Conférence du BTS au Salon de l'Entreprenariat 2014

Click here to load reader

  • date post

    20-Oct-2014
  • Category

    Business

  • view

    213
  • download

    3

Embed Size (px)

description

Conférence du BTS au Salon de l'Entreprenariat 2014 www.se.tn

Transcript of Conférence du BTS au Salon de l'Entreprenariat 2014

  • Salon de lentreprenariat 4-5 Mars UTICA

    La BTS au service dune nouvelle gnration de T.P.E

    Mohamed KAANICHE

  • *

    La contribution de la T.P.E dans la croissance conomique et la promotion de lemploi na pas besoin dtre prouve. Elle peut sapprocher, voir mme dpasser dans plusieurs pays celle du secteur des PME.

    La T.P.E joue un rle dune grande importance pour lamlioration des quilibres :

    - sociaux en contribuant la cration de sources de revenus et la rduction de la pauvret,

    - rgionaux en fixant les populations et en limitant lexode rural,

    - technologiques en consolidant les relations entre les systmes de production classiques et modernes

  • *

    La T.P.E occupe une place de choix dans le nouveau dispositif conomique et constitue une solution approprie plus dun titre par:

    - sa capacit dadaptation aux changements et mutations conomiques et sociales ;

    - son rle dans la cration des postes demplois faible cot ;

    - sa contribution la cration de richesses et lquilibre rgional ;

    - sa contribution une rpartition quitable des revenus et lmancipation des couches sociales vulnrables.

  • *

    Malgr cette pr-pondrance, le financement de la T.P.E reste en da des objectifs attendus. Les donnes disponibles montrent quen moyenne seulement 5% des encours globaux des crdits bancaires sadressent la T.P.E.

    Lanalyse rvle que les principaux motifs de rticence des banques pour le financement des T.P.E portent sur :

  • *

    - Diversit du monde de la T.P.E;

    -Linsuffisance voire labsence de garanties relles ;

    - Linsuffisance des fonds propres ;

    - Linsuffisance des informations financires et

    commerciales sur la T.P.E.

    Cest ainsi que plusieurs expriences et initiatives ont vu le jour travers le monde visant la mise en place de mcanismes de financement plus appropris favorisant linclusion financire de tous les segments socio-professionnels.

  • *

    sagissant de la Tunisie, La BTS cre en 1997 occupe une place importante au sein du dispositif de financement de la T.P.E. Il sagit:

    Dune banque de mso-finance avec: Une faon diffrente de financer. Une approche base sur le partenariat.
  • Une faon diffrente de financer

    Base sur:

    Une approche inclusive : Cible toutes les catgories socio- professionnelles Finance tous les secteurs d'activit: Agriculture, Petits mtiers, Service, Artisanat Dispose dun rseau dagence implante dans toutes les rgions (une agence par gouvernorat ) Des rponses spcifiques des initiatives d'entreprenariat et des besoins de financement trs varis.

    *

  • IL sagit dun mcanisme d'intgration professionnelle de personnes en risque d'exclusion en raison dinsuffisance de garanties relles ou de difficults spcifiques. Dun facteur de fixation des populations en milieu rural par le biais de micro-projets et de cration de sources de revenus. Des conditions de financement appropries : Des crdits adapts avec les caractristiques suivantes :

    * Un plafond de crdit de 100 m D et 150 m D pour les

    diplms de lenseignement suprieur

    *

  • *

    Crdits moyen et long terme sur une priode allant jusqu 11 ans. Financement allant jusqu 90% du cot dinvestissement . Possibilit de bnficier dun diffr de remboursement. Modalits de remboursement adaptes en fonction de la rentabilit attendue de l investissement. Des crdits pour financer des compagnes saisonnires.Des crdits de gestion en fonction des activits.

    La BTS est plus quun tablissement financier, cest un outil pour le dveloppement du secteur de la T.P.E et la promotion de lemploi.

  • Une approche base sur le partenariat

    travers:

    - Une contribution spcifique tenant compte de son expertise ,ses ressources et son savoir faire pour raliser des objectifs communs en matire de promotion de lentreprenariat et lemploi.

    4 types de partenaires.

    2.1 Des partenaires daccompagnement:

    Il sagit de partenaires sectoriels qui accompagnent la banque en matire didentification de crneaux porteurs , d tude de projets, dassistance technique et de suivi des projets (structures spcialises, ppinires dentreprises, centres daffaires)

    *

  • 2-2 Des partenaires de financement

    Constitus des bailleurs de fonds travers des lignes de financement ou des crdits bancaires (Ministre de lEmploi et de la Formation Professionnelle, B.I.D, FADES)

    2-3 Des partenaires de Co-financement

    Il sagit de mcanismes qui interviennent pour boucler un schma de financement sous forme de subventions ou dotations remboursables (fonds damorage, souk at-tanmia, etc).

    *

  • 2.4 Des partenaires avec la socit civile

    Des AMC refinances par la banque pour accorder des micro crdits pour le compte de l Etat. Des organisations professionnelles qui interviennent pour appuyer les clients de la banque par des services non financiers.

    *

  • *

    Bilan des ralisations :

    Lanalyse des ralisations de la banque depuis sa cration fin 2013 dgage les principales donnes suivantes:

    Financement globalGlobal2013Nbre de crdits137 6619 947Montant des crdits915,5103,4Cot dinvestissement1 280,8142,3Nombre demplois crer230 00017 500
  • *

    Financement dune nouvelle gnration de promoteurs: (diplms de l enseignement suprieurs)Global(Montant en MD)Nbre. Crdits 27 588(20%)Montant des crdits349,8(38,2%)Cot d investissement529,9(41,4%)
  • *

    3- Sur le plan appui au dveloppement de nouvelles activits:

    La BTS a contribu au dveloppement dun certain nombre dactivits ou secteurs dactivit au profit des diplms de l enseignement suprieur et des centres de formation professionnelle dont on peut citer:

    - Secteur de la sant (3400): cabinets de mdecine et radiologie

    Secteur de lducation (4500): et de la formation professionnelle

    * coles de formation (y compris les auto-coles) ;

    * coles denseignement priv.

    - Secteur de lInformatique , de la communication et de lexpertise (12500) : projets relevant de linformatique de la communication, cabinet de conseil, dtude et daudit.

  • *

    4- Sur le plan effets conomiques indirects

    En plus des effets directs, la BTS contribue dune manire indirecte au dynamise du dveloppement rgional et la croissance conomique du pays dune faon gnrale, notamment travers :

    - Le volume des fonds dbloqus au profit des fournisseurs pour la partie quipements estims 50M.D/an (on compte 2000 fournisseurs qui travaillent avec la banque)

    - Le nombre de locaux mobiliss par les nouvelles installations estim 5000 /an

    - Lappui aux efforts de promotion de la culture entrepreneuriale et du travail indpendant.

    - Laccompagnement des programmes de formation, dinsertion et de mise niveau des jeunes diplms.

  • *

    Si laccroissement des financements par la banque ces dernires annes a permis de satisfaire la demande croissante des crdits notamment pour les diplms de lenseignement suprieur, dautres besoins dordre qualitatif simposent dans lactivit de la banque pour la prochaine tape afin de garantir la prennit et la survie des projets financs.

    Dans ce cadre, il est noter que ltude dvaluation des mcanismes de financement de la TPE ralise par le Ministre de la Formation Professionnelle et de lEmploi avec lappui technique de la Banque Mondiale a dgag les principaux rsultats suivants :

  • *

    - le taux de survie des projets est de 70% ce qui se

    rapproche des normes dans ce domaine.

    - le nombre de postes demploi cres par projet est de

    lordre de 1,2.

    - la qualification du promoteur est un facteur de longvit lorsque le promoteur a exerc une profession en relation avec la nature de lactivit du projet, la dure de vie moyenne de son projet augmenterait de 33,7%

  • *

    - les difficults les plus frquentes se rapportent essentiellement :

    - Au march : 55% des promoteurs enquts avaient cit en premier lieu cette difficult ;

    - A la concurrence : elle est plus intense dans les rgions les plus urbanises o les activits similaires celles finances par la BTS sont suffisamment dveloppes ;

    - Au loyer lev ;

    - Au prix lev des matires premires ;

    .

  • *

    - Au caractre rptitif des projets financs : sept activits parmi toutes celles qui ont t finances par la banque accaparent 60% des concours de financement, il sagit en loccurrence des activits dlevage bovin laitier, du textile, de la coiffure, de la menuiserie, du commerce, du btiment et des travaux de maintenance.

    - A linsuffisance de fonds de roulement pour financer le cycle dexploitation.

  • *

    Ainsi la qualit du portefeuille, la viabilit des projets et laccompagnement des promoteurs constitueront les priorits de la stratgie de la banque dans les prochains mois.

    Cette stratgie sera focalise essentiellement autour de six axes :

    1er Axe :Ciblage des interventions de la banque vers des crneaux porteurs rentables, viables et gnrateurs demplois en fonction des spcificits rgionales et locales.

  • *

    2me Axe : - Mise la disposition de la clientle de la banque de nouveaux produits d'pargne, de crdit, d'assurance et de prestation rpondant leurs besoins spcifiques par la transformation progressive des cellules rgionales de crdits en un vrai rseau dagences bancaires..

    3me Axe: - Promouvoir de nouvelles formes dentrependre (entreprise solidaire) et de nouveaux crneaux (conomie verte).

    4me Axe: - Ciblage des interventions de la banque vers le financement structur et intgr dans le

    cadre de conventions de partenariat avec les

    professionnels dans les diffrents secteurs

    dactivit (fdration professionnelles, coopratives,

    groupement professionnels, centres techniques).

  • *

    5me Axe : - Intgration des interventions de la banque autour des projets effet multiplicateur locomotive pour la cration de plusieurs micro-projets rentables satellitaires.

    6me Axe: - Promotion du financement de filires en fonction des spcificits rgionales et locales (approvisionnement, production, commercialisation)

  • *

    En conclusion la russite et la mise en place de lensemble des axes de cette stratgie ncessite un vritable partenariat avec tous les intervenants approche inclusive travers des interventions cibles, personnalises dans le cadre dune dmarche participative pour atteindre les objectifs assigns en matire de cration demploi, de promotion de linitiative prive, et du dveloppement rgional

    Je vous remercie