Coaching[1]

download Coaching[1]

of 17

  • date post

    21-Oct-2014
  • Category

    Education

  • view

    1.222
  • download

    2

Embed Size (px)

description

 

Transcript of Coaching[1]

Coaching 1

CoachingLe coaching est un accompagnement professionnel permettant dobtenir des rsultatsconcrets et mesurables dans la vie professionnelle et personnelle. A travers le processus decoaching, le client approfondit ses connaissances et amliore ses performances.Diffrentes sortes de coaching existent : coaching en entreprise (business coaching),coaching de vie (life coaching), coaching sportif. Le coaching professionnel se caractrisepar une dontologie dfinie par les fdrations, une posture, des comptences spcifiques,un mode opratoire et des techniques.

Histoire et enjeux du coaching

Histoire du coachingLe coaching (dont l'origine du nom vient de coche), est orient vers l'accompagnement etl'panouissement du client, "le coach".Le coaching est apparu en France et en Europe dans les annes 80 et 90, en provenanced'Amrique du Nord. Il semble que Vincent Lenhardt en soit l'un des prcurseurs enFrance.

Enjeux du coachingLe coaching permet de raliser un accompagnement professionnel[1] . On parle aussid'accompagnement oprationnel ou encore d'accompagnement personnel au changement,hors de la sphre strictement professionnelle.Le coaching se distingue lgrement du mentorat par le niveau d'galit entrel'accompagnant ( coach ) et le client ( mentor ou coach ). Le mentor estgnralement un suprieur hirarchique, a un rle de guide, et agit bnvolement.Deux approches distinguent le coaching du mentorat :

- le lien des techniques de psychologie telles que la PNL, l'Analyse transactionnelleou la Gestalt-thrapie,- le ct marketing de l'emploi du terme anglosaxon, qui a pour but de faire apparatrecette activit sous un aspect dpoussir . Nanmoins, une fois le terme coachingvalid, certains praticiens font remonter ces pratiques jusqu' Socrate avec samaeutique.

Le mentorat est lgrement diffrent car il suppose de la part de l'accompagnant uneposition haute, un statut de guide. Le coach est en position haute sur le processus dechangement, mais en position basse sur le contenu pour aider le client progresser enautonomie. Cependant, la francisation officielle de coaching est mentorat .Il faut aussi distinguer le coaching du conseil et de la psychothrapie. Il faut d'ailleurs aussila diffrencier de certaines idologies qui dclarent l'utiliser : certaines sectes, certainsmouvements se dclarant religieux, et certains mouvements se dclarant philosophiquesutilisent le coaching.Cependant, la philosophie est l'une des racines du coaching, dans la mesure o elle est unexercice autonome de la raison, mme quand celle-ci est guide par le dialogue ou par lamaeutique socratique. Savoir poser les problmes, trouver par soi-mme des solutions

Coaching 2

varies, faire progresser une faon de voir les choses et la vie, font partie intgrante ducoaching comme de la philosophie.

Caractristiques du coachingIl existe diffrents coachings : Le coaching individuel Le coaching d'quipe. Le coaching devie. (ou life coaching) pour les particuliers Le coaching en entreprise.Le coaching peut tre aussi :- un coaching conseil (le professionnel a un rle de conseiller)- un coaching formation (le professionnel a un rle de formateur)- un coaching "pur"Il est essentiel de savoir quel type de coach, on a affaire. Les 2 premiers paraissentparfois plus "rassurants" au dpart pour le client(transfert de savoir ou de savoir-faire duconseiller ou du formateur). Les bnfices sont cependant souvent suprieurs lors d'uncoaching totalement centr sur le client et ses ressources car les changements viendrontvraiment de lui.

Techniques et savoirs-faireAutrefois apanage des lites, des hauts dirigeants puis des hauts potentiels, le coaching sepopularise progressivement et le middle management peut dsormais en bnficierdans un certain nombre de structures et de cas. Ce milieu lui reconnat une efficacit et desrsultats rapides.Diffrentes approches ou disciplines appuient la dmarche de coaching : Le psychanalyste part du principe que le patient trouvera lui-mme la clef de ce quil

cherche. La technique majeure dintervention est le questionnement, parfoisl'interprtation. Ce qui est prohib est de donner des conseils. Une psychanalyse durelongtemps.

Le coach qui se rfre lAnalyse Transactionnelle part du principe que le coach estcapable de changer ses croyances sur lui-mme, le monde et les autres qui lempchentde dvelopper son potentiel. Les techniques majeures dintervention sont ltablissementde contrats relationnels ainsi que lutilisation du questionnement, d'explications, de liensavec la psychologie et la communication. Ce qui est prohib est la manipulation.

Le coach qui se rfre la Systmique ne voit pas la personne du coach comme uneentit en soi, mais comme la composante dun systme relationnel : la relation prime surl'individu. Au moins deux systmes sont alors prendre en compte : le systmecoach/client et le systme client/contexte o le problmese manifeste. Suivant lesapproches, les interventions seront diffrentes (intervention directive, parfoisparadoxale, dans l'approche de Palo-Alto[2] ). Hypothses ou identification de processusparallles, prise en compte du coach comme acteur influent dans la relation (2mesystmique qui s'enrichit du constructivisme mthodologique).

Le coach qui se rfre la PNL part du principe que le coach peut reprogrammer son cerveau pour parvenir ltat dexcellence quil souhaite. Les techniques majeuresdintervention sont la visualisation de ltat dsir et le questionnement sur le commenty parvenir? , le modle des parties, les dplacements dans l'espace, les stratgiesmentales.

Coaching 3

Le pige est de n'avoir qu'une seule approche ou discipline sa disposition.Un autre point est la place du client, et des techniques qui lui sont mises disposition. Lequestionnement interne du coach en rapport sa thorie s'appelle le contre-transfert ducoach [3] .

Savoir-faire Le coach doit savoir reprer et matriser les processus relationnels, cest--dire la faon

dont des relations stablissent et se dveloppent en fonction dobjectifs conscients ouinconscients. Ceci ncessite une trs grande matrise de la mtacommunication (ou position mta , dans le jargon professionnel), qui consiste se mettre en coursdentretien en observateur extrieur de soi-mme, de lautre, et de la relation.

Il doit avoir une dontologie, lafficher, et la respecter. Sa dontologie doit tre ou personnelle (et clairement affiche) ou celle d'une fdration

de coachs laquelle il adhre. (AEC, FFCPRO, ICF, SFC, SRC, AFCSE). Elle doit treremise avec chaque contrat de coaching, sinon elle devrait tre rclame par le client.

Il doit avoir fait un important travail de dveloppement personnel afin de ne pas selaisser entraner dans ses propres zones dombre lors du coaching. Si cela arrivaitnanmoins, il doit aborder cette difficult auprs dun superviseur (le coach du coach) et savoir faire appel un thrapeute.

Plus le coach a de lexprience du coaching et continue se former, mieux cela est. Il afrquemment plus de quarante ans (ce qui n'est cependant pas en soi un critre suffisantde maturit motionnelle, d'exprience des relations interpersonnelles et de comptenceprofessionnelle !).

Au niveau de la personne, le coach doit disposer dune mthode de diagnosticpsychologique (des notions de psychopathologie). Pourtant, les disciplines qui vontpermettre le diagnostic ne sont pas quivalentes, la fois par la philosophie qui lessous-tend, et par la pertinence des techniques dintervention employes.

A un niveau plus gnral, le coach doit savoir traiter certaines problmatiques telles quela gestion des deuils , les jeux de pouvoir et les manipulations, et matriser destechniques telles que la rgulation. Une dimension de formateur permet en outredenseigner au coach certains concepts, ce qui savre parfois trs utile.

- les approches stratgiques privilgient les savoirs du coach (AT, PNL, Systmique basesur la 1a cyberntique, et, tous les profils de personnalit). La posture du coach est dans lesavoir et le savoir-faire, l'anticipation.- les approches collaboratives privilgient les savoirs du client (constructivisme,constructionisme, Orientation Solutions, dmarche narrative). La posture du coach est celledu "non-savoir et de perplexit" (pour Elkam), dcentre et influente (Michael White), decuriosit abondante et authentique" (Harry Goolishian et Harlene Anderson).- Les approches "mixtes" sont les plus riches mais demandent une bonne expriencepratique et beaucoup de recul de la part du coach (il ne s'agit pas de "collectionner" lesapproches ou les outils !). Elles s'appuient souvent sur l'approche collaborative pourconstruire la relation avec le coach puis utilisent les diffrents outils & stratgiesd'accompagnement du changement les plus adapts au cours du coaching, selon lesobjectifs et l'urgence ... (Cf. Article de Marshall Goldsmith cit plus haut).

Coaching 4

Dure dune intervention de coachingUne seule sance (cest rare), ou plusieurs mois (plus frquent) mais pas des annes, lecoaching rend autonome, pas dpendant. Certains coachs demandent une premire tapede deux ou trois sances avant de sengager dans la dure. Lessentiel reste que les chosessoient claires au dpart et que les limites de la dure du coaching soient convenues.La dure des sances de coaching dpend du coach et de la situation, et se situegnralement entre 1/2h 3h.

LieuPlusieurs options sont possibles : lentreprise ; le cabinet du coach ; le tlphone ; la webcam ; le lieu public.Le coach doit apporter un soin particulier au lieu o se droule le coaching. En effet, on nepeut pas mener un entretien de coaching de la mme manire partout. Qu'en est il de laconfidentialit? Les murs peuvent avoir des oreilles (entreprise, lieu public) Il est parfoisbon de sortir son coach de son univers (entreprise) Le coach doit aussi veiller au confortde son coach par rapport au tlphone ou la webcam.