Conference relations numeriques

of 71/71
Les relations des jeunes sur le web Risques et usages Julien Lecomte Université de Paix asbl
  • date post

    08-Jul-2015
  • Category

    Education

  • view

    402
  • download

    1

Embed Size (px)

description

Conférence donnée le 18/11/2014 au Forum des innovations en éducation (Schola ULB, Bruxelles) et le 09/12/2014 (Namur) pour l'Université de Paix asbl. Les jeunes passent désormais une partie de leur temps sur les réseaux sociaux. Tablettes, PC ou smartphones, les médias numériques occupent une grande place dans le quotidien. Quels sont leurs impacts sur les relations ? Dans cette présentations, nous exposons tout d’abord quelques idées reçues classiques à l’égard d’Internet et de ses usages. Ensuite, nous passons en revue plusieurs pratiques typiques des jeunes sur le web. A partir de ces observations, nous identifions des repères pour comprendre comment les technologies modifient (ou non) nos rapports sociaux. Enfin, nous formalisons un ensemble de pistes pour aborder la relation à travers ces nouveaux médias, non seulement au niveau des jeunes, mais aussi des adultes : comment prévenir les malentendus sur le web ? Comment y gérer un conflit ? Quelles sont les choses qui diffèrent par rapport à la vie « IRL » (In Real Life, « dans la vraie vie ») ? Tous ces moments seront accompagnés d’exemples illustratifs et études de cas.

Transcript of Conference relations numeriques

Les relations 2.0 Relations connectes

Les relations 2.0Relations connectesPar Julien Lecomte, le 09/12/2014Universit de Paix asblPlan #RelationsWebUPInternet en chiffresIdes reuesPratiques et usagesPistes pour des relations (plus) harmonieuses / sereines sur le webBibliographieJulien Lecomte

31. Internet en quelques chiffres#RelationsWebUP @UniversitepaixUtilisation dInternet (2014) 35 % de la population mondiale4,8 h / jour via un ordinateur, 2,1 h via un mobile

Source : http://www.blogdumoderateur.com/chiffres-internet/ Rseaux sociaux (2014)

1,32 milliard

241 millions

187 millions

Source : http://www.domo.com/learn/data-never-sleeps-2 2. Ides reues#RelationsWebUP @Universitepaix

La technologie rend asocial

Internet est un monde part, dconnect du rel

Les technologies nous transforment radicalement

Internet, ce nest que du virtuel

Image du film Her (2014) 3. Pratiques et usages#RelationsWebUP @UniversitepaixImage de soi : le selfie (1)

Image de soi : le selfie (2) Une mode passagre ?Dabord une possibilit technique Un acte narcissique ? Le contexte est important (lieu, autres personnes prsentes, etc.) : fonction mmorielle de la photo (jy tais)Une ralit multipleUne dimension de partage, de diffusionImage de soi : vie prive, intimit et rputation Une attention permanente ?Perdurabilit (relative), coute indiscernable et investigabilitLe cas de Marc L*** dans Le Tigre (2009) tre absent des rseaux sociaux peut soulever bien des soupons (2012)Soyez net sur le net

Image de soi : e-reputation et personal branding (1)

Image de soi : e-reputation et personal branding (2)

Comicalconcept.com (2011)Les vnements de vie sur Facebook (2014)Image de soi : e-reputation et personal branding (3)

Image de soi : enjeux (1)Vie prive et surveillance50% des parents amricains sont sur Facebook pour surveiller leurs enfants (2013) Enjeux socitaux (un autre dbat)

Image de soi : enjeux (2)Estime de soiThe comparing trap (2011)Echecs tabous ? Russites minimises ?Connaissance de soi et comparaison : image voulue, image donne, image perueImportance du regard des autres et de lappartenanceLe like, les abonns et les partages comme units de mesure ?

Relations interpersonnelles : importance du non verbal (1)

Relations interpersonnelles : importance du non verbal (2)Bonjour. Jaimerais te voir dans mon bureau dans une heure pour discuter.

Bonjour! Jaimerais te voir dans mon bureau dans une heure pour discuter

Relations interpersonnelles : importance du non verbal (3)Source : Gad Elmaleh, Spectacle Papa est en haut

Relations interpersonnelles : importance du non verbal (4)La relation est quelque chose qui ne dpend pas uniquement de ce qui est ditCest vrai galement en dehors des rseaux sociaux

Relations interpersonnelles : importance du non verbal (5)Importance de limage (photos, vidos, etc.) dans la communication

Relations interpersonnelles : importance du non verbal (6)Faits & interprtationsMme le contenu lexical (les mots) le plus neutre peut impliquer des jugements, des penses, des interprtations et des effets, en lien avec un contexteIl ne suffit pas dtre trs factuel pour tre sr de bien se faire comprendre

Relations interpersonnelles : importance du non verbal (7)Rendre explicite, sur les rseaux sociaux, cest peut-tre rendre plus analogiqueEnjeu de reconnaissance du non-verbal (Cf. Impact de 5 jours sans cran sur les performances de pradolescents)Des lieux dun oral critRelations interpersonnelles : des spcificits (1)De la diversit culturelle ?Lappartenance identitaire et les proches priment

Illustration : Le paradoxe de Google Street View (2014)

Relations interpersonnelles : des spcificits (2)AnonymatInvisibilitCaractre asynchrone (vous le verrez plus tard)Introspection (cest juste dans ma tte)Caractre dissociatif (cest juste un jeu)Fait de minimiser son autorit (tout propos est gal un autre)

// Role Playing

GUILLAUD, H., Danah Boyd: ce quimplique de vivre dans un monde de flux, in Internetactu.net, le 06/01/2010.

Relations interpersonnelles : discussions et dbats sur le web (1)

Relations interpersonnelles : discussions et dbats sur le web (2)Codes, langages et culturesDifficult de dcoder certains messages = plus lie un dcalage culturel que technologique. De tous temps, les usages dpassent la langue (ex. le verlan)Question des formats (didnt read lol)Cot spectaculaire des changes (parce que publics) Les spectateurs passifs (audience indiscernable)Relations interpersonnelles : discussions et dbats sur le web (3)Rhtorique ++Comptition et autres attitudes possibles en conflitsConflit et dsaccordNous sommes face un problme commun. Pouvons-nous nous mettre daccord? Comment le dpasser?

Relations interpersonnelles : drives et violence (1)

Relations interpersonnelles : drives et violence (2)Une autre visibilit, parfois publique (et sans filtre) du phnomneCot spectaculaire des changesLe rle des tmoins

Relations interpersonnelles : drives et violence (3)Un nouveau territoire o se prolongent aussi les relations problmatiques (a ne sarrte jamais ?)

Sur la question du harclement en ligne et de ses consquences parfois dramatiques :

- Lien avec GUILLAUD, H., Danah Boyd: ce quimplique de vivre dans un monde de flux, in Internetactu.net, le 06/01/2010. Anonymat Invisibilit Caractre asynchrone (vous le verrez plus tard) Introspection (cest juste dans ma tte) Caractre dissociatif (cest juste un jeu) Fait de minimiser son autorit (tout propos est gal un autre)// Role Playing => Nouvelles formes de harclement, aussi de la part dinconnus qui ne saisissent pas ncessairement les consquences possibles de leurs actes et de leurs discours. Pas seulement un terrain qui se prolonge, mais galement de nouveaux terrains (exemple de Ask.fm : http://www.huffingtonpost.fr/joelle-menrath/adolescents-askfm-langage_b_4473596.html)

Ladolescence est galement une priode particulire de rapport aux pulsions de vie et de mort : test des limites, thme prsent dans leurs changes (ex. : va te pendre).

Plus de 800 000 personnes par an meurent en se suicidant et le nombre des tentatives est encore beaucoup plus lev.Chaque anne, des millions de personnes sont donc confrontes des pertes cruelles dues des suicides. Ces dcs peuvent intervenir nimporte quel ge de la vie et le suicide reprsentait la seconde cause de mortalit chez les 15-29 ans dans le monde en 2012. En Belgique, entre 1000 et 1500 suicides par an.Source : OMS - http://www.who.int/mental_health/prevention/suicide/suicideprevent/fr/ => Visibilit du phnomne, malheureusement rpandu chez les adolescents. Cela ne relativise aucunement la responsabilit des harceleurs ou la gravit des consquences possibles du harclement en ligne, mais montre que cela sinscrit dans une problmatique globale : importance de ne pas cristalliser le phnomne sur une seule de ses dimensions (risque le cas chant de rater le coche en termes de sensibilisation, de prvention ou dintervention).364. Pistes pour des relations (plus) harmonieuses / sereines sur le web#RelationsWebUP @UniversitepaixLiens avec la gestion de conflits (1)Communiquer les motions et la relationDigital-analogique: des propos plus analogiques peuvent tre plus explicites (une image vaut parfois mieux quun long discours)Mtadiscours sur la relation, sur les motionsEx. smileys = indicateurs motionnelsLes motions sont bien relles (=/= virtuelles)Ex. contagion motionnelle sur FacebookLiens avec la gestion de conflits (2)Faits-jugements: les rcepteurs interprtent les messages effort d'interprtation et/ou de se distancier par rapport ses propres interprtations(// recadrage positif)Ce qui se passe =/= seulement les faitsPosture empathique avec les rcepteurs: se mettre leur place pour comprendre au-del de ce qui est dit, mais sans sur-interprter (hypothses)(// coute active)La question du format, peu propice aux dveloppements longsQuid des messages clairs (assertivit)?Liens avec la gestion de conflits (3)Estime de soiImage de soi compare aux autresLe like et les partages comme units de mesure?Course frntique aux jaime ?Addictions ?Exprience de la bote conditionnement rcompense alatoire (B. F. Skinner, 1930s)

Liens avec la gestion de conflits (4)Attitudes en conflits et dbatsPar rapport aux dbats : rponse froid / lcher priseAttitudes en conflits, aussi sur le web : comptition / accommodation / repli / collaboration (mais dfaut de coopration...)Enjeu de prise de parole publique (assertivit web)(s)affirmer sans casser, dans une optique constructive et dans un contexte de communication publiquePistes pdagogiques (1)Objectif pdagogique > choix du supportOn ne fait pas du rseau social pour faire du rseau socialQuel est lobjectif pralable?

Exemple: crer un groupe Facebook pour parler de la vie en classe ou faire du lien a peu de sens (cela ne correspond pas lusage)

Faire un blog, un wiki ou autre sur un sujet thmatique et aliment par tout le monde a plus dimplications en termes de coopration, tout en tant en cohrence avec les missions ducatives. Cela ncessite de se mettre daccord sur plusieurs aspects.Pistes pdagogiques (2)Apprentissage des consquences (mme non dsires) de nos messagesComprhension de comment fonctionne la communication (mdiatique)Croyances, destinateurs et destinataires, intentions, effets, contexte, code(s), usages, etc.Choisir ses audiences et ses messages de manire raisonne, notamment (pour son image, pour tre pertinent / intresser, pour ne pas heurter, etc.)Les rseaux sociaux comme lieux de cooprationQuestion des rgles pour vivre ensemble5. Bibliographie#RelationsWebUP @UniversitepaixBibliographie6 cls pour comprendre comment vivent les ados sur les rseaux sociaux, Le Monde, 2014.Ccile BOLESSE, 50% des parents amricains sont sur Facebook pour surveiller leurs enfants (01.NET), 2013.BOYD, D., Social Network Sites: Public, Private, or What?, Knowledge Tree 13, 2007. [Traduction franaise disponible] Article cit in COLLARD, Y., Rseaux sociaux, espaces publics comme les autres?, Media Animation, 2012.CASILLI, A., Trois ides reues sur Internet, Scienceshumaines.com, 2011.Comparing income with peers causes unhappiness in BBC (en)COLLARD, Y., Selfies pour moi et moi pour tous, Media Animation, 2014.CSEM (dir.), Education aux mdias en rseaux: la socialisation numrique, CSEM: Bruxelles, 2013.DE LONG, T., The Comparing Trap, 2011.tre absent des rseaux sociaux peut soulever bien des soupons (2012) - Le cas de Marc L*** dans Le Tigre (2009)GERLACHE, A., Le langage SMS bouscule la ponctuation! Non? Si, 2013.GUILLAUD, H., Danah Boyd: ce quimplique de vivre dans un monde de flux, Internetactu.net, 2010.ROTHMAN, J., We dont learn from our Facebook friends, 2011. Recension (Scoop.it) : Facebook nous rend malheureux, 2011.Rseaux sociaux : Les ados protgent mieux leur intimit que leurs parents [entretien avec le sociologue Pierre Merckl], LExpress, 2014.Tout le monde est plus heureux que vous, Psychomedia.qc.ca, 2010.The Antisocial Network / Is facebook making us sad ?, The Financial Times (en), 2010.UHLS, Y. T. et al., Five days at outdoor education camp without screens improves preteen skills with nonverbal emotion cues, Computers in Human Behavior Volume 39, 2014.Merci !#RelationsWebUP @Universitepaix