comment noUrrIr 9 mILLIards d'IndIVIdUs ? comment nourrir ...· moins que les hommes ne consentent

download comment noUrrIr 9 mILLIards d'IndIVIdUs ? comment nourrir ...· moins que les hommes ne consentent

of 21

  • date post

    10-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    214
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of comment noUrrIr 9 mILLIards d'IndIVIdUs ? comment nourrir ...· moins que les hommes ne consentent

  • comment nourrir9 milliards

    dindividus?Franois de Ravignan

    agroconomiste

    J'espre que nous allons faire ensemble de l'ducation et de la prospective enajoutant la gamme de problmes insolubles que vous avez dj abords depuis ledbut de cette saison celui de la faim dans le monde, qui, pour le moment, n'estpas tellement en voie de solution.

    Je vais parler des paysans, et j'espre qu'il y en a dans la salle.

    Comment nourrir 9 mil l iards d'individus ? Il faut trouver commentnourrir une humanit en croissance alors qu'aujourd'hui nous sommes 6 milliardssur la plante. Ce problme a dj t soulev par Malthus, conomiste britan-nique qui, dans son essai Le principe de la population , en 1798, pose la ques-tion de l'alimentation d'une population en croissance. Son argumentation : leshumains se reproduisent suivant une progression gomtrique, tandis que les res-sources alimentaires croissent selon une progression arithmtique. Il y a donc rapi-dement un divorce entre les deux, ce qui doit aboutir une famine ou une disette, moins que les hommes ne consentent limiter les naissances. Le xvIIIe sicle estle moment o la population de l'Europe commence s'accrotre d'une faon conti-nue. Auparavant cette croissance tait extrmement lente: jusqu'au xvIIe sicle,lorsqu'il y avait une croissance de 2 millions d'habitants supplmentaires enFrance, il y avait bien vite une pidmie qui liquidait ces 2 millions supplmen-taires. A partir de 1700, grce des progrs en agriculture, notamment par la sup-pression de la jachre et par l'introduction de plantes nouvelles importes des pays

    comment noUrrIr 9 mILLIards d'IndIVIdUs ?

    91

    Les Ides contemporaInes

  • d'Amrique Latine, comme le mas et la pomme de terre, on a russi amliorerles rations alimentaires et la population a commenc crotre de faon continue.En 1800, l'Europe, (Russie comprise), comptait 187 millions d'habitants. On par-venait 400 millions d'habitants un sicle plus tard. En 2005, nous arrivons 730 millions d'habitants. Cette croissance envisage par Malthus n'tait pas dutout une vue de l'esprit et le problme pos est bien rel. Comment s'est-il rsolupour l'Europe? D'une part grce aux progrs indniables de l'agriculture au coursdu xIxe sicle (mme si c'est avec quelque exagration qu'on l'a nomm l'ge d'ordes paysans) et aussi par l'migration vers les tats-Unis, vers l'Algrie, les paysdu Maghreb, vers l'Australie. vers 1850, 300 000 personnes par an ont quittl'Europe pour ces pays neufs. Ceci dit, il n'y a pas eu, au xIxe sicle, de grandefamine en Europe sinon celle de l'Irlande entre 1845 et 1847, qui a t prolonge,voire rellement provoque, par une surexploitation des paysans irlandais par leslandlords anglais (les Anglais occupaient l'Irlande cette poque). Ce n'est pas unefamine due un manque d'alimentation. Elle a t dclenche par le mildiou de lapomme de terre, mais si les paysans avaient dispos du bl qu'ils cultivaient eux-mmes, ils auraient support gaillardement le mildiou de la pomme de terre. Cettefamine a t terrible puisque 2 millions d'Irlandais sont morts, 2 millions ont mi-gr et l'Irlande, encore aujourd'hui, n'a jamais rcupr le niveau de populationqu'elle avait avant cette poque.

    Les cris d'alarme.Que dirait donc Malthus devant l'augmentation de la population mondiale

    aujourd'hui ? Il s'arracherait les derniers cheveux qui lui restaient. Quand mon preest n en 1900, il y avait sur notre plante un milliard et demi d'individus. Je suisn en 1935 et il y en avait dj le double, 3 milliards, et quand mon petit-fils estn il y a deux ans, nous tions 6 milliards. Pour 2050 on nous annonce, selon deshypothses relat ivement incontestables, 9 10 mill iards d' individus.Priodiquement, devant cette croissance extrmement rapide de la population mon-diale au xxe sicle, se sont dclenchs des cris d'alarme. L'un des premiers a tcelui de mon matre Ren Dumont qui, en 1966, a crit avec Bernard Rozier lelivre nous allons la famine. L'argument de ce livre tait que les agriculturesmodernises ont beaucoup trop tendance produire des biens pour l'agro-industrie,dans un souci de rentabilit et non dans un souci prioritaire de nutrition. On puiseles sols, on surutilise l'eau, et l'on cultive des plantes non prioritaires. Dix ansaprs, (1964), c'est un autre professeur de l'Institut Agronomique, JosephKlatzmann, qui crit nourrir 10 milliards d'hommes ? Klatzmann considrait leschoses trs globalement, n'entrant pas dans le dtail pays par pays, mais faisait uncalcul de technocrate partir des ressources existantes, des techniques utilisables,de la croissance des populations. Il en concluait qu'il serait difficile de nourrir10 milliards d'hommes en 2050. Pourtant, malgr ces cris d'alarmes, la productiona cru un taux moyen dans le monde de 2 % par an, ce qui n'est pas mal, (avec cetaux la production double en 35 ans). N'y aurait donc pas lieu de s'affoler? Mais,

    FranoIs de raVIgnan

    92

    Les Ides contemporaInes

  • comment noUrrIr 9 mILLIards d'IndIVIdUs ?

    93

    Les Ides contemporaInes

    malgr cette croissance de la production, la faim s'aggrave, c'est le constat d'au-jourd'hui. En 1974 il y avait 4 milliards d'hommes sur la terre et la FAO nousdisait que 475 millions de personnes taient mal-nutris (soit 12 % de la populationmondiale), Klatzmann disait 2 milliards de mal-nutris. En 2005, il y a 6 milliardsd'hommes et la FAO annonce 800 millions de mal-nutris, (soit 12,5 %).

    Cette croissance de la faim apparat comme un dsordre insupportable dans cexxe sicle considr comme un sicle de progrs continu : c'est un dfi au progrset la modernit. De temps en temps les hommes politiques font de grands dis-cours. M. Kissinger, en 1974, ouvre un congrs de la FAO Rome sur l'alimenta-tion dans le monde et, d'une faon tartuffesque, il annonce que d'ici la fin du sicleplus un enfant au monde n'ira se coucher en ayant faim : nous voyons o nous ensommes aujourd'hui. L'objectif du millnaire serait de rduire de moiti la propor-tion de ceux qui ont faim d'ici 2025. Cet objectif n'est pas trs ambitieux. Nouspasserions de 12 6 % soit 516 millions, davantage qu'en 1974. Le progrs n'estdonc pas considrable.

    Famine, malnutrition et production.Mettons-nous devant cette ralit: qui a faim ? D'abord distinguons la famine et

    la disette. Priodiquement on annonce des famines en Afrique la suite de mau-vaises rcoltes, de guerres, de troubles sociaux. Il faut savoir que la famine estrelativement exceptionnelle. Elle ne touche que 50 millions de personnes dans lespires annes sur les 800 millions de mal-nutris. La malnutrition est beaucoup plusgrave que les famines priodiques. Je ne dis pas que l'on sait trs bien lutter contreles famines priodiques : on envoie des aides alimentaires qui arrivent parfois enretard, l'aide alimentaire n'est pas vraiment donne aux gens qui en ont besoin, elleest gnralement vendue et n'est pas trs efficace. Et s'il est difficile de luttercontre les famines priodiques, il est encore plus difficile de lutter contre la malnu-trition.

    O se localise cette malnutrition? La moiti se trouve en Inde et pourtant l'Indeest le deuxime producteur mondial de bl et de riz. Ce n'est pas le moindre des para-doxes. Par ailleurs les experts disent qu'en Asie les problmes alimentaires ont plu-tt tendance rgresser et que c'est surtout en Afrique que la situation s'aggrave,ainsi que dans les pays du Moyen Orient. Alors, comment s'attaquer ce problme?

    Premire question : la production mondiale est-elle suffisante? Jean Ziegler,(rapporteur spcial des Nations Unies sur les problmes de la faim, et que l'on peutvoir dans le film We feed the World), dit que globalement il y a assez de nourrituresur terre pour les 6 milliards d'hommes que nous sommes, et peut-tre bien davan-tage. Beaucoup d'auteurs ont dit que les ressources de la terre pourraient permettre denourrir beaucoup plus d'habitants. Colin Clark, un conomiste australien, estmme all jusqu' dire que nous pouvions nourrir 35 milliards d'individus. Peut-treserait-ce vrai en gnralisant un rgime hypervgtarien extrmement spartiate.M. Ziegler a globalement raison mais il n'y rien de commun entre le dner que vous

  • FranoIs de raVIgnan

    94

    Les Ides contemporaInes

    avez fait ce soir avant de venir ici et celui d'un paysan indien, il est inutile d'entrerdans le dtail. Dans le monde diplomatique de dcembre il y a un article trs int-ressant fait par un de mes collgues agronomes sur un conomiste tasunien, JaredDiamond, qui dit qu'il y a assez de nourriture dans le monde et qu'il y a seulementun problme de transport et de distribution. Il se met un peu le doigt dans l'il carseuls 10 % de nourriture sont transportes et je ne vois pas qu'en apportant seule-ment des amliorations dans le transport et la distribution on pourrait donner manger tout le monde. linverse, d'autres auteurs disent qu'il faut produire beau-coup plus. Michel Griffon, agronome et directeur de recherche et de formation Montpellier (CIRAD), a crit en 2006 un livre intitul nourrir la plante. CommeKlatzmann, il fait ses calculs avec des hypothses assez vraisemblables qui disentque les gens des pays du Sud amlioreront beaucoup leurs rations alimentaires etque les gens du Nord ne les restreindront pas.

    En outre, nous connaissons une urbanisation croissante: la population desvilles du Monde commence dpasser celle des campagnes ds cette anne. Dans larevue Alternatives Internationales, un trs bon papier sur les bidonvilles note bien

    VOLUTION Priode Pop Active P. A. Industriedes populations actives totale Agricole et servicesentre deux dates(millions d'individus)

    Pakistan 1975-2000 +25 +17 +8

    Brsil 1975-2000 +38 +34 +4

    Inde 1990-2002 +11 +9 +2

    VOLUTION DE LA POPULATION 1970 2005

    Populations (millions d'individus)

    Population totale 3698 6450

    Population active 1714 2990

    dont population agricole 929 1325