre dchantillon plus lev est en accord avec les spculations concernes.

  • DISCUSSION

    Limite de lchantillonnage choix de la rgion de Dakar car zone o sont concentrs la plupart des levages avicoles semi-intensifs et dont les abattoirs accueillent les ruminants provenant des diverses rgions

    Ncessit dtendre ltude toutes les rgions du Sngal ) pour une meilleure reprsentativit des rsultats.

  • DISCUSSION

    Mthodes danalyses mthodes utilises sont celles dveloppes et valides par lAFSSA. mthode des quatre botes = technique simple, relativement rapide, surtout pas chre, dtecte simultanment plusieurs familles dantibiotiques mais mthode qualitative de dpistagemthodes chromatographiques (HPLC, CL/SM-SM..) = identification et dosage mais ncessit dun quipement plus lourd, technicit plus avance

  • DISCUSSION

    Comparaison des rsultats

    tudes 1, 3 et 4 sur la viande de volaille: mme technique danalyse, mme nombre dchantillons, mais des rsultats diffrentsPourcentage plus lev dans tude 4 (20%): peut sexpliquer par la priode des prlvements = priode de forte productionDans tude 2: recherche de molcule interdite, chantillon rduit et 43% de positifs lev : combinaison de plusieurs techniques, matrices diffrentes (foie et gsier)

  • DISCUSSION

    Comparaison des rsultats

    tude 2 (ABIOLA et al)a rvl la prsence dans ces matrices, de molcules interdites (nitrofuranes et chloramphnicol) et concentrations en Sulfamides et en Ttracyclines, suprieures aux LMR fixes par la FAO et lOMS lenqute ralise dans tude 1 (BADA et al) a rvl lutilisation anarchique des antibiotiques par un personnel non qualifi.insuffisance de contrle ou de surveillance des pratiques dutilisation des mdicaments vtrinaires par les services officiels.

  • DISCUSSION

    Comparaison des rsultats

    Dans tudes 3 et 4 : discordance entre rsultats denqute et rsultats au laboratoire

    Terrain:Sulfamides et Ttracyclines

    Laboratoire:Bta-lactamines et macrolides

    Explication de la discordance

    Non fiabilit des renseignements fournis

    Inconvnients de la mthode des quatre botesPolycontaminations observes dmontrent une diversit dusage en terme de molcule et le recours des associations dantibiotiques.

  • DISCUSSION

    Comparaison avec dautres tudes

    Nos tudes: pourcentage le plus lev = 43%

    KRIBEL au Maroc en 1998: 92% des chantillons dufs et de chairs de poulet contenant des rsidus de nitrofuranes avec des teneurs plus basses

    AL-GHAMDI et al en 2000 (en cherchant des rsidus de ttracyclines) ont trouv 69,7% de rsidus dantibiotiques dans les poulets de chair en Arabie Saoudite.

    En Europe, une tude multicentrique mene en 1999, avait donn un rsultat maximum de 4,9% au Luxembourg et un rsultat minimum de 0,03% au Danemark.

  • CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS

    Ces diffrentes investigations montrent que les rsidus dantibiotiques sont prsents dans les viandes commercialises Dakar

    Vu la forte proportion de rsidus dtects, et la prsence de certaines molcules interdites, les consquences sur la sant humaine sont proccupantes

  • CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS

    Recommandations aux pouvoirs publics

    Rglementer les conditions d'utilisation des antibiotiques conformment aux normes internationales

    Sensibiliser sur les dangers de l'utilisation anarchique des substances activit anti-microbienne pour la sant publique.

    Mettre en place un programme national de contrle permanent de la qualit des viandes (des rsidus d'antibiotiques et rsistance bactrienne)Rglementer la qualit et la scurit sanitaire des denres alimentaires d'origine animale dans les tats africains (Exemple: harmonisation des lgislations pharmaceutiques vtrinaires au sein de lUEMOA

  • CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS

    Recommandations aux pouvoirs publicsRenforcer les capacits analytiques des laboratoires de la zone UEMOA, pour le contrle des rsidus de mdicaments vtrinaires dans les aliments

    Recommandations aux vtrinairesobserver plus de rigueur dans la prescription des mdicaments, sensibiliser davantage les leveurs sur les rgles respecter pour une utilisation raisonne des antibiotiques

  • CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS

    Recommandations aux leveurstre sensibiliss sur les dangers que reprsentent les rsidus dantibiotiques afin dtre amens ne plus les utiliser abusivement et en laisser la responsabilit aux vtrinairesRespecter les dlais dattente prescrits et tenir des fiches dabattage facilitant le contrleRecommandations aux consommateurs tre vigilant en sinformant sur les risques associs aux rsidus dans les denres refuser les pratiques susceptibles de nuire leur sant.

  • PERSPECTIVES

    Renforcer les capacits analytiques des laboratoires de lEISMV (quipement pour mthodes chromatographiques)Entreprendre des tudes dans les autres pays membres de lEISMV ou non membres

    Mettre la disposition des pays lexpertise dveloppe

  • REMERCIEMENTS