C u conservateur énévole u Conservatoire es ites orains r ... · PDF file Charte...

Click here to load reader

  • date post

    20-Sep-2020
  • Category

    Documents

  • view

    1
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of C u conservateur énévole u Conservatoire es ites orains r ... · PDF file Charte...

  • du conservateur bénévole CHARTE

    du Conservatoire des Sites Lorains

    Connaître, protéger, gérer et valoriser

    les espaces naturels... avec vous !

  • Charte du conservateur bénévole

    Le Conservatoire des Sites Lorrains (CSL) est une association loi 1908 à but non lucratif, dont l’objet est la conservation des richesses biologiques et esthétiques des sites, milieux et paysages lorrains, tels que marécages, landes, prés, étangs, vergers, ruisseaux etc…Afin d’atteindre ses objectifs le CSL met en œuvre une politique de sauvegarde des espaces naturels remarquables et du patrimoine naturel en s’assurant la maîtrise foncière ou d’usage, mène des actions de connaissances scientifiques des sites afin d’en assurer une gestion optimale, et sensibilise le public à leur protec- tion.

    De par son statut associatif, le CSL, bien que doté d’une équipe salariée, mène une partie de ses actions grâce à une dynamique citoyenne et l’implication de bénévoles, qui en assure la démultiplication. Pour permettre à certains bénévoles volontaires de s’impliquer plus avant dans la vie d’un site protégé, les statuts prévoient la créa- tion d’une mission de conservateur.

    PREAMBULE

    Extrait des statuts du Conservatoire des Sites Lorrains, article 15 :

    « Le Conseil d’Administration nomme parmi les membres actifs de l’association un ou plusieurs conservateurs par site ou ensemble de sites, sur proposition du Conseil Scien- tifique. Le conservateur représente l’association pour le site ou l’ensemble de sites déterminés pour lequel il est nommé par le Conseil d’Administration. Sur la demande du Conseil Scientifique, il est susceptible d’être assermenté dans le cadre de la surveillance du site dont il est chargé. Il peut être révoqué de ces fonctions par décision du Conseil d’Administration. Le conservateur s’engagera à respecter les clauses définies dans la charte des conserva- teurs. Les fonctions de conservateur sont bénévoles. Toutefois, les frais et débours occasionnés par l’accomplissement de leur mandat leur sont remboursés au vu des pièces justificatives ».

  • Charte du conservateur bénévole

    DEFINITION-RôLE DU CONSERVATEUR Le conservateur de site(s) est une personne physique bénévole, qui réside de pré- férence à proximité d’un site ou de plusieurs sites protégés. Il est nommé par le Conseil d’Administration parmi les membres actifs de l’association, sur proposition du Conseil Scientifique.

    Le conservateur s’engage concrètement et localement dans la gestion d’un site na- turel du CSL. Investi de l’image du CSL, il en est le représentant local pour toutes les questions qui ont trait au site concerné. C’est un véritable ambassadeur de la dynamique de protection.

    Il doit avoir une bonne connaissance du site. Le conservateur doit se soumettre à la réglementation en en vigueur sur les milieux naturels et le cas échéant sur le site en particulier sauf autorisation spéciale du CSL.

    Il ne dispose d’aucun pouvoir de police.

    Il doit faire preuve d’un certain devoir de réserve par rapport à des informations dont il pourrait avoir connaissance dans le cadre de sa mission (problèmes internes, confidentialité de la présence d’espèces rares protégées).

    Son intervention se déroule en contact étroit et régulier avec les salariés de l’association en charge du site.

    Véritable relais local, le conservateur a ainsi la possibilité d’approfondir sa connaissance d’un espace naturel remarquable, support concret pour faire partager sa passion et faire connaître son engagement pour la protection de la nature.

    Le Conservateur a la possibilité de s’impliquer sur un ou plusieurs sites, il peut être assisté d’un conservateur adjoint, nommé et révoqué dans les mêmes conditions.

    PROFIL DU CONSERVATEUR Membre actif du CSL, ayant • acquitté sa cotisation annuelle (article 15 des statuts du CSL) volontariste avec motivation pour une implication locale Goût du contact et du partage• Recrutement sur la base du vo-• lontariat Connaissances naturalistes • bienvenues en fonction de la spécificité du site Connaît et contribue à l’ap-• plication du plan stratégique 2009-2015 du CSL

  • Charte du conservateur bénévole

    DEVENIR CONSERVATEUR BENEVOLE

    Candidature

    Proposée par le responsable de suivi des sites, l’équipe scientifique ou le Bureau, le conservateur présente sa candidature par écrit (courrier ou mail au siège social du CSL), avec la mention du site concerné et l’exposé de ses motivations. La candidature est validée en conseil scientifique. Le conservateur est ensuite nommé par le Conseil d’Administration.

    La personne physique qui souhaite devenir conservateur prend connaissance de la présente Charte, en accepte le contenu et y appose sa signature.

    Après nomination

    Dès la nomination, une rencontre avec l’équipe de l’antenne délocalisée sera organisée et permettra , de présenter le contenu de la charte, de procéder à sa signature, d’affiner les modalités d’échange et de préciser les champs d’intervention de chacun.

    Au cours de cet échange, le conservateur se voit remettre une pochette comprenant :

    Une copie des statuts• Une plaquette de présentation du CSL• L’annuaire des compétences• Le plan stratégique 2009-2015• Le plan de gestion du site, à défaut le dossier technique envoyé aux • financeurs. Une carte des sites pour l’année en cours• Sa carte de conservateur bénévole•

  • Charte du conservateur bénévole

    Une visite du site en présence du responsable de suivi des sites sera organisée.

    Les mairies seront informées par courrier de la nomination et des coordonnées du conservateur et se verront remettre une copie de la présente charte.

    Durée de la nomination

    Le conservateur est nommé pour une période de 3 ans reconduite tacitement. S’il ne souhaite pas renouveler son mandat il doit en informer le CSL par courrier.

    Fin de la mission

    Le Conseil d’Administration du CSL se réserve le droit, après audition du conservateur du site de mettre fin à sa mission, en cas de non application répétée des principes de cette charte ou d’attitudes portant préjudices aux intérêts du Conservatoire. Pour les mêmes raisons le Bureau peut suspendre provisoirement un Conservateur de ses fonctions jusqu’à la prochaine réunion du Conseil d’Administration.

  • Charte du conservateur bénévole

    ENGAGEMENTS DU CONSERVATEUR

    Un conservateur peut remplir plusieurs types de missions. Trois missions de base indispensables doivent être assurées, quels que soient la taille ou le type de sites. En fonction des compétences et de la disponibilité du conservateur, d’autres missions peuvent être exercées.

    Missions indispensables : surveillance du site, • relations publiques• participation à la rédaction du plan de gestion.•

    Autres missions suggérées : accueil du public, • participation aux travaux de gestion, • suivi scientifique, • action foncières et prospectives.•

  • Charte du conservateur bénévole

    MISSIONS INDISPENSABLES

    Surveillance

    Visite du site avec une fréquence déterminée : la fréquence peut varier selon • le type de site, la période de l’année (fréquentation généralement plus forte en période printanière et estivale) et les menaces potentielles. Une visite six fois par an est un minimum recommandé (en dehors des sites Chiroptères, où ce minimum peut-être réduit à deux fois, lors des visites de contrôles de la présence des espèces)

    Alerte vis à vis des dégradations (feux, déchets, progression des cultures, • dégradations des équipements, chasse et/ou agrainage non autorisés,pêche et cueillettes non autorisées…)

    Veille et signalement au responsable de suivi des sites en cas de procédure de • remembrement, de révision du POS, d’un aménagement sur site ou à proxi- mité (infrastructure, constructions,…)

    Pour les sites subissant un pâturage, alerte dans le cas de dysfonctionnement • (fuite des animaux, animaux malades ou blessés…)

    Surveillance du respect du cahier des charges des agriculteurs dans les cas où • il y a sous-traitance (noter les dates de fauche, les dates de mise en pâturage)

    Veiller à la propreté des lieux au besoin en le signalant aux équipes techni-• ques.

    La découverte d’une dégradation sur un site (dépôts de déchets, fréquentation motorisée non autorisée, tension avec les utilisateurs du site, projets d’aménage- ment…) doit remonter le plus rapidement possible vers le responsable de suivi des sites qui engagera alors le CSL sur une ou plusieurs actions (courriers, dépôts de plainte, organisation de réunion de conciliation…).

  • Charte du conservateur bénévole

    Contacts locaux, relations publiques

    Contacts réguliers avec le personnel municipal (maire, adjoints), propriétai-• res, exploitants, partenaires locaux, usagers, avec information du responsable de suivi des sites.

    Renforcement et maintien de l’adhésion locale au projet de préservation et de • gestion du site,(riverains, élèves des écoles)

    Explication de l’action conservatoire ; par le biais d’affichage en mairie, d’arti-• cles de presse à la tenue de Stands ou de soutie