C'est aujourd'hui...

of 35 /35
1 106 e année n° 323 - OCTOBRE 2011 3,50 € AVE MARIA « C’est aujourd’hui… »

Embed Size (px)

description

Revue trimestrielle des pèlerinages du diocèse de Reims (octobre 2011)

Transcript of C'est aujourd'hui...

  • 1

    106e anne n 323 - OCTOBRE 2011 3,50

    AVE MARIA

    Cest aujourdhui

  • 2

  • 3

    SOMMAIRE

    ditorial : Cest aujourdhui ................................. 4-5 Troyes Une belle journe .................................... .6

    Plerinage Troyes .......................... .7 10

    En la Nativit de Marie ................... 11 13

    La Salette Auprs de la Belle Dame ................ 14

    Lourdes Il y a 50 ans ................................................... 15 Comment ne pas rendre grce .................... 16 18

    Prier le Notre Pre ............................... 19 25

    Merci pour le sacrement des malades ............... 26

    Pour dire notre joie ............................................. 27

    Retrouvons-nous ................................................ 28

    Cent ans .............................................................. 29

    La page de lHospitalit ............................. 30 32 Quelques infos .................................................... 33

    Prire des Gitans .................................................. 34

    Photo de couverture : sur le pont des piscines Lourdes

  • 4

    Cest aujourdhui

    Dans la synagogue de Nazareth, aprs avoir fait la

    lecture du Prophte Isae et referm le livre, Jsus

    disait : Cette parole de lcriture, cest aujourdhui quelle

    saccomplit !

    La Parole de Dieu ne se rduit pas un texte ranger

    dans un rayon du patrimoine littraire aussi prcieux soit-

    il. Elle est une Parole adresse lhomme daujourdhui et veut porter ses fruits dans chaque aujourdhui de nos

    vies.

    Le plerinage est un temps privilgi pendant lequel

    Dieu nous parle. Dabord parce que chaque plerinage nous

    permet douvrir la Bible, le livre de la Parole et de dcouvrir

    ou approfondir ces textes inspirs fondateurs de notre Foi.

    Cette anne, par exemple, Lourdes nous avons accueilli le

    passage de lvangile o Jsus apprenait ses disciples

    prier en leur donnant sa prire : le Notre Pre .

    Mais dans un plerinage, Dieu nous parle aussi par

    lglise, par la communaut rassemble en son nom et avec

    laquelle nous avons chemin le temps dune journe ou dune

    semaine. Il nous parle par le frre jeune ou moins jeune,

    malade ou en bonne sant, les frres que nous avons

    rencontrs, que nous avons accompagns ou aids, avec qui

    nous avons mang, avec qui nous avons parl, chang,

    partag parfois profondment en se laissant aller la

    confidence.

    Il nous parle par Marie, par les saints qui ont su

    accueillir son Fils, son message dAmour et son irruption

    dans lhistoire de lhomme. Ils ont tmoign et en

    tmoignent encore pour nous maintenant.

  • 5

    Mais tout cela ne devrait pas rester class au rang de

    nos souvenirs ! Le plerinage ne serait-il quun moment

    privilgi de notre pass, ne persistant dans le temps que le

    souhait de revivre, ds que possible, daussi bons moments ?

    Ce numro de lAve Maria ne voudrait pas tre quun

    beau bibelot qui, dans un rayon de notre bibliothque nous

    rappellera les moments forts de cette anne de plerinage. Il

    voudrait vous aider pouvoir dire : Ce que nous avons

    vcu et entendu pendant ces jours privilgis, cest

    aujourdhui que a saccomplit.

    Cest aujourdhui que cette Parole prend corps dans ma

    vie. Cest aujourdhui quelle porte du fruit.

    Le plerinage est le temps des semailles, chaque

    aujourdhui de lanne est le temps de la germination, de la

    croissance, de la maturation et de la moisson !

    A Lourdes, la fin du plerinage nous avons reu un

    caillou blancIl est peut-tre l, devant nous, sur un coin

    de la chemine, sur notre table de nuit ou notre bureau,

    dans notre coin de prirepuisse-t-il nous rappeler chaque

    jour le dsir du Pre de nous former son image, le dsir du

    Fils de nous rvler le Visage, la Parole et luvre du Pre, le

    dsir de lEsprit de raliser la Parole tous les instants et

    circonstances de nos vies

    et de linscrire dans nos

    curs rendus plus nets et

    disponibles.

    Merci toutes celles

    et ceux qui ont accept de

    tmoigner de ce quils ont

    vcu en plerinage pour

    nous aider ractualiser

    sans cesse la grce du Plerinage.

    Remi Dubois-Matra

  • 6

    Une belle journe TROYES

  • 7

    Plerinage Troyes en la fte de la Nativit de Marie

    Tmoignage dune plerine heureuse

    Notre Dame de la Transparence, en Toi et travers Toi,

    Dieu nous parle ! Donne-nous un cur simple,

    rempli dallgresse. Vierge du Fiat et du Magnificat,

    rends nos curs transparents comme le tien.

    Notre Dame de lHumilit, cache dans la foule,

    avec Toi, puissions-nous tre immergs dans le mystre du Christ,

    pour en communiquer quelque chose nos frres

    Notre Dame de la Fidlit,

    Bnie entre toutes les femmes, aujourdhui

    et jusquau dernier jour de notre vie, nous te rendons grce pour Jsus

    que tu nous donnes rencontrer et contempler !

    Quavec Toi, nous recevions

    la force, le feu et le vent Pour dire ce monde : Jsus est vivant!

  • 8

    Comment pourrait-il en tre autrement puisque la journe tait sous

    le patronage de Notre Dame de la Transparence travers sa reprsentation dans lart troyen en particulier le vitrail, mais aussi la sculpture, deux medias par excellence, du Moyen ge et de la Renaissance pour lenseignement des chrtiens.

    Imaginez Vous tes seul

    Quand soudain quelquun, que vous ne connaissez pas, en pleurs, se jette dans vos bras !

    Quest-ce que cela veut dire ?

    Quelquun ma t envoy est venu ma rencontre, pour que je console,

    Mais aussi pour me consoler ! Un admirable change stablit entre ces deux personnes,

    comme celui de Marie et lisabeth.

    Voici la merveille de tout plerinage :

    la Rencontre travers les rencontres. Une grce de vraie communion, visible, si on observe la sculpture de cette

    scne

    Jolie Vierge Marie Champenoise, Notre Dame,

    Tu nous donnes toujours de sacres leons de vie ! Lanne dernire, ctait le dluge de tes larmes pour chasser les violences et les haines de nos curs et les ouvrir au pardon. Cette anne, cest pour nous gurir du terrible pouvoir de lhomme faire souffrir et du gouffre de douleur immense

    quil ouvre au cur, que Marie par son cur transperc, voulait nous clairer de la lumire du Christ. Les artistes troyens montrent travers leurs uvres Marie, femme et mre, source de beaut, et de dons quelle partage avec tendresse. Beaut du travail de lhomme, men avec perfection !

  • 9

    Notre Dame de la Transparence est au cur de notre plerinage puisque ce sont principalement les vitraux qui vont tenir nos regards levs tout au long de ce jour, au cours des visites de la cathdrale St Pierre St Paul, de lglise St Jean, de St Pantalon, St Urbain et la Madeleine.

    Peu peu nos yeux, comme on shabitue voir dans lobscurit, vont commencer reconnatre puis dcouvrir les rcits des verrires troyennes, et dcrypter leurs messages grce la catchse passionne du Pre Dominique ROY, recteur.

    Leur iconographie sarticule autour de 4 grands thmes :

    La vie du Christ, la vie de la Vierge, la vie des saints, et des pisodes de la Bible. Un puzzle se construit un peu plus chaque visite et le message travers les images comme la lumire travers les verres colors apparat et nous est livr !

    Clairement cest la Croix qui est toujours au sommet, le mystre pascal est le couronnement de tout ldifice. Ce mystre est le tout de la vie chrtienneau 12me, au 14me, au 16me sicle, et encore aujourdhui, pour nous.

    Nous sommes blouis de tant de richesse et dharmonie o architecture, verrires, sculptures en son ge dor, et ornements concourent discrtement mais aussi de faon grandiose, faire de ces monuments des lieux de paix et de prire. Monsieur Vinum, matre verrier, nous fera partager lamour de son mtier, il nous dira tout du vitrail, son histoire, ses diffrentes techniques de ralisation et de restauration, et comment le lire. Je connaissais Troyes, mais en ce 8 septembre, jai vu une autre ville, belle et anime, mais surtout jy ai dcouvert un autre univers, un royaume crer !

    Avec ce bon groupe, nos excellents accompagnateurs et confrenciers, jaurai aim continuer les visites et les changes pendant longtemps encoreIl y a tant voir et apprendre, que de questions poser ! Ctait passionnant !

  • 10

    Belle chappe dans ces grands vaisseaux o la prire est partout fleur de pierre et jaillit des couleurs dor, de bleu, de rouge, ou de vert ! Quil tait bon de prier, de louer Dieu pour tant de merveilles, fruits des prodiges dartistes, defforts et dexploits pour les sauvegarder !

    Et puis, au lendemain de ce plerinage, je suis interpelle par la lecture de lvangile de la poutre et de la paille Quas-tu regarder la paille dans lil de ton frre, alors que la poutre qui est dans ton il toi, tu ne la remarques pas ?

    Oui, mon Dieu, donne-nous le regard clair de St Paul, quand je suis faible, cest l que je suis fort

    Le trsor que Dieu me confie cest mon prochain. Les plerinages ne sont jamais sans lendemain !

    Un grand merci pour cette belle journe, intressante et fructueuse.

    MAGNIFICAT, LE SEIGNEUR VIENT VERS MOI !

  • 11

    En la Nativit de Marie ! Homlie de Dominique Roy,recteur de la cathdrale de Troyes

    crivains, potes, peintres, architectes,

    artistes de toutes sortes ont essay, tour tour, de

    dcrire et chanter Marie, que nous ftons

    aujourd'hui dans sa nativit. Qui donc est cette

    femme clbre de gnration en gnration

    depuis prs de vingt sicles? Car, enfin, cela doit

    poser question. Notre monde fait une

    consommation impressionnante de vedettes, de

    stars et d'toiles, tant dans le domaine de la

    beaut que dans celui du cinma, de la chanson.

    Soutenues par une publicit savante et organise,

    voici que ces vedettes

    brillent un temps pour

    ensuite s'teindre et

    tomber comme ces

    toiles filantes des

    nuits du mois d'aot.

    Et voici, au contraire, que cette Palestinienne

    de seize ans dfie le temps, la mode et les

    frontires : chaque peuple, chaque race la

    revendiquant comme sienne, la faisant blanche chez

    les blancs, jaune chez les

    jaunes, noire chez les

    noirs. Qu'a-t-elle fait

    cette fille que Jean, dans

    son Apocalypse, nous

    montre comme un signe grandiose dans le ciel?

    Cette fille qui se paie le luxe de prendre pour

    bijoux les merveilles de l'univers : le soleil, la lune

    et les toiles? Qui pourrait supposer un instant que

    cette Miss "Univers" pour tous les temps et toutes

    les cultures, c'est la mme, mais la mme que cette

    petite femme d'Isral dont Luc, vangliste

    mdecin et peut-tre peintre, a fix jamais les

    traits sur la toile prcieuse de son vangile?

  • 12

    Il l'a rencontre pourtant sur le tard de sa vie

    terrestre, mais, sans doute, ni l'ge ni ses

    souffrances n'avaient altr la spontanit de sa joie

    et la ferveur de son sourire. Elle a toujours eu l'ge

    du Magnificat. seize ans, elle s'extasiait devant la

    beaut et la tendresse de Dieu, sans pourtant oublier

    la terre et ses frres.

    L'vangile nous la montre l'coute de la

    parole de Dieu, se laissant faonner par elle : Marie

    contemplative puis Marie active. Luc nous la

    montre se htant travers les montagnes de Jude

    pour apporter sa vieille cousine lisabeth qui

    attend, elle aussi, un enfant, l'aide de ses forces

    vives. Attention Dieu, attention ses frres, c'est

    le mme mouvement, la mme dmarche, le mme lan, la mme source. Pas

    de distorsion. Pleinement ouverte l'action de l'Esprit, elle est en mme temps

    efficace pour l'humanit et pour le Royaume.

    C'est une raliste, une terrienne, une

    fille d'Isral, enracine dans son temps, dans

    son peuple; tout le contraire d'une rveuse.

    Elle attend, comme ses contemporains, la

    ralisation des promesses messianiques. Elle

    reprsente toute l'esprance d'Isral. Elle est

    la premire croyante. Si l'vangile ne dit

    presque rien d'elle, c'est sans doute parce

    qu'elle a partag humblement la vie de son

    village. Dans sa docilit l'Esprit-Saint, elle

    pressent que l'exceptionnel et le spectaculaire

    ne sont pas les manires de Dieu, ni le lieu de

    la vraie joie, ni celui des vritables

    merveilles. Elle en a conscience : "Le

    Seigneur fit pour moi des merveilles. Il a jet

    les yeux sur sa petite servante. "

  • 13

    En mme temps, elle pressent

    d'une faon prophtique l'absurdit

    d'un monde qui manque d'accueil et

    de pauvret, pour s'ouvrir Dieu, sa

    Parole, son Amour, et qui a la

    tentation de ne se fier qu' ses

    techniques, ses ressources, ses

    idologies, et voit ainsi sans cesse

    son quilibre menac.

    Qui dira la charge d'esprance,

    de vrit, de conversion du

    Magnificat sur les lvres de cette fille

    de seize ans? Elle chante la Prsence

    de Dieu la vie et aux combats des

    hommes: "II renverse les puissants de

    leur trne, il lve les humbles. Il

    comble de biens les affams, renvoie

    les riches les mains vides" . Jsus, en

    proclamant les Batitudes sur la

    Montagne, aura bien la mme

    thologie que sa mre. Quel

    programme ! Il y a dans le

    Magnificat, comme dans les

    Batitudes, un appel urgent lanc

    nos socits, appel un changement

    de mentalit. Tous les plannings de

    l'conomie et de la Politique ne peuvent faire l'conomie de l'vangile. La

    sant du monde est l : Marie nous le dit avec ferveur!

    Puisse notre monde passionn d'humanisme, en qute de qualit

    humaine, de paix, de libert, se tourner vers Marie, sommet d'humanit, de

    fminit! Puissent les jeunes en qute d'idoles, de stars, discerner avec l'aide

    de l'Esprit, cette merveille de jeunesse et de russite qu'ils recherchent ou

    pressentent confusment! Puissions-nous tous nous tourner vers elle, pas

    simplement pour l'admirer, mais pour entrer dans son chemin terrestre de

    service et la suivre ainsi dans sa gloire!

  • 14

    Le rendez-vous auprs de la Belle Dame

    Du 4 au 9 juillet, une cinquantaine de plerins se sont mis en route vers La Salette.

    Cette anne encore, ce pl fut un bon cru . Une quinzaine de petits nouveaux

    staient joints au groupe. Dans une atmosphre familiale et de recueillement, chacun trouve ce quil est venu chercher: la quitude de lme et de lEsprit et le repos du corps malgr les randonnes o chacun peut admirer la nature florissante;

    spontanment Louange au Crateur slve vers Lui, berce par le son des cloches des troupeaux et nous pouvons dire :

    Que tes uvres sont belles . Nous avons eu le plaisir de rencontrer les plerins de Besanon avec lesquels nous

    avons anim la messe, aprs le Chemin de Croix. Parmi eux, quinze ont gravi la

    montagne.

    Sur le chemin du retour, nous faisons halte sur le site de la Grande Chartreuse,

    visite du muse St Pierre de Chartreuse o nous dcouvrons la vie monastique.

    Puis visite du muse dArt sacr contemporain en lglise de St Hugues de Chartreuse o nous dcouvrons luvre monumentale de Jean Marie Pirot-Arcabas: commence en 1953, son auteur la termine en 1986.Nous avons bnfici des commentaires dune guide sympa et trs rudite Nous terminons par la visite des caves de Voiron (les plus grandes caves liqueur du monde). Dernire nuit St

    Pierre et retour vers les Ardennes le lendemain.

    Et noubliez pas, lanne prochaine, le plerinage La Salette est prvu du 6 au 11 juillet 2012

    Inscriptions partir du 1er

    dcembre2011

    Franoise Jacques 03 24 32 19 69 Anne-Marie Ricault 03 24 54 73 81

  • 15

    Il y a 50 ans Lourdes Les reconnaissez-vous ?

    A loccasion du retour de Lourdes aux Campanules, voici la prire qui a t adresse Marie. Cest la plus ancienne prire Marie que nous connaissions, datant des environs de lan 250.

    Sous labri de ta misricorde nous nous rfugions, Sainte Mre de Dieu.

    Ne mprise pas nos prires,

    quand nous sommes dans lpreuve, mais de tous les dangers

    dlivre-nous toujours,

    Vierge glorieuse, Vierge bienheureuse.

  • 16

    Mgr Boishu : Comment ne pas rendre grce

    pour ce plerinage Lourdes ? Rendre grce pour cette vie fraternelle, cette attention les uns pour les autres, cette prire profonde et les sacrements reus. Sans oublier la prsence de Marie et la redcouverte du Notre Pre . Merci tous. A tous ceux qui se sont investis dans lorganisation et lanimation. Merci chacun,

    car chacun est un don de Dieu pour tous. Connaissez-vous cette sculpture o on voit un enfant dans une main, la main de Dieu ? Maintenant que nous sommes rentrs, il nous faut garder foi et esprance car Dieu est notre Pre ici comme l-bas Lourdes. Sa main est aussi prsente quand nous sommes au travail, la maison, que lorsque nous vivons un moment fort comme un plerinage. Et avec Jsus, nous avons tmoigner de Dieu notre Pre par notre charit fraternelle. Nayons pas peur daller vers les autres, par un geste, une parole, un sourire. Jsus est le premier-n dune multitude de frres pour que ce monde soit dj une esquisse du ciel, l o Dieu sera tout tous.

  • 17

    Je vous laisse ce texte dont je ne connais pas lauteur :

    Cest moi lartiste, dit Dieu ! Tu es mon vase dargile !

    Cest moi lartiste, dit Dieu, tu es mon vase dargile !

    Cest moi qui tai model, faonn, Une merveille,

    Au creux de ma main !

    Tu nes pas encore achev, Tu es en train de prendre la forme de mon Fils.

    Voici que tu te dsoles Et que tu dsespres

    Parce que tu as pris quelques flures Au contact des autres.

    Tu tes heurt, tu as t brch Tu as mme pu tomber par terre

    Te briser et tomber en mille morceaux !

    Flures, raflures, lzardes, brisures, cassures, ratures

    Noublie pas : cest la condition de vase. Si je tavais rang dans un placard vaisselle

    Tu ne connatrais pas ces heurts de la vie Mais tu ne servirais rien ni personne !

    Tu serais un vase inutile !

    Moi, dit Dieu, jaime les vieux vases, un peu uss,

    un peu brchs. Ils ont tous une histoire !

    Et toi, tu voudrais tre lisse comme un nouveau-n ?

  • 18

    Je te connais, toi que jai faonn, ptri avec tant damour !

    Je ne voudrais pas que tu te dsoles de tes rats ! Tu es fait de boue et de lumire !

    Tu es fait pour servir !

    A ne regarder que tes failles, tes faiblesses et tes chutes,

    Tu te centres encore trop sur toi-mme Et tu restes prisonnier de tes failles !

    Cest moi lArtiste et je my connais

    dans lart de reprendre un vase.

    Laisse-toi FAIRE ! Avec mes doigts dartiste, jarrive toujours

    A rendre plus beau ce qui ntait que flure, brisure, cassure.

    Et noublions pas cela quand nous disons : Notre Pre qui es aux cieux

    Joseph Boishu

    Texte extrait de Prire pour lunit de Alfred Bour Janvier 2003-

  • 19

    Prier le Notre Pre

    avec Bernadette

    NOTRE PRE qui es aux cieux

    Cest au baptme que nous recevons lEsprit Saint. Cest donc au baptistre de lglise paroissiale, qui a servi pour

    Bernadette que nous sommes

    envoys. Dans les Sanctuaires, la source, les fontaines

    nous rappellent que nous sommes enfants de Dieu.

  • 20

    Que ton Nom

    soit sanctifi,

    Que ton rgne

    vienne

    A la chapelle de

    lAdoration, on peut rendre gloire

    Dieu et sanctifier

    Son Nom. Et

    quand nous participons aux

    clbrations communes (messe

    internationale et processions),

    nous apercevons un peu du

    rgne de Dieu.

  • 21

    Que ta

    volont

    soit faite

    sur la terre

    comme

    au ciel

    .

    Aprs les apparitions,

    Bernadette a vcu 8 ans

    lHospice des Surs de Nevers. Elle y a fait sa premire

    communion et a attendu, tout en

    priant, de dcouvrir quelle tait la

    volont de Dieu pour elle.

  • 22

    Donne-nous

    aujourdhui

    notre pain

    de ce jour

    Au moulin de Boly, o Bernadette a vcu durant ses

    premires annes, on peut imaginer le bl arrivant

    pour tre transform en farine. Mais ensuite, au

    cachot, Bernadette et sa famille nont pas toujours mang leur faim et chacun a

    d participer dans la mesure de ses

    possibilits pour assurer le pain quotidien

    de tous.

    Je suis moulue comme un grain de bl a dit Bernadette la fin de sa vie.

  • 23

    Pardonne-nous

    nos offenses

    comme

    nous pardonnons aussi

    ceux

    qui nous ontoffenss

    La chapelle de la rconciliation est le

    lieu o les plerins peuvent

    se rendre individuellement pour

    obtenir le pardon. Mais au cours

    du plerinage, une crmonie a

    t vcue, en lien avec le

    sacrement de lOnction des malades o chacun a pu

    reconnatre ses fautes et

    rencontrer un prtre.

  • 24

    Ne nous soumets pas

    la tentation

    et

    dlivre-nous du Mal

    Mditer en

    suivant un des

    chemins de

    Croix de

    Lourdes nous

    aide nous

    rappeler que le Christ lui-

    mme affronta la tentation

    mais ne sest pas soumis.

  • 25

    Cest la Grotte que

    chacun peut

    prier pour demander force

    et dlivrance, devant la

    statue de la Vierge Marie.

    Car cest toi quappartiennent le rgne, la puissance et la gloire

    Au sicle des sicles

    Amen.

  • 26

    Merci pour le

    bonheur offert

    avec le sacrement

    des malades.

    Lanne dernire, nous avons appris que mon ami devait subir une intervention chirurgicale importante et risque.

    Le jour de la Pentecte, Reims, nous en avons parl Mgr. Boishu qui

    nous a couts attentivement. Il nous a ensuite parl de lOnction des malades, nous expliquant le sens de ce sacrement et tous ses bienfaits. Nous avons

    donc rencontr le prtre de notre paroisse qui nous a propos de prparer cette

    dmarche. Il fallait faire vite et elle eut lieu le jeudi suivant au cours de

    lEucharistie. Nous tions entours de quelques amis fidles. Lopration sest bien passe mais les suites se sont avres difficiles et dlicates. Il a fallu beaucoup de courage, de volont, de force pour affronter

    tout cela.

    Grce au sacrement de lOnction, il a surmont ces preuves. Cette force, si forte, si puissante quelle nest pas facile expliquer, cette force que moi aussi jai ressentie, sans pourtant avoir reu le sacrement, force qui ma soutenue et rconforte tout au long de ces jours au combien difficiles, force

    que lon se communiquait lun lautre sans sen rendre compte et qui me permettait de le soutenir le mieux possible.

    Difficile dexpliquer ce qui se passe en nous ce moment-l, mais avec du recul, on voit que cest trs fort ! cest vraiment lamour de Dieu qui nous prend dans ses bras, nous aide, nous protge, nous rconforte, nous console,

    nous donne le courage de tenir : lesprance, la confiance !

    En un mot, Dieu nous aime."

  • 27

    Pour dire notre joie davoir vcu ensemble le plerinage Lourdes

    Durant 6 jours, nous avons pu tisser des liens amicaux avec pour guide

    les pas de Bernadette, le point dancrage de la Grotte et Marie que nous sentions trs proche grce la prire essentielle qui chaque jour nous rendait

    plus fort spirituellement, en communaut. Nous avons aim la simplicit, la

    gentillesse, la ferveur des personnes du groupe qui participaient avec nous aux

    activits, aux actes de Foi. La convivialit lhtel fut galement sympathique et a contribu la ralisation dun bon sjour enrichissant.

    La prire du Notre Pre , fil conducteur, explique en profondeur par

    Monseigneur Boishu nous a mus et marqus. La beaut de ce plerinage tient

    aussi la diversit des plerins : jeunes, familles, anciens, malades qui se

    ctoient et se mlent. La chaleur humaine qui se dgage des hospitaliers

    bnvoles nous touche, de mme que les sourires et les tmoignages des

    malades qui semblent dtendus, heureux Lourdes et qui sont les PREMIERS.

    Au niveau du programme, lalternance des parcours extrieurs ( le chemin de croix, les marches Bartrs, Gavarnie) avec les clbrations et

    messes vivantes a cr les conditions excellentes pour un cheminement de foi

    qui engendre pour le corps et lesprit, douceur, calme et bien-tre. Radio, tl, journaux ne manquent pas puisque le carnet du plerin a t

    notre compagnon de route.

    Par lintercession de la Vierge Marie et de Sainte

    Bernadette, nous avions

    limpression de vivre en communion avec notre

    famille, nos tres chers ; une

    sensation tonnante dont

    nous rendons grce.

  • 28

    Merci Seigneur dtre l, auprs de nous

    Merci Seigneur pour tant damour reu.

    Merci Seigneur pour ces jours

    passs Lourdes avec Bernadette.

    Merci Seigneur de mavoir conduite Lourdes pour venir y

    chercher le rconfort, offrir mes

    souffrances et trouver ici

    lesprance. Merci Seigneur pour les personnes mises sur mon chemin et qui maident continuer ma route.

    Merci Seigneur de mavoir fait dcouvrir la fraternit au sein de lglise, au sein des mouvements, par nos engagements et dans nos groupes de rflexion.

    Merci Seigneur pour ta prsence qui me permet de me sentir apaise.

    Merci Seigneur dtre l, dans les moments difficiles. Merci Seigneur de faire de nous des messagers de ta tendresse auprs des

    personnes qui ne sont pas venues.

    Jai eu bien des motions ; tre si prs de la Vierge Marie qui nous voit suivre ses

    vux et qui apaise chacun de nous. Quel bonheur de voir tous ces gens, attentifs,

    priant fortement et chantant lAVE MARIA alors que nous sommes surveills

    attentivement par ces bnvoles, si prs de

    nos douleurs.

    Retrouvons-nous lanne prochaine pour prier et remercier Dieu et la Vierge Marie.

  • 29

    Merci, Seigneur, pour ces annes passes

    et celles venir !

    Je suis arrive lge

    de cent ans, en bonne sant,

    malgr les soucis de la vie.

    Merci, Rene de votre prsence

    et bravo

    Bertille pour avoir aussi bien port le bouquet !

  • 30

    Tmoignage de Marie Hlne

    DUCREUX (hospitalire pour la

    premire fois)

    Ctait parti ! Me voil embarque dans mon 6

    e plerinage ! Un nouveau

    visage de Lourdes en tant

    quhospitalire. Ces mains tendues vers le Notre Pre , je les tendais des personnes malades. Quelle formidable

    leon de vie : humilit et don de soi : telles furent mes premires impressions.

    Tout de suite en action avec la garde de nuit dans le train du dpart et du

    retour.

    Paulette, Josphine et Odette : 3 dames courageuses et volontaires, nous

    avaient t attribues. De service avec mon amie Chantal et ma cousine

    Martine, nous tions fort soudes pour donner le meilleur de nous-mmes. Jai vcu un moment trs intense avec Paulette : elle a reu le sacrement de

    lOnction des malades et ma demand dtre sa marraine. Beaucoup dmotion ! Rconforter et se laisser rconforter Aussi, lorsque nous

    sommes passes la Grotte

    toucher le rocher. Paralyse de

    son bras gauche, jai touch le rocher pour Paulette et lui ai pris

    sa main en la serrant trs fort

    Nous tions en communion avec Bernadette et Marie. Cette

    force que nous avons reue nous

    accompagnera chaque jour.

  • 31

    Jai t trs sensible la solidarit et la spontanit entre les hospitaliers. Nous avons vite cr des liens. Nous formons une grande famille ! Tous pour

    le bien-tre et la tendresse autour de nos malades. On reoit beaucoup plus

    quon ne donne ! Trs bien encadrs ; les responsables de chambre sont trs attentifs aux petits nouveaux , cest rassurant !

    De retour dans nos foyers, fatigus, mais quelle magnifique exprience,

    certainement renouveler !

    Toi Notre Dame, guide-nous en chemin, toile du matin .

    Tmoignage de Sandra PARON et Hlne CHARTOGNE

    (jeunes malades)

    Sandra

    Dans le texte, les Hbreux accusent le Seigneur. Nous aussi, on pourrait le

    faire. Mais je sais bien que si on est handicap,

    ce nest pas la faute de Dieu. Il est l pour nous aider.

    Hlne

    Notre Pre qui es aux cieux : On dit cette

    phrase spontanment, on la dit tout le temps.

    Pendant cette semaine, elle est devenue

    importante. On dit Notre Pre qui es aux

    Cieux , je peux dire aujourdhui, aprs cette semaine Lourdes :

    Notre Pre qui est

    avec moi . Je ne me sens plus seule.

    Au foyer, je prie le soir dans mon lit, voix haute,

    je nai pas envie quon mentende parce que jai peur quon me prenne pour une folle. Ici, je vis pleinement ma foi. On prie plusieurs fois

    par jour et a fait du bien.

    Sandra

    Quand je suis alle la messe la Grotte, a ma procur une grande motion, javais limpression quelle voulait me dire quelque chose. Je narrive pas encore savoir ce que cest encore.

  • 32

    Quand jai pos la main sur le rocher de la Grotte, mon motion tait tellement forte que je ne sais pas comment lexpliquer. Jai oubli mon fauteuil, jtais lgre comme un ange.

    Hlne

    Ce qui ma le plus marque, cest lAdoration dans la Basilique Pie X : jai eu les larmes aux yeux. Cest de voir tout ce monde runi, a a provoqu beaucoup dmotion.

    Sandra

    Le premier jour, quand je suis sortie du train, je me suis dit : a y est, je suis

    Lourdes !

    Ici, je vois les autres malades et je me dis que mme si je ne peux pas marcher,

    je suis contente de pouvoir parler. Avec les autres malades, nous formons une

    chane. Je me suis accroche la chane.

    Hlne

    On a rencontr des gens formidables.

    Ici, on se sent comme un cocon, comme si chaque personne qui soccupe de nous tait de notre famille.

    Cest un grand talent que de ne pas juger les gens.

    Retour de Lourdes pour les membres de lHospitalit : le dimanche 13 novembre 2011 A. Messe 10h 30.

    Une pense pour Madame Monique Hurion, ancienne hospitalire, dont nous

    avons appris le rcent dcs.

    Confrence pour tous la Maison Saint Sixte

    Vendredi 2 dcembre 2011 20h 30

    Lourdes aujourdhui : pour quelles gurisons ?

    avec le docteur De Franciscis, responsable du bureau mdical de Lourdes

  • 33

    Solution des mots croiss du numro 322

    Objets trouvs Lourdes

    retrouver au bureau des plerinages la Maison St Sixte

    - un K-Way noir taille L

    - un blouson bleu marine

    - une canne anglaise

    Dans le prochain numro de lAve Maria Le texte de la catchse de Monseigneur Boishu Lourdes

    Que ta volont soit faite

  • 34

    Prire des Gitans

    et des Gens du Voyage

    Du berceau la tombe, la vie est

    un plerinage vers lternit, mais sur les routes de cette vie, le

    Seigneur Jsus marche avec nous

    pour nous aider, nous instruire et

    nous soutenir.

    Il nous dit de nous aimer

    comme des frres, car nous avons

    tous un mme Pre

    qui est dans les cieux.

    Il nous dit de pardonner ceux qui nous ont offenss, comme lui nous

    pardonne chaque jour.

    Il nous dit de vivre loin de la mchancet, du pch et du mal afin que

    la paix rgne dans nos curs.

    Enfin, Il nous a laiss sa mre, la Vierge Marie, si puissante sur son

    cur, pour tre aussi notre Mre.

    Sur la route de notre vie, coutons le Christ et vivons dans la Paix

    avec nos frres pour quun jour, notre voyage termin sur cette terre, nous nous retrouvions tous dans la Maison du Pre dans le ciel.

    AMEN

  • 35